Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Nevados of Chillan - explosion of 30.10.2019 / 9h59 - photo Sernageomin

Nevados of Chillan - explosion of 30.10.2019 / 9h59 - photo Sernageomin

At the Nevados de Chillan complex, the Sernageomin recorded some explosions during the day of October 31, 2019. They were not very energetic and were accompanied by plume at about 1,000 meters, loaded with ashes.

The Naranja alert level is maintained. The most likely scenario is a continuation of minor explosive activity, but larger explosive events are not excluded. The potential impact zone of this activity could reach 5 km to the northeast and 3 km to the southwest, and possibly extended in the valleys to the north and northeast of the active crater. During its development, this process could generate a major eruptive event without showing clear precursor signals, whose most destructive products (pyroclastic flows) could circulate at high speed, requiring a rapid reaction of the inhabitants of the exposed areas.

 

Source: Sernageomin

Nevados de Chillan - explosions and plumes of 30.10.2019 respectively at 15:43 webcam portezuelo and at 17:13 webcam Andarivel - Doc. SERNAGEOMIN
Nevados de Chillan - explosions and plumes of 30.10.2019 respectively at 15:43 webcam portezuelo and at 17:13 webcam Andarivel - Doc. SERNAGEOMIN

Nevados de Chillan - explosions and plumes of 30.10.2019 respectively at 15:43 webcam portezuelo and at 17:13 webcam Andarivel - Doc. SERNAGEOMIN

A notice of ash dispersions due to explosions at Sabancaya, accompanied by ash emissions, was issued by I.G. Peru especially for Huambo, Lluta and nearby districts.

The latest weekly IGP report reports an average of 48 minor explosions per day, and ash plumes that reach 8,500 meters above sea level. The seismicity is marked by 2043 volcano-tectonic earthquakes during the week of 21 to 27 October.

The alert level remains Orange and the population is asked to stay outside a radius of 12 km.

 

Sources: I.G. Peru & OVI Ingemmet

Sabancaya - development of the plume of ashes on 30.10.2019 at 13:37 and 13:34 Sabancaya - photos IGP 
Sabancaya - development of the plume of ashes on 30.10.2019 at 13:37 and 13:34 Sabancaya - photos IGP 

Sabancaya - development of the plume of ashes on 30.10.2019 at 13:37 and 13:34 Sabancaya - photos IGP 

At Sakurajima, explosive activity continues.

For the day yesterday, I found two explosive plumes: at 15:27 on October 30, with a plume at 2,800 meters above the crater. The volcanic ash is carried by the crater eastwards (direction Kokuya City Teruhita), and in the cities of Kagoshima (Sakurajima) and Tarumi at 21:00 on the 30th.

Another explosion, at 22:03, was accompanied by a plume at 1,400 meters above the summit, with scattering of ashes to the east.

 

Sources: JMA & か ご し ま 一 報 @mykagoshima

Sakurajima - webcam images of the activity and notice of dispersion of ashes for 29 & 30.10.2019
Sakurajima - webcam images of the activity and notice of dispersion of ashes for 29 & 30.10.2019
Sakurajima - webcam images of the activity and notice of dispersion of ashes for 29 & 30.10.2019

Sakurajima - webcam images of the activity and notice of dispersion of ashes for 29 & 30.10.2019

At Dukono, in the Maluku archipelago, ash emissions are visible on the satellite images and those of the webcam on October 30th.

VAAC Darwin issued an ash dispersion advisory and an orange aviation code.

 

Source: PVMBG & VAAC Darwin

Dukono - ash emission on 30.10.2019 / 08:11 WIT - webcam PVMBG

Dukono - ash emission on 30.10.2019 / 08:11 WIT - webcam PVMBG

Dukono - volcanic ash advisory for 31.10.2019 - Doc. VAAC Darwin

Dukono - volcanic ash advisory for 31.10.2019 - Doc. VAAC Darwin

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevados de Chillan - explosion du 30.10.2019 / 9h59 - photo Sernageomin

Nevados de Chillan - explosion du 30.10.2019 / 9h59 - photo Sernageomin

Au complexe Nevados de Chillan, le Sernageomin a enregistré quelques explosions en journée du 31 octobre 2019. Elles ont été peu énergétiques et se sont accompagnées de panache à environ 1.000 mètres, chargés en cendres.

Le niveau d'alerte Naranja est maintenu.Le scénario le plus probable est une poursuite de l'activité explosive mineure, mais des événements explosifs de plus grande ampleur n'est pas exclue. La zone d’impact potentielle de cette activité pourrait atteindre 5 km au nord-est et 3 km au sud-ouest, et éventuellement prolongée dans les vallées au nord et au nord-est du cratère actif. Au cours de son développement, ce processus pourrait générer un événement éruptif majeur sans montrer de signaux précurseurs clairs, dont les produits les plus destructeurs (flux pyroclastiques) pourraient circuler à grande vitesse, nécessitant une réaction rapide des habitants des zones exposées.

 

Source : Sernageomin

Nevados de Chillan - explosions et panaches du 30.10.2019 respectivement à 15h43 webcam portezuelo et à 17h13 webcam Andarivel - Doc. Sernageomin
Nevados de Chillan - explosions et panaches du 30.10.2019 respectivement à 15h43 webcam portezuelo et à 17h13 webcam Andarivel - Doc. Sernageomin

Nevados de Chillan - explosions et panaches du 30.10.2019 respectivement à 15h43 webcam portezuelo et à 17h13 webcam Andarivel - Doc. Sernageomin

Un avis de dispersions de cendres dues à des explosions au Sabancaya, accompagnées d'émissions de cendres, a été émis par l'I.G. Peru spécialement pour les districts de Huambo, Lluta et proches.

Le dernier rapport hebdomadaire de l'IGP rapporte une moyenne de 48 explosions mineures par jour, et des panaches de cendres qui atteignent 8.500 mètres d'altitude. La sismicité est marquée par 2043 séismes volcano-tectoniques sur la semaine de 21 au 27 octobre.

Le niveau d’alerte reste Orange et il est demandé à la population de rester en dehors d’un rayon de 12 km.

 

Sources : I.G. Peru & OVI Ingemmet

Sabancaya - développement du panache de cendres le 30.10.2019 à 13h37 et 13h34 Sabancaya  - photos  IGP"
Sabancaya - développement du panache de cendres le 30.10.2019 à 13h37 et 13h34 Sabancaya  - photos  IGP"

Sabancaya - développement du panache de cendres le 30.10.2019 à 13h37 et 13h34 Sabancaya - photos IGP"

Au Sakurajima, l'activité explosive continue.

Pour la journée d'hier, j'ai relevé deux panaches explosifs : à 15h27 le 30 octobre, avec un panache à 2.800 mètres au dessus du cratère. Les cendres volcaniques sont emportées par le cratère en direction est (direction Kokuya City Teruhita), et dans les villes de Kagoshima (Sakurajima) et de Tarumi à 21h00 le 30.

Une autre explosion, à 22h03, s'est accompagnée d'un panache à 1.400 mètres au dessus du sommet, avec dispersion des cendres vers l'est.

 

Sources : JMA & かごしま一報 @mykagoshima

Sakurajima - images webcam de l'activité et avis de dispersion des cendres pour le 30.10.2019  - un clic pour agrandir les vignettes
Sakurajima - images webcam de l'activité et avis de dispersion des cendres pour le 30.10.2019  - un clic pour agrandir les vignettesSakurajima - images webcam de l'activité et avis de dispersion des cendres pour le 30.10.2019  - un clic pour agrandir les vignettes

Sakurajima - images webcam de l'activité et avis de dispersion des cendres pour le 30.10.2019 - un clic pour agrandir les vignettes

Au Dukono, dans l'archipel des Moluques, les émissions de cendres sont visibles sur les images satellites et sur celles de la webcam ce 30 octobre.

Le VAAC Darwin a émis un avis de dispersion de cendres et un code aviation orange.

 

Source : PVMBG & VAAC Darwin

Dukono - émission de cendres le 30.10.2019 / 08h11 WIT - webcam PVMBG

Dukono - émission de cendres le 30.10.2019 / 08h11 WIT - webcam PVMBG

Dukono - volcanic ash advisory pour le 31.10.2019 - Doc. VAAC Darwin

Dukono - volcanic ash advisory pour le 31.10.2019 - Doc. VAAC Darwin

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Some "sweet" news from  the volcano planet:

 

At Mauna Loa, on Big Island, no eruptions, and deformation and seismicity ratios without big changes.

In more detail, small earthquakes of M <2.0 are recorded at shallow depth, less than 5 km below the summit. Inflation, measured by GPS and InSar, is related to a magmatic contribution in the superficial storage system.

The alert level remains at Advisory and the aviation code at Yellow.

 

Source: HVO

Mauna Loa - Summit caldera, Moku'āweoweo, intersected by a crack formed by the eruption of 1984, and the pit crater Lua Poholo, bottom left - Civil Air Patrol photo of October 20, 2019

Mauna Loa - Summit caldera, Moku'āweoweo, intersected by a crack formed by the eruption of 1984, and the pit crater Lua Poholo, bottom left - Civil Air Patrol photo of October 20, 2019

Mauna Loa - The true summit of the volcano-bouckier is located just to the right of the center of the photo. The cones formed during the eruptions of 1940 (right) and 1949 (left) are visible in the background on the left. - Civil Air Patrol photo of October 20, 2019

Mauna Loa - The true summit of the volcano-bouckier is located just to the right of the center of the photo. The cones formed during the eruptions of 1940 (right) and 1949 (left) are visible in the background on the left. - Civil Air Patrol photo of October 20, 2019

Geologists from the Comision Nacional de Emergencias paid a visit to the Poas National Park / Costa Rica. It aims to update maps of volcanic hazards: pyroclastic flows, lahars, ashes, ballistic impacts and acid rain.

The frequent eruptions during the last year, and the high gas emissions in the absence of a buffer role played by the often dry crater lake, are the cause of acid rain that has affected various areas of the massif, identified by aerial photos taken by drone.

Poas - gas emissions in the crater - photo CNE 25.10.2019

Poas - gas emissions in the crater - photo CNE 25.10.2019

Many traces of corrosion have been observed on the guardrails of the observation point.

In addition to monitoring the levels of volcanic gases, CO2 and SO2, allowing rapid action in the event of an increase, the park administration provides visitors with specific helmets and masks, and modulates the permanence of visitors in the observation zone. crater.

 

Source: CNE / Comisión Nacional de Emergencias

Poas - damage to the railings of the observation platform due to acid rain - photo CNE
Poas - damage to the railings of the observation platform due to acid rain - photo CNE

Poas - damage to the railings of the observation platform due to acid rain - photo CNE

At Whakaari / White Island, the GNS confirmed that none of the monitored parameters are outside the range foreseen for minor volcanic disturbances and associated hazards.

The level of volcanic alert remains at level 1. There is no change in the color code of aviation: green.

The observatory notes a change in sulfur dioxide and tremor levels, both of which have been rising in recent months. It reflects the movement of gas through the volcano, changes in the geothermal system and some surface activity, with ash emissions and geysering, in connection with a rise in the level of the crater lake.

 

Source: GNS

White island - Crater lake and its sulfur gas emissions - photo archives GNS 10.2019

White island - Crater lake and its sulfur gas emissions - photo archives GNS 10.2019

White island - geysering activity after rising waters of the lake that drowned the active vents - photo GeoNet

White island - geysering activity after rising waters of the lake that drowned the active vents - photo GeoNet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Quelques nouvelles "douces" de la planète volcan :

 

Au Mauna Loa, sur Big Island, pas d'éruption, et des ratios de déformation et sismicité sans grands changements.

Plus en détails, de petits séismes de M<2,0 sont enregistrés à faible profondeur, à moins de 5 km.sous le sommet. L'inflation, mesurée par GPS et InSar, est en relation avec un apport magmatique dans le système de stockage superficiel.

Le niveau d'alerte reste à Advisory et le code aviation à Yellow.

 

Source : HVO

Mauna Loa – Caldeira sommitale,  Moku‘āweoweo, recoupée par une fissure formée par l'éruption de 1984, et le pit crater Lua Poholo, en bas à gauche – photo Civil Air Patrol du 20 octobre 2019

Mauna Loa – Caldeira sommitale, Moku‘āweoweo, recoupée par une fissure formée par l'éruption de 1984, et le pit crater Lua Poholo, en bas à gauche – photo Civil Air Patrol du 20 octobre 2019

Mauna Loa – Le sommet véritable du volcan-bouckier est situé juste à droite du centre de la photo. Les cônes formés lors de éruptions de 1940 (à droite) et de 1949 (à gauche) sont visibles en arrière-plan côté gauche.  – photo Civil Air Patrol du 20 octobre 2019

Mauna Loa – Le sommet véritable du volcan-bouckier est situé juste à droite du centre de la photo. Les cônes formés lors de éruptions de 1940 (à droite) et de 1949 (à gauche) sont visibles en arrière-plan côté gauche. – photo Civil Air Patrol du 20 octobre 2019

Les géologues de la Comision Nacional de Emergencias ont effectué une visite au Parc National du Poas / Costa Rica. Elle vise à mettre à jour les cartes de dangers volcaniques : coulées pyroclastiques, lahars, cendres, impacts ballistiques et pluies acides.

Les fréquentes éruptions au cours de la dernière année, et les fortes émissions de gaz en absence de rôle tampon joué par le lac de cratère souvent à sec, sont cause de pluies acides qui ont touché diverses zones du massif, identifiées par des photos aériennes prises par drone.

Poas - émissions de gaz dans le cratère - photo CNE 25.10.2019

Poas - émissions de gaz dans le cratère - photo CNE 25.10.2019

De nombreuses traces de corrosion ont été observées sur les rambardes du point d'observation.

Outre une surveillance des niveaux de gaz volcaniques, CO2 et SO2, permettant une action rapide en cas de hausse, l'administration du parc fournit aux visiteurs des casques et des masques spécifiques, et module la permanence des visiteurs dans la zone d'observation du cratère.

 

Source : CNE  Comisión Nacional de Emergencias

Poas - dégats aux rambardes de la plate-forme d'observation dus aux pluies acides - photo CNE
Poas - dégats aux rambardes de la plate-forme d'observation dus aux pluies acides - photo CNE

Poas - dégats aux rambardes de la plate-forme d'observation dus aux pluies acides - photo CNE

A  Whakaari / White Island, le GNS confirma qu'aucun des paramètres surveillés ne se situe en dehors de la plage prévue pour les troubles mineurs volcaniques et les dangers associés.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 1. Il n'y a aucun changement dans le code de couleur de l'aviation: vert.

L'observatoire fait remarquer une variation des quantités de dioxyde de soufre et du niveau de trémor, tous deux en hausse au cours des derniers mois. Elle reflète les mouvements de gaz au travers du volcan, les modifications du système géothermal et une certaine activité de surface, avec des émissions de cendres et du geysering, en relation avec une élévation du niveau du lac de cratère.

 

Source : GNS

White island - lac de cratère et ses émanations de gaz soufrés - photo archives GNS 10.2019

White island - lac de cratère et ses émanations de gaz soufrés - photo archives GNS 10.2019

White island -  activité de geysering après montée des eaux du lac qui a noyé les évents actifs - photo GeoNet

White island - activité de geysering après montée des eaux du lac qui a noyé les évents actifs - photo GeoNet

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Yesterday, October 28 at 9:43, a notice of ash dispersion was issued for Sabancaya by IG Peru; it concerns a radius of more than 20 km around the volcano, and particularly the western and southwestern sectors.

 Sabancaya - other ash emissions during the day testify to the permanent activity of the volcano - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

 Sabancaya - other ash emissions during the day testify to the permanent activity of the volcano - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

Ingemmet, through its Vulcanological Observatory (OVI), revealed the same day the presence of a large lava dome in the crater of Sabancaya volcano. The dome filled much of the northern sector of the crater, with an area of ​​approximately 50,000 m².

The recording was made possible by the overflight of the drone over the massive crater carried out by a field brigade of the Vulcological Observatory of Ingemmet (OVI) on October 26, 2019.

Sabancaya - the dome occupies a large part of the northern sector of the crater - drone flyover photo uploaded by the OVI on 28.10.2019

Sabancaya - the dome occupies a large part of the northern sector of the crater - drone flyover photo uploaded by the OVI on 28.10.2019

Sabancaya - the dome occupies a large part of the northern sector of the crater - drone flyover photo uploaded by the OVI on 28.10.2019

Sabancaya - the dome occupies a large part of the northern sector of the crater - drone flyover photo uploaded by the OVI on 28.10.2019

Analysis of the satellite images allowed us to establish that the lava dome began to be located since February 2017, at relatively low rates. Subsequent satellite images (June 2017, September 2018, May and October 2019) show the growth of this dome, which has accelerated in recent months.

According to the latest estimates, the lava dome has about 4.6 million cubic meters. At the same time, volcanic explosions emitting mainly gases and ashes were recorded.

Ingemmet, through geological studies and constant volcanic monitoring, indicates that between December and March, during the heavy rains, lahars (mudslides) would be generated in the main ravines and rivers adjacent to the volcano, some of which even reach the valley of Colca.

 

With regard to the lava body in the crater of the Sabancaya volcano, these are the possible scenarios in the future:

a) that a moderate explosive activity (vulcanian) continues, with emissions of gas, ashes and ballistic missiles, a parallel growth of the lava dome until completely filling the crater;

(b) more intense explosive activity with generation of low to moderate pyroclastic fluxes, which would mainly descend to the north, north-east and southeast flanks, reaching a maximum distance of 12 km;

(c) generation of short-range lava flows down the northern, north-east and south-east flanks.

It is recommended to maintain the ORANGE volcanic warning level and not to approach the volcano, within 12 km radius of the crater. It is also recommended that the authorities and the endangered population execute contingency plans based on Sabancaya volcano hazard maps in order to keep abreast of Ingemmet reports.

 

Sources: IG Peru, Ingemmet and OVI

Anak Krakatau - phreatic / phreatomagmatic activity from 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

Anak Krakatau - phreatic / phreatomagmatic activity from 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

An eruptive episode is reported on October 29 at 10:49 WIB at Anak Krakatau. It left a seismographic imprint with a maximum amplitude of 41 mm and a duration of 297 seconds. It is noted in addition on the images of the webcam.

The VONA is orange

 

Sources: PVMBG and VAAC Darwin

Yasur - comparison between the images of 25 and 27 October 2019, illustrating the internal landslide - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

Yasur - comparison between the images of 25 and 27 October 2019, illustrating the internal landslide - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

The latest activity report of the Vanuatu Geohazard Observatory indicates permanent instability in Yasur, in alert level 2, on the island of Tanna in Vanuatu. The explosions remain confined to the crater, with bombs falling in and sometimes around the crater and emanations of ash and gas. The danger zone remains fixed at 395 meters around the eruptive vents.

 

A significant landslide, concerning the eastern edge of the northern crater, under point of view # 5, is reported by Justin Noonan; it specifies that the small lake of lava, observed the 24-26 of October in one of the vents, was covered by the materials of the slip on October 27 (photos via the site Volcanodiscovery)

 

Sources: VGO, Volcanodiscovery and Justin Noonan

Teide / Canaries - installation areas of the thermal measurement network, one of the authors busy installing a probe and diagram of the probe - Doc. Multi Teide & MDPI - one click to enlarge thumbnails
Teide / Canaries - installation areas of the thermal measurement network, one of the authors busy installing a probe and diagram of the probe - Doc. Multi Teide & MDPI - one click to enlarge thumbnailsTeide / Canaries - installation areas of the thermal measurement network, one of the authors busy installing a probe and diagram of the probe - Doc. Multi Teide & MDPI - one click to enlarge thumbnails

Teide / Canaries - installation areas of the thermal measurement network, one of the authors busy installing a probe and diagram of the probe - Doc. Multi Teide & MDPI - one click to enlarge thumbnails

The first lora-based, low-power, low-power wireless network was developed to monitor soil temperature in areas of thermal anomalies in volcanic areas. LoRa technology is one of the most popular LPWANs and allows long-range communications with very low power consumption.

The network was installed on November 20, 2018 in Las Cañadas del Teide in Tenerife (Spain), the thermometers distributed between zones a and b, where are the main thermal anomalies. The network continues to work. The recorded temperature values ​​correspond to the previous data reported by the MultiTeide project. Thus, proper temperature monitoring is guaranteed by the developed wireless network.

 

Sources: Multi Teide & MDPI - An Internet of Things (IoT) Application on Volcano Monitoring - by Sh. Awadallah, D.Moure and P.Torres-Gonzalez.

The full article by following this link: https://www.mdpi.com/1424-8220/19/21/4651/htm

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Hier 28 octobre à 9h43, un avis de dispersion de cendres a été émie pour le Sabancaya par l'IG Peru ; il concerne un rayon de plus de 20 km autour du volcan , et particulièrement les secteur ouest et sud-ouest.

 Sabancaya -  d'autres émissions de cendres en journée témoignent de l'activité permanente du volcan - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

Sabancaya - d'autres émissions de cendres en journée témoignent de l'activité permanente du volcan - webcam Ingemmet 28.10.2019 / 12h06

Ingemmet, à travers son observatoire vulcanologique (OVI), a révélé le même jour la présence d'un important dôme de lave dans le cratère du volcan Sabancaya. Le dôme a rempli une grande partie du secteur nord du cratère d’une superficie d’environ 50 000 m² .

L’enregistrement a été rendu possible par le survol du drone au-dessus du cratère du massif effectué par une brigade de campagne de l’Observatoire vulcanologique de l’Ingemmet (OVI) le 26 octobre 2019.

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

Sabancaya - le dôme occupe une grande partie du secteur nord du cratère - photo de survol par drone mises en ligne par l'OVI le 28.10.2019

L'analyse des images satellitaires nous a permis d'établir que le dôme de lave a commencé à être localisé depuis février 2017, à des taux relativement bas. Des images satellites ultérieures (juin 2017, septembre 2018, mai et octobre 2019) montrent la croissance de ce dôme, qui s'est accélérée au cours des derniers mois.

Selon les dernières estimations, le dôme de lave a environ 4,6 millions de m³ . Dans le même temps, des explosions volcaniques émettant principalement des gaz et des cendres ont été enregistrées.

Ingemmet, par des études géologiques et une surveillance volcanique constante, indique qu'entre décembre et mars, pendant la saison des fortes pluies, des lahars (coulées de boue) seraient générés dans les principaux ravins et rivières adjacents au volcan, dont certains Ils peuvent même atteindre la vallée de Colca.

 

En ce qui concerne le corps de lave dans le cratère du volcan Sabancaya, ce sont les scénarios possibles à l'avenir:

a) qu'une activité explosive modérée (vulcanienne) continue, avec des émissions de gaz, de cendres et de projectiles balistiques, une croissance parallèle du dôme de lave jusqu'au remplissage complètement le cratère; 

b) activité explosive plus intense avec génération de flux pyroclastiques faibles à modérés (mélanges très chauds de gaz, de blocs et de cendres), qui descendraient principalement sur les flancs nord, nord-est et sud-est, atteignant une distance maximale de 12 km; 

c) génération de coulées de lave à courte portée, qui descendraient le long des flancs nord, nord-est et sud-est.

Il est recommandé de maintenir le niveau d'alerte volcanique de couleur ORANGE et de ne pas s'approcher du volcan, dans un rayon de 12 km autour du cratère. Il est également recommandé aux autorités et à la population en danger d’exécuter des plans d’urgence sur la base des cartes de danger du volcan Sabancaya afin de se tenir au courant des rapports Ingemmet.

 

Sources : IG Peru, Ingemmet et OVI

Anak Krakatau - activité phréatique / phréatomagmatique  du 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

Anak Krakatau - activité phréatique / phréatomagmatique du 29.10.2019 / 10h52 - Doc.PVMBG

Un épisode éruptif est signalé ce 29 octobre à 10h49 WIB à l'Anak Krakatau. Elle a laissé une empreinte sismographique d'une amplitude maximale de 41 mm et d'une durée de 297 secondes. Elle est constatée en outre sur les images de la webcam.

Le VONA est orange

 

Sources : PVMBG et VAAC Darwin

Yasur - comparaison entre les images du 25 et 27 Octobre 2019, illustrant le glissement de terrain interne - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

Yasur - comparaison entre les images du 25 et 27 Octobre 2019, illustrant le glissement de terrain interne - image: Justin Noonan, via Volcanodiscovery

Le dernier rapport d'activité du Vanuatu Geohazard Observatory signale une instabilité permanente au Yasur, en alerte niveau 2, sur l'île de Tanna au Vanuatu. Les explosions restent confinées au cratère, avec des bombes retombant dans et parfois autour du cratère et des émanations de cendres et gaz La zone de danger reste fixée à 395 mètres autour des évents éruptifs.

 

Un glissement de terrain significatif ,concernant le bord est du cratère nord, sous le point de vue n°5, est rapporté par Justin Noonan ; il précise que le petit lac de lave, observé les 24-26 octobre dans un des évents, a été recouvert par les matériaux du glissement le 27 octobre (photos via le site Volcanodiscovery)

 

Sources : VGO , Volcanodiscovery et Justin Noonan

Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes
Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettesTeide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes

Teide / Canaries - zones d'installation du réseau de mesures thermiques, un des auteurs occupé à l'installation d'une sonde et son schéma - Doc. Multi Teide & MDPI - un clic pour agrandir les vignettes

Le premier réseau sans fil à faible consommation et à faible coût basé sur lora a été développé pour surveiller la température du sol dans des zones d'anomalies thermiques dans les zones volcaniques. La technologie LoRa est l'une des LPWAN les plus populaires et qui permet des communications à longue portée avec une très faible consommation.

Le réseau a été installé le 20 novembre 2018 à Las Cañadas del Teide à Tenerife (Espagne), les thermomètres répartis entre les zones a et b, où se trouvent les principales anomalies thermiques. Le réseau continue de fonctionner. Les valeurs de température enregistrées correspondent aux données précédentes communiquées par le projet MultiTeide. Ainsi, une surveillance appropriée de la température est garantie par le réseau sans fil développé.

 

Sources : Multi Teide & MDPI - An Internet of Things (IoT) Application on Volcano Monitoring – by Sh. Awadallah, D.Moure et P.Torres-Gonzalez.

L'article complet en suivant ce lien : https://www.mdpi.com/1424-8220/19/21/4651/htm

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Back in photos on this eruption which was short, but intense, with the photos of our  Belgo-Reunionese friend Thierry Sluys.

After a seismic crisis started at 0:15, the tremor, arrival synonym of the lava near the surface, is recorded at 2:40 pm.

Two eruptive fissures opened at an altitude of 1,400 meters near the southern rampart near the Piton Passage (1976), and at least two lava flows were formed advancing very rapidly on the Great Slopes.

Piton de La Fournaise: From the beginning, the flows advance quickly in the Great Slopes - the view on their low origin is obscured by clouds and gases - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise: From the beginning, the flows advance quickly in the Great Slopes - the view on their low origin is obscured by clouds and gases - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

Piton de La Fournaise: From the beginning, the flows advance quickly in the Great Slopes - the view on their low origin is obscured by clouds and gases - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

In the early evening, the show is magical; the flows approach the RN2, which is blocked by Préfectoral order.

Many brave are approaching the flows.

Piton de La Fournaise: Magic atmosphere for this 5 ° eruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise: Magic atmosphere for this 5 ° eruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise: Magic atmosphere for this 5 ° eruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

Piton de La Fournaise: Magic atmosphere for this 5 ° eruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

The slow progression of the lava front on October 26 is explained by the decrease of the surface flows and by the slopes which are lower than those traversed by the lava during the day of the 25th.

Piton de La Fournaise - the lava front is animated by the rolling blocks - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - the lava front is animated by the rolling blocks - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - lava in contact with pioneer ferns, living their last moments - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - lava in contact with pioneer ferns, living their last moments - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

The front of the lava flow is at 17:00 on October 26 about 250m from the national road 2.

On the morning of October 27, the activity is generally at half-mast: a single fountain of lava animates the eruptive cone; the flow near the RN2 has frozen and no longer glows.

Piton de La Fournaise - in one day, the lava front did not progress much, before stopping at about 250 m from RN2 ; the cross marks the position of the lava front on 26.10.2019 at 07h. - photo © Thierry Sluys 26 and 27.10.2019
Piton de La Fournaise - in one day, the lava front did not progress much, before stopping at about 250 m from RN2 ; the cross marks the position of the lava front on 26.10.2019 at 07h. - photo © Thierry Sluys 26 and 27.10.2019

Piton de La Fournaise - in one day, the lava front did not progress much, before stopping at about 250 m from RN2 ; the cross marks the position of the lava front on 26.10.2019 at 07h. - photo © Thierry Sluys 26 and 27.10.2019

Source: Big thanks to my friend Thierry Sluys for sharing photos

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Retour en photos sur cette éruption qui fut courte, mais intense, avec les photos de notre ami Belgo-Réunionnais Thierry Sluys.

Après une crise sismique débutée à 0h15, le trémor, synomyme d'arrivée de la lave à proximité de la surface, est enregistré dès 14h40.

Deux fissures éruptives se sont ouvertes vers 1.400 mètres d'altitude près du rempart sud à proximité du Piton Passage (1976), et au moins deux coulées de lave se sont formées avançant très rapidement dans les Grandes Pentes.

Piton de La Fournaise : Dès le début, les coulées avancent vite dans les Grandes Pentes - la vue sur leur origine basse est occultée par les nuages et les gaz - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise : Dès le début, les coulées avancent vite dans les Grandes Pentes - la vue sur leur origine basse est occultée par les nuages et les gaz - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

Piton de La Fournaise : Dès le début, les coulées avancent vite dans les Grandes Pentes - la vue sur leur origine basse est occultée par les nuages et les gaz - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

En début de soirée, le spectacle est magique ; les coulées se rapprochent de la RN2, qui est bloquée par arrêté Préfectoral.

De nombreux courageux se rapprochent des coulées.

Piton de La Fournaise : Ambiance magique pour cette 5° éruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise : Ambiance magique pour cette 5° éruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019
Piton de La Fournaise : Ambiance magique pour cette 5° éruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

Piton de La Fournaise : Ambiance magique pour cette 5° éruption 219 - photo © Thierry Sluys 25.10.2019

La lente progression du front de coulée le 26 octobre s’explique par la baisse des débits de surface et par les pentes qui sont plus faibles que celles parcourues par la lave lors de la journée du 25.

Piton de La Fournaise - le front de coulée est animé par les blocs qui roulent - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - le front de coulée est animé par les blocs qui roulent - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - la lave au contact des fougères pionnières, vivant leurs derniers instants - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Piton de La Fournaise - la lave au contact des fougères pionnières, vivant leurs derniers instants - photo © Thierry Sluys 26.10.2019

Le front de la coulée de lave se situe à 17h00 le 26 octobre à environ 250m de la route nationale 2.

Au matin du 27 octobre, l'activité est globalement en berne : une seule fontaine de lave anime le cône éruptif ; la coulée proche de la RN2 s'est figée et ne rougeoie plus.

Piton de La Fournaise - en une journée, le front de coulée n'a pas beaucoup progressé, avant de stopper à environ 250 m dela RN2 ; la croix marque la position du front de lave le 26.10.2019 à 07h.  - photo © Thierry Sluys 26 et 27.10.2019
Piton de La Fournaise - en une journée, le front de coulée n'a pas beaucoup progressé, avant de stopper à environ 250 m dela RN2 ; la croix marque la position du front de lave le 26.10.2019 à 07h.  - photo © Thierry Sluys 26 et 27.10.2019

Piton de La Fournaise - en une journée, le front de coulée n'a pas beaucoup progressé, avant de stopper à environ 250 m dela RN2 ; la croix marque la position du front de lave le 26.10.2019 à 07h. - photo © Thierry Sluys 26 et 27.10.2019

Source : Un tout grand merci à mon ami Thierry Sluys pour son partage de photos. 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

As indicated in the update yesterday at 12h local, the eruptive activity at the eruptive site of Piton de La Fournaise, located at 1050 m altitude, was low, with the height of lava projections less than 20 m . Sunday at 8 am, only one active flow was present and was discharging over a distance of less than 200m from the eruptive cone.

Piton de La Fournaise - the eruptive site 27.10.2019 / 8h - photo OVPF

Piton de La Fournaise - the eruptive site 27.10.2019 / 8h - photo OVPF

In its bulletin of 17h local, the observatory means the stop of the activity, or a pause:

" The eruptive activity started on October 25, 2019 at 2:40 pm local time stopped today, October 27, 2019 at 16:30 local time, after a phase of activity in" gas piston "of about 1 hour.

(But ...) no assumption is discounted as to the evolution of the situation to come (final shutdown, resumption of activity on the same site, resumption of activity further downstream), given the observables following:

- 29 superficial superficial volcano-tectonic earthquakes were recorded during the day yesterday,

- "Piston gases" are always registered,

- very little lava was emitted on the surface ".

Piton de La Fournaise - the small eruptive cone on 27.10.2019 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - the small eruptive cone on 27.10.2019 - photo OVPF

Piton de la Fournaise - volcanologists in the field for sampling - photo 27.10.2019 OVPF

Piton de la Fournaise - volcanologists in the field for sampling - photo 27.10.2019 OVPF

At 19h in Reunion 1ère, Aline Peltier evokes a possibility of resumption of the eruption ... " It will be necessary that this magma comes out one day ".

Scientists therefore remain vigilant and do not exclude the hypothesis of a crack out of the enclosure or lower than that of the lava front of the latter eruption.

Since the end of this phase of activity, 2 superficial superficial volcano-tectonic earthquakes have been recorded. No earthquakes were recorded in the area of ​​the eruption. No deformation of the building is no longer perceptible.

Since the end of the eruption the SO2 values ​​have returned to normal (emissions low or close to the limit of detection) and the CO2 fluw remain low in the upper part of the Fournaise and go up in the distant sector.

The alert level currently in progress : Alert 2-2

 

Source: OVPF & Meeting 1ère

Find all the information related to the Piton de la Fournaise activity on the different media of the OVPF-IPGP:
- the website (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),
- the Twitter account (https://twitter.com/obsfournaise?lang=en),
- and the facebook account (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

Kuchinoerabujima - webcams and ash advisory - 28.10.2019 / 0h03 - Doc.JMA

Kuchinoerabujima - webcams and ash advisory - 28.10.2019 / 0h03 - Doc.JMA

The JMA raised the alert level of the Kuchinoerabujima to 3 / do not approach the crater on October 28, 2019 at 00:15 local.
This adjustment of the alert follows a massive earthquake on October 27 at 21:33, with a hypocentre located near the crater Shindake.
A possible eruption, likely to cause pyroclastic flows, can impact area from the crater  to the coast.

Source: Japan Meteorological Agency

Kyushu - volcanoes on alert and location of Kuchinoerabujima- map JMA 28.10.2019 / 0h15

Kyushu - volcanoes on alert and location of Kuchinoerabujima- map JMA 28.10.2019 / 0h15

A slight activity still marks Barren Island (since Sept. 25, 2018) in the Andaman Archipelago.

Thermal anomalies are identified by Mirova on October 24 and 27, 2019, when cloud cover allows, and a hot spot is visible on the Sentinel-2 images of October 24th.

 

Sources: Mirova, Sentinel-2 and Global Volcanism Program

Barren Island - hot spot on 24.10.2019 on the image Sentinel-2 bands 12,11,4

Barren Island - hot spot on 24.10.2019 on the image Sentinel-2 bands 12,11,4

Barren island - thermal anomalies on 27.10.2019 / 7.15 am - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Barren island - thermal anomalies on 27.10.2019 / 7.15 am - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Barren Island - photo archives GVP / 23.02.2017- Courtesy of Jagdish Mukhi, Lt. Governor, Andaman and Nicobar Islands.

Barren Island - photo archives GVP / 23.02.2017- Courtesy of Jagdish Mukhi, Lt. Governor, Andaman and Nicobar Islands.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Comme indiqué dans la mise à jour d'hier à 12h locale, l’activité éruptive au niveau du site éruptif du Piton de La Fournaise, localisé à 1050 m d’altitude, était faible, la hauteur des projections de lave inférieure à 20 m. Dimanche à 8h, une seule coulée active était présente et s’épanchait sur une distance inférieure à 200 m du cône éruptif.

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 27.10.2019 / 8h - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le site éruptif le 27.10.2019 / 8h - photo OVPF

Dans son bulletin de 17h locale, l'observatoire signifie l'arrêt de l'activité, ou une pause :

L’activité éruptive débutée le 25 octobre 2019 à 14h40 heure locale s’est arrêtée ce jour, le 27 octobre 2019 à 16h30 heure locale, après une phase d’activité en "gaz piston" d’environ 1h.

(Mais ...) aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l'activité sur le même site, reprise de l'activité plus en aval), compte tenu des observables suivantes :

- 29 séismes volcano-tectonique superficiels sommitaux ont été enregistrés lors de la journée de hier,

- des "gaz pistons" sont toujours enregistrés,

-  très peu de lave a été émise en surface ".

Piton de La Fournaise - le petit cône éruptif le 27.10.2019 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le petit cône éruptif le 27.10.2019 - photo OVPF

Piton de La Fournaise - les volcanologues sur le terrain pour prélèvements - photo 27.10.2019 OVPF

Piton de La Fournaise - les volcanologues sur le terrain pour prélèvements - photo 27.10.2019 OVPF

Lors du 19h à Réunion 1ère, Aline Peltier évoque une possibilité de reprise de l'éruption ... " il va falloir que ce magma sorte un jour ". Les scientifiques restent donc sur la brèche et n'excluent pas l'hypothèse d'une fissure hors enclos ou plus basse que celle du front de coulées de cette dernière éruption.

Depuis la fin  de cette phase d’activité, 2 séismes volcano-tectonique superficiels sommitaux ont été enregistrés. Aucun séisme n’a été enregistré dans la zone de l’éruption. Aucune déformation de l’édifice n’est plus perceptible.

Depuis la fin de l’éruption les valeurs de SO2 sont revenues à la normale (émissions faibles ou proches de la limite de détection) et les flux de CO2 restent faibles dans la partie haute de la Fournaise et remontent dans le secteur distant.

Le niveau d’alerte actuellement en cours : Alerte 2-2

 

Source : OVPF & Réunion 1ere

Retrouvez l’ensemble des informations relatives à l’activité du Piton de la Fournaise sur les différents médias de l'OVPF-IPGP:
- le site internet (http://www.ipgp.fr/fr/ovpf/actualites-ovpf),
- le compte Twitter (https://twitter.com/obsfournaise?lang=fr),
- et le compte facebook (https://www.facebook.com/ObsVolcanoPitonFournaise/)

 

Kuchinoerabujima - webcams et avis de dispersion de cendres - 28.10.2019 / 0h03 - Doc.JMA

Kuchinoerabujima - webcams et avis de dispersion de cendres - 28.10.2019 / 0h03 - Doc.JMA

Le JMA a augmenté le niveau d'alerte du Kuchinoerabujima à 3 / ne pas s'approcher du cratère, le 28 octobre 2019 à 00h15 locale.
Cet ajustement de l'alerte fait suite à un séisme de forte ampleur le 27 octobre à 21h33, avec un hypocentre situé près du cratère Shindake.
Une possible éruption, susceptible d'engendrer des coulées pyroclastiques, peut impacter la zone du cratère jusqu'à la côte.

Source : Japan Meteorological Agency
Kyushu - volcans en alerte et localisation du Kuchinoerabujima- carte JMA 28.10.2019 / 0h15

Kyushu - volcans en alerte et localisation du Kuchinoerabujima- carte JMA 28.10.2019 / 0h15

Une légère activité marque toujours Barren island (depuis le 25 sept.2018) dans l'archipel des Andaman.

Des anomalies thermiques sont repérées par Mirova les 24 et 27 octobre 2019, quand la couverture nuageuse le permet, et un hot spot est visible sur les images Sentinel-2 du 24 octobre.

 

Sources : Mirova, Sentinel-2 et Global volcanism Program

Barren Island - hot spot le 24.10.2019 sur l'image Sentinel-2 bands 12,11,4

Barren Island - hot spot le 24.10.2019 sur l'image Sentinel-2 bands 12,11,4

Barren island - anomalies thermiques au 27.10.2019 / 7 h 15 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Barren island - anomalies thermiques au 27.10.2019 / 7 h 15 - Doc. Mirova MODIS_Latest10NTI

Barren Island - photo archives GVP / 23.02.2017-  Courtesy of Jagdish Mukhi, Lt. Governor, Andaman and Nicobar Islands.

Barren Island - photo archives GVP / 23.02.2017- Courtesy of Jagdish Mukhi, Lt. Governor, Andaman and Nicobar Islands.

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 8 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog