Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours de la matinée du 2 avril, le cratère sud-est de l'etna a été le siège d'émissions de cendres, sous forme de petits "bolus" émis à intervalles variables et montant à quelques dizaines de mètres au dessus du cratère avant d'être dispersés en direction de la Valle del Bove.

L'observation a été interrompue par le passage de nuages sur le sommet.
Vers 21h., de petites explosions stromboliennes se laissent deviner par réflexion sur les nuages. 
2013.04.03-12h33.jpgLe 3 avril, en matinée, l'activité strombolienne s'est intensifiée graduellement pour déboucher sur un nouveau paroxysme a débuté en fin de matinée.
Etna 03.04.2013 / 10h33 locale - 12h33 GMT - Webcam therm. INGV Catania
Entre 13h.30 et 14h., les explosions se sont renforcées avec émission d'un panache de gaz peu chargé en cendres.

2013.04.03-14h19--guide-etna.jpg
                            Etna - 03.04.2013 / 14h19 - photo webcam etna-guide

2013.04.03.-sismo-ETFI.jpg                              Etna - sismo ETFI 12h-14h15 - doc. INGV Catania

Des fontaine de lave se sont produites ensuite de façon discontinue, durant une quarantaine de minutes, montant jusqu'à une centaine de mètres au dessus du cratère, accompagnées d'un débordement de lave à l'est de celui-ci. 
Ce processus s'est intensifié entre 14h.45 et 15h., avec de plus hautes fontaines accompagnées d'explosions de grosses boules de gaz et des projections de bombes métriques en toutes directions. Vers 15h.45, la coulée de lave a atteint la quote 2000, avançant sur la muraille ouest de la Valle del Bove.
2013.04.03.15h18.jpg2013.04.03-15h24.jpgA gauche, fontaines de lave à 15h18 GMT - Webcam therm. INGV.
A droite, fontaines à 15h24 - webcam RadioStudio7.

Le climax a été atteint vers 16h., avec émission de fontaines de lave montant jusqu'à 400 mètres de hauteur; l'origine étant double, au départ d'une bouche sur le sommet su cône est du cratère sud-est, et d'une autre localisée dans l'ensellement entre les  deux cônes.
Vers 16h.30, une portion du flanc supérieur sud-est du cône ouest du SEC s'est effondrée.

2013.04.03.-16h39-villaducale.jpg                              Etna 03.04.2013 / 16h39 - webcam Villaducale

Vers 16h.45, l'intensité des fontaines a commencé à diminuer, laissant place aux dernières fortes explosions stromboliennes accompagnées d'une émission continue de cendres. A peu près au même moment, des cendres lithiques sont émises de la base NE du cône est du SEC, probablement liées à l'ouverture d'un système de fissures éruptives, qui ont généré quelques minutes plus tard une coulée pyroclastique qui a parcouru deux kilomètres en direction de l'est, pour s'arrêter à proximité du Mont Centenari.

2013.04.03-16h49.jpg
2013.04.03.-16h56.jpg        Etna - 03.04.2013 16h49 et 16h56 - coulée pyroclastique sur le photo du bas - webcam SM

2013.04.03.-16h59.jpg                                 Etna 03.04.2013 / 16h59 - webcam Villaducale

L'activité explosive a cessé vers 17h.15.
Une activité effusive en provenance du nouveau système fissural à la base du cône s'est poursuivie en soirée.
D'après Boris Behncke, c'est un des paroxysme les plus bruyant : des détonations ont été entendues jusqu'à catania, distante de près de 30 km., causant de la frayeur parmi la population.

2013.04.03.-tremor-ETFI_hhz.jpg                     Etna - diagramme du trémor avec le pic du 03.04.2013 - INGV Catania

20013.04.03.22h37.jpg2013.04.04-0h04.jpg
Etna - activité effusive en soirée du 03.04 et incandescence au matin du 04.04
webcam radioStudio7

Sources:
- Webcams RadioStudio7 - INGV - Villaducale
- Commentaires traduits du site d'EtnaWalk

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

 Outre Ailsa Craig, les Hébrides intérieures abritent d’autres traces du volcanisme.

 

Hebrides-map-copie.png                                       L'archipel des Hébrides - intérieures et extérieures.


L’île de Mull témoigne de ce volcanisme sur Ardmeanach et sur Staffa, qui map-mullandiona.gifaux temps préhistoriques formaient un seul ensemble avec les actuelles îles d’Iona, Mull et Treshnish.

Mull est la quatrième plus grande île Ecossaise ; Staffa est située à 10 km. à l’ouest de Mull et 9 km au nord-est d’Iona.

 

 

ardmeanach-vu-de-Slochd-an-Uruisg---BBC-Scotland-blog.jpg

                  Ile de Mull - Ardmeanach , vu de Sclochd an Uruisg - BBC Scotland blog


wild_columns---ardmeanach-wilderness---BBC-Scotland-blog.jpg                             Ile de Mull -  photo Ardmeanach wilderness.


L’île de Staffa, de 1.000 m sur 500, est allongée sur un axe N-S. Sa côte abrite de nombreuses grottes creusées par l’action des vagues.

La plus célèbre d’entre elles est Fingal’s cave, située à la pointe sud de l’île. Haute d’une vingtaine de mètres et longue de 75 , elle est creusée dans une falaise basaltique.

Son nom, en gaélique An Uamh Bhin, signifie "la grotte mélodieuse" … le bruit des vagues dans la grotte a inspiré une œuvre de Felix Mendelssohn : Die Hebriden / ouverture opus 26, aussi appelée Die Fingalshöhle.

Il affirme " être arrivé en Ecosse avec une inclination pour les chansons populaires, une oreille pour la belle et odorante campagne et un cœur pour les jambes dénudées des indigènes ".

 

Fingall-s-cave---Staffa---Catalyzing-change.jpg                               Staffa - les orgues de Fingal's cave - photo Catalyzing change.

 

Fingal-s-cave---shutterchance.com.jpg             Staffa - les orgues de Fingal's cave par un jour de brume - photo shutterchance.

 

Staffa_basalt_columns---H.J.-Bennohr.JPG                       Staffa - les orgues de Fingal's cave / détail -  photo H.J. Bennöhr


L’île de Staffa est entièrement volcanique : sur un soubassement de tuff, des basaltes tholéiitique à olivine foncés sont surmontés par une couche de lave basaltique sans structure cristalline. La couche intermédiaire  présente des colonnades à prédominance hexagonale, qui forment les parois des grottes excavées. Ces basaltes sont datés de 55-58 millions d’années.

 

Staffa--Fingal-H.J.Bennohr.JPG                   Staffa island - à gauche, Boat cave - à droite, Fingal's cave - photo H.J. Bennöhr


A proximité de Boat cave, battue par les vagues, la falaise est endommagée par l’explosion d’une mine en 1945.

 

Un îlet pyramidal, seulement visible à marée basse, appelé Am Buachaille – le berger -  est formé d’un tas de colonnes basaltiques en gerbes.

 

Staffa-Am-buchaille---H.J.Bennohr.JPG                                       Staffa island - Am Buachaille - photo H.J. Bennöhr

 

staffa_mull_scotland-flavour-G2197.jpg                   Staffa island - Am Buachaille - photo Scotlanf flavour

Sources :

- Scotland inverness - Staffa Fingal's cave and the Treshnish islands - link

Mendelssohn---disque.jpg- Felix Mendelssohn - Die Hebriden, op.26, Die Fingalshöhle - mp3

 

Pochette du disque de Mendelssohn / symphonies & ouvertures - par le London Symphony Orchestra / Deutsche Grammophon.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Une petite île volcanique Ecossaise, magnifique mais solitaire, est à vendre !

 

ailsa-craig-from-the-south---Maybole.org.jpg            Ailsa Craig, ses falaises et orgues basaltiques - photo Maybole.org


Ailsa Craig est située à 16 km. au large d'Ayrshire Coast, à mi-chemin entre alisa-Craig-carte.gifGlasgow et Belfast, dans le Firth of Clyde, un bras de la mer d’Irlande.


Situation d'Ailsa Craig entre Ecosse et Irelande - carte wikipedia


Le nom de l'île est la forme anglicisée du gaélique Aillse Creag ou Creag Ealasaid qui signifie Elizabeth's rock, le "rocher d'Élisabeth".

Cependant l'île est tellement visible et sert depuis si longtemps de repère dans le détroit entre l'Écosse et l'Irlande qu'il en est fait mention dans un grand nombre de textes celtes anciens sous des appellations variées : A' Chreag (« le rocher »), Creag Alasdair (« le rocher d'Alasdair »), Ealasaid a' Chuain (« Élisabeth de l'océan ») ou Alasan.


Cette île de 3.200 mètres de circonférence culmine à 338 mètres de hauteur. Elle est constituée des restes d’un ancien bouchon volcanique, comme en témoignent les orgues basaltiques affleurant sur ses côtes actuelles.

Le volcanisme est lié à l’ouverture de l’Atlantique nord, débuté voici 62 millions d’années environ, épisode géologique qui a séparé l’Amérique du nord de l’Europe. Des intrusions ignées au Paléogène, des volcans et leurs coulées de lave ont donné des îles qui ponctuent les rivages ouest de l’Ecosse … Skye, Mull, Rum et Ailsa Craig en sont les restes. La péninsule d’Ardnamurchan et les inondations basaltiques d’Irlande du nord, dont la chaussée des Géants, furent formés à la même période.


Son histoire est à la fois maritime, géologique et ornithologique.

 

AilsaCraig1890-byTNelson-Sons-London.jpgAncienne lithographie d'Ailsa Craig - parT. Nelson & sons / London / vers 1891 -  doc.Maybole.org

 

A la fin des années 1500, un château y fut bâti par la famille Hamilton pour protéger le Clyde des pirates, puis des invasions espagnoles sous le Roi Philippe II.

Elle servit de refuges aux catholiques durant le Réforme Ecossaise ; ensuite, elle fut utilisée comme prison durant les 18 et 19° siècles.

En 1831, elle devint propriété du 12° comte de Cassilis, promu marquis d’Ailsa.

De 1883 à 1886, un phare fut construit sur Ailsa par Thomas Stevenson. Propriété du Northern Lighthouse Board, il fut automatisé en 1990.

 

Castle_and_Lighthouse-_Ailsa_Craig---Ron-Ireland.jpg                        Ailsa Craig - les ruines du château et le phare  - photo Ron Ireland


Entre le milieu du 19° et le milieu du 20° siècle, on y exploite un type rare de microgranite à riebeckite, une amphibole riche en sodium de couleur curling-stone---Wordpress.jpgbleutée connu comme Ailsite,  et renommé dans le domaine du curling. Jusqu’en 2004, 60 à 70% des pierres de curling provenaient des carrières de cette île. Pierre de curling - doc. Wordpress

Le pavement de la chapelle du Chardon dans la cathédrale Saint-Gilles d'Édimbourg est un bel exemple de ce granite.


Ailsa Craig est une île déserte depuis l’automatisation du phare dans les années 1970, et la fermeture des carrières. Ses falaises abruptes et son isolement ont permis l’installation de colonies d’oiseaux marins, dont les Fous de Bassan. Avec plus de 70.000 individus, elle constitue l’une des plus grandes colonie de fous au monde. S’y ajoutent des puffins, des guillemots, des mouettes tridactyles et des pingouins. L’éradication de la population exogène de rats a permis aussi la réinstallation des Macareux moines, au départ des îles voisines de Glunimore et Sheep.

 

GannetColony-Ailsa-Craig---Maybole.org.jpgAilsa Craig - la colonie de Fous de Bassan ( tous les points blancs qui ponctuent la falaise de bas en haut) - photo Maybole.org


Si vous aimez la compagnie, bruyante et odorante, des oiseaux pélagiques, ou si vous avez une âme d’ermite capable de vivre en autarcie dans un climat rude et vivifiant , vous ne trouverez de meilleure place que l’île d’Ailsa pour y passer quelque temps …  à condition d’être suffisamment fortuné pour l’acquérir. Elle n’est de plus accessible que par hélicoptère ou bateau, par beau temps !

Vous ne serez cependant pas libre d’y faire ce que vous voulez, la Royal Society for the Protection of Birds anglaise espérant faire de l’île un sanctuaire pour les oiseaux marins et ses pierres.

 

 Sources :

- BBC News Scotland - Ailsa Craig island in Firth of clyde put up for sale - 05.2011

- Maybole.org - Ailsa Craig photogallery - link

- The Royal Society for the Protection of Birds (RSPB) - réserve d'Ailsa Craig - link 

- History of curling - A study of stones - link

Lire la suite

<< < 1 2 3

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog