Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Poas - the colors of the crater and the plume agree with those of the sky at sunrise - RSN webcam 11.02.2019 / 5h58

Poas - the colors of the crater and the plume agree with those of the sky at sunrise - RSN webcam 11.02.2019 / 5h58

 Poas- strong glow at the mouth of the fumaroles on 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

Poas- strong glow at the mouth of the fumaroles on 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

The eruptive phase, started on February 11, 2019 at 01:50 local at Poas, continues on February 12 and 13; a plume of gas and ashes rises between 200 and 600 meters above the crater.

"The strong light observed at dawn on February 11th and 12th in the Poás crater is due to the spontaneous combustion or self-ignition of a large quantity of finely divided elemental sulfur powder (which catalyzes the auto- inflammation) accumulated in the fumarolic vents ;  this sulfur mixes with oxygen in the ambient air at temperatures between 200 and 400 degrees Celsius, causing explosive exothermic reactions that generate a significant amount of heat and therefore a strong visible light. Observation is consistent with the properties of elemental sulfur in the form of very fine powder in the presence of oxygen and a highly oxidizing environment as is the mouth A (former dome) currently. "  (Maria Martinez - Ovsicori)

Poas - ash plume of 12.02.2019, respectively at 7:56, 9:14, before a wind direction change, around 11:17, with projections on the webcam - Ovsicori webcam - one click to enlargePoas - ash plume of 12.02.2019, respectively at 7:56, 9:14, before a wind direction change, around 11:17, with projections on the webcam - Ovsicori webcam - one click to enlarge
Poas - ash plume of 12.02.2019, respectively at 7:56, 9:14, before a wind direction change, around 11:17, with projections on the webcam - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Poas - ash plume of 12.02.2019, respectively at 7:56, 9:14, before a wind direction change, around 11:17, with projections on the webcam - Ovsicori webcam - one click to enlarge

The ashes dispersed to the southwest on February 12, following a change of wind direction, affecting various villages (see map below) and the webcam, a moment obscured by the projections.

The day of February 13 is marked by continuous ash emissions, with some sulfur pulses in greater concentration, yellowing the base of the plume.

The authorities are keeping the closure of the Poas National Park until further notice.

 

Sources: Ovsicori, RSN, Q Costa Rica

Poas - villages affected by ash fall - Ovsicori 12.02.2019

Poas - villages affected by ash fall - Ovsicori 12.02.2019

Poas - ash plume of 13.02.2019, respectively at 7:56, 9:40 and 17:17 - Ovsicori webcam - one click to enlarge
Poas - ash plume of 13.02.2019, respectively at 7:56, 9:40 and 17:17 - Ovsicori webcam - one click to enlarge
Poas - ash plume of 13.02.2019, respectively at 7:56, 9:40 and 17:17 - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Poas - ash plume of 13.02.2019, respectively at 7:56, 9:40 and 17:17 - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Kerinci, on the island of Sumatra, produced on February 12 a brown ash emission observed 400 meters above the summit, then dispersing to the northeast.

An orange VONA was issued by VAAC Darwin; the flightradar reports that the emission continues at 13:09 local / 6:09 UTC.

Kerinci has been in activity level 2 / waspada since September 9, 2007; on January 19, 2019, a thick, gray ash column was observed 200 meters above the summit

 

Sources: GVO, CVGHM and VAAC Darwin

Kerinci - photo archive GVP / Luke Mackin 09.06.2016 / Flickr, CC BY-NC-SA 2.0.

Kerinci - photo archive GVP / Luke Mackin 09.06.2016 / Flickr, CC BY-NC-SA 2.0.

An eruption occurred in Agung, on the island of Bali, this 14th February at 4:34 WITA. The height of the plume could not be determined, and small fallout of ashes are reported in several villages near the volcano.

Sources: PVMBG, BPBD

 

Since the end of January 2019, inflation (swelling) of the base and the top of the Piton de la Fournaise building has been observed again by the OVPF deformation network. This recovery of the building's inflation is synonymous with a pressurization of the superficial magmatic reservoir.

Piton de La Fournaise - Localization of the source (best model resulting from a "Mogi" type of modeling) at the origin of the displacements recorded during the last month on the GPS stations of the base and the summit of the Piton terminal cone of the Furnace. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP / IRD)

Piton de La Fournaise - Localization of the source (best model resulting from a "Mogi" type of modeling) at the origin of the displacements recorded during the last month on the GPS stations of the base and the summit of the Piton terminal cone of the Furnace. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP / IRD)

This recovery in inflation is accompanied by an increase in CO2 concentrations in the far-field soil (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes sectors) since the end of January. Near-field CO2 concentrations in the volcano deposit area have also been increasing since December 2018. These CO2 concentrations are in agreement with a deep rise of magma towards the superficial reservoir.

Note that this process of recharging the superficial reservoir can last several days to several weeks before the roof of the tank becomes brittle and breaks, thus giving rise to an injection of magma towards the surface and to a rash; it can also stop without giving rise to an eruption in the short term.

For the day of 13.02, eight landslides are reported in the enclosures and the summit cone, as well as five volcano-tectonic earthquakes at the summit cone.

 

Source: OVPF

Find all the information related to the Piton de la Fournaise activity on the different media of the OVPF-IPGP:

- the website (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),

- the Twitter account (https://twitter.com/obsfournaise?lang=en),

- and the facebook account (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

Ambrym - areas of danger and permanent exclusion on 14.02.2019 - VGO

Ambrym - areas of danger and permanent exclusion on 14.02.2019 - VGO

The current volcanic activity of the Ambrym volcano is consistent with the volcanic alert lowered to level 2.

This declining activity and the presence of active faults in the southeastern part of Ambrym contribute to the change of the current danger zones. The caldera's danger zones are now reduced to 1 km around Benbow and 2 km around Marum craters, including Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu and Mbwelesu. The danger zone for the safety of persons is now limited in the permanent exclusion zone of Benbow and in the danger zone A of Marum.

An additional risk zone southeast of Ambrym is now identified within 1 km of major fissures.

The latest satellite images and field observations from 03 to 09 February 2019 confirm the presence of open cracks and active faults in the village of Paamal and its surroundings, as well as the uprising on the south-eastern coastal area of ​​Ambrym. These fractures are oriented in the WSW-ENE direction.

Observations on the surface of the cracks confirm that there is no steam, no lava flows, no smell of volcanic gas in the cracks. Cracks and uplift in the south-east of Ambrym may be due to the presence of a potential dike that may form due to the drainage of the main Benbow and Marum craters at the summit and the migration of magma under the Eastern Island in December 2018. The activity has reshaped the shape of the island and may affect the potentially hazardous impact areas of future volcanic hazards.

Security map for Ambrym Southeast at 14.02.2019 - Doc.VMGD

Security map for Ambrym Southeast at 14.02.2019 - Doc.VMGD

Current observations and analysis of seismic data recorded from the monitoring network confirm ongoing seismicity. This is related to the current eruption of the volcano. This seismicity could continue to affect existing cracks, particularly in the southeast of Ambrym.

The latest satellite imagery confirms that there is no continuous deformation of the land on Ambrym Island.

 

Sources: Vanuatu Geohazards Observatory, VMGD

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - les couleurs du cratère et du panache s'accordent à celles du ciel au lever du soleil - webcam RSN 11.02.2019 / 5h58

Poas - les couleurs du cratère et du panache s'accordent à celles du ciel au lever du soleil - webcam RSN 11.02.2019 / 5h58

Poas- forte lueur  au niveau des bouches fumerolliennes le 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

Poas- forte lueur au niveau des bouches fumerolliennes le 11.02.2019 / 05h17 Poas - webcam Ovsicori

La phase éruptive, débutée le 11 février 2019 à 01h50 locale au Poas , continue ces 12 et 13 février ; un panache de gaz et cendres s'élève entre 200 et 600 mètres au dessus du cratère.

La forte lumière lueur observée à l'aube du 11 et 12 février dans le cratère du Poás est due à la combustion spontanée ou auto-inflammation d'une grande quantité de soufre élémentaire en poudre finement divisée (ce qui catalyse l'auto-inflammation) accumulée dans les Bouches fumerolliennes ; ce soufre se mélange avec oxygène de l'air ambiant à des températures entre 200 et 400 degrés Celsius, provoquant des réactions exothermiques explosives qui génèrent une quantité importante de chaleur et donc une forte lumière visible. L'observation est conforme aux propriétés du soufre élémentaire sous forme de poudre très fine en présence d'oxygène et d'un environnement hautement oxydant comme l'est la bouche A (ancien dôme) actuellement. " (Maria Martinez - Ovsicori)

Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir
Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - panache de cendres du 12.02.2019, respectivement à 7h56, 9h14, avant un changement de direction du vent ,vers 11h17, avec des projections sur la webcam - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Les cendres se sont dispersées vers le sud-ouest le 12 février, suite à un changement de direction des vents, affectant divers villages (voir carte ci-dessous) et la webcam, un moment obscurcie par les projections.

La journée du 13 février est marquée par des émissions de cendres continues, avec quelques impulsions de soufre en plus grande concentration, jaunissant la base du panache.

Les autorités maintiennent la fermeture du Parc National du Poas jusqu'à nouvel avis.

 

Sources : Ovsicori, RSN, Q Costa Rica

Poas - villages affectés par les retombées de cendres le 12.02.2019 - Carte Ovsicori

Poas - villages affectés par les retombées de cendres le 12.02.2019 - Carte Ovsicori

Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir
Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - panache de cendres du 13.02.2019, respectivement à 7h56, 9h40 et 17h17 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Le Kerinci, sur l'île de Sumatra, a produit ce 12 février une émission de cendres brunâtres observée à 400 mètres au dessus du sommet, se dispersant ensuite vers le nord-est.

Un VONA orange a été émis par le VAAC Darwin ; le flightradar signale que l'émission continue à 13h09 locale / 6h09 UTC.

Le Kerinci est en niveau d'activité 2 / waspada depuis le 9 septembre 2007 ; le 19 janvier 2019, une colonne de cendres épaisse et grise, a été observée à 200 mètres au dessus du sommet

 

Sources : GVO, CVGHM et VAAC Darwin

Kerinci - photo archives GVP /  Luke Mackin 09.06.2016 /  Flickr , CC BY-NC-SA 2.0.

Kerinci - photo archives GVP / Luke Mackin 09.06.2016 / Flickr , CC BY-NC-SA 2.0.

Une éruption s'est produite à l'Agung, sur l'île de Bali, ce 14 février à 4h34 WITA. La hauteur du panache n'a pu être déterminée, et de petites retombées de cendres sont rapportées dans plusieurs villages proches du volcan.

Sources : PVMBG, BPBD

Depuis la fin du mois de janvier 2019, une inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise est de nouveau observée par le réseau de déformation de l’OVPF. Cette reprise de l’inflation de l’édifice est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel.

Piton de La Fournaise - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés au cours du dernier mois sur les stations GPS de la base et du sommet du cône terminal du Piton de la Fournaise. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP/IRD)

Piton de La Fournaise - Localisation de la source (meilleur modèle issu d’une modélisation de type « Mogi ») à l’origine des déplacements enregistrés au cours du dernier mois sur les stations GPS de la base et du sommet du cône terminal du Piton de la Fournaise. (© OVPF-IPGP, © F. Beauducel IPGP/IRD)

Cette reprise de l’inflation est accompagnée d’une augmentation des concentrations en CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) depuis fin janvier. Les concentrations en CO2 dans le sol en champ proche dans le secteur du gîte du volcan sont également en augmentation depuis décembre 2018. Ces concentrations en CO2 sont en accord avec une remontée profonde de magma vers le réservoir superficiel.

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption ; il peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Pour la journée du 13.02, huit éboulements sont signalés dans les zones de l'Enclos et du cône sommital, ainsi que cinq séismes volcano-tectoniques au cône sommital.

 

Source : OVPF

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:

- le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),

- le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),

- et le compte facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

 

Ambrym - zones de danger et d'eclusion permanente  au 14.02.2019 - VGO

Ambrym - zones de danger et d'eclusion permanente au 14.02.2019 - VGO

L'activité volcanique actuelle du volcan d'Ambrym est conforme à l'alerte volcanique rabaissée au niveau 2.

Cette activité en déclin et la présence de failles actives dans la partie sud-est d'Ambrym contribuent au changement des zones de danger actuelles. Les zones dangereuses de la caldera sont maintenant réduites à 1 km autour de Benbow et à 2 km autour des cratères de Marum, notamment Maben-Mbwelesu, Niri-Mbwelesu et Mbwelesu). La zone de danger pour la sécurité des personnes est maintenant limitée dans la zone d’exclusion permanente de Benbow et dans la zone de danger A de Marum.

Une zone de risque supplémentaire au sud-est d’Ambrym est désormais identifiée à moins de 1 km des fissures majeures.

Les dernières images satellitaires et observations sur le terrain du 03 au 09 février 2019 confirment la présence de fissures ouvertes et de failles actives dans le village de Paamal et ses environs, ainsi que le soulèvement sur la zone côtière du sud-est d'Ambrym. Ces fractures sont orientées dans la direction WSW-ENE. Les observations de la surface des fissures confirment qu'il n'y a pas de vapeur, pas de coulées de lave, pas même d'odeur de gaz volcanique dans les fissures. Les fissures et le soulèvement dans le sud-est d’Ambrym pourraient être dus à la présence d’un éventuel dike qui pourrait se former du fait du drainage des principaux cratères de Benbow et de Marum au sommet et la migration du magma sous la partie orientale de l’île en décembre 2018. L’activité a remodelé la forme de l’île et peut influer sur les zones d’impact potentiellement dangereuses des futurs risques volcaniques.

Carte de sécurité pour Ambrym sud-est au 14.02.2019 - Doc.VMGD

Carte de sécurité pour Ambrym sud-est au 14.02.2019 - Doc.VMGD

Les observations actuelles et l'analyse des données sismiques enregistrées à partir du réseau de surveillance confirment une sismicité en cours. Ceci est lié à l'éruption actuelle du volcan. Cette sismicité pourrait continuer d’affecter les fissures existantes, en particulier dans le sud-est d’Ambrym. Les dernières analyses d'imagerie satellitaire confirment qu'il n'y a pas de déformation continue des terres sur l'île d'Ambrym.

 

Sources : Vanuatu Geohazards Observatory, VMGD

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Historical eruptions

Landslides on volcanic islands are dangerous geological phenomena, capable of generating tsunamis that can spread far from their sources ... the last one to come to mind is the one that recently hit Anak Krakatau.

A study published in Scientific reports investigated the collapse of the north-west flank of Stromboli in the Aeolian Islands; between 1343 and 1456, they were the cause of tsunami that reached the coast of Campania.

This interdisciplinary work is linked to volcanological and archaeological skills on the ground.

(the National Institute of Geophysics and Volcanology (INGV), the Department of Earth Sciences of the University of Pisa, the Italian Universities of Modena-Reggio Emilia and Urbino, the National Research Council (CNR), the City University and the American Numismatic Society of New York.)

(A) General map of Stromboli showing the studied area in the red zone. The inset shows the location of Stromboli in the Tyrrhenian Sea. (B) Aerial view, from north to south, of Stromboli (Google Earth image), showing the location of the trenches and the archaeological site of San Vincenzo. - Doc. references in sources

(A) General map of Stromboli showing the studied area in the red zone. The inset shows the location of Stromboli in the Tyrrhenian Sea. (B) Aerial view, from north to south, of Stromboli (Google Earth image), showing the location of the trenches and the archaeological site of San Vincenzo. - Doc. references in sources

It was known that Stromboli was capable of producing small tsunami, as in December 2002, but the study shows its ability to produce much larger tsunamis that can reach very distant coasts.

The oldest event of greater magnitude took place in 1343: responsible for the rapid abandonment of the island, this tsunami is linked with the destruction of the ports of Naples and Amalfi.

It is narrated by Francesco Petrarca (Petrarch 1304-1374), Florentin poet and humanist, on an embassy mission of Pope Clement VI to Naples, and who as a witness, reported the episode in a letter, where he describes a violent sea storm on 25 November 1343 ... attributed today to the arrival of several waves of a tsunami generated by a landslide on Stromboli.

Following an intense eruptive activity and collapse, the island was abandoned in the first half of the 14th century, until the end of the 16th century, despite its important role in trade in the Mediterranean sea.

Stromboli - the sequence of tephra and tsunami in trench 3 - The T2 consists of two beds of red and black lapilli terebris and an ocher-colored bed, linked to the tephra deposit resulting from an explosive activity at the craters at the top, as well as dust fallout from a landslide. - T1 is a fine ash deposit, prior to the tsunami - Upper Tsunami (Utd); Intermediate sandy bed (Itd); Lowermost bed (Ltd) - The red arrow indicates a ceramic tile. - Doc. references in sources

Stromboli - the sequence of tephra and tsunami in trench 3 - The T2 consists of two beds of red and black lapilli terebris and an ocher-colored bed, linked to the tephra deposit resulting from an explosive activity at the craters at the top, as well as dust fallout from a landslide. - T1 is a fine ash deposit, prior to the tsunami - Upper Tsunami (Utd); Intermediate sandy bed (Itd); Lowermost bed (Ltd) - The red arrow indicates a ceramic tile. - Doc. references in sources

This study, essentially scientific, has no immediate implications.

It first reveals the impact of repeated adverse natural events on a small human community, and its inability to overcome the additional effects of earthquakes and coastal tsunamis.

On the other hand, it points to a higher than expected exposure risk of tsunami  for people living near the southern coast of the Tyrrhenian Sea (Campania, Calabria and Sicily).

The discovery of three catastrophic collapses of the Sciara del Fuoco, during a relatively recent and short period, indicates an underestimated danger so far.

The frequency of collapse of the flank of Stromboli, the maximum volume of these, and that of a volcanic eruption on a large scale, all these parameters must be studied to assess the hazards at the regional scale.

 

Source: Nature Scientific Reports - Geoarchaeological evidence of Middle-age tsunamis at Stromboli and consequences for the tsunami hazardin the southern Tyrrhenian sea - by M. Rosi & al. - under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Stromboli - North zone of archaeological excavations - sign of occupation of the island at an unsuspected time - Doc. references in sources

Stromboli - North zone of archaeological excavations - sign of occupation of the island at an unsuspected time - Doc. references in sources

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques, #Tsunami

Les glissements de terrain sur les îles volcaniques constitue des phénomènes géologiques dangereux, capables de générer des tsunamis pouvant se propager loin de leurs sources ... le dernier qui vient en mémoire est celui qui a récemment frappé l'Anak Krakatau.

Une étude publiée dans Scientific reports s'est intéressé aux effondrements du flanc nord-ouest du Stromboli, dans les îles Eoliennes ; entre1343 et 1456, ils ont été la cause de tsunami qui ont atteint les côtes de la Campanie.

Ce travail interdisciplinaire est lié à des compétences volcanologiques et archéologiques sur le terrain.

( l'Institut national de géophysique et de volcanologie (INGV), le département des sciences de la terre de l'université de Pise, les universités italiennes de Modena-Reggio Emilia et d'Urbino , le National Research Council (CNR), la City University et la Société américaine de numismatique de New York.)

(A) Carte générale de Stromboli montrant la zone étudiée dans la zone rouge. L'encart montre la localisation de Stromboli dans la mer Tyrrhénienne. (B) Vue aérienne, du nord au sud, de Stromboli (image Google Earth), indiquant l'emplacement des tranchées et du site archéologique de San Vincenzo. - Doc. références en sources

(A) Carte générale de Stromboli montrant la zone étudiée dans la zone rouge. L'encart montre la localisation de Stromboli dans la mer Tyrrhénienne. (B) Vue aérienne, du nord au sud, de Stromboli (image Google Earth), indiquant l'emplacement des tranchées et du site archéologique de San Vincenzo. - Doc. références en sources

On savait que le Stromboli était capable de produire des tsunami de petite taille, comme en décembre 2002, mais l'étude montre sa capacité à produire des tsunami d'ampleur bien plus grande et susceptibles de toucher des côtes très éloignées.

L'événement le plus ancien et de plus grande magnitude a eu lieu en 1343 : responsable de l'abandon rapide de l'île, ce tsunami est lié la destruction des ports de Naples et d'Amalfi.

Elle est narrée par Francesco Petrarca (Pétrarque 1304-1374), poète et humaniste Florentin, en mission d'ambassade du Pape Clément VI à Naples, et qui en tant que témoin, a rapporté l'épisode dans une lettre, où il décrit une violente tempête marine le 25 novembre 1343 ... attribuée aujourd'hui à l'arrivée de plusieurs vagues d'un tsunami généré par un glissement de terrain sur Stromboli.

Suite à une activité éruptive intense et aux effondrements, l'île a été abandonnée dans la première moitié du 14° siècle, malgré son rôle important dans le commerce en Méditerranée, et ce jusqu'à la fin du 16° siècle.

 Stromboli - la séquence du téphra et du tsunami dans la tranchée 3 - Le T2 se compose de deux lits de térébris rouge et noir à lapilli et d'un lit de couleur ocre, liés au dépôt de téphra résultant d'une activité explosive au niveau des cratères au sommet, ainsi que des retombées de poussière résultant d'un glissement de terrain. -  Le T1 est un dépôt fin de chute de cendres, antérieur au tsunami - Upper Tsunami (Utd); Intermediate sandy bed (Itd); Lowermost bed (Ltd) - La flèche rouge  indique un carreau de céramique.  - Doc. références en sources

Stromboli - la séquence du téphra et du tsunami dans la tranchée 3 - Le T2 se compose de deux lits de térébris rouge et noir à lapilli et d'un lit de couleur ocre, liés au dépôt de téphra résultant d'une activité explosive au niveau des cratères au sommet, ainsi que des retombées de poussière résultant d'un glissement de terrain. -  Le T1 est un dépôt fin de chute de cendres, antérieur au tsunami - Upper Tsunami (Utd); Intermediate sandy bed (Itd); Lowermost bed (Ltd) - La flèche rouge indique un carreau de céramique. - Doc. références en sources

Cette étude, à visées essentiellement scientifiques, n'a pas d'implications immédiates.

Elle révèle, dans un premier temps, l'impact de phénomènes naturels adverses répétés sur une petite communauté humaine, et son incapacité à surmonter les effets additionnels des séismes et tsunamis côtiers.

D'un autre côté, elle souligne un risque d'exposition au tsunami plus élevé que prévu pour les populations riveraines des côtes sud de la mer Tyrrhénienne (Campanie, Calabre et Sicile)

La découverte de trois effondrements catastrophiques de la Sciara del Fuoco , au cours d'une période relativement récente et courte, indique un danger sous-estimé jusqu'à présent.

La fréquence d'effondrement du flanc du Stromboli, le volume maximal de ceux-ci, et celui d'éruption du volcan à grande échelle, tous ces paramètres doivent être étudiés pour évaluer les dangers à l'échelle régionale.

 

Source : Nature Scientific Reports - Geoarchaeological evidence of Middle-age tsunamis at Stromboli and consequences for the tsunami hazardin the southern Tyrrhenian sea - by M.Rosi & al. - under a Creative Commons Attribution 4.0 International License

Stromboli - Zone nord de fouilles archéologiques - signe d'occupation de l'île à un temps insoupçonné -  Doc. références en sources

Stromboli - Zone nord de fouilles archéologiques - signe d'occupation de l'île à un temps insoupçonné - Doc. références en sources

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Poas - incandescence in the crater on 11.02.2019 / 02h56 local - Ovsicori webcam

Poas - incandescence in the crater on 11.02.2019 / 02h56 local - Ovsicori webcam

The Poas, in Costa Rica, erupted yesterday 11 February 2019 at 1h50 local; since that time, incandescence is visible in the crater ... the temperature is around 800 ° C, according to Maria Martinez; a plume of gas and ashes rises 200 meters above the crater, lying in a southwesterly direction, and the communities of Grecia, Cajón and San Luis.

Sulfur gas levels must be high because the bottom of the crater under the plume has turned yellowish.

Poas - incandescence on 11.02.2019 to 3:53 and 5:17 am LT - Ovsicori webcam - one click to enlargePoas - incandescence on 11.02.2019 to 3:53 and 5:17 am LT - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Poas - incandescence on 11.02.2019 to 3:53 and 5:17 am LT - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Poas - the day rises on the incandescent crater surmounted by a plume of gas and ashes - webcam Ovsicori 11.02.2019 / 5h39

Poas - the day rises on the incandescent crater surmounted by a plume of gas and ashes - webcam Ovsicori 11.02.2019 / 5h39

Poas - incandescence, plume and crater floor covered with yellowish deposits - RSN webcam

Poas - incandescence, plume and crater floor covered with yellowish deposits - RSN webcam

Passive emissions continued throughout the day.

Under the leadership of Ovsicori, the authorities of the National Emergency Commission (CNE) decided to close the Poas National Park for 24 hours on Monday, the time to decide on the continuation of the activity.

Poas - evolution of daily emissions on February 11, at 7:35, 8:56, and 12:35 - Ovsicori webcam - one click to enlarge
Poas - evolution of daily emissions on February 11, at 7:35, 8:56, and 12:35 - Ovsicori webcam - one click to enlargePoas - evolution of daily emissions on February 11, at 7:35, 8:56, and 12:35 - Ovsicori webcam - one click to enlarge

Poas - evolution of daily emissions on February 11, at 7:35, 8:56, and 12:35 - Ovsicori webcam - one click to enlarge

"It is recommended to take the case's predictions, especially those predisposed to asthma and / or allergies.Do not leave the house and do not use protection as a mask in the airways" said the OVSICORI on their social networks.

That night, no glow was visible.

To be continued !

 

Sources: Ovsicori, RSN, CNE

Karangetang - arrival of the flow in blocks to the sea - photo BNPB 11.02.2019

Karangetang - arrival of the flow in blocks to the sea - photo BNPB 11.02.2019

In Karangetang, volcanic activity affects about 53 families (190 people) who have been displaced. A total of 33 families (122 people) are in Paseng Shelter, 11 families (39 people) at GMIST Batubulan School and 9 families (29 people) with parents.

Regarding the potential impact on the community, the PVMBG recommends that residents of Batubulan village, Niambangeng village and Beba village be evacuated to a place safe from the threat of lava and floodwaters. pyroclastic.

Karangetang - The lava flow cuts the access road to the village of Batubulan - photo BNPB

Karangetang - The lava flow cuts the access road to the village of Batubulan - photo BNPB

Volcanic activity also caused material damage: the access road to the village of Batubulan is covered with volcanic materials up to a height of 50 m and over an area of ​​300 m². The Sitaro Islands Regional Disaster Management Agency (BPBD) also reported that two bridges in the village had been badly damaged. ⁣

Local government and other related elements, such as TNI, Polri, volunteers have been working on the emergency. The government ensures the evacuation and the satisfaction of the basic needs of the survivors. The National Disaster Management Agency (BNPB) also supports the strengthening of command posts in emergency management⁣

According to the PVMBG, the rivers likely to become lava and avalanches corridors of Kawah Dua include the rivers Melebuhe, Batuare, Batukole, Saboang, Niambangeng, Sumpihi, Kiawang, Kinal and Kawahang.

Source: BNPB⁣

Sabancaya - activity report from 4 to 10.02.2019 - Doc. IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya - activity report from 4 to 10.02.2019 - Doc. IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya activity, in Peru, remained at moderate levels during the week of February 4 to 10. It is characterized by an average of 26 explosions per day, and plumes of gas and ash that reach a maximum of 3,000 meters above the crater, before dispersing over 30 km, mainly to the south and southwest.

Seismicity is dominated by LP earthquakes, associated with fluid movements, and hybrid earthquakes, in relation to the rise of magma.

 

Sources: IG Peru, OVI, Ingemmet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas - incandescence dans le cratère le 11.02.2019 / 02h56 locale - webcam Ovsicori

Poas - incandescence dans le cratère le 11.02.2019 / 02h56 locale - webcam Ovsicori

Le Poas, au Costa Rica, est entré en éruption hier 11 février 2019 à 1h50 locale ; depuis cette heure, de l'incandescence est visible dans le cratère ... la température est d'environ 800°C, selon Maria Martinez ; un panache de gaz et cendres s'élève à 200 mètres au dessus du cratère, couché en direction sud-ouest, et les communautés de Grecia, Cajón et San Luis.

Les niveaux de gaz soufrés doivent être importants, car le fond du cratère sous le panache a pris une teinte jaunâtre.

Poas - l'incandescence ce 11.02.2019, à 3h53 et 5h17 locale  - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - l'incandescence ce 11.02.2019, à 3h53 et 5h17 locale  - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - l'incandescence ce 11.02.2019, à 3h53 et 5h17 locale - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - le jour se lève sur le cratère incandescent et surmonté d'un panache de gaz et cendres  - webcam Ovsicori 11.02.2019 / 5h39

Poas - le jour se lève sur le cratère incandescent et surmonté d'un panache de gaz et cendres - webcam Ovsicori 11.02.2019 / 5h39

 Poas - incandescence, panache et plancher du cratère recouvert de dépôts jaunâtres - webcam RSN

Poas - incandescence, panache et plancher du cratère recouvert de dépôts jaunâtres - webcam RSN

Les émissions passives se sont poursuivies au cours de la journée.

Sous l'impulsion de l'Ovsicori, les autorités de la commission d'urgence nationale (CNE) ont décidé la fermeture du Parc National du Poas pour 24 heures ce lundi, le temps de statuer sur la poursuite de l'activité.

Poas - évolution des émissions en journée du 11 février, à 7h35, 8h56, et 12h35 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir
Poas - évolution des émissions en journée du 11 février, à 7h35, 8h56, et 12h35 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandirPoas - évolution des émissions en journée du 11 février, à 7h35, 8h56, et 12h35 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

Poas - évolution des émissions en journée du 11 février, à 7h35, 8h56, et 12h35 - webcam Ovsicori - un clic pour agrandir

"Il est recommandé de prendre les prévisions du cas, en particulier les personnes prédisposées à l'asthme et / ou aux allergies. Ne quittez pas la maison et n’utilisez pas de protection comme masque dans les voies respiratoires ", a déclaré l'OVSICORI sur leurs réseaux sociaux.

Cette nuit, aucune incandescence n'était visible.

A suivre !

 

Sources : Ovsicori, RSN, CNE

Karangetang - arrivée de la coulée en blocs à la mer - photo BNPB 11.02.2019

Karangetang - arrivée de la coulée en blocs à la mer - photo BNPB 11.02.2019

Au Karangetang, l'activité volcanique affecte environ 53 familles (190 personnes) qui ont été déplacées. Au total, 33 familles (122 personnes) se trouvent à Paseng Shelter, 11 familles (39 pers.) à l'école GMIST Batubulan et 9 familles (29 pers.) chez des parents.

En ce qui concerne l'impact potentiel sur la communauté, le PVMBG recommande que les résidents du village de Batubulan, du village de Niambangeng et du village de Beba soient évacués vers un endroit à l'abri de la menace de la lave et des coulées pyroclastiques.

Karangetang  - La coulée coupe la route d'accès au village de Batubulan - photo BNPB

Karangetang - La coulée coupe la route d'accès au village de Batubulan - photo BNPB

L’activité volcanique a également causé des dommages matériels : la route d’accès au village de Batubulan est recouverte de matériaux volcaniques jusqu’à une hauteur de 50 m et sur une surface de 300 m2. L’Agence régionale de gestion des catastrophes naturelles des îles Sitaro (BPBD) a également signalé que 2 ponts du village avaient été gravement endommagées. ⁣

Le gouvernement local et d’autres éléments connexes, tels que TNI, Polri, des volontaires ont déployé leurs efforts face à l’urgence. Le gouvernement assure l'évacuation et la satisfaction des besoins essentiels aux survivants. L’Agence nationale de gestion des catastrophes (BNPB) soutient également le renforcement des postes de commandement dans la gestion des urgences

Selon le PVMBG, les rivières susceptibles de devenir des couloirs de lave et des avalanches de Kawah Dua incluent les rivières Melebuhe, Batuare, Batukole, Saboang, Niambangeng, Sumpihi, Kiawang, Kinal et Kawahang.

Source : BNPB⁣

Sabancaya - rapport d'activité du 4 au 10.02.2019 - Doc.  IG Peru, OVI, Ingemmet

Sabancaya - rapport d'activité du 4 au 10.02.2019 - Doc. IG Peru, OVI, Ingemmet

L'activité du Sabancaya au Pérou est restée à des niveaux modérés au cours de la semaine du 4 au 10 février. Elle set caractérisée par une moyenne de 26 explosions par jour, et de panaches de gaz et cendres qui atteignent maximum 3.000 mètres au dessus du cratère, avant de se disperser sur 30 km, principalement vers le sud et le sud-ouest.

La sismicité est dominée par les séismes LP, associés aux mouvements de fluides, et les séismes hybrides, en relation avec l'ascension du magma.

 

Sources : IG Peru, OVI, Ingemmet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Merapi - Pyroclastic avalanche flow over 400 meters on 11.02.2019 / 8h58 - photo BPPTKG

Merapi - Pyroclastic avalanche flow over 400 meters on 11.02.2019 / 8h58 - photo BPPTKG

At Merapi, Java, a pyroclastic avalanche flow is reported this February 11 at 8:58 WIB by the BPPTKG. It has traveled 400 meters towards the Gendol River, and is characterized by a record of 105 seconds.

For the day of February 10, the PVMBG reports 40 avalanche earthquakes, 5 strong blast events, 5 hybrid earthquakes, 3 low frequency earthquakes and a shallow volcanic earthquake.

The activity level remains at 2 / waspada

 Sources: BPPTKG & PVMBG

Kadovar - plume of gas and ashes on 10.02.2019 / 6h39 -  Doc. NZ Airforce
Kadovar - plume of gas and ashes on 10.02.2019 / 6h39 -  Doc. NZ Airforce

Kadovar - plume of gas and ashes on 10.02.2019 / 6h39 - Doc. NZ Airforce

In Papua New Guinea, Kadovar, erupted since January 2018, presented this February 10 at 6:40 UTC a new episode, accompanied by a plume spotted by air force New Zealand.

The previous ash eruption dates from January 18, 2019.

Source: NZ Air Force via Brad Scott

Sheveluch - activity and night glow of the dome on 08.02.2019 - Volkstat.ru photos
Sheveluch - activity and night glow of the dome on 08.02.2019 - Volkstat.ru photos

Sheveluch - activity and night glow of the dome on 08.02.2019 - Volkstat.ru photos

In Kamchatka, Sheveluch continues its explosive-extrusive activity, with this February 10 a plume of gas and steam rising to 3,500-4,000 meters, then drifting for 26 km to the northeast.

The plume is still spotted February 11 by the satellite Himawari 8.

The night glow is present at the dome, marked by landslides.

The color of the aviation code remains orange.

Sources: KVERT & VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanic ash advisory from 10.02.2019 / 21.45 and 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandirSheveluch - Volcanic ash advisory from 10.02.2019 / 21.45 and 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Sheveluch - Volcanic ash advisory from 10.02.2019 / 21.45 and 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Little news from the Erta Ale in Ethiopia, where Olivier Grünewald reports a weak incandescence in the area of ​​the fracture that had led to the emptying of the southern pit crater.

A thermal anomaly is recorded by Mirova from February 8 to February 11, oscillating between 11 and 104 MW.

The Sentinel 2 satellite allows you to see some hot pixels at the south pit crater and at the position of the fracture, and a hot spot on the lava field, about 15 km to the east ... sign of a feeding by lava tunnels.

Sources: Observation of O.Grünewald, Mirova and Sentinel 2

 Erta Ale - incandescence at fracture level - photo February 2019 Olivier Grunewald

 Erta Ale - incandescence at fracture level - photo February 2019 Olivier Grunewald

Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 from 08.02.2019, with the hot spot of the distal lava flow and a zoom on the few hot pixels of the caldera and the fracture - one click to enlarge
Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 from 08.02.2019, with the hot spot of the distal lava flow and a zoom on the few hot pixels of the caldera and the fracture - one click to enlarge

Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 from 08.02.2019, with the hot spot of the distal lava flow and a zoom on the few hot pixels of the caldera and the fracture - one click to enlarge

ErtaAle - thermal anomalies on 11.02.2019 / 07.40 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

ErtaAle - thermal anomalies on 11.02.2019 / 07.40 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Merapi - Coulée pyroclastique d'avalanche sur 400 mètres le 11.02.2019 / 8h58  - photo BPPTKG

Merapi - Coulée pyroclastique d'avalanche sur 400 mètres le 11.02.2019 / 8h58 - photo BPPTKG

Au Merapi, sur Java, une coulée pyroclastique d'avalanche est signalée ce 11 février à 8h58 WIB par le BPPTKG. Elle a parcouru 400 mètres en direction de la rivière Gendol, et est caractérisé par un enregistrement de 105 secondes.

Pour la journée du 10 février, le PVMBG renseigne 40 séismes d'avalanches, 5 fort séismes de souffle, 5 séismes hybrides, 3 séismes de basse fréquence et un séisme volcanique peu profond.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada

 

Sources : BPPTKG & PVMBG

Kadovar - panache de gaz et cendres le 10.02.2019 / 6h39 Doc. NZ Airforce
Kadovar - panache de gaz et cendres le 10.02.2019 / 6h39 Doc. NZ Airforce

Kadovar - panache de gaz et cendres le 10.02.2019 / 6h39 Doc. NZ Airforce

En Papouasie nouvelle-guinée, Kadovar, en éruption depuis janvier 2018, a présenté ce 10 février à 6h40 UTC un nouvel épisode, accompagné d'un panache repéré par l'air force Néozélandaise.

La précédente éruption de cendres date du 18 janvier 2019.

 

Source : NZ Air Force via Brad Scott

Sheveluch - activité et incandescence nocturne du dôme le 08.02.2019 - photos Volkstat.ru
Sheveluch - activité et incandescence nocturne du dôme le 08.02.2019 - photos Volkstat.ru

Sheveluch - activité et incandescence nocturne du dôme le 08.02.2019 - photos Volkstat.ru

Au Kamchatka, le Sheveluch poursuit son activité explosive-extrusive, avec ce 10 février un panache de gaz et vapeur montant à 3.500-4.000 mètres , dérivant ensuite sur 26 km vers le nord-est.

Le panache est toujours repéré le 11 février par le satellite Himawari 8.

L'incandescence nocturne est présente au niveau du dôme, marqué par des éboulements.

La couleur du code aviation reste orange.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

 

Sheveluch - Volcanic ash advisory du 10.02.2019 / 21h45 et du 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandirSheveluch - Volcanic ash advisory du 10.02.2019 / 21h45 et du 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Sheveluch - Volcanic ash advisory du 10.02.2019 / 21h45 et du 11.02.2019 / 0h00 - Doc. VAAC Tokyo - un clic pour agrandir

Peu de nouvelles de l'Erta Ale, où Olivier Grünewald signale une faible incandescence dans la zone de la fracture qui avait amené la vidange du pit crater sud.

Une anomalie thermique est relevée par Mirova du 8 février au 11 février, oscillant entre 11 et 104 MW.

Le satellite Sentinel 2 permet d'apercevoir quelques pixels chauds au pit crater sud et à la position de la fracture, et un hot spot sur la champ de lave, à environ 15 km vers l'est ... signe d'une alimentation par tunnels de lave.

 

Sources : Observation d'O.Grünewald, Mirova et Sentinel 2

 Erta Ale - incandescence au niveau fracture - photo février 2019 Olivier Grunewald

Erta Ale - incandescence au niveau fracture - photo février 2019 Olivier Grunewald

Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 du 08.02.2019, avec le hot spot de la coulée distale et un  zoom sur les quelques pixels chauds de la caldeira et la fracture - un clic pour agrandir
Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 du 08.02.2019, avec le hot spot de la coulée distale et un  zoom sur les quelques pixels chauds de la caldeira et la fracture - un clic pour agrandir

Erta Ale - photos Sentinel 2 bands 12,11,4 du 08.02.2019, avec le hot spot de la coulée distale et un zoom sur les quelques pixels chauds de la caldeira et la fracture - un clic pour agrandir

ErtaAle - anomalies thermiques au 11.02.2019 / 7h40 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

ErtaAle - anomalies thermiques au 11.02.2019 / 7h40 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Poas - eruption on the 08.02.2019 / 10h10 - webcam RSN
 Poas - eruption on the 08.02.2019 / 10h10 - webcam RSN
 Poas - eruption on the 08.02.2019 / 10h10 - webcam RSN

Poas - eruption on the 08.02.2019 / 10h10 - webcam RSN

In Costa Rica, Poas experienced some eruptions in the morning of 8 February.

Four eruptions are reported between 5 and 7 o'clock, accompanied by plumes between 100 and 200 meters above the active crater.

At 10h10, a new eruption, with a black plume that rose straight 200 meters above the crater, lasting 2 minutes, is observed by the Ovsicori and the RSN.

At 10:47, the eruptive activity is marked by a plume rising 100 meters above the crater.

At 12:44, an eruption lasting 2 minutes was accompanied by a plume at a height of 200 meters above the crater.

 

Sources: Ovsicori & RSN

Etna - ash emission from the northeast crater 08.02.2019 - photo from Linguaglossa / Salvatore Lo Giudice

Etna - ash emission from the northeast crater 08.02.2019 - photo from Linguaglossa / Salvatore Lo Giudice

At Etna, violent strombolian explosions are observed at the northeast crater from 8:40 am on February 8, accompanied by a dense ash plume pushed by the wind blowing from the north to an east and south-east sector.

The risk unit at Fontanarossa Catania Airport, a moment in a state of pre-alert, allowed all the air movements, given the direction taken by the ashes.

 

Sources: Salvatore Lo Giudice, Gio Giusa, Guide Vulcanologiche Etna North and Mobilita / Catania

Etna and its plume seen from Capotaormina, 08.02.2019. - photo Gio Giusa

Etna and its plume seen from Capotaormina, 08.02.2019. - photo Gio Giusa

In Chile, the Villarica has presented these 7 and / or February Strombolian explosions.

On February 7, ballistic projections were observed on the webcam at 29 meters above the crater rim; On February 8th at 4:57 am, incandescent bombs were reported on the north-east upper flank.

The dynamics of the lava lake remain fluctuating, and the POVI reports similar episodes on January 3 and 24.

 

Sources: POVI & Sernageomin

Villarica - Strombolian activity from 07.02.2019 / 22h17 loc. - Doc. Povi

Villarica - Strombolian activity from 07.02.2019 / 22h17 loc. - Doc. Povi

At Merapi, on the island of Java, the activity of the summit dome continues with regular glowing avalanches and sometimes observed over a long distance.

Some surveys: on February 7th, at 18:28 WIB, the episode lasted 215 sec, for an amplitude of 70, and an avalanche length of ± 2 km in amont of Kali Gendol; On February 9, at 4:34 WIB, the episode lasted 130 sec. for an avalanche of 1,300 meters long.

The activity level remains at 2 / waspada

 

Sources: BPPTKG & PVMBG

 Merapi - 07.02.2019 / 18:29 WIB - Doc. BPPTKG

 Merapi - 07.02.2019 / 18:29 WIB - Doc. BPPTKG

 Merapi 06.02.2019 / 4:34 WIB - Doc. BPPTKG

 Merapi 06.02.2019 / 4:34 WIB - Doc. BPPTKG

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Poas -  éruption le 08.02.2019  / 10h10
Poas -  éruption le 08.02.2019  / 10h10
Poas -  éruption le 08.02.2019  / 10h10

Poas - éruption le 08.02.2019 / 10h10

Au Costa Rica, le Poas a connu quelques éruptions en matinée du 8 février.

Quatre éruptions sont signalées entre 5 et 7h, accompagnées de panaches entre 100 et 200 mètres au dessus du cratère actif.

A 10h10, une nouvelle éruption, avec un panache noir qui s'est élevé tout droit à 200 mètres au dessus du cratère, d'une durée de 2 minutes, est observée par l'Ovsicori et le RSN.

A 10h47, l'activité éruptive est marquée par un panache s'élevant à 100 mètres au dessus du cratère.

A 12h44, une éruption, d'une durée de 2 minutes, s'est accompagnée d'un panache à une hauteur de 200 mètres au dessus du cratère.

 

Sources : Ovsicori & RSN

Etna - émission de cendres par le cratère nord-est le 08.02.2019 - photo de Linguaglossa  Salvatore Lo Giudice

Etna - émission de cendres par le cratère nord-est le 08.02.2019 - photo de Linguaglossa Salvatore Lo Giudice

A l'Etna, de violentes explosions stromboliennes sont observées au cratère nord-est à partir de 8h40 ce 8 février, accompagnées d'un panache de cendres dense poussé par le vent qui souffle du nord vers un secteur est et sud-est.

L'unité des risques de l'aéroport Fontanarossa de Catania , un moment en état de pré-alerte, a permis tous les mouvements aériens, vu la direction prise par les cendres.

 

Sources : Salvatore Lo Giudice, Gio Giusa, Guide Vulcanologiche Etna nord et Mobilita / Catania

L'Etna et son panache vus de Capotaormina, le 08.02.2019 . - photo Gio Giusa

L'Etna et son panache vus de Capotaormina, le 08.02.2019 . - photo Gio Giusa

Au Chili, le Villarica a présente ces 7 et / février des explosions stromboliennes .

Le 7 février, des projections balistiques ont été observées sur la webcam à 29 mètres au dessus des bords du cratère ; le 8 février à 4h57, des impacts de bombes incandescentes sont rapportés sur le flanc supérieur nord-est.

La dynamique du lac de lave reste fluctuante , et le POVI rapporte des épisodes semblables les 3 et 24 janvier.

 

Sources : POVI & Sernageomin

Villarica - activité strombolienne du 07.02.2019 /  22h17 loc. - Doc. POVI

Villarica - activité strombolienne du 07.02.2019 / 22h17 loc. - Doc. POVI

Au Merapi, sur l'île de Java, l 'activité du dôme sommital se poursuit avec des avalanches incandescentes régulières et parfois observées sur une longue distance.

Quelques relevés : le 7 février, à 18h28 WIB, l'épisode a duré 215 sec, pour une amplitude de 70 , et une longueur de l'avalanche de ± 2 km en amaont de Kali Gendol ; le 9 février, à 4h34 WIB, l'épisode a duré 130 sec. Pour une avalanche longue de 1.300 mètres.

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada

 

Sources : BPPTKG & PVMBG

 Merapi - 07.02.2019 / 18h29 WIB - Doc. BPPTKG

Merapi - 07.02.2019 / 18h29 WIB - Doc. BPPTKG

 Merapi 06.02.2019 / 4h34 WIB - Doc. BPPTKG

Merapi 06.02.2019 / 4h34 WIB - Doc. BPPTKG

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog