Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours des dernières 24 heures, le nombre impressionnant de séismes enregistrés par l'USGS Earthquake Hazards se monte à 103, sur la zone située enter le 30° et le 40° parallèle le long des côtes chiliennes, dont deux récents (en rouge).
Une liste exhaustive de ces séismes peut se trouver en suivant ce lien.

Chili-dim-28.02.10.gif
                   Legend with age and magnitude scale
               Carte des séismes répertoriés le 28.02.2010 - 08:00 UTC   -  Document USGS.

Le nombre des victimes, relativement restreint vu la magnitude de la secousse initiale, est de plus de 300, à l'heure actuelle.

Le tsunami généré par la secousse s'est propagé au travers du Pacifique. Une vague de 2,34 m. a atteint les côtes chiliennes, à Talcahuano. Il a atteint également l'île Robinson, la Nouvelle-Zélande, la Polynésie Française et Hawaii, pour ne citer que les principales îles touchées. L'alerte a été levée ce matin, vers 9 h., pour le Kamchatka et maintenue pour le Japon, où le niveau de la mer s'est élevé de 90 cm. vers 7 h. dans le port de Kuji, et où des vagues suivantes seraient attendues.


La simulation effectuée par le NOAA - National Oceanic and Atmospheric Administration - grâce au modèle prévisionnel MOST ( Method Of Splitting Tsunami) semble particulièrement fiable : une zone noire signale une hauteur de 240 cm. près de l'épicentre pour des hauteurs variant entre 20 et 40 cm. en "bout de course".

Tsunami-Chili-02.jpg                     Amplitude maximale de la vague, d'après le modèle prévisionnel MOST
                                  Chile Tsunami preliminary forecast model energy map (WCATWC/NOAA)


L'administration américaine, au travers de divers organismes, travaille à la prévision, au monitoring, à des plans visant la construction anti-sismique et anti-tsunami. Comme témoin de ses études, un test en laboratoire d'une vague de tsunami est effectué ici par le NSF : on voit bien les ondulations de la vague, à gauche du photographe, et son impact impressionnant au point d'impact ... faites la différence de hauteur entre les ondulations de la vague et le mur d'eau généré lorsqu'elle rencontre l'obstacle !

tsunami-NSF.jpg
A wave impacts a seawall, leading to skyward deflection of momentum. Over the range of wave heights tested, the 0.24-meter-high seawall caused force reductions ranging from 45 to 85 percent.
Credit: Daniel T. Cox, Oregon State University - NSF

Les différences entre les séismes Haïtien et Chilien, au niveau des pertes en vies humaines, confirment l'importance des mesures préventives, aussi bien en matière de tremblements de terre que de tsunamis.

Sources :
- USGS Earthquake hazards program - link
- NOAA Center for tsunami research - link
- NOAA Pacific tsunami warning center - link
- NSF - National Science Foundation : "Building tsunami-resistant cities"

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu


Lassen_Volcanic_Natl_Park_poster_1938.jpg
                                      Poster du "Lassen volcanic National Park" situé en Californie.
                                      Prints and Photographs Division
de la Bibliothèque du Congrès des États-Unis


Entre 1935 et 1943, le WPA's Federal Art Project a imprimé plus de deux millions de posters de ce type, dont le design devait stimuler l'imagination populaire dans des domaines aussi différents que le théatre, la santé, l'éducation, la sécurité et le tourisme.
Cette action est à inclure dans le cadre général du "New deal", projet de redynamisation proposé par le président F.Roosevelt après le crash boursier de 1929.

Les premiers posters furent peints individuellement à la main, en une à deux couleurs, et produits en édition limitée à quelques cinquante exemplaires.
Influencés par le syle typique de l'époque, l'art-déco, qui convient particulièrement à l'art du poster, ils se caractérisent par des formes simplifiées et de grandes surfaces plates de couleurs. Le choix des couleurs de celui-ci est inhabituel; cette palette renforce l'impression dramatique de l'éruption du volcan en 1914-17 ... et devait laisser au spectateur l'illusion que tout un chacun avait une chance de pouvoir observer une éruption, ou au moins un panache émis par le Lassen Peak.
A dater de 1934, Anthony Velonis rejoint le WPA/FAP et introduit la technique de sérigraphie, qui permit à l'unité de Chicago de produire 1.500 posters par jour en plusieurs couleurs.

La série sur les parcs nationaux fut produite de 1938 à 1941; les noms des artistes et les dates d'émission ne sont pas connus. Les posters originaux, distribués aux Chambres de Commerce locales, étaient uniquement destinés au marketing interne et ne furent pas mis en vente.


Leur nature fragile n'a permit qu'à quelques milliers d'exemplaires de survivre jusqu'à ce jour. De rares images furent sauvées et restaurées à partir de photos en noir et blanc d'époque, par Ranger Doug à partir de 1993.



May 1915 Lassen eruption column
Le photographe B.F. Loomis réalise de nombreuses photographies des phénomènes volcaniques du parc notamment durant la grande éruption de 1914 et 1915. Ses nombreuses photographies et le réveil du volcan permettent de mettre en exergue les richesses du parc. La zone est alors rapidement promue au rang de parc national, dès 1916.


Le Lassen Peak
a fait l'objet d'un article récent sur ce blog.

Un autre poster illustre la création du premier parc national américain : le Yellowstone National Park.

yellowstone-geyser.jpg

Yellowstone_Natl_Park_poster_1938.jpg
Le thème de celui-ci est le geyser le plus connu du parc : le "Old Faithful"; ses couleurs, orange et bleu, donnent une impression de coucher de soleil et mettent bien en évidence le geyser.

Ce poster a fait l'objet d'une édition limitée à 500 exemplaires : Limited Centennial Edition.
L'édition originale "Blue sky" est toujours disponible.



Les geysers de l'Upper basin du Yellowstone N.P. ont été décrit dans la série consacrée à ce parc.


Sources :
- WPA National Park serigraphed poster
- Ranger Doug's enterprises.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un hit-parade des séismes depuis 1900 fourni par l'USGS : leur localisation épouse le pourtour du "cercle de feu" du Pacifique.


Largest Earthquakes in the World Since 1900

 

  Location Date UTC Magnitude Lat. Long. Reference
1. Chile 1960 05 22 9.5 -38.29 -73.05 Kanamori, 1977
2. Prince William Sound, Alaska 1964 03 28 9.2 61.02 -147.65 Kanamori, 1977
3. Off the West Coast of Northern Sumatra 2004 12 26 9.1 3.30 95.78 Park et al., 2005
4. Kamchatka 1952 11 04 9.0 52.76 160.06 Kanamori, 1977
5. Off the Coast of Ecuador 1906 01 31 8.8 1.0 -81.5 Kanamori, 1977
6. Rat Islands, Alaska 1965 02 04 8.7 51.21 178.50 Kanamori, 1977
7. Northern Sumatra, Indonesia 2005 03 28 8.6 2.08 97.01 PDE
8. Assam - Tibet 1950 08 15 8.6 28.5 96.5 Kanamori, 1977
9. Andreanof Islands, Alaska 1957 03 09 8.6 51.56 -175.39 Johnson et al., 1994
10. Southern Sumatra, Indonesia 2007 09 12 8.5 -4.438 101.367 PDE
11. Banda Sea, Indonesia 1938 02 01 8.5 -5.05 131.62 Okal and Reymond, 2003
12. Kamchatka 1923 02 03 8.5 54.0 161.0 Kanamori, 1988
13. Chile-Argentina Border 1922 11 11 8.5 -28.55 -70.50 Kanamori, 1977
14. Kuril Islands 1963 10 13 8.5 44.9 149.6 Kanamori, 1977

                             
globe showing location of 10-degree map                           samedi-27.02.10.gif
  Legend with age and magnitude scale

Pas moins de 30 séismes ont frappé le Chili samedi entre 6 h.34 et 14 h.40 UTC dont 29 de magnitude supérieure à 5. La secousse initiale a été ressentie jusqu'en Argentine.

Santiago-27.02.10---320-km-epicentre-AFP-M.Bernetti.jpg                                Dégats à Santiago située à 320 km. de l'épicentre - photo Barelli / AFP

Le bilan humain ne cesse de s'alourdir; à 18 h, on dénombrait un minimum de 122 morts. Mais bien que ce séisme de magnitude 8,8 ait libéré une énergie de 1.000 fois supérieure à celle du séisme de magnitude 7 qui a récemment frappé Haïti, il est certain qu'il fera moins de victimes humaines, le pays étant préparé à ce genre d'évènements et les normes de construction plus sévèrement appliquée.
Les dégats aux immeubles et aux infrastructures routières sont importants comme en témoigne les premières photos.
L'alerte au tsunami est générale sur le Pacifique : une vague de 2,34 mètres s'est abattue sur la côte chilienne de Talcahuano. L'île de Pâques a étét évacuée. Des mesures d'évacuation des bords de mer sont prises en Polynésie et au Japon, les vagues générées par le tsunami devrait se conjuger aux effets des séismes locaux.




Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Nombreuses répliques de forte intensité concernant le Chili - tableau USGS Earthquake hazards program.


Update time = Sat Feb 27 10:27:27 UTC 2010

 

 

MAG

UTC DATE-TIME
y/m/d h:m:s

LAT
deg

LON
deg

DEPTH
km

 Region

MAP

 5.6  

2010/02/27 08:48:05 

 -38.584 

  -75.257 

35.0 

 OFF THE COAST OF ARAUCANIA, CHILE

MAP

 6.1  

2010/02/27 08:25:30 

 -34.750 

  -72.394 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE

MAP

 5.5  

2010/02/27 08:19:24 

 -33.479 

  -71.574 

35.0 

 VALPARAISO, CHILE

MAP

 6.9  

2010/02/27 08:01:24 

 -37.654 

  -75.199 

39.0 

 OFF THE COAST OF BIO-BIO, CHILE

MAP

 5.2  

2010/02/27 07:56:37 

 -36.933 

  -73.240 

35.0 

 OFFSHORE BIO-BIO, CHILE

MAP

 5.4  

2010/02/27 07:51:06 

 -36.399 

  -72.498 

35.0 

 BIO-BIO, CHILE

MAP

 6.0  

2010/02/27 07:37:18 

 -36.837 

  -72.541 

35.0 

 BIO-BIO, CHILE

MAP

 5.6  

2010/02/27 07:33:31 

 -38.007 

  -73.484 

35.7 

 OFFSHORE BIO-BIO, CHILE

MAP

 5.4  

2010/02/27 07:19:49 

 -35.811 

  -72.945 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE

MAP

 6.0  

2010/02/27 07:12:29 

 -33.807 

  -71.913 

35.0 

 OFFSHORE VALPARAISO, CHILE

MAP

 6.2  

2010/02/27 06:52:35 

 -34.735 

  -72.638 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE

MAP

 8.8  

2010/02/27 06:34:15 

 -35.846 

  -72.719 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE




Le dernier bulletin tsunami du WCA Tsunami warning center du NOAA :
EVALUATION



SEA LEVEL READINGS INDICATE A TSUNAMI WAS GENERATED.
IT MAY HAVE

BEEN DESTRUCTIVE ALONG COASTS NEAR THE EARTHQUAKE EPICENTER AND

COULD ALSO BE A THREAT TO MORE DISTANT COASTS. AUTHORITIES SHOULD

TAKE APPROPRIATE ACTION IN RESPONSE TO THIS POSSIBILITY. THIS

CENTER WILL CONTINUE TO MONITOR SEA LEVEL DATA TO DETERMINE THE

EXTENT AND SEVERITY OF THE THREAT.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Plusieurs séismes de fortes magnitudes viennent de frapper le Chili; le premier ce matin à 6 h 34 UTC a été enregistré à une magnitude de 8,8 avec son épicentre en mer à 100 km au NNO. de Chilan, et une profondeur de 35 km.
Des pertes humaines qualifiées pour le moment de légères, de sévères dommages aux installations et une alerte tsunami sont signalés par divers médias et organismes.

neic_tfan_cy.gif
ttvu725245-03.jpg              Carte de mouvements du tsunami POTENTIEL généré par le séisme au niveau du Chili.
                                     Source : West coast & Alaska tsunami warning center - NOAA
                                                un clic sur l'image mène à l'article original.

Le séisme d'aujourd'hui concerne la frontière entre la plaque Nazca et la plaque sud-américaine; ces deux plaques sont soumises à une convergence de 80 mm. par an. On y a recensé depuis 1973, 13 séismes de magnitude 7 ou supérieure, dont le plus puissant jamais enregistré sur terre : magnitude 9,5 en mai 1960, qui a fait 1655 morts au Chili et déclenché un tsunami atteignant Hawai (61 tués), les Philippines et le Japon.

La zone où a eu lieu le séisme est proche d'une zone complexe au niveau tectonique : un point de jonction triple entre les plaques tectoniques Nazca, Antarctique et sud-américaine.

point-triple-Chili.gif
Tectonic sketch map of the South Pacific Ocean, showing the locations of the major plates and their boundaries. The active spreading ridge between the Antarctic plate and the Nazca plate is being subducted beneath the western edge of the South American plate at 46ø South latitude.  - USGS offshore earthquakes.

Steve Lewis, géophysicien de l'USGS, compare ce qui se passe au point de jonction triple "Chilien" à ce qui s'est produit il y a 20 millions d'années, au niveau de la côte ouest de l'amérique du nord  - sommaire de son article ci-dessous :

"The Chile Margin triple junction is the best modern example of the subduction of an active spreading ridge at a continental subduction zone, and thus is as close as the modern world offers to what happened along the west coast of North America over the last 20 million years of so. The geologic effects of ridge subduction can be studied relatively easily in Southern Chile because they are occurring as we look, while in California it is necessary to try to look through many million years of subsequent geologic events to try to identify the effects of ridge subduction.

Because ridge subduction represents a huge change in the thermal structure of the continental margin, it has lasting effects on the structure of the crust where it has taken place. These changes might influence such improtant modern phenomena as earthquake seismicity. If we can gain insights in to the geological and geophysical evolution of continental margins by studying active modern examples such as Southern Chile where spreading ridge subduction is taking place, we might be able to better understand the evolution of the San Andreas fault and other regions where similar events have occurred in the past."



Sources :
- USGS Earthquake hazards program - tableaux ci-dessous .
- USGS Offshore earthquakes and Landslides..
- NOAA Pacific tsunami warning center - link

Update time = Sat Feb 27 9:00:03 UTC 2010

 

MAG

UTC DATE-TIME
y/m/d h:m:s

LAT
deg

LON
deg

DEPTH
km

 Region

MAP

 5.4  

2010/02/27 07:19:49 

 -35.811 

  -72.945 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE

MAP

 6.2  

2010/02/27 06:52:35 

 -34.735 

  -72.638 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE

MAP

 8.8  

2010/02/27 06:34:15 

 -35.846 

  -72.719 

35.0 

 OFFSHORE MAULE, CHILE



 
Magnitude 8.8
Date-Time
Location 35.846°S, 72.719°W
Depth 35 km (21.7 miles) set by location program
Region OFFSHORE MAULE, CHILE
Distances 100 km (60 miles) NNW of Chillan, Chile
105 km (65 miles) WSW of Talca, Chile
115 km (70 miles) NNE of Concepcion, Chile
325 km (200 miles) SW of SANTIAGO, Chile
Location Uncertainty horizontal +/- 7.2 km (4.5 miles); depth fixed by location program
Parameters NST=255, Nph=255, Dmin=988 km, Rmss=1.12 sec, Gp= 36°,
M-type=teleseismic moment magnitude (Mw), Version=7
Source
  • USGS NEIC (WDCS-D)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

USA_Lassen_NP_Kings_Creek_CA_edit3.jpg                                                                            Doc. Lassen National Park

150test
       Topographie du Lassen Peak - coulées de la dernière éruption et position de
        la zone de Chaos Crags - Doc.USGS.


 
 Le " Lassen volcanic center" est constitué des restes du stratovolcan andésitique Brokeoff, aussi appelé Mount Tehama, et situé au SO. de Lassen Peak, dôme dacitique et son champ volcanique, et de petits volcans-boucliers andésitiques, ainsi que de larges coulées de lave au NE. du Lassen Peak.
Le Lassen Peak doit son nom à un émigrant Danois venu prospecter en Californie; il a ouvert en 1848 le "Lassen emigrant trail" reliant le Missouri à la Californie et fut assassiné lors d'une expédition dans le Black Rock desert en 1859.

Historique de l'activité de ce centre volcanique : 3 grandes séquences.
- De 600.000 à 400.000 ans, des éruptions ont construit le Mount Tehama, stratovolcan andésitique; plus tard devenu inactif, il fut fortement érodé, et n'en restent que Brokeoff Mountain, Mount Conard, Mount Diller et Diamond Peak.
Coincident avec l'extinction du Tehama, le caractère du volcanisme a changé, devenant plus silicique et l'activité s'est déplacée sur le flanc N.

restes-du-Tehama---Brokeof-Mt--Driller-Mt--Eagle-peak.JPG       Les restes du Tehama : Brokeoff mountain, Driller mountain et Eagle Peak.

- Vers 250.000 ans, une seconde séquence est caractérisée par la production de 12 dômes de lave dacitique et d'épaisses coulées de lave.
- La troisième séquence est concentrée sur une chaîne linéaire, près de l'extrémité Ouest de l'ancienne caldeira du Tehama, avec émission, au cours des 100.000 dernières années, de rhyodacite et production de dômes de lave, coulées de lave et nuées ardentes, répartis en 12 grandes périodes.
Les faits marquants :
  - Eagle peak - 55.000 ans
  - Sunflower flat - 35.000 ans
  - Lassen peak - approximativement 25.000 ans
    Les dernières éruptions du Lassen Peak datent
    de 1914-1917.
    Débutant par une phase phréatique, l'activité concerna la
    mise en place de petits dômes sommitaux, d'explosions
    subpliniennes, de lahars et coulées pyroclastiques.

26505880.LassenEruptionBW.jpg
May 1915 Lassen eruption column
  




 
                                                                                                  Mai 1915 - USGS

Lassen_Peak_from_Devastated_Area-1200px.JPG       Le Lassen Peak vu de la zone dévastée par le surge pyroclastique du 22.05.15

 - Chaos crags - 1.050 ans.
   L'activité initiale forma un cône de tephra et un dôme, qui
   fut détruit 70 ans après par une violente éruption, suivie
   de l'établissement de cinq dômes, dont trois responsables
   d'avalanches liées à leur effondrement.

Chaos-Crags-et-LAssen-Peak---Dan-Dzurisin-USGS.jpg                Chaos Crags est un groupe de cinq dômes dacitiques imbriqués
                 En fond d'image, le Lassen Peak. - Dan Dzurisin USGS.

Une riche zone hydrothermale témoigne de l'activité potentielle du volcan; elle comprend e.a. des lacs chauds et fumants, des zones de fumerolles - Bumpass Hell et Sulphur works - , et des mudpots.

Lassen-Peak-hydroth.area---boiling-spring-laka.jpg            Lassen Peak hydrothermal areas - Boiling sprigs lake - photo NPS.

Lassen-Peak-hydroth.area---Bumpass-hell.jpg
                 Lassen Peak hydrothermal areas - Bumpass Hell - photo NPS

800px-Lassen---sulfur-work.JPG             
  Lassen Peak hydrothermal areas - Sulphur works - photo NPS



Sources :
- Global Volcanism Program - Lassen Peak volcanic center
- CVO - Lassen Peak volcano
- NPS - Hydrothermal areas
.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Liens web et bibliographie
Brève note pour qui recherche des livres (en anglais) sur la volcanologie :

Jessica Ball, une étudiante en volcanologie à l'université de Buffalo, a établi une liste de livres sur son site "Magma cum laude" :
           
                            Essential reading for volcanologists

La liste de livres spécialisés est donnée avec références sur Amazone.com.
Jessica est active aussi sur Twitter sous son pseudo : Tuff Coockie.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

MtShasta_aerial-wiki.JPG             Le sommet enneigé du volcan Shasta - photo aérienne Wikipedia.
             Le dôme Shastina à gauche et le Hotlum cone sommital au centre.

Le volcan le plus volumineux de la chaîne des Cascades avec ses 350 km³, le Shasta est un stratovolcan composé au moins de quatre édifices principaux qui se sont construits sur une période de 590.000 ans.
Il y a environ 300.000 à 380.000 ans, l'ancestral Shasta fut détruit par un glissement de terrain et  une avalanche de débris considérés comme les plus importants connus pour l'ère quaternaire - 27 km³, soit l'entièreté du côté N. du Shasta s'effondrèrent d'un coup; cette avalanche a remplie la vallée de la Shasta river au NO. du volcan sur 45 km.de longueur.

map shasta debris aval
Shasta---H.Glicken--USGS.jpg    Cette topographie particulière, en hummock, est formée par des parts du volcan,
    emmenées dans la vallée par un épisode "fluide" de l'avalanche de débris, il y a
    300.000 ans. Individuellement, ces hummocks sont hauts de plusieurs centaines
    de mètres et longs d'un kilomètre. -
Photo H.Glicken - USGS
 
   
Le cône Hotlum, formant l'actuel sommet - 4.317 m. - et le dôme de lave Shastina - 3.758 m. - furent construits au proche holocène (+/- 10.000 ans), tout comme le dôme de lave Black butte sur son flanc SO.
Le Hotlum cone fut fréquemment actif depuis sa création et en 1786, La Pérouse put observer, depuis son bateau sur la côte californienne, une éruption du volcan. Depuis, le cratère sommital est altéré hydrothermalement par des sources chaudes sulfureuses et des fumerolles; il en reste quelques unes.

Shasta---Hotlum-cone.jpg           Shasta - Hotlum cone et sa dépression où demeurent des sources sulfureuses
          actives - photo Lee Siebert - Smithsonian institute.


map shasta
Des sources d'eau minérale - Upper soda spring e.a. - sont présentes à Dunsmuir, au sud du volcan, ville située sur une ancienne couléée de lave qui a rempli le canyon de la Sacramento river.

Black Butte from Weed, California-750px                     Black butte, vue depuis Weed - auteur non renseigné.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

montserrat_ast_2010.02.21.jpg
NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using data from the NASA/GSFC/METI/ERSDAC/JAROS, and U.S./Japan ASTER Science Team. Caption by Robert Simmon.                     -    21.02.2010

montserrat_ast_2007076.jpg
A titre comparatif, une image Aster prise le 17.03.2007



La différence se marque au niveau des différents drainages et de Trant's Bay.



Une image en fausses couleurs, prise par le satellite Terra de la Nasa révèle la situation de cette partie de l'île de Montserrat ce 21 février.
Les aires colorées en rouge correspondent à de la végétation, les zones grises sont couvertes de dépôts de coulées pyroclastiques, les plus claires étant les plus récentes.
Le 21.02, les vallées de drainage des coulées , la white river valley, la Tar river valley et la Belham River valley, furent emplies de débris fraichement émis. Certaines coulées, d'une épaisseur allant jusqu'à 15 mètres, atteignirent l'océan à Trant's Bay et agrandirent l'île, faisant reculer le trait de côte de 650 mètres.

Source : Nasa Earth Observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Je n'examinerai maintenant que trois principales structures sur les 19 répertoriées par le Global Volcanism Program, qui sont situées dans le nord de la Californie : Medicine Lake, Shasta et Lassen Peak, tous potentiellement dangereux.

cascades eruptions 4000yrs
Diverses formations dans les environs de Medicine Lake sont intéressantes : le volcan lui-même, Glass Mountain obsidian flow, le champ volcanique Lava Beds et un ensemble de tunnels de lave.

map calif ore border

Medicine lake est un grand volcan-bouclier basaltique à rhyolitique. Le volcan a un diamètre de 50 km. pour un volume estimé à 600 km³; le petit lac, qui a donné son nom au volcan, n'occupe qu'une petite partie de la caldera sommitale, mesurant 7 km. sur 12.

Medicine lake aerial USGS             Medicine Lake et le Mount Shasta - photo aérienne USGS.

SGW-2--Medicine-lake.jpg         Carte géologique des productions à l'holocène - doc. Donnelly-Nolan USGS.
         A noter : Le lac n'occupe qu'une partie de la caldeira.

Le volcan est âgé de moins d'un million d'années; son activité éruptive a produit, au cours des derniers 6.000 ans, des coulées basaltiques et d'obsidiennes dans la caldeira et sur ses flancs.
La dernière éruption, il y a 900 ans, a produit la coulée massive (1 km³) mixte rhyolite-dacite, "Glass mountain obsidian flow", sur le flanc Est du volcan.

Glass_Mountain.jpg                The Glass mountain obsidian flow - J.Donnelly-Nolan - USGS.

Little Glass Mountain obsidian flow, sur le flanc SO. du volcan, est daté d'un peu plus de 1.000 ans . Pumice stone mountain, de forme arrondie et claire, a été recouvert deponces lors de l'éruption de Little Glass mountain.

Little-glass-mountain-obsidian-flow---Shasta.jpg             De l'avant-plan à l'arrière-plan : Little Glass Mountain obsidian flow -
             Pumice stone Mountain et le Mount Shasta.  - photo Lee Siebert USGS.
 

Sur le flanc nord, Lava Beds National Monument contient des centaines de tunnels de lave, situés pour la plupart dans la volumineuse coulée de "Mammoth crater" s'étendant sur 24 km. de long en plusieurs lobes.
Ces tunnels furent utilisés par les indiens Modoc durant les guerres de 1872-73.

Lava-beds-tube.jpg                 Lava Beds tube - doc. Lava Beds National Monument.

Valentine_Cave---lava-beds---wiki.jpg             Valentine's cave - Lava Beds National Monument , localisation et photo.


Sources :
- Global Volcanism Program - 
MedicineLake                            - -  CVO - Medicine Lake vicinity
- Journal of geological research : "post 11.000 year volcanism at Medicine lake " par Donnelly-Nolan USGS. - lien
- "Eruptive history and tectonic setting of Medicine lake volcano" by J.Donnelly-Nolan & al. - lien
- Lava Beds National Monument - National Park service.

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog