Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

"Phototweet" intéressante du Fuego de Colima et de son voisin le Nevado de Colima, le 15 février 2015, par les webcams de Mexico

Colima - explosion et panache du 15.02.2015 / 9h52 - photo webcamsdemexico

Colima - explosion et panache du 15.02.2015 / 9h52 - photo webcamsdemexico

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Soputan, l’activité explosive / effusive se poursuit caractérisée par des cycles marqués par un trémor variable lui aussi. Une image du signal thermique fournie par le MODVOLC montre la mise en place d’une coulée de lave en deux lobes de direction différente.

Soputan - la coulée se divise en deux lobes - photo Demotix

Soputan - la coulée se divise en deux lobes - photo Demotix

Soputan - signal thermique du 13.02.2015 - doc. MODVOLC

Soputan - signal thermique du 13.02.2015 - doc. MODVOLC

Le Sinabung voit son activité se poursuivre avec des coulée pyroclastiques plus ou moins importantes ces derniers jours.

Sinabung - 15.02.2015 coulée pyroclastique - photo endrolëwa

Sinabung - 15.02.2015 coulée pyroclastique - photo endrolëwa

Au Piton de La Fournaise, la situation est inchangée, avec un trémor faible et stable. Deux coulées de lave restent vsibles la nuit du Piton de Bert. (OVPF)

La lave circule essentiellement en tunnel depuis la bouche supérieure située à 2400 m d’altitude, elle descend vers le pied du cône terminal 200 m plus bas.Sur cette zone en pente plus modérée, la lave s’est accumulée sur une bonne épaisseur et rougeoie de toutes parts. (Fournaise info)

Piton de La Fournaise - le spatter cone le 12.02.2015 / 13h00 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le spatter cone le 12.02.2015 / 13h00 - photo OVPF

En Islande, l’activité volcanique se poursuit à Holuhraun, alimentant le lac de lave contenu dans les remparts de spatters et la coulée qui s’en échappe par sa brèche nord. La superficie du champ de lave Holuhraun atteint 85 km² le 12 février.

Le nombre de séismes reste faible, avec trois secousses de magnitude supérieure à 4 marquant le bord nord de la caldeira ; sa subsidence atteint environ 35 mètres. L’activité sismique s’est poursuivie les13 et 14 février à Herðubreið et Herðubreiðartögl, avec une petite cinquantaine de séismes. (IMO - IES)

Holuhraun - le champ de lave atteint 85 km² le 12.02.2015

Holuhraun - le champ de lave atteint 85 km² le 12.02.2015

Au Klyuchevskoy, les explosions se succèdent avec un panache montant à 7.500-7.800 mètres et un nuage volcanique s’étendant vers l’ESE sur 232 km (KVERT / NOAA 18) . Le code aviation est repassé à l'orange.

Klyuchevskoy - photo AirPano 09.02.2015

Klyuchevskoy - photo AirPano 09.02.2015

Le Colima continue à présenter des explosions régulières.

Une vidéo de Photovolcanica illustre cette activité de jour et de nuit, pour finir par un survol du sommet en début février0

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Soputan, situé au nord-est de l’île de Sulawesi, est entré en éruption le 11 février 2015 , à 7h29. L’éruption s’est accompagnée d’un panache de cendres montant à 3.500 mètres, avant de dériver vers le sud-est.

L’alerte avait été donnée par le PVMBG à l’aéroport de Sam Ratulanfi et au BPBDs le 10 février. Une zone non autorisée pour les activités communautaires de 4 km autour du sommet est en vigueur, portée côté sud-ouest jusqu’à 6,5 km.

Source : PVMBG

Soputan - 11.02.02015 - à gauche, visuels, à droite, en haut :sismo des dernières 48 heures et en bas : graphique de l'évolution de l'amplitude sismique au fil du temps (RSAM)  - doc. PVMBG

Soputan - 11.02.02015 - à gauche, visuels, à droite, en haut :sismo des dernières 48 heures et en bas : graphique de l'évolution de l'amplitude sismique au fil du temps (RSAM) - doc. PVMBG

Sur l’île de La Réunion, l’éruption du Piton de La Fournaise, débutée le 4 février, se poursuit sans évolution notable du trémor et des paramètres géophysiques enregistrés par l’OVPF. La pluie a cessé sur le sommet en milieu de journée le 11 février, et le flanc sud du volcan est de nouveau visible du Piton de Bert depuis 14h30.

Source : OVPF

Piton de La Fournaise - l'éruption et la lueur de la coulée, vues depuis Piton rouge le 10.02.2015 / 20h22 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - l'éruption et la lueur de la coulée, vues depuis Piton rouge le 10.02.2015 / 20h22 - photo OVPF

A gauche, évolution du trémor lié à l'éruption de La Fournaise - à droite, contours de la coulée établi le 08.02.2015 - un clic pour agrandir -doc OVPFA gauche, évolution du trémor lié à l'éruption de La Fournaise - à droite, contours de la coulée établi le 08.02.2015 - un clic pour agrandir -doc OVPF

A gauche, évolution du trémor lié à l'éruption de La Fournaise - à droite, contours de la coulée établi le 08.02.2015 - un clic pour agrandir -doc OVPF

Le Turrialba, au Costa Rica, mérite bien son nom signifiant " la tour blanche " en référence au panache de vapeur qui le surmonte habituellement.

Les fumerolles du cratère ouest montrait le 11 février en début de journée une augmentation du débit de gaz et vapeur d’eau, suite à l’entrée de grandes quantités d’eau météorique ces derniers jours.

Source : Ovsicori  

 Turrialba, et son panache blanc le 11.02.2015  - Fotografía por Ericka Calvo Durán, desde Capellades.

Turrialba, et son panache blanc le 11.02.2015 - Fotografía por Ericka Calvo Durán, desde Capellades.

Turrialba - fumerolles blanches du cratère ouest le 11.02.02015 / 7h32 - webcam Ovsicori

Turrialba - fumerolles blanches du cratère ouest le 11.02.02015 / 7h32 - webcam Ovsicori

Dans le Pacifique, les news locales signalent un nouveau spot d’activité volcanique situé à environ 72 km au sud-ouest de l’île de Vava’u (ou 20 km au SO de Late island).

Cet avis fait suite à l’observation par un pilote lors d’un vol entre Ha’apai (site de la dernière éruption confirmée en décembre 2014) et Vava’u le 9 février à 15h16 d’un nuage de vapeur blanche montant à plus de 2000 pieds avant de dériver SO. Sous réserve, car aucune trace de radeaux de ponces, ou autres débris volcaniques flottants, ni d’odeur de gaz volcanique ne sont rapportés.

Sources :

- Matongitonga 11.02.2015 / 17h13

- Tonga Daily News 11.02.2015 / 14h35

Carte de l'archipel des Tonga - Vava'u se situe dans le groupe nord et Ha'Hapai dans le groupe central.

Carte de l'archipel des Tonga - Vava'u se situe dans le groupe nord et Ha'Hapai dans le groupe central.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L’activité volcanique de Fogo /  Chã das Caldeira a été peu commentée en février … un rapport de l’Université du Cap vert permet de combler cette lacune.

Malgré une nette diminution des émissions de dioxyde de soufre, associées à la colonne éruptive, estimées à un taux moyen de 214 tonnes/jour (en comparaison de 12.500 tonnes/jour le 2 décembre 2014), l’éruption n’est pas terminée.

Fogo - 01.02.2015 / 18h - photo OVCV

Fogo - 01.02.2015 / 18h - photo OVCV

Les scientifiques de l’Université du Cap Vert relèvent des explosions modérées à un rythme de 1 à 12 explosions par minute le 3 février, et la présence d’une colonne éruptive de 800 à 1.000 mètres de hauteur avec des projections de spatters et de matériaux pyroclastiques. La température des coulées actives entre le Monte Beco et le Monte Saia atteint 639°C.

Fogo - Coulée de lave pahoehoe sub-verticale et prises de température à la caméra thermique le 3 février - un clic pour agrandir -doc. OVCVFogo - Coulée de lave pahoehoe sub-verticale et prises de température à la caméra thermique le 3 février - un clic pour agrandir -doc. OVCV

Fogo - Coulée de lave pahoehoe sub-verticale et prises de température à la caméra thermique le 3 février - un clic pour agrandir -doc. OVCV

Fogo - 03.02.2015 / 17h30 - photo OVCV

Fogo - 03.02.2015 / 17h30 - photo OVCV

Le 5 février, la nébulosité ne permet pas de voir clairement les panaches émis ; des explosions sont entendues à un rythme allant jusqu’à 3-6 par minute. De forts bruits sont attribués à des mouvements en sub-surface.

Le 6 février en début d’après-midi,  une série d’explosions génère la formation de panaches chargés , de couleur brunâtre montant à 400-600 m de haut. De 13h 45 à 15h45, l’activité explosive devient plus intense accompagnée d’un panache montant à 1200-1500 mètres, et la projection de blocs et bombes plus importants. La température des coulées diminue cependant, comprise entre 200 et 345°C.

Fogo - le 6 février / 13h10 - photo OVCV

Fogo - le 6 février / 13h10 - photo OVCV

Le 7 février, le panache de cendres et gaz est moins dense, mais les explosions restent bruyantes … vers 14h30, le niveau de l’activité volcanique augmente, avec d’importants volume de gaz au niveau de la fissure et des panaches éruptifs chargés, qui déposent des cendres dans l’est de l’île. Vers 17h20, l’intensité et la fréquence des explosions diminuent, de même que la hauteur des panaches.

Fogo, le 7 février 2015 - la colonne éruptive dense vers 16h - photos OVCV
Fogo, le 7 février 2015 - la colonne éruptive dense vers 16h - photos OVCV

Fogo, le 7 février 2015 - la colonne éruptive dense vers 16h - photos OVCV

Le 10 février, Fogo news relate une accalmie générale, avec moins de libération de gaz, de fumerolles et de cendres, qui serait selon Nadir Cardoso, de l’Uni-CV n indicateur de phase finale de l’éruption, au vu de la stabilité de la situation ces trois derniers jours. Le taux de SO2 mesuré a baissé autour de 100 tonnes/jour.  

A suivre ...

 

Sources :

- Universidade de Cabo Verde - Acompanhe os desenvolvimentos científicos da Erupção Vulcânica de 2014/2015 

- Fogo news.       

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Peu de changements dans l'activité volcanique mondiale, mais quelques belles photos de celle des derniers jours :

- Raung / Java

Activité explosive vue en Janvier à une date non précisée, et peut-être terminée aujourd'hui ?

- Piton de La Fournaise / La Réunion

Bulletin d’activité du Piton de la Fournaise du mardi 10 février 2015 à 06h30 locale - OVPF

L'éruption qui a débutée le 4 février 2015 se poursuit.
Le trémor conserve depuis plusieurs jour une intensité faible et stable.

Après une nuit continuellement pluvieuse limitant les possibilités d'observation (65 mm enregistrés au sommet entre 22h00 et 06h00 locale), les nuages se sont  levés vers 6h00. Depuis la pluie a redémarrée.

- Batu Tara / petites îles de la Sonde

L'activité srombolienne du jumeau de notre Stromboli est toujours impressionnante. Le volcan est considéré en éruption depuis janvier 2007.

- Klyuchevskoy / Kamchatka

Poursuite de l'activité strombolienne /vulcaninne, avec un panache estimé par le NOAA à 5.000 mètres.

Java - activité en janvier 2015 du Raung - photo S.Biryukov / Volkstat.ru

Java - activité en janvier 2015 du Raung - photo S.Biryukov / Volkstat.ru

Piton de La Fournaise - spatter cone récent et coulée de lave le 05 février 2015 - photo Officiel Reunitoo / Twitter

Piton de La Fournaise - spatter cone récent et coulée de lave le 05 février 2015 - photo Officiel Reunitoo / Twitter

La Fournaise - 04.02.02015 - photo LR photographie

La Fournaise - 04.02.02015 - photo LR photographie

Batu Tara / petitesiles de la Sonde :  activité strombolienne persistante - photo Volkstat.ru fin déc 2014 / janv.2015

Batu Tara / petitesiles de la Sonde : activité strombolienne persistante - photo Volkstat.ru fin déc 2014 / janv.2015

Klyuchevskoy / Kamchatka - 09.02.2015 - photo AirPano

Klyuchevskoy / Kamchatka - 09.02.2015 - photo AirPano

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego - panage et coulées co-pyroclastiques du 07.02.2015 - photo Twitter

Fuego - panage et coulées co-pyroclastiques du 07.02.2015 - photo Twitter

Le volcan Fuego présente depuis la nuit du 7 février une hausse importante d’activité, avec une moyenne de 4 à 6 explosions par heures, générant des retombées et des ondes de chocs. Le dégazage se fait «  à la façon d’une locomotive de train ». (Bulletin n°6 Insivumeh)

Les explosions stromboliennes sont accompagnées de coulées pyroclastiques qualifiées par la CONRED de modérées, dans les barranca Trinitad et Cenizas. Le panache de cendres s’étend sur une trentaine de kilomètres en direction ouest/nord-ouest.

Fuego - coulée pyroclastique du 07.02.2015 - photo Vinicio Bejarano/Prensa Libre

Fuego - coulée pyroclastique du 07.02.2015 - photo Vinicio Bejarano/Prensa Libre

Fuego - dans l'ovale, une coulée pyroclastique - 07.02.02015 - photo Gustavo Chigne  / Insivumeh

Fuego - dans l'ovale, une coulée pyroclastique - 07.02.02015 - photo Gustavo Chigne / Insivumeh

Dans son bulletin n°12 / du 7 février, l’Insivumeh signale une tendance à la diminution d’activité. Et une coulée de lave de 2.000 mètres de longueur en direction des barranca Cenizas et Trinidad, de même que des coulées pyroclastiques de moindre importance vers les barranca Trindad et El Jute. Le panache haut d’environ 5.000 m cause des chutes de cendres sur la ville d’Escuintla.

L'aéroprt de La Aurora a été fermé à cause des chutes de cendres

Fuego - 07.02.2015 - photo Twitter

Fuego - 07.02.2015 - photo Twitter

Fuego - carte de la CONRED reprenant les signalements de chutes de cendres - 07.02.2015

Fuego - carte de la CONRED reprenant les signalements de chutes de cendres - 07.02.2015

Fuego 07.02.2015 - cendres sur Antigua Guatemala  - photo El Coleccionista / Twitter

Fuego 07.02.2015 - cendres sur Antigua Guatemala - photo El Coleccionista / Twitter

Fuego - incandescence (cause ?) sur la webcam du 08.02.2015 / 9h27

Fuego - incandescence (cause ?) sur la webcam du 08.02.2015 / 9h27

Sources ;

- INSIVUMEH rapports et Twitter

- CONRED via Facebook

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Les autorités chiliennes informent la population de la région d’Araucania, après notification du Sernageomin / OVDAS, du changement de niveau d’alerte du volcan Villarica.

Le 6 février, l’observatoire signale une augmentation de la sismicité, avec un signal de trémor progressivement plus superficiel, ce qui suggère des mouvements de magma vers la surface, correspondant à une incandescence nocturne observée au sommet durant la nuit du 05.02.15.

Un dégazage continu, avec un  panache inférieur à 150 mètres est également rapporté.

Villarica - cratère sommital - photo Sarah and lain

Villarica - cratère sommital - photo Sarah and lain

Villarica - incandescence nocturne le 05.02.2015 -  doc.sernageomin.clvillarrica.php  httpwww.povi.clindex.html

Villarica - incandescence nocturne le 05.02.2015 - doc.sernageomin.clvillarrica.php httpwww.povi.clindex.html

Villarica - le cratère et le lac de lave le 06.02.2015 - photo Red de Emergencia / Twitter

Villarica - le cratère et le lac de lave le 06.02.2015 - photo Red de Emergencia / Twitter

Le niveau d’alerte a été augmenté à Amarillo, étant donné un accroissement de la sismicité à des valeurs non habituelles, confirmant une instabilité du système volcanique. La montée du lac de lave a été confirmée par un survol le 6 février.

La hausse d’activité précédente date de novembre-décembre 2014.

 

Villarica : les flèches indiquent la position de bombes et projections, de 3 m. On remarque la charge du panache en cendres et de l’incandescence.- 06.02.2015 – photo POVI / Twitter

Villarica : les flèches indiquent la position de bombes et projections, de 3 m. On remarque la charge du panache en cendres et de l’incandescence.- 06.02.2015 – photo POVI / Twitter

En rapport avec l'activité du Villarica : La sismologue C.Mora-Stock rapportait dans un article de 2012, une augmentation du trémor, des évènements LP et des taux de dégazage au Villarica dans les semaines précédant le séisme de Maule, interprété comme causé par un afflux de magma en profondeur. L’activité post-séisme du volcan correspond à un ajustement structurel, sans aboutir à un stade critique et une éruption.

 

 

Villarica : Evolution du cratère sommital : de gauche à droite, en 2000, 2004 et 2007.- un clic pour agrandir - doc. GVP & PanoramioVillarica : Evolution du cratère sommital : de gauche à droite, en 2000, 2004 et 2007.- un clic pour agrandir - doc. GVP & PanoramioVillarica : Evolution du cratère sommital : de gauche à droite, en 2000, 2004 et 2007.- un clic pour agrandir - doc. GVP & Panoramio

Villarica : Evolution du cratère sommital : de gauche à droite, en 2000, 2004 et 2007.- un clic pour agrandir - doc. GVP & Panoramio

Sources :

- Reporte Especial de Actividad Volcánica (REAV) REGIÓN DE LA ARAUCANÍA Año 2015 febrero 06, 21:00 HL – link

- Noticias Sernageomin - Comité técnico se reúne por situación de volcán Villarrica – link

- POVI - Proyecto de Obsevacion Volcano Villarica  - link

- Comparison of seismic activity for Llaima and Villarrica volcanoes prior to and after the Maule 2010 earthquake – by Cindy Mora-Stock & al. – link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L’éruption à Holuhraun pourrait durer au moins jusqu’au début de cet été, et même plus loin dans l’année, d’après Andri Stefánsson, professeur de géochimie à l’Université d’Islande.

Ce qui préoccupe les scientifiques, c’est l’accumulation de la pollution – soufre, fluor, chlore et métaux lourds -  dans la couverture neigeuse dans la zone de l’éruption, et son impact sur les humains et l’environnement végétal et animal.

Holuhraun - pollution soufrée sur le site éruptif - photo Lukas Gawenda / Twitter 23.01.2015

Holuhraun - pollution soufrée sur le site éruptif - photo Lukas Gawenda / Twitter 23.01.2015

Un des sites sensibles : le fjord Norðfjörður où est localisé la petite ville de Neskaupsstaður (1.540 habitants) – photo Pjetur Sigurðsson / Iceland Magazine

Un des sites sensibles : le fjord Norðfjörður où est localisé la petite ville de Neskaupsstaður (1.540 habitants) – photo Pjetur Sigurðsson / Iceland Magazine

Lors de la fonte printanière de la neige, la pollution va être relâchée dans l’environnement, et se mélanger à l’eau potable.

Quarante pour cent des eaux de pluies sont déjà considérés comme pollués par les gaz émis, tant par le dioxyde de soufre que par le fluor. La conversion du SO2 en pluie acide est surveillée de près … avec des effets visibles dans l’est du pays, où de nouvelles toitures de zinc présentent de la rouille cet hiver. Les effets des pluies acides sur la mortalité des poissons ont été constatés déjà dans les pays nordiques, ainsi que des décès de souris en Islande.

Installation des nouvelles stations de mesure à Holuhraun le 22.01.2015 - photo IMO

Installation des nouvelles stations de mesure à Holuhraun le 22.01.2015 - photo IMO

De nouveaux équipements de mesures ont été installés voici deux semaines  sur le site éruptif, dans le cadre du projet Futurevolc et en collaboration avec l’université de Palerme et du British Geological Survey : une station météo ( mesures de l’humidité et de la vitesse et direction du vent) et une de mesure MultiGAS (H2O, SO2, CO2, H2S and H2), avec transmission de données aux services du Met Office.

Selon ce dernier, l’éruption produit en ce moment environ 20 tonnes de dioxyde de soufre par jour, contre 30 à 40 tonnes/jour dans les premeirs moments de l’éruption.

Carte prévisionnelle de zone polluée par les gaz de l'éruption à Holuhraun, pour le 07.02.2015 - doc. IMO

Carte prévisionnelle de zone polluée par les gaz de l'éruption à Holuhraun, pour le 07.02.2015 - doc. IMO

Dégazage polluant à Holuhraun le 27.01.2015 -  photo Tomas Freyr Kristjansson / Dailymail

Dégazage polluant à Holuhraun le 27.01.2015 - photo Tomas Freyr Kristjansson / Dailymail

Holuhraun le 03.02.2015 - photo R.Sigurdsson - Artic images

Holuhraun le 03.02.2015 - photo R.Sigurdsson - Artic images

Sources:

- Icelandic Met Office - rapports journaliers

- Iceland Magazine et Iceland Review

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - 05.02.2015 - photo Kelly Maillot / Corail hélicoptères

Piton de La Fournaise - 05.02.2015 - photo Kelly Maillot / Corail hélicoptères

L’éruption débutée ce mercredi à 11 h. sur le flanc sud du Piton de La Fournaise présentait jeudi en fin de journée « des signes qui parfois précèdent la fin d’une éruption » selon Philippe Kowalski. Ce vendredi 6 février, le rapport de l’OVPF indique que le trémor est extrêmement faible, mais que les coulées restent visibles.

The eruption started on Wednesday at 11 am. on the southern flank of Piton de La Fournaise presented Thursday in the late afternoon "signs that sometimes precede the end of an eruption," according to Philippe Kowalski. This Friday, February 6, the report submitted by OVPF indicates the tremor is extremely low, but the lava flows remain visible.

Piton de La Fournaise - activité dans la nuit du 4 au 5 février 2015 - photo Patrice Huet / Cité du Volcan
Piton de La Fournaise - activité dans la nuit du 4 au 5 février 2015 - photo Patrice Huet / Cité du Volcan

Piton de La Fournaise - activité dans la nuit du 4 au 5 février 2015 - photo Patrice Huet / Cité du Volcan

Piton de La Fournaise - activité dans la nuit du 4 au 5 février 2015 - photo Luc Perrot

Piton de La Fournaise - activité dans la nuit du 4 au 5 février 2015 - photo Luc Perrot

Volcán de Colima 5 de febrero 2015. 14 explosiones en 12 horas. Timelapse 12 horas en 1 minuto.- webcamsdemexico

Mexique : le volcan Colima semble chaque jour plus actif ! Au cours de la journée du 5 février, pas moins de 14 explosions ont été enregistrées en douze heures par la webcam de la Laguna de Carrizalillos.

Une "no-go zone" de 5 km autour du volcan est maintenue.

Mexico: Colima volcano seems ever more active! During the day of February 5, no less than 14 explosions were recorded in twelve hours by the webcam Laguna de Carrizalillos.
A "no-go zone" of 5 km around the volcano is maintained.

Colima  - 04.02.2015 / 18h25 - webcamsdemexico

Colima - 04.02.2015 / 18h25 - webcamsdemexico

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le Piton de La Fournaise est entré en éruption ce mercredi 4 février 2015 à 11 h. locale. L’éruption fait suite, selon l’OVPF, à un essaim de 180 séismes sommitaux, dont deux de magnitude supérieure à 2. La tendance par le système de surveillance JERK à montrer un signe d’intrusion, et l’imminence probable d’une éruption ont poussé la Préfecture à déclencher le plan ORSEC au moment où le volcan est entré en éruption. L’accès à la partie haute de l’enclos est fermé au public jusqu’à nouvel ordre.

La fissure se serait ouverte dans la partie sud-ouest de l'Enclos, dans le triangle Dolomieu-Bory-cratère Rivals. Pour info, le cratère Rivals est situé sur les pentes du cône principal, au sein de la caldeira du Piton de La Fournaise, appelé Enclos Fouqué. Il s’est formé suite à une éruption datée de 1937. Il y culmine à 2.243 mètres d’altitude. (A préciser ...)

Images France Tv / Dailymotion

Site approximatif de l'éruption dans l'enclos Fouqué au SO.

Site approximatif de l'éruption dans l'enclos Fouqué au SO.

La Fournaise - Les premiers signes visibles de l'éruption du 04.02.2015 sur les webcams : à gauche, webcam du Piton de Bert, incandescence au coin supérieur gauche à 14h14 - à droite, webcam Piton basaltes 15h56 - un clic pour agrandir - source OVPFLa Fournaise - Les premiers signes visibles de l'éruption du 04.02.2015 sur les webcams : à gauche, webcam du Piton de Bert, incandescence au coin supérieur gauche à 14h14 - à droite, webcam Piton basaltes 15h56 - un clic pour agrandir - source OVPF

La Fournaise - Les premiers signes visibles de l'éruption du 04.02.2015 sur les webcams : à gauche, webcam du Piton de Bert, incandescence au coin supérieur gauche à 14h14 - à droite, webcam Piton basaltes 15h56 - un clic pour agrandir - source OVPF

Une interview de Nicolas Villeneuve à L’Info.re permet de préciser les conditions de l’éruption, le volcan étant sous surveillance depuis le mois de septembre.  " Le trémor n’est pas très élevé pour l’instant. Nous avons une crise sismique qui a été relativement courte et haut placée dans le massif. Cela ressemble de beaucoup à ce que nous avons pu voir dans les années qui ont suivi la grande éruption de 2007. Ce sont des éruptions qui préviennent tardivement et qui ne durent pas très longtemps, malheureusement pour le grand public. J’espère simplement me tromper et qu’une source magmatique profonde permette à ce que l’éruption dure dans le temps".

Trois personnes sont parties sur le site de l’éruption, où règne le mauvais temps.

Vers 15 heures, "les projections de lave atteignaient une dizaine de mètres de haut, ce qui est relativement modeste par rapport à d’autres éruptions qu’on a connues", a ainsi indiqué Philippe Kowalski, directeur adjoint de l'OVPF, à RTL Réunion. "Par rapport au début de l’éruption, l’activité a pratiquement été divisée par quatre et pour l'instant le niveau de l’éruption semble stable à un niveau assez bas", a-t-il ajouté. (Imazpress)

L'édition de 19h47 de Clicanoo propose les premières photos aériennes de l'éruption de La Fournaise, prises par le photographe Hervé Douris, lors d'une éclaircie - Clicanoo lien vers les photos.

Une coulée de lave descend les pentes du volcan, se subdivisant raidement en plusieurs bras.

 

La Fournaise - la fissure éruptive et la coulée de lave vue lors d'une éclaircie - photo Hervé Douris / #gotoreunion / Twitter

La Fournaise - la fissure éruptive et la coulée de lave vue lors d'une éclaircie - photo Hervé Douris / #gotoreunion / Twitter

La Fournaise - 04.02.2015 - la fissure érutive et le départ de la coulée - photo Sylvain G. / via Réunion 1°re

La Fournaise - 04.02.2015 - la fissure érutive et le départ de la coulée - photo Sylvain G. / via Réunion 1°re

Au cours de ces dix dernières années, La Fournaise a connu en tout douze éruptions.

Précisions de l'OVPF du 5 février 8h loc. sur le site de l'éruption :

  • La fissure éruptive s’est ouverte en direction du sud sur une longueur d’environ 500m, en partant d’un point localisé à une centaine de mètre à l’extérieur et à l’ouest du cratère Bory.

  • Après l’ouverture de la fissure, l’activité éruptive s’est rapidement concentrée sur le point situé le plus au sud de cette fissure (vers 2500 m d’altitude).

  • La coulée de lave est descendue rapidement en direction du cratère Rivals (direction sud - sud-ouest). Plus bas la coulée s’est divisées en plusieurs bras se répartissant sur un secteur compris entre le sud et le sud-est du cratère Rivals.

  • En fin de journée, le bras de coulée le plus au sud dépassait le cratère Cornu. Le bras le plus à l’est (direction des cratères " quatre gueules ") était moins actif.

 

Sources :

Institut de Physique du Globe Paris – OVPF – link

Global Volcanism Program – Piton de La Fournaise - link

Médias Réunionnais : Clicanoo – linfo.re - Imazpress

Lire la suite

<< < 1 2 3 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog