Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Hot spot(s) at the Iodake crater of Satsuma Iwo Jima from 16.04.2020 - Sentinel-2 L1C image from 16.04.2020 bands 12,11,4 - one click to enlarge

Hot spot(s) at the Iodake crater of Satsuma Iwo Jima from 16.04.2020 - Sentinel-2 L1C image from 16.04.2020 bands 12,11,4 - one click to enlarge

Geological map of Satsuma Iwo Jima - Doc. Geological Survey of Japan / GVP

Geological map of Satsuma Iwo Jima - Doc. Geological Survey of Japan / GVP

An eruption occurred at 6:09 am on April 29 at the Iodake crater of Satsuma Iō-jima (30 ° 47 ′ 27 ″ N, 130 ° 17 ′ 46 ″ E). It continued until 6:50 a.m. The height of the gas and ash plume is 1000 meters above the edge of the crater. The ashes should fall to the north of the crater.

The last eruption occurred on Satsuma Iō-jima in November 2019.

The inclinometer data near Mount Iodake did not show any significant change due to volcanic activity.

Therefore, it is unlikely that a large-scale eruption will occur at this time.

Currently, Satsuma Iō-jima is at eruption alert level 2 (regulation around the crater).

Satsuma Iwo Jima - photo archive GVP / JMA 03.22.2019

Satsuma Iwo Jima - photo archive GVP / JMA 03.22.2019

The Kikai caldera (red dotted outline) and the 2 islands located on its northern edge, Satsuma Iwo Jima and Take-shima - Courtesy of the Geological Survey of Japan / GVP

The Kikai caldera (red dotted outline) and the 2 islands located on its northern edge, Satsuma Iwo Jima and Take-shima - Courtesy of the Geological Survey of Japan / GVP

Kikai is a 19 km wide submerged caldera located near the northern tip of the Ryukyu Islands, south of Kyushu. It was the source of one of the largest Holocene eruptions in the world around 6,300 years ago, when pyroclastic rhyolitic flows crossed the sea for a total distance of 100 km to the south of Kyushu , and ash falls reached the island of Hokkaido, in the north of Japan.

Post-caldera eruptions formed the Iodake lava dome and the Inamuradake slag cone, as well as underwater lava domes. Historical eruptions have occurred at or near Satsuma-Iojima (also known as Tokara-Iojima), a small 3 x 6 km island that forms part of the northwest edge of the caldera.

 

Sources:

- JMA / Satsuma Iwo Jima - Explanatory information 07:30 am, April 29, Reiwa 2 Fukuoka District Weather Observatory / Kagoshima Local Weather Observatory

- Global Volcanism Program - Kikai - link

Ebeko - Ash plume of 04.28.2020 - photo Kotenko Leonid / IVS FEB RAS KVERT

Ebeko - Ash plume of 04.28.2020 - photo Kotenko Leonid / IVS FEB RAS KVERT

A moderate eruptive activity continues at Ebeko volcano, in the Kuril Islands.

On April 28, a stronger explosion occurred, observed from Severo-Kurilsk by Leonid Kotenko from the local volcanic observatory. This Vulcanian explosion produced a plume of ash rising 2,000 meters above the volcano, then drifting to the southeast. VAAC Tokyo has estimated the height of the plume at 3,600 meters asl., corresponding.

On April 30, the KVERT reports an explosion accompanied by an ash plume at 2,000 meters asl. , drifting east from the volcano.

Aviation code remains orange, with the continuation of this activity which may affect low-level flights and Severo-Kurilsk airport

 

Sources: KVERT & VAAC Tokyo
 

Popocatépetl - the exhalation of 04.29.2020 at 07.46 am, with its gray plume which contrasts with the white of the snowy summit - webcamsdeMexico

Popocatépetl - the exhalation of 04.29.2020 at 07.46 am, with its gray plume which contrasts with the white of the snowy summit - webcamsdeMexico

In the past 24 hours, using the Popocatépetl volcano monitoring system, 52 exhalations have been identified, accompanied by water vapor, gas and slight amounts of ash dispersed towards the southeast sector (SE) .

Similarly, 908 minutes of tremor of low and medium amplitude were recorded.

At the time of this report, there is a partial visibility, however in the morning a constant emission was observed in the southeast direction.

 

Cenapred urges NOT to get close to the volcano and especially the crater, because of the danger involved in the fall of ballistic fragments and, in the event of heavy rain, to move away from the bottom of the ravines because of the danger of mud and rubble.

The Popocatépetl volcanic alert remains at Amarillo Fase 2.

 

Sources: Cenapred and webcams from Mexico

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Point(s) chaud(s) au cratère Iodake de Satsuma Iō-jima  dès le 16.04.2020  - Sentinel-2 L1C image du 16.04.2020  bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Point(s) chaud(s) au cratère Iodake de Satsuma Iō-jima dès le 16.04.2020 - Sentinel-2 L1C image du 16.04.2020 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Carte géologique de Satsuma Iō-jima  - Doc. Geological Survey of Japan / GVP

Carte géologique de Satsuma Iō-jima - Doc. Geological Survey of Japan / GVP

Une éruption s'est produite à 06h09 le 29 avril au cratère Iodake de Satsuma Iō-jima (30° 47′ 27″ N, 130° 17′ 46″ E). Elle s'est poursuivie jusqu'à 6h50. La hauteur du panache de gaz et cendres est de 1000 mètres au dessus du bord du cratère. Les cendres devraient tomber vers le nord du cratère.

La dernière éruption s'est produite sur Satsuma Iō-jima en novembre 2019.

Les données de l'inclinomètre près du mont Iodake n'ont montré aucun changement significatif dû à l'activité volcanique.

Par conséquent, il est peu probable qu'une éruption à grande échelle se produise à ce moment.

Actuellement, Satsuma Iō-jima est au niveau d'alerte d'éruption 2 (régulation autour du cratère).

Satsuma Iō-jima - photo archives GVP / JMA 03.22.2019

Satsuma Iō-jima - photo archives GVP / JMA 03.22.2019

La caldeira Kikai (contours en pointillés rouges) et les 2 îles situées sur son bord nord, Satsuma Iwo Jima et Take-shima - Courtesy of the Geological Survey of Japan / GVP

La caldeira Kikai (contours en pointillés rouges) et les 2 îles situées sur son bord nord, Satsuma Iwo Jima et Take-shima - Courtesy of the Geological Survey of Japan / GVP

Kikai est une caldeira submergée de 19 km de large située près de l'extrémité nord des îles Ryukyu, au sud de Kyushu. Elle a été à l'origine de l'une des plus grandes éruptions de l'Holocène au monde il y a environ 6300 ans, lorsque des coulées pyroclastiques rhyolitiques ont traversé la mer sur une distance totale de 100 km jusqu'au sud de Kyushu, et des chutes de cendres ont atteint l'île d'Hokkaido, au nord du Japon.

Les éruptions post-caldeira ont formé le dôme de lave Iodake et le cône de scorie Inamuradake, ainsi que des dômes de lave sous-marins. Des éruptions historiques se sont produites à ou près de Satsuma-Iojima (également connu sous le nom de Tokara-Iojima), une petite île de 3 x 6 km faisant partie du bord nord-ouest de la caldeira.

 

Sources :

- JMA / Satsuma Iwo Jima - Informations explicatives 07h30, 29 avril, Observatoire météorologique du district de Reiwa 2 Fukuoka / Observatoire météorologique local de Kagoshima

- Global Volcanism Program – Kikai – link

 Ebeko - Panache de cendres du 28.04.2020 - photo Kotenko Leonid /  IVS FEB RAS KVERT

Ebeko - Panache de cendres du 28.04.2020 - photo Kotenko Leonid / IVS FEB RAS KVERT

Une activité éruptive modérée continue à l'Ebeko, dans l'archipel des Kouriles.

Ce 28 avril, une explosion plus forte s'est produite, observée depuis Severo-Kurilsk par Leonid Kotenko depuis l'observatoire volcanique local. Cette explosion de type vulcanien a produit un panache de cendres s'élevant à 2.000 mètres au dessus du volcan, puis dérivant vers le sud-est. Le VAAC Tokyo a estimé la hauteur du panache à 3.600 mètres asl.

Le 30 avril, le KVERT signale une explosion accompagnée d'un panache de cendres à 2.000 mètres asl. , dérivant vers l'est du volcan .

Le code aviation reste orange, avec la poursuite de cette activité qui peut affecter less vols de basse altitude et l'aéroport de Severo-Kurilsk

 

Sources : KVERT & VAAC Tokyo

Popocatépetl - l'exhalation du 29.04.2020 à 07h46, avec son panache gris qui tranche sur le blanc du sommet enneigé - webcamsdeMexico

Popocatépetl - l'exhalation du 29.04.2020 à 07h46, avec son panache gris qui tranche sur le blanc du sommet enneigé - webcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, à l'aide du système de surveillance du volcan Popocatépetl, 52 exhalations ont été identifiées, accompagnées de vapeur d'eau, de gaz et de légères quantités de cendres dispersées vers le secteur sud-est (SE).

De même, 908 minutes de tremblements d'amplitude faible et moyenne ont été enregistrées.

Au moment de ce rapport, il y a une visibilité partielle, cependant le matin une émission constante a été observée dans la direction sud-est .

 

Le Cenapred exhorte à NE PAS S'APPROCHER du volcan et surtout du cratère, en raison du danger impliqué par la chute de fragments balistiques et, en cas de fortes pluies, de s'éloigner du fond des ravins en raison du danger de coulées de boue et décombres.

L'alerte volcanique du Popocatépetl reste à Amarillo Fase 2.

 

Sources : Cenapred et webcamsdeMexico

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Pacaya - lava flow of 04.27.2020 - Lansat image 8 bands 7,6,2 - Doc. Insivumeh / USGS

Pacaya - lava flow of 04.27.2020 - Lansat image 8 bands 7,6,2 - Doc. Insivumeh / USGS

 Pacaya - lava flow, 250 meters long, on April 27, 2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2 - Doc. Insivumeh / USGS

Pacaya - lava flow, 250 meters long, on April 27, 2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2 - Doc. Insivumeh / USGS

In Guatemala, the Pacaya has shown significant seismicity since April 27 during the night, recorded by the PCG and PCG 5 stations. It was caused by the opening of a crack on the northeast flank of the volcano , according to Insivumeh; it emanates only gases.

A lava flow extends to the southwest, and has extended for 400 meters from the MacKenney crater. Simultaneously, Strombolian explosions are accompanied by incandescent ejections a hundred meters high.

The ban on climbing for guides and tourists is recalled by the Government of Guatemala.

 

Source: Insivumeh & the Government of Guatemala.

Pacaya - thermal anomalies on 04.28.2020 / 7:35 p.m. - Mirova_MODIS_VRP

Pacaya - thermal anomalies on 04.28.2020 / 7:35 p.m. - Mirova_MODIS_VRP

Pacaya - lava flow on 04.28.2020 with FLIR camera - doc. Insivumeh

Pacaya - lava flow on 04.28.2020 with FLIR camera - doc. Insivumeh

On April 27, a new hydrothermal eruptive episode marked the Rincon de La Vieja at 5:20 pm. It is characterized by a duration of 5 minutes and a plume reaching 1,000 meters above the crater.

New episode on April 28 at 9:19 p.m. local, lasting 1 minute, unable to determine the height of the plume, due to lack of visibility

 

Source: Ovsicori

 Rincon de La Vieja Crater - photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

Rincon de La Vieja Crater - photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

The activity continues at the Shindake crater of Kuchinoerabujima, with an eruption that occurred at 11:05 a.m. on April 29, characterized by a plume of ash and gas 1,000 meters above the crater. The plume flows north, then northeast.

 

Sources: NHK and JMA

Kuchinoerabujima - 04.29.2020 / 11.30 a.m. local - via NHK

Kuchinoerabujima - 04.29.2020 / 11.30 a.m. local - via NHK

2020.04.29  11h30  locale Kuchinoerabujima  - Doc. JMA

2020.04.29 11h30 locale Kuchinoerabujima - Doc. JMA

The Steamboat Geyser, in the Norris basin at Yellowstone N.P., erupted in water on April 27 from 4:29 p.m. to 4:39 p.m. It is the third eruption for the month of April 2020 and the twelfth manifestation in the course of this beginning of the year.

It seems that this geyser is in a phase of more frequent watery eruptions, as it had in the 60s and early 80s. But this time, because of the Covid-19, its activity did not have spectators.

These eruptions have no implications for future volcanic activity at Yellowstone, but are part of normal geyser activity, even if it is erratic.

 

Source: Geysertimes, org - link

Steamboat Geyser / Norris geyser basin - photo archive JAMES ST. JOHN via attribution 2.0 generic (CC BY 2.0)

Steamboat Geyser / Norris geyser basin - photo archive JAMES ST. JOHN via attribution 2.0 generic (CC BY 2.0)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Pacaya  - coulée de lave du 27.04.2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2

Pacaya - coulée de lave du 27.04.2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2

Pacaya  - coulée de lave, longue de 250 mètres, le 27.04.2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2

Pacaya - coulée de lave, longue de 250 mètres, le 27.04.2020 - image Lansat 8 bands 7,6,2

Au Guatemala, le Pacaya a présenté une sismicité importante depuis le 27 avril dans le courant de la nuit, enregistrée par les stations PCG et PCG 5. Elle a été causée par l'ouverture d'une fissure sur le flanc nord-est du volcan, d'après l'Insivumeh; il en émane uniquement des gaz.

Une coulée de lave s'étend vers le sud-ouest , et s'est allongée sur 400 mètres depuis le cratère MacKenney. Simultanément, des explosions stromboliennes sont accompagnées d'éjections incandescentes à une centaine de mètres de hauteur.

L'interdiction d'ascension pour les guides et touristes est rappelée par le Gouvernement du Guatemala.

 

Source : Insivumeh & le Gouvernement du Guatemala.

Pacaya - anomalies thermiques au 28.04.2020 / 19h35 - Mirova_MODIS_VRP

Pacaya - anomalies thermiques au 28.04.2020 / 19h35 - Mirova_MODIS_VRP

Pacaya - la coulée de lave le 28.04.2020 à la caméra FLIR - doc. Insivumeh

Pacaya - la coulée de lave le 28.04.2020 à la caméra FLIR - doc. Insivumeh

Rincon de La Vieja Cratère -  photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

Rincon de La Vieja Cratère - photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

Le 27 avril, un nouvel épisode éruptif hydrothermal a marqué le Rincon de La Vieja à 17h20. Il est caractérisé par une durée de 5 minutes et un panache atteignant 1.000 mètres au dessus du cratère.

Nouvel épisode le 28 avril à 21h19 locale, d'une durée de 1 minute, sans pouvoir déterminer la hauteur du panache, en raison d'absence de visibilité

 

Source : Ovsicori

Kuchinoerabujima  - 29.04.2020 / 11h30 locale - via NHK

Kuchinoerabujima - 29.04.2020 / 11h30 locale - via NHK

L'activité se poursuit au cratère Shindake de Kuchinoerabujima, avec une éruption qui s'est produite à 11 h 05 le 29 avril , caractérisée par un panache de cendres et gaz à 1.000 mètres au-dessus du cratère. Le panache s'écoule vers le nord, puis le nord-est.

 

Sources : NHK et JMA

Activité du Pacaya, du Rincon de La vieja, de Kuchinoerabujima et du Steamboat geyser.

Le Steamboat Geyser , dans le bassin de Norris au Yellowstone N.P., est entré en éruption aqueuse ce 27 avril de 16h29 à16h39. C'est la troisième éruption pour le mois d'avril 2020 et la douzième manifestation dans le cours de ce début d'année.

Il semble que ce geyser soit dans une phase d'éruptions aqueuses plus fréquentes, comme il en a eu dans les années 60 et en début des années 80. Mais cette fois, en raison du Covid-19, son activité n 'a pas eu de spectateurs.

Ces éruptions n'ont pas d'implications dans une future activité volcanique au Yellowstone, mais font partie de l'activité normale d'un geyser, même si elle est erratique.

 

Source : Geysertimes,org – link

Steamboat Geyser / Norris geyser basin - photo archives  JAMES ST. JOHN via attribution 2.0 generic  (CC BY 2.0)

Steamboat Geyser / Norris geyser basin - photo archives JAMES ST. JOHN via attribution 2.0 generic (CC BY 2.0)

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Sakurajima - explosion of  04.27.2020 / 10:47 p.m. - JMA webcam

Sakurajima - explosion of  04.27.2020 / 10:47 p.m. - JMA webcam

At Sakurajima, at the summit crater of Minamidake, nine eruptions occurred, including two explosions, according to the JMA on April 27. The plume rose up to 2500m above the edge of the crater before dispersing east.

The largest volcanic blocks reach the 6th station (800 to 1100 m from the Minamidake summit crater).

Inclinometers and extensometers installed on the island show the uplift and the expansion of the volcano.

 

Source: JMA / Fukuoka District Weather Observatory, Kagoshima Local Weather Observatory / info # 35.

Suwanosjima - 28.04.2020 / 04h16 - JMA webcam

Suwanosjima - 28.04.2020 / 04h16 - JMA webcam

In Suwanosjima, in the Ryukyu arc, an eruptive episode is reported on April 28 at 4:17 am; it was accompanied by a plume at 1,400 meters above the crater, with a flow towards the south-east.

The activity is in progress, and the alert levels unchanged.

 

Source: JMA

Sabancaya - summary of the activity between 20 and 26 April 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - summary of the activity between 20 and 26 April 2020 - Doc. I.G.Peru

The Peruvian Geophysical Institute (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels; that is to say with the continuous record of explosions with columns up to 2 km high above the summit of the volcano and the consequent emission of ash and gas. Consequently, for the following days, no significant change is expected regarding its activity.

Between 20 and 26 April 2020, the IGP recorded and analyzed the occurrence of around 297 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of fluids (magma, gas, etc.) inside the volcano.

On average, 9 daily explosions of low to medium intensity were recorded. Plumes of gas and ash up to 2 km high above the summit of the volcano could be observed, scattered towards the southwest, south and southeast sectors of the Sabancaya.

Between April 21 and 25, major earthquakes were recorded in the Colca Valley region, with magnitudes between M3.2 and M4.1, associated with tectonic and volcanic activity; The epicenters of these earthquakes are located within a radius of 20 km around the crater of the volcano.

The monitoring of the deformation of the volcanic structure, using GNSS data (processed with fast orbits), does not present any significant anomalies; However, the presence of slight inflation in the area of ​​the northern Sabancaya volcano (near the Hualca Hualca volcano) has been observed.

Satellite surveillance has enabled the presence of 8 thermal anomalies with values ​​between 3 MW and 15 MW, associated with the presence of a body of lava (dome) on the surface of the crater of the volcano.

The volcanic alert level remains orange, with an exclusion zone of 12 km radius around the crater.

 

Source: I.G. Peru & Cenvul

 Anak Krakatau - 04.27.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

 Anak Krakatau - 04.27.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

The Anak Krakatau, on alert 2 / waspada, presented thermal anomalies between medium and low on April 26; visible on April 27 on a Sentinel-2 satellite image, it was not signaled by Mirova, due to cloud cover.

The PVMBG signals at the seismicity level for April 27 :

- 13 blast earthquakes, with an amplitude of 3-20 mm, and an earthquake duration of 6-28 seconds.

- 37 low frequency earthquakes with an amplitude of 2 to 9 mm and an earthquake duration of 3 to 10 seconds.

- 4 hybrid earthquakes with an amplitude of 7 to 9 mm, the S-P was not observed and the earthquake and for 5 to 10 seconds.

- 4 shallow volcanic earthquakes, with an amplitude of 2 to 6 mm, for 4 to 8 seconds.

- 4 episodes of continuous tremor with an amplitude of 0.5 to 6 mm, dominating 1 mm.

The public / tourists are not allowed to approach the crater within 2 km of the crater.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia, Mirove and Sentinel-2

Stromboli - hot spots on the terrace and bluish plume of gas on 04.27.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

Stromboli - hot spots on the terrace and bluish plume of gas on 04.27.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - one click to enlarge

Bonus: a beautiful bluish plume of gas at Stromboli on 04.27.2020

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Sakurajima - explosiondu 27.04.2020 / 22h47 - webcam JMA

Sakurajima - explosiondu 27.04.2020 / 22h47 - webcam JMA

Au Sakurajima, au cratère sommital du Minamidake, neuf éruptions se sont produites, dont deux explosions, d'après le JMA le 27 avril. Le panache s'est élevé jusqu'à 2500m au-dessus du bord du cratère avant de se disperser vers l'est.

Les plus grands blocs volcaniques atteignent la 6e station (800 à 1100 m du cratère sommital Minamidake).

Des inclinomètres et extensomètres installés sur l'île montrent le soulèvement et l'expansion du volcan.

 

Source : JMA / Observatoire météorologique du district de Fukuoka, Observatoire météorologique local de Kagoshima / info #35.

Suwanosjima - 28.04.2020 / 04h16 - webcam JMA

Suwanosjima - 28.04.2020 / 04h16 - webcam JMA

Au Suwanosjima, dans l'arc des Ryukyu, un épisode éruptif est signalé le 28 avril à 4h17 ; il s'est accompagné d'un panache à 1.400 mètres au dessus du cratère, avec un flux vers le sud-est.

L'activité est en cours , et les niveaux d'alerte inchangés.

 

Source : JMA

Sabancaya - récapitulatif de l'activité entre le 20 et le 26 avril 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - récapitulatif de l'activité entre le 20 et le 26 avril 2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c'est-à-dire avec le record continu d'explosions avec des colonnes jusqu'à 2 km de haut au-dessus du sommet du volcan et l'émission conséquente de cendres et de gaz. Par conséquent, pour les jours suivants, aucun changement significatif n'est attendu concernant son activité.

L'IGP a enregistré et analysé, entre le 20 et 26 avril 2020,la survenue d'environ 297 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) à l'intérieur du volcan.

En moyenne, 9 explosions quotidiennes d'intensité faible à moyenne ont été enregistrées. Des panaches de gaz et de cendres jusqu'à 2 km de haut au-dessus du sommet du volcan ont pu être observés, dispersées vers les secteurs sud-ouest, sud et sud-est du Sabancaya.

Entre le 21 et le 25 avril, des tremblements de terre majeurs ont été enregistrés dans la région de la vallée du Colca, avec des magnitudes comprises entre M3,2 et M4,1, associés à une activité tectonique et volcanique; Les épicentres de ces tremblements de terre sont situés dans un rayon de 20 km autour du cratère du volcan.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d'anomalies significatives; Cependant, la présence d'une légère inflation de la zone du volcan nord Sabancaya (près du volcan Hualca Hualca) a été observée.

La surveillance par satellite a permis la présence de 8 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 3 MW et 15 MW, associées à la présence d'un corps de lave (dôme) à la surface du cratère du volcan.

Le niveau d'alerte volcanique reste à orange, assorti d'une zone d'exclusion de 12 km de rayon autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru & Cenvul

 Anak Krakatau - 27.04.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Anak Krakatau - 27.04.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

L'Anak Krakatau, en alerte 2 / waspada, a présenté le 26 avril des anomalies thermiques entre moyenne et basse ; visible le 27 avril sur une image satellite Sentinel-2, elle n'est pas signalée par Mirova, en raison d'une couverture nuageuse.

Le PVMBG signale au niveau sismicité pour le 27 avril :

- 13 séismes de souffle, avec une amplitude de 3-20 mm, et une durée de tremblement de terre de 6-28 secondes.

- 37 séismes de basse fréquence avec une amplitude de 2 à 9 mm et une durée de tremblement de terre de 3 à 10 secondes.

- 4 séismes hybrides d'une amplitude de 7 à 9 mm, le S-P n'a pas été observé et le tremblement de terre et durant 5 à 10 secondes.

- 4 séismes volcaniques peu profonds, avec une amplitude de 2 à 6 mm, durant 4 à 8 secondes.

- 4 épisodes de trémor continu avec une amplitude de 0,5 à 6 mm, dominant 1 mm.

Le public / les touristes ne sont pas autorisés à s'approcher du cratère dans un rayon de 2 km du cratère.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, Mirove et Sentinel-2

Stromboli - points chauds sur la terrasse et panache bleuté de gaz  le 27.04.2020 -  Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Stromboli - points chauds sur la terrasse et panache bleuté de gaz le 27.04.2020 - Sentinel-2 L1C image bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Bonus : un beau panache bleuté de gaz au Stromboli le 27.04.2020

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Sismologia
 Klyuchevskoy - 04.26.2020 / 3:16 p.m. UTC - IVS FEB RAS KVERT 

 Klyuchevskoy - 04.26.2020 / 3:16 p.m. UTC - IVS FEB RAS KVERT 

The KVERT confirms continuous activity at the Klyuchevskoy on April 27, of Strombolian type, with a lava flow on the south-eastern flank of the volcano, the Apakhonchich chute, phreatic bursts and the slag collapse accompanying these emissions.

The plume is noted at 5,500-6,000 meters asl., extending over 424 km to the northwest of the volcano.

The aviation code remains orange.

 

Sources: KVERT & VAACTokyo

April 26, 2020, ~ Eruption/Lava Flow time lapse ~ Klyuchevskoy Volcano, Russia

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory for 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory for 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

During the night, from 03.51 h 26.04.2020, a seismic swarm took place in the area of ​​the Phlegraean Fields of the Solfatara-Pisciarelli, consisting of a sequence of 34 tremors of magnitude between 0.0 and 3.1 , and with hypocentres between 1 and 2 km. The earthquakes were felt in the Pozzuoli region.

The seismologists of the Vesuvius Observatory (Naples Section of the INGV), who analyzed the events, did not detect any anomalies regarding the current development of the current bradisismic crisis. It is recalled that the appearance of seismic swarms normally occurs during a period characterized by bradisismic activity, such as that underway in the Phlegrean Fields since 2005. There are elements of novelty in the progression of the current phenomenon . The geochemicals of the Vesuvius Observatory are at work to carry out surveys on the fumaroles of the Solfatara-Pisciarelli area, and report that there have been no new mouths opened.

 

Sources: INGVvulcani, INGV osservatorio Vesuviano, and Associazione Italiana di Vulcanologia (AIV)

Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org
Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org

Phlegraean fields - location of earthquakes of the last days and seismogram of 04.26.2020 - Doc. INGVvulcani and seismogram statio Solfatara south edge / radsalerno.altervista.org

A total of 18 people, including 13 guards and drivers from Virunga National Park in the Democratic Republic of the Congo were killed on Friday April 24 in an ambush by militiamen. It is the deadliest attack in recent years in this sensitive region of Upper Kivu.

We must remember the ambush of April 2014, in which Emmanuel de Merode, National Park curator, anthropologist and Belgian primatologist was seriously injured. Inaugurated in 1925, the park has since suffered repeated attacks by rebel groups, militiamen and poachers.

Virunga Volcanoes - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Virunga Volcanoes - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Respect to these rangers who protect mountain gorillas, and biodiversity, risking their lives, and condolences to the families of the victims of barbarism.

The park management declares that these tragic events will not stop the development programs carried out for the benefit of the neighboring communities, who aspire to live in an atmosphere of justice and peace.

 

Source: Virunga National Park - https://virunga.org/fr/news/updated-statement-from-virunga-national-park-on-recent-attack

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
 Klyuchevskoy - 26.04.2020 / 15h16 UTC  - IVS FEB RAS KVERT (960x720)

Klyuchevskoy - 26.04.2020 / 15h16 UTC - IVS FEB RAS KVERT (960x720)

Le KVERT confirme une activité continue au Klyuchevskoy ce 27 avril, de type strombolienne, avec une coulée de lave sur le flanc sud-est du volcan, l'Apakhonchich chute, des bouffées phréatiques et l'effondrement de scories accompagnant ces émissions.

Le panache est noté à 5.500-6.000 mètres asl., s'étendant sur 424 km vers le nord-ouest du volcan.

Le code aviation reste orange.

 

Sources : KVERT & VAACTokyo

Klyuchevskoy - 26.04.2020 - time lapse de l'activité

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory pour le 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Klyuchevskoy - Volcanic Ash Advisory pour le 27.04.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Au cours de la nuit, à partir de 03,51 h 26.04.2020, un essaim sismique a eu lieu dans la zone des Champs Phlégréens de la Solfatara-Pisciarelli, constitué d'une séquence de 34 secousses de magnitude comprise entre 0.0 et 3.1, et avec des hypocentres compris entre 1 et 2 km. Les tremblements de terre ont été ressentis dans la région de Pozzuoli. 

Les sismologues de l'Observatoire du Vésuve (Section de Naples de l'INGV), qui ont analysé les événements, n'ont pas détecté d'anomalies concernant l'évolution actuelle de la crise bradisismique en cours. Il est rappelé que l'apparition d'essaims sismiques se produisent normalement au cours d'une période caractérisée par une activité bradisismique, comme celle en cours aux Champs Phlégréens depuis 2005. Il y a des éléments de nouveauté dans la progression du phénomène en cours. Les géochimiques de l'Observatoire Vésuve sont au travail pour effectuer des relevés sur les fumerolles de la zone de Solfatara-Pisciarelli, et signalent qu'il n'y a pas eu d'ouverture de nouvelles bouches.

 

Sources : INGVvulcani, INGV osservatorio Vesuviano, et Associazione Italiana di Vulcanologia (AIV)

Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et  sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org
Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et  sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org

Champs Phlégréens - localisation des séismes des derniers jours et sismogramme du 26.04.2020 - Doc. INGVvulcani et sismogramme statio Solfatara bord sud / radsalerno.altervista.org

Un total de 18 personnes, y compris 13 gardes et chauffeurs du parc national des Virunga, en République démocratique du Congo ont été tuées vendredi 24 avril dans une embuscade perpétrée par des miliciens,. C'est l'attaque la plus mortelle de ces dernières années dans cette région sensible du Haut Kivu.

Il faut se remémorer l'embuscade d'avril 2014, dans laquelle Emmanuel de Merode, conservateur du parc National, anthropologue et primatologue belge a été gravement blessé. Inauguré en 1925, le parc a subi depuis des attaques répétées des groupes rebelles, des miliciens ou des braconniers.

Volcans des Virunga - image ESA Virunga Mountains  / 2016.11.11

Volcans des Virunga - image ESA Virunga Mountains / 2016.11.11

Respect à ces rangers qui protègent les gorilles de montagne, et la biodiversité, au péril de leur vie, et condoléances aux familles des victimes de la barbarie.

La direction du parc déclare que ces tragiques événements n'arrêteront pas les programmes de développement menés au bénéfice des communautés riveraines, qui aspirent à vivre dans un climat de justice et de paix.

 

Source : Virunga National Park - https://virunga.org/fr/news/updated-statement-from-virunga-national-park-on-recent-attack

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

At the beginning of April 1980, a phreatic activity marked the St Helens, which continuously emitted a plume of vapor ; a small lake of water is permanent in the crater.

Steamblast eruption 06.04.1980 - USGS archive document.

Steamblast eruption 06.04.1980 - USGS archive document.

The seismicity is maintained: numerous earthquakes of magnitude 3 to 4.

USGS teams are installing a new seismic station at Dog Heads.

The St. Helens begins to cause concern - The Columbian (Vancouver, Washington), April 6, 1980, page 9. - USGS

The St. Helens begins to cause concern - The Columbian (Vancouver, Washington), April 6, 1980, page 9. - USGS

St. Helens - summit view from the west on 07.04.1980, with the graben and the new crater - photo Peter Lipman / USGS

St. Helens - summit view from the west on 07.04.1980, with the graben and the new crater - photo Peter Lipman / USGS

North-South geological section of St Helens - Doc. Lyn Topinka / USGS 1999

North-South geological section of St Helens - Doc. Lyn Topinka / USGS 1999

 St Helens - small phreatic eruption 10.04.1980 - photo Donald Swanson / USGS

 St Helens - small phreatic eruption 10.04.1980 - photo Donald Swanson / USGS

St. Helens - geologist David A. Johnston engaged in gas measurements - Doc. USGS

St. Helens - geologist David A. Johnston engaged in gas measurements - Doc. USGS

The cone of Mount St Helens is formed of basalt and dacitic flows, with two dacitic domes, one summit, the other, the Goat rocks dome, on its upper flank. The pre-eruptive summit of the stratovolcano is traversed by numerous faults, which will play a determining role in the event of May 18.

Intrusion of the north flank of St Helens from mid-April to the eruption in May 1980


On April 12, an episode of harmonic tremor lasting 27 minutes was recorded; it ends with an earthquake of M. 4.5. Aerial photos and tiltmeters confirm the swelling of the volcano.

A magma intrusion causes, around mid-April, an inflation of the northern flank of the volcano, the average ratio being 1.5 meters per day (going up to 2.5 m / day according to Schmincke)

The St. Helens on 04/13/1980 from the Timberline parking area towards the bulge (USGS photo)

The St. Helens on 04/13/1980 from the Timberline parking area towards the bulge (USGS photo)

In an interview on April 24, volcanologist David Johnston said about the swelling of the sides: " everything seems to indicate that something is pushed up from the inside; it seems that it could be magma. Such a major deformation is an extreme case. "

Since March 20, 1,560 earthquakes of magnitude greater than 3 have been recorded, including more than 200 episodes of magnitude greater than 4.

April 1980 at St Helens
The deformations marking the summit area of ​​St Helens: on the left, situation on 07.04.1980 - on the right, evolution between 12.04 and 01.05.1980. - one click to enlargeThe deformations marking the summit area of ​​St Helens: on the left, situation on 07.04.1980 - on the right, evolution between 12.04 and 01.05.1980. - one click to enlarge

The deformations marking the summit area of ​​St Helens: on the left, situation on 07.04.1980 - on the right, evolution between 12.04 and 01.05.1980. - one click to enlarge

On April 30, the volcano remains calm, but the swelling continues north. Geologist David Johnston took advantage of the lull to sample the small lake that formed at the bottom of the crater. (photo below)

April 1980 at St Helens

USGS scientists, worried about the growing instability of the swelling zone, issues an alert ... following this information, the governor and the forest supervisor decide to close certain areas near the volcano, a first area being reserved for officials and scientists, a second accessible only by day by residents and owners with a permit.

For the record, the owner of the hotel-refuge, located on the banks of the Spirit lake, refuses to leave the place. At 83, Harry Truman decides to brave "his" mountain, convinced that it will do him no harm.

 

To be continued in May ... the eruption.

 

Sources:

- Volcanism - H.U.Schmincke - # the eruption of mount St Helens on 18 May 1980 - Ed.Springer.

- USGS / CVO - pre-May 18, 1980.

- CVO - Mount St Helens precursory activity

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques

Début avril 1980, une activité de type phréatique Marque le St Helens, qui émet continuellement un panache de vapeur; un petit lac d'eau est permanent dans le cratère.

Steamblast eruption le 06.04.1980 - document archives USGS.

Steamblast eruption le 06.04.1980 - document archives USGS.

La sismicité se maintient : nombreux séismes de magnitude 3 à 4.

Les équipes de l'USGS installent une nouvelle station sismique à Dog Heads.

Le St. Helens commence à préoccuper la population -  The Columbian (Vancouver, Washington), 6 avril 1980, page 9.  - USGS

Le St. Helens commence à préoccuper la population - The Columbian (Vancouver, Washington), 6 avril 1980, page 9. - USGS

St. Helens -  vue sommitale de l'ouest le 07.04.1980,  avec le graben et le nouveau cratère - photo Peter Lipman / USGS

St. Helens - vue sommitale de l'ouest le 07.04.1980, avec le graben et le nouveau cratère - photo Peter Lipman / USGS

Coupe géologique Nord-Sud du St Helens - Doc. Lyn Topinka / USGS 1999

Coupe géologique Nord-Sud du St Helens - Doc. Lyn Topinka / USGS 1999

 St Helens - petite éruption phréatique le 10.04.1980 - photo Donald Swanson / USGS

St Helens - petite éruption phréatique le 10.04.1980 - photo Donald Swanson / USGS

St. Helens - le géologue David A. Johnston occupé à des mesures de gaz - Doc. USGS

St. Helens - le géologue David A. Johnston occupé à des mesures de gaz - Doc. USGS

Le cône du Mont St Helens est formé de coulées basaltiques et dacitiques, avec deux dômes dacitiques, l'un sommital, l'autre, le Goat rocks dome, sur son flanc supérieur. Le sommet pré-éruptif du stratovolcan est parcouru de nombreuses failles, qui joueront un rôle déterminant dans l'événement du 18 mai.

Intrusion du flanc nord du St Helens de mi-avril à l'éruption en mai 1980

Le 12 avril, un épisode de trémor harmonique d'une durée de 27 minutes est enregistré; il se termine par un séisme de M. 4,5. Des photos aériennes et les tiltmètres confirment le gonflement du volcan.

Une intrusion magmatique cause, vers mi-avril, une inflation du flanc nord du volcan, le ratio moyen étant de 1,5 mètres par jour (allant jusque 2,5 m./j. d'après Schmincke)

Le St. Helens le 13.04.1980 depuis la zone de parking de Timberline en direction du renflement ( the bulge) - photo USGS

Le St. Helens le 13.04.1980 depuis la zone de parking de Timberline en direction du renflement ( the bulge) - photo USGS

Dans une interview donnée le 24 avril, le volcanologue David Johnston déclare à propos du gonflement des flancs :" tout semble indiquer que quelque chose est poussé vers le haut depuis l'intérieur; il semble que cela pourrait être du magma. Une telle déformation majeure est un cas extrême ".

Depuis le 20 mars, on a enregistré 1.560 séismes de magnitude supérieure à 3, incluant plus de 200 épisodes de magnitude supérieure à 4.

St. Helens - le renflement vu du NE - photo 27.04.1980 Peter Lipman / USGS

St. Helens - le renflement vu du NE - photo 27.04.1980 Peter Lipman / USGS

les déformations marquant la zone sommitale du St Helens : à gauche, situation au 07.04.1980 - à droite, évolution entre le 12.04 et le 01.05.1980. - un clic pour agrandirles déformations marquant la zone sommitale du St Helens : à gauche, situation au 07.04.1980 - à droite, évolution entre le 12.04 et le 01.05.1980. - un clic pour agrandir

les déformations marquant la zone sommitale du St Helens : à gauche, situation au 07.04.1980 - à droite, évolution entre le 12.04 et le 01.05.1980. - un clic pour agrandir

Le 30 avril, le volcan reste calme, mais le gonflement continue direction nord. Le géologue David Johnston profite de l'accalmie pour échantillonner le petit lac qui s'est formé au fond du cratère.

Avril 1980 au St Helens

Les scientifiques de l'USGS, inquiets de l'instabilité croissante de la zone de gonflement, lance une alerte ... suite à cette information, le gouverneur et le superviseur forestier décident de fermer certaines zones proches du volcan, une première zone étant réservée aux officiels et aux scientifiques, une seconde accessible uniquement de jour par les habitants et propriétaires munis d'une autorisation.

Pour la petite histoire, le propriétaire de l'hôtel-refuge, situé sur les bords du Spirit lake, refuse de quitter l'endroit. A 83 ans, Harry Truman décide de braver "sa" montagne, convaincu qu'elle ne lui fera aucun mal.

 

A suivre, en mai ... l'éruption.

 

Sources :

- Volcanism - H.U.Schmincke - # the eruption of mount St Helens on 18 may 1980  - Ed.Springer.

- USGS/CVO - pre-may 18, 1980.

- CVO - Mount St Helens precursory activity

Lire la suite

1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog