Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
The maars of Daun in the foreground woody, the Gemündener maar - in the center, the Weinfelder maar, and in the background, the maar of Schalkenmehren. - Photo "Maare" by Martin Schildgen - Own work. Under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

The maars of Daun in the foreground woody, the Gemündener maar - in the center, the Weinfelder maar, and in the background, the maar of Schalkenmehren. - Photo "Maare" by Martin Schildgen - Own work. Under CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

South of the small town of Daun, the three maars overlapping an eruptive fissure stretching on a northwest / south-east axix. The "Dauner Maare" were formed, there are tens of thousands of years, starting with the explosion crater of Schalkenmehren, then came that of Gemünden and finally that of Weinfeld.

The Daun maars on eruptive fissure - Photo © Bernard Duyck / 08.2015 after a didactic panel

The Daun maars on eruptive fissure - Photo © Bernard Duyck / 08.2015 after a didactic panel

Maars Daun seen in section - legends from the top : altitude of thelakes / height difference over the tributary of the Moselle River Lieser / lake depth / lakes diameter of max & min / ... / superficie - Doc. Schalkenmehren.de

Maars Daun seen in section - legends from the top : altitude of thelakes / height difference over the tributary of the Moselle River Lieser / lake depth / lakes diameter of max & min / ... / superficie - Doc. Schalkenmehren.de

The circuit from Daun takes no account of the chronology of eruptions ...

So we begin by Gemündener maar.
It is pressed in a forest and partially occupied by a lake, whose level is 406 m. altitude. The measurements of the explosion crater  : 675 m. long by 560 m. wide, with a depth of 53-154 meters.

Gemündener maar - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Gemündener maar - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

We must descend into the valley by a one-way road and ride, bypassing the heights of the Mäuseberg, to the pass that separates Weinfelder maar of Schalkenmehrener maar ; an amazing perspective emerges from both sides to these two entities.

The Weinfelder maar is 625 m. of 575 to a depth of 67-87 meters. The lake that fills an important part of the maar is located 484 meters above sea level. Its banks are accessible by the Mäuseberg, topped its Dronketurm.

Weinfelder maar, seen from the point of view of the pass - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Weinfelder maar, seen from the point of view of the pass - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

The Schalkenmehrener maar, the oldest, is divided into two entities: the east and west, covering 21.6 hectares. (See formation schedule).

Te eastern maar is the smallest and the oldest, and transformed nowadays in a bog; the maar West, 920 m to a depth of 880 51-105 meters, has largely filled the previous during his formation. The maar West is partly occupied by a lake whose level is 420 m. above sea level, bordering the Schalkenmehren village.

Schalkenmehrener maar west - the lake and the village of Schalkenmehren - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Schalkenmehrener maar west - the lake and the village of Schalkenmehren - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

 Schalkenmehrener maar East - the dry maar and bog - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Schalkenmehrener maar East - the dry maar and bog - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Maarmuseum Manderscheid

- Vulkaneifel geopark - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Les maars de Daun  : à l'avant-plan boisé, le Gemündener maar - au centre, le Weinfelder maar, et en arrière plan, les maars de Schalkenmehren. - photo « Maare » par Martin Schildgen — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Les maars de Daun : à l'avant-plan boisé, le Gemündener maar - au centre, le Weinfelder maar, et en arrière plan, les maars de Schalkenmehren. - photo « Maare » par Martin Schildgen — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons

Au sud de la petite ville de Daun, les trois maars chevauchent une fissure éruptive s’étirant sur un axe nord-ouest / sud-est. Les " Dauner maare " se sont formés, il y a une dizaine de milliers d’années, en commençant par le cratère d’explosion de Schalkenmehren, puis vint celui de Gemünden et enfin celui de Weinfeld.

Les maars de Daun sur la fissure éruptive - Photo © Bernard Duyck / 08.2015 d'après un panneau didactique  -

Les maars de Daun sur la fissure éruptive - Photo © Bernard Duyck / 08.2015 d'après un panneau didactique -

Maars de Daun vus en coupe - légendes de haut en bas : altitude des lacs / dénivellé par rapport à l’affluent de la Moselle, la rivière Lieser / profondeur des lacs / diamètres des lacs max & min. / … / superficie en hectares. - doc. Schalkenmehren.de

Maars de Daun vus en coupe - légendes de haut en bas : altitude des lacs / dénivellé par rapport à l’affluent de la Moselle, la rivière Lieser / profondeur des lacs / diamètres des lacs max & min. / … / superficie en hectares. - doc. Schalkenmehren.de

Le circuit au départ de Daun ne tient aucun compte de la chronologie des éruptions …

nous débutons donc par le Gemündener maar.

Il est encaissé dans une forêt et partiellement occupé par un lac, dont le niveau est de 406 m. d’altitude. Les mensurations du cratère d’explosion : 675 m. de long, sur 560 m. de large, pour une profondeur variant de 53 à 154 mètres.

Gemündener maar -  photo © Bernard Duyck / 08.2015

Gemündener maar - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Il faut redescendre dans la vallée par une route à sens unique et monter, en contournant le relief du Mäuseberg, vers le col qui sépare les maars de Weinfeld et de Schalkenmehren ; un étonnant point de vue se dégage de part et d’autre vers ces deux entités.

Le Weinfelder maar fait 625 m. sur 575, pour une profondeur de 67 à 87 mètres. Le lac qui en remplit une importante part est situé à 484 mètres d’altitude. Ses berges sont accessibles par le Mäuseberg, surmonté de sa Dronketurm.

Weinfelder maar , vu du pointr de vue du col -  photo © Bernard Duyck / 08.2015

Weinfelder maar , vu du pointr de vue du col - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Le Schalkenmehrener maar, le plus ancien, se décline en deux entités : est et ouest, qui couvrent 21,6 hectares. (voir schéma de formation).

Le maar Est plus petit est le plus ancien, et transformé de nos jours en tourbière ; le maar Ouest, de 920 m sur 880 pour une profondeur de 51 à 105 mètres, a comblé en grande partie le précédent lors de sa formation. Le maar Ouest est occupé en partie par un lac, dont le niveau est à 420 m. d’altitude, que borde l’agglomération de Schalkenmehren..

Schalkenmehrener maar ouest - le lac et la bourgade de Schalkenmehren - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Schalkenmehrener maar ouest - le lac et la bourgade de Schalkenmehren - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Schalkenmehrener maar Est - maar sec et tourbière - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Schalkenmehrener maar Est - maar sec et tourbière - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Maarmuseum Manderscheid

- Vulkaneifel geopark - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Near Manderscheid, and its castles Oberburg and Niederburg, which reflect the political upheavals in the Middle Ages, we find two maars, the maar of Meerfeld and of Hinkel, and the Mosenberg volcanic complex.

The medieval castles of Manserscheid - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

The medieval castles of Manserscheid - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

The Meerfelder maar is the largest formation resulting from a phreatomagmatic eruption in the western Eifel.

Located west of the massif, the structure measure 1,480 meters over 1200 meters; its depth is 180 meters. The lake itself occupies only a part of the explosion crater, with 490 meters in diameter. The romantic village of Meerfeld and fields invested the rest.

The maar is shallow : 17-18 meters and its waters are polytrophes; during the summer months, the water is cloudy and brownish in color, because of algae.

Mr. Krafft date him of a little less than 11,000 years

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

 Meerfeldermaar and the village of Meerfeld - Doc. official site

Meerfeldermaar and the village of Meerfeld - Doc. official site

South of Meerfeldermaar, the Hinkelsmaar dried up around the year 1840;

The drainage of Hinkelmaar, to exploit peat, empty a part of the year of its waters. Its tuff crater lies under the thick layer of peat 4.8 to 9.5 meters ... his age is estimated to be 17,000 years old. Superficially, the peat layer contains a layer of tuff from the eruption of Meerfelder maar.

The Hinkelsmaar - top view, the bog - down, the maar partially filled by water in March 2009 - photo Panoramio
The Hinkelsmaar - top view, the bog - down, the maar partially filled by water in March 2009 - photo Panoramio

The Hinkelsmaar - top view, the bog - down, the maar partially filled by water in March 2009 - photo Panoramio

The volcanic history of Mosenberg-Reihen group began here 80,000 years ago,with the first eruption. Eruptions are then succeeded on a NNW-SSE axis, on which there are six vents.

Mosenberg up consists of two cinder cones, including a basalt flow, 17 meters thick, that escapes from the most southern cone, and is channeled over 1,600 m in the Horngraben. A career cut its crater in iron horse.

The two maars, Meerfelder maar and Hinkelsmaar, and the volcanic group Mosenberg - the area is intersected by faults - from a didactic panel / Photo © Bernard Duyck / 08.2015

The two maars, Meerfelder maar and Hinkelsmaar, and the volcanic group Mosenberg - the area is intersected by faults - from a didactic panel / Photo © Bernard Duyck / 08.2015

North of the group, Windsborn cinder cone, a little separated from the twins Mosenberg, contains a real crater lake, not a maar, and the only crater lake north of the Alps.

On top of the large cross, whjere we find ejection slag strongly welded, one can admire the sunken Windsborn kratersee.

The Windsborn kratersee - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

The Windsborn kratersee - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Welded scoria of cone Windsborn - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Welded scoria of cone Windsborn - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Maarmuseum Manderscheid

- Vulkaneifel geopark - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

A proximité de Manderscheid, et de ses châteaux Oberburg et Niederburg, qui témoignent des déchirements politiques du Moyen-âge, on découvre deux maars, le maar de Meerfeld et celui de Hinkel, et le complexe volcanique Mosenberg.

Les châteaux médiévaux de Manserscheid - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Les châteaux médiévaux de Manserscheid - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Le Meerfelder maar est la plus grande formation résultant d'une éruption phréatomagmatique de l'Eifel occidental.

Située à l’ouest du massif, la structure mesure 1480 mètres sur 1200 mètres; sa profondeur est de 180 mètres. Le maar proprement dit n'occupe qu'une partie, avec 490 mètres de diamètre. La bourgade romantique de Meerfeld et des champs ont investi le reste du cratère d’explosion.

Le maar est peu profond : 17 à 18 mètres et ses eaux sont polytrophes ; durant les mois d'été, l'eau est trouble et de couleur brunâtre, à cause des algues.

M. Krafft le date d’un peu moins de 11.000 ans.

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

Meerfelder maar - photo Wandermagazin

Meerfeldermaar et le village de Meerfeld - doc. site officiel

Meerfeldermaar et le village de Meerfeld - doc. site officiel

Au sud du Meerfeldermaar, l’Hinkelsmaar s’est asséché vers l’an 1840 ; Le drainage de l'Hinkelmaar, en vue d'exploiter la tourbe, le vide une partie de l'année de ses eaux. Son cratère de tuff gît sous la couche de tourbe épaisse de 4,8 à 9,5 mètres ... son âge est estimé à 17.000 ans. Superficiellement, la couche de tourbe abrite une couche de tuff provenant de l'éruption du Meerfelder maar.

l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio
l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio

l'Hinkelsmaar - en haut, la tourbière - en bas, le maar partiellement rempli par les eaux en mars 2009 - photo Panoramio

L’histoire volcanique du groupe Mosenberg-Reihen a débuté voici 80.000 ans avec la première éruption. Les éruptions se sont ensuite succédé sur un axe NNO-SSE, sur lequel on compte six évents.

Le haut Mosenberg se compose de deux cônes de scories, dont une coulée basaltique, épaisse de 17 mètres, s’échappe du cône le plus au sud, et est canalisée  sur 1.600 m dans le Horngraben. Une carrière entaille son cratère en fer-à-cheval.

Les deux maars, Meerfelder maar et Hinkelsmaar, et le groupe volcanique Mosenberg - la zone est recoupée par des failles - d'après un panneau didactique / photo © Bernard Duyck / 08.2015

Les deux maars, Meerfelder maar et Hinkelsmaar, et le groupe volcanique Mosenberg - la zone est recoupée par des failles - d'après un panneau didactique / photo © Bernard Duyck / 08.2015

Au nord du groupe, le cône de scories Windsborn, un peu séparé des jumeaux du Mosenberg, contient un lac de cratère véritable, pas un maar, et le seul lac de cratère au nord des Alpes. Du haut de la grande croix, où l’on trouve des scories d’éjection fortement soudées, on peut admirer en contrebas le Windsborn kratersee.

Le Windsborn kratersee - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Le Windsborn kratersee - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Scories soudées du cône Windsborn - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Scories soudées du cône Windsborn - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Maarmuseum Manderscheid

- Vulkaneifel geopark - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Besides its many volcanoes, the Eifel massif, in Germany, has some explosion craters, called maar.
They are mostly gathered in the western part of the massif.

 

The eruptive centers of Eifel - the maars are concentrated in the western part of the massif - map from "Vulkane in der Eifel / Hans-Ulrich Schmincke"

The eruptive centers of Eifel - the maars are concentrated in the western part of the massif - map from "Vulkane in der Eifel / Hans-Ulrich Schmincke"

We called "maar" an explosion crater, usually of large diameter, occupied by a lake or clogged, not located on top of an eruptive building, but hacking to the punch the pre-existing bedrock. The fragments torn from the bedrock are still an important part, often predominant, of the products projected by the crater.

The hydrovolcanisme characterizes the maars, and implements phreatic eruptions type sensu stricto,  when the magma underlying, cause of the increased of yhe flow of heat and vaporization of water, remains deeply, or phreatomagmatic eruptions type, where magma and water are involved in various proportions, with output of the magma in the surface.

Maar type structure - Doc. Geomorphology journals

Maar type structure - Doc. Geomorphology journals

In the Eifel massif, there are between 12,000 and 10,000 years ago, the encounter between the waters of the aquifer and the magma dug craters in the bedrock of the massif, dating back to the Devonian (420-359 Ma) ... fragments of rock cooled from the eruptions of maars that we find in surface contain up to 90% of fragments of the bedrock.

The negative morphology of the land after the explosions resulting from the surface collapse;

at the end of the activity, this flat-bottomed depression fills with rocks from collapsing edges of the crater and impact in the bowl. Waterproofed by alteration clays, it can then be occupied by a lake - a maar in German - that forms under rain water and / or groundwater inflows.

Die Dauner Maare - the Schalkenmehrener maar - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Die Dauner Maare - the Schalkenmehrener maar - Photo © Bernard Duyck / 08.2015

Lakes of the Eifel, also called the "Eifel eyes" because of their indigo blue waters are just some examples :the maars of Ulmen, Gemünd, Weinfeld, Schalkenmehren, Immerath, Meerfeld or the Pulvermaar and Holzmaar.

To follow: Meerfeldermaar and Hinkelsmaar, the maars of Daun and the Mosenberg group.

 

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Károly Németh, Ulrike Martin et Gábor Csillag  - «  Pitfalls in erosion level calculation based on remnants of maar and diatreme volcanoes », Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], 3/2007 | 2007, mis en ligne le 01 octobre 2009, consulté le 08 août 2015. URL :http://geomorphologie.revues.org/3822 ;DOI :10.4000/geomorphologie.3822

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Outre ses nombreux volcans, le massif de l’Eifel, en Allemagne, compte quelques cratères d’explosion appelés maars.

Ils sont pour la plupart rassemblés dans la zone ouest du massif.

Les centres éruptifs du massif de l'Eifel - les maars sont concentrés dans la partie ouest du massif - carte in Vulkane der Eifel / Hans-Ulrich Schmincke

Les centres éruptifs du massif de l'Eifel - les maars sont concentrés dans la partie ouest du massif - carte in Vulkane der Eifel / Hans-Ulrich Schmincke

On appelle “maar” un cratère d’explosion, généralement de grand diamètre, occupé par un lac ou colmaté, non situé au sommet d’un édifice éruptif, mais entaillant à l’emporte-pièce le substratum préexistant. Les fragments arrachés à ce substratum constituent toujours une part importante, souvent prédominante, des produits projetés par ce cratère.

C’est l’hydrovolcanisme qui caractérise les maars, et met en œuvre les éruptions de type phréatique sensu stricto, lorsque le magma sous-jacent, à l’origine de l’augmentation du flux de chaleur et de la vaporisation de l’eau, reste en profondeur, ou les éruptions de type phréatomagmatique, dans lesquelles le magma et l’eau interviennent en diverses proportions, avec sortie du magma en surface.

Structure de type maar - doc. Géomorphologie revues

Structure de type maar - doc. Géomorphologie revues

Dans l’Eifel, il y a entre 12.000 et 10.000 ans, la rencontre entre les eaux de l’aquifère et le magma, ont creusé des cratères dans le socle rocheux du massif, datant du Dévonien (420 à 359 Ma) … les fragments de roches refroidis des éruptions de maars qu’on retrouve en surface contiennent jusqu’à 90% de fragment du socle.

La morphologie négative du terrain après les explosions résulte de l’effondrement en surface ; au terme de l’activité, la dépression à fond plat se remplit de roches provenant d’effondrement des bords du cratère et des retombées dans la cuvette. Imperméabilisée par des argiles d’altération,  elle peut être ensuite occupée par un lac – un maar en allemand – qui se forme sous les apports d’eau de pluie et/ou d’eau souterraine.

Die Dauner maare - le Schalkenmehrener maar - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Die Dauner maare - le Schalkenmehrener maar - photo © Bernard Duyck / 08.2015

Des lacs de l’Eifel, appelés aussi les " yeux de l’Eifel " en raison de leur eaux bleu indigo, ne restent que quelques exemplaires, les maars d’Ulmen, de Gemünd, de Weinfeld, de Schalkenmehren, d’Immerath, de Meerfeld ou encore le Pulvermaar et le Holzmaar.

A suivre : Meerfelder maar et Hinkelsmaar, les maars de Daun et le groupe Mosenberg.

 

Sources :

- Vulkane der Eifel – par H-U. Schmincke – éd. Spektrum

- Guide des volcans d’Europe et des Canaries – par M.Krafft et FD. De Larouzière – éd. Delachaux & Niestlé

- Károly Németh, Ulrike Martin et Gábor Csillag  - «  Pitfalls in erosion level calculation based on remnants of maar and diatreme volcanoes », Géomorphologie : relief, processus, environnement [En ligne], 3/2007 | 2007, mis en ligne le 01 octobre 2009, consulté le 08 août 2015. URL :http://geomorphologie.revues.org/3822 ;DOI :10.4000/geomorphologie.3822

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego - escription de la situation le 9.08 en début de soirée par l'INSIVUMEH

Fuego - escription de la situation le 9.08 en début de soirée par l'INSIVUMEH

L’éruption effusive au Fuego / Guatemala débutée au matin du 9 août se poursuit, avec des retombées, un panache montant à 4.700 asl et des bruits de dégazage de turbine d’avion. Le nuage de cendres se déplace vers l’ouest sur 12 km., avec des dépôts signalés sur Sangre de Cristo, Morelia, Santa Sofia et Panimache. Des avalanches de blocs sont décrites comme constantes et différentes directions, qui alimentent le flux de la coulée de lave, qui se déplace dans la barranca Las Lajas, au SE, sur une longueur de 3.000 mètres. L’activité sismique enregistrée est du trémor de basse fréquence, et des séismes LPs lié aux explosions.

La CONRED  a décrété le niveau d’alerte Amarillo phase 2, et recommande la prudence pour les avions dans un secteur de 12 km en direction ouest-sud-ouest.

Fuego - projection et chute de blocs incandescents dans la nuit du 9 août - photo G.Eduardo Catalan via Conred

Fuego - projection et chute de blocs incandescents dans la nuit du 9 août - photo G.Eduardo Catalan via Conred

Toujours au Guatemala, le Pacaya est animé d’une activité strombolienne profonde, accompagnée de petits panaches de cendres. De l’incandescence est rapportée au cratère Mackenney.

Prévision de déplacement des cendres du Dukono le 10.08.2015 - doc. VAAC Darwin

Prévision de déplacement des cendres du Dukono le 10.08.2015 - doc. VAAC Darwin

Le VAAC Darwin signale un panache de cendres s’étendant sur 50 km environ vers le NE au départ du volcan Dukono / Halmahera

 

En Papouasie, les émissions de cendres se poursuivent au Manam. Le VAAC Darwin signale un panache s’étendant sur 14 km au sud-est du volcan, à une altitude de 6.000 mètres, le 9 août au matin.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #actu

A small eruption marked the Nakadake crater of Aso volcano, on the island of Kyushu in the Nippon archipelago, this August 8, 2015 around 12:15 pm, accompanied by an ash plume rising to 600 meters. No injuries were reported.

The activity seems more phreatic, with phases of "jet-like venting" of ash, that typically strombolian.

The JMA maintains the alert level on 2 on a scale of 5, with a forbidden one kilometer zone around the crater.

Source: RSOE EDIS & JMA

Ash emission at Aso volcano, 08.08.2015 / 1:33 p.m. - photo webcam Aso Kumamoto Univ.

Ash emission at Aso volcano, 08.08.2015 / 1:33 p.m. - photo webcam Aso Kumamoto Univ.

In Papua New Guinea, the Darwin VAAC reported small ash emissions at Manam volcano in the recent days: on August 6, he forms a plume of 2,700 meters, drifting 40 km to the northwest. On August 8, ashes emissions have formed a plume 6,500 meters drifting south southwest. The aviation alert level remains at red .

Source: VAAC Darwin reports 7 and 8 August 2015 -
Note in the last report, the final note:
RMK: PILOT REPORTS OF ASH OF 50NM W AYKK. VA unidentifiable ON SAT IMAGERY DUE TO CLOUD MET. HOWEVER, CLEAR CONDITIONS POSSIBLE NEAR Manam SUGGEST VA DETACHED FROM VOLCANO. HEIGHT AND MOVEMENT BASED ON PILOT REPORTS. THE SITUATION WILL BE CLOSELY MONITORED.

Eruption du Manam fin juillet ... et le bruit des scories sui retombent sur les toits

 Manam - the thermal activity is considered as High on August 9 by Mirova / Modis

Manam - the thermal activity is considered as High on August 9 by Mirova / Modis

The activity of Colima / Mexico continues with, on August 8th, a beautiful explosion at 5:19 and to 7:50, another accompanied by a plume of an estimated height of 3,900 meters above the crater.

Civil Protection recommends not borrow the different canyons around Colima, due to lahars formation dangers in times of rain.

Sources:
- Webcams de Mexico
- Tapiro Fotografia / Twitter

Colima - explosion on 08.08.2015 / 5:19 - photo Tapiro

Colima - explosion on 08.08.2015 / 5:19 - photo Tapiro

 Colima - a beautiful plume on 08.08.2015 / 7:51 - photo Tapiro

Colima - a beautiful plume on 08.08.2015 / 7:51 - photo Tapiro

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une éruption de petite taille a marqué le cratère Nakadake du volcan Aso, sur lîle de Kyushu dans l'archipel Nippon, ce 8 août 2015 vers 12h15, accompagnée d’un panache de cendres montant à 600 mètres. Aucun blessé n’est à déplorer.

L’activité semble plus phréatique, avec des phases de " jet-like venting " de cendres, que typiquement strombolienne.

Le JMA maintient le niveau d’alerte  à 2 sur une échelle de 5, avec une zone interdite d’un kilomètre autour du cratère.

Source : RSOE EDIS & JMA

Emission de cendres au volcan Aso, le 08.08.2015 / 13h33 - photo webcam Aso Kumamoto Univ.

Emission de cendres au volcan Aso, le 08.08.2015 / 13h33 - photo webcam Aso Kumamoto Univ.

En Papouasie Nouvelle Guinée, le VAAC Darwin signale de petites émissions de cendres au volcan Manam au cours des derniers jours : le 6 août, il renseigne un panache de 2.700 mètres, dérivant sur 40 km vers le nord-ouest. Le 8 août, les émissions de cendres ont formé un panache de 6.500 mètres dérivant vers le sud- sud-ouest. Le niveau d’alerte aviation reste au rouge.

Source : VAAC Darwin rapports des 7 et 8 août 2015 –

A noter dans le dernier rapport,  la remarque finale :

RMK: PILOT REPORTS OF ASH 50NM W OF AYKK. VA UNIDENTIFIABLE ON SAT IMAGERY DUE TO MET CLOUD. HOWEVER, CLEAR CONDITIONS NEAR MANAM SUGGEST POSSIBLE VA DETACHED FROM VOLCANO. HEIGHT AND MOVEMENT BASED ON PILOT REPORTS. THE SITUATION WILL BE CLOSELY MONITORED. 

 

Manam - l'activité thermique est considérée comme modérée le 8 août par Mirova / Modis

Manam - l'activité thermique est considérée comme modérée le 8 août par Mirova / Modis

L’activité du Colima / Mexique se poursuit avec, le 8 août, une belle explosion à 5h19 et vers 7h50, une autre accompagnée d’un panache d’une hauteur estimée à 3.900 mètres au-dessus du cratère.

La Protection Civile recommande de ne pas emprunter les différents canyons autour du Colima, en raison de dangers de formation de lahars en période de pluie.

Sources :

- Webcams de Mexico

- Tapiro Fotografia / Twitter

Colima - 08.08.2015 / 05h19 - photo Tapiro

Colima - 08.08.2015 / 05h19 - photo Tapiro

Colima - beau panache le 08.08.2015 / 07h51 - photo Tapiro

Colima - beau panache le 08.08.2015 / 07h51 - photo Tapiro

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Panache éruptif du Raung ce 08.08.2015 - photo via L.K.Adam / Twitter

Panache éruptif du Raung ce 08.08.2015 - photo via L.K.Adam / Twitter

D’intenses émissions de cendres du Gunung Raung, combinées à des vents du nord-ouest ont causé une nouvelle fermeture de l’aéroport international de Denpasar / Bali, ce 7 août.

Le panache de cendres se déplacait à 5.000 mètres d’altitude sur 500 km en direction SE ce vendredi matin.

Virgin Australia et Jetstar ont suspendu leurs vols depuis vendredi.

 

New closing Bali Airport due to emissions of Raung
Intense ash emissions Gunung Raung, combined with northwest winds caused a new closure of the international airport in Denpasar / Bali this August 7th.
Ash cloud was moving at 5,000 meters above sea level on 500 km towards SE Friday morning.
Virgin Australia and Jetstar have suspended their flights since Friday.

 

Sources : Jakarta Globe & Skynews.

Panache éruptif du Raung ce 08.08.2015 - photo via L.K.Adam / Twitter

Panache éruptif du Raung ce 08.08.2015 - photo via L.K.Adam / Twitter

Raung - dispersion des cendres ce 08.08.2015 / 03h00 UTC  - doc. RGB Citra Satellite Himawari-8 / via BMKG

Raung - dispersion des cendres ce 08.08.2015 / 03h00 UTC - doc. RGB Citra Satellite Himawari-8 / via BMKG

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog