Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevados de Chillan -  explosion et panache de cendres du 08.08.2018 / 16h12 GMT - photo Zé Maurício.

Nevados de Chillan - explosion et panache de cendres du 08.08.2018 / 16h12 GMT - photo Zé Maurício.

Une explosion a marqué le complexe Nevados de Chillan ce 8 août à 12h12 locale / 16h12 GMT, accompagnée d'un panache de cendres gris haut de 1.500 mètres environ, et de projections balistiques visibles sur la caméra thermique.

Un séisme d'un hypocentre superficiel, estimé à 200 mètres a marqué l'épisode explosif et témoigne de l'instabilité du système volcanique, et de l'évolution du dôme de dacite.

Une vidéo depuis les remontes-pentes de la station de ski est disponible sur Facebook / https://www.facebook.com/quillonaldia/videos/1090806864401814/

L'alerte technique reste néanmoins à Naranjo.

 

Source : Sernageomin

Kuchinoerabujima - 08.08.2018 - photo JMA

Kuchinoerabujima - 08.08.2018 - photo JMA

Dans l'arc volcanique des Ryuku, au sud du Japon, les séismes volcaniques sont en augmentation au Kuchinoerabujima depuis le 6 août, de même que les émissions de dioxyde de soufre .

Source : Observatoire météorologique du district de Fukuoka Observatoire météorologique régional de Kagoshima / JMA / info via Shérine France

 

Fuego - changement de comportement éruptif - photo Insivumeh

Fuego - changement de comportement éruptif - photo Insivumeh

Un changement de comportement éruptif au Fuego est signalé par l'Insivumeh.

Fuego - sismogramme et RSAM 08.08.2018 - Doc.Insivumeh

Une forte explosion, accompagnée d'avalanches sur tout le pourtour du cratère, de retombées et d'ondes de choc, s'est produite ce 8 août à 21h20 locale. Des matériaux incandescents ont été éjecté à 4.800 m Asl., soir environ à 1;100 mètres au dessus du sommet ; le panache de cendres s'est déplacé sur 12 km vers l'ouest.

C'est la première forte explosion enregistrée depuis les six dernières semaines.

 

Source : Insivumeh

Kilauea zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 ne présente plus qu'une faible incandescence et un niveau de la lave bas - photo USGS 07.08.2018

Kilauea zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 ne présente plus qu'une faible incandescence et un niveau de la lave bas - photo USGS 07.08.2018

Dans la zone de rift Est du Kilauea, la situation semble figée ... pour l'instant.

Seule une faible incandescence reste visible dans le cône sur la fissure 8 et des parties du chenal de lave.

Les images thermiques du champ de lave reflètent une chute de niveau de l'activité , en comparaison des 3 jours précédents ; la lave est cependant présente sous la croûte en divers points.

 

L'approche de l'ouragan Hector se manifeste déjà par des vents forts et des vagues plus grosses ... les observations et les images vont se faire rares au dessus du champ de lave dans les prochaines heures.

 

Source : Hawaii Tracker 08.08.2018

L'ouragan Hector s'approche des côtes de l'archipel Hawaiien - doc.NOAA 08.08.2018L'ouragan Hector s'approche des côtes de l'archipel Hawaiien - doc.NOAA 08.08.2018

L'ouragan Hector s'approche des côtes de l'archipel Hawaiien - doc.NOAA 08.08.2018

Lombok - ressenti de l'intensité du séisme du 09.08.2018 / 5h25 UTC -  M5,9 - Doc.EMSC

Lombok - ressenti de l'intensité du séisme du 09.08.2018 / 5h25 UTC - M5,9 - Doc.EMSC

Le nord-ouest de l'île de Lombok a été secouée par une forte réplique ce 9 août 2018 à 05h25 UTC ; l'hypocentre est situé à 31 km de profondeur, et la magnitude de 5,9.

Les habitants sont encore traumatisés par le séisme mortel et destructeur du 5 août ; son bilan au 08,08,2018 / 13h était de 227 morts, 1.477 blessés, 156.000 déplacés. Au niveau destructions, on dénombre 42.239 maisons et 458 écoles endommagées.

 

Sources : BNPB, EMSC et médias

Déga^ts matériels dans le nord de Lombok - photo BNPB 09.08.2018

Déga^ts matériels dans le nord de Lombok - photo BNPB 09.08.2018

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kilauea - East rift zone - small lava lake below in cone on fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea - East rift zone - small lava lake below in cone on fissure 8 - photo HVO-USGS

At Kilauea, an early morning flight on August 7 shows weak activity on fissure 8;  weak lava bubbling and convection was occurring in the pond, which was around 5-10 m (about 16-33 ft) below the channel spillway.

A weak plume of gas overcomes it, and the upper lava channel is drained.

The number of active exudates on the coast has decreased; the activity near the Pohoiki boat ramp has not progressed significantly towards it.

Fractures parallel to the coastline develop in the lava delta near Kapoho; this kind of delta is unstable by nature and likely to collapse.

The top deformation measured by a tilt meter and GPS instruments has practically stopped.

Source: HVO-USGS

Kilauea - East rift zone - fractures parallel to the coastline in the lava delta at Kapoho - Photo HVO-USGS

Kilauea - East rift zone - fractures parallel to the coastline in the lava delta at Kapoho - Photo HVO-USGS

In the Kuril archipelago, a moderate explosive activity is reported at Ebeko on 8 August 2018; the cloud of ash produced drifts about 65 km to the northeast of the volcano.

Emissions of steam and gas, lightly loaded with ashes continue.

The aviation code is orange

Source / KVERT

Ebeko - 01.08.2018 - videodata by SVERT (IMGG RAS FEB) and KB GS RAS

Ebeko - 01.08.2018 - videodata by SVERT (IMGG RAS FEB) and KB GS RAS

In Kamchatka, Karymsky continues its explosive activity. An ash plume rising to 2,000 - 2,500 meters asl drifts 15 km to the northeast of the volcano.

The aviation code remains orange

Source: KVERT

 Karymsky - 28.07.2018 - photo N. Balakhontseva / © Institute of Volcanology and Seismology FEB RAS

 Karymsky - 28.07.2018 - photo N. Balakhontseva / © Institute of Volcanology and Seismology FEB RAS

The Anak Krakatau has seen an increase in volcanic activity since June 18, 2018. From yesterday to this morning, visually the volcano is covered with fog. The crater plume can not be observed. At night, a glow remains visible at the top. The wind is blowing weakly to the west and north.

The seismographs of August 7, 2018 recorded:

- 310 earthquakes of eruption

- 2 shallow volcanic earthquakes

- and continuous tremor with a maximum amplitude of 1-45 mm (dominant 40 mm)

Source PVMBG

Anak Krakatau - zoom on image Sentinel 2 SWIR from 06.08.2018 / B.Duyck - one click to enlarge

Anak Krakatau - zoom on image Sentinel 2 SWIR from 06.08.2018 / B.Duyck - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Kilauea - zone de rift Est - petit lac de lave en contrebas dans le cône de la fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea - zone de rift Est - petit lac de lave en contrebas dans le cône de la fissure 8 - photo HVO-USGS

Au Kilauea, un survol matinal le 7 août montre une activité faible sur la fissure 8 ; un petit lac de lave reste actif dans le cône sur la fissure 8, situé à 5-10 mètres sous le déversoir vers le chenal de lave et agité de mouvements de convection.

Un faible panache de gaz le surmonte, et le chenal de lave supérieur est drainé.

Le nombre d'exsudats actifs sur la côte a diminué ; l'activité près de la rampe à bateaux de Pohoiki n'a pas progressé de manière significative vers celle-ci.

Des fractures parallèles au trait de côte se développent dans le delta de lave près de Kapoho ; ce genre de delta est instable de nature et susceptible d'effondrement.

La déformation au sommet mesurée par un tiltmètre et des instruments GPS s'est pratiquement arrêtée.

Source : HVO-USGS

Kilauea - zone de rift Est - fractures parallèles au trait de côte dans le delta de lave à Kapoho - Photo HVO-USGS

Kilauea - zone de rift Est - fractures parallèles au trait de côte dans le delta de lave à Kapoho - Photo HVO-USGS

Dans l'archipel des Kouriles, une activité explosive modérée est signalée à l'Ebeko ce 8 août 2018; le nuage de cendres produit dérive sur 65 km vers le nord-est du volcan.

Des émissions de vapeur et gaz, peu chargées en cendres continuent.

Le code aviation est orange

Source / KVERT

Ebeko - 01.08.2018 - videodata by SVERT (IMGG FEB RAS) and KB GS RAS

Ebeko - 01.08.2018 - videodata by SVERT (IMGG FEB RAS) and KB GS RAS

Au Kamchatka, le Karymsky poursuit son activité explosive. Un panache de cendres montant à 2.000 – 2.500 mètres asl dérive sur 15 km vers le nord-est du volcan.

Le code aviation reste à l'orange

Source : KVERT

 Karymsky -  28.07.2018 - photo  N. Balakhontseva / ©Institute of Volcanology and Seismology FEB RAS

Karymsky - 28.07.2018 - photo N. Balakhontseva / ©Institute of Volcanology and Seismology FEB RAS

L'Anak Krakatau a connu une augmentation de l'activité volcanique depuis le 18 juin 2018. D'hier à ce matin, visuellement le volcan est recouvert de brouillard. Le panache du cratère ne peut pas être observée. La nuit, de l'incandescence reste visible au sommet. Le vent souffle faiblement à l'ouest et au nord.

Les sismographes du 7 août 2018 ont enregistré:

- 310 tremblements de terre d'éruption

- 2 séismes volcaniques peu profonds

- et du trémor continu avec une amplitude maximale de 1-45 mm (dominante 40 mm)

 

Source PVMBG

Anak Krakatau - zoom sur image Sentinel 2 SWIR du 06.08.2018 / B.Duyck - un clic pour agrandir

Anak Krakatau - zoom sur image Sentinel 2 SWIR du 06.08.2018 / B.Duyck - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna - 06.08.2018 - photo Marisa Liotta / Twitter

Etna - 06.08.2018 - photo Marisa Liotta / Twitter

Etna keeps the top form ... on August 6th, the conditions were met for important emissions at the top: a lot of gas, a lot of humidity, and a nice activity at the craters north-east, the Bocca Nuova and the vent on the east flank of the new southeast crater.

Benito Morabito notes the growth of a small cone of projections inside the pit crater.

Sources: Boris Behncke, Gio Giusa, and Benito Morabito.

Etna - top degassing this 06.08.2018- photos Gio Giusa
Etna - top degassing this 06.08.2018- photos Gio Giusa

Etna - top degassing this 06.08.2018- photos Gio Giusa

In Kilauea, activity remains low overall. The lava lake present in the spatter cone on the crack 8 is partially encrusted and slightly agitated by the gases which form bubbles there; the channeled flow is totally encrusted.

The lava still exudes in Kapoho Bay and Ahalanui, but with reduced laze emission. Near Pohoiki, the activity along the coast is up on July 6 in the morning ... the boat ramp is still on borrowed time. 

Kilauea - East rift zone - 06.08.2018 / 6h - zenith view on the cone on fissure 8, where activity is decreasing - photo Bruce Omori

Kilauea - East rift zone - 06.08.2018 / 6h - zenith view on the cone on fissure 8, where activity is decreasing - photo Bruce Omori

Kilauea - East rift zone - the cone on fissure 8 is pratically inactive during the day 06.08.2018 - photo Scott Wilson

Kilauea - East rift zone - the cone on fissure 8 is pratically inactive during the day 06.08.2018 - photo Scott Wilson

Kilauea - East rift zone - Activity on the rise near Pohoiki with many active lava entries - photo 06.08.2018 Bruce Omori

Kilauea - East rift zone - Activity on the rise near Pohoiki with many active lava entries - photo 06.08.2018 Bruce Omori

The crater of Pu'u O'o, collapsed since April 30, shows significant gas emissions; the level of sulfur dioxide is measured at a higher level than that observed in recent years, suggesting a future recovery in activity.

Source: HVO-USGS, Bruce Omori and Mick Kalber and the photographers cited.

Kilauea East rift zone - gas emissions at Pu'u O'o - HVO webcam image 05.08.2018 / 15:30

Kilauea East rift zone - gas emissions at Pu'u O'o - HVO webcam image 05.08.2018 / 15:30

Kilauea East rift zone - gas emissions at Pu'u O'o - HVO 06.08.2018 / 18h00 photo

Kilauea East rift zone - gas emissions at Pu'u O'o - HVO 06.08.2018 / 18h00 photo

Lahars, consecutive to constant rainfall on the Fuego, are observed in the Ceniza, Las Lajas and Seca barrancas.

Fuego - sismo & RSAM 06.08.2018 - Doc.Insivumeh

They carry trees, blocks of metric size, and hot materials, with a strong emission of steam and smell of sulfur.

As the weather conditions are not going to change in the short term, other drainages are likely to experience such lahars, and the population close to these areas is invited not to stay in the barrancas and near the rivers.

Source: Insivumeh

Activity in Etna, Kilauea, Fuego and Südurland.

In Iceland, the ice breakup on the Skaftá River reached Ring Road No. 1, which it flooded west of Kirkjubæjarklaustur. Deviations are possible by a gravel road, which lengthens the route. Sulfur odors are reported in a large area in Südurland. The observed seismicity suggests high temperatures of the hydrothermal system under the cauldrons. The situation should return to normal within a few days.

Strong sulfur odors are reported on the Múlakvísl River from the Myrdalsjökull geothermal system. Gas detectors measured H2S this August 6, and travelers are cautioned to limit exposure to these gases at low points near the river.

Source: IMO

Iceland - Ice breakup on the Skaftá river, with ring road 1 closed and flooding - photo Safety travel
Iceland - Ice breakup on the Skaftá river, with ring road 1 closed and flooding - photo Safety travel

Iceland - Ice breakup on the Skaftá river, with ring road 1 closed and flooding - photo Safety travel

Iceland - areas affected by current ice breakups - map Catalog of icelandic volcanoes

Iceland - areas affected by current ice breakups - map Catalog of icelandic volcanoes

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna - 06.08.2018 - photo Marisa Liotta / Twitter

Etna - 06.08.2018 - photo Marisa Liotta / Twitter

L'Etna garde la forme ... ce 6 août, les conditions étaient réunies pour des émissions importantes au sommet : beaucoup de gaz, beaucoup d'humidité, et une belle activité au niveau des cratères nord-est, de la Bocca Nuova et de l'évent sur le flanc Est du nouveau cratère sud-est.

Benito Morabito note la croissance d'un petit cône de projections à l'intérieur du pit crater.

Sources : Boris Behncke, Gio Giusa, et Benito Morabito.

Etna - dégazage sommital ce 06.08.2018- photos Gio Giusa
Etna - dégazage sommital ce 06.08.2018- photos Gio Giusa

Etna - dégazage sommital ce 06.08.2018- photos Gio Giusa

Au Kilauea, l'activité reste globalement basse. Le lac de lave présent dans le spatter cone sur la fissure 8 est partiellement encroûté et légèrement agité par les gaz qui y forment des bulles ; la coulée canalisée est totalement encroûtée.

La lave exsude toujours dans la baie de Kapoho et à Ahalanui, mais avec émission de laze réduite. Près de Pohoiki, l'activité le long de la côte est en hausse ce 6 juillet au matin ... la rampe à bateau est toujours en sursis.

Kilauea - zone de rift Est - 06.08.2018 / 6h - vue zénitale sur le cône sur la fissure 8, où l'activité est en baisse - photo Bruce Omori

Kilauea - zone de rift Est - 06.08.2018 / 6h - vue zénitale sur le cône sur la fissure 8, où l'activité est en baisse - photo Bruce Omori

Kilauea - zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 est pratiquement inactif en journée le 06.08.2018 - photo Scott Wilson

Kilauea - zone de rift Est - le cône sur la fissure 8 est pratiquement inactif en journée le 06.08.2018 - photo Scott Wilson

Kilauea - zone de rift Est - Activité en hausse près de Pohoiki avec de nombreuses entrées en mer actives - photo 06.08.2018 Bruce Omori

Kilauea - zone de rift Est - Activité en hausse près de Pohoiki avec de nombreuses entrées en mer actives - photo 06.08.2018 Bruce Omori

Le cratère du Pu'u O'o, effondré depuis le 30 avril, présente des émissions de gaz importantes ; le taux de dioxyde de soufre est mesuré à un niveau plus élevé que celui constaté ces dernières années, laissabt supposer une reprise d'activité.

 

Source : HVO-USGS, Bruce Omori et Mick Kalber et les photographes cités.

Kilauea zone de rift Est - émissions de gaz au Pu'u O'o - image webcam HVO 05.08.2018 / 15h30

Kilauea zone de rift Est - émissions de gaz au Pu'u O'o - image webcam HVO 05.08.2018 / 15h30

Kilauea zone de rift Est - émissions de gaz au Pu'u O'o - photo HVO 06.08.2018 / 18h00

Kilauea zone de rift Est - émissions de gaz au Pu'u O'o - photo HVO 06.08.2018 / 18h00

Des lahars , consécutifs aux précipitations constantes sur le Fuego, sont observés dans les barrancas Ceniza, Las Lajas et Seca.

Fuego - sismogramme et RSAm des lahars du 06.08.2018 - Doc.Insivumeh

Ils charrient des arbres, des blocs de taille métrique, et des matériaux chauds, avec une forte émission de vapeur et d'odeur de soufre.

Comme les conditions atmosphériques ne vont pas changer à court terme, d'autres drainages risquent de connaître de tels lahars, et la population proche de ces zones est invitée à ne pas rester dans les barrancas et à proximité des rios.

 

Source : Insivumeh

 Fuego -  lahar ce 05.08.2018 dans la barrranca Las Lajas - photo Mario Rojas, COVIAL. via Conred

Fuego - lahar ce 05.08.2018 dans la barrranca Las Lajas - photo Mario Rojas, COVIAL. via Conred

En Islande, la débâcle glaciaire sur la rivière Skaftá a atteint la route circulaire n°1, qu'elle a inondé à l'ouest de Kirkjubæjarklaustur. Des déviations sont possibles par une route en gravier, qui allonge le trajet. Des odeurs de soufre sont rapportées dans une vaste zone dans le Südurland. La sismicité observée suggère de hautes températures du système hydrothermal sous les chaudrons. La situation devrait retourner à la normale d'ici quelques jours.

 

De fortes odeurs de soufre sont rapportées sur la rivière Múlakvísl, en provenance du système géothermal du Myrdalsjökull. Les détecteurs de gaz ont mesuré de l'H2S ce 6 août, et les voyageurs sont prévenus de limiter le temps d'exposition à ces gaz dans les points bas situés à proximité de la rivière.

Source : IMO

Islande - débâcle glaciaire sur la Skaftá river, avec fermeture de la ring road 1 et son inondation - photo Safety travel
Islande - débâcle glaciaire sur la Skaftá river, avec fermeture de la ring road 1 et son inondation - photo Safety travel

Islande - débâcle glaciaire sur la Skaftá river, avec fermeture de la ring road 1 et son inondation - photo Safety travel

Islande - zones concernées par les débâcles glaciaires actuelles - carte Catalogue of icelandic volcanoes

Islande - zones concernées par les débâcles glaciaires actuelles - carte Catalogue of icelandic volcanoes

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Lombok Earthquake of 05.08.2018 - table of the first feelings updated at 11:53 UTC - Doc. EMSC

Lombok Earthquake of 05.08.2018 - table of the first feelings updated at 11:53 UTC - Doc. EMSC

A new and important earthquake hit Lombok Island on August 5th at 18:46 WIB (UTC +7), followed by many aftershocks.

The magnitude is 7 on the Richter scale; its epicenter is located on Lombok, at coordinates 8.37 ° LS and 116.48 ° BT, its hypocentre is located 15 km.

It has occurred in an area composed of decomposed, loose and non compact volcanic deposits, which enhances the effect of vibrations and renders the rocks vulnerable to seismic shocks.

On the basis of its position and its depth, the source of the earthquake is associated with the fault upstream of the back arch of Flores.

Lombok Earthquake of 05.08.2018 - second table of feelings updated at 15h57 UTC - Doc. EMSC

Lombok Earthquake of 05.08.2018 - second table of feelings updated at 15h57 UTC - Doc. EMSC

The latest news is that it has killed 91 people and wounded more than 200 people.

Various buildings were damaged in Mataran, as well as most of the earthen constructions north of Lombok.

It was strongly felt in Bali, where there is minor damage at Ngurah Rai Airport, and hospitals in Karangasem, and as far as Malang in Java, and Waingapu in East Nusa Tenggara.

A small tsunami is reported in Carik, of 13.5 cm, and in Badas, of 10 cm.

Lombok and Bali airports resumed operations after a brief stop.

Sources: PVMBG & BNPB

Rinjani - recording of the M7 earthquake and replicas on 5 and 6.08.2018 - Doc. Magma Indonesia

Rinjani - recording of the M7 earthquake and replicas on 5 and 6.08.2018 - Doc. Magma Indonesia

In Krakatau, activity remains strong. The volcano is overcome during the day with a gray plume of 200 meters high. An explosive activity illuminates the summit in the night, causing incandescent fallout on the sides of the cone.

The seismicity is marked by a continuous tremor of dominant 45 mm.

The activity level remains at 2 / waspada, with a 2 km radius prohibited area, and an orange VONA

Source: PVMBG

Anak Krakatau - explosive activity from 06.08.2018 - photo Oystein Lund Andersen

Anak Krakatau - explosive activity from 06.08.2018 - photo Oystein Lund Andersen

Krakatau - Fluctuation of thermal anomalies at 06.08.2018 / 6:15 - Doc. Mirova Modis

Krakatau - Fluctuation of thermal anomalies at 06.08.2018 / 6:15 - Doc. Mirova Modis

In Kilauea, the level of eruption has dropped sharply since Saturday; on the morning of August 5, an overflight shows the lava confined within the cone on fissure 8, and slowly advancing towards the breach in the direction of the flow.

The surface of the lava flow was encrusted, with visible incandescence at the cracks. The conversion into a more viscous casting makes the flow lazy, though still active.

Towards the ocean, lava reoccupied the channel east of Kapoho Crater. Despite a smaller volume, the number of streams entering the sea stretches from Ahalanui to Pohoiki, and the lava reached the surf spot of Dead Tress

Sources: HVO-USGS & Bruce Omori / Mick Kalber

Kilauea East rift zone - fluctuations of the lava within the cone on fissure 8 on the morning of 05.08.2018 - above, USGS photo - below, photo Bruce Omori
Kilauea East rift zone - fluctuations of the lava within the cone on fissure 8 on the morning of 05.08.2018 - above, USGS photo - below, photo Bruce Omori

Kilauea East rift zone - fluctuations of the lava within the cone on fissure 8 on the morning of 05.08.2018 - above, USGS photo - below, photo Bruce Omori

Kilauea East rift zone - photos comparing the previous activity and that of 05.08.2018 on the cone and the upper part of the flow of the fissure 8 - Doc Brad Lewis via Hawaii Tracker

Kilauea East rift zone - photos comparing the previous activity and that of 05.08.2018 on the cone and the upper part of the flow of the fissure 8 - Doc Brad Lewis via Hawaii Tracker

Kilauea East - compression of radiative power - Doc. Mirova Modis

Kilauea East - compression of radiative power - Doc. Mirova Modis

The ice breakup on the Skaftá River is still in progress: the discharge has been decreasing since midnight on August 5 in Sveinstindur, but the levels are increasing near Eldvatn and the waters inundate the Eldhraun lava field. A smell of sulfur is perceptible in a large area south of the island.

Source: IMO / update 05,08,2018 / 11:12 GMT
 

Skafta river - archive footage of the Jökulhlaup 2015, in the absence of recent photos - photo RAX

Skafta river - archive footage of the Jökulhlaup 2015, in the absence of recent photos - photo RAX

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Lombok Séisme du 05.08.2018 - tableau des premiers ressentis mis à jour à 11h53 UTC - Doc. EMSC

Lombok Séisme du 05.08.2018 - tableau des premiers ressentis mis à jour à 11h53 UTC - Doc. EMSC

Un nouveau et important séisme a frappé l'île de Lombok le 5 août à 18h46 WIB (UTC +7), suivi de nombreuses répliques.

La magnitude est de 7 sur l'échelle de Richter ; son épicentre est situé sur Lombok, aux coordonnées 8,37 ° LS et 116,48 ° BT, son hypocentre est situé à 15 km.

Il s'est produit dans une zone composée de dépôts volcaniques, décomposés, lâches et non compactes, qui renforce l'effet des vibrations et rend les roches vulnérables aux chocs sismiques.

Sur base de sa position et de sa profondeur, la source du séisme est associée à la faille en amont de l'arrière arc de Flores.

Lombok Séisme du 05.08.2018 - deuxième tableau des ressentis mis à jour à 15h57 UTC - Doc. EMSC

Lombok Séisme du 05.08.2018 - deuxième tableau des ressentis mis à jour à 15h57 UTC - Doc. EMSC

Aux dernières nouvelles , il aurait causé la mort de 91 personnes , et blessé plus de 200 personnes.

Divers bâtiments ont été endommagés à Mataran, ainsi que la plupart des constructions en terre au nord de Lombok.

Il a été fortement ressenti sur Bali, où on relève des dégâts mineurs à l'aéroport Ngurah Rai, et aux hôpitaux de Karangasem, et jusque sur Java à Malang, et Waingapu dans East Nusa Tenggara

Un petit tsunami est rapporté à Carik, de 13,5 cm, et à Badas, de 10 cm.

Les aéroports de Lombok et Bali ont repris leurs opérations après un bref arrêt.

Sources : PVMBG & BNPB

Rinjani - enregistrement du séisme de M7 et des répliques les 5 et 6.08.2018 - Doc. Magma Indonesia

Rinjani - enregistrement du séisme de M7 et des répliques les 5 et 6.08.2018 - Doc. Magma Indonesia

Au Krakatau, l'activité reste forte. Le volcan est surmonté en journée d'un panache gris de 200 mètres de hauteur. Une activité explosive illumine le sommet en nuit, occasionnant des retombées incandescentes sur les flancs du cône.

La sismicité est marquée par un trémor continu de dominante 45 mm.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 2 km de rayon, et d'un VONA orange

Source : PVMBG

Anak Krakatau - activité explosive du 06.08.2018 - photo Oystein Lund Andersen

Anak Krakatau - activité explosive du 06.08.2018 - photo Oystein Lund Andersen

Krakatau - Fluctuation des anomalies thermiques au 06.08.2018 / 6h15 - Doc. Mirova Modis

Krakatau - Fluctuation des anomalies thermiques au 06.08.2018 / 6h15 - Doc. Mirova Modis

Au Kilauea, le niveau de l'éruption a baissé fortement depuis samedi ; le 5 août au matin, un survol permet de voir la lave confinée au sein du cône sur la fissure 8, et avançant doucement vers la brêche en direction de la coulée.

La surface de la coulée s'est encroûtée, avec une incandescence visible au niveau des fissures. La transformation par places en une coulée a'a plus visqueuse rend la coulée plus paresseuse, bien que toujours active.

En direction de l'océan, la lave a réoccupé le canal à l'est du cratère Kapoho. Malgré un volume moindre, le nombre de ruisseaux entrant en mer s'étire de Ahalanui à Pohoiki, et la lave a atteint le spot de surf de Dead Tress

 

Sources : HVO-USGS & Bruce Omori / Mick Kalber

Kilauea zone de rift Est - fluctuations de la lave au sein du cône sur le fissure 8 le 05.08.2018 au matin - en haut , photo USGS - en bas, photo Bruce Omori
Kilauea zone de rift Est - fluctuations de la lave au sein du cône sur le fissure 8 le 05.08.2018 au matin - en haut , photo USGS - en bas, photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est - fluctuations de la lave au sein du cône sur le fissure 8 le 05.08.2018 au matin - en haut , photo USGS - en bas, photo Bruce Omori

Kilauea zone de rift Est  - photos comparant l'activité antérieure et celle du 05.08.2018 sur le cône et la partie supérieure de la coulée de la fissure 8  - Doc Brad Lewis via Hawaii Tracker

Kilauea zone de rift Est - photos comparant l'activité antérieure et celle du 05.08.2018 sur le cône et la partie supérieure de la coulée de la fissure 8 - Doc Brad Lewis via Hawaii Tracker

Kilauea Est - tassement du pouvoir radiatif - Doc. Mirova Modis

Kilauea Est - tassement du pouvoir radiatif - Doc. Mirova Modis

La débâcle glaciaire sur la rivière Skaftá est toujours en cors : la décharge a diminué depuis minuit le 5 août à Sveinstindur, mais les niveaux augmentent ptrès d'Eldvatn et les eaux inindent le champ de lave Eldhraun. Une odeur de soufre est perceptible dans une vaste zone au sud de l'île.

Source : IMO / mise à jour 05,08,2018 / 11h12 GMT

Skafta river - images archive du Jökulhlaup de 2015, en absence de photos récentes - photo RAX

Skafta river - images archive du Jökulhlaup de 2015, en absence de photos récentes - photo RAX

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Tectonique, #news

The details of Greenland's geological past have just been revealed in a NASA study.

Dr. Y. Martos of the Goddard Space Flight Center and his team exploited the magnetic field, gravity and other available geological data to measure the amount and distribution of heat under a portion of the north tectonic plate American: Greenland.

Credits: NASA Goddard Space Center / Dan Gallagher / Ernie Wright

At a time when Pangea was divided into various drifting continents, Greenland moved, along with the tectonic plate that supported it, for more than 100 million years over a mantle plume that left a scar of hot and dense rocks under the surface. This mantle plume is currently under Iceland.

Monitoring the mantle plume (hot spot) since 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

Monitoring the mantle plume (hot spot) since 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

"We were expecting Greenland to have a more uniform signal of geothermal heat flux in its interior, but that is not the case", Martos said.

The magnetic field information revealed anomalies in the magnetism of rocks under Greenland covered by a thick ice cap.

Magnetism is related to temperature, so rocks heated at certain temperatures lose their magnetism. This happens deep in the earth. Magnetite is the most abundant magnetic mineral in the lower part of the crust. Magnetite loses its ferromagnetic properties, or magnetism, when heated to 580 degrees Celsius, a point known as "Curie temperature". Taking into account the effect of this temperature on magnetite allowed the team to find the basis of magnetism in the crust of Greenland. From there, they observed variations in the depth of the "Curie Temperature" location for magnetite to map the heat generated throughout the island.

Along the plume trail, the team found that the Curie temperature was closer to the surface. This proved that the plume had heated the bottom of the lithosphere and that the heat was still there.

Heat flow map, hot spot trace, and North American tectonic plate displacement over it, over the last 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Heat flow map, hot spot trace, and North American tectonic plate displacement over it, over the last 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Tracking this geodynamics helps scientists understand the evolution of our planet and the effect of sub-surface heat on such things as melting or breaking at the base of ice caps and glaciers on Earth. It will also help them to study the remote sites of the Earth and other rocky bodies in our solar system.

 

Sources:

- NASA Scientist Reveals Details of Greenland's Icy Heated Geologic Past - link

- Heat flow from Earth's mantle to Greenland ice melting

- Crustal thickness map based on gravity inversion and revised location of the Iceland feather

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Tectonique, #news

Les détails du passé géologique du Groenland vient d'être révélé dans une étude de la Nasa.

Le Dr. Y. Martos, du Goddard Space Flight Center, et son équipe, ont exploité le champ magnétique, la gravité et d'autres données géologiques disponibles pour mesurer la quantité et la répartition de la chaleur sous une partie de la plaque tectonique nord-américaine : le Groenland.

Crédits: Centre spatial Goddard de la NASA / Dan Gallagher / Ernie Wright

A une période où la Pangée se divisait en divers continents à la dérive, le Groenland s'est déplacé, en même temps que la plaque tectonique qui le supportait, pendant plus de 100 millions d'années au dessus d'un panache mantellique qui a laissé une cicatrice de roches chaudes et denses sous la surface. Ce panache mantellique se trouve en ce moment sous l'Islande.

Suivi du panache mantellique (point chaud) depuis 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

Suivi du panache mantellique (point chaud) depuis 60 Ma - Doc. A. Petrunin - GFZ

"Nous nous attendions à ce que le Groenland ait un signal plus uniforme de flux de chaleur géothermique dans son intérieur, mais ce n'est pas le cas", a déclaré Martos.

Les informations sur les champs magnétiques ont révélé des anomalies dans le magnétisme des roches sous le Groenland recouvert par une épaisse calotte glaciaire.

Le magnétisme est lié à la température, donc les roches chauffées à certaines températures perdent leur magnétisme. Cela se produit au plus profond de la Terre. La magnétite étant le minéral magnétique le plus abondant dans la partie inférieure de la croûte. La magnétite perd ses propriétés ferromagnétiques, ou magnétisme, lorsqu'elle est chauffée à 580 degrés Celsius, un point connu sous le nom de "température de Curie". La prise en compte de l'effet de cette température sur la magnétite a permis à l'équipe de trouver la base du magnétisme dans la croûte du Groenland. De là, ils ont observé les variations de profondeur de l'emplacement de la "température de Curie" pour la magnétite afin de cartographier la chaleur dégagée sur toute l'île.

Le long du sentier du panache, l'équipe a constaté que la température de Curie était plus proche de la surface. Cela prouvait que le panache avait chauffé le fond de la lithosphère et que la chaleur était toujours là.

Carte du flux de chaleur, tracé du point chaud et déplacement de la plaque tectonique nord-Américaine au dessus de celui-ci au cours des derniers 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Carte du flux de chaleur, tracé du point chaud et déplacement de la plaque tectonique nord-Américaine au dessus de celui-ci au cours des derniers 100 Ma - Credits: NASA's Scientific Visualization Studio; Blue Marble data courtesy of Reto Stockli (NASA Goddard)

Le suivi de cette géodynamique aide les scientifiques à comprendre l 'évolution de notre planète et l'effet de la chaleur sous la surface sur des éléments comme la fonte ou la rupture à la base des calottes glaciaires et des glaciers sur Terre. Cela les aidera également à étudier les sites éloignés de la Terre et d’autres corps rocheux dans notre système solaire.

 

Sources :

NASA Scientist Reveals Details of Icy Greenland’s Heated Geologic Past - link 

- Heat flow from Earth's mantle contributes to Greenland ice melting

- Crustal thickness map based on gravity inversion and revised location of the Iceland plume

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna - summit craters on 01.08.2018 / 17:38 GMT - photo Joseph Nasi / Butterfly Helicopters

Etna - summit craters on 01.08.2018 / 17:38 GMT - photo Joseph Nasi / Butterfly Helicopters

The activity at Etna concerned yesterday and the day before yesterday three craters: the Bocca Nuova, the crater northeast (NEC), and the crater southeast (SEC).

The SEC emitted ash puffs at the "puttusiddu", and on August 3 at dawn, the eastern pit of the new southeastern crater was the site of an explosion.

The rise is progressive

Sources: local observers.

Etna - 03.08.2018 - explosion at the Southeast Crater - photo Marco Galasso / Etna in motion

Etna - 03.08.2018 - explosion at the Southeast Crater - photo Marco Galasso / Etna in motion

In Indonesia, the Rinjani volcano, which is closed to hikers since the strong earthquake, is still home to many aftershocks; the BNPB recorded 564 replicas on 04.08.2018.

An earthquake of magnitude 4.8 on August 4 at 13:44 WITA is responsible for falling rocks and landslides.

Source: BNPB

 

Rinjani - Ash clouds consecutive to landslides - photo BNPB 04.08.2018

Rinjani - Ash clouds consecutive to landslides - photo BNPB 04.08.2018

In Krakatau, seismicity on August 3 is characterized by 227 eruptions earthquakes , 49 emission earthquakes, and a continuous tremor of dominant amplitude at 40 mm.

Eruptive plumes are emitted at a height between 100 and 200 meters. The explosions are loud and heard in Serang and Lampung.

The forbidden zone remains fixed at 2 km.

Source: PVMBG

Anak Krakatau - thermal anomalies on 04.08.2018 - Doc.Mirova Modis

Anak Krakatau - thermal anomalies on 04.08.2018 - Doc.Mirova Modis

In the East Rift Zone of Kilauea, various vegetation fires were caused by overflows of the lava flow from fissure 8 near Noni Farms eoad and southwest of the crater Kapoho.

Source: HVO-USGS

In Iceland, the jökulhlaup started on the Skaftá River : water levels are increasing, measured at the moment at 1.105 m³ / sec.

The debacle is expected this Saturday at the beginning of the day on the upper course of the river; police closed roads in the highlands near Skaftá.

 

The IMO also reports the flow of geothermal water in the Múlakvísl from the Mýrdalsjökull glacier cover. Areas near the river are to be avoided due to gas pollution.

Source: IMO

 

Eystri Skaftárketill couldron in Vatnajökull glacier this morning, as seen on SENTINEL-1 radar image from ESA Copernicus

Eystri Skaftárketill couldron in Vatnajökull glacier this morning, as seen on SENTINEL-1 radar image from ESA Copernicus

Iceland - the situation is, according to IMO, similar to that of Jökulhlaup on the Skaftá river in 2015 - photo RAX / Ragnar Axelsson

Iceland - the situation is, according to IMO, similar to that of Jökulhlaup on the Skaftá river in 2015 - photo RAX / Ragnar Axelsson

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog