Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #"Parole aux lecteurs"

Parole aux lecteurs, ou plus exactement photos fournies par les lecteurs, avec des images du Mayon de mon ami Thierry Sluys, sur place du 1° au 7 février 2018.

Un clic sur les photos les ouvre en plein écran.

 

Mayon - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Mayon - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Mayon - coulée pyroclastique - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Mayon - coulée pyroclastique - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Mayon - coulée pyroclastique - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Mayon - coulée pyroclastique - photo © Thierry Sluys / 01.02.2018

Depuis début février, l'activité du Mayon reste caractérisée par du fountaining faible et sporadique, du dégazage et des coulées de lave.

Les volumes effusés ont fait progresser les coulées de lave de 3.300 mètres, 4;500 mètres et 900 mètres à partir du sommet, respectivement dans les drainages Miisi, Bonga-Buyuan et Basud.

Des coulées pyroclastiques ont laissé des dépôts dans ces drainages sur des distances comprises entre 4.200 et 4;600 mètres.

Mayon - coulées de lave et blocs -  photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018
Mayon - coulées de lave et blocs -  photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Mayon - coulées de lave et blocs - photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Mayon - coulées de lave et blocs -  photo © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Mayon - coulées de lave et blocs - photo © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Mayon - activité diurne et front de coulée -  photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018Mayon - activité diurne et front de coulée -  photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018
Mayon - activité diurne et front de coulée -  photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Mayon - activité diurne et front de coulée - photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Hier, un total de 76 séismes volcaniques ont été enregistrés, la plupart en relation avec des épisodes de fontaines de lave. L'inflation du volcan reste persistante depuis octobre-novembre, correspondant à la mise sous pression par l'intrusion de magma.

Les installations du DOST-PHIVOLCS - photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018
Les installations du DOST-PHIVOLCS - photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Les installations du DOST-PHIVOLCS - photos © Thierry Sluys / 01-07.02.2018

Sources :

  • un grand merci à Thierry Sluys pour son partage de photos

  • Phivolcs

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mayon - Lava flows and boulders in the Miisi and Bonga drainages around 8:30 pm PST, 11,02,2018 - photo Phivolcs from the Ligñon Hill observatory, Legazpi

Mayon - Lava flows and boulders in the Miisi and Bonga drainages around 8:30 pm PST, 11,02,2018 - photo Phivolcs from the Ligñon Hill observatory, Legazpi

The activity of the last 24 hours at Mayon is characterized by a low and sporadic fountaining, lava flows and degassing at the summit crater.

The lava fountains reached 150 meters high, and generated plumes rising to more than 400 meters.

During the night, lava flows and consequent falls of incandescent rocks were observed in the Miisi and Bonga-Buyuan drainages; pyroclastic flows have respectively covered the Miisi, Bonga and Basud drainages over 4,600 m, 4,500 m and 4,200 m.

Seismicity is marked by 92 volcanic earthquakes, most often related to fountaining; inflation is holding steady

Source: Phivolcs

Mayon summit during a check flight on 09.02.2018 - Phivolcs

Mayon summit during a check flight on 09.02.2018 - Phivolcs

In Turrialba, passive ash emissions have continued since the end of last week, accompanied by a column of ash not rising more than 300 meters above the edge of the active crater.

Ash Falls are reported on Moravia, Lindora, Curridabat, San Francisco de Dos Rios, Coronada, Colonia Kennedy, San Rafael de Escazu, El Carmen de Guadalupe, Montes de Oca, San Sebastian, Santo Domingo, San Isidro de Coronado, Purral and Cartago.

Seismicity is characterized by sporadic LP earthquakes associated with fluid movements.

Sources: Ovsicori and RSN

Turrialba - passive ash emissions on 11.02.2018 / 8:20 - Ovsicori webcam

Turrialba - passive ash emissions on 11.02.2018 / 8:20 - Ovsicori webcam

The Nevados de Chillan complex has evolved considerably since January 2016: the new crater Nicanor - named in honor of the late antipoet Nicanor Parra - was formed by explosive hydro-magmatic activity; the various explosions affected the crater Arrau and destroyed almost completely the crater Chudcun, to form the current crater Nicanor of 210 meters in diameter.
 

Nevados de Chillan complex - formation of the Nicanor crater between January 2016 and October 2017 - Doc. Volcanologia in Chile

Nevados de Chillan complex - formation of the Nicanor crater between January 2016 and October 2017 - Doc. Volcanologia in Chile

By the end of December 2017, the activity slid to a much more explosive process, with expulsion of magma fragments, and effusive process, which formed a continuously growing intracrateric lava dome.

On February 5, 2018, the dome reached a height of 27 meters, and occupies an area of ​​80 meters by 60 meters, and took the form "torta" / cake. The effusion rate has been calculated since January 21st at 3,824 m³ per day.

The summit of the Nevados complex of Chillan, with the dome of Nicanor - photo Nicolas Luengo / vulcanology in Chile

The summit of the Nevados complex of Chillan, with the dome of Nicanor - photo Nicolas Luengo / vulcanology in Chile

Nevados of Chillan, crater Nicanor and the dome on 23.01.2018 - photo Sernageomin

Nevados of Chillan, crater Nicanor and the dome on 23.01.2018 - photo Sernageomin

The observatories propose three different scenarios of evolution:

- The dome protrudes from the edge of the crater and forms a gravity flow, generating pyroclastic flows towards the NE of the volcano towards uninhabited areas.

- Explosions produce ejections of ballistic blocks in an area around the volcano, and eruptive columns whose collapse can lead to the formation of pyroclastic flows, probably also to the northeast uninhabited.

- Cooling of the dome is possible if the deep magmatic supply weakens or stops, putting the dome in "sleep".

Sources: Sernageomin & Onemi

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mayon - Coulées de lave et de blocs dans les drainages Miisi et Bonga vers 20h30 PST, le 11,02,2018 – photo Phivolcs depuis l'observatoire de  Ligñon Hill, Legazpi

Mayon - Coulées de lave et de blocs dans les drainages Miisi et Bonga vers 20h30 PST, le 11,02,2018 – photo Phivolcs depuis l'observatoire de Ligñon Hill, Legazpi

L'activité des dernières 24heures au Mayon est caractérisée par un fountaining faible et sporadique, des coulées de lave et du dégazage au cratère sommital.

Les fontaines de lave ont atteint 150 mètres de haut , et généré des panaches montant à plus de 400 mètres.

Au cours de la nuit, les coulées de lave et de conséquentes chutes de roches incandescentes ont été observées dans les drainages Miisi et Bonga-Buyuan ; des coulées pyroclastiques ont parcouru respectivement les drainages Miisi, bonga et Basud sur 4.600 m, 4.500 m et 4.200 m.

La sismicité est marquée par 92 séismes volcaniques , le plus souvent en rapport avec la fountaining ; l'inflation se maintient

Source : Phivolcs

Sommet du Mayon lors d'un survol de contrôle le 09.02.2018  - Phivolcs

Sommet du Mayon lors d'un survol de contrôle le 09.02.2018 - Phivolcs

Au Turrialba, les émissions de cendres passives se poursuivent depuis la fin de la semaine passée, accompagnées d'une colonne de cendres ne montant pas à plus de 300 mètres au dessus du bord du cratères actif.

Des chutes de cendres sont rapportées sur Moravia, Lindora, Curridabat, San Francisco de Dos Rios, Coronada, Colonia Kennedy, San Rafael de Escazu, El Carmen de Guadalupe, Montes de Oca, San Sebastian, Santo Domingo, San Isidro de Coronado, Purral et Cartago.

La sismicité est caractérisée par des séismes LP sporadiques , associés aux mouvements de fluides.

Sources : Ovsicori et RSN

Turrialba - émissions passives de cendres le 11.02.2018 / 8h20 - webcam Ovsicori

Turrialba - émissions passives de cendres le 11.02.2018 / 8h20 - webcam Ovsicori

Le complexe Nevados de Chillan a considérablement évolué depuis janvier 2016 : le nouveau cratère Nicanor – baptisé en honneur du défunt poète Nicanor Parra - s'est formé par activité explosive hydro-magmatique ; les différentes explosions ont affecté le cratère Arrau et détruit quasi totalement le cratère Chudcun, pour former l'actuel cratère Nicanor de 210 mètres de diamètre.

Complexe Nevados de Chillan - formation du crtère Nicanor entre janvier 2016 et octobre 2017 - doc. Volcanologia en Chile

Complexe Nevados de Chillan - formation du crtère Nicanor entre janvier 2016 et octobre 2017 - doc. Volcanologia en Chile

Vers la fin décembre 2017, l'activité a glissé vers un processus nettement plus explosif, avec expulsion de fragments de magma, et effusif, qui a formé un dôme de lave intracratérique en croissance continue. Au 5 février 2018, le dôme a atteint une hauteur de 27 mètres, et occupe une surface de 80 mètres sur 60 mètres, et pris la forme " torta " / gâteau. Le taux d'épanchement est calculé depuis le 21 janvier à 3;824 m³ par jour.

Le sommet du complexe Nevados de Chillan, avec le dôme intracratéique du Nicanor - photo Nicolas Luengo / vulcanologie en Chile

Le sommet du complexe Nevados de Chillan, avec le dôme intracratéique du Nicanor - photo Nicolas Luengo / vulcanologie en Chile

Nevados de Chillan , cratère Nicanor et le dôme au 23.01.2018 - photo Sernageomin

Nevados de Chillan , cratère Nicanor et le dôme au 23.01.2018 - photo Sernageomin

Les observatoires proposent trois scenarii différents d'évolution:

- Le dôme dépasse le bord du cratère et forme un écoulement gravitaire, générant des coulées pyroclastiques en direction du NE du volcan vers des zones inhabitées.

- Des explosions produisent des éjections de blocs balistiques dans une zone autour du volcan , et des colonnes éruptives dont l'effondrement peut conduire à la formation de coulées pyroclastiques, probablement aussi vers le nord-est inhabité.

- Un refroidissement du dôme est possible si l'alimentation magmatique en profondeur faiblit ou s'arrête, mettant le dôme en "sommeil".

Sources : Sernageomin & Onemi

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Un nouvel habitat vient d'être décrit : découvert lors d'une expédition en 2015, il est situé dans le complexe volcanique Panarea dans les îles Eoliennes.

Situé à 70-80 mètres de profondeur, au large de la côte sud-ouest de l'îlet de Basiluzzo, il a été nommé " Smoking Land ", suite à la présence d'un grand nombre de cheminées actives.

Carte du Complexe volcanique de Panarea, avec dans le carré rouge la zone étudiée -  Bathymetries from ISMAR, reprinted from [24] under a CC BY license, with permission from ISMAR-CNR, original copyright 2013./ Extrait du document cité en source.

Carte du Complexe volcanique de Panarea, avec dans le carré rouge la zone étudiée - Bathymetries from ISMAR, reprinted from [24] under a CC BY license, with permission from ISMAR-CNR, original copyright 2013./ Extrait du document cité en source.

 Cartes de bathymétrie à haute résolution.   Carte de toute la zone étudiée, au sud-ouest de l'îlot Basiluzzo. Les points noirs indiquent les stations de chambres benthiques; dans l'encart : carte du champ hydrothermal de Smoking Land (WGS84, UTM33, taille de cellule 20x20 cm, exagération verticale 3X). Les triangles noirs indiquent l'emplacement des cheminées échantillonnées, tandis que le carré noir indique l'emplacement de la cheminée reconstruite sur la base d'images vidéo HD. - Extrait du document cité en source.

 Cartes de bathymétrie à haute résolution. Carte de toute la zone étudiée, au sud-ouest de l'îlot Basiluzzo. Les points noirs indiquent les stations de chambres benthiques; dans l'encart : carte du champ hydrothermal de Smoking Land (WGS84, UTM33, taille de cellule 20x20 cm, exagération verticale 3X). Les triangles noirs indiquent l'emplacement des cheminées échantillonnées, tandis que le carré noir indique l'emplacement de la cheminée reconstruite sur la base d'images vidéo HD. - Extrait du document cité en source.

Trente neufs cheminées ont été décrites, différentes par leur forme et leur grandeur, dont quatorze émettent des fluides hydrothermaux d'origine marine de basse température et caractérisés par des conditions chimiques acides.

L'origine de " Smoking Land " peut être attribuée à la présence d'une forte circulation hydrothermale le long du plan de faille du graben nord-ouest.

Les fluides émis ne sont pas plus salins, ni plus chauds que les eaux marine environnantes, contrairement aux émissions subaériennes chaudes de Panarea. Ceci suggère une émanation de CO2 par les roches volcaniques profondes qui déclenche une circulation d'e l'eau de mer et une dissolution des roches métalliques en conditions acides.

La formation des cheminées est le résultat de la précipitation du Fe2+ d'origine volcanique causée par l'eau de mer, avec le support probable de l'activité microbienne. La structure des cheminées est principalement composée d'oxyhydroxydes de fer amorphes et faiblement cristallisés d'origine hydrothermale.

Modèle tridimensionnel de "Smoking Land " - A.exagération verticale 2x – B. Exagération verticale 3x - Extrait du document cité en source.

Modèle tridimensionnel de "Smoking Land " - A.exagération verticale 2x – B. Exagération verticale 3x - Extrait du document cité en source.

Images de cheminées reconstituées, situées dans le "Smoking Land" – A. Reconstitution HD-vidéo de la cheminée – B. Image sous-marine d e la face antérieure – C. Image sous-marine de la dace postérieure, avec des dépôts jaunâtres et l'émission de bulles  -  la barre d'échelle est de 20 cm pour l'avant-plan - Extrait du document cité en source.

Images de cheminées reconstituées, situées dans le "Smoking Land" – A. Reconstitution HD-vidéo de la cheminée – B. Image sous-marine d e la face antérieure – C. Image sous-marine de la dace postérieure, avec des dépôts jaunâtres et l'émission de bulles - la barre d'échelle est de 20 cm pour l'avant-plan - Extrait du document cité en source.

Les explorations ROV ont révélé une large couverture d'algues rouges (Peyssonnelia spp.) colonisées par l'algue verte Flabiella petiolata et par des suspensivores, principalement des éponges, mais aussi des bryozoaires et des polychètes tubicoles.

Bien qu'aucune espèce spécifique aux évents n'ait été identifiée, les communautés benthiques trouvées en association avec les cheminées incluaient plus de taxons que ceux observés dans les zones rocheuses sans évent environnantes.

Ces premières découvertes mettent en évidence un habitat dynamique sous-marin où les processus géologiques, chimiques et biologiques sont intimement liés, faisant de "Smoking Land " un site important en termes de patrimoine marin qui devrait être sauvegardé et protégé, y compris d'expéditions fréquentes de recherches marines.

Images sous-marines des cheminées situées dans "Smoking Land" échantillonnées lors de la recherche en 2015 – A : cheminée VA – B-C : Cheminée SF – D-F : Cheminée GB - la barre d'échelle est de 20 cm pour l'avant-plan. - Extrait du document cité en source.

Images sous-marines des cheminées situées dans "Smoking Land" échantillonnées lors de la recherche en 2015 – A : cheminée VA – B-C : Cheminée SF – D-F : Cheminée GB - la barre d'échelle est de 20 cm pour l'avant-plan. - Extrait du document cité en source.

Source : Esposito V, Andaloro F, Canese S, Bortoluzzi G, Bo M, Di Bella M, et al. (2018) Exceptional discovery of a shallow-water hydrothermal site in the SW area of Basiluzzo islet (Aeolian archipelago, South Tyrrhenian Sea): An environment to preserve. PLoS ONE 13(1): e0190710. - https://doi.org/10.1371/journal.pone.0190710 - Link 

© 2018 Esposito et al. This is an open access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original author and source are credited.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

A new habitat has just been described: discovered during an expedition in 2015, it is located in the volcanic complex Panarea in the Aeolian Islands.

Located 70-80 meters deep, off the southwestern coast of Basiluzzo Islet, it was named "Smoking Land ", following the presence of a large number of active chimneys .

Map of the Panarea Volcanic Complex, with in the red square the studied area - Bathymetries from ISMAR, reprinted from [24] under license, with permission from ISMAR-CNR, original copyright 2013./ Extract from source document.

Map of the Panarea Volcanic Complex, with in the red square the studied area - Bathymetries from ISMAR, reprinted from [24] under license, with permission from ISMAR-CNR, original copyright 2013./ Extract from source document.

 High-resolution swath bathymetry maps.  A) map of the whole investigated area, SW of Basiluzzo Islet. The black dots indicate the benthic chamber stations; B) map of the Smoking Land hydrothermal field (WGS84, UTM33, cell size 20x20 cm, vertical exaggeration 3X). The black triangles indicate the location of the sampled chimneys, while the black square indicates the location of the chimney reconstructed based on HD video-images. ./ Extract from source document.

High-resolution swath bathymetry maps. A) map of the whole investigated area, SW of Basiluzzo Islet. The black dots indicate the benthic chamber stations; B) map of the Smoking Land hydrothermal field (WGS84, UTM33, cell size 20x20 cm, vertical exaggeration 3X). The black triangles indicate the location of the sampled chimneys, while the black square indicates the location of the chimney reconstructed based on HD video-images. ./ Extract from source document.

Thirty-nine chimneys have been described, different in shape and size, fourteen of which emit hydrothermal fluids of low temperature, marine origin, and characterized by acidic chemical conditions.

The origin of "Smoking Land " can be attributed to the presence of a strong hydrothermal circulation along the fault plane of the northwest graben.

The fluids emitted are not saltier or hotter than the surrounding marine waters, unlike the hot subaerial emissions of Panarea. This suggests a CO2 emanation from deep volcanic rocks that triggers a circulation of seawater and a dissolution of metal rocks under acidic conditions.

The formation of chimneys is the result of the precipitation of Fe2+ of volcanic origin caused by seawater, with the probable support of microbial activity. The structure of the chimneys is mainly composed of amorphous and weakly crystallized iron oxyhydroxides of hydrothermal origin.

Three-dimensional model of "Smoking Land" - A. vertical exaggeration 2x - B. Vertical Exaggeration 3x - Extract of the document cited in source.

Three-dimensional model of "Smoking Land" - A. vertical exaggeration 2x - B. Vertical Exaggeration 3x - Extract of the document cited in source.

Images of reconstructed chimneys, located in the "Smoking Land" - A. HD-video reconstruction of the chimney - B. Underwater image of the anterior side - C. Underwater image of the posterior side, with yellowish deposits and the emission of bubbles - the scale bar is 20 cm for the foreground - Extract of the document cited in source.

Images of reconstructed chimneys, located in the "Smoking Land" - A. HD-video reconstruction of the chimney - B. Underwater image of the anterior side - C. Underwater image of the posterior side, with yellowish deposits and the emission of bubbles - the scale bar is 20 cm for the foreground - Extract of the document cited in source.

ROV surveys revealed a large cover of red algae (Peyssonnelia spp.) colonized by the green alga Flabiella petiolata and suspensivores, mainly sponges, but also bryozoans and tubicole polychaetes.

Although no species specific to vents has been identified, benthic communities found in association with chimneys included more taxa than those found in surrounding rocky areas without vents.

These early discoveries highlight a dynamic underwater habitat where geological, chemical and biological processes are intimately linked, making "Smoking Land " an important site in terms of marine heritage that should be safeguarded and protected, including  frequent marine research expeditions.

Underwater images of the chimneys located in the Smoking Land sampled during the 2015 research survey.  (A) chimney VA; (B-C) chimney SF; (D-F) chimney GB. Scale bars: 20 cm for foreground. - Extract of the document cited in source.

Underwater images of the chimneys located in the Smoking Land sampled during the 2015 research survey. (A) chimney VA; (B-C) chimney SF; (D-F) chimney GB. Scale bars: 20 cm for foreground. - Extract of the document cited in source.

Source : Esposito V, Andaloro F, Canese S, Bortoluzzi G, Bo M, Di Bella M, et al. (2018) Exceptional discovery of a shallow-water hydrothermal site in the SW area of Basiluzzo islet (Aeolian archipelago, South Tyrrhenian Sea): An environment to preserve. PLoS ONE 13(1): e0190710. - https://doi.org/10.1371/journal.pone.0190710 - Link 

© 2018 Esposito et al. This is an open access article distributed under the terms of the Creative Commons Attribution License, which permits unrestricted use, distribution, and reproduction in any medium, provided the original author and source are credited.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Kadovar - a collapse occurred on 09.02.2018 - photo Sylvester Gawi

Kadovar - a collapse occurred on 09.02.2018 - photo Sylvester Gawi

According to the report of the Rabaul Volcano Observatory, Kadovar activity continued on February 8 with night glow, and moderate steam emissions at the main crater and SE costal vent.

At 8:45 am on February 9, major explosions started at the SE costal vent; they continued until 10:50 am, when a collapse seems to have made the lava dome disappear. The dome is no longer visible from Blupblup (Rup rup), struck, conditionally, by a small tsunami, without damage.

It is unclear whether the collapse is due to the lava flow, by slippage, or by explosions due to contact with water and lava, destabilizing the flow.

Details are expected.

Source: RVO Newsletter No. 21 for the period 8-9,020,2018, via John Kawatt / FB

Kadovar - an important area of ​​water discoloration is visible in the photo of Jared Wanaka / 09.02.2018

Kadovar - an important area of ​​water discoloration is visible in the photo of Jared Wanaka / 09.02.2018

On Saturday, February 10 at 9 am WITA, the authorities announced at the Rendang Observation Station that the status of the Agung was downgraded from level IV to level III.

The radius of the risk zone has been reduced from 6 to 4 km; all refugees can return home, repatriation measures being taken. A reminder is made to hikers and tourists to not practice any activity in the area of ​​4 km.

Sources: PVMBG & BNPB

The Agung is downgraded to level III - photo 10.02.2018. / BNPB

The Agung is downgraded to level III - photo 10.02.2018. / BNPB

At Nevados de Chillan, pulsatile emissions of water vapor are maintained daily, interspersed with emissions of pyroclastic materials.

The alert remains at the Amarilla level.

Source: Sernageomin

Nevados of Chillan - steam emission this 09.02.2018 - photo OVDAS

Nevados of Chillan - steam emission this 09.02.2018 - photo OVDAS

Japanese scientists, based on observations by underwater robots and analyzes of rock samples, suggest the presence of a giant lava dome in the Kikai caldera, which erupted 7,300 years ago.

The possibility of accumulation of magma under the Kikai caldera is mentioned; Since the nature of the internal plumbing of the dome is unknown, high-resolution imaging of internal structures must be performed by seismic and electromagnetic methods.

Source: Nature scientific reports - Giant rhyolite lava dome formation after 7.3 ka supereruption at Kikai caldera, SW Japan-link

A red relief image map of Kikai caldera based on our bathymetry survey. Topography of the unsurveyed and onland areas is drown by using M-7000 digital data of Japan Hydrological Association and digital elevation model of Geospatial Information Authority of Japan (https://fgd.gsi.go.jp/download/menu.php), respectively. Inner and outer caldera rims are shown by solid lines. Several intrusions (yellow) are distributed along the caldera rims. Dredge (yellow diamond), ROV diving (blue diamonds), and scuba diving (yellow triangles) points are also shown.This map was generated using MakeRRIM ver.1.1.0” that is an Asia Air Survey in-house C program. - from Doc. Refered in source

A red relief image map of Kikai caldera based on our bathymetry survey. Topography of the unsurveyed and onland areas is drown by using M-7000 digital data of Japan Hydrological Association and digital elevation model of Geospatial Information Authority of Japan (https://fgd.gsi.go.jp/download/menu.php), respectively. Inner and outer caldera rims are shown by solid lines. Several intrusions (yellow) are distributed along the caldera rims. Dredge (yellow diamond), ROV diving (blue diamonds), and scuba diving (yellow triangles) points are also shown.This map was generated using MakeRRIM ver.1.1.0” that is an Asia Air Survey in-house C program. - from Doc. Refered in source

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kadovar - un effondrement s'est produit le 09.02.2018 - photo Sylvester Gawi

Kadovar - un effondrement s'est produit le 09.02.2018 - photo Sylvester Gawi

Selon le rapport du Rabaul Volcano Observatory, l'activité du Kadovar se poursuivait ce 8 février avec une incandescence nocturne, et des émissions modérées de vapeur au cratère principal et à l'évent costal SE.

A 8h45 le 9 février, des explosions importantes ont débuté à l'évent costal SE ; elles se sont poursuivie jusque 10h50, moment où un effondrement semble avoir fait disparaître le dôme de lave. Le dôme n'est plus visible depuis Blupblup (Rup rup), frappé, au conditionnel, par un petit tsunami, sans dommages.

Il n'est pas bien établi si l'effondrement est dû à celui de la coulée de lave, suite à un glissement, ou si des explosions dues au contact de l'eau et de la lave ont déstabiliser la coulée.

Des précisions sont attendues.

Source : Bulletin d'information RVO n°21 pour la période du 8-9,02,2018, via John Kawatt / FB

Kadovar - une importante zone de décoloration des eaux  est visible sur le photo de Jared Wanaka / 09.02.2018

Kadovar - une importante zone de décoloration des eaux est visible sur le photo de Jared Wanaka / 09.02.2018

Ce samedi 10 février à 9h WITA, les autorités ont annoncé au siège du poste d'observation de Rendang que le statut de l'Agung était retrogradé du niveau IV au niveau III.

Le rayon de la zone de risque a été réduit de 6 à 4 km ; tous les réfugiés peuvent rentrer chez eux, les mesures de rapatriement étant prises. Un rappel est fait aux randonneurs et touristes de ne pratiquer aucune activité dans la zone des 4 km.

Sources : PVMBG & BNPB

L'Agung est retrogradé au niveau III - photo 10.02.2018. / BNPB

L'Agung est retrogradé au niveau III - photo 10.02.2018. / BNPB

Au Nevados de Chillan, le émissions pulsatiles de vapeur d'eau se maintiennent quotidiennement, entrecoupées d'émissions de matériaux pyroclastiques.

L'alerte reste au niveau Amarilla.

Source : Sernageomin

Nevados de Chillan - émission de vapeur ce 09.02.2018 - photo OVDAS

Nevados de Chillan - émission de vapeur ce 09.02.2018 - photo OVDAS

Des scientifiques japonais, sur base d'observations par des robots sous-marins et d'analyses des échantillons de roche, suggèrent la présence d'un dôme de lave géant dans la caldeira Kikai, dont l'éruption date de 7.300 ans.

La possibilité d'une accumulation de magma sous la caldeira Kikai est évoquée ; la nature de la plomberie interne du dôme estant inconnue, une imagerie à haute résolution des structures intérnes doit être réalisée par des méthodes sismiques et électromagnétiques.

Source : Nature scientific reports - Giant rhyolite lava dome formation after 7.3 ka supereruption at Kikai caldera, SW Japan- link

Une image en relief rouge de la caldeira de Kikai basée sur notre étude de bathymétrie. La topographie des zones non arpentées et intérieures est fournie grâce à des données numériques M-7000 de la Japan Hydrological Association et le modèle d'élévation numérique de Geospatial Information Authority du Japon (https://fgd.gsi.go.jp/download/menu.php), respectivement. Les parois intérieures et extérieures de la caldeira sont représentées par des lignes pleines. Plusieurs intrusions (jaunes) sont réparties le long de la caldeira. Les points d'echantillonnage (diamant jaune), plongée sous-marine (diamants bleus) et plongée sous-marine (triangles jaunes) sont également indiqués. Cette carte a été générée en utilisant MakeRRIM ver.1.1.0 "28 qui est un programme interne de l'Asia Air Survey29.  - D'après doc; références en source

Une image en relief rouge de la caldeira de Kikai basée sur notre étude de bathymétrie. La topographie des zones non arpentées et intérieures est fournie grâce à des données numériques M-7000 de la Japan Hydrological Association et le modèle d'élévation numérique de Geospatial Information Authority du Japon (https://fgd.gsi.go.jp/download/menu.php), respectivement. Les parois intérieures et extérieures de la caldeira sont représentées par des lignes pleines. Plusieurs intrusions (jaunes) sont réparties le long de la caldeira. Les points d'echantillonnage (diamant jaune), plongée sous-marine (diamants bleus) et plongée sous-marine (triangles jaunes) sont également indiqués. Cette carte a été générée en utilisant MakeRRIM ver.1.1.0 "28 qui est un programme interne de l'Asia Air Survey29. - D'après doc; références en source

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Mayon night activity - photo Mac Omega 02.02.2018 under the super moon

Mayon night activity - photo Mac Omega 02.02.2018 under the super moon

The activity of the Mayon has been characterized in the last 24 hours by almost continuous fountaining: 69 successive episodes of lava fountains have been recorded by the seismic network since 12:35 on February 7; their duration varied between 3 and 233 minutes, and their height reached 100 meters, producing steam plumes of more than 800 meters above the summit. They were accompanied by sounds audible 10 km away.

Lava flows and falling rocks were observed in the Miisi and Bonga-Buyuan drainages. Their progress in the Miisi, Bonga and Basud drainages is respectively 3,300, 4,500 and 900 meters from the summit crater.

Mayon - Thermal anomalies on 09.02.2018 / 4:55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Mayon - Thermal anomalies on 09.02.2018 / 4:55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Pyroclastic flows have borrowed the same drainages, and left deposits up to 4.6 km, 4.5 km and 4.2 km, respectively in the drainages Miisi, Bonga and Basud.

The flow of sulfur dioxide was measured at an average of 2,526 tonnes / day on 07.02.2018. The pressurization of the volcano continues, inflation being always present. The alert level remains at IV.

For the moment, drainages from the southeast and southwest quadrant are almost filled with volcanic deposits. Ed Lagerta, of the Phivocs, estimates the volume ejected by the Mayon to at least 53 million cubic meters, and expects a release of 40 to 50 million cubic meters more.

Concerning the respect of the zones fixed, the Secretary of the environment and natural resources calls the companies of carriers operating in the zone of permanent danger to cease their activity, to not endanger the health and the life of the workers.

Sources: Phivolcs, Manilla Bulletin, and Northbound News Philippines.

Kirishimayama volcanic group - Ohachi crater is number 2 - doc. after GSJ

Kirishimayama volcanic group - Ohachi crater is number 2 - doc. after GSJ

In the volcanic group Kirishimayama, following an increase in the number of volcanic earthquakes, the JMA raised the alert level of the Ohachi volcano on February 9 at 14:40 JST to 2 / do not approach the crater.

Vigilance is recommended in the municipalities of Miyakonojo, Kobayashi, Takahara and Kirishima-shi.

The Shinmoedake remains at alert level 3, since October 31, 2017.

Source: Japan Meteorological Agency

The group Kirishima - photo Ray-go

The Kirishima volcanic group- photo Ray-go

The Kirishima volcanic group- photo Ray-go

At Sinabung, no eruptions were recorded yesterday. Steam and gas plumes were observed 50-300 meters above the summit.

What does the volcano reserve for us after these few days of relative calm?

Sources: PVMBG & Endro Lewa

Sinabung - 085.02.2018 / 18h34 - photo Endro Lewa

Sinabung - 085.02.2018 / 18h34 - photo Endro Lewa

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Activité nocturne du Mayon - photo Mac Omega 02.02.2018 sous la super lune

Activité nocturne du Mayon - photo Mac Omega 02.02.2018 sous la super lune

L'activité du Mayon a été caractérisée ces dernières 24 heures par du fountaining quasi continu : 69 épisode successifs de fontaines de lave ont été enregistrés par le réseau sismique depuis 12h35 le 7 février ; leur durée a varié entre 3 et 233 minutes, et leur hauteur a atteint 100 mètres, produisant des panaches de vapeur de plus de 800 mètres au dessus du sommet. . Elles se sont accompagnées de sons audibles à 10 km.

Les coulées de lave et des chutes de blocs ont été observées dans les drainages Miisi et Bonga-Buyuan. Leur avancée dans les drainages Miisi, bonga et Basud est respectivement de 3.300, 4.500 et 900 mètres depuis le cratère sommital.

Mayon - Anomalies thermiques au 09.02.2018 /  4h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Mayon - Anomalies thermiques au 09.02.2018 / 4h55 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Des coulées pyroclastiques ont emprunté les mêmes drainages, et laissée des dépôts jusqu'à 4,6 km, 4,5 km et 4,2 km , respectivement dans les drainages Miisi, Bonga et Basud.

Le flux de dioxyde de soufre a été mesuré à une moyenne de 2.526 tonnes / jour le 07.02.2018. La mise sous pression du volcan continue, de l'inflation étant toujours présente. Le niveau d'alerte demeure à IV.

Pour l'instant, les drainages du quadrant sud-est et sud-ouest sont presque remplis par des dépôts volcaniques. Ed Lagerta, du Phivocs, estime le volume éjecté par le Mayon à au moins 53 millions de m³, et s'attend à une libération de 40 à 50 millions de mètres-cubes supplémentaires.

Concernant le respect des zones édictées, le Secrétaire de l'environnement et des ressources naturelles appelle les sociétés de carriers opérant dans la zone de danger permanent a cesser leur activité pour ne pas mettre en danger la santé et la vie des ouvriers.

Sources : Phivolcs, Manilla Bulletin, et Northbound News Philippines.

Groupe volcanique kirishimayama - le cratère Ohachi porte le n°2 - d'après un doc. GSJ

Groupe volcanique kirishimayama - le cratère Ohachi porte le n°2 - d'après un doc. GSJ

Dans le groupe volcanique Kirishimayama, suite à une augmentation du nombre de séismes volcaniques, le JMA a relevé le niveau d'alerte du volcan Ohachi ce 9 février à 14h40 JST à 2 / ne pas approcher du cratère.

La vigilance est recommandée dans les municipalités de Miyakonojo, Kobayashi, Takahara et Kirishima-shi.

Le Shinmoedake reste au niveau d'alerte 3, depuis le 31 octobre 2017.

Source : Japan Meteorological Agency

Le groupe Kirishima - photo Ray-go

Le groupe Kirishima - photo Ray-go

Au Sinabung, aucune éruption n'a été enregistrée hier. Des panaches de vapeur et gaz ont été observés à 50-300 mètres au dessus du sommet.

Que nous réserve le volcan après ces quelques jours de calme tout relatif ?

Sources : PVMBG & Endro Lewa

Sinabung - 085.02.2018 / 18h34 - photo Endro Lewa

Sinabung - 085.02.2018 / 18h34 - photo Endro Lewa

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
International Day of Volcanoes

Nous sommes ... Tanguy De Saint-Cyr, propriétaire de la compagnie française Aventure et Volcans, qui a conçu un concept pour une «Journée internationale des volcans» et Jeannie Curtis, écrivain néo-zélandais et promoteur de l'information sur les volcans dans le monde. Nous proposons une «Journée internationale des volcans» officiellement reconnue et observée par les Nations Unies et nous demandons à l'Assemblée générale d'envisager une résolution pour l'établissement d'une «Journée internationale des volcans» le 10 avril.

La date du 10 avril n'a pas été encore reconnue comme Journée Internationale, et nous proposons cette date pour la raison suivante: Le 10 avril 1815 le Gunung (Mont) Tambora en Indonésie a éclaté et a généré des coulées pyroclastiques massives et un tsunami qui a immédiatement tué 10.000 habitants, qui ignoraient le danger.

L'éruption massive a injecté d'énormes quantités d'aérosols dans la stratosphère de la Terre, provoquant une brume globale réfléchissant la lumière du soleil et refroidissait notre planète d'un demi-degré (Celsius).

Cela a affecté le climat de la planète pendant trois ans, causant des mauvaises récoltes et la famine, entraînant jusqu'à 60.000 morts humaines de plus à l'échelle mondiale - affectant aussi les animaux, la faune et l'agriculture.

Tambora est toujours l'éruption la plus meurtrière de l'histoire, et le 10 avril est une date à laquelle les gens du monde peuvent réfléchir sur divers sujets...

- Services humanitaires aux victimes de l'éruption et aux réfugiés

- Destruction des communautés humaines, des cultures et des animaux

- Effets climatiques à long terme des émissions volcaniques et des grandes éruptions

- Célébrez nos pratiques de réduction des catastrophes en constante amélioration

- Ressources naturelles telles que l'énergie géothermique, le gaz et l'eau

- Nouvelles recherches et meilleure compréhension des systèmes et comportements volcaniques

- Conscience des effets secondaires de l'éruption tels que tsunami, coulées pyroclastiques, lahars

- Formation de nouvelles terres et îles

- Fourniture de minéraux enrichis pour l'agriculture humaine, la construction, l'exploitation minière et l'industrie

- Création de nouvelles formes de vie et de nouveaux habitats

- Parcs nationaux assurant la conservation des sanctuaires de la flore et de la faune

- Emplacements pour le trekking, le tourisme et des activités telles que la photographie

- Avantages pour la santé de minéraux pour les médicaments, les toniques, les thérapies et les spas

- Inspiration pour la musique, la chanson, la culture, le mythe, les artistes, les poètes et les écrivains

 

C'est le seul volcan de l'histoire qui a touché le monde entier et tous ses habitants. L'anniversaire de l'éruption du 10 avril a également le potentiel d'être une date annuelle pour les exercices de sécurité dans les zones peuplées avec des volcans actifs et de promouvoir l'éducation des dangers volcaniques dans les médias, les écoles et la communauté en général.

Nous avons d'abord proposé cette idée à nos amis et collègues volcanophiles via les médias sociaux et avons reçu le soutien unanime des volcanologues et des volcanophiles du monde entier.

Nous aimerions poursuivre ce cheminement, en suivant les bons protocoles. La première étape consistait à contacter les Nations Unies, qui ont répondu que le processus consistait à en discuter avec notre gouvernement pour amener l'idée à l'ONU pour essayer de formuler une résolution, d'aller à l'Assemblée générale pour être voté par tous les autres Etats membres de partout dans le monde pour obtenir un accord, qui pourrait déboucher sur une Journée internationale ".

Nous avons officiellement soumis cette demande au gouvernement néo-zélandais et sommes en train de compléter les soumissions aux gouvernements de la France et du Costa Rica. Maintenant, nous demandons votre aide pour faire une soumission formelle à votre propre gouvernement peut être présenté à l'Organisation des Nations Unies.

Nous recherchons 70.000 noms (un pour chaque vie perdue dans l'éruption de Tambora du 10 avril 1815); et que cette proposition soit soumise à tous les gouvernements du monde pour qu'ils présentent la proposition à l'Assemblée générale des Nations Unies en utilisant les protocoles appropriés.

Merci pour votre temps et votre soutien, nous vous souhaitons bonne journée!

Cordialement, Tanguy et Jeannie

International Day of Volcanoes

We are... Tanguy De Saint-Cyr, owner of French volcano tour company, Aventure et Volcans that came up with a concept for an 'International Day of Volcanoes' and Jeannie Curtis, a New Zealand writer and promoter of volcano news around the world. We are proposing an 'International Day of Volcanoes' to be officially recognised and observed by the United Nations and ask that the General Assembly please consider a resolution for establishing an 'International Day of Volcanoes' on 10th April.

The date of 10th April has no recognised international day and we propose this date for the following reason: On 10 April 1815 Gunung (Mount) Tambora in Indonesia erupted and generated massive pyroclastic flows and tsunami that instantly killed 10,000 locals, who were unaware of the danger.

The massive eruption injected huge amounts of aerosols into the Earth's stratosphere, causing a global haze which reflected back the incoming sunlight and cooled our planet by half a degree (celsius).

This affected the planet's climate for three years, causing crop failure and famine, resulting in up to 60,000 more human deaths globally - as well as affecting animals, fauna and agriculture.

Tambora is still the deadliest eruption in recorded history, and 10th April is a date in which the people of the World can reflect upon...

- Humanitarian services to eruption victims and refugees
- Destruction of human communities, crops and animals
- Long term climate effects of volcanic emissions and large eruptions
- Celebrate our constantly improving disaster reduction practices
- Natural resources such as geothermal energy, gas and water
- New research and better understanding of volcanic systems and behaviour 
- Awareness of eruption secondary effects such as tsunami, pyroclastic flows, lahars
- Formation of new land and islands
- Provision of enriched minerals for human agriculture, construction, mining and industry
- Creation of new life forms and new habitats
- National Parks providing conservation to flora and wildlife sanctuaries
- Locations for trekking, tourism and activities such as photography
- Health benefits of minerals for medicines, tonics, therapy and spas
- Inspiration for music, song, culture, myth, artists, poets and writers

This is the only volcano in recorded history that impacted the entire globe and all of it's inhabitants. The eruption anniversary of 10th April also has the potential to be an annual date for safety drills in populated areas with active volcanoes and to promote the education of volcanic hazards in media, schools and the general community.

We first proposed this idea to our volcano friends and colleagues via social media and have received unanimous support from volcanologists and volcano friends around the world.

We would like to pursue this journey, following correct protocols. The first step was to contact the United Nations, who responded that the process is to discuss this with our Government to take the idea to the UN to try and formulate a resolution, to go to the General Assembly to be voted on by all the other members states from around the world to get agreement then it becomes and International Day".

We have officially submitted this request to the New Zealand Government and are in the process of completing submissions to the Governments of France and Costa Rica. Now, we seek your assistance to make a formal submission to your own Government can be presented to the United Nations.

We are seeking 70,000 names (one for every life lost in the 10th April 1815 Tambora eruption); and, for this proposal to be submitted to all Governments of the World to present the proposal to the United Nations General Assembly using the correct protocols.

Thank you for your time and support, we wish you all happy day!

regards Tanguy and Jeannie

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog