Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Je vous parlais en août dernier des "araignées de la Nasa"  :

""Des scientifiques ont placé des "araignées hi-tech" autour et dans le cratère du volcan St-Helens, le 14 juillet 2009; elles ont été déposées en douceur par un hélicoptère opérant à 30 m. du sol.
Ces robots sont construits pour aller dans des milieux "hostiles" à l'être humain et opérer dans des environnements difficiles et caractérisés par des températures extrêmes.
Quinze tripodes forment un réseau virtuel sans fil, en communication entre eux et avec le satellite EO-1 (earth observing-1); les données prises au sol et par le satellite donnent, une fois recoupées, une image quasi en temps réel de l'activité du volcan observé.
Dans un deuxième temps, les scientifiques développeront un projet de monitoring des 50 volcans les plus actifs de la planète.""        article du 12.08.2009.

Chaiten--ISS-05.08---B.Watson-Wired-science.jpg    Le Chaiten en éruption, vu le 05.08.09 par B.Watson
    à bord de l'ISS     Doc. Nasa - on Wired science.

Ce projet se concrétise et les araignées pourraient faire au Chili leurs débuts internationaux : un accord entre les volcanolgues de l'USGS et leurs homologues chiliens se conclue en vue d'installer cet appareillage sur le volcan Chaiten, qui est entré brusquement en éruption en 2008, après une période de sommeil de 9.000 ans.
Ce volcan rhyolitique est à surveiller en raison de récentes découvertes sur la vitesse particulière d'ascencion de son magma et le peu de signes précurseurs d'une éruption. lien vers cet article
Le séisme qui vient de frapper le Chili va retarder l'installation de ces moyens de mesure, mais le programme devrait normalement se poursuivre, les fonds ayant été dégagés par le "Volcano disaster assistance program".
Depuis 2004, les araignées ont évoluées : le design a été revu pour un transport plus facile ; elles sont maintenant capables de communiquer entre elles, d'interpréter des infos et de les transmettre. L'avantage de cette méthode est de pouvoir être utilisée dans des zones de volcan inaccessibles ou dangereuses pour les scientifiques, et d'employer du matériel susceptible d'être positionné par hélicoptère.


133181-050-F2DE3A48Positionnement d'une araignée au St Helens - document USGS.

Sources :
- article d'Allan Brettman - Oregon live - 01.03.2010
- USGS documents divers

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Açores, terres de contrastes : un mélange d’Irlande ou de Normandie verte, couverte de vaches, de terrains volcaniques, et d’une végétation luxuriante bénéficiant du climat doux, de l’hydratation et de la localisation atlantique.

 

hydrangeas_on_faial---Ilena-Lo-natural-land.jpg

                                    Carte postale des Açores - Ilena Lo - Natural land.


Cet archipel  tire son nom d’un oiseau de grande taille qui a impressionné les premiers arrivants, une buse ou un autour, nommé « Açor » par les Portuguais.

748px-Flag_of_the_Azores.svg.pngLe drapeau des Açores reprend bien toute cette symbolique : l’autour doré, symbole de force, de prestige, surmonté de neuf étoiles, nombre correspondant à celui des îles formant l’archipel, sur fond blanc et bleu, symbolisant l’atlantique qui entoure les îles, et frappé des armoiries du Portugal.

Résolument tourné vers la mer, cet archipel fut longtemps un centre de chasse à la baleine, avant de se reconvertir vers la pêche au thon, et de concentrer ensuite ses activités vers les fous du safran et du hauban : des régatiers aux modestes « voileux », tous ceux qui traversent l’Atlantiques passent par ici.

La population de ces îles, très mêlée, compte un nombre d’habitants avoisinant les 200.000, entre sédentaires et éternels migrants de et vers les amériques ou l’europe. 

 

800px-Azores-map.png
L’archipel est composé de neuf îles, réparties en trois groupes :

- le groupe de l’est : avec Sao Miguel (759 km²), Santa Maria (97 km²) et les îlots des Formigas.

- le groupe central formé de Terceira (403 km²), Graciosa (62 km²), Sao Jorge (246 km²), Pico (446 km²) et Faial (173 km²).

       -   le groupe occidental, avec Flores (143 km²) et Corvo (17 km²).

Faune des Açores
:

La faune marine est particulièrement riche et a fait se développer le "whale watching" : on note la présence de dauphin commun, de dauphin de Risso, de dauphin tacheté; un groupe de 50 à 80 grands dauphins est observable ici toute l'année. Dans les Formigas, on trouve des tortues marines, des requins et des raies manta.
Le cachalot fait partie de l'histoire des Açores; chassé mais toujours respecté, ce géant de 70 tonnes peut vivre jusqu'à 70 ans.

La seule espèce endémique d'oiseaux est le bouvreuil des Açores, appelé ici le "Priolo". Limité à la laurisylve de l'extrémité orientale de Sao Miguel, il est considéré comme "gravement menacé d'extinction" ; il dépend pour son cycle d'alimentation du milieu de vie et des floraisons et fructifications de certaines plantes.

Priolo---Bouvreui-des-acores-male---P.Monteiro.jpg                  Bouvreuil des Açores mâle - Pyrrhula murina - photo P.Monteiro.

l'archipel compte également une chauve-souris endémique, la noctule des Açores, qui s'alimente régulièrement durant le jour, ce qui est inhabituel.

Flore de l'archipel :

Même si les Açores emblent vertes et sauvages, la végétation a été très altérée. En raison d'une surexploitation, la laurisylve originale a été réduite à quelques poches et uniquement sur Pico, Terceira et Sao Miguel. Les terres libérées suite à un défrichage agricole intensif ont été envahies, après leur abandon lié à l'émigration, par des plantes indésirables, dont le Pittosporum undulatum et l'acacia melanoxylon.
Bien que certains autochtones le considèrent comme un symbôle de l'île, l'hortensia a été introduit et est un ravageur potentiel qui est volontairement propagé le long des routes.

3823826.IMG_0617.jpg                             Les vaches omniprésentes produisent un quart du lait Portuguais .
          Le défrichage agricole et l'introduction d'espèces végétales étrangères constituent une
                                                           menace pour le flore indigène.

Au dessus de 500 m. d'altitude, l'impact humain et sa volonté de réorganisation se fait moins sentir sur le paysage ... peu d'habitations, vents et brouillards persistants, ces éléments laisssent plus de place aux endémiques : parmi les plus remarquables, le laurier, la bruyère, le cèdre, le dragonnier et le genévrier, ainsi que de nombreux bryophytes.

l'anticyclone des Açores : un phénomène climatique qui influence le temps qu'il fait en Europe de l'ouest.

L'anticyclone de l'atlantique nord, plus connu sous les noms d'anticyclone des Bermudes et d'anticyclone des Açores désigne une région subtropicale autour de 30° N., où on retrouve en moyenne une zone de haute pression atmosphérique - un anticyclone.
Le diagramme montre la circulation générée par l'anticyclone subtropical de l'atlantique nord et son influence sur la trajectoire des ondes tropicales émergeants de la côte africaine; ces ondes se déplacent d'est vers l'ouest dans le flux d'alizé  au dessus de l'atlantique et qui apparaissent en avril/mai et se maintiennent jusqu'en octobre/novembre.

Anticyclone-des-Acores.jpg                      L'anticyclone des Açores et le train d'ondes tropicales - document NOAA.

La position plus ou moins haute et centrée de l'anticyclone des açores déterminera les circulations atmosphériques qui influenceront notre temps et les précipitations qui vont atteindrent l'Europe de l'ouest.

demain , nous examinerons "le côté volcanique" de l'archipel ...


Flores---ATA.jpg    Un avant-goût avec ce paysage de Flores, qui mêle paturages, champs cultivés et relief volcanique
                        offert par ATA - Associaçao Turismo Açores.


Sources :
- AGU - American geophysical union : "Azores hotspot deep signature"
- ATA  - Association turismo Açores.
- Le priolo - Bouvreuil des açores - fiche scientifique.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
L'épisode inondations-glissements de terrain, qui a frappé l'île de Madère la semaine dernière, a mis cette dernière sous les feux de l'actualité.

Madère fait partie des îles de la Macaronésie, un ensemble formé par plusieurs groupes d'îles disséminées au large du continent africain, dans le nord-est de l'Atlantique.
Le nom de Macaronésie signifie "îles fortunées" ... ce nom leur été attribué par les géographes de la Grèce antique, qui désignaient sous ce vocable les îles situées à l'ouest du détroit de Gibraltar.

google-Macaronesie-annote.jpg                            Carte de situation de la Macaronésie - d'après une carte Google.

Cette région comprend les îles Canaries (communauté autonome Espagnole), Madère (région autonome dépendant du Portugal), les îles Selvagems (même statut que Madère), les Açores (région autonome dépendant du Portugal) et les îles du Cap Vert (République indépendante depuis 1975).

Outre leur patronyme ancien, ces îles ont d'autres caractéristiques communes: géologiques, biologiques et climatiques
  1. Geologiquement, ce sont des îles d'origine volcanique, aux reliefs escarpés. De nombreux volcans actifs, éteints, sous-marins sont à la base de leur formation.                                                                                         Macaronésie seamounts     Les Canaries et Madère : îles volcaniques émergées et volcans sous-marins (seamounts).                                                    
  2. Biologiquement : ces îles n'ont jamais été rattachées au continent et présentent un fort taux d'endémisme végétal et animal. La biodiversité de la région est une combinaison des familles biologiques retrouvées en Afrique, en Méditerranée et dans l'atlantique nord.                               madeira_firecrest_PH_2006.jpg                 Le roitelet de Madère - Regulus madeirensis - espèce endémique.                                                
  3. En raison de leur altitude importante, elles présentant de grands contrastes climatiques influencés par les alizés; entre 700 et 1500 mètres, de véritables "mers de nuages" existent l'été, favorables au développement d'une végétation luxuriante et déendante d'une forte humidité. Au dessus de 1500 mètres, le climat est aride, avec des étés chauds et secs et des hivers rigoureux. Une particularité de la Macaronésie réside dans la persistance d'espèces qui se sont éteintes sur les continents proches, telles que celles qui composent la laurisylve.


La laurisylve se compose de forêts qui sont des reliques de la végétation couvrant anciennement une bonne partie du bassin méditerranéen. Lors de l'assèchement, au Pliocène, du bassin méditerranéen, les forêts de lauriers reculèrent progressivement  au profit d'espèces sclérophylles, résistant mieux à la sécheresse, pour disparaitre il y a 10.000 ans.
L'emplacement de la Macaronésie, dans l'atlantique nord, a atténué ces fluctuations climatiques et maintenu un climat humide et doux permettant à ce type de végétation de s'y maintenir jusqu'à nos jours.

Laurisylve-Madere---H.Grobe.jpg                     La laurisylve de Madère est la plus étendue - photo H.Grobe / wikipedia.

Projection climatique :

Le changement du régime des vents, et particulièrement la diminution des alizés du nord-ouest, constatée depuis 30 ans, entraînera un assèchement des côtes des îles exposées. Les laurisylves seront probablement perturbées par un déplacement vers le bas de la « mer de nuages ». La désertification générale des îles favorisera l’invasion d’espèces exotiques, notamment des espèces africaines adaptées aux conditions sèches, au détriment des espèces indigènes.
Plus de 30 espèces d’oiseaux sahariennes ont été récemment observées pour la première fois aux Canaries. De même, des espèces de poissons tropicaux, vivant normalement plus au sud, ont été récemment enregistrées dans les eaux des Açores. Les invasions de criquets pèlerins qui frappent l’ouest de l’Afrique pourraient devenir de plus en plus fréquentes aux Canaries. En 2004, un essaim de plus de 10 millions de criquets pèlerins s’est abattu sur les côtes de l’île de Lanzarote.
Enfin, l’augmentation des températures de l’eau risque de favoriser la prolifération de micro-algues dans les eaux. En 2004, une marée d’algues a été observée dans les eaux de Gran Canaria.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6

Articles récents

Hébergé par Overblog