Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Colima - photo Hernando Rivera / 08.07.02015 Twitter

Colima - photo Hernando Rivera / 08.07.02015 Twitter

Colima - incandescence nocturne et retombées sur les flancs le 10.07.02015 à 01h52 et 01h55 - un clic pour agrandir - photos webcamsdeMexico
Colima - incandescence nocturne et retombées sur les flancs le 10.07.02015 à 01h52 et 01h55 - un clic pour agrandir - photos webcamsdeMexico

Colima - incandescence nocturne et retombées sur les flancs le 10.07.02015 à 01h52 et 01h55 - un clic pour agrandir - photos webcamsdeMexico

Après une fin de journée hier sous les nuages, le Colima s’est découvert aux petites heures ce matin du 10 juillet.

Les débordements du dôme engendrent des chutes de matériaux incandescents, principalement sur les secteurs nord et sud-ouest, les plus importantes parcourant moins de 2 km depuis le cratère.

La Protección Civil de Colima estime que le scénario d’évolution le plus probable est une croissance continue du dôme de lave au cours des semaines et mois à venir, avec une poursuite des effondrements sur les secteurs précités. Une probabilité de formation de coulées de lave est évoquée, ainsi que de lahars dans les barrancas autour du volcan, en période de pluies et cyclones tropicaux.

Sources : Proteccion Civil de Jalisco & webcamsdemexico

 Dukono - photo via PVMBG /  10.07.2015 Iwan Amat  / pic.twitter.com/NoFiXSlEkD

Dukono - photo via PVMBG / 10.07.2015 Iwan Amat / pic.twitter.com/NoFiXSlEkD

Grafik tinggi kolom letusan dan jumlah gempa G. Dukono  1 Januari 2014 - 5 Juli  2015 - doc. VSI

Grafik tinggi kolom letusan dan jumlah gempa G. Dukono 1 Januari 2014 - 5 Juli 2015 - doc. VSI

Le VSI a évalué l’activité du volcan Dukono / Halmahera nord, en alerte niveau II / waspada depuis juin 2008. Les éruptions de cendres qui marquent l’activité du Gunung Dukono depuis 2003 ont lieu au cratère Malupang wariang, l’un des nombreux cratères du complexe Dukono.

A noter que parmi ces cratères, Tanah Lapang, Dilekene A dan B, Malupang Magiwe (C), Telori (D), Heneowara (G), et Malupang Warirang, certains sont inactifs.

Depuis le mois de juin 2015, le grondement du volcan est continu et des panaches blanc-gris sont observés couramment montant entre 100 et 600 mètres au-dessus du cratère. Au niveau sismicité, on a enregistré du 1° au 5 juillet, 3séismes et du trémor en continu d’une amplitude maximale de 34 mm, et une tendance générale à la diminution.

Sources :

- VSI Badan Geologi - Evaluasi Data Pengamatan G. Dukono, Halmahera Utara Dalam Tingkat Aktivitas Waspada (level Ii) Hingga 5 Juli 2015 - mis en ligne 07.07.2015 - link

- Global Volcanism Program - Dukono

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Direction l’Indonésie, avec des précisions sur les éruptions en cours aux volcans Raung / Java et Batu Tara / Petites îles de la Sonde.

 

Après son réveil en juin 2015, l’éruption se poursuit au Raung, mélange d’activité strombolienne et vulcanienne selon Aris Yanto, guide pour Exploradesa, qui l’a visité ce 7 juillet … après une dure et longue montée de 22 km. au départ du village de Waringin. Il a remarqué une coulée de lave sur le plancher de la caldeira, et la production de panache de cendres, et émissions de bombes et lapilli.

Eruption du Gunung Raung - activité strombolienne - photo 07.07.2015 Aris Yanto

Eruption du Gunung Raung - activité strombolienne - photo 07.07.2015 Aris Yanto

Eruption du Gunung Raung - coulée de lave dans la caldeira - photo 07.07.2015 Aris Yanto

Eruption du Gunung Raung - coulée de lave dans la caldeira - photo 07.07.2015 Aris Yanto

Aktudas indique le 7 juillet une augmentation du niveau de trémor de 25 mm le 2 juillet à 27 mm le 3 juillet, selon l’observateur local au poste d’observation du Gunung Raung, Burthan Alethea, en concordance avec une augmentation de l’activité volcanique.

Des chutes de cendres sont enregistrées sur le hameau Mangaran Sumberarum Songgon Banyuwangi. Le panache de cendres se dirige vers le sud-est, perturbant les vols à destination de l’aéroport international Ngurah Rai de Denpasar sur l’île proche de Bali.

Vidéo Aris Yanto

Caldeira du Raung - coulées de lave dans la caldeira et panache de gaz et cendres - photo satellite SPOT 02.07.2015 / Twitter

Caldeira du Raung - coulées de lave dans la caldeira et panache de gaz et cendres - photo satellite SPOT 02.07.2015 / Twitter

Gunung Raung / Java - les cendres se dirigent vers l'est et l'île de Bali - d'après une photo du satellite de la Nasa Terra Modis (pixel size 250m) / https://earthdata.nasa.gov

Gunung Raung / Java - les cendres se dirigent vers l'est et l'île de Bali - d'après une photo du satellite de la Nasa Terra Modis (pixel size 250m) / https://earthdata.nasa.gov

Raung au matin du 8 juillet 2015 - photo Hendra Kartika Olon / via Facebook Shérine France.

Raung au matin du 8 juillet 2015 - photo Hendra Kartika Olon / via Facebook Shérine France.

Sources :

- Aris Yanto – communication personnelle & via Twitter et le site Exploradesa – link

- Aktudas - News Today: Volcanic activity at Gunung Raung Rises - link

- Global Volcanism Progrem - Raung

Le Batu Tara le 06.08.2010 - photo Nasa EO-1 Ali

Le Batu Tara le 06.08.2010 - photo Nasa EO-1 Ali

Situation géographique et tectonique de Batu Tara - doc GVP - un clic pour agrandirSituation géographique et tectonique de Batu Tara - doc GVP - un clic pour agrandir

Situation géographique et tectonique de Batu Tara - doc GVP - un clic pour agrandir

En mer de Flores, à 50 km au nord de l’île de Lembata, l’île-volcan Batu Tara est active depuis des années, et est considérée comme " le Stromboli de l’Est ", en raison de son type d’activité persistante et de sa morphologie.

Visité plus régulièrement par le tour-opérator Volcanodiscovery, le Batu Tara a présente le 3 juillet 2015 une rare et spectaculaire coulée pyroclastique qui, après avoir descendu le flanc échancré du volcan, a parcouru quelques 150 mètres sur la mer. Selon Tom Pfeiffer, elle a été causée par l’effondrement de la colonne éruptive et des matériaux accumulés sur le bord du cratère, suivant une forte explosion du volcan.

Video taken early on 3 July 2015 by Martin Siering (http://www.martinsieringphotography.de/), one of the participants on our recent expedition to Batu Tara volcano (http://www.volcano-adventures.com/eru...).

Batu Tara - activité explosive - photo Matthew Cosby / expédition Volcanodiscovery 30 Juin - 4 Juillet 2015 via Facebook

Batu Tara - activité explosive - photo Matthew Cosby / expédition Volcanodiscovery 30 Juin - 4 Juillet 2015 via Facebook

Lorsque ces coulées pyroclastiques, formées d'un mélange à haute température de particules solides et de gaz volcaniques en expansion, avancent sur le milieu marin, leur partie inférieure transforme l'eau en vapeur.
L'expansion rapide de l'eau en vapeur accroit la fluidité des coulées et empêche les dépôts des particules de faible densité.
Cette extrême mobilité fut reconnue durant l'éruption de 1902, où les coulées de la montagne Pelée brûlèrent les navires ancrés en rade de Saint Pierre, à plusieurs kilomètres de la côte, et par la  reconstitution de l’éruption du Krakatau de 1883, où les coulées pyroclastiques ont parcouru 45 km. atteignant les côtes de Sumatra, au nord-est du volcan (link "Ca bouge au Krakatau").

 

Sources :

- Volcanodiscovery : Batu Tara volcano expedition June-July 2015: impressions - vidéo clips

- Global Volcanism Program - Batu Tara

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Dans les petites îles de la Sonde, le volcan Sirung vient d’être mis en alerte aviation orange par le VAAC Darwin, sur base des données des satellites MTSAT-2 et HIMAWARI-8

Sirung - carte prévisionnelle d'émissions par le volcan - doc. VAAC Darwin

Sirung - carte prévisionnelle d'émissions par le volcan - doc. VAAC Darwin

Sirung - sa caldeira et le lac acide - photo Gary Holto (Creative Commons)

Sirung - sa caldeira et le lac acide - photo Gary Holto (Creative Commons)

Le Sirung est situé à l’extrémité nord-est d’une ligne de centres volcaniques longue de 14 km , qui forme une péninsule au sud de l’île Pantar. Ce volcan bas, haut de 862 mètres, est tronqué par une caldeira de 2.000 mètres de large, dont le plancher est occupé par un ou plusieurs lacs acides. Ce site a été le siège d’éruptions phréatiques au cours du 20 ° siècle ; la dernière éruption, vraisemblablement de nature phréatique, y a eu lieu en mai 2012.

Sources :

- VAAC Darwin

- Global volcanism Program - Sirung

Sinabung -  colulée pyroclastique du 07.07.2015 - photo Hasron David Ginting via Beidar Sinabung

Sinabung - colulée pyroclastique du 07.07.2015 - photo Hasron David Ginting via Beidar Sinabung

Peu de nouvelles du Sinabung, où une nouvelle coulée pyroclastique a néanmoins été photographiée hier.

Colima - effondrements incandescents le 07.07.2015 à 02h15 et 22h16 - un clic pour agrandir -  images WebcamsdeMexico / RetuitColima - effondrements incandescents le 07.07.2015 à 02h15 et 22h16 - un clic pour agrandir -  images WebcamsdeMexico / Retuit

Colima - effondrements incandescents le 07.07.2015 à 02h15 et 22h16 - un clic pour agrandir - images WebcamsdeMexico / Retuit

Au Mexique, on enregistre au Colima plusieurs effondrements de blocs incandescents dans la journée du 7 juillet, grâce à la webcam de Mexico.

La page Twitter signale même que:" La actividad reciente puede deberse a derrumbes del frente de un nuevo flujo de lava. / L’activité récente peut être due à des glissements de terrain devant une nouvelle coulée de lave."

 

 

Au Piton de La Fournaise, et en absence de nouvelles del’OVPF,  un retour au calme du volcan semble se dessiner depuis mardi.

Comme en Avril-mai de cette année, La Fournaise prend son temps … et La Préfecture ne pourra pas maintenir le niveau d’alerte 1 et l’interdiction d’accès si le calme persiste.

Source : Clicanoo - Piton de la fournaise : le calme règne à nouveau

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de La Fournaise - les cratères sommitaux dans les limites de l'Enclos - photo Planète Vivante

Piton de La Fournaise - les cratères sommitaux dans les limites de l'Enclos - photo Planète Vivante

Alerte 1 / éruption probable au Piton de La Fournaise :

La préfecture de La Réunion a mis en œuvre la phase d’alerte / éruption probable du Plan Orsec pour le Piton de La Fournaise à dater de ce 6 juillet à 14 heures, ce qui implique une interdiction d’accès à la partie haute de l’Enclos, ainsi que du posé d’hélicoptère.

L’Observatoire volcanologique enregistre depuis le 6 juillet à 12 h. "une augmentation du nombre de séismes de faible intensité localisés sous le sommet du volcan à faible profondeur  (91 séismes de magnitude entre 0,5 et 1 à une profondeur d’environ 1.500 m. sous le sommet) ainsi que des déformations persistantes (inflation) sur le bord Nord du cratère".

L’évacuation des randonneurs est en cours, sous le contrôle de la Gendarmerie. A noter que la phase de vigilance du plan secours volcan était toujours en vigueur depuis le 5 juin et l’accès du public limité aux trois sentiers : du Pas de Bellecombe / cratère Kapor, Pas de Bellecombe/ Chapelle de Rosemont, et Chapelle de Rosemont / Site d’observation du cratère Dolomieu.

Sources :

- Préfecture de La Réunion - Piton de la Fournaise : passage en alerte 1 éruption probable - link

- médias : LINFO. Re & Clicanoo.re

Piton de La Fournaise - les sentiers autorisés avant le 06.07.15 - doc. Actus météo 974

Piton de La Fournaise - les sentiers autorisés avant le 06.07.15 - doc. Actus météo 974

En Colombie, le Nevado del Ruiz présente depuis  le matin du 6 juillet du trémor volcanique. Les webcams ont enregistré un panache chargé en cendres montant à 1.800 mètres, avec des retombées possibles sur le secteur de Chinchina, Villamaria, Manizales, et Pereira

Source : SGC / Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales.

Nevado del Ruiz - images webcams du 06.07.2015 - doc. SGC / Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales.

Nevado del Ruiz - images webcams du 06.07.2015 - doc. SGC / Observatorio Vulcanologico y Sismologico de Manizales.

Nishinoshima : ouverture d’un nouveau cratère

Le navire de recherche " Akihiro ", sur zone, note des changements de l’activité volcanique de l’île-volcan.

Un nouveau cratère s’est formé sur le versant nord-est du cône actif.

Le panache qui caractérisait le cratère sommital fin juin n’est plus présent, et des fumerolles blanches sont apparues sur une fissure côté nord-est, et coiffant le nouveau cratère.

(sous réserve d’une traduction exacte du rapport des Japan Coast Guards - link)

Source : Japan Coast Guards / 06.07.2015 - link

Nishinoshima 06.07.2015 - photo d'après la vidéo TBS News-i

Nishinoshima 06.07.2015 - photo d'après la vidéo TBS News-i

Vidéo TBS News-i / 06.07.2015

A titre de comparaison, Nishinoshima le 18.06.2015 (le panache du cône actif et, en pointillé, le hot spot des coulées) - photo Japan Coast Guards

A titre de comparaison, Nishinoshima le 18.06.2015 (le panache du cône actif et, en pointillé, le hot spot des coulées) - photo Japan Coast Guards

A false-color image (top) was acquired on June 21, 2015, by the Operational Land Imager (OLI) on Landsat 8. It combines shortwave infrared, near infrared, and green light (OLI bands 7-5-3). With this band combination, the plume of steam and sulfur dioxide appears white. Sea water is navy blue, and hot spots of lava are red. The lava is flowing toward the southeast part of the island through tubes that prevent OLI from detecting it until it emerges in a lava delta at the edge of the island. The natural-color image (below) was acquired by OLI at the same time as the image above. That band combination allows for an image with higher spatial resolution.

A false-color image (top) was acquired on June 21, 2015, by the Operational Land Imager (OLI) on Landsat 8. It combines shortwave infrared, near infrared, and green light (OLI bands 7-5-3). With this band combination, the plume of steam and sulfur dioxide appears white. Sea water is navy blue, and hot spots of lava are red. The lava is flowing toward the southeast part of the island through tubes that prevent OLI from detecting it until it emerges in a lava delta at the edge of the island. The natural-color image (below) was acquired by OLI at the same time as the image above. That band combination allows for an image with higher spatial resolution.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Volcans et climat

Dans un article du journal Nature de juillet, relayé par les Actualités du CNRS-INSU, les climatologues ont pointé une réponse quasi systématique de l’Oscillation Nord Atlantique – la NAO / North Atlantic Oscillation – après les éruptions volcaniques majeures.

Principale phase éruptive du Pinatubo vue de la base de Clark / Philippines –  doc Nasa 12.06.1991

Principale phase éruptive du Pinatubo vue de la base de Clark / Philippines – doc Nasa 12.06.1991

Qu’est-ce que l’Oscillation Nord Atlantique ?

C’est un phénomène atmosphérique et océanique, concernant principalement l’Atlantique nord, caractérisé par un va-et-vient des masses d’air, nord-sud au-dessus des régions arctiques et islandaises vers la ceinture subtropicale, la région des Açores et la péninsule Ibérique. Ces mouvements de masses d’air influe sur les variations de pression au sol, sur les variations des vents d’ouest moyens et sur le climat autour du bassin Atlantique.

Il est caractérisé par un indice, l’indice NAO.

L’indice NAO est calculé chaque année à partir de la différence de pression entre deux villes : Lisbonne au Portugal et Reykjavik en Islande, en prenant l’écart moyen de janvier à mars.

Un indice Nao positif  signifie que la pression au cours de l’hiver est plus élevée que la moyenne à Lisbonne , et plus faible que la moyenne à Reykjavik … avec comme conséquence, un anticyclone des açores plus puissant et une dépression Islandaise plus creuse.

Un indice NAO négatif correspond à l’inverse à un anticyclone des Açores plus faible que la normale en hiver, et une dépression Islandaise à peine plus creuse.

Ces changements de pression influencent le climat de l’hémisphère nord, et plus particulièrement le climat hivernal Européen.

Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus faible que d’habitude (NAO -), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Sud de l’Europe --     Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus forte que d’habitude (NAO +), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Nord de l’Europe. © Pablo Ortega - un clic pour agrandir.Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus faible que d’habitude (NAO -), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Sud de l’Europe --     Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus forte que d’habitude (NAO +), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Nord de l’Europe. © Pablo Ortega - un clic pour agrandir.

Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus faible que d’habitude (NAO -), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Sud de l’Europe -- Quand la différence de pression entre l’anticyclone des Açores (A) et la dépression d’Islande (D) est plus forte que d’habitude (NAO +), la trajectoire des tempêtes se déplace vers le Nord de l’Europe. © Pablo Ortega - un clic pour agrandir.

NAO positif et NAO négatif - Source :  Heinz Wanner, Institut de géographie climatologie et météorologie, Université de Berne

NAO positif et NAO négatif - Source : Heinz Wanner, Institut de géographie climatologie et météorologie, Université de Berne

Influence des éruptions volcaniques sur le climat hivernal Européen :

L’étude a mis en évidence le fait que deux ans après chacune des onze éruptions les mieux connues du dernier millénaire, l’indice NAO devient presque systématiquement positif. La dernière éruption du Pinatubo en 1991 a donné lieu à ce genre d’observation.

Le mécanisme n’est pas entièrement compris à ce jour, mais constitue une piste de prévisions des conséquences d’une éruption volcanique majeure sur le climat hivernal Européen.

 

Sources :

- Actualités du CNRS-INSU" - Prévoir les hivers européens en décryptant 1 000 ans d’histoire climatique - link

- Nature - A model-tested North Atlantic Oscillation reconstruction for the past millenium - by Pablo Ortega, Flavio Lehner, Didier Swingedouw, Valerie Masson-Delmotte, Christoph C. Raible & al.

Nature 523, 71–74 (01 July 2015) | doi:10.1038/nature14518 - link

- Ifremer - l'Oscillation Nord Atlantique - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego / Guatemala - photo 03.07.2015 / INSIVUMEH

Fuego / Guatemala - photo 03.07.2015 / INSIVUMEH

Au Guatemala, le Fuego est toujours bien actif avec deux à trois petites explosions toutes les heures, accompagnées de panaches de cendres montant à une altitude de 4.500 m asl avant de se disperser vers le sud-est et l’ouest. Des chutes de cendres sont rapportées sur Panimaché I et II, Morelia, Santa Sofía et leurs environs. Entres les explosions, un panache de vapeur se maintient à une altitude de 4.100 m asl environ.

Source : Insivumeh & Conred

Fuego - coulée pyroclastique du 1° juillet 2015 - photo Conred via Flickr

Fuego - coulée pyroclastique du 1° juillet 2015 - photo Conred via Flickr

 Fuego -  Dépôts de matériaux suite aux éruptions des 01 & 02.07.2015 - Material depositado por la actividad de erupción del 1 y 2 de julio 2015 - Imagen cortesía : Rudiger Escobar Wolf.  / Conred

Fuego - Dépôts de matériaux suite aux éruptions des 01 & 02.07.2015 - Material depositado por la actividad de erupción del 1 y 2 de julio 2015 - Imagen cortesía : Rudiger Escobar Wolf. / Conred

Le Tungurahua / en Equateur a présenté une petite émission de cendres le 3 juillet, avec une chute de cendres sur Choglontus. Niveau sismocité, on relève 15 séismes LP / Longue période.

Selon l’IGEPN, son activité interne présente un niveau considéré comme modéré.

Source : IGEPN & Jose Luis Espinosa-Naranjo

Tungurahua - petite émission de cendres le 03.07.2015 / 13h31 - photo José Luis Espinosa-Naranjo

Tungurahua - petite émission de cendres le 03.07.2015 / 13h31 - photo José Luis Espinosa-Naranjo

Sur Java, le Raung est en alerte niveau III, et désormais interdit d’ascension depuis le 29 juin . Le PVMBG rapporte que l’amplitude du trémor volcanique continue de grandir.

En soirée du 3 juillet, de l’incandescence, ainsi qu’un panache diffus, sont visibles au niveau de la caldeira.

Sources : média / Antara news et PVMBG

Raung - panache et incandescence sommitale - 03.07.2015, entre 19h13 et 21h15 - photos via volcano Alert / Twitter
Raung - panache et incandescence sommitale - 03.07.2015, entre 19h13 et 21h15 - photos via volcano Alert / Twitter

Raung - panache et incandescence sommitale - 03.07.2015, entre 19h13 et 21h15 - photos via volcano Alert / Twitter

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le rocher volcanique Eldey / Islande - photo wilfill.eu

Le rocher volcanique Eldey / Islande - photo wilfill.eu

Un essaim sismique a débuté le 30 juin à 21h sur la dorsale de Reykjanes, à 30 km au sud-ouest de la péninsule de Reykjanes en Islande. Les secousses les plus importantes étaient de M5,0 le 01.07 à 2h25, et de M4,9 à 4h59 le 01.07.

Cette activité  est centrée sur le rocher d’Eldey, et a poussé l’IMO / Icelandic Meteorological Office à augmenté le niveau d’alerte aviation à Jaune  pour ce volcan. Ces esaaims sismiques sont coutumiers et ne débouchent pas le plus souvent sur une éruption …il demeure toutefois une possibilité d’éruption sous-marine, voire surteseyenne.

Le volcan Eldey, un rocher de 77 mètres de hauteur, composé de hyaloclastites basaltiques, est situé sur une petite dorsale peu profonde. Il est connu pour avoir une activité éruptive deux fois par siècle.Il abrite une importante colonie de fous de Bassan.

Essaim sismique sur la dorsale de Reykjanes - doc. IMO au 02.07.2015
Essaim sismique sur la dorsale de Reykjanes - doc. IMO au 02.07.2015

Essaim sismique sur la dorsale de Reykjanes - doc. IMO au 02.07.2015

Localisation du volcan Eldey - Le rocher d'Eldey et ses fous de Bassan / photo gaia.merveille.free.frLocalisation du volcan Eldey - Le rocher d'Eldey et ses fous de Bassan / photo gaia.merveille.free.fr

Localisation du volcan Eldey - Le rocher d'Eldey et ses fous de Bassan / photo gaia.merveille.free.fr

Au Guatemala, le Fuego montre une activité plus intense, caractérisée le 1° juillet par des coulées pyroclastiques, en relation probable avec les effondrements d’un dôme en croissance. Les panaches produit sont estimés d’une hauteur de 5.000 mètres.

Fuego - éboulements incandescents le 20.06.2015 / 21h56 - photo Sismologia Mundial / Twitter

Fuego - éboulements incandescents le 20.06.2015 / 21h56 - photo Sismologia Mundial / Twitter

Fuego - coulée pyroclastique dans la barranca Las Lajas le 01.07.2015 - photo Conred

Fuego - coulée pyroclastique dans la barranca Las Lajas le 01.07.2015 - photo Conred

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Le JMA a relevé le niveau d’alerte du Hakoneyama à trois ce 30 juin à 12h30 JST, avec restriction de la zone d’approche.

Après une intensification fin avril, la zone avait montré des signes d’apaisement justifiant un niveau 2. Le relèvement de niveau fait suite à un séisme de M 3,3 mardi à 6h56, et la crainte de chutes de cendres dans un rayon présumé de 700 mètres autour d’une zone où un nouveau cratère se serait formé.

Lundi, un essaim de séismes volcaniques (140 en 20 h) s’est produit en relation avec des mouvements magmatiques ou des perturbations du système hydrothermal.

Des chutes de cendres ont été confirmées dans la voisinage de la station de téléphérique Owakudani

Sources :

 - JMA 30.06.2015 / 12h30 - link

- Médias : Japan Times  - Agence Reuters - NDTV

- webcam Hakone : http://www3.nhk.or.jp/news/realtime-1/

 

 

Hakoneyama - 30.06.20165 - photo Kyodo news

Hakoneyama - 30.06.20165 - photo Kyodo news

A gauche, Hakoneyama le 30.06.2015 / 13h28 loc. - extrait d'une vidéo JMA - à droite, carte de niveau de risque / JMA - un clic pour agrandir.A gauche, Hakoneyama le 30.06.2015 / 13h28 loc. - extrait d'une vidéo JMA - à droite, carte de niveau de risque / JMA - un clic pour agrandir.

A gauche, Hakoneyama le 30.06.2015 / 13h28 loc. - extrait d'une vidéo JMA - à droite, carte de niveau de risque / JMA - un clic pour agrandir.

Une nouvelle phase éruptive a débuté ce 28 juin au volcan Fuego / Guatemala, avec 4 à 5 explosions par heure, audibles jusqu’à une distance de 25 km., et des panaches de cendres montant à 4.600 mètres d’altitude, dérivant vers l’ouest du complexe volcanique. Les ondes de choc ont fait vibrer les toits et vitres de Panimache, Panimache II, Morelia, Santa Sofía, Sangre de Cristo, et des chutes de blocs enregistrées  aux environs du cratère.

L'activité reste intense ce 30.06 sur une photo transmise par Shérine France.

Sources : INSIVUMEH & CONRED

Volcan Fuego le 30 juin 2015 - 2:10AM heure locale Photo : Pedro Ruiz Reyes

Volcan Fuego le 30 juin 2015 - 2:10AM heure locale  - Photo : Pedro Ruiz Reyes  / via Shérine France

Volcan Fuego le 30 juin 2015 - 2:10AM heure locale - Photo : Pedro Ruiz Reyes / via Shérine France

Le Gunug Colo, qui forme la petite île d’Una Una située au milieu du Golfe de Tomini au nord de Sulawesi, a vu son niveau d’alerte remonté à II / Waspada par le VSI ce 24. Juin.

C’est l’unique volcan indonésien à posséder un geyser au sein de sa caldeira large de 2.000 mètres. Seules trois éruptions ont été enregistrées au cours de la période historique, mais deux d’entre elles ont causé des dommages considérables sur Una Una. La dernière en date, 1983, a produit des coulées pyroclastiques  qui ont recouvert une grande partie de l’île peu après l’évacuation de tous les résidents.

Sources :

- VSI - link

- Global Volcanism Program – Colo

 - Aris Yanto / exploradesa - link

 

Cratère du Gunung Colo avec son activité geysérique - photo Aris Yanto / exploradesa

Cratère du Gunung Colo avec son activité geysérique - photo Aris Yanto / exploradesa

La dernière éruption du Gunung Colo, le 22.08.1983 - photo M.Krafft / Global Volcanism Program

La dernière éruption du Gunung Colo, le 22.08.1983 - photo M.Krafft / Global Volcanism Program

Un séisme de Magnitude 5,1 a été enregistré ce mardi près de l’île Jan Mayen, dans la mer de Norvège le long de la dorsale médio-atlantique à 650 km au nord-est de l’Islande.

Son épicentre est situé à une profondeur de 10 km. et seulement 10 km de l’île, constituée de deux complexe volcanique séparés par un isthme étroit. Le volcan le plus grand et le point culminant de Jan Mayen est le stratovolcan basaltique Beerenberg haut de 2.277 mètres ; sa dernière éruption date de janvier 1985.

Affaire à suivre ...

Sources : Global volcanism Program – Jan Mayen

Le cratère du volcan Beerenberg / Jan Mayen - photo Nordic Volcanological Institute / janvier 1985.

Le cratère du volcan Beerenberg / Jan Mayen - photo Nordic Volcanological Institute / janvier 1985.

Carte géologique de Jan Mayen et ses 2 volcans  - doc. Rémih  / selon les termes de la GNU Free Documentation License version 1.2 - Localisation du séisme - doc EMSC - un clic pour agrandir Carte géologique de Jan Mayen et ses 2 volcans  - doc. Rémih  / selon les termes de la GNU Free Documentation License version 1.2 - Localisation du séisme - doc EMSC - un clic pour agrandir

Carte géologique de Jan Mayen et ses 2 volcans - doc. Rémih / selon les termes de la GNU Free Documentation License version 1.2 - Localisation du séisme - doc EMSC - un clic pour agrandir

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5

Articles récents

Hébergé par Overblog