Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Moytirra vent field -

                       Un évent du champ Moytirra, un fumeur noir - photo Marine Institute.

 

Une expédition scientifique irlandaise, à bord du navire de recherche, le RV Celtic Explorer, vient de découvrir un nouveau champ d'évents hydrothermaux le long de la dorsale médio-Atlantique au nord de l'archipel des Açores.

 

La dorsale médio-Atlantique :

En géologie, une dorsale est une frontière entre deux plaques tectoniques divergentes ; elle forme une chaîne de montagne, immergée le plus souvent.

La dorsale médio-Atlantique marque la séparation entre

- la plaque nord-américaine et la plaque eurasienne, dans l'Atlantique nord

- la plaque sud-américaine et la plaque africaine, dans l'Atlantique sud.

Elle court sur une distance proche de 7.000 km. et culmine à une profondeur de 2.700 m en moyenne, entourée de fonds abyssaux s'enfonçant à plus de 4.000 mètres.

Les plaques tectoniques s'écartent en continu, à la vitesse de 2 à 3 cm. par an dans une direction vaguement est-ouest.

La faille est segmentée de nombreuses failles transformantes, et ponctuée de nombreuses îles qu'elle a créé :

- dans l'hémisphère nord : Jan Mayen, Kolbeinsey, l'Islande, les Açores, les Bermudes et les rochers de St Pierre et St Paul

- dans l'hémisphère sud : Ascension, Tristan da Cunha, et les îles Gough et Bouvet.

 

 

MAR.jpg         La Mid Atlantic ridge - la dorsale médio-atlantique - âge des fonds marins - doc. NOAA.

 

Le champ d'évent Moytirra :

Lors de la première plongée du ROV Holland 1, un groupe de cheminée de sulphides métalliques, de couleurs noires et rousses, fut découvert par 3.030 mètres de fond; elles exhalaient des panaches noirs d'eau super-chaude riches en métaux. D'autres cheminées exibent des traces blanches d'anhydrite.

 

5765794_5ac4dd429e_l.jpg                     Première vision humaine du Moytirra vent field - photo Marine Institute.ie

                   

                                           Coupe d'une cheminée hydrothermale - doc.wikipedia.

N.B. : document générique - les températures indiquées ne correspondent pas nécessairement à ce camp d'évents.

 

Ces eaux, chauffées jusqu'au point d'ébullition par les roches volcaniques de la croûte terrestre, abritent une riche vie marine habituée aux profondeurs et au noir total, qui se développe au dépens de bactéries chimiosynthétiques.

 

 

Ce nouveau champ au nord des Açores, a été baptisé "Moytirra ", du nom d'un champ de bataille de la mythologie irlandaise, dont le nom signifie "plaine des piliers". La plus grande cheminée découverte, haute de plus de dix mètres, porte le nom de "Balor ", celui d'un géant légendaire.

Ce champ hydrothermal est caractérisé par des cheminées "monstrueuses" et leur position inhabituelle au pied d'un à-pic.

 

Cette expédition a été filmée par le National Geographic, dans le cadre d'une série intitulée "Alien deep", à paraître en 2012.

 

Sources :

- Marine Institute - Major scientific discovery on the mid-atlantic ridge - link

- Ifremer - campagne EXOMAR (Extremophiles Of the Mid-Atlantique Ridge)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Ces photographes qui nous enchantent

 

katia-et-maurice-krafft-sur-le-nyiragongo-en-repub-copie-1

                    Katia et Maurice Krafft à Hawaii - photo Bertrand Krafft / Alsace.fr.

 

Nous n’avons pas affaire dans ce cas à un photographe/cinéaste, mais à un couple d’ "homo volcanicus" comme se définissait lui-même Maurice Krafft.

Il ajoutait : " Katia, moi et les volcans, c'est une histoire d'amour. Notre passion est exclusive, dévorante, loin des hommes. J'aime les volcans parce qu'ils nous dépassent, qu'ils sont indifférents à la vanité des choses humaines. Si nous avons encore le courage de vivre dans notre société moderne, c'est grâce aux volcans, aux joies qu'ils nous apportent par leur beauté, leur sérénité, leurs embrasements, leur violence qui, peut-être un jour, aura raison de notre témérité. "

 

Brève biographie :

Ils ont eu une enfance très proche de la nature et les sciences naturelles ont occupé toutes leurs jeunes années. Ils n'ont jamais démenti cette origine "provinciale" et au cours de leur vie, ils restèrent ancré dans cette région qu'ils aimaient, passant seulement d'un village à un autre : Cernay, Guebwiller, Ensisheim, Wattwiller enfin… Les grandes villes n'étaient pour eux que des zones de transit entre des départs multiples et des contacts professionnels…

Bien que rien dans leur environnement immédiat ne les prédestinait à cela, ils vécurent d'abord les volcans comme une passion de jeunesse. Maurice découvrit le volcanisme actif sur les pentes du Stromboli que ses parents lui firent visiter lorsqu'il avait 10 ans, en 1956… Depuis ce moment toute son énergie fut consacrée à assouvir cette passion qui devint vite unique.
Katia, quant à elle, décida de devenir volcanologue en découvrant les volcans dans des films de conférence. Plus tard, ses parents lui firent également visiter les volcans de Sicile.
Mais il faut se donner les moyens de vivre sa passion : tous deux firent des études scientifiques qu'ils couronnèrent d'une Maîtrise en Sciences de la Terre pour Maurice et en Chimie pour Katia.

Leur voie semblait alors toute tracée : recherche en université ou en institut avec quelques missions de terrain pour collationner des données… C'était mal connaître leur volonté et leur impatience, leur envie de voyager aussi. Dès ce moment, une "bougeotte" invraisemblable les prend pour ne plus les quitter : les années soixante les voient sur les volcans du Massif Central, puis en Italie. En 1968, ils sont en Islande.
Entre deux voyages, ils se marient en août 1970 puis partent pour plusieurs mois en Indonésie… A partir de ce moment, ils n'arrêteront plus : Afrique, Japon, Amérique Centrale, Réunion, Hawaii, Amérique du Sud, Alaska,… pas un continent, pas un site volcanique du monde qu'ils n'aient visités.


Une biograhie extensive est disponible sur le site de L.A.V.E./ Volcanologues/ M. & K.Krafft.

 

 Leurs motivations à photographier et filmer :

 

Afin de pouvoir vivre pleinement "au rythme de la Terre", ils ont voulu être indépendants, c'est à dire acquérir la liberté de partir sur n'importe quel volcan du monde quand bon leur semblait ou quand une éruption les y appellait…

Encore fallait-il en vivre … Maurice le disait :  "je ne suis pas un cinéaste … filmer des volcans, je crois que je sais bien le faire, mais ne me demandez pas de filmer un paysage, j’en suis incapable … je suis un volcanologue errant, qui est obligé de faire du film pour pouvoir errer ".


En plus de cette motivation "alimentaire", ils voulaient faire oeuvre de prévention en faisant des films sur les dangers que représentent les éruptions et les montrer aux populations directement concernées. Ils avaient en effet été choqués du peu de considération accordée par les autorités à l’avis des volcanolgues avant l'éruption du Nevado del Ruiz … qui a causé la catastrophe d’Armero, et ne voulaient pas que cette histoire se répète.

 

Leurs images cinéma servirent de base à une cassette vidéo ( réalisée par Maurice à l'initiative de IAVCEI - Association Internationale de Volcanologie Médaille d'honneur IAVCEI en 2008et de Chimie de l'Intérieur de la Terre - et de l'UNESCO) sur les risques volcaniques. Elle fut utilisée avec succès au pied du volcan Pinatubo (Philippines) en juin 1991 pour provoquer et motiver l'évacuation de près de 200.000 personnes. A posteriori, l'on peut dire que cette cassette a permis de sauver là près de 20.000 vies humaines menacées par des coulées pyroclastiques.  

 

Quelques jours après leur disparition, le lundi 3 juin 1991, embrassés par le souffle chaud d'une nuée ardente émise par le mont Unzen au Japon à l'âge de 45 et 49 ans, leur travail sur la prévention des risques volcaniques fut présenté aux autorités philippines. Il participa à la décision d'évacuer les flancs du volcan Pinatubo, ce qui permit de sauver des milliers de vies.

 

Leur oeuvre :

Maurice et Katia Krafft ont rédigé une vingtaine d'ouvrages, produit et réalisé cinq grands films sur le volcanisme planétaire diffusés lors de centaines de conférences, à plus de 4 millions de spectateurs séduits par la simplicité tranquille de l'une et le charisme de l'autre.


En 1973, ils filment la spectaculaire crise de l'Eldfell en Islande, c'est un de leur premier reportage télévisuel et leur première interview diffusée au JT de TF1.


"Au rythme de la terre" - extrait du film de Maryse Bergonzat - présentation des volcanologues dont des images de jeunesse, l'éruption de Heimaey en 1973 et quelques volcans indonésiens.

 

   

 

 

Le cycle de conférences "Connaissance du Monde" fait leur notoriété en France et à l'étranger. Ils multiplient les émissions de télévision (entre autres pour le compte de la BBC), les expositions (dont "l'Homme face aux volcans" présenté à Kagoshima en 1988 - voir la dernière vidéo) et les films vidéo. Les deux Alsaciens furent systématiquement invités à tous les congrès de volcanologie dans le monde. Les volcanologues américains les ont surnommés, par admiration, les "Volcano devils".

 

Les-diables-des-volcans---A.Demaison.jpg        Couverture du dernier livre sur les Kraffts par André Demaison - paru le 06.07.2011

La photo de couverture mixe une photo du couple à Hawaii (plus haut) et celle de Katia , intitulée "Pelée dancing" .


En 1980, ils sont en direct sur l’éruption du St.Helens, à bord d’un petit avion, quasi "détourné pour la circonstance ".

Sur la vidéo, une spectaculaire scéance de marche sur une nappe de ponce fraiche et non refroidie !

 

 

En 1988, lors d'un colloque international à Tokyo, Maurice Krafft fait découvrir à la communauté scientifique les images de l'Ol Doinyo Lengai en éruption (Tanzanie). Ce sont les premières images d'une lave noire, fluide, carbonatée, unique au monde.

 

MKrafft1977---bis.jpgLe sommet et le cratère du Langai survolé en 1977 - document intéressant pour visualiser un cycle complet du volcan, la situation étant similaire en 2008-2009 - photo Maurice Krafft

 

MKrafft1988Lengai             Maurice Krafft filmant la natrocarbonatite noire et fluide dix ans plus tard - 1988.

 

Quel devenir pour leur œuvre photographique et cinématographique :

A leur mort en 1991, ils avaient accumulé une documentation sans équivalent en matière d'étude des volcans : plus de 300.000 diapositives, 300 heures de films montés, 20.000 ouvrages géologiques et plus de 6.000 lithographies, gouaches napolitaines, gravures originales et tableaux anciens.

Une petite partie de leur magnifique collection pétrographique fait l'objet d'une exposition permanente à Vulcania. Ce Parc Européen du Volcanisme situé dans le Puy de Dôme, dont Maurice Krafft avait déjà imaginé le concept en 1986, a ouvert en 2002 et a accueilli près de deux millions de visiteurs. Une autre part a fait l’objet d’une dation à l’Etat Français et a été confiée au Museum National d’histoire Naturelle, à la disposition de la communauté scientifique. 


japon-Bandai---mnhn.fr---Dation-Krafft.jpg

                       L’effet du souffle de l’explosion dirigée du mont Bandaï en 1888
Estampe japonaise (triptyque).  - Anonyme, XIXe siècle, 355x714 mm. - Dation Krafft. 1995/ Bibliothèque centrale M.N.H.N. Paris

 

Leurs collections de photos et de films, parmis les plus grandes connues, sont gérées par l'Association Images & Volcans : ces images sont toujours vivantes parce qu'elles circulent et sont largement utilisées tout autour du monde.

D'autres sites honorent la mémoire de ces véritables "têtes de mules alsaciennes" (Ch. Zuber) qui ont choisi de réaliser à l'âge adulte leurs rêves d'enfant. La Maison du volcan sur l'île de la Réunion leur consacre plus de 1.600 m².

A Hawaï, le Musée Jaggar leur rend hommage et une fondation scientifique qui porte leur nom a soutenu financièrement des étudiants qui souhaitaient travailler au Centre d'étude des volcans actifs de l'Université.
Le Muséum National d'Histoire Naturelle de Washington leur a consacré plusieurs expositions et la Smithsonian Institution s'est montrée plus qu'intéressée par l'aspect scientifique de leur collection.

 

Katia_Krafft-copie-1.JPG                     Katia Krafft à l'action dans le cratère du Lengai - photo 1988 André Demaison.

 

 

Christine Muller  parle de Katia dans son livre : « Femmes d’alsace – De Sainte Odile à Katia Krafft … portraits de femmes rebelles »

Femmes-d-Alsace-de-StOdile-a-Katia-Krafft.jpg"A l'heure où les femmes sont représentées dans tous les domaines jusque-là réservés aux hommes, il est judicieux de mettre en valeur des personnalités féminines qui n'ont pas attendu Mai 68 ou la libération sexuelle pour affirmer leur originalité et leur indépendance. Très différentes les unes des autres, ces vingt femmes d'origine alsacienne - choisies parmi des dizaines d'illustres femmes d'Alsace - ont toutes néanmoins un aspect en commun : leur courage et leur volonté de se faire une place au soleil. Ces destins singuliers témoignent aussi de la volonté farouche qui les habitait, bien souvent en avance sur leur temps.
Aucune d'entre elles n'a voulu supplanter les hommes dans leurs prérogatives, mais elles ont voulu exister comme de simples égales.
Rebelles, elles l'ont été, malgré elles, et elles n'auraient pas renié le propos d'un Michel de Montaigne lorsqu'il affirmait : " Les femmes n'ont pas du tout tort quand elles refusent les règles qui sont introduites au monde, d'autant que ce sont les hommes qui les ont faites sans elles. " De sainte Odile à Katia Krafft, ces vingt destins de femmes d'Alsace sont une leçon de force morale, de courage et de conviction".

 

 Extrait de "Connaissance du monde - l'homme face aux volcans"  ... vidéo synthétique

avec des photos du Gallungung (1982) - des images sous-marines de La Réunion - des nuées ardentes de l'Una Una (1983) et de Deception island (1984)


 

 

En cette année anniversaire de leur mort, ils nous laissent le souvenir d’un couple de scientifiques passionnés qui ont consacré leur vie aux volcans … Maurice répétait souvent cette phrase : «  la vie ne vaut la peine d’être vécue qu’aussi longtemps qu’elle vous consume ! » , qu’il ponctuait ensuite d’un grand éclat de rire.

 

Bibliographie :

 

1974 - KRAFFT M. - Guide des volcans d’Europe (généralités, France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne), préf. Jean Orcel. Delachaux et Niestlé, Neuchâtel (Suisse), 412 p.
1975 - KRAFFT K. & M. - A l’assaut des volcans, Islande-Indonésie. Presses de la Cité, Paris, 109 p.
1975 - KRAFFT K. & M. - Les Volcans. Draeger-Vilo, Paris, 174 p.
1977 - KRAFFT K. & M. et BÉNARD Roland - La Fournaise, Volcan actif de l’île de la Réunion. Éditions Roland Benard, Saint-Denis (La Réunion), 121 p.
1979 - KRAFFT K. & M. - Volcans, le réveil de la Terre. Hachette-Réalités, Paris, 158 p.
1981 - KRAFFT K. & M. - Dans l’antre du Diable, volcans d’Afrique, Canaries et Réunion. Presses de la Cité, Paris, 124 p.
1981 - KRAFFT M. - Questions à un volcanologue : Maurice Krafft répond. Hachette-Jeunesse, Paris, 233 p.
1982 - KRAFFT K. & M. - Volcans et tremblements de terre. (Nouvelle édition.), Les Deux Coqs d’Or, 78 p.
1984 - KRAFFT K. & M. - Volcans et dérives des continents. (Nouvelle édition de Notre Terre, une planète vivante, publiée en 1978), Hachette, Paris, 157 p.
1984 - KRAFFT M. - Le monde merveilleux des volcans, dessins de Gilles Bachelet Hachette-Jeunesse, collection « Dis pourquoi? des 5-8 ans », Paris, 59 p.
1984 - KRAFFT M. - Les volcans et leurs secrets. Nathan, Paris, 64 p.
1985 - KRAFFT K. & M. - Les plus beaux volcans, d’Alaska en Antarctique et Hawaï. Solar (autour du monde), Paris, 88 p.
1985 - KRAFFT K. & M. - Volcans et éruptions, dessins d’André Demaison. Hachette-Jeunesse (Le temps de la découverte), Paris, 93 p.
1986 - KRAFFT K. & M. - Les volcans du monde. Éditions Mondo S.A., Vevey-Lausanne (Suisse), existe également en allemand et italien, 152 p.
1986 - KRAFFT M. et BÉNARD Roland - Au cœur de la Fournaise. Éditions Nourault - Bénard, Saint-Denis, La Réunion, 220 p.
1987 - KRAFFT K. & M. - Volcans du monde. Flammarion, Coll. L’Odyssée, Paris, 190 p.
1988 - KRAFFT K. & M. - Objectif volcans. Nathan Image, Paris, 154 p.
1989 - KRAFFT M. et FAYREAU Luc - Les volcans, des montagnes vivantes. Gallimard Jeunesse, Coll. Découvertes benjamin, 34 p.
1990 - KRAFFT K. & M. - Führer zu den Virunga Vulkanen. Enke, Stuttgart.
1991 - KRAFFT M. - Les feux de la Terre, histoire de volcans. Découvertes Gallimard, Paris, 208 p.
1991 - KRAFFT M. et De LAROUZIÈRE François-Dominique - Guide des volcans d’Europe et des Canaries : France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne, Canaries. Delachaux et Niestlé, Suisse, 455 p.
1999 - KRAFFT M. et De LAROUZIÈRE François-Dominique - Guide des volcans d’Europe et des Canaries : France, Islande, Italie, Grèce, Allemagne, Canaries. Réédition, Delachaux et Niestlé, Lausanne, Paris, 416 p.

 

 

2001 - Madeleine Conrad, Maurice et Katia Krafft, histoires d'une passion, Jérôme Do Bentzinger.

2001 - Michel Loetscher, « Katia et Maurice Krafft, danseurs de volcans », in Saisons d'Alsace, no 11.

2009 - Christine Muller, « Katia Krafft » in Femmes d'Alsace : de Sainte Odile à Katia Krafft... Portraits de femmes rebelles, Éditions Place Stanislas.

2009 - Maurice et Katia krafft, Images de volcans - Ed. du Conservatoire de l'image Nancy Lorraine

2011 - André Demaison - Les diables des volcans - éd. Glénat.

 

Sources :

- Conservatoire de l'image Nancy-Lorraine - images de volcans - link

- Vulcania - Les diables des volcans - link

- Vulcania - Maurice et Katia Krafft, exposition hommage - link

- La Réunion - La maison du volcan- link

- CSAV - Hawai - Krafft memorial fund - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

14.08.2011---2-Soputan.jpg

                              Soputan - éruption et coulée du 14.08.2011 - Manado Tribun.

 

D'après Sandy Manengkey, à la tête du PVMBG s'occupant du volcan Soputan, l'éruption est toujours en cours, bien que s'affaiblissant ... elle a provoqué une coulée de lave qui sest étendue sur 500-750 mètres à l'ouest du cratère, évènement inhabituel pour ce volcan.

40 avalanches de débris sont signalées le 15.08, contre 21 le 16.08.

Une colonne de fumée haute de 150 mètres est toujours visible à l'ouest du cratère.

La zone d'exclusion de 6 km. autour du cratère a été établie ... ce qui laisse les coulées loin des zones résidentielles. Le village le plus proche, Desa Kota Menara, se situe juste hors périmètre interdit

Le trémor est en baisse : de 54 évènements vendredi, on est passé à 23 samedi et 11 dimanche.

 

Soputan-08.2011---J.Bogar.JPG        L'éruption du 14.08.2011 vue du village de Maliku, au sud de Minahasa - photo Judhie Bogar

 

Sources :

- Manado Tribun

- Badan geologi - PVMBG

- Judhie Bogar, sur place.

Status Gunungapi
Nama Gunung Terhitung Tanggal
led_yellow Soputan 14 Agustus 2011
led_yellow Papandayan 13 Agustus 2011
led_yellowKarangetang 8 Agustus 2011
led_red Lokon 24 Juli 2011
led_orange_blink Ibu 5 Agustus 2009 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 

Le Kilauea, volcan connu pour ses fontaines de lave et ses coulées fluides, peut aussi être le théâtre de violentes explosions meurtrières ... lors d'éruptions de type phréatique ou phréatomagmatique.

Ce volcan, sans dôme de lave sommital, peut émettre des surges chauds semblables à des "nuées ardentes".

 

La découverte d'empreintes de pas dans le désert de Kau révèle le fait que des personnes ont vécu une éruption ici ... plus de 100 personnes y furent tuées par l'éruption, peu après que ces empreintes furent laissées dans de la cendre volcanique boueuse.

 

Kilauea-foot-prints---USGS---D.jpg                       Les empreintes de Keanakako'i - photo Donald Swanson / USGS.

 

L'éruption de 1790 :


L'histoire fait remonter l'éruption à 1790 et au pit crater du Kilauea Iki. L'émission de cendres chaudes en abondance et une pluie violente ont transformé ces retombées en boue.

L'histoire raconte que Keoua, un chef de clan situé à Puna au sud de Big eruption-explos-1790-tableau.jpgisland, revient d'une bataille contre son rival Kamehameha. La troupe de Keoua, accompagnée de femmes et enfants, passe près du Kilauea sous cette pluie de cendres. Leurs pieds s'enfoncent dans la boue, et leurs empreintes seront durcies sous l'action du vent et du soleil.

Une explosion plus importante du volcan, riche en gaz et cendres chaudes, va dévaler sur la troupe, tuant une centaine de personnes. Les cendres de l'éruption vont couvrir 190 km² dans le sud-ouest du Kilauea.

 

L'analyse de l'éruption :

 

Au moins neuf couches de cendres volcaniques sont exposées sur les collines du système de failles Hilina au sud du Kilauea. Les dépôts les plus anciens, connus sous la dénomination de "cendres d'Uwekahuna", sont datés d'il y a 2700 à 2000 ans.

Les plus récents, les "cendres de Keanakako'i", proviennent d'une série d'éruptions explosives qui s'est terminée il y a 200 ans et qui inclue l'éruption qui a décimé l'armée de Keoua, en laissant plus de 75 millions de m³ de poussières qui couvrent une partie du sommet du Kilauea sous une couche de plus de 10 mètres d'épaisseur en certains endroits (USGS). Le GVP accorde à ces évènements un VEI 4.


 

Keanakko-i-ash.gif                   L'étendue des dépôts de cendres Uwëkahuna et Keanakako'i - carte HVO/USGS.

 

La plupart des éruptions explosives anciennes se sont produites probablement lorsque le cratère sommital avait atteint une profondeur telle que son plancher soit sous le niveau de la nappe phréatique, laissant sourdre les eaux souterraines, éventuellement pour y former un lac. La rencontre du magma et de ces eaux va donner de violentes explosions, qui ont fragmenté le magma en fines particules et donné des surges pyroclastiques, tels que ceux qui ont tués les guerriers de Keoua.

 

Mastin2_lakesA.gif                                            Schéma L.Mastin & al. / publication USGS.

 

 

L'éruption de 1924 :

 

Durant 18 jours en mai 1924, des centaines d'explosions projètent de la boue, des débris et des blocs incandescents pesant jusqu'à 7.000 kg. jusqu'à 1 km. du cratère de l'Halema'uma'u, situé dans la caldeira du Kilauea.

Des colonnes de cendres volcaniques montent jusqu'à une altitude de 3.000 mètres, apportant "la nuit en plein jour" sur Pahala, cité située à 30 km.

Heureusement, il n'y eu aucun tué durant l'évènement, seul un photographe qui s'était approché un peu trop près fut atteint par des pierres et de la boue chaude.

 

Kilauea 23.05.1924     Panache de l'éruption explosive de l'Halema'uma'u le 23 mai 1924  - archives Bishop museum.

 

Le futur des explosions au Kilauea :


Il y a peu de chances de voir dans l'immédiat ce type d'explosions au Kilauea, à cause du niveau courant de la nappe phréatique à 520 mètres sous le bord du cratère de l'Halema'uma'u.

On constate cependant que, depuis les années 1820, le plancher du cratère sommital du Kilauea a plongé jusqu'à 90 mètres du niveau de la nappe à trois reprises ... la prochaine subsidence pourrait engendrer ce type d'éruptions explosives, si les condtions sont rencontrées, mettant en danger la vie de milliers de personnes, vivant et travaillant sur le volcan, ou simplement visitant celui-ci.

 

Sources :

- Global volcanism Program - Kilauea

- USGS - Kilauea, an explosive volcano in Hawaii - pdf link

- USGS -  Explosive eruptions at Kilauea volcano - link

- NPS - Keanakako'i - the story of the footprint area - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Soputan, situé dans le district de Minahasa au nord de Sulawesi,  est entré en éruption ce 14 août vers 10 h., envoyant un panache atteignant 1.000 mètres. L'éruption a été entendu par les habitants qui ont quitté leurs maisons ou les églises pour voir l'évènement.

Ce panache a été précédé de petites éruptions aux alentours de 6h. ce matin.

 

Sa dernière éruption date du 3 juillet 2011, avec l'expulsion d'un panache à 5.000 mètres

 

soputan_tmo_2011.07.03.jpg             Le panache du Soputan le 03.07.2011 - NASA Goddard MODIS Rapid Response Team

 

Source : The Jakarta Post

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

En 2007 : éruption fissurale et coulée TEB


Le Father’s Day, 17 juin, est marqué par un essaim sismique dans l’Upper east rift zone, indication d’une intrusion magmatique dans une nouvelle aire proche de Kane Nui o Hamo. La lave sort en formant deux petites coulées qui couvre 8.000 m² avant de stopper brutalement.

20.07.2007-GVP.jpgLes processus d’intrusion et d’extrusion ont drainé une grande quantité de magma du réservoir sommital du Kilauea et semblent avoir stoppé l’approvisionnement du Pu’u O’o …le plancher du cratère s’effondre, laissant un trou profond de 100 mètres. Les tunnels de lave se vident, et les coulées n’entrent plus dans l’océan. C’est la première pause depuis décembre 2000.

 

Carte HVO datée du 20 .7.2007 - En gris, les zones d'effondrements qui suivent l'évènement Father's Day - Les nouvelles laves de l'épisode "57" sont colorées en rose et les évents actifs signalés par une étoile rouge.

 

 

05.07.2007---retour-de-lave-Puuoo.jpg                 Le 05.07.2007, la lave revient dans le fond du cratère du Pu'u O'o - photo HVO.

 

 Après deux semaines d’absence, la lave revient dans le fond du cratère, le 2 juillet. L’éruption se poursuit les jours suivants au départ de deux évents et recouvre pratiquement tout le plancher cratérique le 19 juillet (épisode 57).

 

13.07.2007-PUUOO.jpg

Les laves récentes tapissent le plancher du Pu'u O'o le 13 juillet 2007 - deux évents sont actifs, l'un incandescent à droite, l'autre fumant au centre - photo USGS / HVO.


Evo-2007-er.jpgLe 21 juillet, juste avant minuit, l’activité du cratère cesse. Une éruption fissurale débute à l’est du cratère … la fissure s’étend sur 1,7 km., forme 4 large bassins et alimente des coulées .

En novembre 2007, l’éruption alimente un chenal de lave surélevé, au départ de la fissure éruptive D … mais le 21 novembre, la lave sort directement de la fissure, à l’extérieur du chenal précédemment actif pour former la coulée TEB – Thanksgiving Eve Breakout .

 

07.10.2007--coulees-or.-fissur-jpg                                       Coulée de lave canalisée le 07.10.2007 - photo HVO

 

21.11.2007---TEB-lava-flow.jpg                       La coulée Thanksgiving Eve Breakout - TEB - le 21.11.2007 - photo HVO.

 

En janvier 2008, la lave de la coulée TEB visite les Royal Gardens et la plaine costale. Elle entre dans l’océan le 5 mars aux environs de Kapa’ahu et fait grandir le delta de Waikupanaha de plus de 500 mètres ; cet endroit est déconseillé au public en raison des risques d’effondrements, d’explosions et de mini-tsunamis.

 

28.02.2008---lave-ds.-royal-Gardens.jpg                              En février 2008, visite de Pelée aux Royal Gardens - photo HVO.

 

07.03.2008---Royal-gardens-aa-sur-pahoehoe.jpgUne coulée "aa" surmonte une coulée pahoehoe, dans les Royal Gardens en début mars 2008 - photo HVO


Le Pu’u O’o continue à produire plus de SO2 que le cratère de l’Halema’uma’u ;  en juillet, trois évents émettent des projections de lave ; l’évent situé le plus à l’ouest du cratère est responsable de l’entretien d’un petit bassin de lave.

La fissure D alimente toujours à cette date le système TEB ; le 28 août, un effondrement du delta est cause de petites explosions qui projettent des blocs de la taille d’un ballon de basket jusqu’à 100 m. à l’intérieur des terres.

En octobre, les coulées de lave détruisent les deux dernières maisons occupées dans la zone des royal Gardens.

 

16.10.2008---dernieres-maisons-detruites-Royal-gardens.jpg        Les dernières habitations partent en fumée dans les Royal Gardens - photo HVO oct. 2008.

 

2009 : situation inchangée au niveau de la zone de rift.

 

14.01.2009---PuuOo-fuming-line-TEB.jpgLe 14.01.2009 - Dégazage important au cratère du Pu'u O'o et sur la ligne du TEB, vers la droite - photo HVO.


Le système est stable : la remontée de magma sous le Pu’u O’o se traduit par un intense dégazage au niveau du cratère et l’émission de laves au travers  du système de tunnels de lave, qui y transitent avant de déboucher à l’air libre sur la plaine côtière pour se jeter dans l’océan à Waikupanaha , Kupapa`u et Kalapana.

 

coulees-01.07.2009-vue-rapprochee.jpgChamps de lave de juin-juillet 2009 - coulées 01.07.2009 - trajet des tunnels de lave et points d'entrée dans l'océan - Carte HVO.

 

Les évènements ultérieurs 2010 -2011 sont détaillés en divers articles sur ce blog

 

Sources :

- Global Volcanim Program - Kilauea

- HVO - Kilauea - history

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Papandayan-07.jpg

                      Le Gunung Papandayan en juillet 2011 - photo Devy Syahbana.


Le niveau d'alerte du Gunung Papandayan, situé sur Java ouest, vient d'être relevé au niveau 3 , suite à un accroissement de l'activité volcanotectonique depuis Vendredi.

Le centre pour l'atténuation des catastrophes indique une propagation des gaz dans les cratères Welirang, Manuk et Baladagama, ainsi que des déformations du volcan.

La dernière éruption date de novembre 2002; elle n'avait fait aucune victime, mais la lave avait détruit une douzaine de maisons.

 

Sources :

- Badan Geologi - PVMBG

les actuels niveaux 3 :

led_yellow Papandayan 13 Agustus 2011
led_yellowKarangetang 8 Agustus 2011
led_red Lokon 24 Juli 2011
led_orange_blink Ibu 5 Agustus 2009 

- Jakarta Globe  - et Kompas

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

En 2004-2005 : intense activité du cratère et des évents de flancs – la coulée PKK cause de ombreuses entrées océaniques.

 

01.2004-overflow-puuoo.jpg                                     Pu'u O'o - débordement de la lave - photo HVO

 

En janvier 2004, de la lave déborde du cratère du Pu’u O’o, pour la première fois depuis 1998. Quatre nouveaux évents s’ouvrent sur le flanc sud du cône … leur date de naissance étant associée à celle de Martin Luther King, les évents sont baptisés MLK ; ils restent actifs jusqu’en juin 2005, avec une production intermittente de coulées et projections.

En début février , la lave du cratère déborde dans le Puka Nui, puis en mars le calme revient.

 

02.2004-debordement-ds.-Puka-Nui.jpg                              En février 2004, la lave déborde dans le Puka Nui. - photo HVO

 

En mars 2004, le jour anniversaire du Prince Kuhio Kalaniana – PKK – une émission sur le sud-ouest du cône forme le tunnel de lave PKK, qui demeure le plus actif jusqu’en août 2004.

 

Entretemps, le tunnel Mother’s Day est nourri par les boucliers « sans racines »  jusqu’en fin avril. La lave atteint l’océan en fin mai et les émissions demeurent fortes durant juillet.

 

En janvier-février 2005, le cratère et les évents de flanc du Pu’u O’o sont actifs, avec un spattering quasi permanent. De nouveaux spatter cones se forment dans le Puka Nui et au niveau de la zone des évents MLK.

Fin mars, le spatter cone de l’évent est s’effondre et révèle un réservoir de lave qui restera visible le reste de l’année.


03.2005-lava-pond-PuuOo.jpg

                            Pu'u O'o - le réservoir de lave apparu en mars 2005 - photo HVO.


En mai, c’est au tour d’un des spatter de la zone MLK de faire la même chose … au Puka Nui, un spatter, formé en février, s’effondre à la  mi-juillet.

La seconde moitié de l’année 2005, c’est la subsidence qui caractérise le cratère du Pu’u O’o.

 

MLK---PKK-flows-2003-2007.gifSynthèse des structures actives entre 2003 et 2007 : évents du cratère - coulées  Mother's Day, MLK et PKK - coulées fin 2006. - carte HVO.


Au niveau des entrées océaniques, la coulée PKK crée six évènements concernant 5 km de côte ; en novembre 2005, l’entrée Est Lae’apuki , une surface de 17,8 hectares de banquette littorale s’effondre.

2006 : une année paisible

Le tunnel PKK a été actif toute l’année, alimentant l’entrée dans l’océan à East Lae’apuki.

 

03.2005-2006-situation-cratere-PuuOo.jpg                        Cratère du Pu'u O'o - situation mars 2005 - 2006  - documentHVO


Dans le cratère du Pu’u O’o, la lave est maintenue à un niveau compris entre 20 et 22 m. sous le bord de l’East pond vent.

Vers mi-mars, on observe un réservoir de lave, le Drainhole vent, d’environ 10 m. de diamètre ; vraisemblablement son contenu est au même niveau que l’East Pond vent. En juin-juillet, la lave y monte et y descend sous l’effet des gaz, pour produire une unique coulée entre le 30.11 et le 20.12, qui déborde dans l’effondrement proche de la paroi sud, à l’intérieur du cratère.

 

En 2006, de petites coulées ont lieu au pit MLK et à l'évent Puka Nui.

La situation des entrées en mer : l'entrée East Lae'apuki a été active toute l'année, augmentant de 23 hectares la surface de Big Island, un record en la matière.

Les entrées est, East Ka'ili'ili et Kamokuna, sont nourries par le tunnel Campout.

 

3206kil3.jpgCoulées PKK (en vert) avec la position du skyliht Petunia - et des tunnels PKK (dans zone en vert) et  Campout (zone en rose) - carte HVO.

 

02.01.2006-Skylight-PKK-flow.jpg   Coulée PKK - le skylight "Petunia" en janvier 2006 - position sur la carte ci-dessus - photo HVO.


20070125---entrees-est-en-mer---HVO.jpg                                  Les entrées dans l'océan, côté est - photo HVO

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Kilauea

- HVO - Kilauea - history. 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Etna 20110808 SECann e 730 - B.Behncke INGV

                       INGV Catania - rapport du 08.08.2011 - photo de Boris Behncke

 

Depuis le 11 août, le "nouveau cratère sud-est" montre des signes dactivité : de petites émissions sporadiques de cendres marquent le nouveau cratère, plus chargées en matériaux en fin d'après-midi.

Boris Behncke a pu voir un panache d'une cinquantaine de mètres, contrastant sur les émissions de la Bocca Nuova et du cratère nord-est, dans le soleil couchant.

 

Ce 12 août 2011, l'activité est en augmentation ainsi que celle de l'amplitude du trémor ; la webcam thermique a enregistré cette activité ... prémices d'un dixième paroxysme ???

 

12.08.2011 - 7h 54Emot0158                                             Webcam thermique INGV 12.08.2011 07h54

 

Update à 12 h GMT:

 

12.08.2011---8h42-Emot0174.jpg                     Fontaines de lave sur la webcam thermique - INGV 12.08.2011 8h42


12.08.2011-etnatrekking.jpg

Le site de l'INGV, en surchauffe, a disjoncté ... les webcams d'Etnatrekking prennent le relais, pour nous montrer cette activité visible de jour - 12.08.2011 / 11h 04

 

12.08.2011---etnatrekking-12h.jpg

Les fumées, en direction des pentes de la Valle del Bove, renseignent des coulées de lave - webcam etnatrekking 12.08.2011/ 12h24

 

Sources :

- INGV Catania

- Boris Behncke

- Etnatrekking

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Suite des péripéties de l'East rift zone / Pu'u O'o ...


En 1997-98 : naisance du Puka Nui.

 

Dans la nuit du 30 janvier 1997, des changements drastiques marquent le cône du Pu'u O'o : le drainage du magma hors du conduit provoque l'effondrement du plancher du cratère, suivi de celui de la paroi ouest.

La vidange est suivie d'ouverture de nouvelles fissures et d'éruptions dans et autour du cratère Napau ... cet épisode n°54 ne dure que 24 heures.

 

erz_xsec.gif                                                  Schéma HVO - épisode n°54.

 

Le 24 février 1997, un lac de lave revient au cratère du Pu'u O'o. En mars, la lave sort sur des évents de flanc, à l'ouest et à l'est du cône. C'est l'épisode n°55. (La lave atteint la mer par des tunnels en juillet.)

 

En avril, le lac de lave est remplacé par un évent - le "crater vent" - dans la partie ouest du cratère; ses émissions  forment un bassin qui finit par atteindre le niveau de la trouée dans la paroi est du cône, et déborde pour la première fois en 11 ans, formant une coulée qui parcourt 1.500 m.

 

02.10.1997---Kauahikaua-HVO.jpg Pu'u O'o - débordements argentés de laves pahoehoe ... la lave sort de l'évent ouest pour être drainée dans un puit côté opposé du cratère; lorsque le cratère se remplit, la lave déborde sur le flanc est.

 

 

Puka-Nui-97---HVO.jpg

Le flanc sud du Pu'u O'o, percé par le Puka Nui, un puit d'effondrement - photo R. Krahenbuhl en décembre 1997.

 

En décembre 1997, un nouveau puits d'effondrement, le Puka Nui - "le grand trou" - commence à se former ... il atteindra plus de 175 mètres de diamètre en un an.

 

Le 14 janvier 1998, une suralimentation en magma provoque un  débordement du cratère, et des des éruptions au départ de plusieurs puits d'effondrement sur le flanc sud alimentent des fontaines et des coulées de lave. Pour le reste de l'année 98, toute la lave du flanc sud alimente des tunnels de lave.

 

De 1999 à 2001 : coulées dans l"East Rift Zone.

 

Le 12 septembre 1999, un essaim sismique et la déflation du sommet annoncent une intrusion magmatique dans la zone de rift-est, et la magma qui alimentait le Pu'u O'o est détourné vers cette même zone.

Après une interruption, les éruptions reprennent dans le cratère et à proximité ... un lac de lave actif occupe presque tout le plancher du cratère, et une dizaine de spatter cones se forment dans le cratère et sur les flancs.

De nouvelles coulées tapissent même le plancher du Puka Nui.

 

Avec la reprise d'activité, des coulées de surface sortent des tunnels de lave obstrués pour former des bassins , puis une série de boucliers "sans racines" hauts de 5 à 20 m. et d'un diamètre de 500 m.

 

12.1999 - - D.A.Swanson HVO Janvier 1997 : la lave, tombant de la falaise, augmente la surface d'une plate-forme à Lea'apuki - photo HVO.

 

 

Certaines coulées atteignent l'océan en décembre à Highcastle et Lae'apuki.

Au printemps 2000, la falaise en bord de mer est peinte par les coulées.

Durant deux ans, la lave ravage la zone des Royal Gardens et en septembre 2002, une nouvelle entrée dans l'océan se forme à Kamoamoa.

 

01.2000---C.Heliker.jpgLa zone des Royal Gardens : l'aire plus claire est constituée de coulées pahoehoe de décembre 99 à janvier 2000 - la zone sombre est constituée de coulées de Kupaianaha entre 1989 et 1991. - photo C. Heliker / HVO.

 

En 2002-2003 : des coulées alimentent des bassins et des boucliers.

 

Les entrées de lave dans l'océan se tarissent en janvier 2002; la lave sort des tunnels et forme des bassins et des boucliers "sans racines".

Dans le courant des trois premiers mois 2002, un peuplement de hornitos se forme sur un tunnel, certains d'entre eux atteignant les 8 à 12 m. de hauteur, se qui confirme une alimentation "plein tube ", alors qu'elle est tarie en portion terminale.

 

2002-hornitos.jpg                        2002 - un hornito de belle taille inspecté par un volcanologue de l'HVO.

 

L'activité est élevée dans et autour du cratère du Pu'u O'o ;  Des spatter cones se forment dans le Puka Nui en avril-mai 2002 et leurs coulées forment un plancher ... mi-2002, le Puka Nui a un diamètre de 180 sur 200 mètres.

 

25.04.-2002-PuuOo---HVO.jpgLe cratère du Pu'u O'o en début 2002 présente plusieurs hornitos fumant ou rougeoyant - photo HVO.

 

Entre avril et mi-juin 2002, une coulée - "Halp flow " - entre dans la zone de Royal Gardens, et reste active jusqu'en août.

Le 12 mai, un nouvel évent s'ouvre sur le flanc ouest du Pu'u O'oo, nourrit des coulées qui boutent le feu dans le parc national ... la coulée "Mother's Day" atteint l'océan en juillet 2002.

Ces coulées relâchent la pression dans le système alimentant le Pu'u O'o, causant la fin de l'activité dans le cratère et aux environs.

 

21.07.2002-mother-s-day-flow.jpg

                           La coulée "Mother's Day" atteint l'océan - photo HVO 21.07.2002.

 

Début 2003, la lave sort du tunnel Mother's Day augmentant le champ de lave et coupant une portion récente de la "Chain of crater road".

Fin 2003 montre une répétition de l'activité de début 2002 : la partie terminale des tunnels se tarit, les flots de surface et les boucliers "sans racines" sont de nouveau actifs à proximité du Pu'u O'o, avec des spatter cones dans le cratère, le West gap et le Puka Nui.

 

A suivre ...

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Kilauea

- HVO - Kilauea / history 

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog