Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Suwanosejima - 02.03.2016 / 17h31 - webcam JMA

Suwanosejima - 02.03.2016 / 17h31 - webcam JMA

Après une période de calme depuis fin octobre 2015, une nouvelle phase d’activité strombolienne a débuté au Suwanosejima, dans l’archipel des Ryuku au sud du Japon.

L’île de Suwanosejima est formée par un stratovolcan andésitique posssédant deux cratères actifs historiquement. Le sommet du cratère Otake s’est effondré suite à une éruption en 1814 et a créé la caldeira en fer-à-cheval Sakuchi. La dernière manifestation date de 2004 – 2016 (en cours).

Source : Global Volcanism Program - Suwanosejima

Carte de Suwanosejima / GVP - et photos de Tom Pfeiffer / volcanodiscovery au cours d'une excursion lors de  IAVCEI 2013 Scientific Assembly.- un clic pour agrandir.Carte de Suwanosejima / GVP - et photos de Tom Pfeiffer / volcanodiscovery au cours d'une excursion lors de  IAVCEI 2013 Scientific Assembly.- un clic pour agrandir.

Carte de Suwanosejima / GVP - et photos de Tom Pfeiffer / volcanodiscovery au cours d'une excursion lors de IAVCEI 2013 Scientific Assembly.- un clic pour agrandir.

L’éruption débutée le 29 février à 20h au Fuego se maintient avec une énergie constante, des retombées et des ondes de chocs perçues à plus de 25 km du volcan. Le cratère est le siège d’activité strombolienne et de projections et fontaines de lave à 500 mètres au-dessus du bord, qui alimentent une coulée de lave longue de 3.000 mètres dans la barranca Las Lajas et d’avalanche de blocs vers la barranca Honda.

L'activité a diminué en soiréedu 2 février ... la phase éruptive aura duré plus de 40 heures.

Source : Insivumeh & Conred

Le Fuego en activité le 01.02.2016 vu de Guatemala city - photo Pedro Ruiz Reyes via Clima Guatemala / Twitter

Le Fuego en activité le 01.02.2016 vu de Guatemala city - photo Pedro Ruiz Reyes via Clima Guatemala / Twitter

 Fuego - activité nocturne du 01.02.2016 - photo Paul Berger Lou via Clima Guatemala

Fuego - activité nocturne du 01.02.2016 - photo Paul Berger Lou via Clima Guatemala

Au Nicaragua, le lac de lave du Masaya est toujours bien actif. Il est alimenté par une véritable "rivière de lave" , comme le montre la vidéo du 1° mars.

Video Cráter Santiango en completa actividad, este video fue captado la noche de ayer 1ro de Marzo del año 2016.- Imagenes captadas por: José María Salmerón / Geografica de Nicaragua.

Un article du journal Nature, titré " Seafloor doming driven by degassing processes unveils sprouting volcanism in coastal areas ", explique la découverte d’un dôme / gonflement du fond marin actif dans le Golfe de Naples.

Une campagne océanographique regroupant le CNR / Conseil National de la Recherche, l’INGV et l’Université de Florence a permis d’établir en 2014 un nouveau modèle digital de terrain, montrant que le fond marin au sud du port de Naples est caractérisé par un faciès en pente légère interrompu par une structure en dôme, nommée Banco della Montagna / BdM.

Morphologie du golfe de Naples – les points localisent les centres éruptifs sous-marins – les failles principales sont marquées par les lignes rouges – in Nature / Passaro & al. (réf. En sources)

Morphologie du golfe de Naples – les points localisent les centres éruptifs sous-marins – les failles principales sont marquées par les lignes rouges – in Nature / Passaro & al. (réf. En sources)

Cette structure en dôme, de 5 km sur 5.3 km / ~ 25 km², se développe à une profondeur de 100 à 170 mètres et domine le fond marin de 15-20 mètres. Sa morphologie en Hummock est formée de 280 bouches subcirculaires à elliptiques, 665 cônes et 30 zones grêlées (pockmarks), qui représentent le sommet de structures crustales peu profondes incluant des pagodes (formes colonnaires constituées de sédiments chaotiques, ponces et sables), des failles, et de plis qui affectent les fonds marins d’aujourd’hui. Trente-sept zones émettant des gaz ont été identifiées par échosondage et observation directe par un ROV, caractérisées par des fluides acides et l’absence ou une décharge très lente de fluides chauds et saumures.

Détail des cônes, cratères, bouches et pockmarks dans la zone Banco della Montagna -  in Nature / Passaro & al. (réf. En sources)

Détail des cônes, cratères, bouches et pockmarks dans la zone Banco della Montagna - in Nature / Passaro & al. (réf. En sources)

La composition des gaz émis au niveau du Banco della Montagna est compatible avec une source mantellique modifiée par ajout de fluides en relation avec les réactions de décarbonation de roches crustales. L’alignement grossièrement est-ouest du BdM et des volcans d’Ischia, des Champs Phlégréens et du Vésuve, de même que la composition des gaz rejetés, indiquent que les gaz relâchés par le manteau sous la zone de volcanisme Napolitaine se mélangent avec des quantités croissantes de fluides crustaux se déplaçant de l’ouest / Isschia vers l’est / Vésuve.

D’après Guido Ventura, un chercheur de l’INGV, " nous sommes en présence d’une activité corrélée à un phénomène volcanique non associé, pour le moment, à une ascension directe de magma ; toutefois, comme noté lors d’expériences précédentes au Japon, aux Canaries et en Mer Rouge, ces manifestations peuvent dans certains cas précéder la formation de volcans sous-marins ou des explosions hydrothermales ". Il conclue en disant que " l'étude de cette zone représente maintenant un point de départ pour la compréhension de l'activité volcanique sous-marine dans les zones côtières ".

Sources :

- Nature Scientific reports - Passaro, S. et al. Seafloor doming driven by degassing processes unveils sprouting volcanism in coastal areas. Sci. Rep. 6, 22448; doi: 10.1038/srep22448 (2016). - link

- Blue Planet Earth - INGV: "Scoperto un duomo lavico sul fondale del Golfo di Napoli " - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Fuego - an eruption under thousands of stars - photo Sam Dyson / Twitter / 01.03.2016

Fuego - an eruption under thousands of stars - photo Sam Dyson / Twitter / 01.03.2016

In the last 24 hours, the activity of Fuego showed an increase with explosions, a plume of 5000-5500 m. asl with dispersion over 15 km towards S-SE sector, a lava flow descendant over  600 meters towards the barranca Las Lajas and a pyroclastic flow of about 3,000 meters. Ash falls were reported on Morella, Santa Sofia, La Rochella, and Panimache I & II, with a probability of extension.

During the day of 1 March, the explosions continued with a plume rising to 6,000 meters asl, deriving following a change of winds towards northeastern sector over 40 km.

The lava flow was maintained and concerns the ravines Las Lajas and El Jute, reaching a length of 2,000 meters; The avalanches of blocks concern mainly the barranca Honda.

Sources: INSIVUMEH special bulletins 01.03.2016 / 9:40 ET 23h local loc. & Conred

Fuego - 01/03/2016 - photo George Kourounis

Fuego - 01/03/2016 - photo George Kourounis

 Fuego - ash dispersion area - 01/03/2016 - Doc. Conred

Fuego - ash dispersion area - 01/03/2016 - Doc. Conred

An overview of Colima, on 29 February, confirms the growth of the intracrateric dome and an increase of fumerolian activity in the southeast sector.

The Civil Protection reported in a statement : " in the last days, there was seismic activity associated with the rise of magma, and characterized by a very variable fumarole, typical of ascension of materials".
The exclusion zone is maintained at 5 km from the crater, with an extension to 12 km for the barranca Montegrande, for risk of pyroclastic flows and lahars.

Sources: CENAPRED and AngelGuardian.mx

 

Colima - change in fumerolian activity and temperature measurement with the thermal camera - Doc. Univ. Colima 02/29/2016
Colima - change in fumerolian activity and temperature measurement with the thermal camera - Doc. Univ. Colima 02/29/2016Colima - change in fumerolian activity and temperature measurement with the thermal camera - Doc. Univ. Colima 02/29/2016

Colima - change in fumerolian activity and temperature measurement with the thermal camera - Doc. Univ. Colima 02/29/2016

 Colima - the growing dome - photo Univ. Colima 02/29/2016

Colima - the growing dome - photo Univ. Colima 02/29/2016

In Tungurahua, the number of emission tremor episodes, explosions, and fluid movements related to earthquakes has increased since February 27.

Ash emissions reach 4,000 meters above the crater. On the night of 29 February to 1 March, lava fountains are noticed, with emission of ballistic blocks falling 1,500 meters below the crater. Several small pyroclastic flows are reported in the ravines Juive, Mandur, Achupashal and Romero.

Sulfur dioxide emissions reach 1,544 tons / day (Bayushig station) against 209 tonnes / day on 25 February.

Source: IGEPN

 

Tungurahua - seismicity between 1 February and 1 March - Doc. IGEPN

Tungurahua - seismicity between 1 February and 1 March - Doc. IGEPN

Tungurahua - 01/03/2016 - deposits of pyroclastic flows on the upper flanks of the volcano - thermal camera Mandur / IGEPN

Tungurahua - 01/03/2016 - deposits of pyroclastic flows on the upper flanks of the volcano - thermal camera Mandur / IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Fuego - une éruption sous des milliers d'étoiles - photo Sam Dyson / Twitter / 01.03.2016

Fuego - une éruption sous des milliers d'étoiles - photo Sam Dyson / Twitter / 01.03.2016

Au cours des dernières 24 heures, l’activité du Fuego a montré une augmentation avec des explosions, un panache de 5.000 – 5.500 m. asl avec dispersion sur 15 km vers un secteur S-SE, une coulée de lave descendant sur 600 mètres en direction de la barranca Las Lajas et une coulée pyroclastique sur environ 3.000 mètres. Des chutes de cendres sont rapportées sur Morella, Santa sofia, La Rochella, et Panimache I & II, avec une probabilité d’extension.

En cours de journée du 1° mars, les explosions se sont poursuivies avec un panache montant à 6.000 mètres asl, dérivant suivant un changement des vents vers un secteur nord-est, sur 40 km.

La coulée de lave s’est maintenue et concerne les barrancas Las Lajas et El Jute y atteignant une longueur de 2.000 mètres ; les avalanches de blocs concernent quant à elles principalement la barranca Honda.

Sources : Insivumeh bulletins spéciaux du 01.03.2016 / 9h40 locale et 23h loc. & Conred

Fuego - 01.03.2016 - photo Georges Kourounis

Fuego - 01.03.2016 - photo Georges Kourounis

Fuego - aire de dispersion des cendres - 01.03.2016 - doc. Conred

Fuego - aire de dispersion des cendres - 01.03.2016 - doc. Conred

Un survol du Colima, le 29 février, confirme la croissance du dôme intracratérique, ainsi qu’une augmentation de l’activité fumerolienne dans son secteur sud-est. La Protection Civile rapporte dans un communiqué : au cours des derniers jours, on a enregistré une activité sismique associée à la montée du magma, et caractérisée par une fumerolle très variable, typique de l’ascension de matériaux.

La zone d’exclusion est maintenue à 5 km du cratère, avec une extension à 12 km pour la barranca Montegrande, pour risques de coulées pyroclastiques et de lahars.

Sources : Cenapred et AngelGuardian.mx

Colima - variation de l'activité fumerolienne et prise de température à la caméra thermique  - doc. Univ. Colima 29.02.2016
Colima - variation de l'activité fumerolienne et prise de température à la caméra thermique  - doc. Univ. Colima 29.02.2016Colima - variation de l'activité fumerolienne et prise de température à la caméra thermique  - doc. Univ. Colima 29.02.2016

Colima - variation de l'activité fumerolienne et prise de température à la caméra thermique - doc. Univ. Colima 29.02.2016

Colima - le dôme en croissance - photo Univ. Colima 29.02.2016

Colima - le dôme en croissance - photo Univ. Colima 29.02.2016

Au Tungurahua, le nombre d’épisodes de trémor d’émission, d’explosions, et de séismes liés aux mouvements de fluides ont augmenté depuis le 27 février.

Les émissions de cendres  atteignent 4.000 mètres au-dessus du cratère. Dans la nuit du 29 février au 1° mars, des fontaines de lave sont remarquées, avec émission de blocs balistiques retombant sur 1.500 mètres sous le cratère. Plusieurs petites coulées pyroclastiques sont signalées dans les ravines Juive, Mandur, Achupashal et Romero.

Les émissions de dioxyde de soufre atteignent 1.544 tonnes/jour (station Bayushig) contre 209 tonnes/jour le 25 février.

Source : IGEPN

Tungurahua - sismicité entre le 1° février et le 1° mars - Doc. IGEPN

Tungurahua - sismicité entre le 1° février et le 1° mars - Doc. IGEPN

Tungurahua - 01.03.2016 - dépôts des coulées pyroclastiques sur les flancs supérieurs du volcan - caméra thermique Mandur / IGEPN

Tungurahua - 01.03.2016 - dépôts des coulées pyroclastiques sur les flancs supérieurs du volcan - caméra thermique Mandur / IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

In Nicaragua, the situation of active volcanoes remains unstable.

Momotombo still has ash explosions, less important but regular.
Masaya still has its active lake, brewed by significant convective motions and
at Telica, glow was observed following a fracture on the crater floor.

Source: Red Sismologica of Nicaragua

Some explosions of Momotombo, respectively on 28.02 / 11:39 - 29.02 / 9:27 -  29.02./ 10.15 - photos webcams Red Sismologica of NicaraguaSome explosions of Momotombo, respectively on 28.02 / 11:39 - 29.02 / 9:27 -  29.02./ 10.15 - photos webcams Red Sismologica of Nicaragua
Some explosions of Momotombo, respectively on 28.02 / 11:39 - 29.02 / 9:27 -  29.02./ 10.15 - photos webcams Red Sismologica of Nicaragua

Some explosions of Momotombo, respectively on 28.02 / 11:39 - 29.02 / 9:27 - 29.02./ 10.15 - photos webcams Red Sismologica of Nicaragua

Since February 28 evening, Fuego knows a further increase in the tremor, in connection with a lava emission; the lava flow measuring 500 meters towards the barranca Las Lajas, on the southeast flank.

Moderate to heavy explosions, at a rate of 6 to 10 per hour, can be heard more than 14 km, and accompanied by incandescent pulsatile emissions high of one hundred meters and by fall of blocks within the scope of the volcano to the north -East.

Sources: INSIVUMEH & Conred

Fuego - 02/28/2016 nocturnal activity seen by Landsat 8 banda 7 (SWIR) - Rudiger Wolf Escobar

Fuego - 02/28/2016 nocturnal activity seen by Landsat 8 banda 7 (SWIR) - Rudiger Wolf Escobar

 Fuego - 01/03/2016 respectively at 6:20 & 6:21, with the lava flow - webcam pictures Insivumeh Fuego - 01/03/2016 respectively at 6:20 & 6:21, with the lava flow - webcam pictures Insivumeh

Fuego - 01/03/2016 respectively at 6:20 & 6:21, with the lava flow - webcam pictures Insivumeh

In Ecuador, the Tungurahua activity is considered moderate by IGEPN.

Despite the cloud cover, a moderately loaded ash plume was observed on February 29 at 15:30, rising to 1,500 meters above the crater. Ash falls affecting sectors of Mocha, and ground vibrations recorded on Manzano, Pillate, Patilahua and Tungurahua Observatory. Glow in the crater is observed on February 29 at 20 am local, as well as 4 small explosions, loud and vibrating floor and windows.

Last clear view of the top of Tungurahua - photo Jose Luis Espinosa-Naranjo 02.28.2016 / 3:02 p.m. loc.

Last clear view of the top of Tungurahua - photo Jose Luis Espinosa-Naranjo 02.28.2016 / 3:02 p.m. loc.

The activity of Sinabung, in the night of 29 February to 1 March, unfortunately poorly documented by the observatories, was photogenic with Strombolian explosions.
 

Sinabung - strombolian activity 02.29.2019 / 11:28 p.m. & 11:29 p.m. - Photo endrolewa
Sinabung - strombolian activity 02.29.2019 / 11:28 p.m. & 11:29 p.m. - Photo endrolewa

Sinabung - strombolian activity 02.29.2019 / 11:28 p.m. & 11:29 p.m. - Photo endrolewa

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au Nicaragua, la situation des volcans en activité reste instable.

Le Momotombo présente toujours des explosions de cendres, moins importantes, mais régulières.

Le Masaya a toujours son lac actif, brassé de mouvements convectifs importants  et

Au Telica, de l’incandescence est observée, suite à une fracture sur le plancher du cratère.

Source : Red Sismologica de Nicaragua

Quelques explosions au Momotombo respectivement le 28.02 / 11h39 - le 29.02 /9h27 - le 29.02./ 10h15 - photo Red Sismologica de NicaraguaQuelques explosions au Momotombo respectivement le 28.02 / 11h39 - le 29.02 /9h27 - le 29.02./ 10h15 - photo Red Sismologica de Nicaragua
Quelques explosions au Momotombo respectivement le 28.02 / 11h39 - le 29.02 /9h27 - le 29.02./ 10h15 - photo Red Sismologica de Nicaragua

Quelques explosions au Momotombo respectivement le 28.02 / 11h39 - le 29.02 /9h27 - le 29.02./ 10h15 - photo Red Sismologica de Nicaragua

Depuis le 28 février au soir, le Fuego connait une nouvelle augmentation du trémor, en relation avec une émission de lave ; la coulée de lave mesure 500 mètres en direction de la barranca Las Lajas, sur le flanc sud-est.

Les explosions modérées à fortes, au rythme de 6 à 10 par heure, sont audibles à plus de 14 km, et accompagnées d’émissions incandescentes pulsatiles hautes d’une centaine de mètres et de retombées de blocs dans le périmètre du volcan  vers le nord-est.

Sources : Insivumeh & Conred

Fuego - activité nocturne du 28.02.2016 vue par Landsat 8 banda 7 (SWIR) - Rudiger Escobar Wolf

Fuego - activité nocturne du 28.02.2016 vue par Landsat 8 banda 7 (SWIR) - Rudiger Escobar Wolf

Fuego - 01.03.2016 , respectivement à 6h20 & 6h21, avec la coulée de lave  - images webcam InsivumehFuego - 01.03.2016 , respectivement à 6h20 & 6h21, avec la coulée de lave  - images webcam Insivumeh

Fuego - 01.03.2016 , respectivement à 6h20 & 6h21, avec la coulée de lave - images webcam Insivumeh

En Equateur, l’activité du Tungurahua est qualifiée de modérée par l’IGEPN.

Malgré la couverture nuageuse, un panache modérément chargé en cendres est observé le 29 février à 15h30, montant à 1.500 mètres au-dessus du cratère. Des chutes de cendres affectent les secteurs de Mocha, et des vibrations du sol enregistrées à Manzano, Pillate, Patilahua et à l'Observatoire du Tungurahua. De l’incandescence est observable dans le cratère, le 29 février vers 20 h locale, ainsi que 4 petites explosions, bruyantes et faisant vibrer sol et fenêtres.

Dernière vision claire du sommet du Tungurahua - photo José Luis Espinosa-Naranjo 28.02.2016 / 15h02 loc.

Dernière vision claire du sommet du Tungurahua - photo José Luis Espinosa-Naranjo 28.02.2016 / 15h02 loc.

L’activité du Sinabung, dans la nuit du 29 février au 1° mars, malheureusement peu documentée par les observatoires, était photogénique avec des explosions stromboliennes.

Sinabung - activité strombolienne du 29.02.2019 / 23h28 & 23h29 - photos endrolewa
Sinabung - activité strombolienne du 29.02.2019 / 23h28 & 23h29 - photos endrolewa

Sinabung - activité strombolienne du 29.02.2019 / 23h28 & 23h29 - photos endrolewa

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog