Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours des dernières 24 heures, 51 exhalations ont été enregistrées au Popocatépetl, ainsi que trois minutes de trémor harmonique.

Le 2 décembre, on a observé trois explosions accompagnées d'éjection de fragments incandescents sur les flancs du volcan et de panaches de cendres atteignant 2.500 mètres au dessus du cratère : la première à 5h09, la seconde à 9h22, et la troisième à 15h45.

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 5h09-5h10 - webcamsdeMexico - un clic pour agrandirPopocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 5h09-5h10 - webcamsdeMexico - un clic pour agrandir

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 5h09-5h10 - webcamsdeMexico - un clic pour agrandir

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 9h22 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 9h22 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 15h45 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion du 02.12.2018 à 15h45 - WebcamsdeMexico

Entretemps, une émission constante de vapeur d'eau est remarquée, avec dissipation vers le nord-est.

Le niveau d'alerte reste à Amarillo fase 2, assorti du rappel de consignes de ne pas accéder au volcan en raison du danger de chutes de fragments balistiques et de lahars en cas de pluies.

 

Sources : Cenapred & Segob

Villarica - cône pyroclastique au fond du cratère - images POVI 25.11.2018

Villarica - cône pyroclastique au fond du cratère - images POVI 25.11.2018

Au Villarica, Volcanes de Chile signale fin novembre la présence d'un petit cône pyroclastique actif au fond du cratère, marqué par une zone plus chaude.

 

Source : POVI 02.12.2018 / 23h

Manam - anomalies thermiques faible à modérée le 01.12.2018 - Doc.Mirova

Manam - anomalies thermiques faible à modérée le 01.12.2018 - Doc.Mirova

En Papouasie Nouvelle-Guinée, le site Mirova signale une anomalie thermique faible à modérée les 25.11, 29.11 et 01.12.2018 sur Manam.

Une image Sentinel 2 du 1° décembre laisse voir un panache bleuté surmontant la couverture nuageuse ponctuelle sur Manam.

Manam - panache bleuté le 01.12.2018 - image Sentinel 2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Manam - panache bleuté le 01.12.2018 - image Sentinel 2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Toujours au large de la grande île, Kadovar, en code aviation orange, est le siège d'émissions de cendres repérée par le satellite Himawari 8 / VAAC Darwin, s'étendant vers le sud-est.

 

Sources : Mirova, sat.Himawari 8 et Sentinel2 , VAAC Darwin

Kadovar - volcanic ash advisory pour les 3 et 4.12.2018 - Doc. VAAC Darwin

Kadovar - volcanic ash advisory pour les 3 et 4.12.2018 - Doc. VAAC Darwin

Au Krakatau, la semaine du 26 novembre au 2 décembre a vu ses nuits marquées par des explosions incandescentes à 200 mètres au dessus du sommet ; en journée, un panache de cendres noir est noté entre 100 et 700 mètres au dessus du sommet, souvent recouvert de brouillard.

La sismicité est caractérisée par 154 séismes d'éruption, 45 séismes d'émission, des séismes volcaniques, dont 60 peu profonds et 80 profonds, 57 épisodes de trémor harmonique et un trémor continu d'amplitude comprise entre 1 et 58 mm.

 

Source : PVMBG

Anak Krakatau - sismicité au 02.12.2018 - Magma Indonesia

Anak Krakatau - sismicité au 02.12.2018 - Magma Indonesia

Compilation des éclairs volcaniques dans le panache du Krakatau entre le 12 et le 15 novembre 2018 - images Galig Jati / volcanodiscovery

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Sismologie, #volcanic activity
Aerial view of the southern part of Mayotte. - Alamy Stock photo via Nat Geographic

Aerial view of the southern part of Mayotte. - Alamy Stock photo via Nat Geographic

A seismic activity has affected the island of Mayotte since the beginning of May 2018. These earthquakes form a swarm with epicentres grouped at sea, 30 to 60 km east of the coast of Mayotte. The vast majority of these earthquakes are of low magnitude, but several events of moderate magnitude (at most M5.9) have been strongly felt by the population and have damaged some buildings. Since the month of July the seismic activity has decreased but a seismicity persists which certain earthquakes felt.

Location of earthquakes from May 10 to June 20, 2018. The location of earthquakes has not changed since the beginning of the crisis. © BRGM

Location of earthquakes from May 10 to June 20, 2018. The location of earthquakes has not changed since the beginning of the crisis. © BRGM

In November, the month was particularly active with two earthquakes of Magnitude> 4 felt, November 19 (M4.5) and November 27 (M5.0).

In parallel, data from the Teria network's GPS stations installed on the island of Mayotte, which are distributed by the RGP of the Institut Géographique National (IGN), indicate since July an overall displacement of about 9 cm to the east and subsidence (subsidence) of about 8 cm. Automatic and daily calculations have been set up at the OVPF (via the Gipsy software) in order to follow these deformations, as well as the source at their origin.

Thus for the month of November, the source of "depressurization" at the origin of these movements could be located about 32 km east of Mayotte and about 37 km deep.

As initially suggested by the ENS, the hypothesis of a source of deflation corresponding to the emptying of a magmatic reservoir at the level of the seismic zone seems most likely. On November 11, 2018, a long period seismic signal was recorded, and will confirm this volcanic hypothesis.

Mayotte - earthquake of 11.11.2018 - Doc. Infogram

Mayotte - earthquake of 11.11.2018 - Doc. Infogram

Seismic activity of Mayotte - Location of the source (best model resulting from a "Mogi" type of modeling) at the origin of the movements recorded in November on GPS stations of Mayotte. Modeling realized by F. Beauducel (IPGP / IRD) and OVPF-IPGP.

Seismic activity of Mayotte - Location of the source (best model resulting from a "Mogi" type of modeling) at the origin of the movements recorded in November on GPS stations of Mayotte. Modeling realized by F. Beauducel (IPGP / IRD) and OVPF-IPGP.

Mayotte - earthquake swarm, #InSAR, published crude composite. - BRGM via Matarikipax Twitter

Mayotte - earthquake swarm, #InSAR, published crude composite. - BRGM via Matarikipax Twitter

"Although the hypothetical flow is important [...], the place where the magma (extracted from the deep reservoir) is placed on the surface (or under the surface, in the crust) is currently unknown. this date would be of the order of 1.3 km3, which is very high and never observed before at sea bottom, if it is indeed an eruption ", says Pierre Briole, physicist at the ENS

The BRGM antenna in Mayotte reports in an interview with Clicanoo that "for several months, the scientific community has come together to understand the phenomenon and answer the questions that arise from it.The deployment of new instruments on land and at sea to improve the detection and localization of the observed earthquakes is under study.In parallel with this observation mission, a request for an oceanographic campaign was made to explore both the swarm zone between Mayotte and Madagascar and, more widely, the Comoros region. " The time to be expected is of the order of one to two years.

(from Clicanoo - source ref.)

 

Sources:

- OVPF - Seismic crisis in Mayotte / Monthly bulletin

- ENS Geosciences - Volcanology - link

- BRGM - Earthquake swarm in Mayotte: situation points - link

- Clicanoo - Seismic activity: in Mayotte, the volcanic hypothesis is precise - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Vue aérienne de la partie sud de Mayotte. - photo Alamy Stock via Nat Geographic

Vue aérienne de la partie sud de Mayotte. - photo Alamy Stock via Nat Geographic

Une activité sismique affecte l'île de Mayotte depuis le début du mois de mai 2018. Ces séismes forment un essaim avec des épicentres regroupés en mer, 30 à 60 km à l'est de la côte de Mayotte. La grande majorité de ces séismes est de faible magnitude, mais plusieurs événements de magnitude modérée (au maximum M5,9) ont été fortement ressentis par la population et ont endommagé certaines constructions. Depuis le mois de juillet l’activité sismique a diminué mais une sismicité persiste dont certains séismes ressentis.

Localisations des séismes du 10 mai au 20 juin 2018. La localisation des séismes ne varie pas depuis le début de la crise. © BRGM

Localisations des séismes du 10 mai au 20 juin 2018. La localisation des séismes ne varie pas depuis le début de la crise. © BRGM

En novembre, le mois a été particulièrement actif avec notamment deux séismes de Magnitude >4 ressentis, le 19 novembre (M4,5) et le 27 novembre (M5,0).

En parallèle, les données des stations GPS du réseau Teria installées sur l’île de Mayotte, qui sont distribuées par le RGP de l’Institut Géographique National (IGN), indiquent depuis le mois de juillet un déplacement d’ensemble d’environ 9 cm vers l’est et une subsidence (affaissement) d’environ 8 cm. Des calculs automatiques et journaliers ont été mis en place à l’OVPF (via le logiciel Gipsy) afin de suivre ces déformations, ainsi que la source à leur origine.

Ainsi pour le mois de novembre, la source en "dépressurisation" à l’origine de ces déplacements pouvait être localisée à environ 32 km à l’est de Mayotte et à environ 37 km de profondeur.

Comme initialement suggéré par l’ENS, l’hypothèse d’une source en déflation correspondant à la vidange d’un réservoir magmatique au niveau de la zone sismique semble la plus probable. Le 11 novembre 2018, un signal sismique longue période a été enregistré, et confirmerai cette hypothèse volcanique.

Mayotte - séisme du 11.11.2018 - Doc. infogram

Mayotte - séisme du 11.11.2018 - Doc. infogram

Activité sismique de Mayotte - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés en novembre sur les stations GPS de Mayotte. Modélisations réalisées par F. Beauducel (IPGP/IRD) et OVPF-IPGP.

Activité sismique de Mayotte - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés en novembre sur les stations GPS de Mayotte. Modélisations réalisées par F. Beauducel (IPGP/IRD) et OVPF-IPGP.

Mayotte - essaim sismique, image InSAR , déplacements  / earthquake swarm, #InSAR, displacement crude composite. - Matarikipax Twitter

Mayotte - essaim sismique, image InSAR , déplacements / earthquake swarm, #InSAR, displacement crude composite. - Matarikipax Twitter

" Bien que le débit hypothétique soit important […], l’endroit où le magma (extrait du réservoir profond) est mis en place à la surface (ou sous la surface, dans la croûte) est actuellement inconnu. Le volume total émis à cette date serait de l’ordre de 1,3 km3, ce qui est très élevé et jamais observé auparavant en fond de mer, s’il s’agit bien d’une éruption ", nous dit Pierre Briole , physicien à l'ENS

L'antenne du BRGM de Mayotte rapporte dans une interview à Clicanoo que "depuis plusieurs mois, la communauté scientifique se fédère pour comprendre le phénomène et répondre aux interrogations qui en découlent. Le déploiement de nouveaux instruments à terre et en mer afin d’améliorer la détection et la localisation des séismes observés est à l’étude. En parallèle à cette mission d’observation, une demande de campagne océanographique a été faite afin d’explorer à la fois la zone de l’essaim entre Mayotte et Madagascar et, plus largement, la région des Comores." Le délai à prévoir est de l'ordre d'un à deux ans.

(extrait de Clicanoo - réf. en sources)

 

Sources :

- OVPF - Crise sismique à Mayotte / Bulletin mensuel

ENS Geosciences – Volcanology - link

- BRGM - Essaim de séismes à Mayotte : points de situation - link

Clicanoo - Activité sismique : à Mayotte, l’hypothèse volcanique se précise - link

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Sismologie, #Tectonique
Mayon - archive image 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon - archive image 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon seismometers recorded 5 volcanic earthquakes in the past 24 hours, including one in relation to an ash emission on November 30 from 9:41 am lasting one minute; the emission of the greyish plume was followed by steam and gas plumes towards the SW.

The flow of sulfur dioxide is measured at an average of 1,377 tons / day. The inflation of the southwestern sector of the volcano is still noted.

The level 2 alert remains in effect.

 

Source: Phivolcs

Merapi - the dome the 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Merapi - the dome the 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

At Merapi, the volume of the lava dome reached 29 November 329,000 m³, for a growth rate of about 2,500 m³ per day, down slightly.

For the day of November 30, the PVMBG informs of a white degassing at about fifty meters above the summit, and a moderate seismicity.

The activity level remains at 2 / waspada.

 

Sources: BPPTKG / PVMBG
 

News from Mayon, Merapi, La Fournaise - and Tectonic Earthquake in Alaska.

The month of November 2018 will have been calm at Piton de la Fournaise, marked by a low seismicity under the summit craters and a stop of the inflation of the building. This testifies to the stopping (or at least slowing down) of the magmatic transfers from the deep zones to the more superficial zones. Moreover, the decrease in CO2 fluxes in the far-field soil since May 2018 suggests that the transfers of new magma towards the deep zones (mantle) seem to have ceased as well. Nevertheless, the trend reversal (ie an increase in CO2 fluxes in the far-field soil) observed since October 26, will be to follow in the coming weeks to determine whether a resumption of transfers of new magma to deep zones begins.

Find all the information related to the activity of Piton de la Fournaise on the website (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf), the Twitter account (https: // twitter. com / obsfournaise? lang = fr), and the Facebook account (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/) of the OVPF-IPGP.

The information in this document may not be used without explicit reference.

Piton de La Fournaise - the crater Dolomieu, with in the background, the ramparts of Enclos Fouqué and the Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - the crater Dolomieu, with in the background, the ramparts of Enclos Fouqué and the Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

A Magnitude 7.0 earthquake occurred on November 30 at 17:29 UTC 13 km north of Anchorage, Alaska. The hypocenter is located at a depth of 40.9 km according to the USGS.

This is a place where the Pacific tectonic plate moves northwest at about 60mm / yr and enters subduction below the North American plate.

The earthquake was strong enough to cause ruptures of slopes in a restricted area because of the low relief ... the material damage is however important.

Waiting for replicas that are not going to happen, a more complete article will follow.

NB: activity of volcanoes in current regional eruption continues without changes

 

Sources:

- USGS earthquake hazards program and EMSC

- AGU - Landslide blog - D.Petley

 Alaska - epicenter of the M 7.0 earthquake on 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

 Alaska - epicenter of the M 7.0 earthquake on 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore
Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Tectonique
Mayon - image d'archive 02.2018 / © Thierry Sluys.

Mayon - image d'archive 02.2018 / © Thierry Sluys.

Les sismomètres du Mayon ont enregistrés 5 séismes volcaniques au cours des dernières 24 heures, dont un en relation avec une émission de cendres le 30 novembre à partir de 9h41d'une durée d'une minute ; l'émission du panache grisâtre a été suivie de panaches de vapeur et gaz en direction du SO.

Le flux de dioxyde de soufre ets mesuré à une moyenne de 1.377 tonnes/jour.l'inflation du secteur sud-ouest du volcan est toujours notée.

L'alerte niveau 2 reste en vigueur.

 

Source : Phivolcs

Merapi - le dôme le 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Merapi - le dôme le 29.11.2018 / 8h18 - photo PVMBG

Au Merapi, le volume du dôme de lave atteint ce 29 novembre 329.000 m³, pour un taux de croissance d'environ 2.500 m³ par jour, en légère baisse.

Pour la journée du 30 novembre, le PVMBG renseigne un dégazage blanc à une cinquantaine de mètres au dessus du sommet, et une sismicité modérée.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada.

 

Sources : BPPTKG / PVMBG

Actualité du Mayon , du Merapi, de La Fournaise - et Séisme tectonique en Alaska.

Le mois de novembre 2018 aura été calme au Piton de la Fournaise, marqué par une faible sismicité sous les cratères sommitaux et un arrêt de l’inflation de l’édifice. Ceci témoigne de l’arrêt (ou du moins du ralentissement) des transferts magmatiques des zones profondes vers les zones plus superficielles. Par ailleurs la décroissance des flux de CO2 dans le sol en champ lointain depuis mai 2018 suggère que les transferts de nouveau magma vers les zones profondes (manteau) semblent avoir cessé également. Néanmoins, l’inversion de tendance (à savoir une augmentation des flux de CO2 dans le sol en champ lointain) observée depuis le 26 octobre, sera à suivre ces prochaines semaines afin de déterminer si une reprise des transferts de nouveau magma vers les zones profondes s’amorce.

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf ), le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr), et le compte Facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/) de l'OVPF-IPGP.

Les informations de ce document ne peuvent être utilisées sans y faire explicitement référence.

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avec en arrière-plan, le rempart de l'Enclos Fouqué et le Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Piton de La Fournaise - le cratère Dolomieu, avec en arrière-plan, le rempart de l'Enclos Fouqué et le Piton des Neiges - photo archive © Bernard Duyck

Un séisme de Magnitude 7,0 s'est produit le 30 novembre à 17h29 UTC à 13 km au nord d'Anchorage en Alaska. L'hypocentre est situé à une profondeur de 40,9 km selon l'USGS.

C'est un endroit où la plaque tectonique du Pacifique se déplace vers le nord-ouest à environ 60mm/an et entre en subduction sous la plaque nord-américaine.

Le séisme a été suffisamment fort pour causer des ruptures de pentes dans une région restreinte en raison du faible relief ... les dégâts matériels sont par contre importants.

En attente de répliques qui ne vont pas manquer de se produire, un article plus complet va suivre.

NB : l'activité des volcans en actuelle éruption régionale se poursuit sans changements

 

Sources : USGS earthquake hazards program et EMSC

 Alaska - épicentre du séisme de M 7,0 le 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska - épicentre du séisme de M 7,0 le 30.11.2018 / 17h29 - Doc. EMSC

Alaska -30.11.2018  - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018  - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Alaska -30.11.2018 - photo USGS-Josh Bierma-Hunter Sloan Sizemore

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7

Articles récents

Hébergé par Overblog