Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Summit crater of the Popocatépetl - overflight of 08.03.2017 by the Civil Protection / Fed Mex police.

Summit crater of the Popocatépetl - overflight of 08.03.2017 by the Civil Protection / Fed Mex police.

In the last 24 hours, the Popocatepetl seismic network recorded 194 low-intensity exhalations accompanied by gas and water vapor, as well as a volcano-tectonic earthquake of M 1.8 at 0h52 on 9 March.
During the night, incandescence was visible at the level of the crater.
On 8 March, the Proteccion Civil conducted an overflight of the volcano, with the support of the Federal Police. Without further comments, one can see a clear crater and low bluish emanations (sulfur dioxide).


Sources: Cenapred & L.P.Puente / Coordinador Nacional de Protección Civil of the Secretaría de Gobernación.

Popocatépetl - overview of 08.03.2017 by the Proteccion Civil / Police Fed Mex - click to enlarge
Popocatépetl - overview of 08.03.2017 by the Proteccion Civil / Police Fed Mex - click to enlarge

Popocatépetl - overview of 08.03.2017 by the Proteccion Civil / Police Fed Mex - click to enlarge

The Fuego shows an increase in its eruptive activity: on average, four explosions are reported per hour, of which 3 are moderate and one is stronger. They are accompanied by dropping projections up to 300 meters from the crater, moderate avalanches and plumes of ash rising up to 4,000 meters asl, before drifting south-southwest over 20 km.
Ash falls are reported on Panimache, Morella, Santa Sofia, Paolo Verde finca, Sangre de Cristo, San Pedro Yepocapa and their surroundings.
The activity could evolve towards a strombolian eruption in the next few hours.


Source: Insivumeh & Conred

RSAM du Fuego - Insivumeh report 09.03.2017 / Twitter (sorry for the poor quality of the document)

RSAM du Fuego - Insivumeh report 09.03.2017 / Twitter (sorry for the poor quality of the document)

A new study in Scientific Reports, conducted by researchers at Michigan Technological University, has just completed a global inventory of sulfur dioxide emissions, using data from the Nasa / Dutch-Finnish Ozone Monitoring Aura satellite. It presents the emissions data between 2005 and 2015 of 91 volcanoes in the world. These data will help to refine models on climate and atmospheric chemistry, and their impacts on human and environmental risks.


Sources: MTU & NASA
 

Volcanic sulfur dioxide emissions from Indonesia's many volcanoes are shown in shades of orange. The data was produced from observations from NASA's Aura satellite. Credit: Jesse Allen/NASA's Earth Observatory

Volcanic sulfur dioxide emissions from Indonesia's many volcanoes are shown in shades of orange. The data was produced from observations from NASA's Aura satellite. Credit: Jesse Allen/NASA's Earth Observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Cratère sommital du Popocatépetl - survol du 08.03.2017 par la Proteccion Civil / Police Fed Mex.

Cratère sommital du Popocatépetl - survol du 08.03.2017 par la Proteccion Civil / Police Fed Mex.

Au cours des dernières 24 heures, le réseau sismique du Popocatépetl a enregistré 194 exhalations de basse intensité accompagnées de gaz et vapeur d'eau, ainsi qu'un séisme volcano-tectonique de M 1,8 à 0h52 le 9 mars.

Au cours de la nuit, de l'incandescence a été visible au niveau du cratère.

Le 8 mars, la Protection civile a réalisé un survol de contrôle du volcan, avec l'appui de la Police fédérale. Sans plus de commentaires, on peut constater un cratère dégagé et de faibles émanations bleutée (dioxyde de soufre).

Sources : Cenapred & L.P.Puente / Coordinador Nacional de Protección Civil de la Secretaría de Gobernación.

Popocatépetl - survol du 08.03.2017 par la Proteccion Civil / Police Fed Mex - un clic pour agrandir
Popocatépetl - survol du 08.03.2017 par la Proteccion Civil / Police Fed Mex - un clic pour agrandir

Popocatépetl - survol du 08.03.2017 par la Proteccion Civil / Police Fed Mex - un clic pour agrandir

Le Fuego présente une augmentation de son activité éruptive : en moyenne, quatre explosions sont rapportées par heure, dont 3 modérées et une plus forte. Elles sont accompagnées de projections retombants jusqu'à 300 mètres du cratère, d'avalanches modérées et de panaches de cendres montant jusqu'à 4.000 mètres asl, avant de dériver vers le sud-sud-ouest sur 20 km.

Des chutes de cendres sont rapportées sur Panimache, Morella, Santa Sofia, finca Paolo Verde, Sangre de Cristo, San Pedro Yepocapa et leurs environs.

L'activité pourrait évoluer vers une éruption de type strombolien dans les heures prochaines.

Source : Insivumeh

RSAM du Fuego - rapport Insivumeh 09.03.2017 / Twitter (désolé pour la mauvaise qualité du document)

RSAM du Fuego - rapport Insivumeh 09.03.2017 / Twitter (désolé pour la mauvaise qualité du document)

Fuego - 10.03.2017 / 15h03 - webcam Insivumeh

Fuego - 10.03.2017 / 15h03 - webcam Insivumeh

Une nouvelle étude dans Scientific Reports, menée par des chercheurs de la Michigan Technological University, vient de faire Un inventaire global des émissions de dioxyde de soufre, grâce aux données fournies par le satellite Aura de la Nasa / Dutch-Finnish Ozone Monitoring. Elle présente les données des émissions entre 2005 et 2015 de 91 volcans dans le monde. Ces données vont permettre d'affiner les modèles sur le climat et la chimie atmosphérique, et leurs impacts sur les risques humains et environnementaux.

Sources :

MTU & Nasa

- Carn, S. A. et al. A decade of global volcanic SO2emissions measured from space. Sci. Rep. 7, 44095; doi: 10.1038/srep44095 (2017).- link

Un exemple fourni par les auteurs : les émissions de dioxyde de soufre des principaux volcans Indonésiens -  Credit: Jesse Allen / NASA's Earth Observatory

Un exemple fourni par les auteurs : les émissions de dioxyde de soufre des principaux volcans Indonésiens - Credit: Jesse Allen / NASA's Earth Observatory

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
2017.03.08 12h14 UTC - plume from  Bogoslof - doc. Dave Schneider / AVO

2017.03.08 12h14 UTC - plume from Bogoslof - doc. Dave Schneider / AVO

An explosive eruption began on March 8 at 7:36 UTC / 7 March at 22:36 AKST at Bogoslof, characterized by about three hours of significant ash emissions.
Activity was observed via seismic, infrasonic and lightning detection networks. A large ash cloud was seen by the satellites, moving east to an altitude of 10,700 meters asl. The volcano remains at a high level of instability, and its current aviation alert level is red.
 
Sources: AVO & WWLLN - NWS

 

Bogoslof - 08.03.2017 - flashes detected in the ash cloud for an hour shortly after the onset of the eruption / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Seismogram of the day / AVO - ash advisory / VAAC Anchorage
Bogoslof - 08.03.2017 - flashes detected in the ash cloud for an hour shortly after the onset of the eruption / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Seismogram of the day / AVO - ash advisory / VAAC AnchorageBogoslof - 08.03.2017 - flashes detected in the ash cloud for an hour shortly after the onset of the eruption / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Seismogram of the day / AVO - ash advisory / VAAC Anchorage

Bogoslof - 08.03.2017 - flashes detected in the ash cloud for an hour shortly after the onset of the eruption / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Seismogram of the day / AVO - ash advisory / VAAC Anchorage

The Sabancaya was the site of a beautiful explosion this 8th of March at 8:18; The ashes were scattered southwest. The level of volcanic alert remains at Orange.


Source: OVI - Ingemmet

Sabancaya - explosion of 08.03.2017 / 8h18 - Webcam OVI-Ingemmet

Sabancaya - explosion of 08.03.2017 / 8h18 - Webcam OVI-Ingemmet

Sabancaya - forecast of ash dispersal - 08.03.2017 - Doc. OVI Ingemmet

Sabancaya - forecast of ash dispersal - 08.03.2017 - Doc. OVI Ingemmet

At Piton de La Fournaise, the inflation of the terminal cone, that was maintained during the eruption, continues.
One week after the end of the eruption of 31 January - 27 February 2017, the Piton de la Fournaise volcanological observatory recorded two superficial volcanic tectonic earthquakes (0 to 2 km deep) in one week under the summit craters.

Piton de La Fournaise - Illustration of the distortion during the last twelve months (eruptions of 26-27 May, 11-18 September 2016 and 31 January - 27 February 2017 are shown in yellow). Here is shown a baseline (distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater from north to south (in black the raw data, in blue the smoothed data over a week). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore with deflation of the volcano. (© OVPF / IPGP).

Piton de La Fournaise - Illustration of the distortion during the last twelve months (eruptions of 26-27 May, 11-18 September 2016 and 31 January - 27 February 2017 are shown in yellow). Here is shown a baseline (distance between two GPS receivers) crossing the Dolomieu crater from north to south (in black the raw data, in blue the smoothed data over a week). A rise is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; Conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore with deflation of the volcano. (© OVPF / IPGP).

The prefecture of La Réunion communicates:
"Following the observations of the Piton de la Fournaise volcanological observatory (OVPF), the field reconnaissance carried out on 2 March 2017 by the services (OVPF, ONF, BRGM, PGHM and EMZPCOI) and the residual risks resulting from the last Eruption, the prefect of Réunion decided to return to the phase of VIGILANCE of the specific device Orsec * of the Volcano of the piton of the Furnace "possible eruption or presence of risks on the sector" as of March 10, 2017 at 6:00.

Decrees for access to the Enclos since the last eruption have been repealed, Order No. 395 of March 8, 2017, which comes into force on March 10, 2017 at 6:00 am, regulates public access under the following conditions:
• Access to the upper part of the enclosure remains strictly limited to the following two marked paths:
- Pas de Bellecombe - Formica Léo - Rosemont Chapel - Sentier Rivals- Crater Caubet
- Pas de Bellecombe - Formica Léo - Rosemont Chapel - access to the observation site of the crater Dolomieu (access by the North of the crater)
• The Kapor trails to Piton Kapor and the Caubet crater to the Belvedere on a castle are forbidden.
• The public is prohibited from engaging beyond the provisional limits that are materialized on the RIVALS trail. "


Source: OVPF

Bezymianny - 09.03.2017 - Doc. Videodata KB GS RAS. IVS FEB RAS, KVERT

Bezymianny - 09.03.2017 - Doc. Videodata KB GS RAS. IVS FEB RAS, KVERT

In Kamchatka, two strong explosions shook the Bezymianny on 9 March from 14:50 local time, and separated by about 30 minutes.
A plume of ashes rose to 7,000 meters asl, before drifting 112 km north-west of the volcano; Its width is 14 km.
The explosions are followed by strong degassing.
The aviation alert code is red.


Source: KVERT

Bezymianny - degassing following the explosions on 09.03.2017 / 8h25 UTC

Bezymianny - degassing following the explosions on 09.03.2017 / 8h25 UTC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Panache du Bogoslof le 08.03.2017 / 12h14 UTC  - doc. Dave Schneider / AVO

Panache du Bogoslof le 08.03.2017 / 12h14 UTC - doc. Dave Schneider / AVO

Une éruption explosive a débuté ce 8 mars à 7h36 UTC / 7 mars à 22h36 AKST au Bogoslof, caractérisée par environ trois heures d'émissions significatives de cendres.

L'activité a été observée via les réseaux sismiques, infrasoniques et de détection des éclairs. Un important nuage de cendres a été vu par les satellites, se déplaçant vers l'est à une altitude de 10.700 mètres asl. Le volcan reste à un niveau d'instabilité élevé, et son niveau d'alerte aviation actuel est rouge.

 

Sources : AVO & WWLLN – NWS

Bogoslof - 08.03.2017 - éclairs détectés dans le nuage de cendres durant une heure peu après le début de l'éruption  / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Sismogramme du jour / AVO - avis de dispersion des cendres / VAAC Anchorage
Bogoslof - 08.03.2017 - éclairs détectés dans le nuage de cendres durant une heure peu après le début de l'éruption  / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Sismogramme du jour / AVO - avis de dispersion des cendres / VAAC AnchorageBogoslof - 08.03.2017 - éclairs détectés dans le nuage de cendres durant une heure peu après le début de l'éruption  / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Sismogramme du jour / AVO - avis de dispersion des cendres / VAAC Anchorage

Bogoslof - 08.03.2017 - éclairs détectés dans le nuage de cendres durant une heure peu après le début de l'éruption / WWLLN - AVO / via Volcanodiscovery - Sismogramme du jour / AVO - avis de dispersion des cendres / VAAC Anchorage

Le Sabancaya a été le siège d'une belle explosion ce 8 mars à 8h18 ; Les cendres ont été dispersées en direction sud-ouest. Le niveau d'alerte volcanique demeure à l'Orange.

Source : OVI – Ingemmet

Sabancaya - explosion du 08.03.2017 / 8h18 - Webcam OVI-Ingemmet

Sabancaya - explosion du 08.03.2017 / 8h18 - Webcam OVI-Ingemmet

Sabancaya - prévision de dispersion des cendres - 08.03.2017 - Doc. OVI Ingemmet

Sabancaya - prévision de dispersion des cendres - 08.03.2017 - Doc. OVI Ingemmet

Au Piton de La Fournaise, l’inflation du cône terminal qui s’est maintenue pendant l’éruption se poursuit.

Une semaine après la fin de l’éruption du 31 janvier – 27 Février 2017, l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise a enregistré en une semaine deux séismes volcano-tectoniques superficiels (0 à 2 km de profondeur) sous les cratères sommitaux.

 

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation au cours des douze derniers mois (les éruptions du 26-27 Mai, du 11-18 Septembre 2016 et du 31 Janvier – 27 Février 2017 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (©OVPF/IPGP)

Piton de La Fournaise - Illustration de la déformation au cours des douze derniers mois (les éruptions du 26-27 Mai, du 11-18 Septembre 2016 et du 31 Janvier – 27 Février 2017 sont représentées en jaune). Est ici représentée une ligne de base (distance entre deux récepteurs GPS) traversant le cratère Dolomieu du nord au sud (en noir les données brutes, en bleu les données lissées sur une semaine). Une hausse est synonyme d’élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (©OVPF/IPGP)

La préfecture de La Réunion communique :

Suite aux observations de l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF), à la reconnaissance terrain effectuée le 2 mars 2017 par les services (OVPF, ONF, BRGM, PGHM et EMZPCOI) et aux risques résiduels qui résultent de la dernière éruption, le préfet de la Réunion a décidé de revenir en phase de VIGILANCE du dispositif spécifique Orsec* du Volcan du piton de la Fournaise " éruption possible ou présence de risques sur le secteur " à compter du 10 mars 2017 à 6H00.

Les arrêtés d’accès à l’Enclos en cours depuis la dernière éruption sont abrogés, l'arrêté n° 395 du 8 mars 2017 qui entrera en vigueur le 10 mars 2017 à 6H00 réglemente l’accès du public dans les conditions suivantes :
• L’accès à la partie haute de l’enclos reste strictement limité aux deux sentiers balisés suivants :
- Pas de Bellecombe - Formica Léo - Chapelle Rosemont- Sentier Rivals- Cratère Caubet
- Pas de Bellecombe – Formica Léo - Chapelle Rosemont -sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le Nord du cratère)
• Les sentiers Kapor jusqu’à Piton Kapor et du cratère Caubet au Belvédère sur château fort restent interdit d’accès.
• Le public a interdiction de s’engager au-delà des limites provisoires qui sont matérialisées sur le sentier RIVALS.
"

Source : OVPF

Bezymianny - 09.03.2017 - doc. videodata KB GS RAS. IVS FEB RAS, KVERT

Bezymianny - 09.03.2017 - doc. videodata KB GS RAS. IVS FEB RAS, KVERT

Au Kamchatka, deux fortes explosions ont secoué le Bezymianny ce 9 mars à partir de 14h50 locale, et séparées d'environ 30 minutes.

Un panache de cendres est monté à 7.000 mètres asl, avant de dériver sur 112 km au nord -ouest du volcan ; sa largeur est de 14 km.

Les explosions sont suivies d'un fort dégazage.

Le code d'alerte aviation est rouge.

Source : KVERT

Bezymianny - dégézage consécutif aux explosions le 09.03.2017 / 8h25 UTC

Bezymianny - dégézage consécutif aux explosions le 09.03.2017 / 8h25 UTC

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques
Ngorongoro Conservation Area. - Ngorongoro crater - photo William Warby / London, England

Ngorongoro Conservation Area. - Ngorongoro crater - photo William Warby / London, England

There 3.66 million years ago, proto-humans marched in wet volcanic ash at Laetoli in Tanzania, in the Ngorongoro Conservation Area.
When the nearby volcano erupted again, successive layers of ashes covered their footprints, considered to be the oldest known, and preserved them.

Geographical location and site plan of Laetoli - doc.elifesciences.org

Geographical location and site plan of Laetoli - doc.elifesciences.org

Laetoli footprints on the terrain and molding - doc. Smithsonian and elifesciences
Laetoli footprints on the terrain and molding - doc. Smithsonian and elifesciences

Laetoli footprints on the terrain and molding - doc. Smithsonian and elifesciences

A team of paleontologists led by Mary Leakey found footprints of animals cemented in volcanic ash in 1976, and in 1978 found a path 27 meters long, including about 70 human footprints.
These fingerprints were attributed to the Australopithecus afarensis, a fossil exemplar of which was found in the same layer of sediment.
The first humans who left these footprints were bipeds and had the big toes in line with the rest of their foot. This means that these first human feet were more human-like than ape-like, because the monkeys have very divergent big toes that help them climb and grab the materials as do the thumbs. The footprints also show that the gait of these first humans was "heel-strike"   (The heel of the foot strikes first) f
ollowed by "toe-off" (the toes push at the end of the stride), the way of modern humans walk.

The largest and smallest hominid fossils by species between 1 and 4 Ma - one click to enlarge - doc. Marco-Cherin / Nature

The largest and smallest hominid fossils by species between 1 and 4 Ma - one click to enlarge - doc. Marco-Cherin / Nature

Australopithecus afarensis - reconstruction of A. afarensis by John Gurche. (Photo Chip Clark)

Australopithecus afarensis - reconstruction of A. afarensis by John Gurche. (Photo Chip Clark)

Volcanoes have preserved the traces of Australopithecus afarensis, and confirmed their presence in the East African rift from Ethiopia to Tanzania, as well as variations in size and morphology (including sexual dimorphism)... and allowed to add one more milestone to the history of man.
 
Sources:
- Smithsonian - Laetoli Footprint Trails - link
- New footprints from Laetoli (Tanzania) - Fidelis T Masao & al - link
- Lallyouneedisbiology.wordpress.com - Lucy in the ground with diamonds.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques
aire de conservation du Ngorongoro - le cratère du Ngorongoro - photo  William Warby / London, England

aire de conservation du Ngorongoro - le cratère du Ngorongoro - photo William Warby / London, England

Il y a 3,66 millions d'années, des proto-humains marchaient dans la cendre volcanique humide à Laetoli en Tanzanie, dans l'aire de conservation du Ngorongoro.

Lorsque le volcan proche est de nouveau entré en éruption, des couches successives de cendres ont recouvert leurs empreintes, considérées comme les plus anciennes connues, et les ont préservées.

Localisation géographique et plan du site de Laetoli - doc.elifesciences.org

Localisation géographique et plan du site de Laetoli - doc.elifesciences.org

Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences
Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences

Empreintes de pas de Laetoli sur le terrain et moulage - doc. Smithsonian et elifesciences

Une équipe de paléontologues dirigée par Mary Leakey a retrouvé des empreintes d'animaux cimentées dans la cendre volcanique en 1976, puis en 1978, ils ont trouvés un cheminement long de 27 mètres, et incluant environ 70 empreintes humaines.

Ces empreintes ont été attribuée à l'Australopithecus afarensis, dont un exemplaire fossile fut retrouvé dans la même couche de sédiment.

Les premiers humains qui ont laissé ces empreintes étaient bipèdes et avaient les gros orteils en ligne avec le reste de leur pied. Cela signifie que ces premiers pieds humains étaient plus humains que les singes, car les singes ont des gros orteils très divergents qui les aident à grimper et à saisir les matériaux comme le font les pouces. Les empreintes montrent également que la démarche de ces premiers humains était «heel-strike» (le talon du pied frappe en premier) suivi de «toe-off» (les orteils poussent au bout de la foulée), la façon dont marchent les humains modernes.

Les plus grands et les plus petits fossiles d'hominidés par espèces entre 1 et 4 Ma - un clic pour agrandir - doc. Marco-Cherin / Nature

Les plus grands et les plus petits fossiles d'hominidés par espèces entre 1 et 4 Ma - un clic pour agrandir - doc. Marco-Cherin / Nature

Australopithecus afarensis - reconstruction d' A. afarensis par John Gurche. (Photo Chip Clark)

Australopithecus afarensis - reconstruction d' A. afarensis par John Gurche. (Photo Chip Clark)

Les volcans ont ainsi préservé les traces de l'Australopithecus afarensis , et confirmé sa présence dans la rift est-africain depuis l'Ethiopie actuelle jusqu'en Tanzanie, ainsi que les variations en taille et morphologie (dont le dimorphisme sexuel) ... et permis d'ajouter un jalon de plus à l'histoire de l'homme.

 

Sources :
- Smithsonian - Laetoli Footprint Trails - link 
- New footprints from Laetoli (Tanzania) provide evidence for marked body size variation in early hominins - Fidelis T Masao & al - link  
    - Lallyouneedisbiology.wordpress.com – Lucy in the ground with diamonds.

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Sismologie
    Kilauea - seismic swarm of 05.03.2017 - annotations  Volcanoes and ciencia hoy

    Kilauea - seismic swarm of 05.03.2017 - annotations Volcanoes and ciencia hoy

    A seismic swarm, characterized by 31 shocks in 42 minutes, struck the upper zone of the eastern rift of Kilauea on 5 March a little before 6 am local time.
    The largest earthquakes had magnitudes between 1.7 and 3.9 and a depth of one to two miles below the surface.
     
    According to the experts, the localization and the importance of the sequence suggests a link with the pressurization of the magmatic system under the summit of Kilauea. However, these earthquakes did not cause any changes in the current eruptions, no surface deformation or cracks.
     
    Sources: HVO / recent earthquakes, Big Island video news, Hawaii news now.

    Kilauea - seismic swarm of 05.03.2017 - Doc. Big Island video

    Kilauea - seismic swarm of 05.03.2017 - Doc. Big Island video

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Sismologie
    Kilauea - essaim sismique du 05.03.2017 - annotations Volcanes y ciencia hoy

    Kilauea - essaim sismique du 05.03.2017 - annotations Volcanes y ciencia hoy

    Un essaim sismique, caractérisé par 31 secousses en 42 minutes, a frappé la zone supérieure du rift Est du Kilauea ce 5 mars un peu avant 6h locale.

    Les séismes les plus importants avaient des magnitudes comprises entre 1,7 et 3,9 et une profondeur d'un à deux miles sous la surface.

     

    Selon les experts, la localisation et l'importance de la séquence suggère un lien avec la mise sous pression du système magmatique sous le sommet du Kilauea. Ces séismes n'ont cependant causé aucun changements dans les éruptions en cours, ni déformation ou fissures en surface.

     

    Sources : HVO / recent earthquakes, Big Island video news, Hawaii news now.

    Kilauea - essaim sismique du 05.03.2017 - Doc. Big Island vidéo

    Kilauea - essaim sismique du 05.03.2017 - Doc. Big Island vidéo

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques
     Etna - release of ashes at the SEC on the morning of 3 March - photo Boris Behncke

    Etna - release of ashes at the SEC on the morning of 3 March - photo Boris Behncke

    After its first eruption in 2017, the Etna's tremor declined sharply, but did not regain its basal level.
    On 3 March, sporadic emissions of ash accompanied by some incandescent pyroclastic material were observed.
    The new Nicolosicura site provides a "yellow" alert level and an "Attention" operational phase.
     
    Source: INGV Catania & Nicolosicura.

    Etna - tremor and its lower level in two levels - doc. INGV Catania 04.03.2017 / 8h42

    Etna - tremor and its lower level in two levels - doc. INGV Catania 04.03.2017 / 8h42

    Etna - the lava front filmed by Salvo Longo, alpine and volcanological guide

    In Bogoslof, no explosive eruptions have been recorded since 19 February. Despite this apparent calm, the fact that the vent remains below water level suggests that in the event of a new eruption, its characteristics could be similar to those observed in the previous two months.
    Seismic breakdowns on Umnak Island have reduced the AVO's seismic monitoring capabilities and a rapid characterization of volcano activity. It will be the seismic data from Unalaska that will detect any new activity.
    The main changes are related to the marine erosion of the Bogoslof outer coastline. The differences in area between the images of 12 and 23 February are not significant and probably related to the level of the tides.


    Source: AVO

    Bogoslof - morphological changes between 12 and 23 February 2017 - Doc. Chris Waythomas / AVO

    Bogoslof - morphological changes between 12 and 23 February 2017 - Doc. Chris Waythomas / AVO

    In Fuego, where the activity is mainly fumarollian, interspersed with a few explosions, the volcano remains invisible due to the remobilization of the ashes by the strong winds.


    Source: Insivumeh

    Fuego - 03.03.2017 / 15h34 - strong winds move large clouds of ash - photo webcam Insivumeh

    Fuego - 03.03.2017 / 15h34 - strong winds move large clouds of ash - photo webcam Insivumeh

    Lire la suite

    Publié le par Bernard Duyck
    Publié dans : #Actualités volcaniques
    Etna - émission de cendres au SEC au matin du 3 mars - photo Boris Behncke

    Etna - émission de cendres au SEC au matin du 3 mars - photo Boris Behncke

    Après sa première éruption 2017, le trémor de l'Etna a connu une baisse brutale, sans toutefois retrouver son niveau basal.

    Le 3 mars, des émissions sporadiques de cendres accompagnées par quelque matériel pyroclastique incandescent ont été observées.

    Le nouveau site Nicolosicura renseigne un niveau d'alerte "jaune" et une phase opérationnelle "Attention".

     

    Source : INGV Catania & Nicolosicura.

    Etna - trémor  et sa baisse de niveau en deux paliers - doc. INGV Catania

    Etna - trémor et sa baisse de niveau en deux paliers - doc. INGV Catania

    Etna - le front de lave filmé par Salvo Longo, guide alpin et volcanologique

    Au Bogoslof, aucune éruption explosive n'a été enregistrée depuis le 19 février. Malgré ce calme apparent, le fait que l'évent demeure sous le niveau des eaux suggère qu'en cas de nouvelle éruption, ses caractéristiques pourrait être semblable à celles observées au cours des deux mois précédents.

    Les pannes sismiques de l'île Umnak ont réduit les capacités de surveillance sismique de l'AVO, et une caractérisation rapide de l'activité du volcan. Ce seront les données sismiques en provenance d'Unalaska qui permettront de détecter toute nouvelle activité.

    Le principaux changements sont liés à l'érosion marine du littoral extérieur de Bogoslof. Les différences de superficie entre les images du 12 et 23 février ne sont pas significatives et probablement liées au niveau des marées.

    Source : AVO

    Bogoslof - changements morphologiques entre le 12 et le 23 février 2017 - doc. chris Waythomas / AVO

    Bogoslof - changements morphologiques entre le 12 et le 23 février 2017 - doc. chris Waythomas / AVO

    Au Fuego, où l'activité est essentiellement fumerollienne, entrecoupée de quelques explosions, le volcan reste peu visible en raison de la remobilisation des cendres par les vents forts.

    Source : Insivumeh

    Fuego - 03.03.2017 / 15h34 - les vents forts déplacent de grands nuages de cendres  - photo webcam Insivumeh

    Fuego - 03.03.2017 / 15h34 - les vents forts déplacent de grands nuages de cendres - photo webcam Insivumeh

    Lire la suite

    << < 1 2 3 4 5 6 > >>

    Articles récents

    Hébergé par Overblog