Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna - cratères sommitaux le 01.08.2018 / 17h38 GMT - photo Joseph Nasi / Butterfly Helicopters

Etna - cratères sommitaux le 01.08.2018 / 17h38 GMT - photo Joseph Nasi / Butterfly Helicopters

L'activité à l'Etna concernait hier et avant-hier trois cratères : la Bocca Nuova, le cratère nord-est (NEC), et le cratère sud-est (SEC).

Le SEC émettait des bouffées de cendres au niveau du "puttusiddu", et le 03 août à l'aube, le pit Est du nouveau cratère sud-est était le siège d'une explosion.

La montée en puissance est progressive

Sources : observateurs locaux.

Etna - 03.08.2018 - explosion au cratère Sud-est - photo Marco Galasso / Etna in motion

Etna - 03.08.2018 - explosion au cratère Sud-est - photo Marco Galasso / Etna in motion

En Indonésie, le volcan Rinjani, interdit d'accès aux randonneurs depuis le fort séisme du , est toujours le siège de nombreuses répliques ; le BNPB comptabilise 564 répliques au 04.08.2018.

Un séisme de magnitude 4,8 le 4 août à 13h44 WITA est responsable de chutes de roches et de glissements de terrain.

Source : BNPB

Rinjani - Nuages de cendres consécutifs au glissements de terrain - photo BNPB 04.08.2018

Rinjani - Nuages de cendres consécutifs au glissements de terrain - photo BNPB 04.08.2018

Au Krakatau, la sismicité du 3 août est caractérisée par 227 séismes d'éruption, 49 séismes d'émission, et un trémor continu d'amplitude dominante à 40 mm.

Les panaches éruptifs sont émis à une hauteur comprise entre 100 et 200 mètres. Les explosions sont sonores et entendues à Serang et Lampung.

La zone interdite reste fixée à 2 km.

Source : PVMBG

Anak Krakatau - anomalies thermiques au 04.08.2018 - Doc.Mirova Modis

Anak Krakatau - anomalies thermiques au 04.08.2018 - Doc.Mirova Modis

Dans la zone de rift Est du Kilauea, divers incendies de végétation ont été provoqués par d'une part par des débordements de la coulée en provenance de la fissure 8 près de Noni Farms eoad, et d'autre part au sud-ouest du cratère Kapoho.

Source : HVO-USGS

En Islande, le jökulhlaup a débuté sur la rivière Skaftá : les niveaux d'eau sont en augmentation, mesurés pour le moment à 1.105 m³/sec.

La débâcle est attendue ce samedi en début de journée sur le cours supérieur de la rivière ; la police a fermé les routes dans les highlands à proximité de la Skaftá .

 

L'IMO signale de plus l'écoulement d'eau d'origine géothermale dans la Múlakvísl depuis la couverture glaciaire du Mýrdalsjökull. Les zones proches de la rivière sont a éviter en raison de la pollution par les gaz.

Source : IMO

Le chaudron d'Eystri Skaftárketill ce 04,08,2018 / 7h40 GMT – image radar Sentinel 1  / ESA Copernicus

Le chaudron d'Eystri Skaftárketill ce 04,08,2018 / 7h40 GMT – image radar Sentinel 1 / ESA Copernicus

Islande - la situation est selon l'IMO seblable à celle du Jökulhlaup sur la Skaftá river en 2015 - photo RAX /  Ragnar Axelsson

Islande - la situation est selon l'IMO seblable à celle du Jökulhlaup sur la Skaftá river en 2015 - photo RAX / Ragnar Axelsson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Turrialba - emission of ash 02.08.2018 / 9h05 - RSN webcam

Turrialba - emission of ash 02.08.2018 / 9h05 - RSN webcam

The Turrialba volcano has an intermittent eruptive activity characterized by passive ash emissions (of varying concentration) and eruptive column heights between 100 and 300 m since 23 July.

Since 19 hours, August 1, the activity has been more sustained and accompanied by a persistent tremor of greater magnitude. The eruptive column reached a little higher, up to about 500 m, and dispersed towards the west-southwest, affecting the areas of Coronado, Carthago, areas south of the volcano Irazú, and Heredia, among others.

At 0223 on 2 August, an eruption was accompanied by a plume of ash rising to 1,000 meters above the crater (4,340 m asl.)

Poas - 02.08.2018 - Vulcanology experts from the RSN (UCR-ICE), OVSICORI and the National Emergency Commission (CNE) inspected today the state of progress of protection shelters  against falls of bombs and volcanic blocks. - RSN photo

Poas - 02.08.2018 - Vulcanology experts from the RSN (UCR-ICE), OVSICORI and the National Emergency Commission (CNE) inspected today the state of progress of protection shelters against falls of bombs and volcanic blocks. - RSN photo

After the phreatic activity of Poas and the damage caused to the observation deck in April 2017, modifications had to be made to repair and ensure better safety of the place.

Protective shelters against the fall of bombs and blocks are currently under construction, before reopening of the crater observation platform.

Source: RSN & Ovsicori
 

Ambae - on the general view, there are Ambae and ash emissions of Lombenben, and to the east, the island of Pentecost - a click to enlarge - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 of 02.08.2018
Ambae - on the general view, there are Ambae and ash emissions of Lombenben, and to the east, the island of Pentecost - a click to enlarge - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 of 02.08.2018

Ambae - on the general view, there are Ambae and ash emissions of Lombenben, and to the east, the island of Pentecost - a click to enlarge - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 of 02.08.2018

Ambae - homes collapsed under the weight of ashes - photo AnglicanOverseasAid 02.08.2018

Ambae - homes collapsed under the weight of ashes - photo AnglicanOverseasAid 02.08.2018

"The decision to evacuate Ambae is based on solid science," said Sylvain Todman, a volcanologist who lived and worked in Vanuatu for a decade and a half, on August 2 in an interview with the Daily Post.

"The situation is probably not transient, and any announcement and decision by the government is based on good science, there are areas of concern at both ends of the island and at the top of Mount Lombenben.

The way in which the juvenile magma ascends under the Ambae volcano is not the same as that of the other volcanoes.

This kind of eruption is really stressful. Not only for the population, but also for the government. They must watch closely. It's a big and complex volcano."

The pressure is so intense under the island that the height of Mount Lombenben has changed from 10 to 15 centimeters. This was not the case a few months ago.

Gas emissions are one of the main reasons the volcano remains at level 3. "We have never seen so much sulfur dioxide from Ambae, historically speaking " , Todman said.

Ambae under the ashes ... only a few leaves remain green above the observers, to the left of the photo - Vanuatu Daily Post / Philippe Carillo doc.

Ambae under the ashes ... only a few leaves remain green above the observers, to the left of the photo - Vanuatu Daily Post / Philippe Carillo doc.

The problems do not concern only the island of Ambae, the inhabitants of Pentecost, located about 30 km to the east, say they are forgotten while the clean water of their island covered with ashes is exhausted. The inhabitants of North Pentecost said that the ashes had also smothered everything, the crops are destroyed and the airport closed.

The state of emergency in Ambae does not extend to Pentecost North, and nearly a week after the government declared that emergency supplies would be sent, locals say nothing has happened yet. .

Source: Vanuatu Daily Post and Vanuatu Red Cross

Vanuatu - impact of ashes on the island of Pentecost - photo Radio NZ 30.07.2018

Vanuatu - impact of ashes on the island of Pentecost - photo Radio NZ 30.07.2018

At Kilauea, the eruption of fissure 8 continues in the East rift zone: activity at the vent is low, with bubbling in the eastern part of the cone, and small fountains of lava in the western part. The level of lava in the channel is also lower than in previous days.

The laze plume at the entry of the lava at sea is blown out to sea, revealing the lava field with some incandescent spots.

At the top, a collapse occurred at 11:55 am HST on August 2, confirming that the interior subsidence of the edges and walls of Halema'uma'u continues.

Source HVO-USGS

Kilauea East rift zone - low activity at cone level on fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea East rift zone - low activity at cone level on fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea East rift zone - The south of the lava field, with some incandescent spots, and the laze plume to the sea - HVO-USGS photo

Kilauea East rift zone - The south of the lava field, with some incandescent spots, and the laze plume to the sea - HVO-USGS photo

In Iceland, GPS measurements from the Skaftá eastern cauldron, on the Vatnajökull, show that the ice shelf above the lake is lowering. This is an early sign of the appearance of a jökulhlaup, a glacial debacle, that will affect the Skaftá River in southern Iceland. The jökulhlaup is expected to reach the edge of Vatnajökull on Friday 3 August, with the peak of flooding possible in the early hours of Sunday 5 August.

Travelers are strongly advised to avoid traveling by the Skaftá River in the coming days. In addition to the floods along Skaftá, floodwater pollution could affect the area, especially around Skaftárjökull.

Source: IMO
 

The last jökulhlaup on the Skaftá River in 2015. - Photo: The Icelandic Road Administration

The last jökulhlaup on the Skaftá River in 2015. - Photo: The Icelandic Road Administration

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Turrialba  - émission passive de cendres le 02.08.2018 / 9h05 - webcam RSN

Turrialba - émission passive de cendres le 02.08.2018 / 9h05 - webcam RSN

Le volcan Turrialba présente une activité éruptive intermittente caractérisée par des émissions passives de cendres (à concentration variable) et des hauteurs de colonne éruptives entre 100 et 300 m environ, depuis le 23 juillet.

Depuis 19 heures, le 1° août, l'activité s'est montrée plus soutenue et accompagnée d'un trémor persistant de plus grande ampleur. La colonne éruptive a atteint un peu plus de hauteur, jusqu'à environ 500 m, et s'est dispersée vers l'ouest-Sud-Ouest, affectant les zones de Coronado, Saint-Pierre, Carthago, des secteurs au sud du volcan Irazú, et Heredia, entre autres.

A 0h23 le 2 août, une éruption s'est accompagnée d'un panache de cendresmontant à 1.000 mètres au dessus du cratère ( 4.340 m. asl.)

Poas – 02.08.2018 - Des experts en vulcanologie de la RSN (UCR-ICE), de l'OVSICORI et de la Commission nationale des urgences (CNE) ont inspecté aujourd'hui l'état d'avancement des abris de protection contre les chutes de bombes et de blocs volcaniques. - photo RSN

Poas – 02.08.2018 - Des experts en vulcanologie de la RSN (UCR-ICE), de l'OVSICORI et de la Commission nationale des urgences (CNE) ont inspecté aujourd'hui l'état d'avancement des abris de protection contre les chutes de bombes et de blocs volcaniques. - photo RSN

Après l'activité phréatique du Poas et les dégâts occasionnés à le terrasse d'observation en avril 2017, des modifications devaient être entreprises pour réparer et assurer une meilleure sécurité de l'endroit.

Des refuges de protection contre la chute de bombes et de blocs sont actuellement en construction, avant réouverture de la plate-forme d'observation du cratère.

Source : RSN & Ovsicori 

Ambae - sur la vue générale, on distingue Ambae et les émissions de cendres du Lombenben, et à l'est, l'île de Pentecôte - un clic pour agrandir - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 du 02.08.2018
Ambae - sur la vue générale, on distingue Ambae et les émissions de cendres du Lombenben, et à l'est, l'île de Pentecôte - un clic pour agrandir - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 du 02.08.2018

Ambae - sur la vue générale, on distingue Ambae et les émissions de cendres du Lombenben, et à l'est, l'île de Pentecôte - un clic pour agrandir - images Sentinel 2 Bands 11,8,2 du 02.08.2018

Ambae - maisons effondrées sous le poids des cendres grasses - AnglicanOverseasAid 02.08.2018

Ambae - maisons effondrées sous le poids des cendres grasses - AnglicanOverseasAid 02.08.2018

"La décision d'évacuer Ambae repose sur une science solide", a déclaré Sylvain Todman, un volcanologue qui a vécu et travaillé au Vanuatu pendant une décennie et demie, le 2 août dans une interview au Daily Post.

"La situation n'est probablement pas transitoire, et toute annonce et décision émanant du gouvernement repose sur de bonnes données scientifiques. Il y a des zones de préoccupation aux deux extrémités de l’île ainsi qu’au sommet du mont Lombenben.

La façon dont le magma juvénile monte sous le volcan Ambae n’est pas la même que celle des autres volcans.

Ce genre d’éruption est vraiment stressant. Non seulement pour la population, mais aussi pour le gouvernement. Ils doivent surveiller de près. C'est un grand et complexe volcan."

La pression est si intense sous l'île que la hauteur du mont Lombenben a changé de 10 à 15 centimètres. Ce n'était pas le cas il y a quelques mois.

Les émissions de gaz sont l'une des principales raisons pour lesquelles le volcan reste au niveau 3. "Nous n'avons jamais vu autant de dioxyde de soufre d'Ambae, historiquement parlant", a déclaré Todman.

Ambae sous les cendres ... seules quelques feuilles restent vertes au dessus des observateurs, à gauche de la photo - doc Vanuatu Daily Post / Philippe Carillo.

Ambae sous les cendres ... seules quelques feuilles restent vertes au dessus des observateurs, à gauche de la photo - doc Vanuatu Daily Post / Philippe Carillo.

Les problèmes ne concernent pas que l'île d'Ambae, les habitants de Pentecôte, située à environ 30 km à l'est, se disent oubliés alors que l'eau propre de leur île recouverte de cendres s'épuise. Les habitants du nord de Pentecôte ont déclaré que les cendres avaient également tout étouffé, les cultures sont détruites et l'aéroport fermé.

L'état d'urgence à Ambae ne s'étend pas à la Pentecôte du Nord, et près d'une semaine après que le gouvernement ait déclaré que des fournitures d'urgence seraient envoyées, les habitants disent que rien n'est encore arrivé.

Source : Vanuatu Daily Post et Vanuatu Red Cross

Vanuatu - impact des cendres sur l'île de Pentecôte - photo Radio NZ 30.07.2018

Vanuatu - impact des cendres sur l'île de Pentecôte - photo Radio NZ 30.07.2018

Au Kilauea, l'éruption de la fissure 8 se poursuit dans la zone de rift Est : l'activité au niveau de l'évent est basse,avec des bouillonnements dans le partie est du cône, et de petites fontaines de lave dans la partie ouest. Le niveau de lave dans le chenal apparaît lui aussi plus bas que les jours précédents.

Le panache de laze à l'entrée de la lave en mer est soufflé vers le large, laissant apercevoir le champ de lave avec quelques spots incandescents.

Au sommet, un effondrement s'est produit à 11h55 HST le 2 août, confirmant que l'affaissement intérieur des bords et des parois de l'Halema'uma'u se poursuit.


 

Source HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - activité basse au niveau du cône sur la fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - activité basse au niveau du cône sur la fissure 8 - photo HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - Le sud du champ de lave, avec quelques spots incandescents, et le panache de laze vers le large - photo HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est - Le sud du champ de lave, avec quelques spots incandescents, et le panache de laze vers le large - photo HVO-USGS

En Islande, les mesures GPS effectuées à partir du chaudron oriental de Skaftá, sur le Vatnajökull, montrent que la plate-forme glaciaire au-dessus du lac s'abaisse. Il s’agit d’un signe précoce de l’apparition d’un jökulhlaup, une débacle glaciaire, qui affectera la rivière Skaftá, dans le sud de l’Islande. Le jökulhlaup devrait atteindre la lisière de Vatnajökull vendredi 3 août, le pic de l’inondation étant possible aux premières heures du dimanche 5 août.

Il est fortement conseillé aux voyageurs d'éviter de voyager par la rivière Skaftá dans les prochains jours. En plus des inondations le long de Skaftá, la pollution par les eaux de crue pourrait affecter la région, en particulier aux abords de Skaftárjökull.

Source : IMO

Le dernier jökulhlaup sur la rivière Skaftá en 2015. -  Photo : The Icelandic Road Administration

Le dernier jökulhlaup sur la rivière Skaftá en 2015. - Photo : The Icelandic Road Administration

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Reventador summit: on the left, situation on 10,04,2018 - on the right, situation on 20,06,2018, showing the escarpment and the presence of 3 vents - a click to enlarge - Photos and thermal images IGEPN

Reventador summit: on the left, situation on 10,04,2018 - on the right, situation on 20,06,2018, showing the escarpment and the presence of 3 vents - a click to enlarge - Photos and thermal images IGEPN

A report from the IGEPN of August 1st mentions significant morphological changes to the Reventador / Ecuador, following its high activity in recent months.

During a surveillance flight on June 20 of this year, an escarpment was identified on the west flank of the volcano next to a new lava flow, as well as the presence of three vents that have explosive activity, and a effusive activity at the lower vent; however, data obtained from the monitoring network, overflights and satellite information analyzed suggest that the main change would have occurred between April 15 and 27 of this year. This escarpment is the result of successive explosive events that could have produced emission columns with high ash content. This activity could have resulted in ash falling in the provinces of Napo and Pichincha between May and July.

Recent deposits of pyroclastic flows presumably generated by vent # 3 have been observed.

The Reventador remains under constant surveillance of the observatory

Source: IGEPN
 

Reventador - morphological changes observed during the flight on 20.06.2018 - a click to enlarge - photo S. Vallejo Vargas, IGEPN

Reventador - morphological changes observed during the flight on 20.06.2018 - a click to enlarge - photo S. Vallejo Vargas, IGEPN

Reventador - profile compared between 2002 (in black dots) and April 2018 (yellow line) - Doc.IGEPN

Reventador - profile compared between 2002 (in black dots) and April 2018 (yellow line) - Doc.IGEPN

In Guatemala, the Pacaya has white and bluish fumaroles rising 600 meters above the crater.

Strombolian explosions are observed at night.

A lava flow, about 500 meters long, is emitted by the central cone towards Cerro Chino, where lava accumulates.

Source: Insivumeh 01,08,2018

Turrialba - ash emissions from 26.07.2018 / 7:48 via RSN, and 01.08.2018 / 15:20 via Ovsicori
Turrialba - ash emissions from 26.07.2018 / 7:48 via RSN, and 01.08.2018 / 15:20 via Ovsicori

Turrialba - ash emissions from 26.07.2018 / 7:48 via RSN, and 01.08.2018 / 15:20 via Ovsicori

The ash eruptions of last week at Turrialba have repercussions on the Toro Amarillo Rio, fed by quebradas from the west flank of the volcano.

A change of color, and the release of a strong smell of sulfur are reported by a passing agent. A possible sudden difference in the level of Rio Toro Amarillo is possible, as well as the death of fish in the stream .

Source: Ovsicori and Volcanes sin fronteras

Rio Toro Amarillo / Turrialba - A color change, and the release of a strong smell of sulfur are reported on 01.08.2018 - photo VSF

Rio Toro Amarillo / Turrialba - A color change, and the release of a strong smell of sulfur are reported on 01.08.2018 - photo VSF

In the eastern rift zone of Kilauea, the situation remains the same as in previous days. The lava flow emitted by the fissure 8 did not show any overflows and the level of the lava in the distal portion appears low.

On July 31, a brush fire began near the Geothermal Access Road, which burned vegetation around the road and on the west side of Pu'u Honua'ula. He damaged a telemetry station and the webcam.

Source: HVO-USGS

Kilauea East Rift Zone - the most westerly lava front remains within 175 m of the Pohoiki boat ramp - USGS photo

Kilauea East Rift Zone - the most westerly lava front remains within 175 m of the Pohoiki boat ramp - USGS photo

Kilauea East Rift Zone - Lava trees, shown here in a fissure 8 flow, are formed when lava inundates a forested area and surrounds the tree trunks. Lava cools against the trunk, forming a column of rock and eventually burning the tree. As the lava flow deflates, the rock surrounding the trunk is left standing above the flow surface, forming a "lava tree" and showing the high-stand of lava that flowed through the area.

Kilauea East Rift Zone - Lava trees, shown here in a fissure 8 flow, are formed when lava inundates a forested area and surrounds the tree trunks. Lava cools against the trunk, forming a column of rock and eventually burning the tree. As the lava flow deflates, the rock surrounding the trunk is left standing above the flow surface, forming a "lava tree" and showing the high-stand of lava that flowed through the area.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Reventador sommet : à gauche, situation au 10,04,2018 – à droite, situation au 20,06,2018, montrant l'escarpement et la présence de 3 évents – Photos et images thermiques IGEPN

Reventador sommet : à gauche, situation au 10,04,2018 – à droite, situation au 20,06,2018, montrant l'escarpement et la présence de 3 évents – Photos et images thermiques IGEPN

Un rapport de l'IGEPN du 1° août fait mention de changements morphologiques importants au Reventador / Equateur, suite à son activité élevée au cours des derniers mois.

Lors d'un survol de surveillance effectué le 20 juin de cette année, un escarpement a été identifié sur le flanc ouest du volcan à côté d'une nouvelle coulée de lave, ainsi que la présence de trois évents qui ont une activité explosive et une activité effusive au niveau de l'évent inférieur; cependant, les données obtenues du réseau de surveillance, les survols et les informations satellitaires analysées suggèrent que le principal changement se serait produit entre le 15 et le 27 avril de cette année. Cet escarpement serait le résultat d'événements explosifs successifs qui auraient pu produire des colonnes d'émission à forte teneur en cendres. Cette activité aurait pu générer la chute de cendres dans les provinces de Napo et Pichincha entre les mois de mai et juillet.

Des dépôts récents de coulées pyroclastiques générés vraisemblablement par l'évent #3 ont été observés.

Le Reventador reste sous surveillance constante de l'observatoire

Source : IGEPN

Reventador - changements morphologiques constatés lors du survol du 20.06.2018 - photo S. Vallejo Vargas, IGEPN

Reventador - changements morphologiques constatés lors du survol du 20.06.2018 - photo S. Vallejo Vargas, IGEPN

Reventador - profil comparé entre 2002 (en pointillés noirs) et avril 2018 (ligne jaune) - Doc.IGEPN

Reventador - profil comparé entre 2002 (en pointillés noirs) et avril 2018 (ligne jaune) - Doc.IGEPN

Au Guatemala, le Pacaya présente des fumerolles de couleurs blanche et bleutée montant à 600 mètres au dessus du cratère.

Des explosions stromboliennes sont observées de nuit.

Une coulée de lave, longue de 500 mètres environ, est émise par le cône central en direction du Cerro Chino, où la lave s'accumule.

Source : Insivumeh 01,08,2018

Turrialba - émissions de cendres du 26.07.2018 /  7h48 via RSN , et le 01.08.2018 / 15h20 via Ovsicori
Turrialba - émissions de cendres du 26.07.2018 /  7h48 via RSN , et le 01.08.2018 / 15h20 via Ovsicori

Turrialba - émissions de cendres du 26.07.2018 / 7h48 via RSN , et le 01.08.2018 / 15h20 via Ovsicori

Les éruptions de cendres du Turrialba de la semaine dernière ont des répercussions sur le rio Toro Amarillo, alimenté par les quebradas du flanc ouest du volcan.

Un changement de coloration, et le dégagement d'une forte odeur de soufre sont rapportés par un agent de passage. Une possible différence subite du niveau du rio Toro Amarillo est possible, ainsi que la mort des poissons dans le cours d'eau/

 

Source : Ovsicori et Volcanes sin fronteras

Rio Toro Amarillo / Turrialba - Un changement de coloration, et le dégagement d'une forte odeur de soufre sont rapportés le 01.08.2018 - photo VSF

Rio Toro Amarillo / Turrialba - Un changement de coloration, et le dégagement d'une forte odeur de soufre sont rapportés le 01.08.2018 - photo VSF

Dans la zone de rift Est du Kilauea, la situation reste identique à celle des jours précédents. La coulée émise par la fissure 8 n'a pas présenté de débordements et le niveau de la lave dans la portion distale apparaît bas.

Le 31 juillet, un feu de broussailles a débuté près de la route d'accès aux installations géothermales, qui a brûlé la végétation autour de la route et sur le flanc ouest du Pu'u Honua'ula. Il a endommagé au passage une station de télémétrie et la webcam.

Source : HVO-USGS

Kilauea zone de rift Est – le front de lave le plus à l'ouest reste à moins de 175 m de la rampe à bateau de Pohoiki – photo USGS

Kilauea zone de rift Est – le front de lave le plus à l'ouest reste à moins de 175 m de la rampe à bateau de Pohoiki – photo USGS

Kilauea zone de rift Est – l'inondation par la lave d'une zone forestière est à la base de "lava trees" : la lave se refroidit autour des troncs, en formant une colonne de roches, et brûlant éventuellement l'arbre ; lorsque le niveau de la coulée baisse, elle laisse ces "arbres de lave" au dessus de la surface, dont la hauteur correspond à   la hauteur maximum de la coulée dans la zone – photo USGS

Kilauea zone de rift Est – l'inondation par la lave d'une zone forestière est à la base de "lava trees" : la lave se refroidit autour des troncs, en formant une colonne de roches, et brûlant éventuellement l'arbre ; lorsque le niveau de la coulée baisse, elle laisse ces "arbres de lave" au dessus de la surface, dont la hauteur correspond à la hauteur maximum de la coulée dans la zone – photo USGS

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Popocatépetl - 31.07.2018 / 03h20 - Cenapred Webcam Tlamacas

Popocatépetl - 31.07.2018 / 03h20 - Cenapred Webcam Tlamacas

Cenapred recorded a series of exhalations at Popocatépetl on 31 July from 03:07; emissions of gas, ashes and incandescent fragments lasted three and a half hours.

During the explosions, the incandescent fragments reached up to 400 meters above the summit.
 

Popocatépetl - reminder of safety distances

The eruptive column reached 2,000 meters above the crater, before dispersing to the west southwest, and generating ash falls on Amecameca, Acuautla Ecatzingo, Ozumba and Tepetlixpa.

Seismic activity then decreased to return to baseline levels, but steady gas emissions continued.

According to the Director of Cenapred, this activity would be due to the destruction of the dome, followed by the production of fumaroles and ashes.

Source: Cenapred

Villarica - Comparative images of terrestrial and satellite observations between 25 and 30 July. - Doc. POVI / Copernicus

Villarica - Comparative images of terrestrial and satellite observations between 25 and 30 July. - Doc. POVI / Copernicus

In Chile, three volcanoes had a notable activity yesterday: Villarica, Nevados de Chillan and Copahue.

The Villarica lost much of its snow and ice cover, following an increase in its internal temperature. Ashes and lapilii are observed on the eastern edges of the crater.

Source: POVI / Werner Keller

Nevados of Chillan - 30.07.2018 / 22:44 - webcam Sernageomin

Nevados of Chillan - 30.07.2018 / 22:44 - webcam Sernageomin

At the Nevados de Chillan complex, plumes of light gray gas are observed intermittently during the day; at night, incandescence can be seen associated with the degassing of high temperature produced by the Nicanor crater, and the ejection of materials around the crater.

This activity is related to the slow growth of the lava dome within the active crater, and its dynamism.

A possible major eruption remains possible, which justifies the level of alert Naranja and prohibited areas in force.

Source: Sernageomin

Copahue - 31.07.2018 / 14h23 - Sernageomin Webcam

Copahue - 31.07.2018 / 14h23 - Sernageomin Webcam

The Copahue, on the Argentine-Chilean border, is the seat of steam and ash emissions, observed in the afternoon of July 31 and the following night.

This activity remains within the current alert level in Amarilla.

Source: Sernageomin

Rinjani - hikers are clueless after the earthquake and its aftershocks - photo TAN / Twitter

Rinjani - hikers are clueless after the earthquake and its aftershocks - photo TAN / Twitter

In Rinjani, the BNPB reports that all hikers were evacuated between 27 and 31 July; of the 1,226 people present, there were 696 foreigners of 26 different nationalities, and 530 Indonesians.

Rinjani - interferogram made on doc. 15.07.2018 - 29.07.2018 - Doc ALOS 2 / GSI

Rinjani - interferogram made on doc. 15.07.2018 - 29.07.2018 - Doc ALOS 2 / GSI

The interferograms made by ALOS-2 show a surface deformation of the northern part of Lombok Island; they are under examination to see a possible surface break at the level of the volcano.

The PVMBG does not report any changes in volcanic activity. The alert remains at II / Waspada

Sources: PVMBG, BNPB, GSI / ALOS 2

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Popocatépetl - 31.07.2018 / 03h20 - Webcam Cenapred - Tlamacas

Popocatépetl - 31.07.2018 / 03h20 - Webcam Cenapred - Tlamacas

Le Cenapred a enregistré une série d'exhalations au Popocatépetl ce 31 juillet à partir de 03h07 ; les émissions de gaz, cendres et fragments incandescents ont duré 3 heures et demi.

Lors des explosions, les fragments incandescents ont atteint jusqu'à 400 mètres au dessus du sommet.

Popocatépetl - rappel des distances de sécurité

La colonne éruptive a atteint 2.000 mètres au dessus du cratère, avant de se disperser vers l'ouest sud-ouest et de générer des chutes de cendres sur Amecameca, Acuautla Ecatzingo, Ozumba et Tepetlixpa.

L'activité sismique a ensuite diminué pour revenir aux niveaux de départ, mais les émissions constantes de gaz se sont poursuivies.

 

Cette activité serait due, selon le Directeur du Cenapred, à la destruction du dôme, suivie de production de fumerolles et de cendres.

 

Source : Cenapred

Villarica – images comparatives d'observations terrestres et satellitaires entre le 25 et le 30 juillet. - Doc. POVI / Copernicus

Villarica – images comparatives d'observations terrestres et satellitaires entre le 25 et le 30 juillet. - Doc. POVI / Copernicus

Au Chili, trois volcans présentaient hier une activité notable : le Villarica, le Nevados de Chillan et le Copahue.

 

Le Villarica a perdu une grande partie de sa couverture de neige et de glace, suite à une augmentation de sa température interne. Des cendres et lapilii sont observés sur les bords Est du cratère.

Source : POVI / Werner Keller

Nevados de Chillan - 30.07.2018 / 22h44 - webcam Sernageomin

Nevados de Chillan - 30.07.2018 / 22h44 - webcam Sernageomin

Au complexe Nevados de Chillan, des panaches de gaz gris clair sont observés de façon intermittente de jour ; la nuit, on peut voir de l'incandescence associée au dégazage de haute température produit par le cratère Nicanor, et l'éjection de matériaux autour du cratère.

Cette activité est liée à la croissance lente du dôme de lave au sein du cratère actif, et à son dynamisme.

Une éventuelle éruption majeure reste possible, ce qui justifie le niveau d'alerte Naranja et les zones interdites en vigueur.

 

Source : Sernageomin

Copahue - 31.07.2018 / 14h23 - Webcam Sernageomin

Copahue - 31.07.2018 / 14h23 - Webcam Sernageomin

Le Copahue, à la frontière Argentino-Chilienne, est le siège d'émissions de vapeur d'eau et de cendres, observées dans l'après-midi du 31 juillet et au cours de la nuit suivante.

Cette activité reste dans le cadre du niveau d'alerte actuel, à Amarilla.

 

Source : Sernageomin

Rinjani - les randonneurs sont désemparés après le séisme et ses répliques - photo TAN / Twitter

Rinjani - les randonneurs sont désemparés après le séisme et ses répliques - photo TAN / Twitter

Au Rinjani, le BNPB signale que tous les randonneurs ont été évacués entre le 27 et le 31 juillet ; sur les 1.226 personnes présentes, on comptait 696 étrangers de 26 nationalités différentes et 530 Indonésiens.

Rinjani - interférogramme réalisé sur doc. 15.07.2018 - 29.07.2018 - Doc ALOS 2 / GSI

Rinjani - interférogramme réalisé sur doc. 15.07.2018 - 29.07.2018 - Doc ALOS 2 / GSI

Les interférogrammes réalisés par ALOS-2 montrent une déformation de surface de la partie nord de l'île de Lombok ; ils sont en examen pour voir une possible rupture de surface au niveau du volcan.

Le PVMBG ne signale pas de changements d'activité volcanique. L'alerte reste à II / Waspada

 

Sources : PVMBG, BNPB, GSI / ALOS 2

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6

Articles récents

Hébergé par Overblog