Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Après l'éruption de 1980 au St Helens, les géophysiciens ont étudié les mouvements magmatiques sous le volcan ... ils ont conclu à une accumulation du magma dans des chambres peu profondes situées dans la croûte terrestre à une profondeur comprise entre 3 et 12 km.

La question de l'origine du magma dans la croûte et de la migration de celui-ci pour générer les éruptions vient d'être analysée dans une étude de l'Université du Nouveau Mexique.

St Helens en automne - photo MSH Inst / KR Backwoods

St Helens en automne - photo MSH Inst / KR Backwoods

Les auteurs, Steven Hansen et Brandon Schmandt, réfutent l'idée de la montée de matériaux en fusion directement du manteau sous le St Helens.

L'imagerie sismique révèle la présence d'un manteau froid sous le volcan : le manque de vagues P réfléchies sous le cratère du volcan suggère qu'il est situé au sommet d'un coin du manteau froid, presque solide, serpentinisé. Plus à l'Est, l'énergie sismique réfléchie augmente de 10 à 30%, avec un fort contraste matériel entre croûte et manteau sous-jacent.

Modèle 2D thermique du système de subduction des Cascades dans le centre Oregon et interprétation géologique – la zone hachurée marque la région du coin du manteau où la serpentine est stable (vers 700°C). Les points blancs précisent la localisation des séismes de très longue périose (DLP). Les flèches montrent les deux voies possibles de migration latérale du magma vers le St Helens. - doc. in Seismic evidence for a cold serpentinized mantle wedge beneath Mount St Helens – S.M. Hansen, B.Schamandt & al.

Modèle 2D thermique du système de subduction des Cascades dans le centre Oregon et interprétation géologique – la zone hachurée marque la région du coin du manteau où la serpentine est stable (vers 700°C). Les points blancs précisent la localisation des séismes de très longue périose (DLP). Les flèches montrent les deux voies possibles de migration latérale du magma vers le St Helens. - doc. in Seismic evidence for a cold serpentinized mantle wedge beneath Mount St Helens – S.M. Hansen, B.Schamandt & al.

Les auteurs de cette étude proposent une génération du magma plus à l'est, avec migration latérale dans le manteau ; ceci avalisé à la fois par la position décentrée du St Helens par rapport à l'arc volcanique des Cascades et l'enregistrement de séismes LP à une profondeur de 23-44 km au sud-ouest du volcan.

Deux voies de migration restent possible : l'une par le croûte moyenne (A sur le schéma du système de subduction) et l'autre au travers du coin du manteau (B sur le schéma du système de subduction). Les observations futures dans le cadre du projet IMUSH / Imagning Magma Under St Helens devraient mener à une meilleure compréhension des zones de subduction.

Carte de l'arc volcanique des Cascades, avec le St Helens décentré - carte USGS / Lyn Topinka

Carte de l'arc volcanique des Cascades, avec le St Helens décentré - carte USGS / Lyn Topinka

Le Mt St Helens vu de Johnston ridge - photo Nathan Garner /  MSHI

Le Mt St Helens vu de Johnston ridge - photo Nathan Garner / MSHI

Sources :

- Seismic evidence for a cold serpentinized mantle wedge beneath Mount St Helens – S.M. Hansen, B.Schamandt & al. - link 

- IMUSH - link

UNM newsroom - Researchers find evidence for a cold, serpentinized mantle wedge beneath Mt. St. Helens - link 

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Since the end of October, webcams show a return of the summit dome at Colima, which has small block avalanches.
On 1 November at 2:59 local, a greater collapse generated a large avalanche.


Source: webcamsdeMexico / Retuit

Colima - 01.11.2016 / 2:59 - local 3h - webcamsdeMexico - a clic to enlargeColima - 01.11.2016 / 2:59 - local 3h - webcamsdeMexico - a clic to enlarge

Colima - 01.11.2016 / 2:59 - local 3h - webcamsdeMexico - a clic to enlarge

In Turrialba, the Ovsicori reported on November 1 at 5:30 a plume mainly composed of water vapor and gases.

Seismographs indicate increases and decreases the amplitude of tremor and ash emissions at 20:22 on October 31 and the morning of November 1. The wind is blowing toward the northeast, and ash falls were reported in some areas of San José.


The RSN summarizes the eruptive activity of Turrialba between January 2014 and October 2016, announcing that the current condition of the volcano is entirely normal and consistent with a passage from resting stage to an active stage. The full text of the report at this link.

 Turrialba - 01.11.2016 / 5:36 - photo Ovsicori

Turrialba - 01.11.2016 / 5:36 - photo Ovsicori

Turrialba - 01.011.2016 / 2:27 p.m. - crater webcam RSN

Turrialba - 01.011.2016 / 2:27 p.m. - crater webcam RSN

Turrialba - level of seismic activity between January 2014 and October 2016 - Doc Dr Mora et al. / RSN

Turrialba - level of seismic activity between January 2014 and October 2016 - Doc Dr Mora et al. / RSN

The Sinabung continues its activity in the last week, with according to the PVMBG, frequent pyroclastic flows on November 1, hurtling eastward over 2,500 meters, accompanied by a high ash plume rising to 1000-1100 meters .
The summit dome has indeed reached alarming proportions, and the formation of a new lava lobe in the slope is confirmed by photos.


The Observatory recalls that the prohibited area is a 3-km radius around the top, increased to 6 km on the slope ESE and to 7 km to the south. The population living near rivers should be mindful of the risk of lahars.

Sinabung - growth of the dome - photo Sadrah Peranginangin / 10.28.2016

Sinabung - growth of the dome - photo Sadrah Peranginangin / 10.28.2016

Sinabung - 01.11.2016 / 8:25 - pyroclastic flow and dust devil - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 01.11.2016 / 8:25 - pyroclastic flow and dust devil - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - pyroclastic flow - photo 01.11.2016 PVMBG

Sinabung - pyroclastic flow - photo 01.11.2016 PVMBG

Aventure et Volcans has posted a video shot by Guy de Saint Cyr and Seifegebreil Shifferaw on 23 and 24 October during a reconnaissance trip in Ethiopia, where the level of the lava lake of Erta Ale is at its the highest level, ready to overflow. - Video below or by following this link.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Depuis les derniers jours d'octobre, les webcams montrent un retour du dôme sommital au Colima, qui présente de petites avalanches de blocs.

Le 1° novembre à 2h59 locale, un effondrement plus important a généré une avalanche plus importante.

Source : webcamsdeMexico /Retuit

Colima - 01.11.2016 / 2h59 - 3h locale - webcamsdeMexicoColima - 01.11.2016 / 2h59 - 3h locale - webcamsdeMexico

Colima - 01.11.2016 / 2h59 - 3h locale - webcamsdeMexico

Au Turrialba, l'Ovsicori signale ce 1° novembre à 5h30 un panache essentiellement composé de vapeur d'eau et gaz. Les sismographes indiquent des augmentations et diminutions de l'amplitude du trémor, ainsi que des émissions de cendres à 20h22 le 31 octobre et en matinée du 1° novembre. Le vent souffle vers le nord-est, et des chutes de cendres sont signalées sur certains quartiers de San José.

Le RSN résume l'activité éruptive du Turrialba entre janvier 2014 et octobre 2016, en annonçant que la condition actuelle du volcan est totalement normale et propre à un passage du stade de repos au stade actif. Le texte entier du rapport en suivant ce lien.

Turrialba - 01.11.2016 / 5h36 - photo Ovsicori

Turrialba - 01.11.2016 / 5h36 - photo Ovsicori

Turrialba - 01.011.2016 / 14h27 - webcam cratère RSN

Turrialba - 01.011.2016 / 14h27 - webcam cratère RSN

Turrialba - niveau de l'activité sismique entre janvier 2014 et octobre 2016 - doc Dr Mora & al. / RSN

Turrialba - niveau de l'activité sismique entre janvier 2014 et octobre 2016 - doc Dr Mora & al. / RSN

Le Sinabung poursuit son activité de la semaine passée, avec, selon le PVMBG, des coulées pyroclastiques fréquentes ce 1° novembre, dévalant vers l'est sur 2.500 mètres, accompagnées d'un panache à haute teneur en cendres montant à 1.000-1.100 mètres.

Le dôme sommital a en effet pris des proportions inquiétantes, et la formation d'un nouveau lobe de lave dans la pente est confirmée par des photos.

L'observatoire rappelle que le secteur interdit est d'un rayon de 3 km autour du sommet, étendu à 6 km sur le versant ESE et 7 km au sud. La population vivant près des rivières doit être attentive au risques de lahars.

Sinabung - croissance du dôme - photo Sadrah Peranginangin / 28.10.2016

Sinabung - croissance du dôme - photo Sadrah Peranginangin / 28.10.2016

Sinabung  - 01.11.2016 / 8h25 - Coulée pyroclastique et tourbillon de poussières - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - 01.11.2016 / 8h25 - Coulée pyroclastique et tourbillon de poussières - photo Sadrah Peranginangin

Sinabung - coulée pyroclastique - photo 01.11.2016 PVMBG

Sinabung - coulée pyroclastique - photo 01.11.2016 PVMBG

Aventure et Volcans a mis en ligne une vidéo tournée par Guy de Saint-Cyr et Seifegebreil Shifferaw les 23 et 24 octobre dernier lors d'un voyage de reconnaissance en Ethiopie, où le niveau du lac de lave de l'Erta Ale est à son niveau le plus haut, prêt à déborder. - Vidéo ci-dessous ou en suivant ce lien.

 


 

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog