Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Depuis environ 4h00 du matin ce 11 décembre, le niveau du trémor volcanique a considérablement augmenté sur l'île de White island. Cela s'est accompagné d'émissions vigoureuses de vapeur et de jets de boue localisés dans plusieurs des cratères créés par l'éruption de lundi. Les volcanologues du GeoNet interprètent ces signaux comme des preuves de la pression continue élevée des gaz à l'intérieur du volcan. (GeoNet bulletin alerte volcanique mise à jour # 4)

A 17h30, le niveau de trémor volcanique a continué d'augmenter et est maintenant au plus haut niveau observé depuis l'éruption de 2016.

Toutes ces données de surveillance à ce jour, y compris le vol de gaz d'hier, suggèrent que le magma peu profond à l'intérieur du volcan est à l'origine du tremblement, du flux de gaz et de l'activité des jets observés dans les cratères créés lors de l'éruption.

Selon les experts du GeoNet, il existe une probabilité moyenne (40 à 60% de chances) d'une future éruption dans les prochaines 24 heures.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 3. (GeoNet bulletin alerte volcanique mise à jour # 5)

 

Source : GeoNet

White Island - variations du trémor entre le 11 novembre et le 11 décembre 2019 - Doc. GeoNet

White Island - variations du trémor entre le 11 novembre et le 11 décembre 2019 - Doc. GeoNet

White island - sismicité le 11.12.2019 / 08h48 NZDT - Doc. GeoNet

White island - sismicité le 11.12.2019 / 08h48 NZDT - Doc. GeoNet

A l'Etna, quatre cratères présentent une activité entre le 2 et le 8 décembre 2019 selon l' INGV : une activité strombolienne marque la Voragine, la Bocca Nuova et le nouveau cratère sud-est, et le cratère nord-est.

A partir du 7 décembre, l'amplitude du trémor est en hausse.

Les flux de dioxyde de soufre restent à un niveau moyen, et ceux de dioxyde de carbone dans le sol ont une légère tendance à augmenter. (INGV Bulletin hebdomadaire Etna)

Etna - localisation des sources de trémor - Doc. INGV bulletin 02 au 08.12.2019

Etna - localisation des sources de trémor - Doc. INGV bulletin 02 au 08.12.2019

Au niveau du NSEC, on remarque de petites bouffées de cendres noires le 9 décembre et de l'incandescence nocturne, également visible au NEC et à la Voragine

 

Sources : INGV OE et INGVvulcani

Etna NSEC - bouffées de cendres le 09.12.2019 - photo INGVvulcani

Etna NSEC - bouffées de cendres le 09.12.2019 - photo INGVvulcani

Etna - incandescence nocturne à la Voragine et au NSEC le 09.12.2019 - photo INGVvulcani

Etna - incandescence nocturne à la Voragine et au NSEC le 09.12.2019 - photo INGVvulcani

Etna - images Sentinel-2 , respectivement en bandes 4,3,2 (dessus) et 12,11,4 (dessous) du 09.12.2019 - un clic pour agrandir
Etna - images Sentinel-2 , respectivement en bandes 4,3,2 (dessus) et 12,11,4 (dessous) du 09.12.2019 - un clic pour agrandir

Etna - images Sentinel-2 , respectivement en bandes 4,3,2 (dessus) et 12,11,4 (dessous) du 09.12.2019 - un clic pour agrandir

Au Stromboli, la semaine du 2 au 8 décembre est caractérisée par une activité strombolienne explosive, au rythme moyen de 12 épisodes horaires (06.12) à 24 épisodes horaires (08.12) , accompagnée de dégazage et de spattering. Elle se situe dans les zones cratériques nord et centre-sud.

La sismicité et la déformation ne montrent pas de variations significatives.

Le flux de dioxyde de soufre reste à un niveau moyen-élevé.

 

Source : INGV

Relief ombré de la zone du cratère de Stromboli obtenu par traitement d'image acquis par drone le 9 juillet 2019 (Collaboration avec le groupe de drones GEOMAR Helmholtz Center for Ocean Research Kiel, Allemagne). En haut à gauche de l'île de Stromboli, le rectangle noir indique la zone de intérêt, la ligne courbe noire et la ligne dentelée rouge indiquent, respectivement, la pente morphologique et les bords du cratère.

Relief ombré de la zone du cratère de Stromboli obtenu par traitement d'image acquis par drone le 9 juillet 2019 (Collaboration avec le groupe de drones GEOMAR Helmholtz Center for Ocean Research Kiel, Allemagne). En haut à gauche de l'île de Stromboli, le rectangle noir indique la zone de intérêt, la ligne courbe noire et la ligne dentelée rouge indiquent, respectivement, la pente morphologique et les bords du cratère.

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
WI tour operators landing to help 12 minutes after eruption on 09.12.2019 - photo M. Schade

WI tour operators landing to help 12 minutes after eruption on 09.12.2019 - photo M. Schade

A more accurate record of the eruption on White Island was made by the Police:

Out of the 47 people on the island,

- 5 are confirmed dead,

- 31 are still hospitalized, 27 of whom burned on at least 30% of their body and with a vital prognosis for many of them, 3 were able to leave,

- and 8 are missing and presumed dead (including 6 identified bodies).

Since December 10 in the morning, seismic activity has remained low, but we continue to see periodic jets of steam and gas from the active ventilation zone. The volcanic alert level remains at level 3. The aviation color code remains orange.

Over the next 24 hours, we still estimate an equal probability of no eruption or a smaller / similar size eruption that would impact the floor of the main crater, based on our observations and measurements.

 

As for the eruptive mechanism: "The eruption and the resultant vapor, also known as hydrothermal or phreatic eruption, can occur suddenly and with little or no warning. The expansion of the water into steam is at a supersonic speed and the liquid can reach 1,700 times its original volume. This produces catastrophic impacts.

Expansion energy is sufficient to break solid rock, dig craters, and eject rock fragments and ashes hundreds of meters from the vent. We know sites in New Zealand where materials have been blown more than 3 km from the vent by such eruptions. "

 

Source: GeoNet Volcano Newsletter Dec 10 2019 16:20 local - and local media.

Vidéo White island eruption 09.12.2019 - by Michael Schade / RNZ

Back to the rest of the news after this day of 09.12 dramatic ...

 

In Kamchatka, experts from the Kamchatka branch of the Russian Expert Council on Seismic Prediction, Seismic Risk and Risk Assessment (KF RES) concluded that the probability of an Avachinsky eruption during the month next has been increased. The conclusions are based on a set of geophysical and seismological data obtained in the Kamchatka branch of the Geophysical Service of RAS (KF Fitz EGS RAS).

On December 9, nighttime glow was observed on a crack.

The Avachinsky is located about thirty kilometers from Petropavlovsk. Its last eruption was in 2001 (GVP)

 

Source: Kam 24
 

News of White Island, Avachinsky, Sabancaya and Nevados de Chillan.
Sabancaya- plume rising to 4.200 meters on the 08.12.2019 / 11h36 - webcam IGPeru

Sabancaya- plume rising to 4.200 meters on the 08.12.2019 / 11h36 - webcam IGPeru

The eruptive activity of the Sabancaya volcano between 2 and 8 December 2019 remained at moderate levels, with the recording of an average of 22 explosions a day, moderate, and the consequent emission of ashes at a maximum height 4,200 meters.

During this period, 1,255 earthquakes were recorded, as well as 4 thermal anomalies, between 1 and 12 MW.

 

For the following week, the presence of a lava dome inside the crater of Sabancaya volcano leads to present three possible scenarios:

Scenario 1: corresponds to a mild to moderate explosive activity such as that recorded by Sabancaya in recent years, associated, of course, with the slow growth or rise of the lava dome.

Scenario 2: Growth and collapse of the lava dome with generation of low volume pyroclastic flows.

Scenario 3: corresponds to effusive eruptions related to the location of lava flows.

In the event of volcanic explosions with ash emissions, they will disperse on December 9 to the western sector of the volcano with winds that reach 50 km / h. Between December 10th and 16th, the winds would scatter ashes to the southeast sector of the volcano with winds up to 50 km / h.

 

Source: I.G.Peru

Sabancaya - summary of the activity between 2 and 8.12.2019 - Doc. IG Peru

Sabancaya - summary of the activity between 2 and 8.12.2019 - Doc. IG Peru

In Chile, Nevados de Chillan continues its explosive activity, starting from four emission centers in the Nicanor crater, and effusive, without any known advance of the flows. The seismicity of the last 24 hours is moderate, and characterized by volcano-tectonic earthquakes, earthquakes LP (in relation with the explosions) and VLP and tremor.

 

Sources: Sernageomin & Onemi

Nevados de Chillan - map of risk areas updated on 08.12.2019

Nevados de Chillan - map of risk areas updated on 08.12.2019

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
WI tour operators débarquant pour aider 12 minutes après l'éruption le 09.12.2019 - photo M. Schade

WI tour operators débarquant pour aider 12 minutes après l'éruption le 09.12.2019 - photo M. Schade

Un bilan plus exact de l'éruption sur White island a été dressé par la Police :

sur les 47 personnes présentes sur l'île,

- 5 sont confirmées mortes,

- 31 sont toujours hospitalisées dont 27 brûlées sur au moins 30% de leur corps et avec un pronostic vital engagé pour plusieurs d'entre eux, 3 ont pu sortir,

- et 8 sont portées disparues et présumées mortes (dont 6 corps repérés).

Depuis le 10 décembre au matin, l'activité sismique est restée faible, mais nous continuons à voir des jets périodiques de vapeur et de gaz provenant de la zone de ventilation active. Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 3. Le code de couleur de l'aviation reste à orange.

Au cours des 24 prochaines heures, nous estimons toujours une probabilité égale d'absence d'éruption ou d'une éruption de taille plus petite / similaire qui aurait un impact sur le plancher du cratère principal, sur la base de nos observations et mesures.

 

Quant au mécanisme éruptif : « L'éruption ; entraînée par la vapeur qui en résulte, également appelée éruption hydrothermale ou phréatique, peut se produire soudainement et avec peu ou pas d'avertissement. La dilatation de l'eau en vapeur se fait à une vitesse supersonique et le liquide peut atteindre 1.700 fois son volume d'origine. Cela produit des impacts catastrophiques.

L'énergie d'expansion est suffisante pour briser la roche solide, creuser des cratères et éjecter des fragments de roche et des cendres à des centaines de mètres de l'évent. Nous connaissons des sites en Nouvelle-Zélande où des matériaux ont été soufflés à plus de 3 km de l'évent par de telles éruptions. »

 

Source : GeoNet Volcano bulletin Dec 10 2019 16h20 locale - et médias locaux.

-White island - webcam 1 min avant l'éruption / 14h10 NZDT 09.12.2019  ... personnes présentes dans la cratère  - Doc . GeoNet

-White island - webcam 1 min avant l'éruption / 14h10 NZDT 09.12.2019 ... personnes présentes dans la cratère - Doc . GeoNet

Vidéo White island 09.12.2019 - by Michael Schade / RNZ

Retour au reste de l'actualité après cette journée dramatique du 09.12 ...

 

Au Kamchatka, des spécialistes de la branche Kamchatka du conseil d'experts russe sur les prévisions sismiques, les risques sismiques et l'évaluation des risques (KF RES) ont conclu que la probabilité d'une éruption de l'Avachinsky au cours du mois prochain a été augmentée. Les conclusions sont basées sur un ensemble de données géophysiques et sismologiques obtenues dans la branche Kamchatka du Service Géophysique du RAS (KF Fitz EGS RAS).

Ce 9 décembre, de l'incandescence nocturne a été observée sur une fissure.

 

L'Avachinsky est localisé à une trentaine de kilomètres de Pétropavlovsk. Sa dernière éruption remonte à 2001 (GVP)

 

Source : Kam 24

Avachinsky - incandescence nocturne le 09.12.2019 - photo Artem Vynogradov @ northeastman86 / via Kam 24 (1024x683)

Avachinsky - incandescence nocturne le 09.12.2019 - photo Artem Vynogradov @ northeastman86 / via Kam 24 (1024x683)

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 2 et le 8.12.2019 - Doc. IG Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 2 et le 8.12.2019 - Doc. IG Peru

L'activité éruptive du volcan Sabancaya entre le 2 et le 8 décembre 2019 est restée à des niveaux modérés, avec l'enregistrement d'une moyenne de 22 explosions par jour, modérées, et l'émission conséquente de cendres à une hauteur de maximum 4.200 mètres.

Pour cette période, 1.255 séismes ont été enregistrés, ainsi que 4 anomalies thermiques, entre 1 et 12 MW.

 

Pour la semaine suivante, la présence d'un dôme de lave à l'intérieur du cratère du volcan Sabancaya conduit à présenter 3 scénarios possibles:

Scénario 1: correspond à une activité explosive légère à modérée telle que celle enregistrée par le Sabancaya ces dernières années, associée , bien sûr, à la croissance lente ou à la montée du dôme de lave.

Scénario 2: croissance et effondrement du dôme de lave avec génération de coulées pyroclastiques de faible volume.

Scénario 3: correspond à des éruptions effusives liées à la localisation des coulées de lave.

En cas d'apparition d'explosions volcaniques avec émissions de cendres, elles se disperseront, le 9 décembre, vers le secteur ouest du volcan avec des vents qui atteindraient 50 km / h. Entre le 10 et le 16 décembre, les vents disperseraient les cendres vers le secteur sud-est du volcan avec des vents allant jusqu'à 50 km / h.

 

Source : I.G.Peru

Sabancaya- panache montant à 4.200 mètres environ le 08.12.2019 / 11h36 - webcam IGPeru

Sabancaya- panache montant à 4.200 mètres environ le 08.12.2019 / 11h36 - webcam IGPeru

Au Chili, le Nevados de Chillan poursuit son activité explosive, au départ de 4 centres d'émission dans le cratère Nicanor, et effusive, sans avance notoire des coulées. La sismicité des dernières 24 heures est modérée, et caractérisée par des séismes volcano-tectoniques, des séismes LP (en relation avec les explosions)et VLP et du trémor.

 

Sources : Sernageomin & Onemi

Nevados de Chillan - carte des zones à risques actualisée au 08.12.2019

Nevados de Chillan - carte des zones à risques actualisée au 08.12.2019

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
White island - phreatic eruption this 09.12.2019 / 14h11 - photo Michael Schade / Twitter

White island - phreatic eruption this 09.12.2019 / 14h11 - photo Michael Schade / Twitter

2019.12.09 White island - Zurraspismo Twitter

2019.12.09 White island - Zurraspismo Twitter

A phreatic eruption occurred on December 9 around 14:11 local time on White Island in northern New Zealand. This short-lived impulsive event affected the bottom of the crater. Activity seems to have decreased since the eruption.

Monitoring data shows that there was a short-lived eruption that generated an ash plume at about 3,600 meters above the vent. Ashes covered the floor of the main crater, where there were about fifty people. We regret the death of one person, and many others burned. The balance sheet could get heavier in the next few hours as people go missing.

Seven helicopters joined the island just after the eruption to bring relief and evacuate the wounded to the nearest hospitals.

The fall of the ashes seems to be limited to the island and we do not expect a smaller amount of ash to reach the Eastern Cape in the next hours.

Monitoring equipment is still functioning and a steady decline in activity has been observed since the eruption. There is still a great deal of uncertainty about future changes, but currently there is no sign of escalation.

After a temporary elevation at 14:30 local at alert level 4 and orange code, the GeoNet lowered the alert level to 3 to 16:25 local.

Aerial view of White Island after the eruption - New Zealand Herald photo via AP / George Novak 09.12.2019

Aerial view of White Island after the eruption - New Zealand Herald photo via AP / George Novak 09.12.2019

Professor Shane Cronin, Volcanologist, University of Auckland, comments:

"Sudden and unplanned eruptions of volcanoes such as White Island can be expected at any time. Magma is close to the surface, and heat and resulting gases heat surface and groundwater to form strong hydrothermal systems. We know that hydrothermal and phreatic eruptions can occur suddenly and with little or no warning because they are caused by the expansion of superheated water into steam.

The expected dangers of such events are the violent ejection of hot blocks and ashes, and the formation of currents "similar to hurricanes of wet ashes and coarse particles that radiate from the blast mouth. These can be fatal in terms of impact trauma, burns and breathing problems. Eruptions are short-lived, but once they occur, there is a good chance that others will occur, usually smaller, as the system rebalances. "
 

Update :

The NZ Herald in its edition of 19:02 this December 9 mentions five people dead and the police expect that the death toll will increase. Twenty-three people were transported from the island, all with some degree of burns. A number of them were taken to hospitals in Whakatane and Middlemore.

There are still a number of people on the island who are missing. New Zealanders and overseas tourists, including some of the Ovation of the Seas cruise ship that was visiting Tauranga. would be involved. The cruise ship will not leave the port before the return of the missing passengers.

A damaged and ash-covered helicopter near the crater was also seen near the edge of the island.

The deputy commissioner of the national operation commander said he was not sure if he could pick up those who had not been found yet. "At this point, it is too dangerous for the police and rescue to reach the island ... the island is currently covered with ash and volcanic materials."

Sources: GeoNet - NZ Radio - National Police - On-site observers, including Michael Schade and Zurraspismo - local media including NZ Herald
 

 White island west rim 09.12.2019 14h30-14h40 NZDT - photos Inst. og geological and nuclear sciences ltd - one click to enlarge
 White island west rim 09.12.2019 14h30-14h40 NZDT - photos Inst. og geological and nuclear sciences ltd - one click to enlarge

White island west rim 09.12.2019 14h30-14h40 NZDT - photos Inst. og geological and nuclear sciences ltd - one click to enlarge

White island A damaged and ash-covered helicopter near the crater was also seen near the edge of the island. - from vidéi ofg Michael Schade

White island A damaged and ash-covered helicopter near the crater was also seen near the edge of the island. - from vidéi ofg Michael Schade

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
White island - le panache de l'éruption phréatique du 09.12.2019 - photo Zurraspismo Twitter

White island - le panache de l'éruption phréatique du 09.12.2019 - photo Zurraspismo Twitter

Une éruption de type phréatique s'est produite ce 9 décembre vers 14: 11 heure locale sur White Island au nord de la Nouvelle-Zélande. Cet événement impulsif de courte durée a affecté le fond du cratère. L'activité semble avoir diminué depuis l'éruption.

Les données de surveillance montrent qu'il y a eu une éruption de courte durée qui a généré un panache de cendres à environ 3.600 mètres au-dessus de l'évent. Des cendres ont couvert le plancher du cratère principal, où se trouvaient une cinquantaine de personnes. On déplore le décès d'une personne, et de nombreuses autres brûlées. Le bilan pourrait s'alourdir dans les prochaines heures, des personnes étant portées disparues.

Sept hélicoptères ont rejoint l'île juste après l'éruption pour porter des secours, et évacuer les blessés vers les hôpitaux les plus proches.

La chute des cendres semble se limiter à l'île et nous ne nous attendons pas à ce qu'une plus petite quantité de cendres atteigne le Cap oriental dans les prochaines heures.

L' équipement de surveillance fonctionne toujours et une baisse régulière de l'activité est observée depuis l'éruption. Il subsiste une grande incertitude quant aux changements futurs, mais actuellement, il n'y a aucun signe d'escalade.

Après une élévation temporaire à14h30 locale au niveau d'alerte 4 et code orange, le GeoNet a rabaissé le niveau d'alerte à 3 à 16h25 locale.

Vue aérienne de White island après l'éruption - photo New Zealand Herald via AP / George Novak 09.12.2019

Vue aérienne de White island après l'éruption - photo New Zealand Herald via AP / George Novak 09.12.2019

Le professeur Shane Cronin, volcanologue, Université d'Auckland, commente:

«On peut s'attendre à tout moment à des éruptions soudaines et non annoncées de volcans tels que White Island. Le magma est proche de la surface, et la chaleur et les gaz qui en résultent chauffent les eaux de surface et souterraines pour former des systèmes hydrothermaux vigoureux. Nous savons que les éruptions hydrothermales et dites «phréatiques» peuvent se produire soudainement et avec peu ou pas d’avertissement car elles sont entraînées par l’expansion de l’eau surchauffée en vapeur.

Les dangers attendus de tels événements sont l’éjection violente de blocs chauds et de cendres, et la formation de courants« semblables à des ouragans de cendres humides et de particules grossières qui rayonnent de la bouche d’explosion. Ceux-ci peuvent être mortels en termes de traumatismes d'impact, de brûlures et de problèmes respiratoires. Les éruptions sont de courte durée, mais une fois qu'elles se produisent, il y a de fortes chances que d'autres se produisent, généralement plus petites, à mesure que le système se rééquilibre. »

Mise à jour : 

Le NZ Herald dans son édition de 19h02 ce 9 décembre fait mention de cinq personnes décédées et la police s'attend à ce que le nombre de morts augmente. Vingt-trois personnes ont été transportées depuis l'île, toutes avec un certain degré de brûlures. Un certain nombre d'entre eux ont été emmenés dans les hôpitaux de Whakatane et Middlemore.

Il reste un certain nombre de personnes sur l'île qui sont portées disparues. Les Néo-Zélandais et des touristes d'outre-mer, dont certains du bateau de croisière Ovation of the Seas qui visitait Tauranga. seraient impliqués. Le bateau de croisière ne quittera pas le port avant le retour des passagers disparus.

Un hélicoptère endommagé et recouvert de cendres près du cratère a également pu être vu près du bord de l'île.

Le sous-commissaire du commandant de l'opération nationale a déclaré qu'il n'était pas sûr d'aller chercher ceux qui n'avaient pas encore été retrouvés. "À ce stade, il est trop dangereux pour la police et les secours de se rendre sur l'île ... l'île est actuellement recouverte de cendres et de matériaux volcaniques. "

Sources : GeoNet – Radio NZ – Police nationale - les observateurs sur place, dont Michael Schade et  Zurraspismo – médias locaux dont NZ Herald 

White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT  - images  White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd  - un clic pour agrandir
White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT  - images  White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd  - un clic pour agrandir

White island 09.12.2019 / 14h20-14h40 NZDT - images White island west rim - Inst. og geological and nuclear sciences Ltd - un clic pour agrandir

 White island 09.12.2019  - un hélico endommagé et recouvert de cendres dana le cratère du volcan  - photo M.Shade

White island 09.12.2019 - un hélico endommagé et recouvert de cendres dana le cratère du volcan - photo M.Shade

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Etna NSEC - Strombolian activity of 07.12.2019 / 22:10 of the Mareneve road near the village of Fornazzo on the eastern flank of Etna - photo INGVvulcani

Etna NSEC - Strombolian activity of 07.12.2019 / 22:10 of the Mareneve road near the village of Fornazzo on the eastern flank of Etna - photo INGVvulcani

From 18:00 UTC on 6 December, the cameras of the CCTV system of the INGV show, in addition to the Voragine / Bocca Nuova activity, a gradual intensification of Strombolian activity at the New Crater of South-East of the Etna, who manifested already from 16:00 UTC with weak and discontinuous explosions. The activity produces, for the moment, the fallout of incandescent material along the slope of the cone. An increase in the tremor is observed around 22:10 local.

Etna NSEC- 07.12.2019 / 19:27 - INGV webcam Emov0389


This activity continued on December 7, marked by thermal anomalies between 71 and 169 MW, according to Mirova.

December 8, values ​​of 54 and 144 MW are recorded at 0:15 and 1:50. This morning, ashes are emitted by the crater northeast.

 

Sources: INGV OE, INGVvulcani and local observers.

Etna tremor - at 08.12.2019 / 4:10 - Doc. INGV EMFS velocimeter - HHZ - RMS

Etna tremor - at 08.12.2019 / 4:10 - Doc. INGV EMFS velocimeter - HHZ - RMS

Etna - thremical anomalies at 08.12.2019 / 01h50 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Etna - thremical anomalies at 08.12.2019 / 01h50 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

In the Aleutian arc, an eruption was detected on December 7th in Semisopochnoi, starting at 0h26 AKST, with an episode of strong tremor and the emission of infrasound.

Cloud cover around 3,000 meters prevented the detection of an ash plume of greater height.

The aviation code and the alert level were increased respectively at Orange & Watch.

Intermittent explosions continued during the night, and seismicity remains high.

No surface activity or significant ash emissions were observed.

 

Source: AVO

Semisopochnoi - photo archives AVO /  Clifford Roger

Semisopochnoi - photo archives AVO / Clifford Roger

A moderate eruptive activity continues in Ebeko, in the northern Kuriles. It is characterized by explosions generating a plume of ashes high of 2500-2700 meters asl, drifting towards the northeast of the volcano.

The continuation of the activity justifies the maintenance of the orange aviation code, explosions accompanied by ashes that can occur at any moment and reach up to 6000 meters asl.

 

Sources: KVERT & VAAC Tokyo

Ebeko - Videodata by IMGG RAS FEB and KB GS RAS 27.07.2019

Ebeko - Videodata by IMGG RAS FEB and KB GS RAS 27.07.2019

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Etna NSEC - activité strombolienne du 07.12.2019 / 22h10 de la route de Mareneve près du village de Fornazzo sur le flanc Est de l'Etna - photo INGVvulcani

Etna NSEC - activité strombolienne du 07.12.2019 / 22h10 de la route de Mareneve près du village de Fornazzo sur le flanc Est de l'Etna - photo INGVvulcani

A partir de 18h00 UTC le 6 décembre, les caméras du système de vidéosurveillance de l'INGV montrent, en plus de l'activité Voragine/ Bocca Nuova, une intensification progressive de l'activité strombolienne au Nouveau cratère du Sud-Est de l'Etna, qui s'est manifesté déjà à partir de 16h00 UTC avec des explosions faibles et discontinues. L'activité produit, pour le moment, les retombées de matériau incandescent le long de la pente du cône. Une augmentation du trémor est observée vers 22h10 locale.

Etna NSEC- 07.12.2019 / 19h27 - webcam INGV Emov0389

Cette activité s'est poursuivie le 7 décembre, marquée par des anomalies thermiques entre 71 et 169 MW, selon Mirova.

Ce 8 décembre, des valeurs de 54 et 144 MW sont relevées à 0h15 et 1h50. Ce matin, des cendres sont émises par le cratère nord-est.

 

Sources : INGV OE, INGVvulcani et observateurs locaux.

Etna trémor - au 08.12.2019 / 4h10 - Doc. INGV  EMFS velocimeter - HHZ - RMS

Etna trémor - au 08.12.2019 / 4h10 - Doc. INGV EMFS velocimeter - HHZ - RMS

Etna - anomalies thremiques au 08.12.2019 /  01h50 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Etna - anomalies thremiques au 08.12.2019 / 01h50 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Dans l'arc des Aléoutiennes, une éruption a été détectée le 7 décembre au Semisopochnoi, débutant à 0h26 AKST par un épisode de fort trémor et l'émission d'infrasons.

La couverture nuageuse autour de 3.000 mètres a empêché de détecter un panache de cendres de hauteur supérieure.

Le code aviation et le niveau d'alerte ont été relevés respectivement à Orange & Watch.

Les explosions intermittentes se sont poursuivies au cours de la nuit, et la sismicité reste élevée.

Aucune activité de surface, ni émission de cendres significatives n'ont été observées.

 

Source : AVO

Semisopochnoi - photo  archives AVO/ 2012 Clifford Roger

Semisopochnoi - photo archives AVO/ 2012 Clifford Roger

Une activité éruptive modérée continue à l'Ebeko, dans les Kouriles du nord. Elle se caractérise par des explosions engendrant un panache de cendres haut de 2500-2700 mètres asl, dérivant vers le nord-est du volcan.

La poursuite de l'activité justifie le maintien du code aviation à orange, des explosions accompagnées de cendres pouvant se produire à tout instant et atteindre jusqu'à 6000 mètres asl.

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Ebeko  - Videodata by IMGG FEB RAS and KB GS RAS 27.07.2019

Ebeko - Videodata by IMGG FEB RAS and KB GS RAS 27.07.2019

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Etna - situation of the VOR & BN on 06.12.2019 - photo Piero Berti, via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

Etna - situation of the VOR & BN on 06.12.2019 - photo Piero Berti, via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

Etna - situation of the VOR & BN on 06.12.2019 - photo Piero Berti, via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

Etna - situation of the VOR & BN on 06.12.2019 - photo Piero Berti, via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

At Etna, since the 6th of December in the morning, a Strombolian activity marks the Voragine and a new lava flow is observed from the base of the cone of slag located in this crater; lava waterfall in the Bocca Nuova. INGV reports that this phenomenon has already been observed on 18-20 September2019.

An explosion is recorded by the thermal camera at the eastern mouth of the new southeastern crater / NSEC.

 Etna - Hot spots at crater NE, Bocca Nuova and Voragine; low spot at NSEC - Sentinel-2 L1C image on 2019-12-04 bands 12,11,4

 Etna - Hot spots at crater NE, Bocca Nuova and Voragine; low spot at NSEC - Sentinel-2 L1C image on 2019-12-04 bands 12,11,4

Etna NSEC - 06.12.2019 / 09:28 - Etna Webcam therm EMOT - INGV OE

Etna NSEC - 06.12.2019 / 09:28 - Etna Webcam therm EMOT - INGV OE

From 18:00 UTC, CCTV cameras show a gradual intensification of strombolian activity at the New Southeast Crater, which has already manifested itself since 16:00 UTC with weak and discontinuous explosions. The activity produces, for the moment, the fallout of incandescent material along the slope of the cone.

An increase in the tremor is observed around 22:10 local.

 

Sources: INGV vulcani and Piero Berti photos (aka Joseph Nasi), Butterfly Helicopters s.r.l.

Etna - Strombolian activity 06.12.2019 / 19h34 at NSEC (right) and weaker explosions at Voragine (left) - photo INGVvulcani

Etna - Strombolian activity 06.12.2019 / 19h34 at NSEC (right) and weaker explosions at Voragine (left) - photo INGVvulcani

Etna - thermal anomalies on 07.12.2019 / 01h10 - Doc. Mirova Modis

Etna - thermal anomalies on 07.12.2019 / 01h10 - Doc. Mirova Modis

 Etna - tremor at 07.12.2019 - Doc. INGV OE

Etna - tremor at 07.12.2019 - Doc. INGV OE

In the Izu-Bonain Volcanic Arc, the Nishinoshima Volcano, which has been calm since July 2018, has recovered explosive-effusive activity since 4 December 2019.

The explosions are located at the main cone, and a vent that opened at the NE base of the cone produces spaterring and lava flows.

This activity, in addition to the thermal anomalies recorded by satellite, was observed on December 6 during an overflight by the Japanese coastguard.

 

Sources: Japan Coast Guards, JMA and Mirova

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

In Indonesia, the Karangetang South Crater shows sustained activity, with incandescent projections at 50 m height. The lava descends towards Kali Batang and West Beha until about 800 - 1000 m, until Kali Sense, Nanitu, Sesepe and Pangi, until about 1000 - 1500 m.

Le cratère nord est lui aussi actif et présente de l'incandescence.

Karangetang - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 05.12.2019

Karangetang - image Sentinel-2 bands 12,11,4 from 05.12.2019

 Karangetang - Thermal anomalies at 07.12.2019 / 5.25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

 Karangetang - Thermal anomalies at 07.12.2019 / 5.25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Le PVMBG renseigne pour ce 5 décembre :

87 séismes d’avalanches
13 séismes liés aux explosions .
2  séismes Hybride
10 tremblements de terre volcaniques peu profonds
1 tremblement de terre volcanique
1 séisme ressenti (échelle 1 MMI)
5 grands séismes tectoniques
2 épisode de trémor harmoniques
et du Tremor continu, d'amplitude 0,5-7 mm (valeur dominante 5 mm).

 

Sources : PVMBG, Mirova et Sentinel-2

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Etna - situation de la  VOR & BN le 06.12.2019 - photo Piero Berti , via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

Etna - situation de la VOR & BN le 06.12.2019 - photo Piero Berti , via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

 Etna - situation de la  VOR & BN le 06.12.2019 - photo Piero Berti , via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

Etna - situation de la VOR & BN le 06.12.2019 - photo Piero Berti , via J.Nasi / Butterfly Helicopters / INGVvulcani

A l'Etna, depuis le 6 décembre au matin, une activité strombolienne marque la Voragine et unenouvelle coulée de lave est observée depuis la base du cône de scorie situé dans ce cratère ; la lave cascade dans la Bocca Nuova. L'INGV signale que ce phénomène a déjà été observé les 18-20 septembre2019.

Une explosion est enregistrée par la caméra thermique à la bouche orientale du nouveau cratère sud-est / NSEC.

 Etna - Hot spots au cratère NE, à la Bocca Nuova et à la Voragine; faible spot au NSEC - Sentinel-2 L1C image on 2019-12-04 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Etna - Hot spots au cratère NE, à la Bocca Nuova et à la Voragine; faible spot au NSEC - Sentinel-2 L1C image on 2019-12-04 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Etna NSEC - 06.12.2019 /  9h28 -  Etna Webcam therm EMOT - INGV OE

Etna NSEC - 06.12.2019 / 9h28 - Etna Webcam therm EMOT - INGV OE

A partir de 18h00 UTC, les caméras du système de vidéosurveillance montrent une intensification progressive de l'activité strombolienne au Nouveau cratère du Sud-Est, qui s'est manifesté déjà à partir de 16h00 UTC avec des explosions faibles et discontinues. L'activité produit, pour le moment, les retombées de matériau incandescent le long de la pente du cône.

Une augmentation du trémor est observée vers 22h10 locale.

 

Sources : INGV vulcani et photos Piero Berti (aka Joseph Nasi), Butterfly Helicopters s.r.l.

Etna - activité strombolienne le 06.12.2019 / 19h34   au NSEC (à droite) et  explosions plus faibles à la Voragine (à gauche)  - photo INGVvulcani

Etna - activité strombolienne le 06.12.2019 / 19h34 au NSEC (à droite) et explosions plus faibles à la Voragine (à gauche) - photo INGVvulcani

Etna - anomalies thermiques au 07.12.2019 / 01h10 - Doc. Mirova Modis

Etna - anomalies thermiques au 07.12.2019 / 01h10 - Doc. Mirova Modis

Etna - trémor au 07.12.2019 - Doc. INGV OE

Etna - trémor au 07.12.2019 - Doc. INGV OE

Dans l'arc volcanique Izu-Bonain, le volcan Nishinoshima, calme depuis juillet 2018, a retrouvé une activité explosive-effusive depuis le 4 décembre2019.

Les explosions sont localisées au niveau du cône principal, et un évent qui s'est ouvert à la base NE du cône produit du spaterring et des coulées de lave.

Cette activité, outre les anomalies thermiques relevées par satellite, a été observée le 6 décembre lors d'un survol par les gardes-côtes Japonais.

 

Sources : Japan Coast Guards, JMA et Mirova

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - spaterring à la base du cône et fumerolles sur les coulées de lave - photo Japan Coast Guards

Nishinoshima - 06.12.2019 - spaterring à la base du cône et fumerolles sur les coulées de lave - photo Japan Coast Guards

En indonésie, le Cratère sud du Karangetang présente une activité soutenue, avec des projections incandescentes à 50 m de hauteur. La lave descend vers Kali Batang et West Beha jusqu'à environ 800 - 1000 m, jusqu'à Kali Sense, Nanitu, Sesepe et Pangi, jusqu'à 1000 - 1500 m environ. 

Le cratère nord est lui aussi actif et présente de l'incandescence

Karangetang - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 05.12.2019 - un clic pour agrandir

Karangetang - image Sentinel-2 bands 12,11,4 du 05.12.2019 - un clic pour agrandir

 Karangetang - Anomalies thermiques au 07.12.2019 / 5h25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Karangetang - Anomalies thermiques au 07.12.2019 / 5h25 - Doc. Mirova_MODIS_Latest10NTI

Le PVMBG renseigne pour ce 5 décembre :

87 séismes d’avalanches
13 séismes liés aux explosions .
2  séismes Hybride
10 tremblements de terre volcaniques peu profonds
1 tremblement de terre volcanique
1 séisme ressenti (échelle 1 MMI)
5 grands séismes tectoniques
2 épisode de trémor harmoniques
et du Tremor continu, d'amplitude 0,5-7 mm (valeur dominante 5 mm).

 

Sources : PVMBG, Mirova et Sentinel-2

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Nyiragongo - early December 2019 activity - photo Kampala Walking Tour via Ludovic Leduc

Nyiragongo - early December 2019 activity - photo Kampala Walking Tour via Ludovic Leduc

At the Nyiragongo, the vent opened in March 2016 on the upper terrace surrounding the lava lake found a nice activity in early December, with fountaining and intracratory flows (photos and video following this link / Georgios Grigoriadis / Shérine France )

As reported by the volcanologist Ludovic Leduc, the major risk is the pressure made by all this lava on the flanks of the volcano, which could crack and let escape lava flows as in 2002.

 

Sources: Mirova, on-site observers via Shérine France, Kampla walking tour, comments by Ludovic Leduc.

Nyiragongo - thermal anomalies 2-3.12.2019 - Doc. Mirova 05.12.2019

Nyiragongo - thermal anomalies 2-3.12.2019 - Doc. Mirova 05.12.2019

In Chile, Nevados de Chillan reported an explosion on December 5 at 11:32 local time (UTC -3h), associated with an LP seismic signal, and a plume of ash and gas at a height of about 1,600 meters.

On the other hand, among the earthquakes of the day, we point the most energetic at4.5 km to the ESE of the active crater and a depth of 3,400 meters.

Inflation continues to be recorded, as well as thermal anomalies: 7MW on 05.12 and 19 Mw on 06.12 / 4.05.

Nicanor Crater has four emission centers, acting independently or simultaneously. Their activity is associated with pyroclastic flows, 1,100 meters long towards East and 400 meters towards South.

Lava flows, from L1 to L4, observed previously, show no further progress.

The technical alert is maintained in Naranja

 

Source: Sernageomin OVDAS

Nevados of Chillan - eruptive pulse of 05.12.2019 / 11h33 loc. - Cámara OVDAS, Sernageomin

Nevados of Chillan - eruptive pulse of 05.12.2019 / 11h33 loc. - Cámara OVDAS, Sernageomin

In the Aleutian arc, the thermal anomalies recorded on December 5 at Shishaldin are consistent with an ongoing lava effusion. The continuous tremor is also rising.

Small emissions of steam and a little ash are observable by the webcam on the summit and the north flank.

The volcanic alert remains at Watch and the aviation code is orange.

 

Source: AVO

Shishaldin - lava flow this 01.12.2019 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

Shishaldin - lava flow this 01.12.2019 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

Shishaldin - thermal anomalies of 05.12.2019 - Doc. Mirova 06.12.2019

Shishaldin - thermal anomalies of 05.12.2019 - Doc. Mirova 06.12.2019

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog