Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

The eruptive activity that lasted from May 30th until the night of June 5-6, 2019 changed the shape of the new southeast crater cone of Etna.

The thermal image shows, at the base of the cone, an eruptive vent. In addition, the southeast flank of the cone is cut by a "dry" fracture (which did not emit lava), and ends up in a rather warm zone, affected by intense fumarolic activity and sulfur deposits (see visible image)

 

Source: INGV / Boris Behncke

Etna NSEC - location of the dry fracture and hot zones - thermal camera INGV 08.06.2019 / 6h57

Etna NSEC - location of the dry fracture and hot zones - thermal camera INGV 08.06.2019 / 6h57

Etna NSEC - intense fumarolic activity and sulfur deposits - photo INGV 08.06.2019

Etna NSEC - intense fumarolic activity and sulfur deposits - photo INGV 08.06.2019

At Sabancaya, explosive activity continues in recent days, with a rising volcanic plume, according to the VAAC Buenos Aires, at 7,900 meters altitude (flight level 260) and drifting between 10 and 15 km to the east and south south-east.

The IG Peru has issued an alert for the people of Lluta and Huanca, and advises to take preventive measures in case of falling ash.

 

Source: I.G.Peru & VAAC Buenos Aires

Sabancaya - 07.06.2019 / 13:42 ash plume at over 3,000 meters above the summit - IG Peru webcam

Sabancaya - 07.06.2019 / 13:42 ash plume at over 3,000 meters above the summit - IG Peru webcam

In Chile, the minor eruption of Nevados de Chillan continues; in the past 24 hours, seismicity has been characterized by VT earthquakes, one of which is of high energy, located at 1 km SSE from Nicanor crater and 3.1 km deep, large period earthquakes and tremor episodes.

Nighttime glow is observed, associated with the emission of gases and particulate matter deposited around the active crater.

In this period of winter sports, a new map of evacuation routes and transitional meeting points was published by Sernageomin.

The explosive activity remains minor, consistent with the Naranja warning, but could degenerate without clear precursors, with pyroclastic flows.

 

Source: Sernageomin

Nevados of Chillan complex - photo Sernageomin

Nevados of Chillan complex - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - 07.06.2019 - map of evacuation routes and transitional meeting points for 3 municipalities - Doc. SERNAGEOMIN

Nevados de Chillan - 07.06.2019 - map of evacuation routes and transitional meeting points for 3 municipalities - Doc. SERNAGEOMIN

The Agung was clearly visible, without a summit plume on June 7th and 8th, despite 3 earthquakes recorded on the 8th.

The level of activity remains at 3 / siaga, and the 4 km forbidden zone is still in force.

 

Sources; PVMBG & Sentinel2

Agung - Sentinel 2 image from 07.06.2019 via Copernicus - one click to enlarge

Agung - Sentinel 2 image from 07.06.2019 via Copernicus - one click to enlarge

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

L'activité éruptive qui a duré du 30 mai jusqu'à la nuit du 5-6 juin 2019 a modifié la forme du nouveau cône de cratère du Sud-est de l'Etna.

L'image thermique montre, à la base du cône, un évent éruptif. De plus, le flanc sud-est du cône est coupé par une fracture "sèche" (qui n'a pas émis de lave), et qui se termine vers le haut dans une zone plutôt chaude, affectée par une activité fumerollienne intense et des dépôts soufrés(voir image dans le visible)

 

Source : INGV / Boris Behncke

Etna  NSEC - localisation de la fracture sèche et des zones chaudes - caméra thermique INGV 08.06.2019 / 6h57

Etna NSEC - localisation de la fracture sèche et des zones chaudes - caméra thermique INGV 08.06.2019 / 6h57

Etna NSEC - activité fumerolienne et dépôts de soufre - photo INGV 08.06.2019

Etna NSEC - activité fumerolienne et dépôts de soufre - photo INGV 08.06.2019

Au Sabancaya, l'activité explosive se poursuit ces derniers jours, avec un panache volcanique montant, selon le VAAC Buenos Aires, à 7.900 mètres d'altitude ( niveau de vol 260) et dérivant entre 10 et 15 km vers l'est et le sud-est.

L'IG Peru a émis une alerte pour les populations de Lluta et Huanca, et conseille de prendre les mesures de prévention en cas de chutes de cendres.

 

Source : I.G.Peru

Sabancaya - 07.06.2019 / 13h42 panache de cendres à plus de 3.000 mètres au dessus du sommet  - webcam IG Peru

Sabancaya - 07.06.2019 / 13h42 panache de cendres à plus de 3.000 mètres au dessus du sommet - webcam IG Peru

Au Chili, l'éruption mineure du Nevados de Chillan se poursuit ; au cours des dernières 24 heures, la sismicité est caractérisée par des séismes VT, dont un de forte énergie localisé à 1 km au SSE du cratère Nicanor et à une profondeur de 3,1 km, des séismes large période et des épisodes de trémor.

De l'incandescence nocturne est observée, associée à l'émisssion de gaz et de matériaux particulaires déposés autour du cratère actif.

En cette période de sports d'hiver, une nouvelle carte des routes d'évacuation et des points transitoires de rassemblement a été éditée par le Sernageomin.

L'activité explosive reste mineure, conforme à l'alerte Naranja, mais pourrait dégénérer sans signes précurseurs clairs, avec des coulées pyroclastiques.

 

Source : Sernageomin

LE complexe Nevdos de Chillan - photo Sernageomin

LE complexe Nevdos de Chillan - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - 07.06.2019 - carte des routes évacuation et des points de rassemblements transitoires pour 3 communes  - Doc. Sernageomin

Nevados de Chillan - 07.06.2019 - carte des routes évacuation et des points de rassemblements transitoires pour 3 communes - Doc. Sernageomin

L'Agung était visible clairement , sans panache sommital ces 7 et 8 juin, malgré 3 séismes de souffle enregsitrés le 8.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, et le zone interdite de 4 km est toujours en vigueur.

 

Sources ; PVMBG & Sentinel2

Agung - image Sentinel 2 du 07.06.2019 via Copernicus - un clic pour agrandir

Agung - image Sentinel 2 du 07.06.2019 via Copernicus - un clic pour agrandir

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Bolshaya Udina - photo kuhnmi / Flickr - CC BY 2.0

Bolshaya Udina - photo kuhnmi / Flickr - CC BY 2.0

Considered extinct until the end of 2017, the Bolshaya Udina could be reconsidered as a potentially active volcano.

It is located in the Udina complex, consisting of two conical stratovolcanoes built along an ONO - ESE line at the southern end of the Klyuchevskaya volcanic group, and SE of Tolbachik.

Kluychevskaya group and Undina - the study area in the dashed square - Doc. Kulakov & al. / references in sources

Kluychevskaya group and Undina - the study area in the dashed square - Doc. Kulakov & al. / references in sources

Persistent seismic activity under Bolshaya Udina in 2018 initiated a process investigation; Four temporary seismic stations were installed and were operational from May to July 2018 : they recorded 559 local events.

A tomographic inversion was performed to specify the location of the sources, leading to a stable model, and verified by other tests.

The seismicity forms an NNE-SSO oriented elliptical group with hypocenters more than 5 km below the volcano. Magmatic intrusions with a high content of melt and fluids are suspected.

Earthquakes under the Bolshaya Udina - Doc. Kulakov & al. / references in sources

Earthquakes under the Bolshaya Udina - Doc. Kulakov & al. / references in sources

This comes to add to the seismicity noted in previous years under the Tolud zone, at a depth of 10-20 km.

It is considered as a magma storage area in the lower crust, which has contributed to the feeding of fissural eruptions in Tolbachinsky Dol.

The study interprets these parameters as a migration of the magmatic source of Tolud from 2018 to another path to Bolshaya Udina.

 

It is not possible to predict when an eruption can occur, but this volcano is to be watched closely.

This dramatic photo looks north along the cluster of large stratovolcanoes forming the Kliuchevskaya volcano group. Udina volcano (foreground) and the twin Zimina volcano (middle right) are Holocene centers without historical eruptions. Kamen volcano (top center) and Kliuchevskoi (top right) are Kamchatka's two highest peaks. Ushkovsky volcano (top left) lies at the NW end of the volcano group and has had a single historical eruption. Bezymianny volcano is hidden by clouds below Kamen. Photo by Oleg Volynets (Institute of Volcanology, Petropavlovsk) via GVP

This dramatic photo looks north along the cluster of large stratovolcanoes forming the Kliuchevskaya volcano group. Udina volcano (foreground) and the twin Zimina volcano (middle right) are Holocene centers without historical eruptions. Kamen volcano (top center) and Kliuchevskoi (top right) are Kamchatka's two highest peaks. Ushkovsky volcano (top left) lies at the NW end of the volcano group and has had a single historical eruption. Bezymianny volcano is hidden by clouds below Kamen. Photo by Oleg Volynets (Institute of Volcanology, Petropavlovsk) via GVP

Sources:

- "Unrest of the Udina volcano in Kamchatka inferred from the analysis of seismicity and seismic tomography" - Ivan Kulakov et al. - Journal of Volcanology and Geothermal Research / Universal CC0 1.0 / Public Domain Dedication / https://doi.org/10.1016/j.jvolgeores.2019.05.006

- Global Volcanism Program - Undina

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Bolshaya Udina  -  photo kuhnmi / Flickr - CC BY 2.0

Bolshaya Udina - photo kuhnmi / Flickr - CC BY 2.0

Considéré comme éteint jusqu'en fin 2017, le Bolshaya Udina pourrait être reconsidéré comme un volcan potentiellement actif.

Il est situé dans le complexe Udina, composé de deux stratovolcans coniques édifiés le long d'une ligne ONO – ESE à l'extrémité sud du groupe volcanique Kliuchevskaya, et au SE du Tolbachik.

Kluychevskaya group et Undina - la zone d'étude dans le carré en pointillé - Doc. Koulakov & al. / références en sources

Kluychevskaya group et Undina - la zone d'étude dans le carré en pointillé - Doc. Koulakov & al. / références en sources

Une activité sismique persistante sous le Bolshaya Udina en 2018 a initié une enquête du processus ; quatre stations sismiques temporaires ont été installées et ont été opérationnelles de mai à juillet 2018 : elles ont enregistrés 559 événements locaux.

Une inversion tomographique a été réalisée pour préciser l'emplacement des sources, débouchant sur un modéle stable, et vérifié par d'autres tests.

La sismicité forme un groupe elliptique orienté NNE-SSO, avec des hypocentres à plus de 5 km sous le volcan. On soupçonne des intrusions magmatiques à teneur élevée en matières fondues et en fluides.

Séismes sous le Bolshaya Udina -  Doc. Koulakov & al. / références en sources

Séismes sous le Bolshaya Udina - Doc. Koulakov & al. / références en sources

Ceci vient s'additionner à la sismicité relevée les années précédentes sous la zone de Tolud, à une profondeur de 10-20 km.

Elle est considérée comme une zone de stockage de magma dans la croûte inférieure, qui a contribué à l'alimentation des éruptions fissurales dans Tolbachinsky Dol.

L'étude interprète ces paramètres comme une migration de la source magmatique de Tolud à partir de 2018 vers une autre voie d'accès vers Bolshaya Udina.

 

Il n'est pas possible de prédire quand une éruption peut se produire, mais ce volcan est à surveiller dé près.

Kluychevskaya volcano group : L'Udina en avant-plan – les jumeaux Zimina, à droite au milieu – le Kamen au centre supérieur et le Klyuchevskoy à droite au dessus – l'Ushkovsky , à gauche au dessus. Photo Oleg Volynets / Institute of volcanology Petropavlovsk – via GVP

Kluychevskaya volcano group : L'Udina en avant-plan – les jumeaux Zimina, à droite au milieu – le Kamen au centre supérieur et le Klyuchevskoy à droite au dessus – l'Ushkovsky , à gauche au dessus. Photo Oleg Volynets / Institute of volcanology Petropavlovsk – via GVP

Sources :

- "Unrest of the Udina volcano in Kamchatka inferred from the analysis of seismicity and seismic tomography" - Ivan Koulakov et al. - Journal of Volcanology and Geothermal Research / Universal CC0 1.0 / Public Domain Dedication /  https://doi.org/10.1016/j.jvolgeores.2019.05.006

- Global Volcanism Program – Undina

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Sangay - activity sites - Doc. IGEPN 2019 archives

Sangay - activity sites - Doc. IGEPN 2019 archives

In Ecuador, Sangay activity continues. The IGEPN informs this June 6 from 18:54 of the emission of a lava flow on the south-east flank, accompanied by falling incandescent blocks.

Video on: https://twitter.com/IGecuador/status/1136803035173310465

 

Source: IGEPN

Kerinci - photo Magma Indonesia archives  05.01.2019 / 1pm

Kerinci - photo Magma Indonesia archives 05.01.2019 / 1pm

An orange VONA was released on June 7th at 01:40 Z for Kerinci by VAAC Darwin. It follows the CVGHM's observation of an eruption accompanied by an ash plume 800 meters above the summit, dispersing to the east.

VA ADVISORY
DTG: 20190607 / 0140Z
VAAC: DARWIN
VOLCANO: KERINCI 261170
PSN: S0142 E10116
AREA: INDONESIA
SUMMIT ELEV: 3800M
ADVISORY NR: 2019/23
INFO SOURCE: VONA
AVIATION COLOR CODE: ORANGE

CVGHM REPORTED ERUPTION TO 800M SUMMIT MOVING ABOVE
EAST. VA UNIDENTIFIABLE ON SATELLITE IMAGERY DUE TO MET
CLOUD.

Kerinci, located on central Sumatra, is on alert level 2 / waspada, with a prohibited area of ​​3 km radius around the crater.

On June 5, the observatory recorded 61 earthquakes. During the day, a white plume is noticed 150-200 meters above the summit.

 

Sources: CVGHM and VAAC Darwin

Kurikomayama - GVP photo

Kurikomayama - GVP photo

The Japan Meteorological Agency amended the alert level of two volcanoes on the main island of Honshu at the end of May.

Level 1 warning for Kurikomayama, following an increase in activity (not described) in the crater.

Small phreatic eruptions have occurred in the central cone of the caldera in historical times. His last activity dates back to 1950.

Midagahara - GVP photo

Midagahara - GVP photo

The Midagahara has also been raised to level 1 alert for the same reasons.

His last minor eruption was in 1839; hot springs punctuate the floor with an eroding caldera with ill-defined contours

 

Sources: JMA & Global Volcanism Program

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sangay - sites d'activité - Doc. archives IGEPN 2019

Sangay - sites d'activité - Doc. archives IGEPN 2019

En Equateur, l'activité du Sangay se poursuit. L'IGEPN renseigne ce 6 juin à partir de 18h54 une coulée de lave sur le flanc sud-est, accompagnée de chutes de blocs incandescents.

Vidéo sur : https://twitter.com/IGecuador/status/1136803035173310465


 

Source : IGEPN

Kerinci - photo Magma Indonesia 05.01.2019 / 13h

Kerinci - photo Magma Indonesia 05.01.2019 / 13h

Un VONA orange a été publié ce 7 juin à 01h40 Z pour le Kerinci par le VAAC Darwin. Il fait suite à l'observation par le CVGHM d'une éruption accompagnée d'un panache de cendres à 800 mètres au dessus du sommet, se dispersant vers l'Est.

VA ADVISORY
DTG: 20190607/0140Z
VAAC: DARWIN
VOLCANO: KERINCI 261170
PSN: S0142 E10116
AREA: INDONESIA
SUMMIT ELEV: 3800M
ADVISORY NR: 2019/23
INFO SOURCE: VONA
AVIATION COLOUR CODE: ORANGE

CVGHM REPORTED ERUPTION TO 800M ABOVE SUMMIT MOVING
EAST. VA UNIDENTIFIABLE ON SATELLITE IMAGERY DUE TO MET
CLOUD.

Le Kerinci, situé sur Sumatra centre, est en alerte niveau 2 / waspada, assorti d'une zone interdite de 3 km de rayon autour du cratère.

Ce 5 juin, l'observatoire a enregistré 61 séismes de souffle. Au cours de la journée, un panache blanc est remarqué à 150-200 mètres au dessus du sommet.


 

Sources : CVGHM et VAAC Darwin

Kurikomayama - photo GVP

Kurikomayama - photo GVP

Le Japan Météorological Agency a modifié fin mai le niveau d'alerte de deux volcans sur l'île principale d'Honshu.

Alerte niveau 1 pour le Kurikomayama, suite à une augmentation d'activité (non décrite) dans le cratère.

De petites éruptions phréatiques se sont produites au cône central de la caldeira dans les temps historiques. Sa dernière activité remonte à 1950.

Midagahara - photo GVP

Midagahara - photo GVP

Le Midagahara a lui aussi été remonté à l'alerte niveau 1 pour les mêmes raisons.

Sa dernière éruption mineure remonte à 1839 ; des sources chaudes ponctuent le plancher d'une caldeira d'érosion aux contours mal définis

 

Sources : JMA & Global Volcanism Program

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Tectonique, #Sismologie
Etna NSEC - Hornito degassing on the fault at the SE base of the new south-east crater - photo 05.06.2019 Simona Scollo and Filippo Greco / INGV Catania

Etna NSEC - Hornito degassing on the fault at the SE base of the new south-east crater - photo 05.06.2019 Simona Scollo and Filippo Greco / INGV Catania

The National Institute of Geophysics and Volcanology, Osservatorio Etneo, announces that the analysis of the surveillance camera's images and the observations made by the INGV staff during the morning of May 5, 2019 have revealed that the explosive activity of the segment of the eruptive fissure at 2850 m altitude has ceased (for the moment). Only a slight outgassing persists.

The emission of lava by the mouth, at an altitude of 2850 m, is in sharp decrease and remains confined near the mouth itself. The lava field is generally cooling.

Etna - amplitude of the tremor at 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Etna - amplitude of the tremor at 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

During the last 24 hours, the average amplitude of the volcanic tremor did not show any significant changes, showing small fluctuations between the low and average values.

Sources: INGV Catania - 5,06,2019 & Gio Giusa

See also Etna's full activity report between May 27 and June 2, 2019: http://www.ct.ingv.it/it/rapporti/multidisciplinari/doc_view/10064-bollettino-settimanale-sul -monitoraggio-vulcanico-geochimico sismico-e-del-etna vulcano-04-06-2019.html

Etna - Map of the summit crater area (DEM 2014, Aerogeophysics Laboratory - Section Roma 2, mod.) With a preliminary schematic cartography of the lava field carried out using surveys using drones, images of the Sentinel2 satellite of May 30 and thermal images of the relief. June 2 at the Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - Map of the summit crater area (DEM 2014, Aerogeophysics Laboratory - Section Roma 2, mod.) With a preliminary schematic cartography of the lava field carried out using surveys using drones, images of the Sentinel2 satellite of May 30 and thermal images of the relief. June 2 at the Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - images on FLIR thermal camera 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - a click to enlargeEtna - images at the thremical camera FLIR 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - one click to enlargeEtna - images on FLIR thermal camera 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - a click to enlargeEtna - images at the thremical camera FLIR 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - one click to enlarge

Etna - images on FLIR thermal camera 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - a click to enlargeEtna - images at the thremical camera FLIR 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - one click to enlarge

2019.06.05 Etna NSEC - hornito on crack SE 2850 m - photos Gio Giusa - on top: degassing on 05.06.2019 - bottom: activity on 03.06.2019
2019.06.05 Etna NSEC - hornito on crack SE 2850 m - photos Gio Giusa - on top: degassing on 05.06.2019 - bottom: activity on 03.06.2019

2019.06.05 Etna NSEC - hornito on crack SE 2850 m - photos Gio Giusa - on top: degassing on 05.06.2019 - bottom: activity on 03.06.2019

Yellowstone National Park (YNP) is home to one of the largest volcanic systems on the planet. traces of volcanic eruptions associated with the Yellowstone volcano and the trace of the hot spot that creates it extend eastward from Idaho in northwestern Wyoming. However, the history of volcano eruptions is only part of the geological history. The park also contains traces of faults and other geological processes that can form faults on the Earth's surface.

 

The faults in YNP vary considerably in age and according to their formation, and they can be divided into two groups:

-  the relatively young faults that have been active during the last 1.6 million years of history of the Earth and

- older faults that are no longer active.

Earthquakes are often associated with many of the younger faults in the park. Young Yellowstone faults are generally related to one of three geological origins:

1. Caldera formation and associated volcanism during one of the three major eruptions of Yellowstone,

2. soil deformation resulting from the continuous movement of magma under Yellowstone and

3. tectonic extension of the Basin and Range Province.

Map of the three types of faults young ds. the YNP - Wyoming state geological survey

Map of the three types of faults young ds. the YNP - Wyoming state geological survey

1. The faults related to the Yellowstone volcanic system are mainly at the center of the park. Adjacent caldera faults, such as those at the edge of the Henrys Fork and Yellowstone calderas, were created when their respective caldera collapsed after an eruption. When the lava was withdrawn under the caldera, the level of the regional surface decreased and an extension environment was created, which resulted in the formation of other faults outside the margins of the caldera. The Mirror Lake Plateau is a good example of these types of faults.

 

2. Faults are also formed as a result of continuous and episodic uprisings and episodes of soil in Yellowstone as the magma moves into the subsoil. For example, the Mallard Lake and Sour Creek Resurrection Dome faults near Old Faithful and Fishing Bridge, respectively, are related to post-eruption deformation within the Yellowstone Caldera. Although largely imperceptible to park visitors, scientists can monitor the inflation and deflation of resurgent domes on a millimeter scale using a high-precision GPS.

 

3.YNP other faults are associated with the Basin and Range province, a region of the western United States characterized by alternating valleys and mountain ranges delineated by faults. The Basin and Range province began to form at this latitude about 15 million years ago when the Earth's crust extended in an east-west direction. The most easterly boundary of the Basin and Range Province extends to western Wyoming, including YNP and the Teton Mountain Range, and contains still active faults that may cause large earthquakes. While other faults in the park are considered likely to be prone to medium-sized earthquakes (M5 or M6), basin and range faults could produce larger events (in the order of M7).

 

 

In order not to abound in the "phantasmagorical" sense of some publications, here is the report of Mike Poland, scientist in charge of the Yellowstone Volcano Observatory for the month of May 2019.

https://volcanoes.usgs.gov/vsc/movies/yvo_update_jun_1.html

The volcanic alert is normal and the green aviation code.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco  / INGV Catania

Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco / INGV Catania

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’analyse des images des caméras du réseau de surveillance et les observations faites par le personnel de l’INGV au cours de la matinée du 5 mai 2019 ont permis de constater que l’activité explosive du segment de la fissure éruptive à 2850 m d'altitude a cessé (pour le moment). Seul un faible dégazage persiste.

L’émission de lave par la bouche, à une altitude de 2850 m, est en forte diminution et reste confinée près de la bouche elle-même. Le champ de lave est globalement en refroidissement.

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Au cours des dernières 24 heures, l'amplitude moyenne du tremblement volcanique n'a pas montré de changements significatifs, montrant de faibles fluctuations entre les valeurs basse et moyenne.

Sources : INGV Catania – 5,06,2019 & Gio Giusa

A voir aussi le rapport complet d'activité de l'Etna entre le 27 mai et le 2 juin 2019 : http://www.ct.ingv.it/it/rapporti/multidisciplinari/doc_view/10064-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna-04-06-2019.html

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - images à la caméra thremique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandirEtna - images à la caméra thremique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

Etna - images à la caméra thremique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019
2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

Le parc national de Yellowstone (YNP) abrite l'un des plus grands systèmes volcaniques de la planète. des traces d'éruptions volcaniques associées au volcan Yellowstone et de la trace du point chaud qui le crée s'étendent vers l'est de l'Idaho au nord-ouest du Wyoming. Cependant, l’histoire des éruptions du volcan n’est qu’une partie de l’histoire géologique. Le parc contient également des traces de failles et d’autres processus géologiques susceptibles de former des failles à la surface de la Terre.

 

Les failles dans YNP varient considérablement en âge et en fonction de leur formation, et elles peuvent être divisées en deux groupes: - - - les failles relativement jeunes qui ont été actives au cours des derniers 1,6 million d'années de l'histoire de la Terre et

- les failles plus anciennes qui ne sont plus actives.

Les séismes sont souvent associés à de nombreuses failles plus jeunes du parc. Les jeunes failles de Yellowstone sont généralement liées à l'une des trois origines géologiques suivantes:

1. formation de caldera et volcanisme associé au cours d'une des trois grandes éruptions de Yellowstone,

2. déformation du sol résultant du mouvement continu du magma sous Yellowstone et

3. extension tectonique de la Basin and Range Province.

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP  - Wyoming state geological survey

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP - Wyoming state geological survey

1 .Les failles liées au système volcanique de Yellowstone se trouvent principalement au centre du parc. Des failles limitrophes de caldeira, telles que celles situées au bord des caldeiras Henrys Fork et de Yellowstone, ont été créées lorsque leurs caldeiras respectives se sont effondrées après une éruption. Lorsque la lave s'est retirée sous la caldeira, le niveau de la surface régionale a diminué et un environnement d'extension a été créé, ce qui a entraîné la formation d'autres failles en dehors des marges de la caldeira. Le plateau du lac Mirror est un bon exemple de ces types de failles.

 

2. Des failles se forment également à la suite des soulèvements et épisodes continus et épisodiques du sol à Yellowstone, à mesure que le magma se déplace dans le sous-sol. Par exemple, les failles du dôme de résurrection du lac Mallard et du ruisseau Sour, près de Old Faithful et de Fishing Bridge, respectivement, sont liées à la déformation post-éruption à l'intérieur de la caldeira de Yellowstone. Bien que largement imperceptibles pour les visiteurs du parc, les scientifiques peuvent surveiller l’inflation et la déflation des dômes résurgents à l’échelle millimétrique à l’aide d’un GPS de haute précision.

 

3.Les autres failles du PNY sont liées à la Basin and Range province, une région de l’ouest des États-Unis caractérisée par une alternance de vallées et de chaînes de montagnes délimitées par des failles. La Basi, and Range province a commencé à se former à cette latitude il y a environ 15 millions d'années lorsque la croûte terrestre s'est étendue dans une direction est-ouest. La limite la plus à l'est de la province du bassin et de l'aire de répartition s'étend jusqu'à l'ouest du Wyoming, y compris YNP et la chaîne de montagnes Teton, et contient des failles toujours actives pouvant provoquer de grands séismes. Alors que d'autres failles dans le parc sont considérées comme pouvant être sujettes à des tremblements de terre de taille moyenne (M5 ou M6), les failles Basin et Range pourraient produire des événements plus importants (de l'ordre de M7).

 

 

Pour ne pas abonder dans le sens " fantasmagorique " de certaines publications, voici le rapport de Mike Poland, scientifique en charge du Yellowstone Volcano Observatory pour le mois de mai 2019.

https://volcanoes.usgs.gov/vsc/movies/yvo_update_jun_1.html

L'alerte volcanique est normale et le code aviation vert.

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie, #Tectonique
Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco  / INGV Catania

Etna NSEC - dégazage à l'hornito sur la faille à la base SE du nouveau cratère sud-est - photo 05.06.2019 Simona Scollo et Filippo Greco / INGV Catania

L’Institut national de géophysique et de volcanologie, Osservatorio Etneo, annonce que l’analyse des images des caméras du réseau de surveillance et les observations faites par le personnel de l’INGV au cours de la matinée du 5 mai 2019 ont permis de constater que l’activité explosive du segment de la fissure éruptive à 2850 m d'altitude a cessé (pour le moment). Seul un faible dégazage persiste.

L’émission de lave par la bouche, à une altitude de 2850 m, est en forte diminution et reste confinée près de la bouche elle-même. Le champ de lave est globalement en refroidissement.

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Etna - amplitude du trémor au 05.06.2019 - Doc. INGV Catania

Au cours des dernières 24 heures, l'amplitude moyenne du tremblement volcanique n'a pas montré de changements significatifs, montrant de faibles fluctuations entre les valeurs basse et moyenne.

Sources : INGV Catania – 5,06,2019 & Gio Giusa

A voir aussi le rapport complet d'activité de l'Etna entre le 27 mai et le 2 juin 2019 : http://www.ct.ingv.it/it/rapporti/multidisciplinari/doc_view/10064-bollettino-settimanale-sul-monitoraggio-vulcanico-geochimico-e-sismico-del-vulcano-etna-04-06-2019.html

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - Carte de la zone du cratère du sommet (DEM 2014, Laboratoire d'aérogéophysique - Section Roma 2, mod.) avec une cartographie schématique préliminaire du champ de lave réalisée à l'aide d'enquêtes à l'aide de drones, d'images du satellite Sentinel2 du 30 mai et d'images thermiques du relief. du 2 juin à la Schiena dell'Asino. - INGV Catania

Etna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandirEtna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

Etna - images à la caméra thermique FLIR le 05.06.2019 / Doc. INGV Catania - un clic pour agrandir

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019
2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos  Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

2019.06.05 Etna NSEC - hornito sur fissure SE 2850 m - photos Gio Giusa - en haut : dégazage le 05.06.2019 - en bas : activité le 03.06.2019

Addendum les réseaux de surveillance ont enregistré à 11:01 heures (09:01 UTC), la fin de l'activité volcanique. De l'analyse des images des caméras du réseau de surveillance et des observations faites par le personnel ingv dans la matinée d'aujourd'hui, il a été possible d'observer que l'émission de lave de la bouche éruptive d'altitude 2850 m altitude a cessé. Tout le champ lave est en refroidissement.

Etna NSEC - fin de l'activité volcanique le 06.06.2019 / 11h01 UTC - Doc. INGV

Etna NSEC - fin de l'activité volcanique le 06.06.2019 / 11h01 UTC - Doc. INGV

Le parc national de Yellowstone (YNP) abrite l'un des plus grands systèmes volcaniques de la planète. des traces d'éruptions volcaniques associées au volcan Yellowstone et de la trace du point chaud qui le crée s'étendent vers l'est de l'Idaho au nord-ouest du Wyoming. Cependant, l’histoire des éruptions du volcan n’est qu’une partie de l’histoire géologique. Le parc contient également des traces de failles et d’autres processus géologiques susceptibles de former des failles à la surface de la Terre.

 

Les failles dans YNP varient considérablement en âge et en fonction de leur formation, et elles peuvent être divisées en deux groupes: - - - les failles relativement jeunes qui ont été actives au cours des derniers 1,6 million d'années de l'histoire de la Terre et

- les failles plus anciennes qui ne sont plus actives.

Les séismes sont souvent associés à de nombreuses failles plus jeunes du parc. Les jeunes failles de Yellowstone sont généralement liées à l'une des trois origines géologiques suivantes:

1. formation de caldera et volcanisme associé au cours d'une des trois grandes éruptions de Yellowstone,

2. déformation du sol résultant du mouvement continu du magma sous Yellowstone et

3. extension tectonique de la Basin and Range Province.

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP  - Wyoming state geological survey

Carte des trois types de failles jeunes ds. le YNP - Wyoming state geological survey

1 .Les failles liées au système volcanique de Yellowstone se trouvent principalement au centre du parc. Des failles limitrophes de caldeira, telles que celles situées au bord des caldeiras Henrys Fork et de Yellowstone, ont été créées lorsque leurs caldeiras respectives se sont effondrées après une éruption. Lorsque la lave s'est retirée sous la caldeira, le niveau de la surface régionale a diminué et un environnement d'extension a été créé, ce qui a entraîné la formation d'autres failles en dehors des marges de la caldeira. Le plateau du lac Mirror est un bon exemple de ces types de failles.

 

2. Des failles se forment également à la suite des soulèvements et épisodes continus et épisodiques du sol à Yellowstone, à mesure que le magma se déplace dans le sous-sol. Par exemple, les failles du dôme de résurrection du lac Mallard et du ruisseau Sour, près de Old Faithful et de Fishing Bridge, respectivement, sont liées à la déformation post-éruption à l'intérieur de la caldeira de Yellowstone. Bien que largement imperceptibles pour les visiteurs du parc, les scientifiques peuvent surveiller l’inflation et la déflation des dômes résurgents à l’échelle millimétrique à l’aide d’un GPS de haute précision.

 

3.Les autres failles du PNY sont liées à la Basin and Range province, une région de l’ouest des États-Unis caractérisée par une alternance de vallées et de chaînes de montagnes délimitées par des failles. La Basin and Range province a commencé à se former à cette latitude il y a environ 15 millions d'années lorsque la croûte terrestre s'est étendue dans une direction est-ouest. La limite la plus à l'est de la province du bassin et de l'aire de répartition s'étend jusqu'à l'ouest du Wyoming, y compris YNP et la chaîne de montagnes Teton, et contient des failles toujours actives pouvant provoquer de grands séismes. Alors que d'autres failles dans le parc sont considérées comme pouvant être sujettes à des tremblements de terre de taille moyenne (M5 ou M6), les failles Basin et Range pourraient produire des événements plus importants (de l'ordre de M7).

 

 

Pour ne pas abonder dans le sens " fantasmagorique " de certaines publications, voici le rapport de Mike Poland, scientifique en charge du Yellowstone Volcano Observatory pour le mois de mai 2019.

https://volcanoes.usgs.gov/vsc/movies/yvo_update_jun_1.html

L'alerte volcanique est normale et le code aviation vert.

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Etna 04.05.2019 - measurements at the thermal camera at altitude 2.85 meters at the site of emission of the active lava flow - photo Em. De Boni / INGV

Etna 04.05.2019 - measurements at the thermal camera at altitude 2.85 meters at the site of emission of the active lava flow - photo Em. De Boni / INGV

At Etna, the analysis of the images of the webcams and the field visits, of the 3 of June in the evening and the 4 in the morning, made it possible to observe the continuation of the activity on the eruptive fissure at the altitude 2,850 meters .

The explosive activity has decreased, and the spattering reaches about ten meters high. The active lava fronts are located between 2,500 and 2,300 meters approximately.

The amplitude of the tremor seems to have stabilized after a decline on May 30 in the morning, and a small rise on June 4.

The INGV used a drone to obtain images of the eruptive site, which will be used for the mapping of new flows, and measurements were made at the thermal camera at the eruptive exit.

 

Source: INGV - Communicato di attivita vulcanica del 04,06,2019 14:16 UTC

Etna 04.05.2019 - use of a drone for casting mapping in Valle del Bove - photo EM. De Boni / INGV

Etna 04.05.2019 - use of a drone for casting mapping in Valle del Bove - photo EM. De Boni / INGV

 Etna - amplitude of tremor on 05.06.2019 / 02:10 - Doc. INGV Catania

Etna - amplitude of tremor on 05.06.2019 / 02:10 - Doc. INGV Catania

Sabancaya's activity in Peru is continuing this week at moderate levels.

Between May 27 and June 2, 2019, 949 earthquakes of volcanic origin were counted, with a major percentage of events related to the movements of magmatic fluids.

An average of 17 low to medium intensity daily explosions are recorded, accompanied by ash plumes up to 3,500 meters above the summit, scattering over a large eastern sector.

Twelve thermal anomalies, between 6 and 35 MW, have been identified by satellite, and the deformation does not show significant anomalies.

The alert level remains in Naranja, with an inaccessible area of ​​12 km radius.

 

Sources: IG Peru / OVI / Ingemmet

Sabancaya - summary of the activity  between 27.05 and 02.06.2019 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

Sabancaya - summary of the activity  between 27.05 and 02.06.2019 - Doc. IG Peru / OVI / Ingemmet

Since the beginning of March, GPS stations and inclinometers located at the top of Kīlauea have recorded a deformation corresponding to a slow accumulation of magma in the shallow part of the magma system at the summit of Kīlauea (1 to 2 km below ground level). However, the gas measurements have not yet indicated a significant decrease in the melt volumes. The HVO continues to closely monitor gas production at the Kīlauea Summit and the East Rift Zone to detect significant changes.

Further east, the GPS stations and the inclinometers continue to display movements consistent with the filling of the deep magma reservoir of the East Rift Zone in the vast area between Pu'u'Ō'ō and Highway 130. This trend has been observed since the end of the eruption of 2018. indicates on the inclinometers that this motion has slowed during the last two weeks. Although the importance of this trend is unclear, the monitoring data do not suggest any imminent change in volcanic risk in this area.

Kilauea - On June 3rd, an HVO field geologist went to the site of Webcam Fissure 8 in the Lower East Rift Zone of Kīlauea Volcano, to change the batteries of the webcam and visually observe the cone and the inside of the fissure 8. No steam or fumes were visible and only a slight smell of sulfur was detected momentarily. - USGS image by C. Parcheta.

Kilauea - On June 3rd, an HVO field geologist went to the site of Webcam Fissure 8 in the Lower East Rift Zone of Kīlauea Volcano, to change the batteries of the webcam and visually observe the cone and the inside of the fissure 8. No steam or fumes were visible and only a slight smell of sulfur was detected momentarily. - USGS image by C. Parcheta.

There are still dangers in the eruption zone of the Lower East Rift Zone and at the summit of Kīlauea. Residents and visitors near cracks, lava flows and the collapse of the summit in 2018 should consider Hawaii County's warnings of civil defense and civil defense. The Hawaii County Civil Defense reported that the lava flows and features created by the 2018 eruption are mainly on private property and that people are encouraged to show respect not to enter or park on private property.

 

The Hawaiian Volcano Observatory continues to monitor seismicity, deformation and gas emissions closely for signs of increased activity in Kīlauea. The HVO provides visual surveillance of the volcano with web cameras and occasional field visits. The HVO will continue to publish a weekly update (every Tuesday) until further notice and will issue additional messages based on changes in activity.

 

The volcanic alert level is for the moment normal (no eruption) and green aviation code

Source: HVO

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog