Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Anak Krakatau - activity from 29.09.2019 / 11h42 - webcam PVMBG

Anak Krakatau - activity from 29.09.2019 / 11h42 - webcam PVMBG

An eruption occurred in Krakatau on 29 September at 11:42 WIB, without observing the height of the ash plume.

This eruption was recorded on a seismogram, with a maximum amplitude of 4 mm and a duration of ± 5 seconds.

The CCTV of Gunung Anak Krakatau crater is clear, on 29 September 2019 at 11:42 WIB; the eruption was observed with a thin column of white-gray ash and a column of ash thickness about 100 meters from the bottom of the crater.

 

Currently, G. Anak Krakatau is at Level II Status (Waspada) with recommendations: people / tourists are not allowed to approach the crater within 2 km of the crater.

The summary of the eruptive episodes (in red on the graph of the PVMBG) shows an almost daily activity

Anak Krakatau - activity table from 16.09 to 29.09.2019 - Doc.PVMBG

 

Source: PVMBG - Magma Indonesia

Ulawun - activity of August 2019 - photo Christopher Lagisa via IICSV Twitter

Ulawun - activity of August 2019 - photo Christopher Lagisa via IICSV Twitter

The Rabaul volcano Observatory reports extremely high RSAM / Real time Seismic Amplitude Measurement values ​​for Ulawun.

VAAC Darwin does not report detection of an eruption on satellite images yet. The aviation code is orange.

The most recent activity report published by the Global Volcanism Program mentions minor steam emissions at the Ulawun summit crater on August 7 and 8, 2019, with seismicity dominated by low-level volcanic tremor.

The stratovolcano Ulawun, symmetrical, basaltic to andesitic, is the highest volcano in the Bismarck arc and one of the most active in Papua New Guinea. The volcano, also known as the Father, rises above the north coast of the island of New Britain by a low saddle located northeast of the Bamus volcano, the Son of the South. The upper 1,000 m are unvegetated. An important E-W escarpment to the south may be the result of a large-scale collapse. The satellite cones occupy the NW and E flanks. A steep-walled valley intersects the north-west side, and a flank lava flow complex is located south of this valley. Historical eruptions date back to the beginning of the 18th century. The eruptions of the twentieth century were slightly explosive until 1967, but after 1970, several larger eruptions produced lava flows and basaltic pyroclastic flows, drastically altering the summit crater.

 

Source: VAAC Darwin & Global Volcanism Program

Popocatépetl - reminder of safety instructions by Edomex

Popocatépetl - reminder of safety instructions by Edomex

A loud explosion took place at the end of the night at Popocatépetl.

No pictures could be taken of this episode, again as part of the Amarillo Fase 2 alert, due to poor weather conditions caused by the tropical depression Narda.

Over the past 24 hours, Cenapred has identified 181 exhalations, accompanied by gas and light amounts of ash, as well as 11 minor explosions. At the seismicity level, 565 minutes of low to medium amplitude tremor were recorded.

The Edomex reminds on this occasion not to climb on the volcano, and to respect the radius of security of 12 km, not to laugh his life, or that of the rescuers.

 

Sources: Cenapred and Edomex

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Anak Krakatau - activité du 29.09.2019 / 11h42 - webcam PVMBG

Anak Krakatau - activité du 29.09.2019 / 11h42 - webcam PVMBG

Une éruption s'est produite au Krakatau ce 29 septembre à 11h42 WIB, sans observation de la hauteur du panache de cendres.

Cette éruption a été enregistrée sur un sismogramme, d'amplitude maximale de 4 mm et d'une durée de ± 5 secondes.

La télévision en circuit fermé du cratère de Gunung Anak Krakatau est nette, le 29 septembre 2019 à 11h42 WIB; l'éruption a été observée avec une mince colonne de cendres blanc-gris et une colonne d'épaisseur de cendres à environ 100 mètres du fond du cratère.

 

Actuellement, G. Anak Krakatau est au Niveau II Statut (Waspada) avec des recommandations: les personnes / touristes ne sont pas autorisés à s'approcher du cratère dans un rayon de 2 km du cratère.

Le récapitulatif des épisodes éruptifs (en rouge sur le graphique du PVMBG) montre une activité quasi journalière

 

Source : PVMBG – Magma Indonesia

Anak Krakatau - tableau d'activité du 16.09 au 29.09.2019 - Doc.PVMBG

Anak Krakatau - tableau d'activité du 16.09 au 29.09.2019 - Doc.PVMBG

Ulawun - activité d'août 2019 - photo  Christopher Lagisa via IICSV Twitter

Ulawun - activité d'août 2019 - photo Christopher Lagisa via IICSV Twitter

Le Rabaul volcano Observatory signale des valeurs de RSAM / Real time Seismic Amplitude Measurement extrêmement élevéespour l'Ulawun. Le VAAC Darwin ne signalepas de détection d'une éruption sur les image satellites pour le moment.

Le code aviation est orange.

Le rapport d'activité le plus récent publié par le Global Volcanism Program mentionne des émissions mineures de vapeur au cratère sommital de l'Ulawun le 7 et 8 août 2019, avec une sismicité dominée par du trémor volcanique de bas niveau.

Le stratovolcan Ulawun, symétrique, basaltique à andésitique, est le plus haut volcan de l'arc de Bismarck et l'un des plus actifs de la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Le volcan, également connu sous le nom de Père, s'élève au-dessus de la côte nord de l'île de Nouvelle-Bretagne par une selle basse située au nord-est du volcan Bamus, le Fils du Sud. Les 1 000 m supérieurs sont non végétalisés. Un escarpement E-W important au sud peut être le résultat d'un effondrement à grande échelle. Les cônes satellites occupent les flancs NO et E. Une vallée aux parois escarpées coupe le côté nord-ouest, et un complexe d'écoulement de lave de flanc se situe au sud de cette vallée. Les éruptions historiques remontent au début du 18ème siècle. Les éruptions du vingtième siècle ont été légèrement explosives jusqu'en 1967, mais après 1970, plusieurs éruptions plus importantes ont produit des coulées de lave et des coulées pyroclastiques basaltiques, modifiant considérablement le cratère du sommet.

 

Source : VAAC Darwin

Popocatépetl - rappel des consignes de sécurité par l'Edomex

Popocatépetl - rappel des consignes de sécurité par l'Edomex

Une forte explosion a eu lieu en fin de nuit au Popocatépetl.

Aucune image n'a pu être prise de cet épisode, toujours dans le cadre de l'alerte Amarillo Fase 2, en raison des mauvaises conditions atmosphériques causées par le dépression tropicale Narda.

Au cours des dernières 24 heures, le Cenapred a identifié 181 exhalations, accompagnées de gaz et légères quantités de cendres, ainsi que 11 explosions mineures. Au niveau sismicité, 565 minutes de trémor de basse à moyenne amplitude ont été enregistrées.

L'Edomex rappelle à cette occasion de ne pas grimper sur le volcan, et de respecter le rayon de sécurité de 12 km, pour ne pas riquer sa vie , ni celle des sauveteurs.

 

Sources : Cenapred et Edomex

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Sheveluch - 23.09.2019 - Photo IVS, KVERT, Weathernews

Sheveluch - 23.09.2019 - Photo IVS, KVERT, Weathernews

The explosive-effusive activity of Sheveluch continues, with this 29th of September a plume of ashes at 3,500-4,000 meters asl. drifting southeast over 100 km.

The aviation code remains orange.

 

Sources: KVERT, Mirova & VAACTokyo

Sheveluch - Volcanic ash advisory of 29.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanic ash advisory of 29.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

In Kilauea, the small lake, which appeared in July in the crater of Halema'uma'u 600 meters below the edge of the crater, continues to grow and deepen.

These 24-25 September, photos show a size close to that of a football field, a length of 110 meters over 50 meters wide.

 Kilauea - crater lake in Halema'uma'u 27.09.2019 - photo K. Mulliken / USGS

 Kilauea - crater lake in Halema'uma'u 27.09.2019 - photo K. Mulliken / USGS

Kilauea - crater lake in Halema'uma'u on 24.09.2019 - picture by M. Patrick / USGS

Kilauea - crater lake in Halema'uma'u on 24.09.2019 - picture by M. Patrick / USGS

Although no eruptions are in progress, areas where the soil temperature is constantly high and where little gas is released are still near the cracks in the rift zone below 2018. These include steam. , very small amounts of hydrogen sulfide and carbon dioxide. These conditions are expected in the long term. Similar conditions followed the 1955 eruption for years, if not decades.

Since the beginning of March 2019, GPS stations and inclinometers at the Kīlauea summit have recorded a deformation corresponding to a slow accumulation of magma in the shallow part of the Kīlauea summit magma system (1 to 2 km below ground level). ). However, gas measurements still need to indicate a significant decrease in magma. The HVO continues to carefully monitor all data flows at the Kīlauea Summit to detect significant changes.

Since the beginning of March 2019, GPS stations and inclinometers at the Kīlauea summit have recorded a deformation corresponding to a slow accumulation of magma in the shallow part of the magma system of the Kīlauea summit (1 to 2 km or about 1 mile under the ground level). However, gas measurements still need to indicate a significant decrease in magma. The HVO continues to carefully monitor all data flows at the Kīlauea Summit to detect significant changes.

Further east, the GPS stations and inclinometers continue to display movements consistent with the slow filling of the East Rift Zone magma reservoir in the vast area between Pu'u'Ō'ō and Highway 130. suggest no imminent change in volcanic risk in this region. In addition to the movement along the eastern rift zone, Kīlauea's southern flank continues to move offshore after the M6.9 earthquake on May 4, 2018 near Kalapana. The HVO continues to carefully monitor all data flows along the Kīlauea East Rift Zone and south flank to detect significant changes. after the earthquake M6.9 of May 4, 2018 near Kalapana. The HVO continues to carefully monitor all data flows along the Kīlauea East Rift Zone and south flank to detect significant changes.

 

Source: HVO

Shishaldin - photo David Fee / AVO / 23.07.2019 - 15h16

Shishaldin - photo David Fee / AVO / 23.07.2019 - 15h16

The AVO reduced the alert level of Shishaldin in the eastern part of the Aleutian Islands to advisory and the aviation code to yellow on 26th September following the drop in seismicity and temperature that suggest a withdrawal of the magma.

A collapse of the crater floor may have occurred around September 19, according to Tiltmeter data.

 

Source: AVO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sheveluch - 23.09.2019  - photo IVS, KVERT, Weathernews

Sheveluch - 23.09.2019 - photo IVS, KVERT, Weathernews

L'activité explosive-effusive du Sheveluch se poursuit, avec ce 29 septembre un panache de cendres à 3.500-4.000 mètres asl. dérivant vers le sud-est sur 100 km.

Le code aviation reste à l'orange.

 

Sources : KVERT, Mirova & VAACTokyo

Sheveluch  - Volcanic ash advisory du 29.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanic ash advisory du 29.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Au Kilauea, le petit lac, apparu en juillet dans le cratère de l'Halema'uma'u à 600 mètres sous le bord du cratère, continue de grandir et de s'approfondir .

Ces 24-25 septembre, des photos montrent une taille avoisinant celle d'un terrain de football, soit une longueur de 110 mètres sur plus de 50 mètres de large.

 Kilauea - lac de cratère Halema'uma'u le 27.09.2019 - photo K. Mulliken / USGS

Kilauea - lac de cratère Halema'uma'u le 27.09.2019 - photo K. Mulliken / USGS

 Kilauea - lac de cratère Halema'uma'u le 24.09.2019 - photo2019.09.24 Halema pond - USGS photo by M. Patrick / USGS

Kilauea - lac de cratère Halema'uma'u le 24.09.2019 - photo2019.09.24 Halema pond - USGS photo by M. Patrick / USGS

Bien qu'aucune éruption ne soit en cours, des zones où la température du sol est constamment élevée et où des gaz sont peu relargués se trouvent toujours à proximité des fissures de la zone de rift est inférieure à 2018. Ceux-ci comprennent la vapeur , de très petites quantités d'hydrogène sulfuré et le dioxyde de carbone. Ces conditions sont attendue sur le long terme. Des conditions similaires ont suivi l’éruption de 1955 pendant des années, voire des décennies.

Depuis début mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres situés au sommet de Kīlauea ont enregistré une déformation correspondant à une lente accumulation de magma dans la partie peu profonde du système de magma du sommet de Kīlauea (1 à 2 km sous le niveau du sol). Cependant, les mesures de gaz doivent encore indiquer une diminution significative du magma. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données lors du sommet de Kīlauea afin de détecter des modifications importantes.

Bien que les éruptions ne soient pas encore en cours, des zones où la température du sol est constamment élevée et où des gaz sont peu dégagés se trouvent toujours à proximité des fissures de la zone de rift est inférieure à 2018. Ceux-ci comprennent la vapeur (eau), de très petites quantités d'hydrogène sulfuré et le dioxyde de carbone. Ces conditions devraient être à long terme. Des conditions similaires ont suivi l’éruption de 1955 pendant des années, voire des décennies.

 

Depuis début mars 2019, les stations GPS et les inclinomètres situés au sommet de Kīlauea ont enregistré une déformation correspondant à une lente accumulation de magma dans la partie peu profonde du système de magma du sommet de Kīlauea (1 à 2 km ou environ 1 mile sous le niveau du sol). Cependant, les mesures de gaz doivent encore indiquer une diminution significative du magma. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données lors du sommet de Kīlauea afin de détecter des modifications importantes.

Plus à l'est, les stations GPS et les inclinomètres continuent d'afficher des mouvements compatibles avec le remplissage lent du réservoir magmatique de la zone de Rift Est dans la vaste région située entre Puʻu ʻŌʻō et la route 130. Les données de surveillance ne suggèrent aucun changement imminent du risque volcanique dans cette région. En plus du mouvement le long de la zone de rift est, le flanc sud de Kīlauea continue de se déplacer vers le large après le séisme M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données le long de la zone de Kīlauea East Rift et du flanc sud afin de détecter des modifications importantes. après le séisme M6.9 du 4 mai 2018 près de Kalapana. Le HVO continue de surveiller attentivement tous les flux de données le long de la zone de Kīlauea East Rift et du flanc sud afin de détecter des modifications importantes.

 

Source : HVO

 Shishaldin - photo David Fee  / AVO / 23.07.2019 - 15h16

Shishaldin - photo David Fee / AVO / 23.07.2019 - 15h16

L'AVO a diminué le niveau d'alerte du Shishaldin, dans l'est de la'rc des Aléoutiennes, à advisory, et le code aviation à yellow le 26 septembre, suite à la baisse de sa sismicité et de la température qui suggèrent un retrait du magma .

Un effondrement du plancher du cratère pourrait avoir eu lieu aux environs du 19 septembre, selon les données du Tiltmètre.

 

Source : AVO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Popocatépetl - activity observed during the reconnaissance flight on 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - activity observed during the reconnaissance flight on 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - small dome observed in the internal crater, during the reconnaissance flight on 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - small dome observed in the internal crater, during the reconnaissance flight on 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

An overflight of Popocatépetl on September 27th by the teams of Cenapred and UNAM, with the support of the National Guard, revealed the presence of a small dome, 30 meters in diameter in the internal crater, which keeps its measurements of 350 meters in diameter for a depth of 150 meters.


During the past 24 hours, the activity consist into 224 exhalations, accompanied by gas and light amounts of ash, as well as six minor explosions and a moderate one. The seismicity is marked by 486 minutes of low to medium amplitude tremor, in addition to emission tremor episodes.

Source: Cenapred

Anak Krakatau -27.09.2019 / 15h22 - PVMBG webcam via Volcao YT

Anak Krakatau -27.09.2019 / 15h22 - PVMBG webcam via Volcao YT

Anak Krakatau, still on alert level 2 / waspada, remains unstable.

The PVMBG informs for September 26, of 4 earthquakes of eruption, and for September 27, 2 earthquakes of eruption, and one seism of breath. The tremor is continuous with dominant amplitude at 1 mm. A gray-white plume is observed on the webcam about 200 meters above the crater.
The last VONA date of September 27 at 8:20 WIB, following an eruption that left a seismographic footprint of 20 seconds.


Source: PVMBG

Poas - degassing loaded with aerosols from 27.09.2019, respectively at 6:38 am and 8:56 am -webcam Ovsicori
Poas - degassing loaded with aerosols from 27.09.2019, respectively at 6:38 am and 8:56 am -webcam Ovsicori

Poas - degassing loaded with aerosols from 27.09.2019, respectively at 6:38 am and 8:56 am -webcam Ovsicori

In Poas, the Ovsicori does not mention an eruption for September 27, with activity level slightly down.
A plume rich in water vapor, gas and aerosols is observed 1,000 meters above the crater. The NASA Satellite AURA detects a plume of sulfur dioxide between 16 and 26 September dispersing to the northwest northwest.
A sulphurous smell is perceptible by the inhabitants of Alajuela, Heredia, San José, and Cartago. Fog and rain, hyperacids, saline and viscous, generate a rapid and extreme corrosion at the top of Poás (see article of 25.09). The hyperacid rains were measured at the home of PNVP staff (pH = 3.31) on Monday, September 23rd. The water of Laguna Botos is also very acidic, pH = 3.60.

Source: Ovsicori
 

Cerro Negro (background on the right) taken from North-North-East overlooking the slippery scar (black arrow) - photo P. Ramón, IGEPN - 01.08.2019.

Cerro Negro (background on the right) taken from North-North-East overlooking the slippery scar (black arrow) - photo P. Ramón, IGEPN - 01.08.2019.

In Ecuador, the IG mentions this 27th September a 4.2 MW earthquake in the area of ​​the Cerro Negro Volcano; it was followed by 170 earthquakes in the area, in relation to pressures within the volcanic complex and located on the southwest flank of Cerro Negro volcano at depths less than 7 km below sea level and with a magnitude of 0.8 to 4.0 MLv.


Source: IGEPN

Cerro Negro - localization of epicentres of earthquakes of 27.09.2019 - Doc. IGEPN

Cerro Negro - localization of epicentres of earthquakes of 27.09.2019 - Doc. IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Popocatépetl - activité observée lors du survol de reconnaissance du 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - activité observée lors du survol de reconnaissance du 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - peti dôme observé dans le cratère interne, lors du survol de reconnaissance du 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Popocatépetl - peti dôme observé dans le cratère interne, lors du survol de reconnaissance du 27.09.2019 - Photo Cenapred / CNPC / Seguridad

Un survol du Popocatépetl ce 27 septembre par les équipes du Cenapred et de l'UNAM, avec l'appui de la Guarde Nationale, a permis de constater la présence d'un petit dôme de 30 mètres de diamètre dans le cratère interne qui conserve ses mensurations de 350 mètres de diamètre pour une profondeur de 150 mètres.


Au cours des dernières 24 heures, l'activité s'est déclinée en 224 exhalations, accompagnées de gaz et de quantités légères de cendres, ainsi qu'en six explosions mineures et une modérée. La sismicité est marquée par 486 minutes de trémor d'amplitude basse à moyenne, en plus des épisodes de trémor d'émissions.

Source : Cenapred

Anak Krakatau -27.09.2019 / 15h22 - Webcam PVMBG via Volcao YT

Anak Krakatau -27.09.2019 / 15h22 - Webcam PVMBG via Volcao YT

L'Anak Krakatau, toujours en alerte niveau 2 / waspada, demeure instable.

Le  PVMBG renseigne pour le 26 septembre, 4 séismes d'éruption, et pour le 27 septembre, 2 séismes d'éruption, et un séisme de souffle. Le trémor est continu d'amplitude dominante à 1 mm. Un panache gris-blanc est observé sur la webcam à environ 200 mètres au dessus du cratère.
Le dernier VONA date du 27 septembre à 8h20 WIB, suite à une éruption qui a laissé une empreinte sismographique de 20 secondes.


Source : PVMBG

Poas - dégazage chargé en aérosols du 27.09.2019, respectivement à 6h38 et 8h56 -webcam Ovsicori
Poas - dégazage chargé en aérosols du 27.09.2019, respectivement à 6h38 et 8h56 -webcam Ovsicori

Poas - dégazage chargé en aérosols du 27.09.2019, respectivement à 6h38 et 8h56 -webcam Ovsicori

Au Poas, l'Ovsicori ne mentionne pas d'éruption pour le 27 septembre, avec une activité en légère baisse.


Un panache riche en vapeur d'eau, gaz et aérosols est observé à 1.000 mètres au dessus du cratère. Le Satellite AURA de la Nasa a détédté un panache  de dioxyde de soufre entre le 16 et le 26 septembre se dispersant vers l'ouest nord-ouest.
Une odeur soufrée est perceptible par les habitants de Alajuela, Heredia, San José, et Cartago. Le brouillard et la pluie, hyperacides, salins et visqueux, génèrent une corrosion rapide et extrême au sommet de Poás (voir article du 25.09). Les pluies hyperacides ont été mesurées à la maison du personnel du PNVP (pH = 3,31) le lundi 23 septembre. L’eau de la Laguna Botos est également très acide, pH = 3,60. 

Source : Ovsicori

Cerro Negro (arrière-plan à droite) pris du nord-nord-est surplombant la cicatrice glissante (flèche noire)  - photo P. Ramón, IGEPN - 01.08.2019.

Cerro Negro (arrière-plan à droite) pris du nord-nord-est surplombant la cicatrice glissante (flèche noire) - photo P. Ramón, IGEPN - 01.08.2019.

En Equateur, l'IG mentionne ce 27 septembre un séisme de 4,2 Mw dans le secteur du Volcan Cerro Negro; il a été suivi de 170 séismes dans la zone, en relation avec les pressions à l'intérieur du complexe volcanique et situés sur la flanc sud-ouest du volcan Cerro Negro à des profondeurs inférieures à 7 km sous le niveau de la mer et avec une magnitude de 0,8 à 4,0 MLv.


Source : IGEPN

Cerro Negro - localisation des épicentres des séismes du 27.09.2019 - Doc. IGEPN

Cerro Negro - localisation des épicentres des séismes du 27.09.2019 - Doc. IGEPN

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Art on the way of fire

On February 18, 1963, residents near Agung heard loud explosions and saw clouds above the crater of the volcano. On 24 February, lava flows are issued on the northern slope and reach seven kilometers in the next 20 days. On March 17, the volcano produced explosions (of volcanic explosive index 5) by sending debris between eight and ten kilometers in the air. Pyroclastic flows devastate many villages, killing about 1,500 people. Lahars, produced by heavy rainfall, kill an additional 200 people. A second explosion, May 16, generates new pyroclastic flows that kill another 200 inhabitants. Lava flows pass a few dozen meters from the temple of Besakih. The rescue of the temple is considered by the Balinese people as miraculous and as a signal of the gods who wanted to show their power, but without destroying the monument that the Balinese faithful had erected.

Agung 1963 - Procession of welcome and offerings of the Balinese - painting by Elang Erlangga 2019 - one click to enlarge.

Agung 1963 - Procession of welcome and offerings of the Balinese - painting by Elang Erlangga 2019 - one click to enlarge.

This painting was made by Elang Erlangga in 2019 to commemorate these historic events that occurred on the island of Bali in 1963. Specifically for this painting, acrylic paint was mixed with volcanic ash obtained by crushing bombs crust Agung's 1963 Eruption Bread until a smooth paste is produced.

As he tells it:
" The eruption of Mount Agung, which lasted nearly a month, peaked, with the first eruption of this climax beginning around 4 am and continuing continuously until about midday. The eruption produced a plume of ash nearly 23 km high, covered with lightning.
Thick clouds cover the east and southeast of the mountain. The wind blows from the southeast, carrying volcanic ash to the west and northwest. The ashes were also transported to Jakarta and Bandung, about 1,000 km away. My grandfather who was in Jakarta at that time found a layer of white dust covering the leaves and the car the next day. Pyroclastic flows have crossed the river valleys of the south and north slopes at an average speed of 60 km / h. That morning, at sunrise, the villages of Sorgre, Badeg, Sebudi, Lebih, Pura, Yeha, in the Strait, were covered by the burning clouds, killing about 1,000 people.
Around 18:30 that morning, the "rolling smoke" was approaching. The tip of the hot cloud made a slow, hissing sound, while pushing the debris out of the house and burning logs. The smell of sulfur was very strong. It was at this moment that the sound of gamelan Baleganjur was heard. The village chief, the elders, followed by a number of inhabitants seen carrying offerings, will form a welcome procession. Without hesitation, they prayed in front of the burning clouds, convinced that Ida Bathara, resident at Giri Tohlangkir, then went to welcome the inhabitants. It is this conviction that made the welcome procession take place in several villages and caused casualties in villages closer to the crater. According to the testimony of Anna Mathews in her book "The Night of Purnama" of 1965, while the host procession was held, the flow stopped in front of them. The southeast wind also flushes smoke from the village. All the inhabitants of Iseh have survived.
"

Agung - plume of the eruption in May 1963 - photo D.Mathews

Agung - plume of the eruption in May 1963 - photo D.Mathews

Eruption of Agung in 1963 - destruction in a village surrounding the volcano - photo 26.03.1963 AP

Eruption of Agung in 1963 - destruction in a village surrounding the volcano - photo 26.03.1963 AP

Following this deadly eruption of 1963, the Agung erupted again in 2017-2019 after a 54-year rest period.

Source: Elang Erlangga and archive footage

Agung - Galungan - the fervor of the Balinese against the unpredictable volcano - photo Sutopo Purwo Nugroho / BNPB 02.11.2017

Agung - Galungan - the fervor of the Balinese against the unpredictable volcano - photo Sutopo Purwo Nugroho / BNPB 02.11.2017

Agung - eruption with a double plume 26.11.2017 - Doc.Reuters

Agung - eruption with a double plume 26.11.2017 - Doc.Reuters

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Le 18 février 1963, les habitants proches de l'Agung entendent de fortes explosions et aperçoivent des nuées au-dessus du cratère du volcan. Le 24 février, des coulées de lave sont émises sur le versant septentrional et atteignent sept kilomètres de long dans les 20 jours suivants. Le 17 mars, le volcan produit des explosions ( d'indice d'explosivité volcanique 5) en envoyant des débris entre huit et dix kilomètres dans les airs. Des nuées ardentes dévastent de nombreux villages, tuant environ 1 500 personnes. Des lahars, produits par les importantes précipitations, tuent 200 personnes supplémentaires. Une deuxième explosion, le 16 mai, engendre de nouvelles coulées pyroclastiques qui tuent encore 200 habitants. Des coulées de lave passent à quelques dizaines de mètres du temple de Besakih. Le sauvetage du temple est considéré par le peuple balinais comme miraculeux et comme étant un signal des dieux qui voulaient montrer leur pouvoir, mais sans détruire le monument que les fidèles balinais avaient érigé.

" Agung 1963 " - Procession d'acceuil des Balinais - Peinture d'Elang Erlangga 2019

" Agung 1963 " - Procession d'acceuil des Balinais - Peinture d'Elang Erlangga 2019

Cette peinture a été réalisée par Elang Erlangga en 2019 pour commémorer ces événements historiques survenus sur l'île de Bali en 1963.  Spécifiquement pour cette peinture, de la peinture acrylique a été mélangée à de la cendre volcanique obtenue en écrasant des bombes en croûte du pain de l'éruption de 1963 de l'Agung jusqu'à l'obtention d'une pâte lisse.

 

Comme il le raconte : 
" L'éruption du mont Agung, qui a duré près d'un mois, a connu son apogée. La première éruption de ce paroxysme a commencé vers 4 heures du matin et s'est poursuivie de manière continue, environ jusqu'à midi. L'éruption a produit un panache de cendres de près de 23 km de haut, parcouru d'éclairs. 
Des nuages ​​épais recouvrent l'est et le sud-est de la montagne. Le vent souffle du sud-est, transportant des cendres volcaniques à l'ouest et au nord-ouest. Les cendres ont également été transportées à Jakarta et à Bandung, à environ 1 000 km. Mon grand-père qui était à Jakarta à ce moment-là a trouvé une couche de poussière blanche recouvrant les feuilles et la voiture le lendemain. Des coulées pyroclastiques ont traversé les vallées fluviales des pentes sud et nord à une vitesse moyenne de 60 km / heure. Ce matin-là, au lever du soleil, les villages de Sorgre, Badeg, Sebudi, Lebih, Pura, Yeha, dans le détroit, ont été recouverts par les nuages ​​brûlants, tuant environ 1 000 personnes.
Vers 18h30, ce matin-là, la "fumée roulante" approchait. La pointe du nuage chaud faisait un bruit sifflant et lent, tout en poussant les débris de la maison et en brûlant des bûches. L'odeur de soufre était très forte. C'est à ce moment que le son du gamelan Baleganjur se fit entendre. Le chef de village, les anciens, suivis par un certain nombre d'habitants vus portant des offrandes, formerontune procession de bienvenue. Sans hésiter, ils prièrent devant les nuages ​​brûlants, convaincus qu'Ida Bathara, résidant à Giri Tohlangkir, se rendait alors pour accueillir les habitants. C’est cette conviction qui a fait que la procession de bienvenue a eu lieu dans plusieurs villages et a fait des victimes dans des villages plus proches du cratère. Selon le témoignage d'Anna Mathews dans son livre "The Night of Purnama" de 1965, pendant que la procession d'accueil se tenait, le flot s'est arrêté devant eux. Le vent du sud-est chasse également la fumée du village. Tous les habitants d'Iseh ont survécu
."

Agung - panache de l'éruption len mai 1963 -  photo D.Mathews

Agung - panache de l'éruption len mai 1963 - photo D.Mathews

Eruption de l'Agung en 1963 - destruction dans un village evironnant le volcan - photo 26.03.1963 AP

Eruption de l'Agung en 1963 - destruction dans un village evironnant le volcan - photo 26.03.1963 AP

Suivant cette éruption mortelle de 1963, l'Agung est entré de nouveau en éruption en 2017-2019, après une période de repos de 54 ans.

Sources : Elang Erlangga et images archives.

 Agung - Galungan - la ferveur des Balinais face à l'imprévisible volcan - photo Sutopo Purwo Nugroho / BNPB 02.11.2017

Agung - Galungan - la ferveur des Balinais face à l'imprévisible volcan - photo Sutopo Purwo Nugroho / BNPB 02.11.2017

Agung - éruption avec double panache le 26.11.2017  - Doc.Reuters

Agung - éruption avec double panache le 26.11.2017 - Doc.Reuters

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Sheveluch - plume of ashes - archive footage Volkstat 2018

Sheveluch - plume of ashes - archive footage Volkstat 2018

Explosions generated an ash plume up to 7,000 meters asl. at Sheveluch on the morning of 27 September, which extended to the east of the volcano over more 30 km; ash emissions continue.

Moving the ashes to Alaska caused VAAC Tokyo's ash cloud monitoring to be transferred to VAAC Anchorage.

The aviation code is orange.

Source: KVERT

Sheveluch - Volcanis ash advisory 27.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanis ash advisory 27.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

The INGV communicates that from 5:00 GMT an emission of ash is observable at the crater northeast of Etna. It is probably due to collapse phenomena and has rapidly diminished. The ashes disperse to a south sector.

This activity follows that of last week, characterized by explosive strombolian and effusive intracrateric activity at the crater of Voragine, coupled with sporadic ash emissions at the NEC; the other craters pursue an "ordinary" degassing.

ESA's Sentinel satellites analyzed sulfur dioxide emissions and thermal anomalies over the same period.

 

Sources: INGV & Sentinel via Copernicus.
 

Etna - ash emission by the NEC on 27.09.2019  - webcam INGV Catania

Etna - ash emission by the NEC on 27.09.2019 - webcam INGV Catania

Etna - SO2 plume, thanks to a combination of Sentnel 3 and Sentinel 5P images / 25.09.2019 - Doc. Copernicus

Etna - SO2 plume, thanks to a combination of Sentnel 3 and Sentinel 5P images / 25.09.2019 - Doc. Copernicus

Etna - thermal anomalies in this image Sentinel2 of 25.09.2019 - Doc. Copernicus - a click to enlarge

Etna - thermal anomalies in this image Sentinel2 of 25.09.2019 - Doc. Copernicus - a click to enlarge

Five years after the deadly groundwater eruption that marked Mt. Ontake on the Japanese island of Honshu, it is unfortunate that half of the municipalities near this active volcano still do not have a disaster plan.

An official ceremony pays tribute to the 58 dead and 5 missing from the eruption, while authorities have partially lifted the ban on access to the summit earlier this year, and allow climbs from July to mid-October. They focus on quick evacuation measures in the event of an eruption ... a good information of the climbers is essential, because many do not know that they climb a volcano, with all the dangers inherent to the sudden eruptions, without precursory signs.

Source: local media

 Ontake - plumes of ash from the deadly water eruption of 27.09.2014 - photo archives Kyodo news

 Ontake - plumes of ash from the deadly water eruption of 27.09.2014 - photo archives Kyodo news

The top of Ontake covered with ash from the eruption - photo 09.02014 Kyodo, Reuters

The top of Ontake covered with ash from the eruption - photo 09.02014 Kyodo, Reuters

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sheveluch - panache de cendres - images d'archives Volkstat 2018

Sheveluch - panache de cendres - images d'archives Volkstat 2018

Des explosions ont généré un panache de cendres haut de 7.000 mètres asl. au Sheveluch ce 27 septembre au matin, qui s'est étendu vers l'est du volcan sur 30 km ; les émissions de cendres se poursuivent.

Le déplacement des cendres en direction de l'Alaska a fait transférer la surveillance du nuage de cendres du VAAC Tokyo au VAAC Anchorage.

Le code aviation est orange.

Source : KVERT

Sheveluch - Volcanis ash advisory pour le 27.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Sheveluch - Volcanis ash advisory pour le 27.09.2019 - Doc. VAAC Tokyo

L'INGV communique qu'à partir de 5h GMT une émission de cendres est observable au cratère nord-est de l'Etna. Les cendres se dispersent vers un secteur sud. Elle est probablement due à des phénomènes d'effondrement et s'est rapidement atténuée. 

Cette activité fait suite à celle de la semaine dernière, caractérisée par une activité explosive strombolienne et effusive intracratérique au cratère de la Voragine, couplée à des émissions de cendres sporadiques au NEC ; les autres cratères poursuivent un dégazage «  ordinaire ».

Les satellites Sentinel de l'ESA ont analysé les émissions de dioxyde de soufre et les anomalies thermiques au cours de la même période.

 

Sources : INGV & Sentinel via Copernicus.

Etna - émission de cendres par le NEC - webcam INGV Catania

Etna - émission de cendres par le NEC - webcam INGV Catania

Etna - panache de SO2 , grâce à une combinaison d'images Sentnel 3 et Sentinel 5P - Doc. Copernicus

Etna - panache de SO2 , grâce à une combinaison d'images Sentnel 3 et Sentinel 5P - Doc. Copernicus

Etna - anomalies thermique sur cette image Sentinel2 du 25.09.2019 - Doc. Copernicus - un clic pour agrandir

Etna - anomalies thermique sur cette image Sentinel2 du 25.09.2019 - Doc. Copernicus - un clic pour agrandir

Cinq ans après l'éruption phréatique mortalle qui a marqué le Mt. Ontake sur l'île Japonaise d'Honshu, on déplore que la moitié des municipalités proche de ce volcan actif ne possède toujours pas de plan d'évacuation en cas de catastrophe.

Une cérémonie officielle rend hommage aux 58 morts et aux 5 disparus de l'éruption, tandis que les autorités ont levé partiellement las interdictions d'accès au sommet en début d'année, et autorisent les ascensions de juillet à mi-octobre. Elles se concentrent sur les mesures d'évacuation rapide en cas d'éruption ... une bone information des grimpeurs est indispensable, car beaucoup ignorent qu'ils escaladent un volcan, avec tous les dangers inhérents aux éruptions soudaines, sans signes précurseurs.

Source : médias locaux

 Ontake - panaches de cendres de l'éruption phréatique mortelle du 27.09.2014 - photo archives Kyodo news

Ontake - panaches de cendres de l'éruption phréatique mortelle du 27.09.2014 - photo archives Kyodo news

Le sommet de l'Ontake recouvert des cendres de l'éruption - photo 09.02014 Kyodo, Reuters

Le sommet de l'Ontake recouvert des cendres de l'éruption - photo 09.02014 Kyodo, Reuters

Lire la suite

1 2 3 4 5 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog