Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité volcanique a augmenté depuis le début de l'éruption sur l'île-volcan de Kadovar, d'après les nouvelles du Rabaul Volcano Observatory communiquées par l'intermédiaire de la presse et des réseaux sociaux (on peut regretter le manque d'information directe de l'observatoire).
Le panache de cendres est devenu plus foncé et volumineux. Les cendres recouvrent 50 à 60% de l'île et des chutes de cendres sur 10 km, ce 7 décembre sur un secteur ouest/nord-ouest, sont confirmées par les prévisions du VAAC Darwin et les images satellites. Le code aviation est orange.

Kadovar - panache de cendres (en croissant au centre de l'image) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 06.12.2017
Kadovar - panache de cendres (en croissant au centre de l'image) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 06.12.2017

Kadovar - panache de cendres (en croissant au centre de l'image) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 06.12.2017

Topographie des îles Schouten, avec la position de Kadovar

Topographie des îles Schouten, avec la position de Kadovar

Kadovar - panache de cendres (panache en direction ONO) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 07.12.2017
Kadovar - panache de cendres (panache en direction ONO) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 07.12.2017

Kadovar - panache de cendres (panache en direction ONO) / Nasa Worlview Eosdis et Volcanic ash advisory / VAAC Darwin - 07.12.2017

L'évolution de ce volcan andésitique, à laves relativement épaisses,  laisse augurer une croissance du dôme suivie d'effondrements et de coulées pyroclastiques, ou une phase éruptive explosive violente. Etant donné la raideur des pentes, des glissements de terrain sont possibles, avec génération de tsunamis.  


Sources : médias sociaux, qui répercutent des infos du RVO

Sinabung - 06.01.2018 / 14h50 - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Sinabung - 06.01.2018 / 14h50 - photo Firdaus Surbakti via Beidar Sinabung

Au Sinabung, la croissance du dôme se poursuit, ainsi que des explosions, signalées par le PVMBG au nombre de cinq ce 6 décembre, accompagnées de panaches de cendres montant entre 300 et 2.500 mètres au dessus du sommet. De nombreux séismes liés aux effondrements sont enregistrés.

A noter : l'épisode de 14h44 WIB ce 6 décembre, d'une durée de 5,13 minutes, avec un panache de cendres émis à une hauteur de 2.000 mètres dérivant vers l'est/sud-est.

Source : PVMBG, Mbah Rono et Beidar Sinabung

Sinabung - évents multiples et dôme - photo Firdaus surbakti via Beidar Sinabung

Sinabung - évents multiples et dôme - photo Firdaus surbakti via Beidar Sinabung

Le Sakurajima a présenté ce 6 décembre à 17h44 locale une éruption au cratère sommital Minamidake, accompagnée d'un panache sombre montant à 900 mètres au dessus du cratère.

Sources : webcams

Sakurajima - 06.01.2018 / 18h50 - 18h52 - webcams JMA

Sakurajima - 06.01.2018 / 18h50 - 18h52 - webcams JMA

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Kadovar - photos from 06.01.2018 / Loop PNG
 Kadovar - photos from 06.01.2018 / Loop PNG

Kadovar - photos from 06.01.2018 / Loop PNG

An eruption began in Papua New Guinea, on the island-volcano Kadovar; it is the emerged summit of a Holocene stratovolcano located 25 km north of the mouth of the Sepik River. A lava dome caps the andesitic volcano and thickprismatic lava flows form coastal cliffs.

The date of its last eruption is unknown; only fading of the sea was observed in March 1981 in the northeast. Another episode took place in 1976-77 (GVP)

Two dinghies were sent to help evacuate the small population established on the edges of the crater.

Source: LOOP P.N.G. & GVP

Kadovar eruption - overview of 06.01.2018 by Samaritan aviation / via Shérine France / Facebook

Kadovar eruption - overview of 06.01.2018 by Samaritan aviation / via Shérine France / Facebook

Update 06.01.2018 - a control flight by a Samaritan Aviation seaplane on January 6th shows that the activity of the Kadovar volcano has increased since yesterday. According to reports in their possession, all the inhabitants of the island were evacuated without loss of life.

Sinabung - 05.01.2018 / respectively at 6:35 and 2:10 pm. - doc. BNPB
Sinabung - 05.01.2018 / respectively at 6:35 and 2:10 pm. - doc. BNPB

Sinabung - 05.01.2018 / respectively at 6:35 and 2:10 pm. - doc. BNPB

In Sinabung, the PVMBG reports four eruptions accompanied by ash plume rising to 1,500-2,000 meters on January 5th.

On January 6, a eruptive plume 1,500 meters high is noted at 10:19 WIB, accompanied by earthquakes lasting over 101 seconds.

Sources: PVMBG & BNPB

Sinabung - 06.01.2018 / 10h19 WIB - photo BNPB

Sinabung - 06.01.2018 / 10h19 WIB - photo BNPB

At Agung, a small white plume continues to be emitted, sometimes accompanied by a small gray content (ash), at a height varying between 100 and 500 meters on January 5th and 6th.

No incandescence is noted during the night.

Source: PVMBG

Agung - 06.01.2018 / 7:35 AM WIB - photo BNPB

Agung - 06.01.2018 / 7:35 AM WIB - photo BNPB

On the night of 4 to 5 January, an eruptive activity marked the eruptive site of Ambae, on Lake Voui; the activity was identified by the infra-red camera and a thermal anomaly reported by the site MIROVA, 374 MW January 4 at 14:20.

On January 6 in the early hours, only a small plume of gas was visible on webcam images.

Sources: Vanuatu Geohazards Observatory & MIROVA

Ambae - nighttime incandescent on 04.01.2018 / 22h loc - VGO webcam / via Shérine France

Ambae - nighttime incandescent on 04.01.2018 / 22h loc - VGO webcam / via Shérine France

 Ambae - thermal anomaly of 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018
 Ambae - thermal anomaly of 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018

Ambae - thermal anomaly of 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kadovar - photos du 06.01.2018 / Loop PNG
Kadovar - photos du 06.01.2018 / Loop PNG

Kadovar - photos du 06.01.2018 / Loop PNG

Une éruption a débuté en Papouasie Nouvelle-Guinée, sur l'île-volcan Kadovar ; elle constitue le sommet émergé d'un stratovolcan daté de l'Holocène situé à 25 km au nord de l'embouchure de la rivière Sepik. Un dôme de lave coiffe le volcan andésitique et d'épaisses coulées primées forme des falaises côtières.

La date de sa dernière éruption est inconnue ; seule une décoloration de la mer a été observée en mars 1981 au nord-est. Un autre épisode avait eu lieu en 1976-77 (GVP)

Deux dinghies ont été envoyés pour aider à l'évacuation de la petite population établi sur les bords du cratère.

Source : LOOP P.N.G.

Kadovar éruption - survol du 06.01.2018 par Samaritan aviation / via Shérine France / Facebook

Kadovar éruption - survol du 06.01.2018 par Samaritan aviation / via Shérine France / Facebook

Update 06.01.2018 - un survol de contrôle par un hydravion de Samaritan Aviation ce 6 janvier montre que l'activité du volcan Kadovar a augmenté depuis hier. Selon des rapports en leur possession, tous les habitants de l'île ont été évacués, sans perte humaines.

Sinabung - 05.01.2018 / respectivement à 6h35 et 14h10loc. - doc. BNPB
Sinabung - 05.01.2018 / respectivement à 6h35 et 14h10loc. - doc. BNPB

Sinabung - 05.01.2018 / respectivement à 6h35 et 14h10loc. - doc. BNPB

Au Sinabung, le PVMBG rapporte quatre éruptions accompagnées de panache de cendres montant à 1.500-2.000 mètres le 5 janvier.

Ce 6 janvier, un panache éruptif haut de 1.500 mètres est noté à 10h19 WIB, accompagné de séismes d'une durée de 101 secondes.

Sources : PVMBG & BNPB

Sinabung - 06.01.2018 /  10h19 WIB  - photo BNPB

Sinabung - 06.01.2018 / 10h19 WIB - photo BNPB

A l'Agung, un petit panache blanc continu d'être émis, parfois accompagné d'un petit contenu gris (cendres), à une hauteur variant entre 100 et 500 mètres ces 5 et 6 janvier.

Aucune incandescence n'est noté au cours de la nuit.

Source : PVMBG

Agung - 06.01.2018 / 7h35 WIB - photo BNPB

Agung - 06.01.2018 / 7h35 WIB - photo BNPB

Dans la nuit du 4 au 5 janvier, une activité éruptive a marqué le site éruptif d'Ambae, sur le lac Voui ; l'activité a été repérée par la caméra infra-rouge et une anomalie thermique ponctuelle rapportée par le site MIROVA, de 374 MW le 4 janvier à 14h20.

Le 6 janvier aux premières heures, seul un petit panache de gaz était visible sur les images webcam.

Sources : Vanuatu Geohazards Observatory & MIROVA

Ambae - incandescence nocturne le 04.01.2018 / 22h loc - webcam VGO / via Shérine France

Ambae - incandescence nocturne le 04.01.2018 / 22h loc - webcam VGO / via Shérine France

Ambae - anomalie thermique du 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018
Ambae - anomalie thermique du 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018

Ambae - anomalie thermique du 04.01.2018 - Doc. MIROVA Modis 05.01.2018

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - 01.01.2018 / 11h40 - webcam Ovsicori

Poas - 01.01.2018 / 11h40 - webcam Ovsicori

Après la trêve des confiseurs, le moment est venu de reprendre contact avec l'activité volcanique courante.

 

Au Costa Rica, les conditions atmosphériques de ce début d'année empêchent toute observations des trois volcans actifs par les webcams.

Les stations sismiques enregistrent du trémor de basse amplitude et quelques séismes VT au Turrialba, où de petites émissions sporadiques de cendres sont signalées.

Du trémor de basse amplitude est noté au Poas, ainsi que des odeurs de soufre rapportée à Atenas.

Au Rincon de La Vieja, des sédiments laiteux sont rapportés dans les rios Pénjamo, Azul et dans la quebrada Azufrada par les habitants de Buenos Aires de Upala, qui pourraient être liés à des éruptions hydrothermales du volcan, confirmés par des signaux sismiques.

Rincon de La Vieja - sédiments dans les rios avoisinants le 02.01.2018 - photo Ovsicori

Rincon de La Vieja - sédiments dans les rios avoisinants le 02.01.2018 - photo Ovsicori

Concernant le Parc National du Poas, les institutions en charge recommandent de maintenir la fermeture en raison des quelques 2.000 tonnes de dioxyde de soufre émises chaque jour par le volcan Poas. La vigilance est maintenue par les gardes du parc, suite à la détection d'intrusion de personnes non autorisées spécialement dans le secteur de Bajos del Toro. Le tourisme local et les commerces situés sur les pentes du volcan sont directement impactés par cette fermeture.

 

Sources : Ovsicori, RSN & Teletica

Reventador - 03.01.2018 /  13h27 -  webcam IGEPN

Reventador - 03.01.2018 / 13h27 - webcam IGEPN

En Equateur, le Reventador maintient une activité éruptive toujours qualifiée de haute. La webcam permettait de constater l'émission d'un panache chargé en cendres le 3 janvier vers 8h27 locale, montant au dessus du cratère à plus de 600 mètres. L'IGEPN rapporte de l'incandescence nocturne lorsque la nébulosité permet une observation.

 

Source : IGEPN

Sabancaya - tableau récapitulatif d'activité du 25 au 31.12.2017 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

Sabancaya - tableau récapitulatif d'activité du 25 au 31.12.2017 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

Au Sabancaya, au Pérou, l'activité explosive de la dernière semaine 2017 est en baisse, avec seulement 42 explosions journalières. Niveau sismicité, les séismes LP, liés aux mouvements de fluides et le trémor d'émission ont augmenté en nombre et heures d'enregistrement. Les panaches de cendres et gaz se sont maintenus dans les normes passées, avec une hauteur max. de 2.900 mètres au dessus du cratère. Le flux maximum de SO2 a été enregistré le 26 décembre, à 1.304 tonnes/jour.

 

Sources : IG Peru / OVI / Ingemmet

Agung - petit panache de vapeur et gaz ce 04.01.2018 / 11h44 WIB - photo PVMBG / Magma Indonesia

Agung - petit panache de vapeur et gaz ce 04.01.2018 / 11h44 WIB - photo PVMBG / Magma Indonesia

A l'Agung, les autorités indonésiennes ont réduit le rayon de la zone de sécurité de 8-10 à 6 km, zone dans laquelle les habitants ont été déplacés et doivent le rester ; l'alerte volcanique reste cependant fixée par le PVMBG au maximum : 4 / AWAS.

 

Source : Sutopo Purwo Nugroho / BNPB

Kanlaon - photo prise de Brgy le 09.12. 2017 - Courtesy of Ms. Ritchel Demerin Villanueva /  Phivolcs

Kanlaon - photo prise de Brgy le 09.12. 2017 - Courtesy of Ms. Ritchel Demerin Villanueva / Phivolcs

Au Kanlaon, le réseau sismique a enregistré 197 séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures , et 14 épisode de trémor d'une durée de 2 à 30 minutes. Un panache blanc de vapeur a été observé par intermittence selon la visibilité.

Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurée à 640 tonnes/jour le 2 janvier.

Le niveau d'alerte est à 2, assorti d'une zone de danger permanent interdite de 4 km de rayon.

 

Source : Phivolcs

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Poas - 01.01.2018 / 11:40 - Ovsicori webcam

Poas - 01.01.2018 / 11:40 - Ovsicori webcam

After the confectioners truce, the time has come to reconnect with the current volcanic activity.

 

In Costa Rica, the weather conditions at the beginning of the year prevent any observations of the three active volcanoes by the webcams.

Seismic stations record low amplitude tremor and some VT earthquakes in Turrialba, where small sporadic ash emissions are reported.

Low amplitude tremor is noted in Poas, as well as sulfur odors reported to Atenas.

In Rincon de La Vieja, milky sediments are reported in the Penjamo and  Azul rios and in the Quebrada Azufrada by the inhabitants of Buenos Aires of Upala, which could be related to hydrothermal eruptions of the volcano, confirmed by seismic signals.

Rincon de La Vieja - sediments in the nearby rivers on 02.01.2018 - photo Ovsicori

Rincon de La Vieja - sediments in the nearby rivers on 02.01.2018 - photo Ovsicori

Regarding the Poas National Park, the institutions in charge recommend to maintain the closure because of the 2,000 tons of sulfur dioxide emitted each day by the Poas volcano. Vigilance is maintained by the park guards, following the detection of intrusion of unauthorized persons, especially in the area of ​​Bajos del Toro. Local tourism and businesses located on the slopes of the volcano are directly impacted by this closure.

Sources: Ovsicori, RSN & Teletica

Reventador - 03.01.2018 / 13h27 - webcam IGEPN

Reventador - 03.01.2018 / 13h27 - webcam IGEPN

In Ecuador, the Reventador maintains an eruptive activity always qualified of high. The webcam showed the emission of a plume loaded with ashes on January 3 local 8:27, rising to more than 600 meters above the crater. IGEPN reports nocturnal glow when cloudiness allows observation.

Source: IGEPN

Sabancaya - summary table of activities from 25 to 31.12.2017 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

Sabancaya - summary table of activities from 25 to 31.12.2017 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

In Sabancaya, in Peru, the explosive activity of the last week of 2017 is downing, with only 42 daily explosions.

Seismicity level, LP earthquakes, related to fluid movements and emission tremor increased in number and hours of recording. The plumes of ash and gas have remained in past norms, with a max height. 2,900 meters above the crater. The maximum flow of SO2 was recorded on December 26, at 1,304 tons / day.

Sources: IG Peru / OVI / Ingemmet

Agung - small plume of steam and gas this 04.01.2018 / 11:44 WIB - photo PVMBG / Magma Indonesia

Agung - small plume of steam and gas this 04.01.2018 / 11:44 WIB - photo PVMBG / Magma Indonesia

In Agung, Indonesian authorities have reduced the radius of the security zone from 8-10 to 6 km, an area in which people have been displaced and must remain so; the volcanic alert remains fixed by PVMBG on the maximum : 4 / AWAS.

Source: Sutopo Purwo Nugroho / BNPB

Kanlaon - photo taken from Brgy on 09.12. 2017 - Courtesy of Ms. Ritchel Demerin Villanueva / Phivolcs

Kanlaon - photo taken from Brgy on 09.12. 2017 - Courtesy of Ms. Ritchel Demerin Villanueva / Phivolcs

At Kanlaon, the seismic network recorded 197 volcanic earthquakes in the last 24 hours and 14 tremor episodes, lasting 2 to 30 minutes. A white plume of steam was observed intermittently depending on visibility.

Sulfur dioxide emissions were measured at 640 tonnes / day on 2 January.

The alert level is 2, with a no-go permanent danger zone of 4 km radius.

Source: Phivolcs

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Faites de peinture acrylique, d'encre, de cire, de métal sur toile ou papier, les oeuvres abstraites d'Anne Herzog, reflètent l'environnement dans lequel elles ont été réalisées : des teintes blanches comme la neige, argentée comme le ciel, noire comme les roches volcaniques, rouge comme la lave, un contexte trouvé en Islande dans le Snaefellsnes qu'elle affectionne.

Le volcan Snæfellsjökull, crayon sur papier, 21 x 29 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Le volcan Snæfellsjökull, crayon sur papier, 21 x 29 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Une quête allégorique d'un portail vers le monde souterrain, ou de la porte d'entrée vers un royaume caché, le Snæfellsjökull , évoqué par Jules Vernes dans son "Voyage au centre de la Terre", est un volcan qui la préoccupe.

Le volcan Stapafell, dans (la péninsule de) Snaefellsnes, près d'Arnastapi -  crayon sur papier - oeuvre d'Anne Herzog

Le volcan Stapafell, dans (la péninsule de) Snaefellsnes, près d'Arnastapi - crayon sur papier - oeuvre d'Anne Herzog

Le Stapafell, une pyramide de palagonite fortement errodée ... un terrain propice aux créations oniriques d'Anne Herzog - photo © Bernard Duyck 2016

Le Stapafell, une pyramide de palagonite fortement errodée ... un terrain propice aux créations oniriques d'Anne Herzog - photo © Bernard Duyck 2016

Française vivant à New-York avant de s'installer en Islande en 2010, Anne Herzog est diplomée des Beaux-Arts de Nantes et d'un master cinéma de l'Université Panthéon Sorbonne.

Elle a cherché sur les volcans des Caraïbes, de l'Océan Indien et d'Europe du Nord de quoi nourrir une passion qu'elle traduit au travers de documentaires et toiles aux tonalités stendhaliennes... elle traque sur le terrain un " contact direct avec un autre monde ".

Anne Herzog devant le Snaefellsjökull  - photo du site de l'artiste

Anne Herzog devant le Snaefellsjökull - photo du site de l'artiste

L'île infernale - d'Anne Herzog

L'île infernale - d'Anne Herzog

Snaefelness 2015 -  encre sur papier -  50 x 32 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Snaefelness 2015 - encre sur papier - 50 x 32 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Snaefelness 2017 -  encre sur papier - 42x60 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Snaefelness 2017 - encre sur papier - 42x60 cm - oeuvre d'Anne Herzog

Sources :

- Vivre en Islande - Anne Herzog : pour l'amour des volcans

- Anne Herzog official web site

- ARTnord – La revue de l'art contemporain nordique et Balte – Anne Herzog

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Made of acrylic paint, ink, wax, metal on canvas or paper, the abstract works of Anne Herzog, reflect the environment in which they were made: white shades like snow, silver like the sky, black as volcanic rocks, red like lava, a context found in Iceland in the Snaefellsnes she likes.

The Snæfellsjökull volcano, pencil on paper, 21 x 29 cm - artwork by Anne Herzog

The Snæfellsjökull volcano, pencil on paper, 21 x 29 cm - artwork by Anne Herzog

An allegorical quest for a portal to the underworld, or the gateway to a hidden realm, the Snæfellsjökull, evoked by Jules Vernes in his "Journey to the Center of the Earth", is a volcano that preoccupies her.

The Stapafell volcano, in (the peninsula of) Snaefellsnes, near Arnastapi - pencil on paper - artwork by Anne Herzog

The Stapafell volcano, in (the peninsula of) Snaefellsnes, near Arnastapi - pencil on paper - artwork by Anne Herzog

The Stapafell, a pyramid of highly errored palagonite ... a fertile ground for Anne Herzog's dreamlike creations - photo © Bernard Duyck 2016

The Stapafell, a pyramid of highly errored palagonite ... a fertile ground for Anne Herzog's dreamlike creations - photo © Bernard Duyck 2016

Frenchwoman living in New York before moving to Iceland in 2010, Anne Herzog is a graduate of Fine Arts from Nantes and has a master's degree from the University Pantheon Sorbonne.

She sought on the volcanoes of the Caribbean, the Indian Ocean and Northern Europe to nourish a passion that she translates through documentaries and canvases with Stendhalian tones ... she tracks on the ground a "direct contact with another world ".

Anne Herzog in front of the Snaefellsjökull - photo of the artist's website

Anne Herzog in front of the Snaefellsjökull - photo of the artist's website

The Infernal Island - by Anne Herzog

The Infernal Island - by Anne Herzog

Snaefelness 2015 - ink on paper - 50 x 32 cm - artwork by Anne Herzog

Snaefelness 2015 - ink on paper - 50 x 32 cm - artwork by Anne Herzog

Snaefelness 2017 - ink on paper - 42x60 cm - artwork by Anne Herzog

Snaefelness 2017 - ink on paper - 42x60 cm - artwork by Anne Herzog

Sources:

- Living in Iceland - Anne Herzog: for the love of volcanoes

- Anne Herzog official web site

- ARTnord - The Nordic and Baltic Contemporary Art Magazine - Anne Herzog

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #volcanic activity
Masaya - degassing on 06.12.2017 - photo UNRESP project

Masaya - degassing on 06.12.2017 - photo UNRESP project

As part of the UNRESP Project, a documentary chronicles YouTube's life near Masaya volcano in Nicaragua, and highlights the impact of volcanic gas emissions on the lives, health, and adaptability of humans. are subject to it.

By UNRESP project - to watch in full screen!

Even in the absence of lava eruptions or ash emissions, gases emanating from volcanoes pose a serious and persistent risk of pollution, due to the acidity of these gases, and their composition rich in fine particles and heavy metals.

 Masaya - the vegetation is impacted by the "VUMO" of the volcano and the forest landscape has turned into yellow fallow - photo Ev. Ilynskaya / UNRESP Project

 Masaya - the vegetation is impacted by the "VUMO" of the volcano and the forest landscape has turned into yellow fallow - photo Ev. Ilynskaya / UNRESP Project

These persistent volcanic emissions (PVE) cause, according to the scientists estimates, more than 3 million premature deaths, of which 90% in the southern regions of the globe. These PVE pose a long-term, but not a constant risk, with pollution likely to increase sharply and dangerously at a specific time in a particular area.

During these times of crisis, health is threatened, with increased respiratory problems such as asthma, drinking water, and soils and crops pollution with significant damage to agriculture-dependent economies.

The Masaya is an important source of environmental pollution, which affects at least 50,000 rural people daily, and periodically more than two million people, when it adds to the androgenic pollution of the cities of Managua and Masaya.

 

Masaya - respiratory diseases induced by volcanic pollution - photo taken from UNRESP video

Masaya - respiratory diseases induced by volcanic pollution - photo taken from UNRESP video

Map of air pollution with sulfur dioxide and damage in villages and towns near Masaya - Doc. UNRESP Project

Map of air pollution with sulfur dioxide and damage in villages and towns near Masaya - Doc. UNRESP Project

 Masaya - Resilience of villagers who build their homes by adapting techniques that take into account the corrosion generated by volcanic gases: rocks and branches hold a fiber cement blanket, instead of sheets held by nails - doc. UNRESP Project

Masaya - Resilience of villagers who build their homes by adapting techniques that take into account the corrosion generated by volcanic gases: rocks and branches hold a fiber cement blanket, instead of sheets held by nails - doc. UNRESP Project

"The UNRESP / Unseen but not unfell: resilience to persistent volcanic emissions project, from the University of Leeds / GCRF" examines not only the volcanic hazards associated with emissions of gases and particles, and the procedures to be developed during peak pollution, but also the different human, sociological, and historical, environmental aspects related to it.

Populations close to the Masaya react to the effect of the acid plumes which touch them by not using nails to fix their roofs in fiber cement (instead of sheets) - hoping that they do not cause another pollution and problems of asbestosis - by checking the quality of rainwater by their reaction capacity with soap; they know the type of crops that can withstand it, and favor pineapples and dragon fruit rather than coffee, which is less resistant.

After a modeling phase carried out in Nicaragua by experts in volcanic gases and aerosols, and their work in the different European universities and in the Icelandic Met Office, the results will then be applicable to other countries concerned by the same risks.

 

Sources:

- Unseen but not unfelt: building resilience to air pollution from volcanoes

Dr. Evgenia Ilyinskaya (SEE), Dr. Anja Schmidt (University of Cambridge), Dr. Ralph Burton (NCAS), Dr. Claire Witham (Met Office), Dr. Wilfried Strauch (Instituto Nicaragüense de Estudios Territoriales (INETER), Nicaragua)

- Geografia of Nicaragua

- EGU blogs - Resilicience to persistent volcanic emissions

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Masaya - dégazage le 06.12.2017 - photo UNRESP project

Masaya - dégazage le 06.12.2017 - photo UNRESP project

Dans le cadre du Projet UNRESP, un documentaire relate sur You Tube la vie près du volcan Masaya au Nicaragua , et met en lumière l'impact des émissions de gaz volcaniques sur la vie, la santé, et la faculté d'adaptation des humains qui y sont soumis.

UNRESP project‏ - à regarder en plein écran !

Même en absence d'éruptions de lave ou d'émissions de cendres, les gaz émanant des volcans présentant un risque sérieux et persistant de pollution, due à l'acidité de ces gaz, et à leur composition riche en particules fines et métaux lourds.

 Masaya - la végétation est impactée par le "VUMO"  du volcan et le paysage forestier s'est mué en friche jaunâtre -  photo Ev. Ilynskaya / UNRESP Project

Masaya - la végétation est impactée par le "VUMO" du volcan et le paysage forestier s'est mué en friche jaunâtre - photo Ev. Ilynskaya / UNRESP Project

Ces émissions volcaniques persistantes (PVE) causent, selon les estimations des scientifiques, plus de 3 millions de décès prématurés, dont 90% dans les régions sud du globe. Ces PVE constituent un risque durable, mais non constant, la pollution pouvant augmenter fortement et dangereusement à un moment déterminé dans une zone particulière.

Au cours de ces périodes de crise, la santé est menacée, avec une augmentation des problèmes respiratoires tels que l'asthme, la pollution des eaux de boisson, et celle des sols et cultures avec des dommages importants aux économies dépendantes de l'agriculture.

Le Masaya constitue une source importante de pollution environnementale, qui impacte journellement au moins 50.000 ruraux, et périodiquement plus de deux millions de personnes, quand elle s'additionne à la pollution androgénique des cités de Managua et Masaya.

Masaya - maladies respiratoires induites par la pollution volcanique - photo extraite de la vidéo UNRESP

Masaya - maladies respiratoires induites par la pollution volcanique - photo extraite de la vidéo UNRESP

Carte de la pollution de l'air au dioxyde de soufre et les dommages dans les villages et villes proches du Masaya – Doc. UNRESP Project

Carte de la pollution de l'air au dioxyde de soufre et les dommages dans les villages et villes proches du Masaya – Doc. UNRESP Project

Masaya – Résilience des villageois qui construisent leur maison en adaptant des techniques tenant compte de la corrosion générée par les gaz volcaniques : des roches et des branches tiennent une couverture en fibrociment, au lieu et place de tôles maintenues par des clous – doc. UNRESP Project

Masaya – Résilience des villageois qui construisent leur maison en adaptant des techniques tenant compte de la corrosion générée par les gaz volcaniques : des roches et des branches tiennent une couverture en fibrociment, au lieu et place de tôles maintenues par des clous – doc. UNRESP Project

"Le projet UNRESP / Unseen but not unfell : resilience to persistant volcanic emissions, de l'Université de Leeds / GCRF" examine non seulement les risques volcanologiques associés aux émissions de gaz et particules, et les procédures à développer durant les pics de pollution, mais aussi les différents aspects humains, sociologiques, et historiques, environnementaux qui y sont liés.

Les populations proches du Masaya réagissent à l'effet des panaches acides qui les touchent en n'utilisant plus de clous pour fixer leurs toits en fibrociment (au lieu de tôles) - en espérant qu'elles ne causent pas une autre pollution et des problèmes d'asbestose - , en vérifiant la qualité des eaux de pluies par leur pouvoir de réaction avec le savon; elles connaissent le type de cultures capables d'y résister, et favorisent les ananas et les fruits du dragon plutôt que la café, moins résistant.

Après une phase de modélisation réalisée au Nicaragua par des experts en gaz et aérosols volcaniques, et leur travail dans les différentes universités Européennes et au Met office Islandais, les résultats seront applicables ensuite à d'autres contrées concernées par les mêmes risques.

 

Sources :

- Unseen but not unfelt: building resilience to air pollution from volcanoes

Dr Evgenia Ilyinskaya (SEE), Dr Anja Schmidt (University of Cambridge), Dr Ralph Burton (NCAS), Dr Claire Witham (Met Office), Dr Wilfried Strauch (Instituto Nicaragüense de Estudios Territoriales (INETER), Nicaragua)

- Geografia de Nicaragua

- EGU blogs – Resilicience to persistant volcanic emissions

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

En ce moment de transition 2017-2018, une revue des éruptions importantes s'impose, et sans faire de pronostics, quels sont les volcans à suivre particulièrement cette année ?

Je n'ai pas fait de sondages, mais je suis assez d'accord avec les résultats du "2017 Pliny Award for Volcanic Event of the Year" d'Eric Klemetti. Il classe dans le top cinq l'Agung, le Sinabung, le Bogoslof, le Sabancaya et le Fuego.

Agung - 09.12.2017 / 7h51 - photo Øystein Lund Andersen

Agung - 09.12.2017 / 7h51 - photo Øystein Lund Andersen

L'Agung emporte la palme, puisqu'après une période de quiétude de 53 ans, il tient les observateurs en haleine depuis le mois de septembre. Quelle sera la suite de l'éruption ? Le volcan fera-t-il taire les diverses polémiques politico-touristiques ?

Sinabung - 27.12.2017 / 15h36 loc. - photo Endro Lewa

Sinabung - 27.12.2017 / 15h36 loc. - photo Endro Lewa

Le Sinabung, infatigable, entre dans sa cinquième année d'éruption continue, toujours ponctuée d'explosions et de coulées pyroclastiques. La zone interdite reste nécessaire comme on l'a vu la semaine passée ... le Sinabung a détruit des villages, et plusieurs milliers d'habitants ont dû trouver un refuge permanent hors de la zone de danger.

Bogoslof - 28.05.2017 / 14h34 AKDT - photo Dave Schneider /  AVO

Bogoslof - 28.05.2017 / 14h34 AKDT - photo Dave Schneider / AVO

Le Bogoslof, heureusement situé dans l'archipel reculé des Aléoutiennes, après avoir remporté la première place en 2016, a poursuivi son oeuvre jusqu'en fin août, avant de retrouver son niveau d'alerte de base. On garde en mémoire un superbe panache à plus de 12.000 mètres d'altitude.

Sabancaya - 29.12.2017 / 7h25  - photo OVI-Ingemmet

Sabancaya - 29.12.2017 / 7h25 - photo OVI-Ingemmet

Au Pérou, le Sabancaya continue, depuis novembre 2016, une longue série d'explosions ponctuée de panaches de cendres, qui justifient une zone d'exclusion de 12 km de rayon.

Fuego - 07.12.2017 - photo David Rojas

Fuego - 07.12.2017 - photo David Rojas

Le Fuego, au Guatemala, a fait preuve de régularité, avec 12 épisodes paroxysmiques cette année, et d'une activité variée, entre explosions stromboliennes, fontaines de lave, coulées de lave et pyroclastiques. De violentes pluies ont de plus engendré quelques lahars ... toute cette activité heureusement sans pertes humaines !

Etna - les cratères sommitaux depuis Etna est  - photo Gio Giusa 07.12.2017

Etna - les cratères sommitaux depuis Etna est - photo Gio Giusa 07.12.2017

Les volcans du Kamchatka, dont le Sheveluch, le Klyuchevskoy, le Bezymianny pour ne citer que ceux-là, ne sont pas en reste.

Au Vanuatu, outre les volcans habituellement actifs, Ambae a provoqué une évacuation totale de l'île.

De belles éruptions ont marqué aussi Le Fernandina aux Galapagos, et le Piton de La Fournaise sur l'ïle de La Réunion.

N'oublions pas non plus nos volcans européens, toujours spectaculaires, l'Etna, et le Stromboli, turbulent en cette fin d'année.

Shinmoedake / Kirishima groupe - photo 11.10.2017 James Reynolds -  EarthUncut TV

Shinmoedake / Kirishima groupe - photo 11.10.2017 James Reynolds - EarthUncut TV

Sans faire de prévisions, il faudra quand même, en 2018, tenir à l'oeil quelques volcans qui marquent de l'instabilité, et qui pourraient nous réserver des surprises : le Bárðarbunga et l'Öræfajökull en Islande, le Kirishima au Japon, ou encore l'un ou l'autre volcan Chilien, je pense au Villarica, ou Indonésien, et là, ils sont légion.

De toute façon, nous aurons droit au show du Kilauea, du Piton de La Fournaise, de l'Etna et du Stromboli.

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog