Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Since the 2nd of February in the morning, the sirocco, a wind blowing southerly  from the Sahara towards Sicily, has folded the ashes and lapilli emitted by Etna (Bocca Nuova and NEC) on the north and east slopes.

They fell on the ski resort of Piano Provenzana, where the competitions planned for this Saturday had to be canceled, because of a loss of visibility and ashes covering the layer of snow.

Etna - the ashes of the summit craters folded by the sirocco towards Piano Provenzana - photos Etna Sci 02.02.2019
Etna - the ashes of the summit craters folded by the sirocco towards Piano Provenzana - photos Etna Sci 02.02.2019

Etna - the ashes of the summit craters folded by the sirocco towards Piano Provenzana - photos Etna Sci 02.02.2019

 Etna - ski trail under volcanic ash 02.02.2019 / 6:54 - photo Star Etna

 Etna - ski trail under volcanic ash 02.02.2019 / 6:54 - photo Star Etna

Etna - the facilities of Piano Provenzana on 02.02.2019 / 8am under the ashes - photos Vulcanologiche Etna Nord - one click to enlargeEtna - the facilities of Piano Provenzana on 02.02.2019 / 8am under the ashes - photos Vulcanologiche Etna Nord - one click to enlarge

Etna - the facilities of Piano Provenzana on 02.02.2019 / 8am under the ashes - photos Vulcanologiche Etna Nord - one click to enlarge

An image taken by Sentinel 2 shows us the northern slopes of Mount Etna covered half of the snow of the last days, and white, the other half covered with ashes, and black.

After a short break after sunset, the shows have resumed.

Sources: Meridio news Catania, Sentinel2, and the photographers cited.

Etna - 02.02.2019 - the northern slopes of the volcano, half white, half black under the plume and ashes - Sentinel-2 image IR bands 8,4,3 - one click to enlarge

Etna - 02.02.2019 - the northern slopes of the volcano, half white, half black under the plume and ashes - Sentinel-2 image IR bands 8,4,3 - one click to enlarge

A visual observation of the activity of Karangetang was made this February 2 at 10:45 by the observers of the volcano: the end of the lava flow / avalanche of blocks was observed at 2,500 meters from the north crater. The front of the flow is only 500 meters from the Batuare River Road in Kali Melebuhe, which has been closed; the accumulation of volcanic materials at the head of the casting is likely to cause pyroclastic flows.

Karangetang - The front of the avalanche of blocks, marked by the plume, is only 500 meters from the Batuare River road to Kali Melebuhe - photo PVMBG 02,02,2019

Karangetang - The front of the avalanche of blocks, marked by the plume, is only 500 meters from the Batuare River road to Kali Melebuhe - photo PVMBG 02,02,2019

Karangetang - a summit plume and a southwest-facing plume from the flow - image Sentinel2 bands 12,11, 4 - one click to enlarge

Karangetang - a summit plume and a southwest-facing plume from the flow - image Sentinel2 bands 12,11, 4 - one click to enlarge

With east and northwest winds, the satellite image taken by Sentinel 2 shows a summit plume and a southwest-facing plume.

At the seismicity level, the PVMBG reports 65 avalanche earthquakes, 52 breath events, 5 shallow volcanic earthquakes, 9 hybrid earthquakes, a continuous tremor with a dominant amplitude of 0.25 mm, and 4 distant tectonic earthquakes.

The level of activity remains at 3 / siaga, with a ban within 2.5 km of craters, extended 3 km to the northwest.

 

Sources: PVMBG and Sentinel2

 Cordón Caulle - 02.02.2019 - ash plume remobilised by the east wind - satellite photo Sismologia Chile

 Cordón Caulle - 02.02.2019 - ash plume remobilised by the east wind - satellite photo Sismologia Chile

In Chile, the Puelche, a warm wind from the east, remobilized the ashes of the 2011 eruption at Cordón Caulle; they affect the areas of Mantilhue, between Lagos, Puyehue and Osorno.

These side effects of an eruption, distant in time, are to be followed with attention ... Another example is given to us by the remobilization of the ashes of the Novarupta eruption towards the island of Kodiak.

 

Sources: Sernageomin and Sismologia Chile

Puyehue - Cordón Caulle - archive image of the eruption of June 5, 2011 - photo Luis Castro

Puyehue - Cordón Caulle - archive image of the eruption of June 5, 2011 - photo Luis Castro

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Depuis le 2 février au matin, le sirocco, un vent du sud soufflant du Sahara vers la sicile, a rabattu les cendres et les lapilli émis par l'Etna (Bocca Nuova et NEC) sur les versants nord et est.

Elles sont retombées sur les pistes et la station de ski de Piano Provenzana, où les compétitions prévues pour ce samedi ont du être annulées, en raison d'une perte de visibilité et des cendres recouvrant la couche de neige.

Etna - les cendres des cratères sommitaux rabattues par le sirocco en direction de Piano Provenzana  - photos Etna Sci  02.02.2019
Etna - les cendres des cratères sommitaux rabattues par le sirocco en direction de Piano Provenzana  - photos Etna Sci  02.02.2019

Etna - les cendres des cratères sommitaux rabattues par le sirocco en direction de Piano Provenzana - photos Etna Sci 02.02.2019

 Etna - piste de ski sous les cendres volcaniques le 02.02.2019 / 6h54 - photo Star Etna

Etna - piste de ski sous les cendres volcaniques le 02.02.2019 / 6h54 - photo Star Etna

 Etna - les installations de Piano Provenzana le 02.02.2019 / 8h  sous les cendres - photos Guide Vulcanologiche Etna Nord - un clic pour agrandir Etna - les installations de Piano Provenzana le 02.02.2019 / 8h  sous les cendres - photos Guide Vulcanologiche Etna Nord - un clic pour agrandir

Etna - les installations de Piano Provenzana le 02.02.2019 / 8h sous les cendres - photos Guide Vulcanologiche Etna Nord - un clic pour agrandir

Une image prise par Sentinel 2 nous laisse voir les pentes nord de l'Etna couvertes pour moitié des neiges des derniers jours, et blanches, pour l'autre moitié couvertes de cendres, et noires.

Après une courte pause après le coucher du soleil, les émissions ont repris.

 

Sources : Meridio news Catania, Sentinel2, et les photographes cités.

Etna - 02.02.2019 -  les pentes nord du volcan, moitié blanches, moitié noires sous le panache et les cendres -  Sentinel-2 image IR bands 8,4,3 - un clic pour agrandir

Etna - 02.02.2019 - les pentes nord du volcan, moitié blanches, moitié noires sous le panache et les cendres - Sentinel-2 image IR bands 8,4,3 - un clic pour agrandir

Une observation visuelle de l'activité du Karangetang a été réalisée ce 2 février vers 10h45 par les observateurs du volcan : la fin de la coulée de lave / avalanche de blocs a été observée à 2.500 mètres du cratère nord. Le front de la coulée n'est plus qu'à 500 mètres de la route de la rivière Batuare à Kali Melebuhe, qui a été fermée ; l'accumulation de matériaux volcaniques en tête de coulée est susceptible de causer des coulées pyroclastiques.

Karangetang - Le front de l'avalanche de blocs, marqué par le panache, n'est plus qu'à 500 mètres de la route  de la rivière Batuare à Kali Melebuhe – photo PVMBG 02,02,2019

Karangetang - Le front de l'avalanche de blocs, marqué par le panache, n'est plus qu'à 500 mètres de la route de la rivière Batuare à Kali Melebuhe – photo PVMBG 02,02,2019

Karangetang - un panache sommital et un panache au front de coulée dirigés vers le sud-ouest - image Sentinel2 bands 12,11, 4

Karangetang - un panache sommital et un panache au front de coulée dirigés vers le sud-ouest - image Sentinel2 bands 12,11, 4

Les vents soufflant à l'est et au nord-ouest, on remarque sur l'image satellite prise par Sentinel 2 un panache sommital et un panache au front de coulée dirigés vers le sud-ouest.

Au niveau sismicité, le PVMBG renseigne 65 séismes d'avalanches, 52 séismes de souffle, 5 séismes volcaniques peu profonds, 9 séismes hybrides, du trémor continu d'amplitude dominante à 0,25 mm, et 4 séismes tectoniques lointains.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, assorti d'une interdiction dans un rayon de 2,5 km des cratères, prolongé à 3km vers le nord-ouest.

 

Sources : PVMBG et Sentinel2

Au Chili, le Puelche, un vent chaud de l'est, a remobilisé les cendres de l'éruption de 2011 au Cordón Caulle ; elles affectent les zones de Mantilhue, Entre Lagos, Puyehue et Osorno.

Ces effets secondaires d'une éruption, éloignés dans le temps sont à suivre avec attention ... une autre exempls nous est donné par le remobilisation des cendres de l'éruption du novarupta en direction de l'île de Kodiak.

 

Sources: Sernageomin et Sismologia Chile

 Cordón Caulle  - 02.02.2019 - panache de cendres remobilisées par le vent d'est - photo satellite Sismologia Chile

Cordón Caulle - 02.02.2019 - panache de cendres remobilisées par le vent d'est - photo satellite Sismologia Chile

 Cordón Caulle - image d'archives de l'éruption du 5 juin 2011 - photo Luis Castro

Cordón Caulle - image d'archives de l'éruption du 5 juin 2011 - photo Luis Castro

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

On 1st February from 5 pm local time, the cameras of the Planchón Peteroa volcanic complex recorded a steady and continuous increase in particulate matter emissions, with a column of 2,000 meters and a dispersion towards the east. This episode was accompanied by VLP earthquakes between 17 and 19h local, in connection with the injection of magma from a greater depth, and tremor.

The increase in ash emissions and seismicity suggest an open system, and possible new minor eruptive episodes affecting the area of ​​active craters.

The technical alert is maintained in Amarillo level.

 

Source: Sernageomin

Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

The Turrialba, in Costa Rica, was the seat the 1st of February at 6:46 of a small eruption; it produced a plume of gray ash that rose 400-500 meters above the crater before dispersing to the northwest northwest.

The eruption lasted 15 minutes.

Source: Red Sismologica Nacional

 Turrialba - 01.02.2019 / 6:47 - RSN

 Turrialba - 01.02.2019 / 6:47 - RSN

Boris Behncke reports for the 1st of February pulsatile emissions of ash at the Bocca Nuova of Etna.

According to the volcanologist, there is no evidence of the arrival of new magma on the surface, all the material emitted being derived from magma already present in the system for a while.

The northeast crater emitted during the day a plume of steam and gas flapped by the winds.

Sources: Boris Behncke, Gio Giusa and Jos. Nasi

Etna - 01.02.2019 - ash emission by the Bocca nuova, seen from Tremestieri Etneo - picture Boris Behncke

Etna - 01.02.2019 - ash emission by the Bocca nuova, seen from Tremestieri Etneo - picture Boris Behncke

Etna - 01.02.2019 - ash emission by the Bocca nuova, and degassing of the NEC - photo Gio Giusa

Etna - 01.02.2019 - ash emission by the Bocca nuova, and degassing of the NEC - photo Gio Giusa

Etna - 02.02.2019 /  9h41 GMT - photo J.Nasi / Butterfly helicopters

Etna - 02.02.2019 / 9h41 GMT - photo J.Nasi / Butterfly helicopters

A white, 300 meter high degassing plume overcame the Pacaya on January 31, with a westward dispersion.

Seismicity is characterized by a tremor associated with rising magma and gases to the surface.

Strombolian explosions, between 5 and 30 meters, animate the Mackenney crater; during the night, incandescence is observed, as well as two lava flows in a northwesterly direction, measuring about 70 and 75 meters.

Source: Insivumeh & Conred

 Pacaya degassing - photo Conred 01.02.2019

 Pacaya degassing - photo Conred 01.02.2019

The month of January 2019 will have been marked in the Piton de la Fournaise by a low seismicity under the summit craters, a lack of significant deformation, and CO2 fluxes in the ground in far field relatively constant on low values. This testifies to the absence of magmatic transfers from the deep zones to the more superficial zones (or at least their slowdown).

Piton de La Fournaise - Comparison between the standardized means of ground CO2 flow data, gross (in blue) and corrected (in red), recorded on far-field stations (a) since October 2016 (date installation of the last station) and (b) over one year. The eruptive periods are represented in red. - Doc.OVPF

Piton de La Fournaise - Comparison between the standardized means of ground CO2 flow data, gross (in blue) and corrected (in red), recorded on far-field stations (a) since October 2016 (date installation of the last station) and (b) over one year. The eruptive periods are represented in red. - Doc.OVPF

A seismic activity affects the island of Mayotte since the beginning of May 2018. These earthquakes form a swarm with epicentres grouped at sea, 30 to 60 km east of the coast of Mayotte. The vast majority of these earthquakes are of low magnitude, but several events of moderate magnitude (at most M5.9) have been strongly felt by the population and have damaged some buildings.

In January, the month was particularly active with 21 earthquakes of Magnitude > 4. In parallel, data from the Teria network GPS stations installed on the island of Mayotte, which are distributed by the RGP of the Institut Géographique National (IGN), have always indicated since July an overall shift towards the is (about 12cm since July) and subsidence (subsidence of about 5-10cm following the sites since July.

Automatic and daily calculations have been set up at the OVPF (via the Gipsy software) in order to follow these deformations, as well as the source at their origin. Thus for the last 3 months, the source of "depressurization" at the origin of these movements could be located about thirty km east of Mayotte and about 35-45km deep. This suggests that fluid transfers in the crust are still continuing

Source: OVPF - IPGP

Find all the information related to the Piton de la Fournaise activity on the different media of the OVPF-IPGP:

- the website (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf)

- the Twitter account (https://twitter.com/obsfournaise?lang=en)

- the Facebook account (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

Planchón Peteroa - 01.02.2019 - photo Sernageomin

Le 1° février à partir de 17 h locale, les caméras du complexe volcanique Planchón Peteroa ont enregistré une augmentation soutenue et continue des émissions de matériaux particulaires, avec une colonne de 2.000 mètres et une dispersion vers l'est. Cet épisode s'est accompagné de séismes VLP entre 17 et 19h locale, en relation avec l'injection de magma depuis une profondeur plus grande, et de trémor.

L'augmentation des émissions de cendres et la sismicité suggèrent un système ouvert, et de possibles nouveaux épisodes éruptifs mineurs affectant la zone des cratères actifs.

L'alerte technique est maintenue en niveau Amarillo.

 

Source : Sernageomin

Planchón Peteroa - 01.02.2019  / 14h22  - CNEA Segemar

Planchón Peteroa - 01.02.2019 / 14h22 - CNEA Segemar

Le Turrialba, au Costa Rica, a été le siège le 1° février à 6h46 d'une petite éruption ; elle a produit un panache de cendres gris qui s'est élevé à 400-500 mètres au dessus du cratère avant de se disperser vers l'ouest nord-ouest.

L'éruption a duré 15 minutes.

 

Source : Red Sismologica Nacional

 Turrialba - 01.02.2019 / 6h47  - RSN

Turrialba - 01.02.2019 / 6h47 - RSN

Boris Behncke rapporte pour ce 1° février des émissions pulsatiles de cendres au niveau de la Bocca Nuova de l'Etna.

Selon le volcanologue, il n'y a aucune évidence d'arrivée de nouveau magma en surface, tout le matériel émis étant dérivé de magma déjà présent dans le système depuis un moment.

Le cratère nord-est a émis en journée un panache de vapeur et gaz rabattu par les vents.

 

Sources : Boris Behncke, Gio Giusa et Joseph Nasi.

Etna - 01.02.2019 - émission de cendres par la Bocca nuova, vu de Tremestieri Etneo - photo Boris Behncke

Etna - 01.02.2019 - émission de cendres par la Bocca nuova, vu de Tremestieri Etneo - photo Boris Behncke

Etna - 01.02.2019 - émission de cendres par la Bocca nuova, et dégazage du NEC - photo Gio Giusa

Etna - 01.02.2019 - émission de cendres par la Bocca nuova, et dégazage du NEC - photo Gio Giusa

Un panache de dégazage, blanc et d'une hauteur de 300 mètres a surmonté le Pacaya ce 31 janvier, avec une dispersion vers l'ouest.

La sismicité est caractérisée par du trémor associé à la montée du magma et des gaz vers la surface.

Des explosions stromboliennes, comprises entre 5 et 30 mètres, animent le cratère Mackenney ; au cours de la nuit, de l'incandescence est observée, ainsi que deux coulées de lave en direction nord-ouest, mesurant environ 70 et 75 mètres.

Source : Insivumeh & Conred

 Pacaya - Dégazage - photo Conred 01.02.2019

Pacaya - Dégazage - photo Conred 01.02.2019

Le mois de janvier 2019 aura été marqué au Piton de la Fournaise par une faible sismicité sous les cratères sommitaux, une absence de déformation significative, et des flux de CO2 dans le sol en champ lointain relativement constant sur des valeurs faibles. Ceci témoigne de l’absence de transferts magmatiques des zones profondes vers les zones plus superficielle (ou du moins leur ralentissement).

Piton de La Fournaise - Comparaison entre les moyennes normalisées des données de flux de CO2 dans le sol, brutes (en bleu) et corrigées (en rouge), enregistrées sur les stations localisées en champ lointain (a) depuis octobre 2016 (date d’installation de la dernière station) et (b) sur un an. Les périodes éruptives sont représentées en rouge.  - Doc.OVPF

Piton de La Fournaise - Comparaison entre les moyennes normalisées des données de flux de CO2 dans le sol, brutes (en bleu) et corrigées (en rouge), enregistrées sur les stations localisées en champ lointain (a) depuis octobre 2016 (date d’installation de la dernière station) et (b) sur un an. Les périodes éruptives sont représentées en rouge. - Doc.OVPF

Une activité sismique affecte l'île de Mayotte depuis le début du mois de mai 2018. Ces séismes forment un essaim avec des épicentres regroupés en mer, 30à 60km à l'est de la côte de Mayotte. La grande majorité de ces séismes est de faible magnitude, mais plusieurs évènements de magnitude modérée (au maximum M5,9) ont été fortement ressentis par la population et ont endommagé certaines constructions.

En janvier, le mois a été particulièrement actif avec notamment 21 séismes de Magnitude >4. En parallèle, les données des stations GPS du réseau Teria installées sur l’île de Mayotte, qui sont distribuées par le RGP de l’Institut Géographique National (IGN),indiquent toujours depuis le mois de juillet un déplacement d’ensemble vers l’est(d’environ 12cm depuis juillet) et une subsidence (affaissementd’environ 5-10cm suivant les sites depuis juillet.

Des calculs automatiques et journaliers ont été mis en place à l’OVPF (via le logiciel Gipsy) afin de suivre ces déformations, ainsi que la source à leur origine. Ainsi pour les 3 derniers mois, la source en "dépressurisation" à l’origine de ces déplacements pouvait être localisée à environ une trentaine de km à l’est de Mayotte et à environ 35-45km de profondeur. Ceci suggère que des transferts de fluide dans la croûte se poursuivent toujours

 

Source : OVPF – IPGP

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l’OVPF-IPGP:

-le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf)

-le compte Twitter(https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr)

-le compte Facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise )

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Nevados of Chillan - explosion of 31.01.2019 / around 15h09 - photo Sernageomin

Nevados of Chillan - explosion of 31.01.2019 / around 15h09 - photo Sernageomin

On January 31 at 15:09 local, the seismic stations of Nevados de Chillan, Chile, recorded an LP earthquake associated with fluid dynamics inside the volcanic system, at a depth of 1,100 meters, followed by an explosion considered as minor, and as part of the orange alert level.

Tremor and volcano-tectonic earthquakes were also observed, including the most energetic located 7.9 km to the SSE of the crater, and a depth of 1.2 km.

 

It follows an explosion observed at 07h local, and pulsatile emissions of white to gray, depending on the content of particles.

Source: Sernageomin

Nevados de Chillan - explosion on 31.01.2019 / 07h seen from the town of Retiro

Nevados de Chillan - explosion on 31.01.2019 / 07h seen from the town of Retiro

Also in Chile, a volcano-tectonic earthquake associated with rock fracturing was recorded 11.5 km southwest of the main crater of Guallatiri; of local magnittude 3,4, its depth is 10,8 km.

The Sernageomin keeps the technical alert to verde.

The Guallatiri - photo Gerard Prins 1990

The Guallatiri - photo Gerard Prins 1990

In Fuego, Guatemala, activity remains within the norms of January, with weak to moderate explosions.

On the 1st of February, nocturnal glow is observed, and the rhythm of the explosions is 13 to 18 per hour at the beginning of the day, with plumes of ashes reaching 4,800 m. asl. ...


the parameters that has changed is the direction of the winds, to the east and north-east. The ashfall affects Alotenango, Antigua Guatemala, Ciudad Vieja, and the capital Ciudad Guatemala.

Avalanches are observed in the Seca, Tanilyua, Ceniza, Trinidad and Las Lajas barracks, with material lifts.

 

Sources: Insivumeh & Conred

Rincon de La Vieja - summit acidic crater lake, with traces of mud (in the foreground) - photo Chris Allen, via RSN

Rincon de La Vieja - summit acidic crater lake, with traces of mud (in the foreground) - photo Chris Allen, via RSN

A photo from the end of January illustrates the phreatic activity that animated the summit lake of Rincon de La Vieja: mud covers one of the edges of the crater.

The phreatic activity causes overflows of acidic waters of the crater lake, which flow in the drainages to feed lahars in the northern sector of the massif.

 

Sources: Ovsicori and RSN

Sentinel-1 interferometry (multi-data amplitude product RGB) revealing volcanic deposits and surface changes due to the recent activity of Sheveluch - Doc. S.Valkaniotis / treated with ESA GEP

Sentinel-1 interferometry (multi-data amplitude product RGB) revealing volcanic deposits and surface changes due to the recent activity of Sheveluch - Doc. S.Valkaniotis / treated with ESA GEP

The Sheveluch, in Kamchatka, continues its activity, characterized by the growth and incandescence of the dome, avalanches and pyroclastic flows and a strong fumarolic activity.

On January 31, a plume of ash is observed at 4,000-4,500 meters asl., drifting westward for 223 km.

InSAR interferometric images taken by Sentinel-1 reveal new volcanic deposits and surface changes as a result of recent activity.

 

Sources: KVERT & Sotiris Valkaniotis

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevados de Chillan - explosion du 31.01.2019 / vers 15h09 - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - explosion du 31.01.2019 / vers 15h09 - photo Sernageomin

Ce 31 janvier à 15h09 locale, les stations sismiques du Nevados de Chillan, au Chili, ont enregistré un séisme LP associé à la dynamique des fluides à l'intérieur du système volcanique, à une profondeur de 1.100 mètres, suivi d'une explosion considérée comme mineure, et dans le cadre du niveau d'alerte orange.

Du trémor et des séismes volcano-tectoniques ont été aussi observés , dont le plus énergétique localisé à 7,9 km au SSE du cratère, et une profondeur de 1,2 km.

 

Elle fait suite à une explosion observée à 07h locale, et à des émissions pulsatiles de teinte blanche à grise, selon la teneur en particules.

 

Source : Sernageomin

Nevados de Chillan - explosion le 31.01.2019 / 07h vue depuis la commune de Retiro

Nevados de Chillan - explosion le 31.01.2019 / 07h vue depuis la commune de Retiro

Toujours au Chili, un séisme volcano-tectonique associé à la fracturation de roches a été enregistré à 11,5 km au sud-ouest du cratère principal du Guallatiri ; de magnittude locale 3,4, sa profondeur est de 10,8 km.Le Sernageomin maintient l'alerte technique à verde.

Le Guallatiri - photo Gerard Prins 1990

Le Guallatiri - photo Gerard Prins 1990

Au Fuego, Guatemala, l'activité reste dans les normes de celle de janvier, avec des explosions faibles à modérées.

Ce 1° février, de l'incandescence nocturne est observée, et le rythme des explosions est de 13 à 18 par heure en début de journée, avec des panaches de cendres atteignant 4.800 m. asl. ...

le paramètres qui a changé , c'est la direction des vents, vers l'est et le nord-est. Les retombées de cendres affectent Alotenango, Antigua Guatemala, Ciudad Vieja, et la capitale Ciudad Guatemala.

Des avalanches sont observées dans les barrancas Seca, Tanilyua, Ceniza, Trinidad et Las Lajas, avec des levées de matériaux .

 

Sources : Insivumeh & Conred

Rincon de La Vieja - lac de cratère acide sommital, présentant des traces de boue (à l'avant-plan) - photo Chris Allen , via RSN

Rincon de La Vieja - lac de cratère acide sommital, présentant des traces de boue (à l'avant-plan) - photo Chris Allen , via RSN

Une photo de fin janvier vient illustrer l'activité phréatique qui a animé le lac sommital du Rincon de La Vieja : de la boue tapisse l'un des bords du cratère.

L'activité phréatique provoque des débordements des eaux acides du lac de cratère, qui coulent dans les drainages pour alimenter des lahars dans le secteur nord du massif.

 

Sources : Ovsicori et RSN

Interférométries Sentinel-1 (multi-data amplitude product RGB ) révélant les dépôts volcaniques et les changements de surface dus à l'activité récente du Sheveluch – un clic pour agrandir -  Doc. S.Valkaniotis / traité avec ESA GEP

Interférométries Sentinel-1 (multi-data amplitude product RGB ) révélant les dépôts volcaniques et les changements de surface dus à l'activité récente du Sheveluch – un clic pour agrandir - Doc. S.Valkaniotis / traité avec ESA GEP

Le Sheveluch, au Kamchatka, poursuit son activité, caractérisée par la croissance et l'incandescence du dôme, des avalanches et coulées pyroclastiques et une forte activité fumerollienne .

Ce 31 janvier, un panache de cendres est observé à 4.000-4.500 mètres asl., dérivant vers l'ouest sur 223 km.

Des images interférométriques InSAR prises par Sentinel-1 révèlent les nouveaux dépôts volcaniques et les changements de surface suite à l'activité récente.

 

Sources : KVERT & Sotiris Valkaniotis

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog