Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck

  Costa Rica – Poas : 

Deux éruptions phréatiques ont marqué la caldeira du Poas le week-end 27.10.12-5h57pm-sismo-er.-phreatique-Poas---Ovsicori-M.Ma.jpgpassé : l’une samedi 27 octobre à 11h20, l’autre le même jour à 17h57, repérées par les sismographes de l'Ovsicori.

Sismo du Poas 27.10.2012 - Ovsicori / M. Martinez

Ces éruptions sont responsables de l’éjection d’eau acide, de sédiments riches en soufre et de fragments rocheux, qui sont retombés sur le plancher du cratère côtés S et SO. Des résidents locaux ont entendu un grondement sourd le 28 octobre à 01h. avec éjection de sédiments 500 m. au dessus du lac et des retombées de cendres sur plusieurs centaines de mètres autour.

28.10.2012---cratere-Poas---M.Martinez-Ovsicori.jpgPoas - les retombées de l'éruption phréatique dans la caldeira le 28.10.2012 - photo Diego Nunez / Ovsicori

Ces éruptions phréatiques sporadiques sont caractéristiques du nouveau cycle d’activité du Poas, débuté en 2006 et toujours en cours.

By-Ovsicori.jpgVolcan Poas - avec à gauche, la laguna Botos et à droite, la zone dénudée et corrodée par les gaz, contenant la laguna Caliente (le lac acide) - photo Ovsicori.

Colombie – Galeras :

Le  volcan a été le siège d’émission de panaches de cendres les 27 et 28 octobre 2012, visibles sur les photos mises en ligne, sans autres commentaires, par l'Ingeominas.

Ce type d’activité est régulier depuis début septembre.

 

Galeras--2012-10-27-10h28m.png

                                          Galeras - 27.10.2012 / 10h28 - photo Ingeominas

 

Galeras--2012-10-28-16h15m---Ingeominas.png                                  Galeras - 28.10.2012 / 16h15 - photo Ingeominas

 

Observations par satellites : le MODVOLC signale des anomalies thermiques sur divers volcans reculés :

 

  - Alaid, dans les Kouriles , où le niveau d’alerte est maintenu au jaune par le KVERT. Ce volcan n’est pas monitoré. 

 

Alaid-27.10.2012---IVS-FED-RAS.jpg              Activité fumerolienne sur l'Alaid - photo 27.10.2012 - A. Sokorenko / IVS FED RAS KVERT.


- Michael, dans les îles Sandwich du sud, sur le vrsant S-SO. 

- Heard island, dans les territoires extérieurs de l’australie : depuis le 21 Septembre, des anomalies semblent indiquer une activité éruptive.

 

heardisland_ali_2012287.jpg

Heard island - le Mawson Peak, siège de l'actuelle anomalie thermique, avec son cratère sombre et dépourvu de neige et glace - 13.10.2012 - NASA Earth Observatory image by Robert Simmon, using EO-1 ALI data from the NASA EO-1 team and USGS Global Visualization Viewer. Caption by Robert Simmon.


Alaska - Les cendres du Novarupta :


Un smog de teinte brune a été repéré par le National Weather Service d’Anchorage sur la webcam de Larson Bay / Alaska.

Des vents forts ont remobilisés les cendres de l’éruption centenaire du Novarupta, les envoyant à plus de 1.000 mètres de hauteur, et créé un brouillard sur l’île de Kodiak proche. Les cendres ont repérées par satellite, grâce à l’équipement infra-rouge embarqué qui permet de distinguer les cendres de la masse nuageuse. Un SIGMET – Significant Meteorological event – a été émis pour alerter les pilotes de ce fait dangereux.

 

4---cendres-novarupta---30.10.2012-Aqua-Modis.jpgLes cendres du Novarupta en direction de l'île Kodiak (à droite) - photo Nasa Aqua Modis 30.10.2012

 

d'autres évènements de la semaine sur le Global Volcanism Program et Activolcans

                                        

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Pietro Fabris, artiste Anglo-Napolitain, protégé et employé de Sir William Hamilton est reconnu comme peintre du Vésuve au 18°siècle.

 

Grande-erup.-du-Vesuve-1767---P.Fabris.jpgPietro Fabris, " Vue de la grande éruption du Vésuve depuis le mole de Naples dans la nuit du 20 octobre 1767 " .
             in William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                                Naples, 1776-1779, planche VI


Sa biographie est cependant peu documentée. Il serait né en Angleterre de père Italien, Jacobo Fabris. Patronné par Sir Hamilton, il suit le diplomate à Naples, en Sicile et dans les Eoliennes pour reproduire visuellement les sites volcaniques visités. De nombreux croquis de terrain seront reproduit en copies, ensuite coloriées individuellement à la main par application de gouache par des artistes locaux ( voir les gouaches napolitaines).

Il peint également les invités des soirées organisées par le Lord, et entre autre Mozart au clavecin. Il va peindre aussi d’autres œuvres pour la vente, scènes représentant des personnages en costume local sur fond de Baie de Naples.

 

Bm11_plate.jpgPietro Fabris, " Intérieur du cratère du Mont vésuve, comme il était avant la grande éruption de 1767 " .
             in William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                                Naples, 1776-1779, planche IX

 

Ses peintures et dessins ont été exposées à la London society of artists.

Son œuvre, sur commande de Lord Hamilton, sera publiée dans deux livres , " Observations sur le Mont Vésuve, l’Etna & c. " (Londres - 1744) et " Campi Phlegraei ou observations sur les volcans des deux Siciles " (Naples - 1776).

 


Ses productions les plus célèbres sont des instantanés quasi photographiques des éruptions ou des paysages du Vésuve, mais je voudrais présenter ici des planches accompagnant et illustrant la correspondance du diplomate-géologue aux présidents successifs de la royale Society of London, Sir John Pringle et Sir Joseph Banks, à laquelle sont joints des échantillons de minéraux.

 

P.Fabris---specimens-from-the-crater-of-Mt-Vesuvius.jpg                     Pietro Fabris - " spécimens provenant du cratère du Vésuve "

                   in William Hamilton - Observations sur le Mont Vésuve, l’Etna & c.

 

fig-Fragments-de-lave-er.-1779---P.Fabris.JPG                          Pietro Fabris, Fragments de lave de l'éruption de 1779
              in William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                             Naples, 1776-1779, planche V du Supplément

 

Cristaux-et-pierres-precieuses-du-Vesuve----Campi-phlegra.jpg                              Pietro Fabris, Cristaux et pierres précieuses du Vésuve
             in William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                       Naples, 1776-1779, planche LIIII

Commentaire de Lord Hamilton : " Les pierres précieuses du Vésuve n’ont pas beaucoup de brillant, quoiqu’on les monte souvent, et que les dames les portent en aigrettes, pendants d’oreilles, etc "

 

 

Sources :

- Oracle - The Campi Phlegraei (written by Lord Hamilton)

- University of Glasgow - Book of the month 10.2007 - Sir William Hamilton  - Campi Phlegraei

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Dossiers

Lord William Douglas Hamilton (1730-1803) fut ambassadeur du roi d’Angleterre à la cour de Naples de 1764 à 1800.

william hamilton

 

Diplomate, musicien, archéologue, antiquaire, il fut aussi un volcanologue passionné du Vésuve. Il le gravit une soixantaine de fois, même en pleine éruption et au péril de sa vie et de celle de son guide Bartolomeo Pumo, "le cyclope du Volcan". Il relata avec force notes de terrain et croquis l'activité du volcan, interviewa les fermiers locaux et les personnes qui grimpaient le volcan, collecta des roches pour les envoyer en Angleterre.

 

Campi-Phlegraei-Observations-on-the-volcanoes-of-two-sicili.jpg

Dans sa correspondance avec la Royal Society de Londres et dans un livre qui fera date : " Campi Phlegraei, Observations on the volcanoes of the two Sicilies ", illustré de gravures de son artiste attitré Pietro Fabris, il décrit les éruptions du Vésuve de 1776 à 1794, l’évolution de son cratère, mais aussi les Champs Phlégréens, le sommet de l’Etna et les îles Eoliennes.

 

Vesuve---Leruption-de-1760---P.Fabris.JPG

                                    Pietro Fabris, L'éruption du Vésuve en 1760
                William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                                 Naples, 1776-1779, planche XII.


A Pompéï, il assiste aux fouilles et à l’exhumation de victimes du volcan … et remarque qu’en fonction de la répartition de taille et de poids des ponces, on peut retrouver l’endroit dont elles ont été émises. Il annonce ainsi, le premier, que le volcan qui a anéanti Herculanum et Pompéï en 79 était, non le Vésuve proprement dit, mais la montagne qui l’enserre au nord, le Monte Somma.

 

P.Fabris---Pompeii.jpg                            Pietro Fabris, Découverte du temple d'Isis, à Pompéi
             William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                           Naples, 1776-1779, planche XXXXI

 

On lui doit de nombreuses observations, qui nous paraissent aujourd’hui évidentes :

- le foyer des volcans n’est pas superficiel, mais profond

- il distingue deux sortes d’épanchements laviques : "ceux qui ont l’aspect de câbles pétrifiés (les laves cordées) et ceux qui ressemblent à la Tamise en hiver,quand le fleuve emporte au dégel des plaques de neige et des glaçons " (les laves scoriacées)

- il note la présence de colonnades de basalte sur des carrières ouvertes dans les coulées durcies et en conclut que partout où on retrouve ces formations, il y a eu du volcanisme.

- observant les explosions du Vésuve, il affirme que les panaches de cendres en pin parasol sont dus au contact de la lave brûlante avec l’eau : première définition de l’hydromagmatisme.

- il pointe les dangers des poussières volcaniques saupoudrées sur les pâturages pour le bétail, et ceux des gaz des "mofettes" qui tuent par asphyxie, comme dans la grotte du Chien des Champs Phlégréens.

- il conseillera de nettoyer au fur et à mesure les cendres qui tombent sur les toits de Naples, pour éviter leur effondrement.


                                 Pietro Fabris, Evolution du cratère du Vésuve en 1767
                 William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                                         Naples, 1776-1779, planche II

 
Cette série de croquis montre avec précision la croissance d'un cône de cendres (cinder cone), résultant d'une éruption strombolienne ayant eu lieu en 1767  (dessin n°1 : le 8/7 - n°2 : le 25/7 - n°3 : le 6/8 - n°4 : le 17/8 - n°5 : le 3/9 et n°6 : 18/10). Le dernier croquis fut pris la veille d'une grande éruption.
Hamilton avait noté :" je constate que cette petite montagne grandit... il n'y a pas de doute, l'ensemble du Vésuve a grandi de cette façon".

 

Vesuve-2--H.Williams.jpgVesuve-3--H.Williams.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A gauche : Pietro Fabris, La grande éruption du Vésuve en 1779, le soir
William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles, Naples, 1776-1779, planche II du Supplément

 

A droite :Pietro Fabris, La grande éruption du Vésuve en 1779, le matin
William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles, Naples, 1776-1779, planche III du Supplément

 

On dénote dans ces deux images à la fois la finesse du peintre et les talents d'observateur de Lord Hamilton.
Le 8 août 1779   : durant une éruption plinienne, une fontaine de lave atteignit 4000 m. au dessus du cratère; le nuage de cendres éruptives est parcouru d'éclairs et des tephras retombent sur le Monte Somma.

Le matin du 9 août 1779, l'éruption plinienne se poursuit. La colonne éruptive est principalement blanche, indiquant une diminution de la quantité de tephras. Des bombes sont encore éjectées et leur trajectoire parabolique notée ... elle terminent entre le cône et le Monte Somma, dans la Valle del Inferno.

 

 Il réussira à prévoir deux éruptions du Vésuve quelques jours à l’avance, en se basant sur le nombre de séismes, qui va croissant avant un réveil du volcan, et sur l’assèchement des puits. Il annoncera même l’endroit de l’éruption : la lave va sortir à un endroit sur la flanc du cône où la neige ne tient pas en hiver.

 

P.Fabris-1771---pl38-Hamilton.JPGPietro Fabris, Le roi et la reine de Naples visitent les lieux de l'éruption de 1771 accompagnés par sir William. (On remarque un peintre et son chevalet, en bas à gauche ... Pietro Fabris)
                  William Hamilton, Campi Phlegraei ou Observations sur les volcans des Deux Siciles,
                                     Naples, 1776-1779, planche XXXVIII

 

Ses écrits auront une grande influence sur les érudits de l’époque, nombreux à fréquenter la cour de Naples.

Préoccupé par les risques que fait courir le volcan aux hommes et à leurs biens, il va conseiller au roi et à la cour de quitter leur palais de Portici menacé par les coulées de lave.

 


Sources :
- "Les fureurs du Vésuve, ou l’autre passion de Lord Hamilton" - Ed. Découvertes Gallimard , qui reprend l'original de W.Hamilton.

- Les Feux de la Terre, Histoires de volcans - par M. Krafft / Ed. Découvertes Gallimard

- Oracle - The Campi Phlegraei (written by Lord Hamilton)

Lire la suite

<< < 1 2 3 4

Articles récents

Hébergé par Overblog