Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sheveluch - 28.02.2015 - photo Y.Demyanchuk / KVERT

Sheveluch - 28.02.2015 - photo Y.Demyanchuk / KVERT

Une forte explosion a secoué le Sheveluch, au Kamchatka, ce 28 février à 01.00 UTC. Le panache de cendres est monté à plus de 8-9 km. asl et généré deux coulées pyroclastiques en direction des rivières Baydarnaya et Bekesh - source : KVERT 

Popocatepetl & Izyaccihuatl - 27.02.2015 - photo  Erik Gómez Tochimani Fotógrafo

Popocatepetl & Izyaccihuatl - 27.02.2015 - photo Erik Gómez Tochimani Fotógrafo

Colima :panaches du 27.02.2015, à 8h38, à gauche et 13h59, à droite - un clic pour agrandir - photos webcams de MexicoColima :panaches du 27.02.2015, à 8h38, à gauche et 13h59, à droite - un clic pour agrandir - photos webcams de Mexico

Colima :panaches du 27.02.2015, à 8h38, à gauche et 13h59, à droite - un clic pour agrandir - photos webcams de Mexico

Colima - le dôme explosé par l"activité régulière - photo 27.02.2015 / pbs.twimg Twitter

Colima - le dôme explosé par l"activité régulière - photo 27.02.2015 / pbs.twimg Twitter

Au Mexique, les deux volcans actifs en ce moment dans le TMVB, le Popocatepetl et le Colima, nous gratifient chaque jour de la semaine d'impressionnants panaches de cendres. Source : Cenapred  & photos sur les réseaux sociaux.

Dukono - 26.02.2015 8h22 - photo Nia Haerani

Dukono - 26.02.2015 8h22 - photo Nia Haerani

Le Dukono, sur l'île d' Halmahera dans l'archipel des Moluques, en éruption permanente depuis des décennies, a produit une explosion, accompagnée d'un panache de cendres montant à environ 2.000 mètres ce 26 février.

Source : photo Haerani  & GVP

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Mexique, deux volcans sont très explosifs en ce moment : le Colima et le Popocatepetl.

Le Popocatepetl a émis hier des nuages de cendres qui ont interrompu les vols à l’aéroport de Puebla, et accompagné un panache éruptif montant à près de 4.000 mètres. (Cenapred et Webcams de Mexico)

Popocatepetl - 25.02.2015 / 7h16 - photo webcamsdemexico

Popocatepetl - 25.02.2015 / 7h16 - photo webcamsdemexico

Le Fuego de Colima continue de présenter une activité explosive régulière avec de multiples panaches de gaz et cendres repérés par les satellites entre 2.000 et 7.300 mètres asl, sur la période 18-25.02.2015. Des retombées de cendres sont constantes sur les zones proches du volcan, qui conserve une no-go zone de 5 km.

 Colima - grosse explosion nocturne le 24.02.2015 / 23h33 - doc. Tapiro Foto

Colima - grosse explosion nocturne le 24.02.2015 / 23h33 - doc. Tapiro Foto

Colima : quelques panaches, à gauche, le 25.02.2015 / 7h24 loc.- à droite, le 25.02.2015 / 9h28 loc.- un clic pour agrandir - photos webcamsdemexicoColima : quelques panaches, à gauche, le 25.02.2015 / 7h24 loc.- à droite, le 25.02.2015 / 9h28 loc.- un clic pour agrandir - photos webcamsdemexico

Colima : quelques panaches, à gauche, le 25.02.2015 / 7h24 loc.- à droite, le 25.02.2015 / 9h28 loc.- un clic pour agrandir - photos webcamsdemexico

Au Vanuatu, peu de nouvelles depuis l’éruption d'Ambrym du 21.02.2015. Les images satellites MODIS ne montrent plus d’activité thermique … ce qui pourrait accréditer un tweet de John Seach, sur la disparition du lac de lave du Marum.

Localisation des anomalies thermiques dans la caldeira d'Ambrym entre les 17 et 22 février - Doc. Nasa MODIS

Localisation des anomalies thermiques dans la caldeira d'Ambrym entre les 17 et 22 février - Doc. Nasa MODIS

Une expédition montée par Sam Cossman et Simon Jardine a permis grâce à plusieurs drones de prendre près de 200 images des cratères du Marum en janvier, et aux scientifiques d’en établir un modèle 3D. Quelques dommages collatéraux : la perte d’un drone, suite à une défaillance technique , et des dégâts aux appareils de prise de vue qui ont été attaqués par les gaz corrosifs.

3D model of Ambrym Volcano. Sam Cossman and his team shared their video material - acquired with a DJI Phantom

Toujours au Vanuatu, une belle activité au Yasur / île de Tanna, où le drone a survécu aux projections de lave

vidéo de Shaun O'Callaghan

Au Sinabung / Sumatra, le nouveau lobe de lave continue de s’étoffer ces derniers jours, laissant augurer de nouveaux effondrements prochains et des coulées pyroclastiques.

Les photos permettent de comparer son évolution entre le 20 et le 26 février.

Sinabung - nouveau lobe de lave le 20.02.2015  / 15h29 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouveau lobe de lave le 20.02.2015 / 15h29 - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - accroissement du lobe de lave le 26.02.2015 / 7h46 loc. - photo Mbah Lëwa

Sinabung - accroissement du lobe de lave le 26.02.2015 / 7h46 loc. - photo Mbah Lëwa

Un survol du Nishinoshima , dans l’archipel d’Ogasawara, par les Japan Coast Guards a permis de constater une activité explosive régulière au niveau du cratère principal, avec 5-6 explosions par minute et des panaches  de gaz atteignant jusqu’à 1.200 mètres. La lave continue a s’écouler, et l’île a augmenté de plus de onze fois en taille depuis 15 mois ; elle mesure aujourd’hui 1950 mètres sur 1800, soit environ 3,8 km².

Des submersibles télécommandés devraient bientôt nous donner des images sous-marines du volcan. (GVP / Mlit)

 Nishinoshima - en haut à gauche, les restes del'île ancienne - images Kaiho.mlit.go.jp 23.02.2015

Nishinoshima - en haut à gauche, les restes del'île ancienne - images Kaiho.mlit.go.jp 23.02.2015

En Equateur, le Reventador a produit le 11 février une coulée de lave, longue de 1 km sur son flanc sud-ouest. Depuis ce jour,des panaches de vapeur, parfois chargé modérément en cendres sont notés montant entre 600 et 1.000 mètres. (IGEPN)

Le Tungurahua a présenté une augmentation de le sismicité, en particulier des épisodes LP associés aux mouvements de fluides depuis le 17.02, avec un pic le 20.02. Depyuis le 21 février, les episodes LP diminuent, alors que les séismes volcano-tectoniques / VT, associés à la fracturation rocheuse augmentent ... signes prémonitoires d’une nouvelle phase d’activité éruptive en termes de jour ou semaines ?

Une légère lueur a pu être observée dans la nuit du 24, et le 25, un léger panache de vapeur était repéré montant à 500 m., avant que le sommet ne soit occulté par les nuages. (IGEPN)

Une belle vue du Tungurahua sous les étoiles - photo José Luis Espinosa Naranjo

Une belle vue du Tungurahua sous les étoiles - photo José Luis Espinosa Naranjo

Cette revue d'activité ne se veut pas exhaustive. Pour des renseigenemnts complémentaires, voyez le rapport hebdomadaire du Global Volcanism Program

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Baños de Agua Santa, dans la province de Tungurahua, au pied du volcan du même nom, est "une ville d'eau" comme l'indique son nom.

Baños de Agua Santa, dans la province de Tungurahua, au pied du volcan du même nom, est "une ville d'eau" comme l'indique son nom.

L’Equateur abrite 54 sources chaudes. Elles sont associées à des systèmes de failles tectoniques et /ou volcaniques. L’IGEPN en a étudié les paramètres physico-chimiques en 2009 ; l’Institut vient d’éditer un rapport sur les dangers mortels de certaines d’entre elles, ainsi que des recommandations.

Distribution des sources thermales en Equateur, situées presqu'en totalité sur la Cordillera volcanique - carte IGEPN

Distribution des sources thermales en Equateur, situées presqu'en totalité sur la Cordillera volcanique - carte IGEPN

La température des eaux varie entre15 et 74,5°C, et un pH de 4,6 à 9,2.

Une haute conductivité électrique est à mettre en relation avec la présence de divers ions en solution : sodium, le potassium, le magnésium, le calcium, le fluorure, le chlorure, le bromure, le sulfate, bicarbonate et silice.

Divers oligo-éléments les caractérisent : Li, Be, Al, Ti, V, Cr, Mn, Fe, Co, Ni, Cu, Zn, As, Se, Rb, Sr, Mo, Cd, Sb, Cs, Ba, Hg, Pb, Th, U, B. Ces derniers peuvent être toxiques si leur concentration dépasse le seuil humainement admissible, 5 ppb pour l’arsenic, 1 ppb pour le mercure, 0,5 ppm pour le bore. Pour éviter des intoxications tant chez les hommes que chez les animaux, il est recommandé de ne pas consommer ces eaux sans connaitre avec certitude leur composition chimique.

Equateur - pH versus température des eaux étuduées par l'IGEPN

Equateur - pH versus température des eaux étuduées par l'IGEPN

Certaines eaux ont une teneur élevée en gaz, soit dissous, soit libre … ce qui leur confère une effervescence. La phase gazeuse est composée essentiellement de CO2 (dioxyde de carbone), et de méthane, hydrogène sulfuré, monoxyde de carbone, oxygène, azote, hélium, argon et vapeur d’eau.

L’H2S, le CO2 et le CO peuvent être dangereux pour le vivant à des concentrations élevées. Le CO2 se concentre de plus dans les parties basses (dépressions) et les espaces confinés, comme au niveau de sortie de l’eau thermale.

En janvier 2015, six personnes ont été tuées dans la source Tangali, près d’Otavalo. Deux personnes sont mortes en entrant dans des réservoirs de captage, à proximité du Tungurahua. A Aguas Hediondas, un décès est survenu dans des bains relâchant de l’H2S.

L’IGEPN recommande de ne pas s’approcher des eaux où barbotent des gaz situées dans des dépressions, de ne pas pénétrer dans des centres de captage proches des sources chaudes, de ne pas édifier de saunas directement au dessus de sortie d’eau, de sources chaudes ou thermales.

Equateur - Source d’Oyacachi, la captation est fermée. Interdite au public. b.- Potrerillos à Carchi – source bicarbonatée ferrugineuse, dangereux pour sa haute teneur en CO2. C.- Captation à Nono, fermée au public. d.- captation de Pululahua, riche en CO2. Ce type de captation doit être à des dizaines, voire à des centaines de mètres de piscines publiques ouvertes.- Doc.IGEPN

Equateur - Source d’Oyacachi, la captation est fermée. Interdite au public. b.- Potrerillos à Carchi – source bicarbonatée ferrugineuse, dangereux pour sa haute teneur en CO2. C.- Captation à Nono, fermée au public. d.- captation de Pululahua, riche en CO2. Ce type de captation doit être à des dizaines, voire à des centaines de mètres de piscines publiques ouvertes.- Doc.IGEPN

Equateur - Prise d'échantillons et de mesures physico-chimiquesdans les secteurs de a) Potrerillos b) Artesón et c) Aguas Hediondas. - doc. IGEPN

Equateur - Prise d'échantillons et de mesures physico-chimiquesdans les secteurs de a) Potrerillos b) Artesón et c) Aguas Hediondas. - doc. IGEPN

Sources:

- Noticias de l'IGEPN - Vertientes termales en el Ecuador y el riesgo / peligro de morir por efecto de los gases burbujeantes - link

- International volcanic health hazard network – volcanic gases and aerosols guidelines - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
El Escondido, nouvellement découvert - Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales.

El Escondido, nouvellement découvert - Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales.

L’Observatoire Volcanologique de Manizales vient de rendre publique la découverte d’un nouveau volcan en Colombie, dans la Selva de Florencia / Samaná (Caldas).

Des études menées à partir de 2013 ont mené à la conclusion que cette zone boisée montagneuse abritait un cratère situé à une altitude de 1700 mètres asl, se composant d’un anneau pyroclastique, d'un diamètre de 2.000 mètres, abritant un complexe de dômes de lave. Les travaux ont été dirigés par la géologue Maria Luisa Monsalve, avec la participation d'Ivan Dario Ortiz, Gianluca Norini, Jesús Rueda et Gina Bernardo Rodríguez.

El Escondido - les bords du cratère soulignés par le pointillé rouge, et les dômes - photo Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

El Escondido - les bords du cratère soulignés par le pointillé rouge, et les dômes - photo Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

Présentation d'El Escondido par la géologue Maria Luisa Monsalve - photos Observatorio Vulcanologico y Sismologico de ManizalesPrésentation d'El Escondido par la géologue Maria Luisa Monsalve - photos Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

Présentation d'El Escondido par la géologue Maria Luisa Monsalve - photos Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

Ce petit édifice, difficile à distinguer dans le paysage, a été baptisé " El Escondido ". Ses éruptions, dont certaines ont eu lieu il y a environ 30.000 ans, ont produit des dépôts de ponces épais de huit mètres dans les zones proches du cratère, et d’un mètre dans les parties distales, comme la Ceja … soulignant le caractère explosif du volcan, et sa dangerosité potentielle. L’extension des dépôts de roches est plus grande que celle produite par le Cerro Machin, le volcan considéré comme le plus explosif de Colombie.

Des sources chaudes ont été trouvées autour d’El Escondido, qui ne présente toutefois pas de cratère émettant gaz et vapeur. Aucune sismicité particulière n’a été enregistré dans les communes voisines, mais l’observatoire de Manizales envisage un suivi du volcan dans l’avenir si nécessaire.

Présentation du volcan El Escondido - photo Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

Présentation du volcan El Escondido - photo Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales

Sources:

- Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales – El servicio geologico Colombiano descubre volcan en el oriente de Caldas - link

- El Tiempo - Descubren nuevo volcán potencialmente peligroso en Colombia - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Ambrym - anomalie thermique par Modis le 21.02.2015 / doc. Modvolc 23.02.2015

Ambrym - anomalie thermique par Modis le 21.02.2015 / doc. Modvolc 23.02.2015

Petit rappel avec le communiqué du Vanuatu Geohazards Observatory: 

Il a relevé le niveau d’alerte du volcan d’Ambrym dans l’archipel du Vanuatu à 3 ce 21.02.2015 à 12h 56 loc.

Une éruption de flanc mineure s’est produite à l’intérieur de la caldeira. L’approche du volcan n’est pas considérée comme sûre … le danger est présent autour de tous les évents actifs du volcan : Benbow, Maben-Mbwesulu, Niri-Mbwesulu et Mbwesulu, dans la vallée sous le volcan et dans les zones sous le vent exposées aux dépositions des cendres.

Ambrym - anomalie thermique par Modis les jours d'avant et d'après :  le 20.02.2015, à gauche et le 22.02.2015, à droite - un clic pour agrandir / doc. Modvolc 23.02.2015Ambrym - anomalie thermique par Modis les jours d'avant et d'après :  le 20.02.2015, à gauche et le 22.02.2015, à droite - un clic pour agrandir / doc. Modvolc 23.02.2015

Ambrym - anomalie thermique par Modis les jours d'avant et d'après : le 20.02.2015, à gauche et le 22.02.2015, à droite - un clic pour agrandir / doc. Modvolc 23.02.2015

Au vu de l’extension du signal thermique transmis par le MODVOLC, et de la fluidité habituelle des laves sur Ambrym, on peut estimer que des coulées de lave se sont produites … ce qui est une première depuis 1989, d'après John Seach / Volcano Live.

Ambrym - une coulée de lave fumante - photo Ben Clark 22.02.2015 / Facebook

Ambrym - une coulée de lave fumante - photo Ben Clark 22.02.2015 / Facebook

Sources:

- Vanuatu Geohazards Observatory

- MODVOLC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Avec les effondrements et les coulées pyroclastiques du 18 février, environ 90% de l’ancien lobe de lave du Sinabung avaient disparu. Un nouveau lobe est occupé à se former dans l’échancrure au bas de la deuxième aiguille, et donne naissance à des avalanches de blocs incandescents dans la pente.

Sinabung - nouveau lobe en formation dans l'échancrure sommitale - photo du 2015.02.20 / 15h29 Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouveau lobe en formation dans l'échancrure sommitale - photo du 2015.02.20 / 15h29 Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouveau lobe en formation dans l'échancrure sommitale - photo du 2015.02.21 / 10h06 Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouveau lobe en formation dans l'échancrure sommitale - photo du 2015.02.21 / 10h06 Sadrah Peranginangin

Une coulée pyroclastique a atteint le point le plus éloigné depuis 2010, abattant les arbres et rasant des maisons dans les villages de Suka Meriah et Gurukinayan entre 19h20 et 20h10 mercredi, d’après un villageois dans une interview au Jakarta Post. Ces villages, comme cinq autres (Simacem, Bekerah, Berastepu, Gamber et Kuta Tonggol) étaient inclus dans la zone rouge et évacués depuis novembre 2013.

Sinabung - trace nette des incendies générés par la coulée pyroclastique - photo Mbah Lëwa 19.02.2015

Sinabung - trace nette des incendies générés par la coulée pyroclastique - photo Mbah Lëwa 19.02.2015

Le village de Suka Meriah : à gauche, le 18.02.2015 après la coulée pyrolastique - photo Sadrah Peranginangin - à droite, le même village un an plus tôt - photo Pierre Quiqueré / Kapt. Krokette - un clic pour agrandirLe village de Suka Meriah : à gauche, le 18.02.2015 après la coulée pyrolastique - photo Sadrah Peranginangin - à droite, le même village un an plus tôt - photo Pierre Quiqueré / Kapt. Krokette - un clic pour agrandir

Le village de Suka Meriah : à gauche, le 18.02.2015 après la coulée pyrolastique - photo Sadrah Peranginangin - à droite, le même village un an plus tôt - photo Pierre Quiqueré / Kapt. Krokette - un clic pour agrandir

Le chef de la Karo Disaster Mitigation Agency affirme que les résidents de cette zone rouge doivent être relogés à Siosar dans le district de Merek.Dans un premier temps, 370 maisons vont être construites pour les habitants de Suka Meriah, Simacem et Bekerah avant le mois de juin, puis un deuxième lot de 1600 maisons pour le reste des résidents.

Aujourd'hui, une polémique se fait jour concernant les fonds d’assistance qui seraient siphonnés par les autorités. Le coordinateur de terrain d’évacuation, du village de Gurukinayan, affirme posséder des preuves utilisables devant un tribunal : majoration du nombre de personnes évacuées, personnes ayant refusé de l’aide mais comptabilisées malgré tout, non perception  des aides promises pour le semestre.

Ces accusations sont niées par le directeur de l’agence d’atténuation des catastrophes du district de Karo, qui prétend à une gestion transparente et promet le aides pour le 25 février.

(Jakarta Post 21.02.2015)

 

Sources :

- photos Twitter et Facebook

- Jakarta Post

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Vanuatu Geohazards Observatory a relevé le niveau d’alerte du volcan d’Ambrym dans l’archipel du Vanuatu à 3 ce 21.02.2015 à 12h 56 loc.

Une éruption de flanc mineure s’est produite à l’intérieur de la caldeira. L’approche du volcan n’est pas considérée comme sûre … le danger est présent autour de tous les évents actifs du volcan : Benbow, Maben-Mbwesulu, Niri-Mbwesulu et Mbwesulu, dans la vallée sous le volcan et dans les zones sous le vent exposées aux dépositions des cendres.

Ambrym - carte de l'île et de la caldeira - un clic pour agrandir - doc. GVPAmbrym - carte de l'île et de la caldeira - un clic pour agrandir - doc. GVP

Ambrym - carte de l'île et de la caldeira - un clic pour agrandir - doc. GVP

Eruption de flanc mineure sur Ambrym - alerte niveau 3.

Il faut remarquer aussi un fort séisme de magnitude 6,4 à proximité d’Ambrym ce 19 février, à 13h18 – 16°24’01 S / 168°05’16 E, ainsi que des répliques de magnitude supérieure à 4. La séquence de répliques indique que la source du séisme est tectonique, et que la secousse n’est pas due à une éruption.

Carte de localisation et de ressenti du séisme du 19.02.2015 / Vanuatu -doc. USGS Geohazards

Carte de localisation et de ressenti du séisme du 19.02.2015 / Vanuatu -doc. USGS Geohazards

SRC

Location

UTC Date/time

M

D

INFO

GEOFON

Vanuatu Islands

Feb 19 19:56

4.8

10

MAP I Felt It INFO

 

USGS

Lakatoro, Vanuatu

Feb 19 19:56

5.0

10

MAP I Felt It INFO

 

EMSC

Vanuatu

Feb 19 19:56

5.0

10

MAP I Felt It

 

USGS

Lakatoro, Vanuatu

Feb 19 14:32

5.5

10

MAP I Felt It

 

EMSC

Vanuatu

Feb 19 14:32

5.5

4

MAP I Felt It

 

GEOFON

Vanuatu Islands

Feb 19 14:32

5.1

10

MAP I Felt It INFO

 

USGS

Lakatoro, Vanuatu

Feb 19 13:38

5.1

10

MAP I Felt It INFO

 

EMSC

Vanuatu

Feb 19 13:38

5.1

20

MAP I Felt It INFO

 

USGS

Lakatoro, Vanuatu

Feb 19 13:18

6.4

10

MAP I Felt It

 

·  Mele Bay - Strong enough to swing an open door b ask and forth for 10+ seconds

GEOFON

Vanuatu Islands

Feb 19 13:18

6.4

11

MAP I Felt It

 

EMSC

Vanuatu

Feb 19 13:18

6.5

2

MAP I Felt It INFO

 

Tableau récapitulatif du séisme du 19.02.2015 et des ses répliques - doc. Earhquake report / Armand Vervaeck

 

Sources :

- Vanuatu geohazards observatory - link

- Earthquake report - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Dramatique vision de l'éruption à Holuhraun - photo Lukas Gawenda 2015.

Dramatique vision de l'éruption à Holuhraun - photo Lukas Gawenda 2015.

L’éruption à Holuhraun / Nornahraun se poursuit sur un mode mineur … ce qui ne signifie nullement la fin de l’éruption, selon le volcanologue Ármann Höskuldsson qui en parle dans une interview à Rúv News.

L’activité sismique, qui a débuté sur le bord de la caldeira du Bárðarbunga le 16 août 2014, a diminué au cours des derniers mois… et une tendance à une décroissance rapide reste possible, comme le montre les diagrammes de sismicité hebdomadaire au niveau de la caldeira et du dyke intrusif (IMO).

Graphique indiquant de façon logarithmique les séismes cumulés par semaine respectivement au Bárðarbunga et au dyke intrusif. La ligne rouge marque le début de l’éruption. Il faut interpréter la tendance générale de la courbe, et ne pas prendre en compte chaque point, ce qui pourrait mener à des valeurs aberrantes. - doc. IMO

Graphique indiquant de façon logarithmique les séismes cumulés par semaine respectivement au Bárðarbunga et au dyke intrusif. La ligne rouge marque le début de l’éruption. Il faut interpréter la tendance générale de la courbe, et ne pas prendre en compte chaque point, ce qui pourrait mener à des valeurs aberrantes. - doc. IMO

Nombre et magnitude des séismes au Vatnajökull le 19.02.2015 / à10h15 - Doc IMO

Nombre et magnitude des séismes au Vatnajökull le 19.02.2015 / à10h15 - Doc IMO

Exposé d'Armann Höskuldsson - photo Visir /  FRÉTTABLAÐIÐ-VALLI

Exposé d'Armann Höskuldsson - photo Visir / FRÉTTABLAÐIÐ-VALLI

En cas de fin d’éruption à Holuhraun, et persistance d’activité sismique en sub-surface, le scénario pourrait évoluer vers une éruption au Bárðarbunga lui-même, selon le Dr. Höskuldsson.

Comme il le dit dans un langage imagé : " La "mère des volcans", comme il appelle le  Bárðarbunga, est en ébullition, et la diminution de l’éruption à Holuraun / Nornahraun est un signe d’alarme, comme si une autre tournure des évènements était attendue " … et il conclue ainsi : " il est impossible pour la mère (des volcans) de ne pas manifester sa présence ".

L’IMO rapporte ce 19.02.15 un total de 30 séismes  autour de la caldeira, la plupart regroupés entre 1h25 et 2h10, caractéristiques de l’activité sismique liée à la subsidence … à surveiller !

"Les feux du Krafla" - éruption du 15.09.1984 - photo Michael Ryan / USGS

"Les feux du Krafla" - éruption du 15.09.1984 - photo Michael Ryan / USGS

Le type d’activité rencontrée à Holuraun pourrait aussi durer quelques années, comme aux " Feux du Krafla " où cela s'est étendu sur une dizaine d’années.

Le cycle éruptif débuta en 1975 au Krafla, et développa pas moins de six éruptions jusqu’en 1984. Le éruptions fissurales ont débuté côté ouest de la caldeira, et se sont déroulées selon un axe N-S … le site de chaque nouvelle éruption fissurale se déplaçant vers le N et l’E, avec une émission toujours plus importante de matériaux.

 

Sources :

- Visir - „Bárðarbunga er mamman og börnin eru byrjuð að leika sér“ - link

- Bárðarbunga - decay of seismic activity - link

- The Krafla Fires  - link

- Global Volcanism Program – Krafla

 

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une série de coulées pyroclastiques rapprochées ont été signalé par le PVBMG en fin d’après-midi au Sinabung : à 18h53, 19h04,19h06,19h42,19h47 .

Elles se déplacent sur 3.000 et 4.500 mètres de longueur, et la panache de cendres est estimé à 4.000 mètres.

A series of closely spaced pyroclastic flows were reported by the PVBMG late afternoon Sinabung: at 18h53, 19h04,19h06,19h42,19h47.
They move about 3.000 and 4.500 meters long, and the plume of ash is estimated at 4,000 meters.

Sinabung - coulée pyroclastique en série - Leopold Kennedy Adam / M Hendrasto - Head of PVMBG.

Sinabung - coulée pyroclastique en série - Leopold Kennedy Adam / M Hendrasto - Head of PVMBG.

Sinabung - la coulée pyroclstiques de 18h53, juste avant la tombée de la nuit - photo Beidar Sinabung

Sinabung - la coulée pyroclstiques de 18h53, juste avant la tombée de la nuit - photo Beidar Sinabung

Des chutes de cendres rendent la vie difficile pour les populations locales, et les fortes pluies qui tombent sur le sud-ouest de Sumatra génèrent des lahars. Un drainage a vu son niveau monter de 80 cm. vers 15h45 aujourd’hui.

Ash falls make life difficult for the local population, and heavy rains that fall on the southwest of Sumatra generate lahars. Drainage saw its level up to 80 cm. about 15:45 today.

Environs du volcan Sinabung - les habitants évacuent leur bétail atteint par les retombées de cendres - photo Dedi Sahputra / Twitter

Environs du volcan Sinabung - les habitants évacuent leur bétail atteint par les retombées de cendres - photo Dedi Sahputra / Twitter

La vie est difficile sous les chutes de cendres - photos Ulet Ifanstati / Twitter - un clic pour agrandir La vie est difficile sous les chutes de cendres - photos Ulet Ifanstati / Twitter - un clic pour agrandir

La vie est difficile sous les chutes de cendres - photos Ulet Ifanstati / Twitter - un clic pour agrandir

Sinabung - les fortes pluies génèrent des lahars ce 18 février 2015 - et météo du jour sur Sumatra - un clic pour ouvrir les photos -photos Beidar SinabungSinabung - les fortes pluies génèrent des lahars ce 18 février 2015 - et météo du jour sur Sumatra - un clic pour ouvrir les photos -photos Beidar Sinabung

Sinabung - les fortes pluies génèrent des lahars ce 18 février 2015 - et météo du jour sur Sumatra - un clic pour ouvrir les photos -photos Beidar Sinabung

Précisions apportées par Relawan Beidar Sinabung et ke géologue Sadrah Peranginangin :  

L’activité nocturne du Sinabung a été marquée par l’émergence d’une nouvelle aiguille de lave au sommet, et la disparition d’environ 90% du nouveau lobe de lave formé récemment. Les coulées pyroclastiques ont recouvert les villages environnants de cendres, qui ont atteint Berastagi à 13 km. du volcan. Une coulée pyroclastique a atteint le village rural de Jumajering, à environ 4,5 km, et des champs brûlés par la nuée ardente.

Sinabung - nouvelle aiguille sommitale formée - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouvelle aiguille sommitale formée - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouvelle aiguille sommitale formée - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - nouvelle aiguille sommitale formée - photo Sadrah Peranginangin

Sources :

- PVMBG - link

- Photos et tweets de Leopold Kennedy Adam & Beidar Sinabung

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le volcan Chikurachki a présenté une éruption le 16 février, accompagnée d’un panache de cendres montant à 7.500 mètres. (VAAC Tokyo - link). Le code aviation est passé à l’orange.

Panache éruptif du Chikurachki le 16.02.2015 (de droite à gauche, au centre du doc.)- doc. Nasa Terra Modis

Panache éruptif du Chikurachki le 16.02.2015 (de droite à gauche, au centre du doc.)- doc. Nasa Terra Modis

A gauche, Localisation du volcan Chikurachki dans l'île Paramushir / Kouriles du nord - carte GVP - à droite, modèle digital 3D du Chikurachki, créé au départ d'une image Landsat 7 par D.V. Melnikov. /GVP - un clic pour agrandir.A gauche, Localisation du volcan Chikurachki dans l'île Paramushir / Kouriles du nord - carte GVP - à droite, modèle digital 3D du Chikurachki, créé au départ d'une image Landsat 7 par D.V. Melnikov. /GVP - un clic pour agrandir.

A gauche, Localisation du volcan Chikurachki dans l'île Paramushir / Kouriles du nord - carte GVP - à droite, modèle digital 3D du Chikurachki, créé au départ d'une image Landsat 7 par D.V. Melnikov. /GVP - un clic pour agrandir.

Le Chikurachki est le volcan le plus haut de l’île Paramushir, située dans l’archipel des Kouriles du nord. Ce cône, relativement petit à l’heure actuelle, s’est édifié sur un édifice élevé qui date du Pléistocène ; il est couvert de dépôts de scories basaltiques à andésitiques oxydées, qui lui confère sa teinte spécifique rougeâtre. Il se caractérise par des éruptions stromboliennes, et de moins fréquentes éruptions pliniennes basaltiques (1853 & 1986).

Le volcan Chikurachki - photo A.Belousov

Le volcan Chikurachki - photo A.Belousov

Le Chikurachki est localisé au nord d’un groupe volcanique, formé de six centres volcaniques : le groupe Tatarinov, formant avec ce dernier un complexe volcanique orienté nord-sud. Le groupe Tatarinov est fortement érodé. Sa datation téphrochronologique ne met en évidence qu'une seule éruption au cours des temps historiques, bien que le cône le plus au sud présente un cratère encroûté de soufre, avec des fumerolles, qui furent actives le long des bords du lac l'occupant jusqu'en 1959. Il contraste avec le Chikurachki fréquemment en activité. Le Global Volcanism Program relève des éruptions en 1853,1853-1859, 1958, 1961, 1964, 1973, 1986, 2002, 2003, 2004, 2005, 2007, et 2008.

Chikurachki en éruption en 2003 - photo L.Kotenko / KVERT

Chikurachki en éruption en 2003 - photo L.Kotenko / KVERT

 L'île Paramushir et le volcan Chikurachki en éeuption le 26.04.2003  - notez la position du volcan en bordure de lamer d'Okhotsk et en fin de chaîne du groupe Tatarinov, avec le Fuss peak , à l'avant-plan.  Au centre gauche, l'île Atlasov et le volcan Alaid.  NASA Space Shuttle image ISS006-E-52695, 2003 (http://eol.jsc.nasa.gov/).

L'île Paramushir et le volcan Chikurachki en éeuption le 26.04.2003 - notez la position du volcan en bordure de lamer d'Okhotsk et en fin de chaîne du groupe Tatarinov, avec le Fuss peak , à l'avant-plan. Au centre gauche, l'île Atlasov et le volcan Alaid. NASA Space Shuttle image ISS006-E-52695, 2003 (http://eol.jsc.nasa.gov/).

Chikurachki, vu du sommet du Karpinsky - activité fumerollienne en juillet 2012 -  photo Lyachovets S. FEB RAS

Chikurachki, vu du sommet du Karpinsky - activité fumerollienne en juillet 2012 - photo Lyachovets S. FEB RAS

Les volcans des îles Atlasov et Paramushir, au nord, sont sous le contrôle du KVERT - le Kamchatka Volcanic Eruption Response Team. Les volcans situés plus au sud sont sous le contrôle du SVERT - le Sakhalin Volcanic Eruption Response Team.

Le KVERT fut établi en 1993, par l'Institute of Volcanic Geology and Geochemistry of Far East Division of the Russian Academy of Sciences (IVGG FED RAS) en collaboration e.a. avec l'Alaska Volcanic Observatory (AVO), l'United States Geological Survey (USGS) et l'institut de géophysique de l'Université d'Alaska.  

Toutes ces structures sont importantes pour la navigation aérienne et la sécurité des nombreux passagers transportés dans environ un millier de vols journaliers au-dessus de cette zone, qui relie l'Amérique du nord à l'Eurasie et au Japon.

 

Sources :

- Communiqué de l'agence Tass - tass.ru

- Global Volcanism Program - Chikurachki

- KSCNET / KVERT - Chikurachki

- Nasa .gov - photo aérienne du space shuttle.

- Svert - Sakhaline Volcanic Eruption Response Team.

Lire la suite

1 2 3 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog