Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #news, #actu

Merry Christmas ! Joyeux Noël ! 

Frohe Weihnachten!

Buon Natale ! Feliz Navidad ! 

Le Père Noël au Yellowstone avec son nouveau traineau - In a slightly modified one horse open sleigh, Santa in Yellowstone - photo Yellowstone National Park

Le Père Noël au Yellowstone avec son nouveau traineau - In a slightly modified one horse open sleigh, Santa in Yellowstone - photo Yellowstone National Park

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #volcanic activity

The waters north of the Kingdom of Tonga, in the northeastern basin of Lau, are among the most tectonically and volcanically active regions on the planet. There is a high density of active submarine volcanoes in a very small area, including the Mata volcanic group.
 

Pillow lavas -  typical of underwater eruptions - photo Schmidt Ocean Institute 29.11.2017

Pillow lavas -  typical of underwater eruptions - photo Schmidt Ocean Institute 29.11.2017

Dive map of the second part of the Underwater Fire Expedition, with diving locations - Doc. Susan Merle / Schmidt Ocean Institute

Dive map of the second part of the Underwater Fire Expedition, with diving locations - Doc. Susan Merle / Schmidt Ocean Institute

Twenty-one ROV SuBastian dives provided the multidisciplinary team of experts with abundant data on these young submarine volcanoes and their recent eruptions, as well as their impacts on the ocean.

The purpose of this research expedition, dubbed "Underwater Fire" is to understand the geological, biological and chemical processes of these seamounts, in a chronological context. By studying the geological and magmatic evolution of each volcano in particular - and all as a group - scientists develop a better understanding of their volcanic history, how and when they formed and grew, and their levels of activity. Vent biology, fluid chemistry and chimney sampling have also been components of the research, clarifying the relationship between history and volcanic environments, with the development of hydrothermal systems, and related ecosystems.

Matu Fitu - lava found at a depth of 2,400 meters - photo 02.12.2017 ROV Schmidt Ocean Institute

Matu Fitu - lava found at a depth of 2,400 meters - photo 02.12.2017 ROV Schmidt Ocean Institute

This unique geological setting induces a great diversity of rock types, among the rarest on our planet. Until recently, experts had only found ancient specimens of boninite, dating back millions of years. It is a very hot and unusual type of lava, formed in pre-arc environments, typically during the early stages of subduction, rich in magnesium and silica. The samples collected here are recent, related to an active volcano, and the eruption could be observed.

The team was able to observe closely the large flows of another type of lava: dacite. Some dacite flows do not appear to be associated with an obvious volcano, and are some of the largest extents of known dacitic lavas on the planet. Another new observation made on this expedition is that the eruptions of the huge lava flows dacite probably included explosive phases. This is an unexpected discovery because the force needed to explode under the pressure of more than two kilometers of water is massive.

 

West Mata Underwater Eruption - Doc. May 2009 / NSF / NOAA / Woods Hole Oceanographic Institution

West Mata - Freshly Erupted Pillow Piece of boninite - Photo Ken Rubin / Schmidt Ocean Institute

West Mata - Freshly Erupted Pillow Piece of boninite - Photo Ken Rubin / Schmidt Ocean Institute

The team also observed that volcanism is not limited to volcanoes - many have been active on their flanks and bases. The diversity of places is an interesting future subject for study because it gives researchers an idea of ​​how these volcanoes develop and provides information about their internal "plumbing systems".

First assessment of the study of the submarine volcanoes of Tonga.

The team discovered 3 new hydrothermal vent sites.

Although these volcanoes are very close (2 km distance on average), the differences between them are striking. Four of them have hydrothermal systems, but the hydrothermal style - the shapes and spacing of chimneys, their height and the biological communities that live in them - is very different from one site to another.

As for the volcanoes of Mata, West Mata stands out from the others. Because of its recent eruptions, the chemistry of the water surrounding it is completely different from that of a typical high temperature black smoker system.

 Mata Ono - "Smoke on the water" - live on a black smoker  at 2.388 m. of depth - photo 13.12.2017 Schmidt Ocean Institute

 Mata Ono - "Smoke on the water" - live on a black smoker  at 2.388 m. of depth - photo 13.12.2017 Schmidt Ocean Institute

Some numbers : 21 ROV dives on 11 submarine volcanoes, more than 350 rock samples, more than 30 sulphide samples, more than 60 ventilation fluid samples, 470 biological samples, more than 12,000 km² of mapped seabed. The amount of data collected during the Underwater Fire expedition will keep scientists and their teams busy for a long time to come.

Field work is only the first part when we collect samples of volcanic material, the real work continues in the lab, we separate the rocks both chemically and physically, in a process designed to tell us what is the chemical composition of the rock, how it formed and how it became what it is, it will take months or years "says Dr. Ken Rubin, Chief Scientist.

 

Sources:

- Schmidt Ocean Institute - Underwater Fire: studying the submarine volcanoes of Tonga - november / december - Author Mónika Naranjo González - link

- Boninite Lava discovered in the Lau Basin

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #volcanic activity

Les eaux au nord du Royaume des Tonga, dans le bassin du nord-est de Lau, sont parmi les régions les plus actives sur le plan tectonique et volcanique de la planète. Il y a une forte densité de volcans sous-marins actifs dans une très petite zone, y compris le groupe volcanique Mata.

Pillow lavas - laves en coussins - typiques des éruptions sous-marines - photo Schmidt Ocean Institute 29.11.2017

Pillow lavas - laves en coussins - typiques des éruptions sous-marines - photo Schmidt Ocean Institute 29.11.2017

Carte des plongées de la deuxième partie de l'expédition Underwater Fire, avec les lieux de plongée – Doc. Susan Merle / Schmidt Ocean Institute

Carte des plongées de la deuxième partie de l'expédition Underwater Fire, avec les lieux de plongée – Doc. Susan Merle / Schmidt Ocean Institute

Vingt et une plongées de ROV SuBastian ont fourni à l'équipe multidisciplinaire d'experts des données abondantes sur ces jeunes volcans sous-marins et leurs éruptions récentes, ainsi que leurs impacts sur l'océan.

Le but de cette expédition de recherche , baptisée " Le feu sous-marin " est de comprendre les processus géologiques, biologiques et chimiques de ces seamounts, dans un contexte chronologique. En étudiant l'évolution géologique et magmatique de chaque volcan en particulier - et de tous en tant que groupe - les scientifiques développent une meilleure compréhension de leur histoire volcanique, comment et quand ils se sont formés et ont grandi, ainsi que leurs niveaux d'activité. La biologie des évents, la chimie des fluides et l'échantillonnage des cheminées ont également été des composantes de la recherche, clarifiant les relations entre l'histoire et les milieux volcaniques, avec le développement de systèmes hydrothermaux, et des écosystèmes liés.

Matu Fitu -  des laves trouvées à une profondeur de 2.400 mètres - photo 02.12.2017 ROV Schmidt Ocean  Institute

Matu Fitu - des laves trouvées à une profondeur de 2.400 mètres - photo 02.12.2017 ROV Schmidt Ocean Institute

Ce cadre géologique unique induit une grande diversité de types de roches, parmi les plus rares de notre planète. Jusqu'à récemment, les experts n'avaient trouvé que des spécimens anciens de boninite, datant de millions d'années. C'est un type de lave très chaude et inhabituelle, formée dans les environnements de pré-arc, typiquement durant les premiers stades de la subduction, riche en magnésium et silice. Les échantillons récoltés sont ici récents, liés à un volcan actif, et dont l'éruption a pu être observée.

L'équipe a pu observer de près les grands écoulements d'un autre type de lave : la dacite. Certaines coulées de dacite ne semblent pas être associées à un volcan évident, et constituent quelques-unes des plus grandes étendues de laves dacitiques connues sur la planète. Une autre observation nouvelle faite sur cette expédition est que les éruptions des énormes coulées de lave dacite ont probablement inclus des phases explosives. C'est une découverte inattendue car la force nécessaire pour exploser sous la pression de plus de deux kilomètres d'eau est massive.

Eruption sous-marine du West Mata - doc. mai 2009 / NSF / NOAA / Woods Hole Oceanographic Institution

West Mata - morceau de pillow de boninite fraîchement éruptée  - photo Ken Rubin  / Schmidt Ocean Institute

West Mata - morceau de pillow de boninite fraîchement éruptée - photo Ken Rubin / Schmidt Ocean Institute

L'équipe a également observé que le volcanisme n'est pas limité aux sommets des volcans - plusieurs ont été actifs sur leurs flancs et leurs bases. La diversité des lieux est un futur sujet d'étude intéressant car il donne aux chercheurs une idée de la façon dont ces volcans se développent et fournit des informations sur leurs "systèmes de plomberie" internes.

Premier bilan de l'étude des volcans sous-marins des Tonga.

L'équipe a découvert 3 nouveaux sites d'évents hydrothermaux.

Même si ces volcans sont très rapprochés (2 km de distance en moyenne), les différences entre eux sont frappantes. Quatre d'entre eux ont des systèmes hydrothermaux, mais le style de l'hydrothermalisme - les formes et l'espacement des cheminées, leur hauteur et les communautés biologiques qui y vivent - est très différent d'un site à l'autre.

En ce qui concerne les volcans de Mata, West Mata se démarque des autres. En raison de ses éruptions récentes, la chimie de l'eau qui l'entoure est complètement différente de celle d'un système typique de fumoir noir à haute température. 

 MataOno - "Smoke on the water" - un fumeur noir habité à 2.388 m. de profondeur - photo 13.12.2017 Schmidt Ocean Institute

MataOno - "Smoke on the water" - un fumeur noir habité à 2.388 m. de profondeur - photo 13.12.2017 Schmidt Ocean Institute

Quelques chiffres : 21 plongées ROV sur 11 volcans sous-marins, plus de 350 échantillons de roches, plus de 30 échantillons de sulfures, plus de 60 échantillons de fluide de ventilation, 470 échantillons biologiques, plus de 12.000 km² de fonds marins cartographiés. La quantité de données recueillies lors de l'expédition Underwater Fire assure de garder les scientifiques et leurs équipes occupées pendant une longue période à venir.

"Le travail sur le terrain n'est que la première partie lorsque nous collectons des échantillons de matériaux volcaniques. Le vrai travail continue dans le laboratoire. Nous séparons les roches à la fois chimiquement et physiquement, dans un processus conçu pour nous dire quelle est la composition chimique de la roche, comment elle s'est formée et comment elle est devenue ce qu'elle est. Cela prendra des mois ou des années », explique le Dr Ken Rubin, scientifique en chef.

 

Sources :

- Schmidt Ocean Institute – Underwater Fire : studying the submarine volcanoes of Tonga – november/ december – Auteur Mónika Naranjo González - link 

Boninite Lava discovered in the Lau Basin - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Bezymianny - 20.12.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

Bezymianny - 20.12.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

The Bezymianny shows steam degassing, after its strong explosion on December 20 at 3:55 am, which left ashes on a long area that extends to the ocean to the east.

The eruptive activity remains present, characterized by a thermal anomaly oscillating between 21 and 22 December between 4 and 19 MW.

KVERT lowered the aviation code to orange

Sources: KVERT & MIROVA

Bezymianny - Thermal anomaly at 22.12.2017 / 2:45 - Doc. Mirova Modis
Bezymianny - Thermal anomaly at 22.12.2017 / 2:45 - Doc. Mirova Modis

Bezymianny - Thermal anomaly at 22.12.2017 / 2:45 - Doc. Mirova Modis

Bezymianny - plume and ash covered zone - image Nasa Eosdis Worldview 22.12.2017

Bezymianny - plume and ash covered zone - image Nasa Eosdis Worldview 22.12.2017

The Agung is always surmounted by a plume of white-gray gas and steam, thick and under pressure, reaching 500 to 1,000 meters above the summit.

The seismicity remains in the norm, with this December 22, a dominant of continuous tremor with an amplitude of 2 mm.

Source: PVMBG & BNPB

The Agung and its plume this 22.12.2017 / 6h15 - webcam Telkomsel

The Agung and its plume this 22.12.2017 / 6h15 - webcam Telkomsel

Offering to the deities - Agung 22.12.2017 / 6h45 - photo BNPB

Offering to the deities - Agung 22.12.2017 / 6h45 - photo BNPB

Two earthquakes of magnitude greater than 4, considered strong, were observed in Bárðarbunga on 20 December, the first at 4:57 at a depth of 2.2 km, 4.5 km NE of the center of the caldera, the second to 5:29 am at a depth of 1.1 km, 6.8 km E-NE of the caldera. They were followed by a swarm of a dozen smaller earthquakes. According to the Met Office, there are no signs of imminent eruption.

The Bárðarbunga has shown significant seismic activity since the end of the eruption at Holuhraun 2014-2015, presumably caused by a recharge of the magma chamber. In recent months, a new geothermal zone has opened in the caldera, and this activity has created two cauldrons in the ice cover.

Sources: IMO, Icemand Review, and RUV

Earthquakes under the Bárðarbunga - Doc. IMO 21.12.2017 / 17:10 GMT
Earthquakes under the Bárðarbunga - Doc. IMO 21.12.2017 / 17:10 GMT

Earthquakes under the Bárðarbunga - Doc. IMO 21.12.2017 / 17:10 GMT

The two newly formed cauldrons in the Bárðarbunga caldera - Photo Tómas Guðbjartsson via Iceland Review

The two newly formed cauldrons in the Bárðarbunga caldera - Photo Tómas Guðbjartsson via Iceland Review

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bezymianny - 20.12.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

Bezymianny - 20.12.2017 - photo Yu. Demyanchuk. IVS FEB RAS, KVERT

Le Bezymianny présente un dégazage de vapeur, après sa forte explosion du 20 décembre à 3h55, qui a laissé des cendres sur une longue zone qui s'étend jusqu'à l'océan vers l'est.

L'activité éruptive reste présente, caractérisée par une anomalie thermique oscillant ce 21 et 22 décembre entre 4 et 19 MW.

Le KVERT a rabaissé le code aviation à orange

Sources : KVERT & MIROVA

Bezymianny - Anomalie thermique au 22.12.2017 / 2h45 - doc. Mirova Modis
Bezymianny - Anomalie thermique au 22.12.2017 / 2h45 - doc. Mirova Modis

Bezymianny - Anomalie thermique au 22.12.2017 / 2h45 - doc. Mirova Modis

Bezymianny - panache de gaz et zone recouverte de cendres - image Nasa Eosdis Worldview 22.12.2017

Bezymianny - panache de gaz et zone recouverte de cendres - image Nasa Eosdis Worldview 22.12.2017

L'Agung est toujours surmonté d'un panache de gaz et vapeur blanc-gris, épais et sous pression, atteignant 500 à 1.000 mètres au dessus du sommet. La sismicité demeure dans la norme, avec ce 22 décembre, une dominante de trémor continu d'une amplitude de 2 mm.

Source : PVMBG & BNPB

L'Agung et son panache ce 22.12.2017 / 6h15 - webcam telkomsel

L'Agung et son panache ce 22.12.2017 / 6h15 - webcam telkomsel

Offrande aux divinités - Agung 22.12.2017 / 6h45 - photo BNPB

Offrande aux divinités - Agung 22.12.2017 / 6h45 - photo BNPB

Deux séismes de magnitude supérieure à 4, considérés comme forts, ont été observés au Bárðarbunga ce 20 décembre, le premier à 4h57 à une profondeur de 2,2 km, à 4,5 km au NE du centre de la caldeira, le second à 5h29 à une profondeur de 1,1 km, à 6,8 km à l'E-NE de la caldeira. Ils furent suivis d'un essaim d'une douzaine de séismes moins importants. Selon le Met Office, il n'y a pas de signes d'éruption imminente.

Le Bárðarbunga a montré une activité sismique importante depuis le fin de l'éruption à Holuhraun 2014-2015, vraisemblablement causée par une réalimentation de la chambre magmatique. Ces derniers mois, une nouvelle zone géothermale s'est ouverte dans la caldeira, et cette activité a créé deux chaudrons dans la couverture glaciaire.

Sources : IMO, Icemand Review, et RUV

Séismes sous le  Bárðarbunga  - doc. IMO 21.12.2017 / 17h10 GMT
Séismes sous le  Bárðarbunga  - doc. IMO 21.12.2017 / 17h10 GMT

Séismes sous le Bárðarbunga - doc. IMO 21.12.2017 / 17h10 GMT

Les deux chaudrons nouvellement formés dans la caldeira  du Bárðarbunga  -  Photo Tómas Guðbjartsson via Iceland Review

Les deux chaudrons nouvellement formés dans la caldeira du Bárðarbunga - Photo Tómas Guðbjartsson via Iceland Review

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Affiche de l'exposition "Pompeï, la cité immortelle"

Affiche de l'exposition "Pompeï, la cité immortelle"

L'exposition, située au Palais de La Bourse à Bruxelles, vous propose de "découvrir Pompéi, mieux que si vous y étiez" .

Elle est basée sur les dernières découvertes scientifiques et réalisée en collaboration avec le Musée archéologique national de Napoli et le Musée Galileo de Firenze.

Après avoir ressenti dans votre corps l’éruption du Vésuve qui a détruit la cité en l’an 79, dans l'espace immersif, vous découvrirez une centaine d’objets authentiques, dont les célèbres moulages de corps figés dans la cendre du volcan, qui racontent l’histoire de la ville sous deux angles inédits : la nature et les technologies.

Quelle était la nature autour de la ville ? Comment les habitants l’utilisaient-ils pour se nourrir ? Quels vins y produisait-on ?

Une famille à suivre, des reconstitutions de Pompéi avant sa destruction, des ouvres d'art ... à découvrir.

Une famille à suivre, des reconstitutions de Pompéi avant sa destruction, des ouvres d'art ... à découvrir.

Bracelet, or, 1er siècle av. J.-C. Museo Archeologico Nazionale di Napoli © Pio Foglia, Fotografica Foglia Napoli

Bracelet, or, 1er siècle av. J.-C. Museo Archeologico Nazionale di Napoli © Pio Foglia, Fotografica Foglia Napoli

Détruite par un séisme en l'an 62, les cendres de l'éruption du Vésuve en 79 vont figer une ville en reconstruction, pour nous la faire découvrir en 1763. Ce n'est pas une cité morte, mais bien une cité au travail que donne à voir cette exposition : des modèles de machines, des reconstitutions 3D vont accompagner le visiteur dans le temps, en révélant les compétences scientifiques et techniques de l'époque : la distribution de l'eau, le chauffage à air chaud, l'utilisation du verre, la culture de la vigne, la médecine et la chirurgie ... tout en suivant l'histoire d'une famille tout au long du parcours.

Pompéi touchée par un séisme en l'an 62 - photo Robert Decker / Oregonstate

Pompéi touchée par un séisme en l'an 62 - photo Robert Decker / Oregonstate

Bacchus et Ariane - fresque  - Museo Archeologico Nazionale di Napoli / ©Tempora

Bacchus et Ariane - fresque - Museo Archeologico Nazionale di Napoli / ©Tempora

Vue générale de l'exposition "Pompeï, la cité immortelle", avec au fond l'espace immersif -  photo ©Tempora

Vue générale de l'exposition "Pompeï, la cité immortelle", avec au fond l'espace immersif - photo ©Tempora

Source : Pompeii, the immortal city – link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Strong eruption this 20.12.2017 at the Bezymianny - photo KB GS RAS

Strong eruption this 20.12.2017 at the Bezymianny - photo KB GS RAS

After avalanches and associated pyroclastic flows, and a strong outgassing, the Bezymianny erupted on December 20 at 3:55 UTC.

At first, the ash plume rose to 8 km, then was reported at a height of 15 km asl. before drifting northeast of the volcano for 85 km.

The plume collapsed in part on itself, generating pyroclastic flows that enveloped the volcano.

The aviation code has changed to Red

Source: KVERT & VAAC Tokyo
 

Bezymianny - beginning of the eruption on 20.12.2017 - photo Кирилл Баканов

Bezymianny - beginning of the eruption on 20.12.2017 - photo Кирилл Баканов

KB GS RAS video

Bezymianny - Volcanic ash advisory 20.12.2017 - Vaac Tokyo

Bezymianny - Volcanic ash advisory 20.12.2017 - Vaac Tokyo

Two collapses have been reported at the Halema'uma'u lava lake by the USGS; the first on December 5 at 4:40 (right on the photo), the second, December 7 at 18:56 (left on the photo taken December 12).

The part of the wall that collapsed generated a strong spattering at the impact location, without causing any explosions. The bustle then swept over the lava lake, breaking the crust patches into small pieces.

These collapses are normal during periods of low levels of the lava lake.

Halama'uma'u - traces of recent wall collapses - HVO photo 12.12.2017

Halama'uma'u - traces of recent wall collapses - HVO photo 12.12.2017

Halema'uma'u - spattering zone following the collapse of December 5, 2017 - photo HVO

Halema'uma'u - spattering zone following the collapse of December 5, 2017 - photo HVO

Episode 61g remains active; a breakout on the Upper Pulama pali made a surface flow in a kipuka, and fired the little existing vegetation. Surface flows remain active on the coastal plain, while remaining approximately 2,000 meters from the evacuation route. Entry into the sea at Kamokuna is inactive.

Source: HVO - USGS

Kilauea - Pu'u O'o - the active lava field at 12.012.2017 - doc HVO - This map shows recent changes to Kīlauea's East Rift Area lava flow field. The area of ​​the active flow field is shown in pink, while widening and advancement of the active as of December 12 is shown in red. Older Pu'u'Ō'ō lava flows (1983-2016) are shown in gray. The yellow line is the trace of the active lava tubes; No matter how hard it is, but it is still quite hot to the thermal camera. The Kamokuna ocean entry is inactive.

Kilauea - Pu'u O'o - the active lava field at 12.012.2017 - doc HVO - This map shows recent changes to Kīlauea's East Rift Area lava flow field. The area of ​​the active flow field is shown in pink, while widening and advancement of the active as of December 12 is shown in red. Older Pu'u'Ō'ō lava flows (1983-2016) are shown in gray. The yellow line is the trace of the active lava tubes; No matter how hard it is, but it is still quite hot to the thermal camera. The Kamokuna ocean entry is inactive.

Episode 61 g - a breakout releases a lava flow that burns a Kipuka - photo HVO

Episode 61 g - a breakout releases a lava flow that burns a Kipuka - photo HVO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Forte éruption ce 20.12.2017 au Bezymianny - photo  KB GS RAS

Forte éruption ce 20.12.2017 au Bezymianny - photo KB GS RAS

Après des avalanches et coulées pyroclastiques associées, et un dégazage fort, le Bezymianny est entré en éruption ce 20 décembre à 3h55 UTC.

Dans un premier temps, le panache de cendres est monté à 8 km, puis a été signalé à une hauteur de 15 km asl. avant de dériver vers le nord-est du volcan sur 85 km.

Le panache s'est effondré en partie sur lui-même, générant des coulées pyroclastiques qui ont enveloppé le volcan.

Le code aviation est passé au Rouge

Source : KVERT

Bezymianny - début de l'éruption ce 20.12.2017 - photo  Кирилл Баканов‎

Bezymianny - début de l'éruption ce 20.12.2017 - photo Кирилл Баканов‎

Vidéo KB GS RAS

Bezymianny - Volcanic ash advisory 20.12.2017 - Vaac Tokyo

Bezymianny - Volcanic ash advisory 20.12.2017 - Vaac Tokyo

Deux effondrements ont été signalés au lac de lave de l'Halema'uma'u par l'USGS; le premier le 5 décembre à 4h40 (à droite sur la photo) , le second, le 7 décembre à 18h56 (à gauche sur le photo prise le 12 décembre.

La partie de muraille qui s'est effondrée a généré un fort spattering à l'endroit d'impact, sans causer d'explosions. L'agitation a ensuite gagnée tout le lac de lave, en brisant les plaques de croûte en petits morceaux.

Ces effondrements sont normaux en période de baisse de niveau du lac de lave.

Halama'uma'u - traces des récents effondrements de paroi - photo HVO 12.12.2017

Halama'uma'u - traces des récents effondrements de paroi - photo HVO 12.12.2017

Halema‘uma‘u - zone de spattering suivant l'effondrement du 5 décembre 2017 - photo HVO

Halema‘uma‘u - zone de spattering suivant l'effondrement du 5 décembre 2017 - photo HVO

L'épisode 61g demeure actif ; un breakout sur le pali Pulama supérieur a fait entré une coulée de surface dans un kipuka, et mis le feu au peu de végétation encore existant. Les coulées de surface restent actives sur la plaine côtière, tout en restant à environ 2.000 mètres de la route d'évacuation. L'entrée en mer à Kamokuna est inactive.

Source : HVO - USGS

Kilauea - Pu'u O'o - le champ de lave actif au 12.012.2017 - doc HVO -- This map shows recent changes to Kīlauea's East Rift Zone lava flow field. The area of the active flow field as of November 22 is shown in pink, while widening and advancement of the active flow as of December 12 is shown in red. Older Puʻu ʻŌʻō lava flows (1983–2016) are shown in gray. The yellow line is the trace of the active lava tubes; based on the lack of activity in the lower reaches of the flow field, a portion of the main lava tube leading to the ocean may contain little or no moving lava, but it is still quite hot to the thermal camera. The Kamokuna ocean entry is inactive.

Kilauea - Pu'u O'o - le champ de lave actif au 12.012.2017 - doc HVO -- This map shows recent changes to Kīlauea's East Rift Zone lava flow field. The area of the active flow field as of November 22 is shown in pink, while widening and advancement of the active flow as of December 12 is shown in red. Older Puʻu ʻŌʻō lava flows (1983–2016) are shown in gray. The yellow line is the trace of the active lava tubes; based on the lack of activity in the lower reaches of the flow field, a portion of the main lava tube leading to the ocean may contain little or no moving lava, but it is still quite hot to the thermal camera. The Kamokuna ocean entry is inactive.

Episode 61 g - un breakout libère une coulée qui incendie un Kipuka - photo HVO

Episode 61 g - un breakout libère une coulée qui incendie un Kipuka - photo HVO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

In general, volcanic activity can be described as low, or in the norms these days.

 

In the Kurile archipelago, moderate activity continues on December 18 and 19 in Ebeko; explosions generate ash plumes 2 to 2.5 km high, which extend 8 to 10 km to the northeast or east of the volcano.

The aviation code is orange, signal of danger of assignment for the low-level planes and a possible problem for the airport of Severo-Kurilsk.

Source: KVERT

Ebeko - photo archive 08.2017 / T. Kotenko. IVS FEB RAS

Ebeko - photo archive 08.2017 / T. Kotenko. IVS FEB RAS

A small explosion was detected on 18 December at 3:17 UTC / 17 December at 6:17 am AKST in Cleveland, by seismic and infrasonic systems. No clouds of eruption were observed by the satellites, nor visu, given the cloud cover.

Source: AVO

The crater and dome of Cleveland - photo Janet schaefer / AVO / 17.08.2017

The crater and dome of Cleveland - photo Janet schaefer / AVO / 17.08.2017

At Sinabung, an eruption on December 18 at 13:02 JKT, coupled with tremor for 303 seconds, generated pyroclastic flows of 2,500 meters on the east-southeast flank, and 3,500 meters on the southern flank.

Source: PVMBG, via Surono Mbah Rono.

Sinabung - Pyroclastic flow of 18.12.2017 / 13h02 JKT - Doc. PVMBG

Sinabung - Pyroclastic flow of 18.12.2017 / 13h02 JKT - Doc. PVMBG

At Agung, seismicity remains in the standards of the previous days, with this December 18, 58 earthquakes emission. Nighttime glow is observed at the summit crater

Sources: PVMBG, BNPB, webcams

Agung - nighttime glow - photo 18.12.2017 by Devay Natamanggala

Agung - nighttime glow - photo 18.12.2017 by Devay Natamanggala

Agung - 19.12.2017 / 6h38 - webcam Telkomsel

Agung - 19.12.2017 / 6h38 - webcam Telkomsel

In Sabancaya, the week of December 11 to 17 is characterized by a downward volcanic activity, with an average of 55 explosions per day. Seismicity is mainly dominated by volcanic earthquakes.

The main danger is the possibility of lahars, and justifies a prohibited area of ​​12 km radius.

Source: IG Peru, OVO, Ingemmet

Sabancaya - summary activity table week from 11 to 17.12.2017 - IGP / OVI / Ingemmet

Sabancaya - summary activity table week from 11 to 17.12.2017 - IGP / OVI / Ingemmet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

En général, l'activité volcanique peut être qualifiée de basse, ou dans les normes ces derniers jours.

 

Dans l'archipel des Kouriles, une activité modérée se poursuit ces 18 et 19 décembre à l'Ebeko ; des explosions génèrent des panaches de cendres de 2 à 2,5 km de hauteur qui s'étendent ensuite sur 8 à 10 km vers le nord-est ou l'est du volcan.

Le code aviation est orange, signal de danger d'affectation pour les avions à basse altitude et une possible affectatio, de l'aéroport de Severo-Kurilsk.

Source : KVERT

Ebeko  - photo archives 08.2017 /  T. Kotenko. IVS FEB RAS

Ebeko - photo archives 08.2017 / T. Kotenko. IVS FEB RAS

Une petite explosion a été détectée le 18 décembre à 3h17 UTC / 17 décembre à 6h17 AKST au Cleveland, par les systèmes sismiques et infrasoniques. Aucun nuage d'éruption n'a été observé par les satellites, ni de visu, étant donné la couverture nuageuse.

Source : AVO

Le cratère et le dôme du  Cleveland - photo Janet schaefer / AVO / 17.08.2017

Le cratère et le dôme du Cleveland - photo Janet schaefer / AVO / 17.08.2017

Au Sinabung, une éruption le 18 décembre à 13h02 JKT, couplée à du trémor durant 303 secondes, a généré des coulées pyroclastiques longues de 2.500 mètres sur le flanc est-sud-est, et de 3.500 mètres sur le flanc sud.

Source : PVMBG , via Surono Mbah Rono.

Sinabung - Coulée pyroclastique du 18.12.2017 / 13h02 JKT - Doc. PVMBG

Sinabung - Coulée pyroclastique du 18.12.2017 / 13h02 JKT - Doc. PVMBG

A l'Agung, la sismicité reste dans les normes des jours précédents, avec ce 18 décembre, 58 séismes d'émission. De l'incandescence nocturne est observée au cratère sommital

Sources : PVMBG, BNPB, webcams

Agung - incandescence nocturne - photo 18.12.2017 par  Devay Natamanggala

Agung - incandescence nocturne - photo 18.12.2017 par Devay Natamanggala

Agung - 19.12.2017 /  6h38  - webcam Telkomsel

Agung - 19.12.2017 / 6h38 - webcam Telkomsel

Au Sabancaya, la semaine du 11 au 17 décembre est caractérisée par une activité volcanique en baisse, avec une moyenne de 55 explosions par jour. La sismicité est essentiellement dominée par les séismes volcaniques.

Le danger principal reste la possibilité de lahars, et justifie une zone interdite de 12 km de rayon.

Source : IG Peru, OVO, Ingemmet

Sabancaya - tableau récapitulatif d'activité semaine du 11 au 17.12.2017 - IGP / OVI / Ingemmet

Sabancaya - tableau récapitulatif d'activité semaine du 11 au 17.12.2017 - IGP / OVI / Ingemmet

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog