Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Santiaguito - explosion du 03.07.2016  - photo Douglas Barillas via Stereo 100 Noticias

Santiaguito - explosion du 03.07.2016 - photo Douglas Barillas via Stereo 100 Noticias

Le dôme Caliente du Santiaguito a été le siège d'une explosion forte, accompagnée d'un panache montant à 4,500 mètres asl avant de se déplacer vers l'ouest sur 30 km, et de coulées pyroclastiques longues de 2,000 mètres sur les flancs sud, ce 3 juillet / 16h55.

Santiaguito lahar du 03.07.2016 - photo du río Nima I, afluent du río Samalá - vue générale RBC Noticias GT - close-up via Conred
Santiaguito lahar du 03.07.2016 - photo du río Nima I, afluent du río Samalá - vue générale RBC Noticias GT - close-up via Conred

Santiaguito lahar du 03.07.2016 - photo du río Nima I, afluent du río Samalá - vue générale RBC Noticias GT - close-up via Conred

L'Insivumeh annonce de petits lahars ce 3 juin vers 16h50 au Santiaguito ; les cendres et matériaux fins des éruptions et coulées pyroclastiques précédentes sont remobilisées par les pluies, pour former un flux de 30 mètres sur 15. Ils affectent pour l'instant les rios Cabello de Angel et Nima I.

 

Sources : Insivumeh & Conred

Copahue - 03.06.2016 - activité strombolienne dans le cratère actif  - photo Sernageomin

Copahue - 03.06.2016 - activité strombolienne dans le cratère actif - photo Sernageomin

Un survol du Copahue, au Chili, a permis de constater la construction d'un petit spatter cône à l'intérieur du cône de cendres intracratèrique ; il est animé d'une activité de type strombolienne.

 

Source : Sernageomin / Twitter

Copahue - 03.06.2016 - activité strombolienne dans le cratère actif , et formation d'un cône pyroclastique intracratérique - photo Sernageomin

Copahue - 03.06.2016 - activité strombolienne dans le cratère actif , et formation d'un cône pyroclastique intracratérique - photo Sernageomin

L'activité du Sinabung se maintient, avec des explosions les 1, 2 et 3 juillet 2016.

 

Sources : photographes Endro Lewa et du groupe Beidar Sinabung

Sinabung - 01.07.2016 / 17h30 - photo Endro Lewa

Sinabung - 01.07.2016 / 17h30 - photo Endro Lewa

Sinabung - 02.07.2016 / 13h37 - photo Endro Lewa

Sinabung - 02.07.2016 / 13h37 - photo Endro Lewa

Sinabung -  03.07.2016 / 18h29 - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Sinabung - 03.07.2016 / 18h29 - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

L'avancée de la coulée de lave 61g sur le Pali Pulama / Pu'u O'o se poursuit.

Le front de lave, constitué de lave pahoehoe, était ce samedi à environ 2,9 km de l'océan ; il a avancé entre le 30 juin et le 2 juillet de 140 mètres par jour.

A la base du Pali, la lave s'observe sous forme de coulée a'a toujours active. Les canaux de lave ouverts actifs sur le haut du Pali il ya quelques jours se sont couverts d'une belle croûte, mais certains restent actifs.

 

Sources : HVO et Big Island video news

Hawaii - La coulée 61g reste active sur la plaine costale ; le front, à l'avant-plan, est constitué de lave pahoehoe, tandis que la coulée a'a est active à la base du Pali, en fond d'image – photo HVO 02.07.2016

Hawaii - La coulée 61g reste active sur la plaine costale ; le front, à l'avant-plan, est constitué de lave pahoehoe, tandis que la coulée a'a est active à la base du Pali, en fond d'image – photo HVO 02.07.2016

Big Island Video News / by David Corrigan, Mick Kalber, seelava.com, and USGS. Voice of Sherry Bracken

Hawaii – coulée 61g – lave pahoehoe en terrain plus plat (à l'avant-plan) , et lave a'a à la base  du Pali  (en haut de la photo) – photo HVO

Hawaii – coulée 61g – lave pahoehoe en terrain plus plat (à l'avant-plan) , et lave a'a à la base du Pali (en haut de la photo) – photo HVO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un article dans le "Journal of Volcanology and Geothermal Research", par Anny Parker & al., analyse la subsidence de toute la région du Lassen Volcanic center depuis le milieu des années 90.

De nombreuses données In SAR(*), corrigées par le North American Regional Rea Analysis, ont confirmé la déformation entre 1992 et 2010 : on obtient une subsidence d'une zone étendue de 30 à 40 km de large, centrée sur le Reading peak au sud-est du Lassen peak, caractérisée par un ratio d'environ 10 mm par an ... soit plus ou moins 18 cm depuis la dernière éruption en 1915. Les études sur les années antérieures suggèrent une subsidence qui a débutée depuis les années 80.

( * InSAR : Interferometric Synthetic Aperture Radar)

La confrontation des données donne un ratio élevé entre les déplacements horizontaux à verticaux de plus de 3:1, avec une source localisée à une profondeur de 8,3 km.

 

Lassen Volcanic center : Reading peak vu de Bumpass Mt.  - photo Summitpost

Lassen Volcanic center : Reading peak vu de Bumpass Mt. - photo Summitpost

2016.06 Zone en subsidence du Lassen Volcanic center (grand triangle : Lassen peak - petit triangle : Reading peak) -  doc. WALKER AND OTHERS (2016), JOURNAL OF VOLCANOLOGY AND GEOTHERMAL RESEARCH

2016.06 Zone en subsidence du Lassen Volcanic center (grand triangle : Lassen peak - petit triangle : Reading peak) - doc. WALKER AND OTHERS (2016), JOURNAL OF VOLCANOLOGY AND GEOTHERMAL RESEARCH

On discute actuellement la cause de cette subsidence : en premier, s'impose l'hypothèse d'un refroidissement et d'une cristallisation du magma, avec perte de volume, après les éruptions qui ont marqué le Lassen peak en 1914-1917 ; ceci pourrait aussi être lié à l'activité hydrothermale, ou à un contexte d'extension de la croûte.

L'étude constate en effet une corrélation possible entre le timing d'une subsidence plus importante (entre 2004 et 2007) et de nombreux séismes au sein du système hydrothermal Lassen. Le début de ces séismes pourrait être en liaison avec le séisme de Landers de magnitude 7,3 en 1992; son hypocentre localisé à 840 hm km du Lassen peak semble y avoir déclenché un séisme de M 3,5 endéans les 13 minutes. Les liens de cause à effet nécessite une étude plus approfondie.

Lassen Peak - éruption du 22.05.1915 - photo d'archives F.R. Eldredge - Lassen Nat Park

Lassen Peak - éruption du 22.05.1915 - photo d'archives F.R. Eldredge - Lassen Nat Park

Lassen Peak hydrothermal area / - Bumpass hell - doc NPS

Lassen Peak hydrothermal area / - Bumpass hell - doc NPS

Lassen peak national park - carte USGS

Lassen peak national park - carte USGS

Des failles locales, impliquant la Province Basin and Range ( voir extension de cette zone, et chaleur de la croûte à cet endroit) sont peut-être aussi liées au magmatisme du Lassen Volcanic center, et à une subsidence plus importante par rapport à des zones plus froides ,,, comme pour Medicine Lake, un autre volcan de la chaîne des Cascades, où sont pointées des forces tectoniques et un refroidissement du corps magmatique en profondeur. Cette combinaison de causes pourrait être commune pour la chaîne des Cascades.

Le site de Medicine Lake - photo archives USGS

Le site de Medicine Lake - photo archives USGS

Pour l'instant, plus de questions que de réponses, et un vaste champ d'études pour connaître la cause de la subsidence d'une douzaine de volcans dans le monde, grâce entre autre à l'utilisation des nouvelles technologies (surveillances GPS et Insar) pouvant déterminer les modifications verticales et horizontales impliquées dans les phénomènes de subsidence, et l'étude du comportement des volcans entre leurs éruptions ... avis aux futurs étudiants pour un bon sujet de thèse.

 

Sources :

- Lassen Peak Is Sinking, and Volcanologists Don’t Know Why – Eruption blog / E.Klemetti / Wired – link

- Time-scale and mechanism of subsidence at Lassen Volcanic Center, CA, from InSA – by Amy L. Parker,& al. - link

- Global Volcanism Program – Lassen volcanic centerlink

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Santiaguito - big explosion 01.07.2016 / 9:20 view from Quetzaltenango - photo Conred

Santiaguito - big explosion 01.07.2016 / 9:20 view from Quetzaltenango - photo Conred

Guatemala's Santiaguito had on 1 July 2016 two strong explosions.

The first, at 9:20, generated a plume quickly climbing to about 5,000 meters asl, wearing a pileus, and moving toward the southwest. Pyroclastic flows occurred in the ravines south of the volcanic complex.

The Conred warns against ballistic projections reaching the meter in diameter, up more than 3 kilometers from the perimeter of the dome ... beware, some observation points are in this area.

The second explosion grew less rapidly, and was accompanied by a beautiful plume also.

Ash falls were reported in the southeastern Chiapas, among other Tapachula, Frontera Hidalgo, Tuxtla Chico Metapa Dominguez.


Sources: Conred and INSIVUMEH

 

 

Sources: Conred and INSIVUMEH Santiaguito 01/06/2016 - Development of the eruptive column, with a lateral bud, and summital pileus - a click to enlarge - Photos ConredSources: Conred and INSIVUMEH Santiaguito 01/06/2016 - Development of the eruptive column, with a lateral bud, and summital pileus - a click to enlarge - Photos Conred

Sources: Conred and INSIVUMEH Santiaguito 01/06/2016 - Development of the eruptive column, with a lateral bud, and summital pileus - a click to enlarge - Photos Conred

The Sinabung, always active on the Indonesian island of Sumatra, introduced this July 1st some nice explosions.

They were accompanied by plumes of ash and small pyroclastic flows, at 13:05, 9:22 p.m. and 5:22 p.m. , with eruptive columns respectively amount to 3,000, 2,500 and 1,000 meters

 

Sinabung - 01.06.2016 / 1:05 p.m. - photo PVMBG

Sinabung - 01.06.2016 / 1:05 p.m. - photo PVMBG

Sinabung - 01.06.2016 / 5:22 p.m. - photo Firdaus Surbakti / via Beidar Sinabung

Sinabung - 01.06.2016 / 5:22 p.m. - photo Firdaus Surbakti / via Beidar Sinabung

At Kilauea, the 61g lava flows has reached the coastal plain on June 29.

The volume of lava is huge, with many outbreaks, both pahoehoe that a'a lava, different skyligts at the top of Pali, evidence of the continuation of the tunnel construction process.

The lava flow  is gradually and completely transformed into an a'a lava to descend the steepest section of Pulama Pali, and lengthens while gaining in height ;  it is clear that the casting channeled becomes the main lava tunnel, while blocks of incandescent lava are downing the slope. The amount of heat from the lava field creates turbulence in his aplomb

June 30 afternoon, the front of the lava flow was, according to the HVO, to 150 meters from the base of Pali, near the western boundary of the Royal Gardens subdivision. It measures 7.6 kilometers along the axis of the tunnel.

 

Sources: HVO and Paradise Helicopters

The '61g' lava flow, Kilauea, Hawaii! :) VIDEO: Mick Kalber, Tropical Visions Video, Inc.

Pu'u O'o -  The 29.06.2016's lava a'a flow front was supplied by a narrow channelized section on the steep portion of the pali. ; in the foreground, lava pahoehoe - photo HVO

Pu'u O'o - The 29.06.2016's lava a'a flow front was supplied by a narrow channelized section on the steep portion of the pali. ; in the foreground, lava pahoehoe - photo HVO

Pu'u O'o' - 2016.06.30 - Channelized ʻaʻā remains active on the steep portion of the pali, with several parallel channels of swiftly moving lava. - photo HVO

Pu'u O'o' - 2016.06.30 - Channelized ʻaʻā remains active on the steep portion of the pali, with several parallel channels of swiftly moving lava. - photo HVO

Pu'u O'o - Lava flow on Pali - 30.06.2016 / 6h - photo Paradise helicopters

Pu'u O'o - Lava flow on Pali - 30.06.2016 / 6h - photo Paradise helicopters

The '61g' lava flow, Kilauea, Hawaii - VIDEO: Mick Kalber, Tropical Visions Video, Inc.

The alert level of Pavlof alert was raised to Avisory / aviation code Yellow on 19/06/2016 by the AVO.

This follows an increase of seismicity in the last 24 hours and observing emissions of minor vapors.

The last eruption of Pavlof date of mid-May 2016, and follows another end of March 2016.

 

Source: Alaska Volcano Observatory - USGS

 

Pavlof - 07/01/2016 - MRS PS4A the last 24 hours / 5 minutes inervalle - Doc. AVO

Pavlof - 07/01/2016 - MRS PS4A the last 24 hours / 5 minutes inervalle - Doc. AVO

Pavlof - the eruption of March 28, 2016 / 11:14 - photo Almandmoss, Nahshon

Pavlof - the eruption of March 28, 2016 / 11:14 - photo Almandmoss, Nahshon

In Chile, the level of technical alert of Planchon-Peteroa volcano was raised to Amarilla, activating the Civil protection at all levels, following an increase (already reported) of the seismicity, concentrated in an area immediately below the main crater.

A fracture system activation process could facilitate the ascent of magma and trigger an eruption in weeks / months.

Source: SERNAGEOMIN

Planchón-Peteroa - photo 07.01.2016 SERNAGEOMIN / Claudia Parra Bucarey

Planchón-Peteroa - photo 07.01.2016 SERNAGEOMIN / Claudia Parra Bucarey

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Santiaguito forte explosion du 01.07.2016 / 9h20, vue de Quetzaltenango - photo Conred

Santiaguito forte explosion du 01.07.2016 / 9h20, vue de Quetzaltenango - photo Conred

Au Guatemala, le Santiaguito a connu le 1° juillet 2016 deux fortes explosions. La première, à 9h20, a généré un panache montant rapidement à environ 5.000 mètres asl, coiffé d’un pileus, et se déplaçant vers le sud-ouest. Des coulées pyroclastiques ont eu lieu dans les barrancas situées au sud du complexe volcanique.

La Conred met en garde contre les projections balistiques de diamètre atteignant le mètre, jusqu’à plus de 3 kilomètres du périmètre des dômes … attention, certains points d’observations sont dans cette zone.

La deuxième explosion s’est développée moins rapidement, et a été accompagnée d’un beau panache également.

De chutes de cendres sont rapportées sur le sud-est du Chiapas, entre autre à Tapachula, Frontera Hidalgo, Tuxla Chico et Metapa de Dominguez.

 

Sources : Conred et Insivumeh

Santiaguito 01.06.2016 - développement de la colonne éruptive, avec un bourgeonnement latéral, et du pileus sommital -  un clic pour agrandir - photos Conred Santiaguito 01.06.2016 - développement de la colonne éruptive, avec un bourgeonnement latéral, et du pileus sommital -  un clic pour agrandir - photos Conred

Santiaguito 01.06.2016 - développement de la colonne éruptive, avec un bourgeonnement latéral, et du pileus sommital - un clic pour agrandir - photos Conred

Le Sinabung, toujours bien actif sur l’île indonésienne de Sumatra, a présenté ce 1° juillet quelques belles explosions.

Elles se sont accompagnées de panaches de cendres et petites coulées pyroclastiques, à 13h05, 17h22 et 21h22, avec des colonnes éruptives respectivement montant à 3.000, 2.500 et 1.000 mètres

Sinabung - 01.06.2016 / 13h05 - photo PVMBG

Sinabung - 01.06.2016 / 13h05 - photo PVMBG

Sinabung - 01.06.2016 / 17h22 - photo Firdaus Surbakti / via Beidar Sinabung

Sinabung - 01.06.2016 / 17h22 - photo Firdaus Surbakti / via Beidar Sinabung

Au Kilauea, la coulée 61g a atteint la plaine costale le 29 juin. Le volume de lave est énorme, avec de nombreux outbreaks, tant de lave pahoehoe que a’a, différents skyligts au sommet du Pali, évidence de la continuation du processus de construction de tunnel.

La coulée se transforme progressivement et complètement en a’a pour descendre la section plus abrupte du Pali Pulama, et s’allonge tout en gagnant en hauteur, et il est clair que la coulée canalisée devient le principal tunnel de lave, tandis que des blocs de lave incandescents descendent la dénivellation. La quantité de chaleur  émanant du champ de lave crée de la turbulence à son aplomb

Le 30 juin, en après-midi, le front de la coulée se trouvait, selon l’HVO, à 150 mètres de la base du Pali, près de la limite ouest de la subdivision Royal Gardens. Elle mesure 7,6 km en suivant l’axe du tunnel.

 

Sources : HVO et Paradise helicopters

Pu'u O'o - 29.06.2016 - le front de lave a'a canalisé sur le Pali - à l'avant-plan, de la lave pahoehoe - photo HVO

Pu'u O'o - 29.06.2016 - le front de lave a'a canalisé sur le Pali - à l'avant-plan, de la lave pahoehoe - photo HVO

Pu'u O'o' - 30.06.2016.0 - la coulée a'a reste active sur la portion escarpée du Pali, avec divers bras parallèles canalisés  - photo HVO

Pu'u O'o' - 30.06.2016.0 - la coulée a'a reste active sur la portion escarpée du Pali, avec divers bras parallèles canalisés - photo HVO

Pu'u O'o - coulée de lave sur le Pali - 30.06.2016 / 6h - incandescence de la coulée et du front de lave - photo Paradise helicopters

Pu'u O'o - coulée de lave sur le Pali - 30.06.2016 / 6h - incandescence de la coulée et du front de lave - photo Paradise helicopters

The '61g' lava flow, Kilauea, Hawaii! :) VIDEO: Mick Kalber, Tropical Visions Video, Inc.

Le niveau d’alerte du Pavlof a été relevé à Avisory / code aviation Yellow ce 19.06.2016 par l’AVO.

Ceci fait suite à une augmentation de la sismicité au cours des dernières 24 heures et l’observation d’émissions de vapeurs mineures.

La dernière éruption du Pavlof date de mi-mai 2016, et fait suite à une autre de fin mars 2016.

 

Source : Alaska Volcano Observatory - USGS

Pavlof - 01.07.2016 - RSAM  PS4A des dernières 24 heures / 5 minutes d'inervalle - Doc. AVO

Pavlof - 01.07.2016 - RSAM PS4A des dernières 24 heures / 5 minutes d'inervalle - Doc. AVO

Pavlof  -  l'éruption du 28 mars 2016 / 11h14  - photo Almandmoss, Nahshon

Pavlof - l'éruption du 28 mars 2016 / 11h14 - photo Almandmoss, Nahshon

Au Chili,  le niveau de l’alerte technique du Planchon-Peteroa a été relevé à Amarilla, activant la Protection Civile à tous les niveaux, suite à une augmentation (déjà signalée) de la sismicité, concentrée dans une zone située immédiatement en contrebas du cratère principal. Un processus d’activation du système de fractures pourrait faciliter l’ascension du magma et déclencher une éruption en termes de semaines/mois.

Source ; Sernageomin

Planchon Peteroa - photo 01.07.2016 Sernageomin / Claudia Bucarey Parra

Planchon Peteroa - photo 01.07.2016 Sernageomin / Claudia Bucarey Parra

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
ROV Deep Discover on the vents of Chamorro seamount - 2016.06.24 - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

ROV Deep Discover on the vents of Chamorro seamount - 2016.06.24 - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

The exploration season of NOOA 2016 / Okeanos Explorer on the Mariana volcanic arc continues to give us surprises.

Hydrothermal vents are most often located in areas volcanicaly or tectonically active. Exploration of the Chamorro seamount - 20.8 ° N ° E 144 683 - which knows no historical eruptions, let not presaged the discovery of new vents.

Map of the arc of the Marianas northern part - Modified from Fryer et al. (1999)

Map of the arc of the Marianas northern part - Modified from Fryer et al. (1999)

On 24 June 2016, the ROV Deep Discover begins his dive to 980 meters on the outer southeast slopes of the summit crater of Chamorro, and crosses a fragmented ocean floor, made of volcanic ash, pebbles and rocks.

The first discovery is a small fireplace with vent emits fluid to 10.5 ° C.
A descent into the crater allows to document an additional hydrothermal activity in a field of unknow vents. The mouths of the chimneys, high of only one to two meters, are small, but emit fluids at 31.14 ° C.

Video courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - Heard on the video: Dr. Shirley Pomponi & Dr. Patricia Fryer

The dominant fauna during this dive is known to be found in common association with vents: Stylasteridae corals, Alvinoconcha snails, alvinocarididae shrimp, and crabs.

More special, amphipods, rare blind lobsters, demosponges, cutthroat eels and rattails.
 

Chamorro vent field fauna - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Chamorro vent field fauna - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Source : NOAA - Okeanos Explorer - 2016 Deepwater Exploration of the Marianas - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Le ROV Deep Discover sur les évents du Chamorro seamount - 2016.06.24 - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Le ROV Deep Discover sur les évents du Chamorro seamount - 2016.06.24 - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

La saison d’exploration du NOOA 2016 / Okeanos Explorer sur l’arc volcanique des Mariannes continue à nous apporter des surprises.

Des évents hydrothermaux sont le plus souvent localisés dans des zones actives volcanologiquement ou tectoniquement. L’exploration du seamount Chamorro - 20.8°N, 144.683°E -, qui ne connait pas d’éruptions historiques, ne laissait pas présager la découverte de nouveaux évents.

Carte de l'arc des Mariannes partie nord  - Modified from Fryer et al. (1999).

Carte de l'arc des Mariannes partie nord - Modified from Fryer et al. (1999).

Le 24 juin 2016, le ROV Deep Discover commence sa plongée à 980 mètres sur les pentes extérieures sud-est du cratère sommital du Chamorro, et traverse un plancher océanique fragmenté, composé de cendres volcaniques, de galets et rochers.

La première trouvaille est une petite cheminée dont l’évent émet des fluides à 10,5 °C.

Une descente dans le cratère permet de documenter une activité hydrothermale additionnelle, dans un champ d’évents inconnu. Les bouches des cheminées, hautes de seulement un à deux mètres, sont petites, mais émettent des fluides à 31,14°C.

Video courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas. - Heard on the video: Dr. Shirley Pomponi & Dr. Patricia Fryer

La faune dominante au cours de cette plongée est une association commune aux évents : des coraux stylasteridae, des escargots Alvinoconcha, des crevettes Alvinocarididae, et des crabes. Plus spéciales, des amphipodes, de rares homards aveugles, des démosponges, des anguilles et des grenadiers.

Faune du Chamorro vent field - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Faune du Chamorro vent field - courtesy of the NOAA Office of Ocean Exploration and Research, 2016 Deepwater Exploration of the Marianas.

Source : NOAA - Okeanos Explorer - 2016 Deepwater Exploration of the Marianas - link

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6

Articles récents

Hébergé par Overblog