Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Multiple and brief ash emissions mark the Nakadake crater of the Aso volcanic complex in Japan since April-May 2019. The JMA raised the alert level to 2 / Do not approach the crater on 14.04.2019.

In recent days, the emissions are loaded in ashes, while being visible only from the Museum of the volcano, the plume being laid by variable winds. They are reported by VAAC Tokyo, which states that ashes are not identifiable on satellite images.

 

Sources: JMA & VAAC Tokyo

Aso Volcano Museum (Aso Volcano) Timelapse - https://volcanoyt.com/camera/172 Source: RKK

Moderate volcanic troubles continue at Whakaari / White Island, but no new changes were observed in the monitored parameters.

The activity of the volcano did not change after the magnitude 5.9 earthquake that occurred under the east of Plenty Bay on Sunday, November 24th.

Gas emissions continue to be elevated to moderate last week, beginning Monday, November 18, and volcanic tremor remains moderate. There have been few earthquakes near the island.

The level of the lake in the crater has not changed since last week and we continue to observe gas drived fountaining around the active vents on the west side of the crater floor. This fontaining regularly throws mud into the air a few meters from the mouth but at current levels, it presents no danger to visitors.

Overall, the monitored parameters remain within the expected range for moderate volcanic disorders and associated hazards. Surveillance observations are similar to those observed during the more active 2011-2016 period and suggest that Whakaari / White Island could enter a period when eruptive activity is more likely than normal.

 

The volcanic alert level remains at level 2, and the aviation color code remains yellow.

 

Source: GeoNet

White island - geysering de boue sur les évents actifs - photo GeoNet

White island - geysering de boue sur les évents actifs - photo GeoNet

In Chile, explosive activity continues in Nevados de Chillan, with pulsating emissions of gas and particulate materials, more spectacular at night with incandescent projections.

The extrusion of a lava flow, called L4, slowly descends on the north-north-east flank of the volcano, adjacent to the 3  previous lava flows. Together they form two lobes that extend 90 meters from the edge of the crater Nicanor.

Inflation is always measured.

The alert level remains in Naranja, characterizing a moderate explosive activity, lava flows and gas emissions in the vicinity of the crater.

A new risk map was published yesterday, with a potential impact zone of the activity reaching a distance of 5 km northeast and 3 km southwest, with extension in the drainages.

 

Sources: Sernageomin & Onemi

 Nevados of Chillan - image Sentinel-2 L1C bands 4,3,2 of 22.11.2019

 Nevados of Chillan - image Sentinel-2 L1C bands 4,3,2 of 22.11.2019

Nevados of Chillan - map volcanic hazards at 24.11.2019 - Sernageomin / Onemi

Nevados of Chillan - map volcanic hazards at 24.11.2019 - Sernageomin / Onemi

At Piton de la Fournaise, and although no accident has been reported so far, an underground rescue exercise was carried out by the PGHM, the Fire Services Intervention Group and the League. Reunionese caving and canyoning, in a  lava tube of flow 2004.

The Préfecture wanted to set up an underground ORSEC rescue device for relief coordination purposes in this specific environment of lava tunnels.

 

Source: Press Release of the Prefecture of La Réunio - link

Reunion - In the lava tube 2004 - photo Kokapat Rando

Reunion - In the lava tube 2004 - photo Kokapat Rando

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

De multiples et brèves émissions de cendres marquent le cratère Nakadake du complexe volcanique Aso au Japon depuis avril-mai 2019. Le JMA a élevé le niveau d'alerte à 2 / Ne pas s'approcher du cratère le 14.04.2019.

Ces derniers jours, les émissions sont chargées en cendres, tout en n'étant visible que du Musée du volcan, le panache étant couché par les vents variables. Elles sont signalées par le VAAC Tokyo, qui précise que les cendres ne sont pas identifiables sur les images satellite.

 

Sources : JMA & VAAC Tokyo

Aso 阿蘇山 (Aso Volcano Museum) Timelapse - https://volcanoyt.com/camera/172 Source: RKK

Des troubles volcaniques modérés se poursuivent à Whakaari / White Island, mais aucun nouveau changement n’a été observé dans les paramètres surveillés.

L'activité du volcan n'a pas changé après le séisme de magnitude 5,9 qui s'est produit sous l'est de la baie de Plenty le dimanche 24 novembre.

Les émissions de gaz continuent d'être élevées à modérées la semaine dernière, à compter du lundi 18 novembre, et les tremblements volcaniques restent modérés. Il y a eu peu de tremblements de terre près de l'île.

Le niveau du lac dans le cratère n’a pas changé depuis la semaine dernière et on continue d’observer du fountaining alimenté par les gaz autour des évents actifs du côté ouest du fond du cratère. Ce fontaining projette régulièrement de la boue dans l'air à quelques mètres de la bouche mais aux niveaux actuels, elle ne présente aucun danger pour les visiteurs.

Globalement, les paramètres surveillés restent dans la plage attendue pour les troubles volcaniques modérés et les dangers associés. Les observations de surveillance sont similaires à celles observées au cours de la période 2011-2016 plus active et suggèrent que Whakaari / White Island pourrait entrer dans une période où l'activité éruptive est plus probable que la normale.

 

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2, et le code de couleur de l'aviation reste en jaune.

 

Source : GeoNet

White island -photo archives GeoNet

White island -photo archives GeoNet

Au Chili, l'activité explosive se poursuit au Nevados de Chillan, avec des émissions pulsatiles de gaz et matériaux particulaires, plus spectaculaires la nuit avec l'incandescence des projections.

L'extrusion d'une coulée de lave, dénommée L4 descend lentement sur le flanc nord-nord-est du volcan, adjacente aux 3 coulées de lave précédentes.

Ensemble elles forment deux lobes qui s'étendent sur 90 mètres depuis le bord du cratère Nicanor.

De l'inflation est toujours mesurée.

Le niveau d'alerte reste à Naranja, caractérisant l'activité explosive modérée, les coulées de lave et émanations de gaz dans les environs du cratère.

 

Une nouvelle carte de risques a été éditée hier, avec une zone d'impact potentiel de l'activité atteignant un distance de 5 km au nord-est et 3 km au sud-ouest, avec prolongation dans les drainages.

 

Sources : Sernageomin & Onemi

 Nevados de Chillan - image  Sentinel-2 L1C  bands 4,3,2 du 22.11.2019

Nevados de Chillan - image Sentinel-2 L1C bands 4,3,2 du 22.11.2019

Nevados de Chillan - carte dangers volcaniques au 24.11.2019 - Sernageomin / Onemi

Nevados de Chillan - carte dangers volcaniques au 24.11.2019 - Sernageomin / Onemi

Au Piton de la Fournaise, et bien qu'aucun accident ne soit à déplorer à ce jour, un exercice de secours en site souterrain a été effectué par le PGHM, le groupe d'intervention en milieu périlleucx des services d'incendie et la Ligue Réunionnaise de spéléologie et canyoning, sur un tunnel de la coulée de lave 2004.

La Préfecture a souhaité la mise en place d'in dispositif ORSEC secours en site souterrain à des fins de coordination des secours dans ce milieu spécifique des tunnels de lave.

 

Source : Communiqué de La Préfecture de La Réunio - link

La Réunion - tunnel de lave 2004 - photo Kokapat Rando

La Réunion - tunnel de lave 2004 - photo Kokapat Rando

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Dukono - 23.11.2019 / 7:28 - webcam PVMBG

Dukono - 23.11.2019 / 7:28 - webcam PVMBG

In the northern Maluku Islands, three volcanoes are on alert level 2 / waspada, Gamalama, Ibu and Dukono. Tectonic earthquakes are recorded on the archipelago.

 

At Dukono, a white-gray plume 200 to 400 meters above the crater is observed on 23 November.

The PVMBG provides continuous tremor with a dominant amplitude at 2 mm.

These ash emissions are confirmed by VAAC Darwin.

Dukono - Volcanic Ash Advisory for 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

Dukono - Volcanic Ash Advisory for 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

As for the Ibu volcano, erupting since 2008, a thin gray plume rises between 200 and 800 meters above the summit, then pushed north and east. Strombolian activity is observed.

The PVMBG informs, for this 23 November, 69 earthquakes of eruption, 181 earthquakes of blast, harmonic tremor and a low frequency earthquake.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia and VAAC Darwin

  IBU- 18.11.2019 - Lava-rich eruption (image Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

  IBU- 18.11.2019 - Lava-rich eruption (image Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

 Ibu - seismicity on 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Ibu - seismicity on 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

In the Philippines, the number of daily earthquakes continues to increase in recent days at Taal volcano: 73 on November 21, 82 on 22, and 100 on November 23.

Among the last recorded, we point the earthquake of 20:22 23,11, felt intensity 1 by the inhabitants of Brgy. Pira-piraso, Talisay, and Batangas.

The field measurements, made on November 21, in the eastern sector of the main crater lake, show an increase in temperature (32.8 ° C> 33.6 ° C), a drop in level (49 cm> 46 cm) and an inflation of the building.

The alert level remains at 1, suggesting that a dangerous rash is not imminent.

 

Source: Phivolcs

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

As part of a general volcanic agitation in the densely urbanized area of ​​the Phlegrean Fields Caldera (Italy - Bay of Naples), the activity of the hydrothermal zone of Pisciarelli is increasing.

The seismic amplitude of Pisciarelli fumarolic tremor is an indicator of the fluid emission rate of the entire Solfatara - Pisciarelli hydrothermal system. The long-term analysis indicates a significant increase, by a factor of about 3, in the magnitude of quake events since May 2017. This increase corresponds to the trend of the geochemical and seismic parameters observed at Campi Flegrei, thus underlining that Pisciarelli is a key site monitor the ongoing volcanic troubles in this high-risk caldera.

Data analysis of three closely spaced seismic stations provided new clues to the source mechanism of the tremor. By analyzing the amplitude of fumarolic tremor, we could also identify an episode of enlargement of the emission zone near the main fumarole of Pisciarelli. A monitoring system based on fumarolic tremor analysis is proposed, which would provide real time information on the hydrothermal activity of Pisciarelli and therefore on the current troubles in the Campi Flegrei caldera.

Sources:

- INGV - Observatory of Vesuvius

- Agu - Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field - Giudicepietro & al. 13,11,209

Phlegrean Fields - Solfatata Pisciarelli - Doc. Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field - Giudicepietro & al.

Phlegrean Fields - Solfatata Pisciarelli - Doc. Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field - Giudicepietro & al.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Dukono - 23.11.2019 / 7h28 - webcam PVMBG

Dukono - 23.11.2019 / 7h28 - webcam PVMBG

Dans les Moluques du Nord, trois volcans sont en alerte niveau 2 / waspada, le Gamalama, l'Ibu et le Dukono. Des séismes tectoniques sont enregistrés sur l'archipel.

 

Au Dukono, un panache blanc-gris d'une hauteur de 200 à 400 mètres au dessus du cratère est observé ce 23 novembre.

Le PVMBG renseigne du trémor continu d'amplitude dominante à 2 mm.

Ces émissions de cendres sont confirmées par le VAAC Darwin.

Dukono - Volcanic Ash Advisory pour les 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

Dukono - Volcanic Ash Advisory pour les 22-23.11.2019 - Doc. VAAC Darwin

En ce qui concerne l'Ibu, en éruption depuis 2008, un mince panache gris monte entre 200 et 800 mètres au dessus du sommet, poussé ensuite vers le nord et l'est. Une activité strombolienne est observée.

Le PVMBG renseigne, pour ce 23 novembre, 69 séismes d'éruption, 181 séismes de souffle, du trémor harmonique et un séisme basse fréquence.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et VAAC Darwin

  IBU- 18.11.2019 -  Lava-rich eruption (image  Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

IBU- 18.11.2019 - Lava-rich eruption (image Andi Rosadi via VolcanoDiscovery Indonesia)

Ibu - sismicité au 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Ibu - sismicité au 23.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Aux Philippines, le nombre de séismes journaliers ne cesse d'augmenter ces derniers jours au volcan Taal : 73 le 21 novembre, 82 le 22, et 100 le 23 novembre.

Parmi les derniers enregistrés, on pointe le séisme de 20h22 le 23,11, ressenti d'intensité 1 par les habitants de Brgy. Pira-piraso, Talisay, et Batangas.

Les mesures de terrain, effectuées le 21 novembre, dans le secteur Est du lac de cratère principal, montrent une augmentation de température (32,8°c > 33,6°C), une baisse de niveau (49 cm > 46 cm) et une inflation de l'édifice.

Le niveau d'alerte reste à 1, suggérant qu'une éruption dangereuse n'est pas imminente.


 

Source : Phivolcs

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

Taal - photo Wow Batangas website - via MANILA BULLETIN 23.11.2019

Dans le cadre d'une agitation volcanique générale dans la zone densément urbanisée de la caldeira des Champs Phlégréens (Italie- Baie de Naples), l'activité de la zone hydrothermale de Pisciarelli est en augmentation.

L'amplitude sismique du tremblement fumarolique de Pisciarelli est un indicateur du taux d'émission de fluide de l'ensemble du système hydrothermal Solfatara ‐ Pisciarelli. L'analyse à long terme indique une augmentation significative, par un facteur d'environ 3, de l'amplitude des tremblements fumeroliques depuis mai 2017. Cette augmentation correspond à la tendance des paramètres géochimiques et sismiques observés à Campi Flegrei, soulignant ainsi que Pisciarelli est un site clé surveillez les troubles volcaniques en cours dans cette caldeira à haut risque.

L'analyse des données de trois stations sismiques très rapprochées a fourni de nouveaux indices sur le mécanisme source du tremblement. En analysant l’amplitude des tremblements fumaroliques, nous pourrions également identifier un épisode d’élargissement de la zone d’émission proche de la fumerolle principale de Pisciarelli. Un système de surveillance basé sur l'analyse des tremblements fumaroliques est proposé, qui fournirait des informations en temps réel sur l'activité hydrothermale de Pisciarelli et donc sur les troubles actuels dans la caldera des Champs Phlegréens.

Sources :

- INGV - observatoire du Vésuve

- Agu - Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al. 13,11,209
Champs Phlégréens - solfatata Pisciarelli - Doc.  Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al.

Champs Phlégréens - solfatata Pisciarelli - Doc. Insight into Campi Flegrei caldera unrest through seismic tremor measurements at Pisciarelli fumarolic field – Giudicepietro & al.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Klyuchevskoy - Landsat image // OLI 01.2018

Klyuchevskoy - Landsat image // OLI 01.2018

In Kamchatka, a moderate eruptive activity continues on 20 and 21 November 2019 in Klyuchevskoy.

VAAC Tokyo issued seven ash explosion reports for November 21, where the ash plume reached an altitude of 7,000 meters, before drifting southeast of the volcano.

The aviation code remains orange.

 

Sources: KVERT & VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic ash advisory 21.11.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic ash advisory 21.11.2019 - Doc. VAAC Tokyo

In El Salvador, during the past week, the seismicity of the Chaparrastique volcano has tended to decrease.

The number of earthquakes and their frequency has been reduced. The seismicity of the volcano has a certain degree of impulsiveness, due to the presence of small fractures and cracks in the volcano duct.

The images captured by the volcanic surveillance camera do not show the presence of gas or vapor from the crater and no abnormal situation reports were provided by the local observers network.

The flow of sulfur dioxide emitted by the crater of the volcano remains low and is considered normal for the volcanic system of San Miguel (flow <400 tons / day).

Chaparrastic - no visible emissions on 22.11.2019 / 9:35 - Doc. MARN

Chaparrastic - no visible emissions on 22.11.2019 / 9:35 - Doc. MARN

Chaparrastique - flux of sulfur dioxyde - Doc. MARN

Chaparrastique - flux of sulfur dioxyde - Doc. MARN

At present, the current activity of the volcano is dominated by the presence and prevalence of high frequency earthquakes, highlighting the presence of cracks and ducts associated with changes in fluid pressure, and magma in the shallow part of the duct of the volcanic system.

The activity of the volcano tends to normalize and for the moment, is not considered a danger for the population, without losing sight of the sudden changes in the equilibrium conditions of the system. These variations are constantly monitored.

 

Source: MARN

Poas - 21.11.2019 / 7:17 - webcam Ovsicori

Poas - 21.11.2019 / 7:17 - webcam Ovsicori

In Costa Rica, the surface of the acidic lake of Poas remained the same as the previous week; its color is greenish. The evaporation processes remained weak, with constant rainfall. The field of sulfur-rich fumaroles in the northeastern sector maintains its activity.

Seismicity is characterized by a low amplitude background tremor, and discrete LP earthquakes.

Since 19 November, the concentration of sulfur dioxide has increased slightly, while the CO2 / SO2 ratio has decreased; the H2S / SO2 ratio is low and stable

 

Sources: RSN & Ovsicori

Piton de La Fournaise - the now called Piton Freri - OVPF photo

Piton de La Fournaise - the now called Piton Freri - OVPF photo

The Volcanological Observatory of Piton de la Fournaise, the Volcano City and the Reunion National Park have announced this Friday the baptismal name of the new volcanic cone, resulting from the eruption of 25 to 27 October 2019.

This new cone will be known under the name of Piton Fréri in tribute to a pioneer of the volcano, surgeon of the Navy under Louis XV, who had undertaken the ascent of the volcano by the Great Slopes, in August 1751.

 

Source: OVPF / IPGP

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Klyuchevskoy - image Landsat / / OLI 01.2018

Klyuchevskoy - image Landsat / / OLI 01.2018

Au Kamchatka, une activité éruptive modérée continue ces 20 et 21 novembre 2019 au Klyuchevskoy.

Le VAAC Tokyo a émis sept avis d'explosions de cendres pour le 21 novembre, où le panache de cendres a atteint une altitude de 7.000 mètres, avant de dériver vers le sud-est du volcan.

Le code aviation reste à orange.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic ash advisory 21.11.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic ash advisory 21.11.2019 - Doc. VAAC Tokyo

Au Salvador, au cours de la semaine écoulée, la sismicité du volcan Chaparrastique a eu tendance à diminuer. 

On a observé la réduction du nombre de séismes et de leur fréquence. La sismicité du volcan présente un certain degré d’impulsivité, en raison de la présence de petites fractures et de fissures dans le conduit du volcan.

Les images capturées par la caméra de surveillance volcanique ne montrent pas la présence de gaz ou de vapeur provenant du cratère et aucun rapport de situation anormal n’a été fourni par le réseau d’observateurs locaux.

Le débit de dioxyde de soufre émis par le cratère du volcan reste faible et est considéré comme normal pour le système volcanique de San Miguel (débit <400 tonnes / jour).

Chaparrastique - aucune émission visible le 22.11.2019 / 9h35 - Doc. MARN

Chaparrastique - aucune émission visible le 22.11.2019 / 9h35 - Doc. MARN

Activité du Klyuchevskoy, du Chaparrastique, du Poas et de La Fournaise.

À l'heure actuelle, l'activité actuelle du volcan est donc dominée par la présence et la prédominance de séismes à haute fréquence, mettant en évidence la présence de fissures et de conduits associés à des modifications de la pression des fluides et du magma dans la partie peu profonde du conduit du système volcanique. 

L'activité du volcan tend à se normaliser et pour le moment, n'est pas considérée comme un danger pour la population, sans perdre de vue les changements soudains dans les conditions d'équilibre du système. Ces variations sont surveillées en permanence.

 

Source : MARN

Poas  - 21.11.2019 / 7h17 - webcam  Ovsicori

Poas - 21.11.2019 / 7h17 - webcam Ovsicori

Au Costa Rica, la surface du lac acide du Poas s'est maintenue identique à la semaine précédente ; sa couleur est verdâtre. Les processus d'évaporation sont demeurés peu intenses , avec des précipitations constantes. Le champ de fumerolles riches en soufre du secteur nord-est maintient son activité.

La sismicité est caractérisée par un trémor de fond de basse amplitude, et de discrets séismes LP.

Depuis le 19 novembre, la concentration du dioxyde de soufre est en légère augmentation, tandis que le rapport CO2 / SO2 a diminué, ; le ratio H2S/SO2 est bas et stable


 

Sources : RSN & Ovsicori

Piton de La Fournaise  - le désormais Piton Freri - photo OVPF

Piton de La Fournaise - le désormais Piton Freri - photo OVPF

L’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise, la Cité du Volcan et le Parc National de La Réunion ont annoncé ce vendredi le nom de baptême du nouveau cône volcanique, résultant de l’éruption du 25 au 27 octobre 2019

Ce nouveau cône sera donc connu sous l’appellation de Piton Fréri en hommage à un pionnier du volcan, chirurgien de la Marine sous Louis XV, qui avait entrepris l'ascension du volcan par les Grandes Pentes, en août 1751.

 

Source : OVPF/IPGP

 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Art on the way of fire

Fascinated by the nature and power of the forces that govern the planet, and its hosts whose lives they condition, Joel Rea tries to account for these interactions in his paintings using metaphor and self-portrait.

Then born a dreamlike universe, magnified by a demanding technique and a realization of extreme finesse. His paintings are full of details, which defines him as a hyperrealist painter.

 

Hyperrealism is an art movement that appeared in the late sixties, of American origin, characterized by a representation of the environment, characters or everyday objects, whose meticulousness and illusionist precision exceeds imitation.

" Forces " - Joel Rea's artwork 2014 - one click to enlarge

" Forces " - Joel Rea's artwork 2014 - one click to enlarge

His painting "Forces" depicts with a photographic precision a plume of ashes during an eruption ... and leaves room for the dream, the reflection on the place of man in the face of the power of the volcano.

The character is slightly vaulted, absorbed by the ash that flows between the fingers ... your imagination will do the rest.

Have you ever let fine ash in your knuckles?

 

" Forces " - detail on the plume of ashes - work of Joel Rea

 

" Forces " - detail on the character - work of Joel Rea

" Forces " - detail on the character - work of Joel Rea

Joel Rea was born in Queensland, Australia in 1983. He graduated from the Queenqland College of Art in 2003.

He then exhibited in Australia and the United States, and received prestigious awards.

In 2013, he was selected for the Archibald Salon Des Refuses exhibition in Sydney, the Black Swan Award for Portraiture in Perth, the Fleurieu Landscape Award in Adelaide, and won the 2013 ANL Maritime Art Award in Melbourne.

This artist is a hard worker who can spend more than 700 hours on a single work

 

Sources:

Joel Rea official website - link

Artis a day - link
 

Joel Rea - NEW YORK - BEASTS OF ARCADIA at Jonathan LeVine Gallery, New York. www.joelrea.com.au

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #L'art sur les chemins du feu

Fasciné par la nature et la puissance des forces qui régissent la planète, et ses hôtes dont elles conditionnent la vie, Joel Rea essaie de rendre compte de ces interactions dans ses peintures en utilisant la métaphore et l'autoportrait.

Nait alors un univers onirique, magnifié par une technique exigeante et une réalisation d'une extrême finesse. Ses peintures foisonnent de détails, ce qui le définit comme peintre hyperréaliste.

 

L'hyperréalisme est un courant artistique apparu à la fin des années soixante, d'origine américaine, caractérisé par une représentation de l'environnement, des personnages ou d'objets courants, dont la minutie et la précision illusionniste dépasse l'imitation.

" Forces " - ouvre de Joel Rea

" Forces " - ouvre de Joel Rea

Son tableau « Forces » dépeint avec une précision photographique un panache de cendres lors d'une éruption ... et laisse la place au rêve, à la réflexion sur la place de l'homme face à la puissance du volcan.

Le personnage est légèrement voûté, absorbé par la cendre qui lui coule entre les doigts ... votre imagination fera le reste.

Avez-vous déjà laissé filer de la cendre fine entre vos phalanges ?

 

" Forces " - détail sur le panache de cendres - oeuvre de Joel Rea

 

" Forces " - détail sur le personnage - oeuvre de Joel Rea

" Forces " - détail sur le personnage - oeuvre de Joel Rea

Joel Rea est né au Queensland en Australie en 1983. Il passe son baccalauréat en Beaux-arts au Queenqland college of art en 2003.

Il expose ensuite en Australie et aux Etats-Unis, et reçoit des prix prestigieux.

En 2013, il a été sélectionné pour l'exposition Archibald Salon Des Refuses à Sydney, le Black Swan Award for Portraiture à Perth, le Fleurieu Landscape Award à Adélaïde et a remporté le ANL Maritime Art Award 2013 à Melbourne.

Cet artiste est un travailleur acharné qui peut passer plus de 700 heures sur une seule oeuvre

 

Sources :

Site officiel de Joel Rea – link 

Artis a day – link 

 

BEASTS OF ARCADIA at Jonathan LeVine Gallery, New York. www.joelrea.com.au

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Over the last 24 hours, seismicity on the Shishaldin volcano has reached a similar level to that observed during other eruption periods in recent weeks, which corresponds to the resumption of eruptive activity on the volcano. This is further supported by the high surface temperatures observed on cloud satellite imagery. No ash plume has been detected. Seismicity dropped sharply around 3:40 am on November 20th and remains at a relatively low level. This suggests that the eruptive activity could be suspended again. No gas plume was seen this morning on a clear webcam.

Shishaldin - RSAM between 20 and 21.11.2019 - Doc. AVO

Shishaldin - RSAM between 20 and 21.11.2019 - Doc. AVO

A high resolution satellite radar image of the Shishaldin summit shows current morphological changes: the growing central slag cone filling most of the pre-eruptive summit crater. A new vent inside this cone and another in the south formed during a more recent explosive activity. Lava flows and lahars are also visible, radiating from the summit to the northwest, north and north-east. Some distortion is caused by the oblique angle of view of the satellite and the correction of the terrain. This image was provided by Simon Plank (German Aerospace Center, DLR) as part of a permanent collaboration with the Alaska Volcano Observatory on Remote Sensing of Volcanic Eruptions.

 

Source: AVO

Shisahaldin - Radar image from 14.11.2019 showing the morphological changes of the crater - AVO / Dietterich, Hannah

Shisahaldin - Radar image from 14.11.2019 showing the morphological changes of the crater - AVO / Dietterich, Hannah

The weekly report of the Colombian Geological Survey confirms the instability of Nevado del Ruiz, in alert yellow level.

 

Seismicity related to fluid dynamics in the volcanic system showed a decrease in the number and energy of registered earthquakes, compared to the previous week. It was characterized by the presence of continuous and sometimes harmonic volcanic tremor, as well as long-lived (LP) and very long-lived (VLP) earthquakes recorded individually or in conjunction with volcanic tremor pulses. of variable energy and were located mainly in the crater Arenas and its surroundings.

Some of these signals were associated with small gas and ash emissions, confirmed by cameras in the volcano area, as well as information from officials at Nevados National Park and VAAC (Current Volcanic Ash Advisories). . The recording of new seismic signals of this type, which may be associated with new emissions of gas and ash, which will be dispersed according to the wind regime at the time of emission, is not excluded.

Nevado del Ruiz - overview of 15.11.2019 - Doc. Cámara SGC-OVSM_1

The seismicity caused by rock fracturing has maintained similar levels, in number of earthquakes and released seismic energy, compared to the previous week. This type of seismicity was mainly located in the Arenas crater, in the western, south-southwest, southeast and northeast areas of the volcanic structure and, to a lesser extent, in the northern sector of the volcano. The depth of the earthquakes ranged from 0.3 to 7.1 km. A slight increase in this type of seismicity recorded on November 12 is 3.4 km west of the crater. The maximum magnitude recorded during the week and during the seismic increase was 1.0 ML (local magnitude), which corresponds to the earthquake recorded on November 12 at 20:48 (local time) at 4.2 km depth.

 

It is also worth noting the occurrence of two episodes of volcanotectonic earthquake type " drumbeat ", short-lived and very low energy, recorded November 18. This type of seismicity is linked to the processes of ascension and evolution of domes1 on the surface of a volcano.

The deformation of the volcanic surface measured from electronic inclinometers and GNSS (Global Navigation Satellite System) stations did not show any significant changes during the week.

The volcano continues to emit water vapor and high levels of gas, mainly sulfur dioxide (SO2). These levels are estimated from data obtained from SCANDOAS stations and the processing of satellite images. In tracking the information provided by the MIROVA and NASA FIRMS portals, low-energy thermal anomalies were recorded on November 14, 16, 17 and 19.

 

Source: SGC

Nevado del Ruiz - activity of 17.11.2019 - animation of the SGC Cámara-Cisne-Ruiz

In Costa Rica, Turrialba does not erupt on November 20th; a small plume, rich in water vapor, allows a good view of the active crater.

The seismicity remains similar to that of the previous days.

 

Source: Ovsicori

Turrialba - 20.11.2019 / 13:20 - webcam Ovsicori

Turrialba - 20.11.2019 / 13:20 - webcam Ovsicori

In Karangetang, north of Sulawesi, activity remains stable.

Lava flows are present in two drainages over 1,000-1,500 meters from the summit; hot spots are observable in the two summit craters, which emit water vapor and gas.

The PVMBG reports, for this November 20, 136 eruptions of eruption, 14 earthquakes of blast, 2 hybrid earthquakes, 3 shallow volcanic earthquakes and continuous tremor of dominant to 2 mm.

The level of activity remains at 3 / siaga, with exclusion zones of 2.5 to 4 km.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia and Sentinel2

 Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands12,11,4 of 20.11.2019 - one click to enlarge

 Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands12,11,4 of 20.11.2019 - one click to enlarge

Karangetang - seismicity on 20.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Karangetang - seismicity on 20.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Au cours des dernières 24 heures, la sismicité sur le volcan Shishaldin a atteint un niveau similaire à celui observé au cours des autres périodes d'éruption au cours des dernières semaines, ce qui correspond à la reprise de l'activité éruptive sur le volcan. Ceci est encore étayé par les fortes températures de surface observées sur des images satellitaires nuageuses. Aucun panache de cendres n'a été détecté. La sismicité a chuté brusquement vers 3h40 le 20 novembre et reste à un niveau relativement bas. Cela suggère que l'activité éruptive pourrait être à nouveau suspendue. Aucun panache de gaz n'a été vu ce matin lors d'une webcam claire.

Shishaldin - RSAM entre les 20 et 21.11.2019 - Doc. AVO

Shishaldin - RSAM entre les 20 et 21.11.2019 - Doc. AVO

Une image radar satellite à haute résolution du sommet de Shishaldin montre les changements morphologiques actuels : le cône de scories central croissant remplissant la majeure partie du cratère du sommet pré-éruptif. Un nouvel évent à l'intérieur de ce cône et un autre au sud se sont formés au cours d'une activité plus explosive récente. Des coulées de lave et des lahars sont également visibles, rayonnant du sommet vers le nord-ouest, le nord et le nord-est. Une certaine distorsion est causée par l'angle de vue oblique du satellite et la correction du terrain. Cette image a été fournie par Simon Plank (Centre aérospatial allemand, DLR) dans le cadre d’une collaboration permanente avec l’observatoire du volcan de l’Alaska sur la télédétection des éruptions volcaniques.

 

Source : AVO

Shisahaldin - image radar du 14.11.2019 montrant les changements morphologiques du cratère - image AVO / Dietterich, Hannah

Shisahaldin - image radar du 14.11.2019 montrant les changements morphologiques du cratère - image AVO / Dietterich, Hannah

Le rapport hebdomadaire du Service Géologique Colombien confirme l'instabilité du Nevado del Ruiz, en alerte niveau jaune.

 

La sismicité liée à la dynamique des fluides dans le système volcanique a montré une diminution du nombre et de l’énergie des séismes enregistrés, par rapport à la semaine précédente. Elle était caractérisé par la présence de trémor volcaniques continus et parfois harmoniques, ainsi que par des tremblements de terre de longue période (LP) et de très longue période (VLP) enregistrés individuellement ou conjointement avec des impulsions de tremblement volcanique Les séismes présentaient des niveaux d'énergie variables et étaient localisés principalement dans le cratère Arenas et ses environs.

Certains de ces signaux étaient associés à de petites émissions de gaz et de cendres, confirmées par les caméras installées dans la région du volcan, ainsi que des informations communiquées par des responsables du Parc national naturel du Nevados et du VAAC (Current Volcanic Ash Advisories). L’enregistrement de nouveaux signaux sismiques de ce type, pouvant être associés à de nouvelles émissions de gaz et de cendres, qui seront dispersés en fonction du régime des vents au moment de l’émission, n’est pas exclu.

Nevado del Ruiz - survol du 15.11.2019 - Doc. Cámara SGC-OVSM_1

La sismicité causée par la fracturation des roches a maintenu des niveaux similaires, en nombre de séismes et en énergie sismique libérée, par rapport à la semaine précédente. Ce type de sismicité était principalement localisé dans le cratère Arenas, dans les zones ouest, sud-sud-ouest, sud-est et nord-est de la structure volcanique et, dans une moindre mesure, dans le secteur nord distal du volcan. La profondeur des tremblements de terre était comprise entre 0,3 et 7,1 km. Une légère augmentation de ce type de sismicité enregistrée le 12 novembre est de 3,4 km à l'ouest du cratère. La magnitude maximale enregistrée pendant la semaine et pendant l'augmentation sismique était de 1,0 ML (magnitude locale), ce qui correspond au séisme enregistré le 12 novembre à 20h48 (heure locale) à 4,2 km de profondeur.

 

Il convient également de noter la survenue de deux épisodes de séismes volcanotectoniques de type séisme de type " drumbeat ", de courte durée et de très basse énergie, enregistrés le 18 novembre. Ce type de sismicité est lié aux processus d’ascension et d’évolution des dômes1 à la surface d’un volcan.

La déformation de la surface volcanique mesurée à partir d'inclinomètres électroniques et de stations GNSS (Système mondial de navigation par satellite) n'a pas montré de changements significatifs au cours de la semaine.

Le volcan continue d'émettre de la vapeur d'eau et des niveaux élevés de gaz, principalement du dioxyde de soufre (SO2). Ces niveaux sont estimés à partir des données obtenues des stations SCANDOAS et du traitement des images satellites. Dans le suivi des informations fournies par les portails MIROVA et NASA FIRMS, des anomalies thermiques de faible niveau d’énergie ont été enregistrées les 14, 16, 17 et 19 novembre.

 

Source : SGC

Nevado del Ruiz - activité du 17.11.2019 - animation du SGC Cámara-Cisne-Ruiz

Au Costa Rica, le Turrialba ne présente pas d'éruption ce 20 novembre ; un petit panache, riche en vapeur d'eau, permet une bonne vue sur le cratère actif.

La sismicité reste semblable à celle des jours préccédents.

 

Source : Ovsicori

Turrialba - 20.11.2019 / 13h20 - webcam Ovsicori

Turrialba - 20.11.2019 / 13h20 - webcam Ovsicori

Au Karangetang, au nord de Sulawesi, l'activité reste stable. Des couléesde lave sot présentes dans deux drainages sur 1.000-1.500 mètres à partir du sommet ; des points chauds sont observables dans les deux cratères sommitaux, qui émettent vapeur d'eau et gaz.

Le PVMBG signale, pour ce 20 novembre, 136 séismes d'éruption, 14 séismes de souffle, 2 séismes hybrides, 3 séismes volcaniques peu profonds et du trémor continu de dominante à 2 mm.

Le niveau d'activité reste à 3 / siaga, assorti de zones d'exclusion de 2,5 à 4 km.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et Sentinel2

 Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands12,11,4 du 20.11.2019  - un clic pour agrandir

Karangetang - image Sentinel-2 L1C image bands12,11,4 du 20.11.2019 - un clic pour agrandir

Karangetang - sismicité au 20.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Karangetang - sismicité au 20.11.2019 - Doc. Magma Indonesia

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog