Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Après une période de repos de 15 jours, le nouveau cratère sud-est de l'Etna a été le siège d'un nouvel épisode éruptif paroxysmal ce 23 octobre dans la soirée ... 17° évènement de ce genre depuis le début de l'année.

Ce qui caractérise celui-ci, c'est d'une part un "prélude très bref, couplé à une hausse brutale du trémor, et d'autre part, une étape finale marquée par des décharges électriques spectaculaires dans le nuage de cendres.

La présence d'une importante couverture nuageuse a empêché l'observation du début de l'éruption.

 

24.10.2011-tremor-EBELZ.gifTracé du trémor ( niveaux : 21h.00 :95 / 21h.35 : > 100 / 22h.03 : 138/ 22h.15 : 143 / 22h.26 : 139 / 22h.37 : 129)  - d'après doc. INGV Catania.

 

3.10.2011-18-20h-ESVO_HHZ_IT.0004.gifSismogramme Etna / ESVO du 23.10.2011 (16-20h) - "cela s'anime autour de 18h.15 - doc. INGV Catania

 

 

A 19h.30 (UTC+2), l'activité strombolienne déjà en cours commence à être observable sporadiquement, grâce à des conditions météo meilleures. Elle se reflète sur les nuages présent sur le sommet du volcan.

 

23.10.2011-20.07-CAMERA2.jpg            Webcam Etna by Etnatrekking - 23.10.2011 / 20h.07 - activité reflétée sur les nuages.


Vers 20h.00 (UTC+2), de la lave s'écoule de la fissure située sur le flanc sud-est du cône de scories, en direction de la Valle del Bove. Une activité explosive modérée marque le point de sortie de la coulée.

 

Entre 20h.30 et 20h.45 (UTC+2), l'activité strombolienne évolue vers des fontaines de lave, d'une hauteur estimée à 300-400 mètres, au départ de la bouche et de la fissure du flanc sud-est. L'activité de "fontaining" est pulsatille et développe un nuage de matériaux pyroclastiques transportés en direction de l'est par les vents.

De nombreux éclairs sont générés au sein du nuage de cendres durant les étapes finales du "fontaining".

 

23.10.2011-20.33-etna.jpg                      Webcam Etna by RadioStudio7 - 23.10.2011 / 20h.33 - coulées et fontaines.

 

23.10.2011-20.52-etna.jpg                                     Webcam Etna by RadioStudio7 - 23.10.2011 / 20h.52

 

23.10.2011-21.24Emot0388.jpg                               Webcam thermique INGV - 23.10.2011 / 21h24 (19h.24 loc)

 

23.10.2011-21.59-CAMERA1.jpg           Les coulées descendent la Valle del Bove - webcam etnatrekking 23.10.2011 / 21h.59

 

L'activité commence à diminuer d'intensité après 22h.15 (UTC+2) pour s'arrêter vers 23h.15 (UTC+2).

Les fronts de coulée les plus avancés le long de la muraille ouest de la Valle del Bove se sont arrêtés au dessus des Monte Centenari.

 

23.10.2011-22.36-etna.jpg       Webcam Etna by RadioStudio7 - 23.10.2011 / 22h.36 - l'activité se calme ... les coulées continuent !

 

Des chutes de cendres et de lapilli ont touché Zafferana et Santa Venerina et leurs alentours, côté est de l'Etna.

 

Sources :

- observation grâce aux webcams INGV / Etnatrekking / RadioStudio7

- INGV Catania

- EtnaWalk - voir les galeries de Marco Restivo/ Flickr et le site d'Etna walk

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Beaucoup de réunions et/ou de projets en ce moment aux îles Canaries, le tout boosté par la crise sismique suivie de l'éruption sous-marine qui frappent El Hierro.

 

Teneguia-vu-du-San-Antonio---Summitpost.jpg

                    Canaries - La Palma - volcan de Teneguia - photo Summitpost.

 

 

Du 24 au 28 octobre, va se tenir sur l'île de La Palma, à Fuencaliente, le MAKAVOL 2011 ; ce meeting international de volcanologie réunit de nombreuses associations espagnoles et portugaises, cap-verdiennes et açoriennes, à l'occasion de la commémoration de l'anniversaire de l'éruption de Teneguia en 1971.

Le volcan Teneguia constitue la pointe méridionale de la Cumbre Vieja, chaîne de volcans de 25 km de long et culminant à 1949 m au cône de Duraznero (réactivé lors d’une éruption mémorable en 1949). Il est au sud du village de Fuencaliente, sous le volcan San Antonio (mis en place il y a 3 200 ans et réactivé en 1677).

Cette réunion sera aussi le lieu idéal pour célébrer la cinquième réunion du Réseau espagnol de volcanologie.

 

elhierro5.gifTableau des éruptions qui ont marqué les îles Canaries entre 1450 et 1971 - doc. Los Volcanes de Canarias.

 

La réunion va permettre de discuter de la réduction des risques volcaniques, spécialement au niveau des îles volcaniques de l'écorégion Macaronésie. Un autre aspect abordé sera la comparaison entre les dangers à court terme posés par les volcans et les bénéfices sur le long terme pour les populations.

 

 

Hasard du calendrier ... cette semaine, un arrêté ministériel soumis à l'information publique fait part de l'incorporation de la côte ouest de El Hierro et de la mer de Las Calmas, zones affectées en ce moment par la tâche verte de pollution volcanique, au réseau ZEPA - Zonas Especiales de Protección de Aves - et au réseau européen Natura 2000.

Ces zones constituent en effet l'espace le plus approprié pour la conservation des espèces migratrices d'oiseaux  ... bien que le volcan sous-marin soit responsable de la pollution des eaux côtières et de la mort de nombreux poissons, les oiseaux qui nichent au sol ne sont pas touchés, car ils vont chercher leur nourriture en eaux profondes et pas sur la côte (A.Lorenzo, délégué Birdlife Ténérife).

Les principales espèces concernées sont le balbuzard pêcheur, le goéland leucophée et le puffin cendré.

 

Calonectris_diomedea_borealis---Nelson-Meneses--biodiversit.jpg

        Puffin cendré - Calonectris diomedea - photo Nelson Menoses / biodiversité des Açores.   

      Excellent document où l'on détaille bien le bec avec ses narines tubulaires.

 

  Cette semaine a vu également la présentation du livre "Géologie des îles Geologia-de-canarias---Juan-Carlos-Carracedo.JPGCanaries" par D. Juan Carlos Carracedo.

L'auteur a passé en revue les constants progrès réalisé depuis von Buch et Humboldt, dans la compréhension de la naissance et de l'évolution géologique de l'archipel canarien au sein d'une plaque tectonique sous l'action d'un point chaud. 

 

Tous ces évènements se passent malheureusement dans un contexte de tensions scientifico-politiques préjudiciables.

 

Sources:

- Teide Astro, volcanes y estrellas

- Avcan

- BirdLife international

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Sismologie

 

Un séisme de magnitude 7,2 selon l'USGS - 7,3 selon le centre sismologique Euro-Méditerranéen, a frappé la Turquie dans le région du lac de Van, proche de la frontière Iranienne.

Le bilan humain sera lourd : l'AFP parle d'un bilan estimé entre 500 et 1.000 morts ; à Van même, 50 personnes ont été hospitalisées.

Les dégâts matériels sont importants dans une région où de nombreux bâtiments ne respectent aucune norme anti-sismique.

 

 

 

 

 

23.10.2011.gif

Legend with age and magnitude scale

                        Sur cette carte de l'USGS ,le séisme de 7,2 et 8 de ses répliques.

 

Magnitude 7.2
Date-Time
  • Sunday, October 23, 2011 at 10:41:21 UTC
  • Sunday, October 23, 2011 at 01:41:21 PM at epicenter
Location 38.628°N, 43.486°E
Depth 20 km (12.4 miles) set by location program
Region EASTERN TURKEY
Distances
  • 17 km (10 miles) NNE (32°) from Van, Turkey
  • 117 km (72 miles) N (349°) from Hakkari, Turkey
  • 128 km (80 miles) SSE (163°) from Karakose (Agri), Turkey
  • 194 km (120 miles) SSW (207°) from YEREVAN, Armenia
Location Uncertainty Error estimate not available
Parameters Nph=0, Dmin=0 km, Rmss=0 sec, Gp= 0,
M-type=centroid moment magnitude (Mw), Version=1
Source

 

Cette région est caractérisée par une tectonique complexe et la présence de micro-plaques et de failles importantes (nord-anatolienne, Anatolienne et faille de Zagros) qui se recoupent à l'ouest du lac de Van.

 

239856.regional.jpg                                      Carte de localisation de l'épicentre - doc. CSEM


 

turkeyplate1.jpg  Les plaques en présence : la plaque Arabique, la plaque Eurasienne, les micro-plaques Iranienne et Van.

 

Le lac de Van est un lac salé sans débouché, mesurant 120km. sur 80, et profond de 170 m. en moyenne (profondeur maximale de 451 m.)

Son débouché naturel a été obstrué au Pléistocène par des coulées de lave venant du volcan Nemrut Dagi, proche aujourd'hui de la rive ouest du lac.

Le volcan Suphan Dagi domine le côté nord du lac (voir la position approximative des volcans - triangles rouges - et du lac de Van, à la limite est de la plaque de Van, sur la carte ci-dessus)

 

NemrutVolcano03---Evgeni-Genkin-copie.jpg                         La caldeira sommitale du volcan Nemrut - photo Evgeni Genkin.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

 

Les peintures murales ne jouissent pas en Amérique centrale et du sud de la connotation péjorative qu'ont les graffitis en Europe.

Elles dépeignent souvent les beautés de l'environnement local, ou encore participent à la promotion d'idées ou de produits divers.


Vieille comme le monde, la peinture murale a débuté avec l'art pariétal ... les premiers dessins et tracés humains ont eu comme support les murs des cavernes, avant de dériver vers d'autres matériaux, brique, pierre, plâtre ou pisé.

 

L-art-sur-les-chemins-du-feu-7413-copie-Chili-JMM.jpgPeinture murale où se mélangent volcans enneigés  (Parinacota et Pomerape ? ) et une scène buccolique ... un jeune homme admire, en cachette, sa promise au bain. - © Jean-Michel Mestdagh

 

Reconnues au Chili comme une vrai forme d'expression artistique, celles que je vous propose parle bien entendu de volcans ... elles serviront d'introduction à une semaine sur l'Altiplano Chilien - Bolivien, et à la présentation de photos de deux amis, qui ont visité la région à des époques de l'année différentes.

 

L-art-sur-les-chemins-du-feu-7425-copie--Paranicota-JMM.jpgPortion de peinture murale mettant en scène le volcan Parinacota, la laguna Chungará et la faune locale, flamants , lamas et condors  - © Jean-Michel Mestdagh

 

L-art-sur-les-chemins-du-feu-7427-copie-paranicota-3-JMM.jpgL-art-sur-les-chemins-du-feu-7426-copie-Paranicota-2-JMM.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Parties gauche et droite de la même peinture : le condor des Andes et les lamas sont parties prenantes, avec les volcans, d'une trilogie rencontrée ailleurs en Amérique latine (voir ci-dessous en Equateur) - © Jean-Michel Mestdagh

 

L-art-sur-les-chemins-du-feu-7424-copie-jmm.jpg

Cette large fresque est signée "Marihanoshipa 2011" sous une maternité typiquement chilienne haute en couleurs -  ©Jean-Michel Mestdagh.

 

Sur cette seconde grande peinture, le bleu du ciel andin et les teintes de l'altiplano s'harmonisent avec les couleurs vives des vêtements et celle plus douces des végétaux en coussins.

 

A revoir sur ce blog : L'art picturesque Equatorien naïf

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

turrialba_ali_2010.01.21.jpg

                     La zone sommitale du Turrialba en janvier 2010 - photo Nasa / Ali

La zone la plus touchée se situe dans le quart ouest - remarquez le chemin d'accès en lacets au belvédère.


Depuis l'éruption phréatique des 5 et 6 janvier 2010, le site le plus important de dégazage du Turrialba se situe au niveau de la paroi SO. du cratère ouest. S'en émane une vigoureuse colonne riche en vapeur d'eau et gaz bleutés, à haute température, qui se déverse jusqu'à 1 km. sous les bords du cratère.

 

Turrialba-12.10.jpg                      Vue du cratère ouest du Turrialba, le 12.10.2011 - photo Ovsicori

 

Intensa-degasificaci_n-con-vientos-del-este_-Vista-desde-el.jpgIntense dégazage blanc, vu du SO. du volcan ... c'est cette colonne blanche qui lui a valu son nom Turrialba (tour blanche) - photo Ovsicori Janvier 2010


Les fumerolles situées au NE de la nouvelle bouche sont couvertes de soufre et émettent bruyamment des gaz, dont la température oscille entre 300 et 520°C; celles des flancs externes ouest se maintiennent à un niveau d'émission modéré, tandis que celles des flancs sud présentent des émissions plus faibles et sporadiques.

 

Toutes ces émissions génèrent une acidification de l'atmosphère ambiante, tant en raison de dépôts humides que sec. Les pluies acides ne constitue qu'une des formes de dépôt humide.

On enregistre régulièrement des pluies acides d'un pH égal ou inférieur à 5,6 depuis 2007, année qui marque la fin d'une phase de repos de 150 ans.

Entre mai et septembre 2011, on enregistre même au siège de l'Ovsicori des pluies acides d'un pH moyen de 4,5.

 

www-ovsicori-una-ac-cr_vulcanologia_turriantesdesp-htm_qypc.jpgEntre mai 2007 et janvier 2008, la dégradation de la végétation est spectaculaire - photos E.Duarte / Ovsicori.

 

zones-de-destructions---fin-aout-2009-Ovsicori.jpgCarte des dommages à la végétation ( 1 : sévères - 2 : modérés - 3 : légers) établie par l'Ovsicori fin août 2009.

 

Le 12 octobre, une visite bisannuelle de terrain a été effectuée par les équipes de l'Ovsicori : elles ont constaté une zone de destruction végétale totale au nord-ouest du Turrialba.

A un kilomètre sous le bord du cratère, les pentes raides présentent des grandes taches noires formées par des pluies acides dégoulinant sous le couvert des feuillus ... des dizaines d'hectares de forêt primaire sont touchés.

 

3409tur6.jpgQuelques zones "vertes" voisinent encore des aires peuplées d'arbres morts sous lesquels le sol est stérilisé et roussi. - fin août 2009 Toro Amarillo - Courtesy of OVSICORI-UNA.


Plus bas, dans la zone des exploitations laitières, des squelettes d'installations restantes se maintiennent vaille que vaille sous les bourrasques de vents et la pluie. d'autres appentis corrodés et pourris se sont effondrés.

Les odeurs de fromage et de fleurs ont été remplacées par celle des gaz sulfureux, la couleur vert a cédé le pas à l'orange et au jaune sale. Plus de chants d'oiseaux, plus aucun mammifère n'est visible.

L'érosion des pentes provoque une déstabilisation superficielle des sols et leur stérilisation ne permet pas la réimplantation des végétaux.

 

Turrialba-12.10---2.jpgVue comparative d'une "finca" située sur les pentes basses - photo du haut : 28.09.2007 - photo du bas : 12.10.2011 - par E.Duarte / Ovsicori.

 

28.09.2011-OMI---SO2.jpgUn exemple de l'intense flux de SO2, le 28.09.2011; il déferle sur la vallée centrale et la péninsule de Nicoya, direction SO.  -  Doc. AURA / OMI - Nasa Goddard space flight center

 

Sources :

- Rapports divers de l'Ovsicori - dont le dernier en date du 12.10.2011

- Nasa - Global sulfur dioxide monitoring home page - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Une nouvelle source d'inspiration pour Jean-Michel Jarre ?

Les ondes produites par les séismes tectoniques, outre les sismogrammes, peuvent produire une oeuvre musicale ... à condition d'être reliés à un système informatique Max/MSP - Google earth - Ableton Live et traduit par celui-ci.

Ces tremblements, constants, jamais identiques, créent une partition automatique ... à écouter !

Jarre, qui s'est inspiré du monde sous-marin pour son CD "En attendant Cousteau", poursuivra peut-être avec les sons générés par les mouvements de Gaïa.

 

 

 

 

Le volcan sous-marin "West Mata" et de la boninite récente:

On reparle ces jours-ci d'une expédition de 2009 dans le bassin de Lau, cerné par les Samoa, les Fidji et les îles Tonga.

De la boninite a été récoltée sur le volcan West Mata, en éruption depuis trois ans, sur une région, selon les scientifiques, proche d'une "larme" dans la croûte terrestre mimant la naissance d'une zone de subduction.

Personne jusqu'à présent n'avait collecté de la boninite récente, ni eu l'opportunité d'observer une éruption en produisant, selon J.Resing, un océanographe de l'Université de Washington (article de Nature Geoscience). Les échantillons examinés avant cette date provenaient d'anciens volcans, morts et datant de millions d'années.

La boninite est une roche mafique extrusive, à haute teneur en magnésium et silice, qui se forme dans les premières étapes de subduction en contexte d'arc volcanique ... son nom dérive de l'arc Izu-Bonin, au sud du Japon, où on en trouve un gisement.

 

West-Mata---carte-NOAA-red.png             Position du seamount West Mata dans le bassin de Lau - carte NOAA / NSF.

 

 

 

 

Source : Eurekalert -  Fiery volcano offers geolgic limpse into land that time forgot.

 

Le Cordon-Caulle, toujours en eruption "mineure", continue de perturber le trafic aérien.

L'OVDAS - Sernageomin rapporte que l'éruption, marquant la zone de rift du Cordon-Caulle, continue, sur base de la sismicité enregistrée.

Les 11 et 12 octobre, un panache montait à 4.000 m.; le 17.10, un panache blanc atteignait 4.500 m. au dessus du cratère et les satellites observaient la dérive d'un nuage de cendres diffus sur 50 km. en direction du NE.

 

PCCC---18.10.2011-15h-jpg     Dispersion du panache du Cordon-Caulle vue par le satellite de la Nasa, le 18.10.2011 / 15h.


Le 18.10, la dérive se faisait sur 200 km. vers le NE et le SE.

Le même jour, trois pulsions de trémor ont été associées à de "possibles" éffusions mineures de lave.

Des vols internationaux ont été suspendus le 16 en Argentine, au Chili, en Uruguay et au Brésil ... ils ont repris le 17.

 

Sources :

- Global Volcanism Porgram - weekly report

- Diario Andino - 20.10.2011 - posible efusion menor de lava.

 

 

Hawaii - secousses à Big Island :

Le 19 octobre, un séisme de Magnitude 4,5  a été localisé sur le versant nord du Mauna Kéa, à 14h10 locale et une profondeur de 18,8 km. Il a été suivi de nombreuses répliques de moindre intensité.

Divers séismes de magnitude supérieure à 4 ont marqué le Mauna Kéa ces 25 dernières années, dus vraisemblablement à des réajustements de la croûte terrestre sous le poids du volcan (selon l'HVO).


10-degree map showing recent earthquakes Legend with age and magnitude scale

 

Source : USGS Earthquake Hazards Program & HVO.

 

Kamchatka : le Shiveluch remporte la palme !

Sur la photo ci-dessous qui comporte cinq volcans actifs enneigés, sur un fond rouille aux teintes naturelles automnales, seul le Shiveluch présente un panache (en haut à droite). Les quatre autres, Ushkovsky, Kliuchevskoi, Bezymianny, et  Plosky Tolbackik, sont regroupés au centre gauche et surmontés par des nuages.

Le Shiveluch a présenté un petit panache de gaz et cendres, montant le 16.10 à 3.000 m. au dessus du cratère avant de dériver vers le SO. sur 35 km. Le KVERT signale également, comme la semaine précédente, des coulées pyroclastiques liées à des effondrements au niveau du dôme.


Le code aviation est :

SHEVELUCH, KIZIMEN and KARYMSKY: ORANGE  - BEZYMIANNY and GORELY: YELLOW


Kamchatka_amo_2011289_lrg.jpgNASA image courtesy Jeff Schmaltz, MODIS Rapid Response Team at NASA GSFC. Caption by Holli Riebeek.  -  Instrument :  Aqua - MODIS - 16.10.2011

 

Sources : KVERT & Nasa.

 

Etna : Quatre cratères fument tranquillement.

Les 19 et 20 octobre, plus visibles lorqu'il y a peu de vent, les émissions gazeuses (normales) proviennent des cratères Nord-est, de la Bocca Nuova, de l'ancien et du nouveau cratères Sud-est

 

 

20.10.2011-15h12pizzo.jpg

                              Etna - webcam Etna trekking Pizzo 20.10.2011 15h15

 

 

Cet aperçu ne se veut pas limitatif, et sera utilement complété par une visite du Global volcanism program weekly report !


Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

It's going wrong with the local analysis by a submarine robot !

A robot arrived on 18 at La Estaca to be brought on site by the ship "professor Ignacio Lozano" and is capable of diving to 1,000 meters deep ... but no camera on board. This is a food sampling and analysis.
But small problem, we learn on 19 that he does not support acidic pH or a temperature above 35 ° C ... it is not adapted to the environment of the eruption.

We must therefore wait for the "Ramon Margalef" and his own robot "Liropus" to obtain images of the area of ​​the eruption.

2011-10-15 La Provincia .es
Parallel investigation of the two ships and their respective possibilities: The "professor Ignacio Lozano" can drop a probe deep but only its vertical - the ROV Liropus 2000, aboard the "Ramon Margalef" is capable of sampling and filming in low light. - Computer graphics Montecruz F. / The Provincia.es

Another sore subject : after two notifications of a posssible return for the people of the Restingua, the authorities announced a permanent return is not allowed for security reasons. Dietary measures were taken for evacuation, but no compensation is considered.

The pH of the "green spot" (stain of sulfur) is so acid that fish and plants can not survive ... it is a blow to the biodiversity of the coast south of the Sea and Restingua Las Calma.

17.10.2011 - blogspot
                      El Hierro - sample of the submarine eruption - photo blogspot.

Samples from the surface and seabed were analyzed: for rock samples, it would be a mineral precipitate composed of silica, aluminum and iron. These fragments are black outside and white inside. Extremely fragility to shocks and the black body color reflect exposure to high temperatures ... Perhaps rocks expelled by hydrothermal fluids?
Water and gas to the surface were also analyzed ... but no results have yet been communicated.

Update 20.10 :
Involcan confirms that the expelled rocks are juvenile material of basaltic composition.


The data show that the tremor eruption lost power for 48 hours; bubbles (
photo Diario El Hierro) have also disappeared from the "green spot".

The magnitude of earthquakes is between 2.3 and 0.7, to a depth between 8 and 21 km. ... but the future course of the eruption remains unknown, ranging from the opening of new cracks and vents, to the migration of the fireplace to the island, or the decline and end of the episode.

CHIE_2011-10-18-journee.jpg     Tremor activity of 18.10.2011 - the intensity has decreased, but the level remains variable. - Doc. IGN

Earthquakes of the last days show a NNW-SSE alignment, according a fracture or a dike through El Golfo, Tanganasoga, landforms, el Julan and eruptive zone off La Restingua.

 

AVCAN1529 -14 au 19.10.2011

Recent Earthquakes ..
1106169 19/10/2011 2:12:48 27.7077 -18.0565 1.2 W 8 M LA PINAR.IHI [+] i
1106273 19/10/2011 12:18:37 27.7873 -18.0464 21 1.7 M NO FRONTERA.IHI

October 19 - Rose (6) / October 18 - Yellow (11) / October 17 - Blue (14) / October 16 - Orange (9) /
October 15 - Red (5) / October 14 - Green (15). - Doc.
AVCAN

In the late afternoon, seismic activity has intensified with some LP earthquakes indicating magma movement at depth.

Sources:
- AVCAN - IGN
- The Provinia.es
- Earthquake-report

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Ca "cafouille" encore question analyse locale par un robot sous-marin !

Un robot est arrivé le 18 à La Estaca pour être amené sur place par le navire "Profesor Ignacio Lozano"; il est capable de plonger à 1.000 mètres de profondeur ... mais pas de caméra à bord. C'est un robot d'échantillonnage et d'analyse.

Mais petit bémol, on apprend le 19 qu'il ne supporte pas les pH acides ni une température supérieure à 35°C ... il n'est donc pas adapté au milieu de l'éruption.

Il faudra donc attendre l'arrivée du "Ramon Margalef" et de son propre robot "Liropus" pour obtenir des images de la zone de l'éruption.

 

2011-10-15 La Provincia .esMise en parallèle des deux bateaux d'investigation et de leurs possibilités respectives : Le "Profesor Ignacio Lozano" peut larguer une sonde à grande profondeur mais uniquement à sa verticale - le ROV Liropus 2000, à bord du "Ramon Margalef" est capable de prélèvements et de filmer en environnement peu lumineux. - Infographie de F.Montecruz / La Provincia.es

 

Autre sujet qui fache : après deux annonces de retour posssible pour les habitants de La Restingua, les autorités ont annoncé qu'un retour permanent n'est pas autorisé, pour raisons de sécurité. Des mesures alimentaires ont été prises en faveur des évacués, mais aucune indemnité n'est envisagée.

 

Le pH de "la tache verte" (tache de soufre) est tellement acide que les poissons et les plantes ne peuvent y survivre ... c'est un coup dur pour la biodiversité de la côte au sud de La Restingua et la mer de Las Calmas.

 

17.10.2011---blogspot.jpg

                      El Hierro - échantillon de l'éruption sous-marine - photo blogspot.


Des échantillons en provenance de la surface et du fond marin ont été analysés : pour les échantillons de roches, il s'agirait d'un précipté minéral, composé de silice, d'aluminium et de fer. Ces fragments sont noirs à l'extérieur et blancs à l'intérieur ; une extrême fragilité aux chocs et la teinte extérieure noire témoignent de l'exposition à des températures élevées... peut-être des roches expulsées par des fluide hydrothermaux ?

L'eau et les gaz en surface ont été aussi analysés ... mais aucun résultat n'a encore été communiqué.

 

Update 20.10 / 16h. : Involcan confirme que les roches expulsées sont du matériel juvénile de composition basaltique.

 

 

Les données concernant le trémor montrent que l'éruption a perdu de la puissance depuis 48 heures; les bulles (photo Diario El Hierro) ont également disparues de la "tache verte". La magnitude des séismes est comprise entre 2,3 et 0,7, pour une profondeur échelonnée entre 8 et 21 km. ... mais l'évolution future de l'éruption reste inconnue, pouvant aller de l'ouverture de nouvelles fissures et évents, à la migration des foyers vers l'île, ou encore le déclin et la fin de l'épisode.

 

CHIE_2011-10-18-journee.jpg                  Trémor du 18.10.2011 - l'intensité a diminuée, mais le niveau reste variable. - doc. IGN

 

Les séismes des derniers jours montrent un alignement NNO-SSE. , selon une fracture ou un dyke passant par El Golfo, Tanganasoga, les reliefs, el Julan et la zone éruptive au large de La Restingua.

 

AVCAN1529 -14 au 19.10.2011

Séismes récents ..
1106169   19/10/2011   02:12:48   27,7077 -18,0565 8    M 1,2    W LA PINAR.IHI [+] i
1106273  19/10/2011   12:18:37    27,7873 -18,0464 21   M 1,7
    NO FRONTERA.IHI

19  octobre - Rose (6) / 18  octobre - Jaune (11) /   17 octobre - Bleu (14) /  16 octobre - Orange (9) /  

15 octobre - Rouge (5) / 14 octobre - Vert (15). - doc. AVCAN

 

En fin d'après-midi,l'activité sismique s'est intensifiée avec quelques séismes LP , indiquant des mouvements magmatiques en profondeur.

 

  Sources :

- AVCAN - IGN

- La Provinia.es

- Earthquake-report

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Ces photographes qui nous enchantent

Aujourd’hui nous faisons plus ample connaissance avec les “Geonautes” , un groupe de photographes amateurs d’astronomie, de volcans et autres merveilles naturlles, travaillant et voyageant souvent ensembles, mais ayant chacun leur site web et leur spécificité … difficile donc d’en parler ensemble. Nous commençons avec Martin Rietze.

 

Dossier-25-4101---M.Rietze-2004-Lengai.jpgOl Doynio Lengai - coulées nocturnes rougeoyantes de carbonatite fluide en 2004 - © Martin Rietze 

 

Martin-rietze.jpgNé à Fuerstenfeldbruck, près de Munich en juin 1964, il y étudie l’électro-technologie , puis se spécialise en astro-photographie.

Dehors dans le froid, dormant peu, à photographier les galaxies, il s’est forgé une résistance aux rudes conditions d’observation … mais tout cela lui semblait peu palpable, trop lointain.

Accompagnant souvent ses parents en montagne, il s’est tourné vers l’alpinisme et s’est bâti , selon ses propres termes, « une seconde dimension ».

 

Grossglockner---M.Rietze.jpg  Point culminant de l'Autriche, le Grossglockner (3.798 m.) et le Kleinglockner - Alps 2009 en solo.


Sa rencontre avec les volcans s’est faite à l’âge de 15 ans, au cours d’une tournée sicilienne, puis aux Canaries et à Hawaii … et ce fut la découverte de « sa troisième dimension » : plus complexe qu’un sommet, point fixe et immuable, dont l’ascension nécessite certes des connaissances techniques et des aptitudes physiques, le volcan le fascine par ses facettes multiples, sa personnalité « lunatique ». En plus de l’exposition aux éléments naturels, il faut « percevoir son langage, interagir avec le volcan, pour pouvoir le rencontrer ».

De plus, toujours en mutations, les volcans constituent un thème varié et non épuisé !

 

Gilching-observatory---M.Rietze.jpg          Martin Rietze (en chemise blanche) en compagnie d'astronomes à l'observatoire de Gilnich.

 

Deux pôles différents régissent actuellement sa vie : le domaine de l’astronomie reste important, puisqu’il en a fait une profession, qu’il est membre d’Astrogilde, et fasse toujours des voyages pour observer des évènements astronomiques particuliers, des éclipses, des aurores boréales.

 

westen1---mr.jpg                                          Northern Lights -  Aurore boréale© Martin Rietze


Les volcans actifs constituent depuis les années 2000 un domaine tout aussi important : bien que "non sponsorisé", il compense en ne prenant ni vacances, ni loisirs – mais ses voyages n’en sont-ils pas de fabuleux. Sa façon "très basique" de vivre sur le terrain et sa résistance sont des atouts peu coûteux … et ses priorités financières sont ainsi consacrées aux frais de vol et aux équipements photographiques.

 

 sb_img_2321b.jpgpicture  

 

 

 

 

 

 

 

Ses volcans fétiches sont le Stromboli, toujours photogénique, le Santiaguito au Guatémala , et l’Ol Doinyo L engai en Tanzanie qui l’a frappé par ses laves carbonatées fluides et noires comme l’encre, s’illuminant de rouge la nuit. Il déplore d’ailleurs la grande éruption de 2008 qui a creusé son cratère, et rendu momentanément hors de portée ces fabuleuses observations.

 

Stromboli-2010---M.Rietze.jpgStromboli 2010 - Esthétique et documentation : quatre évents sur cette photo qui combine éruption strombolienne et jet de gaz enflammés -   © Martin Rietze  

 

Le Kawah Ijen le séduit par son esthétique propre et ses couleurs ; il a fait de superbes clichés du soufre qui tapisse ses pentes internes, et des flammes bleues qui marquent les coulées nocturnes, lorsqu’elles sont allumées par l’action combinée du vent et d’une torche.

 

ijen-06.2008-M.Rietze.jpg                          Kawah Ijen / Java : le soufre en feu - © Martin Rietze 2008 

 

Il cultive l’art de savoir se placer sur le terrain, avant les autres, pour des photos toujours bien piquées, artistiques et documentaires, comme lors de la dernière éruption de l’Eyjafjallajökull.

 

06-11.05----6----MR.jpgIslande / Eujafjallajökull - 08.05.2010 - embrasement des gaz dans le panache de cendres émis par la phase éruptive phréatomagmatique -   © Martin Rietze

 

L'un de ses derniers voyages a permis de fixer l'éruption du Batu Tara sur l'île indonésienne de Florès.

 

Batu-Tara---M.R-08.2011.jpg       Florès - Batu Tara - bombardement des parois du cratère en août 2011 - © Martin Rietze 

 

 Sources :

Un merci tout spécial à Martin Rietze pour sa coopération et son aimable autorisation de publication de ses photos !

Vous les retrouverez sur son site : A.L.P.E. - Alien Landscape on Planet Earth - photography by Martin Rietze.

 

Extraits d'une interview sur 4-Seasons.de : Vulkanfotograf Martin Rietze: der grosse fauerzauber.

 

Pour ceux qui maitrisent la langue germanique, "Vulkane", une introduction illustrée au volcanisme co-écrite avec Marc Szeglat, aux éd. Primus

 

Geonauten.de - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

el-hierro-satellite-image-of-volcano-eruption16.10.2011.jpg

Image ASTER 16.10.2011 - la tache atteint une taille comparable à celle de l'île et suite à un changement de direction des courants marins, se divise en deux branches dont une est poussée dans la baie de Restingua.

 

16.10.11.jpgLa Restingua (tache blanche) et la décoloration des eaux - en face de la pointe, une zone plus sombre et brune se trouve à l'aplomb de l'évent. - photo Direccion General de Seguridad y Emergencia - 16.10.2011.

 

 

Peu de nouvelles de l'éruption sous-marine au large de La Restingua, hormis l'extension de plus en plus grande de la zone colorée par les émissions ...

je vous propose donc un tour d'horizon de cette île peu visitée et de ses merveilleux paysages volcaniques.

 

 

 

Une évocation du tsunami provoqué par l'avalanche de débris d'El Golfo datant de 130.000 ans environ, et d'autres panoramas...

 

 

 

 

L'extraordinaire biodiversité marine des contreforts de l'île va bien sûr être pertubée localement par l'éruption en cours ... mais les volcans ne sont-ils pas tour à tour source de vie et de mort ?

 

 

 

 

En espérant que cette nature sauvage vous inspire un prochain voyage ...

 

Dans les prochains jours, vraisemblablement plus d'explications techniques et peut-être les premiers clichés sous-marins, le ROV devant se trouver sur la zone à partir de vendredi (le "Ramon Margalef" ne quitte le port espagnol de Vigo à destination de l'archipel que mardi matin )

 

Dernière minute : émission de gaz (bulles géantes)

 

 

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog