Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La subduction de la plaque tectonique nord-américaine sous la plaque Caraïbe a donné naissance à l’arc volcanique des petites Antilles, côté est de la plaque Caraïbe.


L_archipel_Antillais-9.jpg

 L'arc volcanique  des petites Antilles  - arc externe et interne -  doc in Géologie de la France - L'archipel des petites Antilles - SVT Grenoble M.Dubernet

 

L’arc volcanique des petites Antilles se compose en réalité de deux arcs volcaniques.

Le plus ancien daté  de l’Eocène à la fin de l’Oligocène (~55 Ma), et le plus récent, daté du début du Miocène (< 5 Ma) à aujourd’hui, se surimposent à un proto-arc appartenant à l’arc Caribéen du Mésozoïque.

L’activité volcanique y présente deux lacunes importantes, chacune d’une durée de 8 à 10 Ma.

La première interruption a accompagné l’ouverture au Paléocène du bassin de Grenade, avec la formation d’une croûte océanique dans la partie sud du bassin. La seconde interruption, à la fin de l’Oligocène, est la conséquence d’un évènement tectonique majeur : la collision avec une dorsale asismique Atlantique active.

La géométrie de subduction de la ligne volcanique a été modifiée dans sa moitié nord, avec le saut vers l’ouest,  de l’arc externe en direction de l’arc interne. Au Néogène, la subduction de dorsales non-actives a eu des effets moindres mais significatifs sur la tectonique et le volcanisme de cet arc.

 

Carte-postale-des-Grenadines.jpg                                                    Une carte postale des Grenadines


La partie de l’arc volcanique qui nous intéresse aujourd’hui est située au sud de celui-ci, entre les îles de St Vincent et Grenade : les îles Grenadines.

Les principales îles sont (du nord au sud) : Bequia, Baliceaux, Moustique, Canouan, Mayreau, Tobago Cays, Union et Petit Saint-Vincent.

 

Grenadines-Archipelago.svg--2-.jpg                  L'arc des petites Antilles sud - Les Grenadines ... entre St Vincent et Grenade


Administrativement, " Saint-Vincent-et-les-Grenadines " forme un Royaume du Commonwealth, indépendant depuis le 27 octobre 1979, dont le chef de l'État formel est le souverain du Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d'Irlande du Nord, à l'heure actuelle la reine Élisabeth II. Elle ne réside pas dans le pays et est alors représentée par le gouverneur général de Saint-Vincent-et-les-Grenadines.


Les Grenadines sont marquées par deux phénomènes : le volcanisme formateur et un écosystème récifal.

 

Caruacou---white-island---Farhad-Vladi-Panoramio.jpg

                Les Grenadines - Carriacou / White island - photo Farhad Vladi / Panoramio

 

Cariacou-Sandy-Island---Geoforum.jpg   Les Grenadines - Carriacou / White island -  orgues basaltiques à la pointe de l'île - photo Geoforum


Le volcanisme y a donné des produits basalto-andésitiques. La vedette volcano-touristique en est La Soufrière de St Vincent, au nord des Grenadines, qui ne laisse aux îles Grenadines que la mer turquoise, les îles aux rochers abrupts qui y plongent, des plages de sable blanc, et une flore et faune riches … un petit paradis bien préservé, et parfois réservé aux seuls milliardaires, comme l’île Moustique, fréquentée par la jet set et la famille Royale Britannique. A visiter en se laissant porter par les alizées, entre décembre et mai, à la saison sèche !

 

The-Tobago-Cays--Grenadines---Charterworlds.jpg                          Les Grenadines - Les Tobago Cays - photo Charterworlds


Cinq récifs se trouvent près des Tobago Cays, dont Horseshoe reef, Egg reef et Worlds End reef. Les Tobago Cays ont servi de toile de fond au film Pirate des Caraïbes, et demeurent un des plus beau spot de plongée et de surf.

 

Carte-TobagoCays.jpg                                     Les Grenadines - îlots et récifs des Tobago Cays

 

Sources :

- The lesser Antilles island arc  - by Ph.Bouysse, D.Westercamp & P.Andreieff - link

- The lesser Antilles island arc: structure and geodynamic evolution

- University of Windsor - The Grenadine islands - link

- Géologie de la France - L'archipel des petites Antilles - SVT Grenoble M.Dubernet

- About Mustique - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Piton de La Fournaise va plus que jamais occuper une place privilégiée dans le monde de la volcanologie … reconnu comme un volcan-laboratoire, il se verra équipé en 2014 de 300 à 400 capteurs sismiques, contre une vingtaine auparavant, pour une collecte de données encore jamais réalisée sur un volcan actif. Cette débauche de moyens est rendue possible grâce au mécénat d’industriels américains oeuvrant dans la prospection pétrolière.

 

vendredi-15-octobre-2010-eruption-du-piton-de-la-fournaise-.jpg                      Piton de La Fournaise  - l'éruption, le 15.10.2010 - photo Imaz Press


Une équipe grenobloise de l’Institut des Sciences de la Terre / CNRS vient de démontrer la possibilité d’utiliser les analyses de bruit sismique ambiant pour la prévision des éruptions volcaniques.


En 2009, pendant le projet Undervolc, les scientifiques ont déployés un réseau de nouveaux capteurs sismologiques sur le Piton de la Fournaise. Ces nouveaux instruments devaient permettre  de mieux connaître la structure profonde du volcan, d’améliorer la compréhension des mécanismes éruptifs et la prévision des périodes d’éruptions … Ils viennent d’ouvrir la voie à de nouvelles découvertes : les sismologues ont cherché à exploiter les petites vibrations enregistrées en permanence, le bruit sismique ambiant… provoqué par des évènements météorologiques, ou les activités humaines.

Ces infimes vibrations se propagent au travers de l’édifice volcanique et transportent avec elles les caractéristiques de l’intérieur du volcan, partant des renseignements sur son activité.

Les deux éruptions d’octobre et décembre 2010 ont été analysées, et une cartographie à postériori des changements mécaniques précédant les éruptions obtenue. Ces changements incluent des modifications des vitesses des ondes et des changements structuraux – fracturation, injection magmatique – affectant les propriétés de diffraction. Ces derniers sont des indicateurs directs du fonctionnement pré-éruptif du volcan, et de la position des éruptions.

 

Bruit-sismique---Insu-CNRS--2-.jpg
Eruptions du Piton de la Fournaise, île de La Réunion, observées en octobre et décembre 2010 et localisées par la grande et petite étoile noire (respectivement). Les couleurs variant du jaune vers le rouge marquent les endroits où le volcan subit un changement de structure (ouverture de fissure, déplacement du sol, déplacement ou solidification de magma…).De gauche à droite :

(a) Environ 3 semaines avant l’éruption, des changements sous le cratère principal sont observés.

(b) Environ une semaine avant l’éruption, les changements se localisent à l’endroit de la future éruption. Il s’agit peut-être de fissure en préparation, par lesquelles le magma va s’injecter pour arriver à la surface.

( c) Pendant la première éruption (octobre), les changements observés correspondent à l’épanchement du magma en surface. Il est aussi possible d’observer au nord-ouest un changement annonciateur de la seconde éruption (plus petite).

(d) Durant la seconde éruption (décembre), les changements les plus significatifs interviennent autour du deuxième épanchement de magma. Il est aussi possible d’observer les changements associés à la lente solidification des coulées de magma de la première éruption.

Doc. CNRS / L'analyse du bruit sismique pourrait servir à la localisation des futures éruptions volcaniques.

 

2010.12.10---PlF---Orange.fr.jpg

                       Piton de la Fournaise - fin de l'éruption, le 10.12.2010 - photo Orange.fr


La possibilité de disposer de ces informations une à deux semaines avant une éruption offre d’intéressantes perspectives prévisionnelles. Ces travaux seront appliqués à d’autres volcans dont le Colima au Mexique, ou le Mérapi sur Java, pour être définitivement validés.


Cette étude va trouver de plus des applications dans les domaines de l’exploitation pétrolière, de la géothermie, de l’évolution de matériaux (détection de fissures dans les ouvrages en béton) ou la surveillance des glissements de terrain.

 

Sources :

- INSU / CNRS - L'analyse du bruit sismique pourrait servir à la localisation des futures éruptions volcaniques -  link

- Journal of geophysical research - Imaging preeruptive and coeruptive structural and mechanical changes of a volcano with ambient seismic noise A; Obermann & al. 12.2013- link

- LAVE- Belgique -Un nouvel outil de prévision des éruptions - d'après un article de F.Martel-Asselin / Clicanoo - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le niveau d’alerte du volcan Raung, situé dans l’Est de Java au SO du massif de l’Ijen, vient dêtre élevé d’un cran (niveau 2/ waspada) le 5 janvier 2014, suite à une augmentation de la sismicité et une coloration brunâtre des émanations de gaz. Une interdiction de 2 km. autour du cratère est désormais en vigueur.

 

08.09.11---Raung-crater---Andi.jpg                       La caldeira du Raung - photo Andi guide volcanism / septembre 2011

 

Raung---Avcan-blog.jpg                                          Le sommet du Raung - photo aérienne via AVCAN


Raung-17.06.2008---K.Kebaili.jpg

COLLECTIE_TROPENMUSEUM_De_krater_van_de_Raoeng_met_rookplui.jpg

A gauche, le Raung - en 1913 - image archives Tropenmuseum.

A droite, le panache du Raung, le 17.06.2008 - photo K.Kebaili / GVP

 

 

La dernière éruption est datée du 12-17 juin 2008, où elle a développé un panache montant à 4.500 m d’altitude.


Culminant à 3.332 mètres, cet édifice a la forme typique de stratovolcan, à l’exception de son flanc NO rattaché au Suket tout proche. Son sommet est tronqué d’une caldeira de 2.000 mètres de diamètre, aux parois escarpées. Un effondrement préhistorique du Gunung Gadung sur son flanc ouest a provoqué une gigantesque avalanche de débris qui a parcouru 79 km, atteignant presque l’océan Indien.

 

ijen_srtm---Ulb.ac.be.jpg           Images SRTM DEM et ASTER TIR du complexe volcanique Ijen - doc ULB Be.

Sur l'image de gauche, le Raung est à gauche - sur l'image de droite, deux anomalies thermiques sont visibles, au niveau du Raung et du Kawah Ijen

 

Raung_volcano---Idjen-copie.jpgRaung et Ijen complex - en infra-rouge, le lac du Kawah Ijen et le sommet dénudé du Raung apparaissent clairement en autre couleur - doc. ISS /  NASA Photo ID STS049-097-050, May 1992.

 

Raung-Caldera-built-on-the-east-flanks-of-the-ancestral-Gun.jpgCoupe de la caldeira du Raung par rapport à la hauteur estimée du G. Gadung avant son effondrement


Parmi les 127 volcans actifs en Indonésie, un a été mis au niveau IV / awas le 24.11.2013, le Sinabung.

Trois sont au niveau III / siaga : le Karangetang, depuis le 03.09.2013 ; le Rokatenda, depuis le 13.10.2012 ; le Lokon, le 24.07.2011.

En plus du Raung, sept sont en alerte niveau II / waspada depuis plus de six mois : l’Ibu, depuis le 10.12.2013 ; le Lewotobi Perempuan, depuis le 30.09.2013 ; le Kawah Ijen, depuis le 26.08.2013 ; le Gamkonora, depuis le 01.07.2013 ; le Soputan, depuis le 14.06.2013 ; le Papandayan, depuis le 06.06.2013.

 

Sources :

- BNPB - Waspada untuk Gunung Raung - link

- VSI / Badan Geologi - link

- Global Volcanism Program - Raung

- ULB - The use of multispectral satellite data to retrieve temperatures from volcanic lakes - Prof.A.Bernard - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Plus de 9000 kilomètres au total, dont 5000 à parcourir en spéciale, pour rejoindre, depuis Rosario en Argentine, le port chilien de Valparaiso, une capitale historique des voyageurs, en passant par les décors saisissants du Salar d’Uyuni, en Bolivie.

 

paris-dakar-2014-300x150

 

parcours-carte-Dakar-2014.jpg                                                   Bannière et parcours du Dakar 2014

 

Après un passage près de l'Aconcagua, point culminant de la Cordillère des Andes en Argentine le 7 janvier, le Dakar va fleurter avec le Llullaillaco et ses 6 739 mètres d'altitude, le 10 janvier. 

 

Aconcagua---Mario-Roberto-Duran-Ortiz.JPG                           L'Aconcagua, 6962 mètres - photo Mario Roberto Duran Ortiz

 

llullaillaco---Carlos-Lucchini-viajeros-jpg

                                                    Le Llullaillaco - photo Carlos Lucchini  / viajeros.

 

La reconnaissance a montré que la traversée et même l'accès au Salar d'Uyuni dépend fortement des précipitations. En principe, il ne devrait pas pleuvoir ... mais l'organisation a néanmoins prévu un roadbook à géométrie météo-variable. étape très longue, en cas de pluie et s'il faut contoutner le salar, qui mesure 150 km. sur 100, étape plus courte, selon la possibilité de rouler plus ou moins longtemps "au cap", comme des voiliers de course sur cet océan blanc. A moins qu'on n'y laisse passer que les motos et quads.

A suivre, le 12 janvier.

 

Uyuni-Ave-5.jpg

                                                     Le Salar d'Uyuni - photo Antony Van Eeten

Pour beaucoup d'observateurs et pour son directeur sportif David Castera, le Dakar 2014 sera " plus long, plus haut, et plus dur. Le défi d’endurance extrême par excellence ".

Quatre titres sont à conquérir (moto, auto, quad et camion).

En auto, Stéphane Petrehansel, surnommé "Mr.Dakar", reste le grand favori pour l'avoir emporté six fois à moto et quatre fois en auto. Il roule cette année, avec Jean-Paul Cottret comme co-pilote, sur une Mini All 4 du team X-Raid. En moto, c'est Cyril Desprès qui pourrait égaler Peterhansel en raflant un 6ème titre à moto, cette fois ci chez Yamaha après 10 ans chez KTM.

 

mini-cooper-dakar.jpg                 La mini All 4 X-Raid de Peterhansel / Cottret - photo X-Raid.de

 

mini_all4_racing_9_l.jpg               Le poste de pilotage de "la bête", la Mini All 4 de Peterhansel  - photo X-Raid.de

 


 

Sources :

- France tv sport - Sur les pistes du Dakar - link

- France tv sport - Le Dakar passera par le Salar d'Uyuni - vidéo

- X-Raid - Dakar 2014 - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Comment décrire l’univers de ce peintre sicilien ? Une plongée dans un univers sombre et mystérieux, servi par une imagination débordante … les peintures surréalistes de Fulvio Di Piazza recréent des paysages

anthropomorphiques, avec un luxe de détails et une belle profondeur.

 

Fulvio-Di-Piazza---Zolla---2011---courtesy-Bonelli-Arte-Con.jpg Fulvio Di Piazza - " Zolla "- 2011 - courtesy Bonelli Arte Contemporanea, Canneto sull’Oglio (MN) / Artribune.


L’artiste est né en 1969 à Syracuse. Après des études à l’Académie des Beaux-arts d’Urbino, il travaille à Palerme. Ses peintures sont exposées dans de nombreuses métropoles, Rome, Venise, Milan, mais aussi New York, Los Angeles ou Londres.

 

Son œuvre s’inspire du livre de Jeremy Rifkin et Ted Howard, "Entropy" - 1980 : les auteurs y analysent l’économie mondiale et les structures sociales en utilisant la seconde loi de la thermodynamique, connue comme la loi de l’entropie. Ils soutiennent que l’humanité gaspille ses ressources à un rythme croissant, ce qui mènera à terme à la destruction de la civilisation … ce qui s’est déjà passé à une échelle plus petite avec certaines sociétés dans le passé. Le livre encourage l’utilisation de sources d’énergie durables et une consommation lente des ressources comme solution pour retarder ou prévenir la mort par entropie.


Fulvio Di Piazza explore les notions de temps, d’énergie, et de matière, sans cesse renouvelés au cours de milliards d’années. Ses tableaux dépeignent un monde où les éléments essentiels de la vie sont constamment remodelés.

 

LA-CONQUISTA-DELL-INUTILE---Fulvio-di-Piazza.jpg                          Fulvio Di Piazza - "La Conquista dell'Inutile" - photo 2photo.ru

 

Son cadre sicilien a influencé son œuvre : la confrontation entre l’architecture Normande-arabo-byzantine et le modernisme, la dualité de la cendre (volcanique), à la fois un reste de matières consommées par le feu, et début d’un nouveau cycle de ces matières … tout est interprété comme potentiel de renouvellement au-delà du chaos de fin du monde. Tel le phénix, ses mondes renaissent de la destruction.

Ses paysages, ses arbres, ses animaux, ses nuages, le tout extrêmement détaillé et texturé,  se combinent entre eux, souvent dominant ou au sein de laves brûlantes pour devenir quelque chose de différent de leurs composants individuels.

 

DUSTYCILY-F.di-Piazza.jpg                                          Fulvio Di Piazza - "Dustycily" -  photo alldayplus


J’ai relevé trois œuvres, dont la structure a, de façon voulue ou inconsciente, la forme de la Sicile, avec un volcan bavant sa lave, positionné côté Est, à la façon de l’Etna sur son île.

 

aorLgQR.jpg              Fulvio Di Piazza -" Liar" - de son expo "Ashes to Ashes " à la Le Vine gallery


Dans sa série " Ashes to Ashes ", exposée récemment à la galerie Jonathan Le Vine à New York, son travail artistique emprunte une nouvelle direction dramatique dans son imagerie volcanique.

Des figures se tordent parmi les nuages de fumée, avec des visages faits de débris calcinés, et un corps vulnérable et brûlant, sur un arrière-plan de sommets fumants, de braises ou de coulées de lave sortant de cratères, telles le sang de la Terre.

 

D'autres oeuvres dans cette vidéo :

 

 

 

Sources :

- Artribune - La terra trema - Fulvio di Piazza al Museo Riso di Palermo - link

- Jonathan Le Vine gallery - Fulvio Di Piazza - Ashes to Ashes - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Une discussion avec un caviste, une récente émission de télé, la re-lecture d’articles intéressants (*), autant de circonstances qui m’amènent à parler de " la perle noire de la Méditerranée ", surnom donné à Pantelleria, en raison des roches volcaniques sombres qui y sont omniprésentes.

 

Pantelleria---D.Neave.jpg                          Pantelleria et quelques vignobles - photo David Neave

 

Pantelleria-la-cote---G.Roncaglia.jpg                             La côte rocheuse de Pantelleria - photo R;Roncaglia

 

Une étude parue dans la Journal of Petrology, " Melting, Differentiation and Degassing at the Pantelleria Volcano, Italy, par D.Neave & al " nous offre une analyse de l’évolution du magma depuis sa fusion initiale dans le manteau jusqu’au moment de son éruption, basée sur une étude des verres volcaniques et inclusions emprisonnées dans les cristaux des pantellerites de différentes éruptions marquant le dernier cycle éruptif de Pantelleria.
Retour sur Pantelleria et ses laves particulières :

Pantelleria, avec les îles de Lampedusa, Linosa, et Lampione, forme l'archipel italien des Pélagies, un groupe d'îles volcaniques qui doit son existence à la présence d'un rift continental au centre du canal de Sicile.


rift-zone-volcanoes--Linosa--Graham-Bank--in-the-rifted-for.jpg

Localisation de Pantelleria et autres volcans du rift du Canal de Sicile . L'extension actuelle ONO-ESE entre la Sicile et l'afrique, et les zones de subduction relatives au mouvement vers l'Europe de la plaque Africaine sont représentés par les flèches d'une part et la ligne crénelée.- Doc. Neave / réf en sources.

 

Pantelleria et Linosa sont des volcans endormis, qui sont nés au fond de fossés d'effondrement discontinus,  longs, étroits et profonds (1700m ), qui accidentent en son centre un Canal de Sicile, par ailleurs large (250 km), plat et peu profond (100 - 200m).

Malgré la subduction de la plaque africaine sous la plaque européenne, la région de Pantelleria est en extension ; la lente rotation  dans le sens horaire de la Sicile étire cette portion du canal de Sicile, avec remontée magmatique consécutive ... la dernière manifestation est l'éruption de Ferdinandea (ou île Graham pour les anglophiles) en 1911.
Le fond du Canal de Sicile remonte sur les épaulements de ces fossés d'effondrement, et émerge pour former les îles plates de Lampedusa et de Malte. Le plancher du rift correspond à une croûte amincie dont l'épaisseur atteint une vingtaine de kilomètres, alors que l'épaisseur de la croûte est d'une quarantaine de kilomètres sous la Sicile ou la Tunisie. La structure de Pantelleria est déterminée par des failles orientées suivant

la direction des failles bordières des fossés (NNO-SSE).


L'île de Pantelleria est la partie émergée d'un volcan de 40x30 km et 2150 mètres de hauteur. L'île qui couvre 83 km², et est longue d'environ 13 km et large de 8 km au maximum. L'édifice volcanique aurait émergé il y a 500.000 ans, et a continué de croître de façon intermittente jusqu'à l'époque actuelle.


Pantellerite - Gipo Montesanto foto-siciliaLe magma analysé dans cette étude est connu comme pantellerite, un magma riche en sodium et potassium, mais pauvre en aluminium ; ce type de magma est rare, donc peu étudié, et trouvés seulement sur quelques volcans de zones de rift, tel le Fantale en Ethiopie.


Pantellerite - Gipo Montesanto foto-sicilia


Les pantellérites sont des rhyolites hyperalcalines fortement sodiques. Elles sont soit vitreuses, soit renferment des phénocristaux de feldspath anorthose, d'aegyrine (du pyroxène vert), d'aenigmatite ou cossyrite, rouge à brun, dans une pâte faite de petits cristaux des mêmes minéraux, mêlés à du quartz, de l'apatite et du zircon.

 


En pratique et sans entrer dans les détails, que retenir de cette étude ?


- La recherche entreprise sur Pantelleria inclue une étude de la fusion du manteau, et de la différenciation du magma, qui a permis la reconstitution de la chambre magmatique du volcan. 

 

broad-structure-of-the-Pantelleria-magmatic-plumbing-system.gif

 

Summary schematic illustration of the broad structure of the Pantelleria magmatic plumbing system. - doc.D.Neave

Key features: (1) magma storage region, with dimensions comparable with the nested calderas, located at 5·5 km depth under the SE of the island; (2) high degrees of stratification within the magma storage region with low-density pantellerite and trachyte magmas overlying mafic rocks; (3) rapid crystal settling and volatile ascent in the magma chamber as a result of low viscosity, which play crucial roles in magmatic differentiation and volatile transport respectively; (4) interface between hawaiite and trachyte melts, at which mixing can occur prior to eruption (e.g. Ferla & Meli, 2006); (5) absence of a large magma storage region in the NW of the island where mafic compositions are erupted from c. 7·5 km depth; (6) ultimate derivation of mafic and silicic suites of magmas from the same source.

 

 

- Celle concernant le dégazage des éléments volatils a confirmé la dangerosité du magma pantelleritique, et celle du volcan émetteur.

 

Geological-map-of-Pantelleria-after-Mahood---Hildreth--1986.jpg                                    Carte géologique de Pantelleria - Mahood et Hildreth / D.Neave

 

 Key features: (1) the nested Cinque Denti and La Vecchia calderas; (2) the central trachytic complex centred on Montagne Grande; (3) numerous small pantellerite vents, which are mainly located within the Cinque Denti caldera; (4) the restriction of mafic volcanism to the NW part of the island.


- Le calcul des quantités de soufre relâchés dans l’atmosphère par des éruptions pliniennes du type Green tuff datant de 45.000 ans sur 6339499671_ae9be72ee8_z.jpgPantelleria (plusieurs km³ d’ignimbrites vertes ont été émises en concomitance avec l’effondrement et la formation de la caldeira de Monastero, ou Cinque Denti caldera – voir formation et évolution de Pantelleria) permet d’imaginer l’impact de telles éruptions pantelleritiques sur le climat du globe … 80 à 160 millions de tonnes de soufre pourraient avoir été impliquées, à comparer avec l’éruption du Pinatubo, qui a relâché 9 tonnes de soufre, pour une chute de 0,4-0,5°C de la température globale.

 

Echantillon de Green tuff - photo Tuff Guy / Gareth Fabbro.


(*) La discussion avec le caviste portait sur le Sangue d’ Oro, un passito di Pantellegria, produit par l’actrice Carole Bouquet, devenue vigneronne. L’émission de télé date d’octobre sur France 5 et s’intitule " Fais-moi une place " au cours de laquelle Carole Bouquet reçoit Alessandra Sublet, et nous a fait découvrir l’intérieur de l’île de Pantelleria.

 

Sangue-d-Oro---Carole-Bouquet---pub.jpg

Sources :

- Melting, Differentiation and Degassing at the Pantelleria Volcano, Italy By David Neave & al.  / Journal of Petrology - link

- Planet earth on line - Scientists show how deadly volcanic phenomenon moves

- Science 2.0 - Tuff Guy - Pantelleria, a volcano with a trapdoor - by Gareth Fabbro - link

- sur ce blog :

   Pantelleria, la perle noire de la Méditerranée - link

   Pantelleria, laves et vignobles - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Dans l’archipel des Canaries, l’île de Ténérife est connue surtout pour son volcan-phare, le Teide, situé dans la vaste caldeira Las Cañadas .

Le sud de l’île, moins courru, présente pourtant un des meilleurs exemples de volcanisme explosif phréatomagmatique : la Caldeira del Rey.

 

El-Monumento-Natural-de-la-Caldera-del-Rey.jpg                            Tenerife - El Monumento Natural de la Caldera del Rey

 

Espacios_protegidos_Tenerife-en.pngTenerife - carte des parcs nationaux et paysages protéges - la caldera del Rey est située au sud-ouest de l'île (petite zone orange)

 

 La caldeira del Rey est un maar de type diatrème, formé par éruption explosive qui a perforé les coulées les plus méridionales de la série antique de Roque del Conde.

 

El-Monumento-Natural-de-la-Caldera-del-Rey---Fotoaereasde-c.jpg                     Tenerife - la Caldera del Rey - doc. fotoaereasde canarias


La morphologie de la caldeira se présente sous forme de deux ovales qui se caldera1.jpgchevauchent, suggérant une formation due à un double épisode éruptif aboutissant à deux caldeiras imbriquées.

 

La semi-caldeira initiale est située à l’extrémité sud.  Des tuffs trachytiques et/ou phonolitiques sont mélangés à l’encaissant basaltique.


Le second maar a un diamètre de 1200 mètres. Les matériaux expulsés lors de sa création repose sur ceux du premier maar formé, entraînant une discordance visuelle. Après l’arrêt de l’activité volcanique, l’ensemble a été soumis à l’érosion, qui a formé une série de ravins, connus sous la dénomination de Barranco del Rey.  - photo Google Earth

Le fond de la caldeira a été colmaté par les sols formés "in situ" par la désintégration des dépôts de ponces.

 

tenerife-simplified-map.jpgCarte géologique simplifiée de Tenerife - les anciens massifs volcaniques formateurs de l'île, Teno, Anaga et Roque del Conde, disposés en étoile, sont colorés en violet.


Depuis les années 1500, la caldeira est devenue un domaine fermier, appartenant à la famille d’Alfonso Dominguez, d’Arona. De cultures basales, telles que celle de la pomme de terre et du blé, on est vite passé à des cultures plus commerciales pour l’exportation, telles que celles du coton, du tabac ou de la cochenille (d’où est extrait un colorant à usage textile et cosmétique). Aujourd’hui des plantations de bananes et de tomates, sous serres, voisinent avec celles d’oranges, de citrons, de mangues et d’avocats, et occupent la moitié de la surface du Monumento Natural de la caldera del Rey.

 

caldera-del-Rey---Tenerife-horses.jpg               Tenerife - Caldera del Rey - les cultures sous serres - photo Tenreife horses.


La faune qui y est présente est essentiellement constituée d’oiseaux, dont des faucons crécerelle et des bouvreuils githagine (Bucanetes githagineus – Trumpeter finch), petits fringilles communs en Afrique du nord et au moyen-orient.

 

Bucanetes_githagineus---Roselin-githagine---Vassen-Fr-jpg

                           Bouvreui githagine - Bucanetes githagineus - photo Fr. Vassen

 

Sources :

- Monumento Natural de la Caldera del Rey - Gobernio de Canarias

- The Canary Islands: an example of structural control on the growth
of large oceanic-island volcanoes - J.C. Carracedo

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

 

Tazieff02---Centre-Tazieff.jpg

                                        Haroun Tazieff - photo C.H.T. Pour les sciences de la Terre

 

 

2014 va marquer le Centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff.


Alpiniste, spéléologue, volcanologue et grand vulgarisateur, il a su faire avancer la volcanologie et susciter, par la publication de ses livres et films, de nombreuses vocations.

 

Dossier-24-0003-copie-1.JPG

Affiche du film mythique " Les rendez-vous du diable" / 1959  - expo LAVE à Liège 2011 - photo Bernard Duyck

haroun-tazieff-niragongo-ou-le-volcan-interdit-1975.jpg                          Le Volcan interdit - son livre sur le Nyiragongo / RDC - Ed. Flammarion

 

Haroun_Tazieff.jpg                     Timbre de la Poste Française paru en 2000 - dessiné par Marc Taraskoff.

Son visage buriné illustre le visuel du timbre dans une atmosphère de lave rougeoyante symbolisant la beauté sauvage des volcans.


Je ne reviendrais pas sur sa biographie, développée par ses amis, dont Fanfan Le Guern, et son fils, Frédéric Lavachery.

Cette dernière, intitulée " Un volcan nommé Tazieff " va sortir en avril et peut être réservée sur le site du Centre Tazieff.


A l’occasion de ce centenaire, divers évènements auront lieu en France et en Belgique, avec le soutien de plusieurs associations : LAVE (L’Association Européenne de Volcanologie présidée par Sylvie Chéreau), APNHC (Association Protection Nature des Hauts Cantons de l’Hérault présidée par Bernard Halleux), APANAGE (présidée par Thierry Del Rosso) …

A vos agendas, voici quelques lieux et dates à retenir :


Du  27 janvier  au 7 février 2014 :  Exposition LAVE intitulée « les volcans remarquables » à l’Espace Isabelle de Hainaut et ateliers pour les scolaires animés par Frédéric Lavachery (CHT - Centre Haroun Tazieff) à Bapaume  (Pas-De Calais).

samedi 1er février 2014 à partir de 18h :  soirée publique animée par Frédéric Lavachery avec visite commentée de l’exposition, conférence et débat, à l’Espace Isabelle de Hainaut à Bapaume (Pas-de-Calais).


Du 11 au 16 mai 2014 : Commémoration du centenaire de la naissance de Tazieff à Privas (Ardèche), dans le cadre du projet Coménius avec les écoles belge, allemande et italienne, partenaires de ce projet avec une table ronde le jeudi avec les compagnons de Tazieff et des scientifiques, une promenade géologique contée, une exposition et des ateliers animés par le CHT et l’APNHC.


Jeudi 15 mai 2014 : table ronde avec des compagnons de Tazieff, Frédéric Lavachery, et des scientifiques.

Vendredi 16 mai 2014 : promenade géologique contée à Privas.


Du 17 au 19 mai 2014 : Centenaire de la naissance de Tazieff sur le massif du Mézenc (Haute-Loire).


11 au 15 juin 2014 : Journées Tazieff dans la haute vallée du Salagou (Hérault) et Centenaire de la naissance d’Haroun Tazieff avec conférences, ateliers, sorties géologiques, feu d’artifice et projection de films.


Juillet ou août 2014 : Conférence à Arette (Pyrénées-Atlantiques) dans le cadre du centenaire de la naissance de Tazieff.


Des manisfestations sont prévues avec APANAGE en Charente, Gironde, Haute-Vienne, Puy de Dôme : projections de films suivies de conférence débat.

Le Centre Haroun Tazieff prévoit aussi a des manifestations en Belgique et en Italie.

 

 

HTazieff-31janv82-v3.jpg                                                         Tazieff - photo 1982 / v3

 

55-9999.JPG                 Panneau de l'association LAVE - photo Bernard Duyck / expo LAVE à Liège en 2011.

 

Sources :

- Centre Haroun Tazieff, pour les sciences de la Terre - link

- LAVE - volcanologues / H.Tazieff - link

- "Un volcan nommé Tazieff" - souscription du livre - link

Lire la suite

<< < 1 2 3

Articles récents

Hébergé par Overblog