Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Miyakejima : la caldeira formée en 2000 / photo JMA 2002 - et localisation au SO de Tokyo.Miyakejima : la caldeira formée en 2000 / photo JMA 2002 - et localisation au SO de Tokyo.

Miyakejima : la caldeira formée en 2000 / photo JMA 2002 - et localisation au SO de Tokyo.

Ce 24 juin 2020, Tropomi a détécté un fort signal de dioxyde de soufre (31,21 DU de SO2) à proximité de Miyakejima dans l'arc volcanique Izu.

Le niveau d'alerte est actuellement à 1 / potentiel pour une augmentation de l'activité .

 

L'île circulaire de 8 km de large de Miyakejima forme un stratovolcan à faible angle qui s'élève à environ 1100 m du fond marin dans le nord des îles Izu à environ 200 km au sud-ouest de Tokyo. Le volcan basaltique est tronqué par de petites caldeiras sommitales, dont l'une, large de 3,5 km, s'est formée lors d'une éruption majeure il y a environ 2500 ans. Des cratères et des évents parasites, y compris des maars près de la côte et des évents de fissure orientés radialement, parsèment les flancs du volcan.

Des éruptions historiques fréquentes se sont produites depuis 1085 CE à des évents allant du sommet au-dessous du niveau de la mer, causant beaucoup de dégâts sur cette petite île peuplée. Après une interruption de trois siècles qui s'est terminée en 1469, l'activité a été dominée par des éruptions de fissure de flanc parfois accompagnées d'éruptions de sommet mineures.

La coulée de lave lors de l'éruption en 1983 a enterré le village d'Ako, le plus grand de l'île. En 2000, lors de l'éruption, une caldeira sommitale s'est formée. Lors de l'éruption, une émission massive de gaz volcaniques gaz volcaniques s'est produite forçant l'évacuation des insulaires.

 

Sources :

Global Volcanism Program – Miyakejima

Japan Meteorological Agency – Miyakejima

Miyakejima - panache de dioxyde de soufre repéré par Sentinel-5P / Tropomi - Doc. DLR / Bira / ESA

Miyakejima - panache de dioxyde de soufre repéré par Sentinel-5P / Tropomi - Doc. DLR / Bira / ESA

L'activité sur Nishinoshima reste importante ; des anomalies thermiques très élevées sont rapportées par Mirova entre VRP 1437 et 2479 MW ce 24 juin 202. La VAAC Tokyo a émis un nouvel avis de dispersion de cendres vers le nord-est.

 

Sources : Mirova, VAAC Tokyo et Japan Coast Guards.

 Nishinoshima - coalescence des cratères et projections incandescentes dans le panache de cendres - photo JCG 19.06.2020

Nishinoshima - coalescence des cratères et projections incandescentes dans le panache de cendres - photo JCG 19.06.2020

海上保安庁 海洋情報部 海域火山データベース https://www1.kaiho.mlit.go.jp/GIJUTSU... 2020/6/19 海上保安庁撮影動画 20200619_movie.mp4

Nishinoshima - anomalies thermiques au 24 juin / 16h50 / Mirova et Volcanic Ash Advisory  / VAAC Tokyo - un clic pour agrandir les vignettes
Nishinoshima - anomalies thermiques au 24 juin / 16h50 / Mirova et Volcanic Ash Advisory  / VAAC Tokyo - un clic pour agrandir les vignettesNishinoshima - anomalies thermiques au 24 juin / 16h50 / Mirova et Volcanic Ash Advisory  / VAAC Tokyo - un clic pour agrandir les vignettes

Nishinoshima - anomalies thermiques au 24 juin / 16h50 / Mirova et Volcanic Ash Advisory / VAAC Tokyo - un clic pour agrandir les vignettes

L' Ingemmet, a confirmé samedi 20 juin dernier, lors d'inspections sur le terrain, la destruction totale du dôme qui se trouvait dans le cratère du volcan Sabancaya.

Les spécialistes de l'Observatoire volcanologique d'Ingemmet / OVI, ont utilisé des véhicules aériens sans pilote (drones) et observé que le dôme a été complètement détruit, laissant des blocs et des fractures qui produisent gaz et cendres lors d'explosions et émissions continues de gaz .

Vidéo : https://twitter.com/i/status/1275602634980933632

 

Dans ces conditions, la probabilité d'occurrence de scénarios de danger élevé diminue. Cependant, Sabancaya maintiendra une activité explosive modérée, les émissions de cendres étant le principal facteur de risque pour la population de la vallée de Colca.

Au cours des dernières 24 heures, l'OVI a enregistré 5 explosions, avec des émissions continues de gaz et de cendres volcaniques qui ont atteint 1 800 mètres au-dessus du cratère, se dispersant dans une direction est et sud-est, ayant comme possible affecté les zones des districts de Chivay, Achoma, Ichupampa, Yanque, Coporaque et l'annexe de Sallali.

 

Source : Ingemmet

Sabancaya - le dôme en 2019 - photo Ingemmet

Sabancaya - le dôme en 2019 - photo Ingemmet

Le Fuego, au Guatemala, présente une activité moyenne, avec 12 explosions faibles à modérées par heure, et des avalanches dans la barrance Seca.

Vers 14h30 le 24 juin, un lahar modéré a descendu les barrancas El Jute et Las Lajas, sur son flanc ouest et affluents des rios Achiguate et Guacalate respectivement. A partir de 15h30 locale, un lahar est observé dans la barranca Seca, affluent du rio Pantaleon.

Des pluies et orages sévissent sur le Fuego, remobilisant cendres et blocs métriques, des troncs et branches d'arbres. Ces lahars pourraient concerner d'autres drainages.

 

Source : Insivumeh

Fuego - activité explosive du 24.06.2020 - Photo Conred

Fuego - activité explosive du 24.06.2020 - Photo Conred

Fuego - 24.06.2020 / 11h03 - explosion et avalanche de blocs - webcam Insivumeh

Fuego - 24.06.2020 / 11h03 - explosion et avalanche de blocs - webcam Insivumeh

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Nishinoshima - photo Japan Coast Guards 06.19.2020 / 14h13

Nishinoshima - photo Japan Coast Guards 06.19.2020 / 14h13

The ongoing activity on Nishinoshima continues, more intense in June than in May.

Thermal anomalies are reported by Mirova and Himawari-8, described as high to very high from June 21 to 23.

On June 16, an ash cloud was observed heading east.

On June 21 and 22, a plume of sulfur dioxide was spotted by Sentinel - 5P / Tropomi, associated with the effusive rash. It extended in the troposphere over 5,000 km on June 22 (communication from Simon Carn)

The effusive activity modifies the morphology of the island, as indicated by the SAR images put online by GSI.

 

Sources: Japan Coast guards, GSI, VAAC Tokyo, S. Carn and Weather News.

海上保安庁 海洋情報部 海域火山データベース https://www1.kaiho.mlit.go.jp/GIJUTSU... 2020/6/19 海上保安庁撮影動画 

Nishinoshima - anomalies thermiques au 23.06.2020 / 04h00 - Doc. Mirova _MODIS_Latest10NTI

Nishinoshima - anomalies thermiques au 23.06.2020 / 04h00 - Doc. Mirova _MODIS_Latest10NTI

 Nishinoshima SAR interference 05.06.2020 / 19.06.2020 - The blue area with weak coherence seems to indicate a deposit of lava. - Doc. GSI

Nishinoshima SAR interference 05.06.2020 / 19.06.2020 - The blue area with weak coherence seems to indicate a deposit of lava. - Doc. GSI

 Nishinoshima - morphological changes between May 22 and June 5 (The light blue line surrounds the area where topographic changes took place between May 22, 2020 and June 5, 2020, and the red line surrounds the topographic changes observed subsequently - Doc. GSI

Nishinoshima - morphological changes between May 22 and June 5 (The light blue line surrounds the area where topographic changes took place between May 22, 2020 and June 5, 2020, and the red line surrounds the topographic changes observed subsequently - Doc. GSI

Nishinoshima - SO2 plume on these Sentinel-5P / Tropomi images of 21 and 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn
Nishinoshima - SO2 plume on these Sentinel-5P / Tropomi images of 21 and 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn

Nishinoshima - SO2 plume on these Sentinel-5P / Tropomi images of 21 and 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn

 Nishinoshima - Volcanic ash advisory - Doc. VAAC Tokyo 24.06.2020

Nishinoshima - Volcanic ash advisory - Doc. VAAC Tokyo 24.06.2020

Between June 15 and June 21, the eruptive activity of the Sabancaya volcano, in Peru, remained at moderate levels, with the continuous recording of explosions, on average 8 per day, with columns reaching 2.7 km from high on the top of the volcano and the consequent emission of ash and gas.

The IGP recorded and analyzed the occurrence of approximately 216 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of fluids (magma, gas, etc.) within the Sabancaya volcano.

The monitoring of the deformation of the volcanic structure, using GNSS data (processed with fast orbits), does not present any significant anomalies; however, slight inflation was recorded in the north and southeast sectors of the volcano.

Satellite surveillance identified the presence of 9 thermal anomalies with values ​​between 1MW-18MW, associated with the presence of a lava dome in the crater of the volcano being destroyed due to explosive activity.

The level of volcanic alert remains at Naranja, with a prohibited area of ​​12 km radius around the crater.

Sabancaya - activity from 15 to 21 June 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activity from 15 to 21 June 2020 - Doc. I.G.Peru

Also in Peru, the IGP reports a slight increase in seismic activity in Ubinas, for the period from 15 to 21 June, with 61 earthquakes of magnitudes below M1.7, which are associated with processes of rupture of the rocks inside the volcano. Similarly, 7 seismic signals were recorded associated with the movement of volcanic fluids (water vapor and gas).

Slight plumes of gas and water vapor have been observed reaching heights up to 1000 m above the summit of the volcano, scattered towards the northeast and southeast sectors of the volcano. The monitoring of the deformation of the volcanic structure and the satellite monitoring systems (SENTINEL, OMINASA (SO2 gas) and MIROVA (thermal anomalies) recorded no anomalies during the analysis period.

The alert level remains at Naranja, with a prohibited area 3 km in radius.

 

Source: I.G. Peru

Ubinas - activity from 15 to 21 June 2020 - Doc. I.G.Peru

Ubinas - activity from 15 to 21 June 2020 - Doc. I.G.Peru

INSIVUMEH has recorded an increase in seismic activity since June 20 at Pacaya. This increase in seismicity is linked to two lava flows which extend in a south-west direction at a distance of 650 meters and another in a north-west direction of about 200 meters, both from foci eruptives 100 meters from the Mackenney crater.

Simultaneously, Strombolian type explosions are recorded which launch incandescent materials at a height of up to 200 meters which form a column of ash 100 meters high, these explosions are heard at a distance of up to 5 kilometers.

 

Source: Insivumeh special bulletin

Pacaya - 23.06.2020 - effusive activity (lava flow and degassing) of the volcano - photo William Chigna Twitter

Pacaya - 23.06.2020 - effusive activity (lava flow and degassing) of the volcano - photo William Chigna Twitter

 Pacaya - lava flow to the southwest - image Sentinel-2 bands 12,11,5 dated 23.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - lava flow to the southwest - image Sentinel-2 bands 12,11,5 dated 23.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - The RSAM / Real-Time Seismic Amplitude Measurement has gradually increased due to the extrusion of the material in eruptive homes, this increase is marked since June 20.

Pacaya - The RSAM / Real-Time Seismic Amplitude Measurement has gradually increased due to the extrusion of the material in eruptive homes, this increase is marked since June 20.

Some news from Sinabung, which remains in activity level 3 / siaga, with this June 22, a slight white plume about 50-300 meters from the summit.

The PVMBG reports a 2 mm amplitude earthquake, lasting 9 sec.

It is advisable not to be active within a radius of 3 km, extended to 4 km for the NE sector, and 5 km for the SE sector.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia, and Nachelle Homestay.

Sinabung - photo Nachelle Homestay 06.21.2020

Sinabung - photo Nachelle Homestay 06.21.2020

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Nishinoshima - photo Japan Coast Guards 19.06.2020

Nishinoshima - photo Japan Coast Guards 19.06.2020

L'activité en cours sur Nishinoshima se poursuit, plus intense en juin qu'en mai.

Des anomalies thermiques sont rapportées par Mirova et Himawari-8, qualifiées d'élevées à très élevées du 21 au 23 juin.

Le 16 juin, un nuage de cendres a été observé en direction de l'Est.

Les 21 et 22 juin, un panache de dioxyde de soufre est repéré par Sentinel – 5P / Tropomi, associé à l'éruption effusive. Il s'étendait dans la troposphère sur 5.000 km le 22 juin (communication de Simon Carn)

L'activité effusive modifie la morphologie de l'île, comme l'indique les images SAR mises en ligne par me GSI.

 

Sources : Japan Coast guards, GSI, VAAC Tokyo, S.Carn et Weather News.

 Nishinoshima interférence  SAR 05.06.2020 / 19.06.2020 - La zone bleue avec une faible cohérence semble indiquer un dépôt de lave. - Doc. GSI

Nishinoshima interférence SAR 05.06.2020 / 19.06.2020 - La zone bleue avec une faible cohérence semble indiquer un dépôt de lave. - Doc. GSI

 Nishinoshima  - changements morphologiques entre le 22 mai et le 5 juin  ( La ligne bleu clair entoure la zone où des changements topographiques ont eu lieu entre le22 mai 2020 et le 5 juin 2020, et la ligne rouge entour les changements topographiques observés par la suite - Doc. GSI

Nishinoshima - changements morphologiques entre le 22 mai et le 5 juin ( La ligne bleu clair entoure la zone où des changements topographiques ont eu lieu entre le22 mai 2020 et le 5 juin 2020, et la ligne rouge entour les changements topographiques observés par la suite - Doc. GSI

Nishinoshima - panache de SO2 sur ces images Sentinel-5P / Tropomi des 21 et 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn
Nishinoshima - panache de SO2 sur ces images Sentinel-5P / Tropomi des 21 et 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn

Nishinoshima - panache de SO2 sur ces images Sentinel-5P / Tropomi des 21 et 22.06.2020 - Doc. Tropomi / via Simon Carn

Nishinoshima - Volcanic ash advisory - Doc. VAAC Tokyo 24.06.2020

Nishinoshima - Volcanic ash advisory - Doc. VAAC Tokyo 24.06.2020

Entre le 15 et le 21 juin, l'activité éruptive du volcan Sabancaya, au Pérou, est restée à des niveaux modérés, avec l'enregistrement continu d'explosions, en moyenne 8 par jour, avec des colonnes atteignant 2,7 km de haut sur le sommet du volcan et l'émission conséquente de cendres et de gaz.

L'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 216 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) au sein du volcan Sabancaya.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d'anomalies significatives; cependant, une légère inflation a été enregistrée dans les secteurs nord et sud-est du volcan.

La surveillance par satellite a identifié la présence de 9 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 1MW-18MW, associées à la présence d'un dôme de lave dans le cratère du volcan en cours de destruction en raison d'une activité explosive.

Le niveau d'alerte volcanique reste à naranja, assorti d'une zone interdite de 12 km de rayon autour du cratère.

Sabancaya - activité du 15 au 21 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - activité du 15 au 21 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

Toujours au Pérou, l'IGP renseigne une légère augmentation de l'activité sismique à l'Ubinas, pour la période du 15 au 21 juin, avec 61 séismes de magnitudes inférieures à M1,7, qui sont associés à des processus de rupture des roches à l'intérieur du volcan. De même, 7 signaux sismiques ont été enregistrés associés au mouvement des fluides volcaniques (vapeur d'eau et gaz).

De légers panaches de gaz et de vapeur d'eau ont été observés atteignant des hauteurs allant jusqu'à 1000 m au-dessus du sommet du volcan, dispersés vers les secteurs nord-est et sud-est du volcan. La surveillance de la déformation de la structure volcanique et les systèmes de surveillance par satellite (SENTINEL, OMINASA (gaz SO2) et MIROVA (anomalies thermiques) n'ont enregistré aucune anomalie au cours de la période d'analyse.

Le niveau d'alerte reste à Naranja, assorti d'une zone interdite de 3 km de rayon.

 

Source : I.G.Peru

Ubinas - activité du 15 au 21 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

Ubinas - activité du 15 au 21 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

L'INSIVUMEH a enregistré une augmentation de l'activité sismique depuis le 20 juin dernier au Pacaya. Cette augmentation de la sismicité est liée à deux coulées de lave qui s'étendent dans une direction sud-ouest à une distance de 650 mètres et une autre dans une direction nord-ouest d'environ 200 mètres, à la fois à partir de foyers éruptifs à 100 mètres du cratère Mackenney.

Simultanément, des explosions de type strombolien sont enregistrées qui lancent des matériaux incandescents à une hauteur pouvant atteindre 200 mètres qui forment une colonne de cendres de 100 mètres de haut, ces explosions sont entendues à une distance pouvant atteindre 5 kilomètres.

 

Source : Insivumeh bulletin spécial

Pacaya - 23.06.2020 - l'activité effusive (coulée de lave et dégazage) du volcan - photo William Chigne Twitter

Pacaya - 23.06.2020 - l'activité effusive (coulée de lave et dégazage) du volcan - photo William Chigne Twitter

 Pacaya - coulée lave vers le sud-ouest - image Sentinel-2 bands 12,11,5du 23.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - coulée lave vers le sud-ouest - image Sentinel-2 bands 12,11,5du 23.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - Le RSAM / Real-Time Seismic Amplitude Measurement  a progressivement augmenté en raison de l'extrusion de la matériaux dans les foyers éruptifs, cette augmentation est marquée depuis le 20 juin

Pacaya - Le RSAM / Real-Time Seismic Amplitude Measurement a progressivement augmenté en raison de l'extrusion de la matériaux dans les foyers éruptifs, cette augmentation est marquée depuis le 20 juin

Quelques nouvelles du Sinabung, qui reste en niveau d'activité 3 / siaga, avec ce 22 juin, un léger panache blanc à environ 50-300 mètres du sommet.

Le PVMBG rapporte un séisme de souffle d'amplitude de 2 mm , et d'une durée de 9 sec.

Il est conseillé de ne pas être actif dans un rayon de 3 km, étendu à 4 km pour le secteur NE, et 5 km pour le secteur SE.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, et Nachelle Homestay.

Sinabung - photo Nachelle Homestay 21.06.2020

Sinabung - photo Nachelle Homestay 21.06.2020

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Piton de la Fournaise - niveau vigilance - photo OVPF

Piton de la Fournaise - niveau vigilance - photo OVPF

L'Observatoire volcanologique du Piton de La Fournaise annonce ce 22 juin le retour du volcan en niveau d'alerte " Vigilance ".

Depuis le 16 juin une reprise de la sismicité et de l'inflation est observée sous le Piton de la Fournaise.

Ainsi 18 séismes volcano-tectoniques superficiels (< 2 km sous le sommet) ont été enregistrés sous la zone sommitale entre le 16 et le 22 juin .

Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise . Cette inflation de l’édifice est synonyme d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé aux alentours de 1,5-2,5 km sous le sommet.

En parallèle les flux de CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) qui avaient atteint des valeurs maximales à la fin de l’éruption du 2-6 avril 2020, continuent de diminuer, en accord avec des remontées profondes de magma vers les zones plus superficielles du système d’alimentation. Même si la tendance est à la baisse, les valeurs absolues du flux de CO2 par le sol restent très élevées.

A noter que ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompt, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption, mais peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption.

Niveau d’alerte en cours : Vigilance

 

Source : OVPF

Piton de la Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 1 et le 21 juin 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Histogramme représentant le nombre de séismes volcano-tectoniques superficiels enregistrés entre le 1 et le 21 juin 2020 (© OVPF-IPGP).

 Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation sur les derniers deux mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Illustration de la déformation sur les derniers deux mois. Sont ici représentées des lignes de base (variation de distance entre deux récepteurs GPS) traversant l'édifice du Piton de la Fournaise, au sommet (en haut), à la base du cône terminal (au milieu) et en champ lointain (en bas). Une hausse est synonyme d'élongation et donc de gonflement du volcan ; inversement une diminution est synonyme de contraction et donc de dégonflement du volcan. (© OVPF-IPGP).

Deux articles intéressants à lire :

- Nouveaux résultats sur l'activité de la caldeira Campi Flegrei grâce à la surveillance du radon pendant sept ans. - INGV 22,06,2020

Carte de la caldeira Campi Flegrei (Naples-Italie). La carte, modifiée après 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) à l'aide de PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), montre le cadre structurel de la caldeira caractérisé par la tectonique et l'activité volcano-tectonique. Les deux sites de surveillance du radon de Monte Olibano et Monte Sant’Angelo, et les autres sites de surveillance des paramètres géochimiques et géophysiques sont signalés. Les carrés représentent le réseau sismique Campi Flegrei en vert et le réseau NeVoCGPS en orange

Carte de la caldeira Campi Flegrei (Naples-Italie). La carte, modifiée après 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) à l'aide de PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), montre le cadre structurel de la caldeira caractérisé par la tectonique et l'activité volcano-tectonique. Les deux sites de surveillance du radon de Monte Olibano et Monte Sant’Angelo, et les autres sites de surveillance des paramètres géochimiques et géophysiques sont signalés. Les carrés représentent le réseau sismique Campi Flegrei en vert et le réseau NeVoCGPS en orange

Depuis 2004-2005, la caldeira de Campi Flegrei connaît une nouvelle période de troubles caractérisée par un soulèvement du sol, une sismicité, des changements dans la composition des fluides fumaroliques et une augmentation générale des émissions de fluides volcano-hydrothermaux. La longue série de données, acquise depuis 2011, souligne comment cette crise affecte en quelque sorte également l'activité du 222Rn dans les sols.

Les données suggèrent deux considérations principales:

- la première concerne l'extension de la zone affectée par les troubles actuels qui résulte beaucoup plus grande que la zone de sismicité et la zone d'activité hydrothermale intense de Pisciarelli et Solfatara.

- la deuxième considération considère le 222Rn et son potentiel comme un indicateur de l'évolution d'une crise d'origine volcanique: les signaux du radon montrent, en fait, un schéma très similaire à celui des paramètres géophysiques et géochimiques plus classiques régulièrement surveillés pour la surveillance des systèmes volcaniques.(le tremblement provoqué par l'évent fumarolique majeur enregistré par une station sismique; le cumul de la sismicité de fond; la déformation verticale maximale acquise par les réseaux GPS pendant la phase actuelle de soulèvement; la température-pression du système hydrothermal estimée à partir de géo-indicateurs de gaz)

Ces résultats représentent une nouveauté absolue dans l'étude d'une telle zone calderique et marquent une avancée significative dans l'utilisation et l'interprétation du signal de radon, et indiquent également que l'observation à long terme du signal de radon sur plusieurs sites dans une zone sismique-volcanique pourrait aider à améliorer la caractérisation de la région.

 

Article original :

Sabbarese, C., Ambrosino, F., Chiodini, G. et al. Continuous radon monitoring during seven years of volcanic unrest at Campi Flegrei caldera (Italy). Sci Rep 10, 9551 (2020). - https://doi.org/10.1038/s41598-020-66590-w - link

http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/.

 

Carte simplifiée du 8° continent - Doc. GNS Science

Carte simplifiée du 8° continent - Doc. GNS Science

- Zealandia, le Continent perdu, comme vous ne l'avez jamais vu.

Deux cartes et un site Web publiés par GNS Science cette semaine donnent un aperçu des forces incroyables qui ont façonné Aotearoa en Nouvelle-Zélande et le continent principalement submergé qui se trouve sous les îles Néo-Zélandaises.

Les cartes couvrent la bathymétrie (forme du plancher océanique) et les origines tectoniques du huitième continent de la Terre - les 5 millions de kilomètres carrés de Te Riu-a-Māui / Zealandia sur lesquels se trouve la Nouvelle-Zélande.

Les documents sont également accessibles via un nouveau site Web interactif appelé E Tūhura - Explore Zealandia (TEZ) - http://data.gns.cri.nz/tez.

TEZ est conçu pour explorer les données géoscientifiques terrestres et offshore dans et autour de Te Riu-a-Māui / Zealandia.

 

Sources :

- GNS Science - New maps and website give fresh insights into NZ continent – 22/06/2020 - link

- E Tuhura- Explore Zealandia - link 

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
Piton de la Fournaise - vigilance level - photo OVPF

Piton de la Fournaise - vigilance level - photo OVPF

The Piton de La Fournaise Volcanological Observatory announces this June 22 the return of the volcano to alert level "Vigilance".

Since June 16, a recovery in seismicity and inflation has been observed under the Piton de la Fournaise.

Thus 18 superficial volcano-tectonic earthquakes (<2 km below the summit) were recorded under the summit zone between June 16 and 22.

This seismicity is accompanied by a resumption of inflation (swelling) at the base and at the top of the Piton de la Fournaise building. This inflation of the building is synonymous with a pressurization of the superficial magmatic reservoir located around 1.5-2.5 km below the summit.

In parallel, the CO2 fluxes in the far field soil (Plaine des Cafres and Plaine des Palmistes sectors) which had reached maximum values ​​at the end of the eruption of 2-6 April 2020, continue to decrease, in agreement with deep ascent of magma to more superficial areas of the feeding system. Even if the trend is downward, the absolute values ​​of the CO2 flux through the soil remain very high.

Note that this process of recharging the surface reservoir can last several days to several weeks before the reservoir roof becomes fragile and ruptures, thus giving rise to an injection of magma towards the surface and an eruption, but can also stop without giving rise to an eruption in the short term.

 

Source: OVPF

Piton de la Fournaise - Histogram representing the number of surface volcano-tectonic earthquakes recorded between June 1 and June 21, 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Histogram representing the number of surface volcano-tectonic earthquakes recorded between June 1 and June 21, 2020 (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Illustration of the deformation over the past two months. Here are represented baselines (variation in distance between two GPS receivers) crossing the Piton de la Fournaise building, at the top (top), at the base of the terminal cone (in the middle) and in the far field (bottom ). An increase is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. (© OVPF-IPGP).

Piton de la Fournaise - Illustration of the deformation over the past two months. Here are represented baselines (variation in distance between two GPS receivers) crossing the Piton de la Fournaise building, at the top (top), at the base of the terminal cone (in the middle) and in the far field (bottom ). An increase is synonymous with elongation and therefore swelling of the volcano; conversely, a decrease is synonymous with contraction and therefore deflation of the volcano. (© OVPF-IPGP).

Two interesting articles to read:

- New results on the activity of the Campi Flegrei caldera thanks to radon monitoring for seven years. - INGV 22.06.2020

Map of the Campi Flegrei caldera (Naples-Italy). The map, modified after 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) using PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), shows the structural framework of the caldera characterized by tectonics and volcano-tectonic activity . The two radon monitoring sites of Monte Olibano and Monte Sant’Angelo, and the other monitoring sites for geochemical and geophysical parameters are reported. The squares represent the Campi Flegrei seismic network in green and the NeVoCGPS network in orange

Map of the Campi Flegrei caldera (Naples-Italy). The map, modified after 16 (10.1016 / j.apradiso.2020.109140) using PAINT (Microsoft Corporation, version: 6.1907.18017.0), shows the structural framework of the caldera characterized by tectonics and volcano-tectonic activity . The two radon monitoring sites of Monte Olibano and Monte Sant’Angelo, and the other monitoring sites for geochemical and geophysical parameters are reported. The squares represent the Campi Flegrei seismic network in green and the NeVoCGPS network in orange

Since 2004-2005, the Campi Flegrei caldera is experiencing a new period of troubles characterized by an uplift of the soil, seismicity, changes in the composition of fumarolic fluids and a general increase in emissions of volcano-hydrothermal fluids. The long series of data, acquired since 2011, highlights how this crisis is also affecting the activity of 222Rn in soils.

The data suggest two main considerations:

- the first concerns the extension of the zone affected by the current troubles which results much larger than the zone of seismicity and the zone of intense hydrothermal activity of Pisciarelli and Solfatara.

- the second consideration considers 222Rn and its potential as an indicator of the evolution of a volcanic crisis: the radon signals show, in fact, a pattern very similar to that of the more conventional geophysical and geochemical parameters regularly monitored for monitoring volcanic systems (the tremor caused by the major fumarolic vent recorded by a seismic station; the accumulation of background seismicity; the maximum vertical deformation acquired by GPS networks during the current phase of uplift; temperature- hydrothermal system pressure estimated from gas geo-indicators)

These results represent an absolute novelty in the study of such a calderic zone and mark a significant advance in the use and interpretation of the radon signal, and also indicate that the long-term observation of the radon signal on several sites in a seismic-volcanic area could help improve the characterization of the region.

 

Original article:

Sabbarese, C., Ambrosino, F., Chiodini, G. et al. Continuous radon monitoring during seven years of volcanic unrest at Campi Flegrei caldera (Italy). Sci Rep 10, 9551 (2020).https://doi.org/10.1038/s41598-020-66590-w - link

http://creativecommons.org/licenses/by/4.0/.

Simplified map of the 8th continent - Doc. GNS Science

Simplified map of the 8th continent - Doc. GNS Science

- Zealandia, the Lost Continent, as you have never seen

Two maps and a website published by GNS Science this week provide insight into the incredible forces that shaped Aotearoa in New Zealand and the mainly submerged continent that lies beneath the New Zealand Islands.

The maps cover the bathymetry (shape of the ocean floor) and the tectonic origins of the eighth continent on Earth - the 5 million square kilometers of Te Riu-a-Māui / Zealandia on which New Zealand is located.

The documents are also available through a new interactive website called E Tūhura - Explore Zealandia (TEZ) - http://data.gns.cri.nz/tez.

TEZ is designed to explore terrestrial and offshore geoscience data in and around Te Riu-a-Māui / Zealandia.

 

Sources:

- GNS Science - New maps and website give fresh insights into NZ continent - 06/22/2020 - link

- E Tuhura- Explore Zealandia - link

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity, #Sismologia
 Ebeko - photo Y.Demyanchuk / via RIA Novosti 22.06.2020

Ebeko - photo Y.Demyanchuk / via RIA Novosti 22.06.2020

A moderate eruptive activity is reported by KVERT to the Ebeko on June 21 and 22, 2020, observed by volcanologists from Severo-Kurilsk; it is characterized by explosions which are accompanied by ash plumes at more than 2,000-2,200 meters asl., drifting over 5 km towards the south of the volcano.

 

Source: KVERT - KSCNET & VAAC Tokyo

Sangay - photo archive IGEPN / Patricio Ramon

Sangay - photo archive IGEPN / Patricio Ramon

The levels of surface and internal activity of Sangay in Ecuador remain high, without change.

This June 21, the volcano remains hidden by the clouds, but the VAAC Washington reports gas and ash emissions at 570 meters above the crater, drifting west.

The SAGA seismic station recorded a high frequency signal which is surely associated with the descent of mudslides and debris (lahars).

This phenomenon has been recurrent since the start of activity in May 2019 and is due to the fact that the intense rains over the volcano remobilize the material accumulated during these months of activity. It is recommended not to be in the areas close to the banks of the Volcán and Upano rivers.

In the past 24 hours (20.06 to 21.06 / 11h), the IGEPN reports 8 LP earthquakes, 72 explosions and 8 episodes of emission tremor.

 2019.11.05 Reventador - photo archive IGEPN / Silvana Hidalgo 05.11.2019

2019.11.05 Reventador - photo archive IGEPN / Silvana Hidalgo 05.11.2019

At Reventador, the surface activity is moderate, the internal activity remains high on June 21, 2020.

The cloudiness prevents observation; the VAAC Washington reports during the night of June 20 an emission of gas and ashes at 1,338 meters above the crater, drifting towards the west.

Incandescence is observed at night during the thinnings, as well as falling blocks on the flanks of the volcano over 600 meters.

The IGEPN reports, for the last 24 hours, 23 LP earthquakes, 15 explosions, 5 episodes of emission tremor and 3 of harmonic tremor

 

Sources: IGEPN & VAAC Washington.

Kanlaon - photo Phivolcs

Kanlaon - photo Phivolcs

The Kanlaon Volcano seismic monitoring network recorded one hundred thirty-six volcano-tectonic earthquakes on the western flanks during the latest 24-hour observation period. Four (4) of these earthquakes at 1:01, 1:04, 1:34 and 2:06 were recorded at M3.2-4.7 by the Philippine Seismic Network and were felt at intensities II to V in La Carlota and Bago City, Negros Occidental and Canlaon City, Negros Oriental.

A moderate emission of white plumes loaded with vapor, reaching 200 meters in height, is observed above the crater, before drifting towards the southwest.

Sulfur dioxide emissions were measured at an average of 438 tonnes / day on June 13, 2020. Soil deformation data from continuous GPS measurements indicate inflation on average slopes since April 2020. These parameters indicate that a hydrothermal or magmatic activity occurs under the building.

 

DOST-PHIVOLCS would like to remind the public that the Kanlaon volcano is on alert level 1, which means that it is in an abnormal state and has entered a period of unrest. Local authorities and the public are strongly reminded that entry into the permanent danger zone (PDZ) with a radius of 4 kilometers must be strictly prohibited due to the additional possibilities of sudden and dangerous eruptions of vapor or phreatics.

Source: Phivolcs - 22.06.2020 / 8h

 Tjörnes Fracture zone - location of the seismic swarm and magnitude of earthquakes - Doc. IMO on 06.22.2020
 Tjörnes Fracture zone - location of the seismic swarm and magnitude of earthquakes - Doc. IMO on 06.22.2020
 Tjörnes Fracture zone - location of the seismic swarm and magnitude of earthquakes - Doc. IMO on 06.22.2020

Tjörnes Fracture zone - location of the seismic swarm and magnitude of earthquakes - Doc. IMO on 06.22.2020

The seismic swarm in the Tjörnes fracture zone in northern Iceland continues.

These swarms are common ... what is less so is the unusual high energy released, with more than 70 earthquakes of magnitude greater than 3, the largest reaching M 5.6 and 5.7. In total, the IMO has located more than 2,000 earthquakes since the start of this crisis.

He also reports considerable rock collapses in Tröllaskagi, but also accident reports in Malmö. A power outage in Kelduhverfi was also reported after the second earthquake.

There is a considerable risk of rock accidents and landslides on steep slopes in the northern fjords and on the Tröllaskagi and Flatey Islands. It is important that travelers in the mountains and those traveling in a steep country are aware of the danger of accidents and landslides.

Civil defense has declared the level of uncertainty in the northeast from the start of this seismic swarm.

 

The seismic swarm is still in progress and may move east along the Húsavík-Flateyjarm gang. Larger earthquakes cannot be excluded ... earthquakes of magnitude up to 7 are known in the Húsavík-Flateyjarmenggang. In 1872, there were two earthquakes of magnitude M6.5 and in 1755, an earthquake estimated at M7.

 

Source: IMO - Veðurstofa Íslands

 Tjörnes fracture zone - Rocks fall and landslides - photo 21.06.2020 Veðurstofa Íslands

Tjörnes fracture zone - Rocks fall and landslides - photo 21.06.2020 Veðurstofa Íslands

 NVZ / Northern volcanic zone map - with principal faults and historic earthquakes - via Gisli Olafsson

NVZ / Northern volcanic zone map - with principal faults and historic earthquakes - via Gisli Olafsson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques, #Sismologie
Ebeko -  photo Y.Demyanchuk / Ria Novosti 22.06.2020

Ebeko - photo Y.Demyanchuk / Ria Novosti 22.06.2020

Une activité éruptive modérée est signalée par le KVERT à l'Ebeko ces 21 et 22 juin 2020, observée par les volcanologues depuis Severo-Kurilsk ; elle est caractérisée par des explosions qui s'accompagnent de panaches de cendres à plus de 2.000-2.200 mètres asl., dérivant sur 5 km vers le sud du volcan.

 

Source : KVERT – KSCNET & VAAC Tokyo

Sangay - photo archives IGEPN / Patricio Ramon

Sangay - photo archives IGEPN / Patricio Ramon

Les niveaux d'activité superficiel et interne du Sangay en Equateur restent élevés, sans changement.

Ce 21 juin, le volcan reste caché par les nuages, mais le VAAC Washington signale des émissions de gaz et cendres à 570 mètres au dessus du cratère, dérivant vers l'ouest.

La station sismique SAGA a enregistré un signal haute fréquence qui est sûrement associé à la descente des coulées de boue et de débris (lahars).

Ce phénomène est récurrent depuis le début de l'activité en mai 2019 et est dû au fait que les pluies intenses du volcan remobilisent le matériel accumulé tout au long de ces mois d'activité. Il est recommandé de ne pas être dans les zones proches des rives des fleuves Volcán et Upano.

Au cours des dernières 24 heures ( 20,06 au 21,06 / 11h) l'IGEPN rapporte 8 séismes LP, 72 explosions et 8 épisodes de trémor d'émission.

2019.11.05 Reventador - photo archives IGEPN /  Silvana Hidalgo 05.11.2019

2019.11.05 Reventador - photo archives IGEPN / Silvana Hidalgo 05.11.2019

Au Reventador, l'activité superficielle est modérée, l'activité interne demeure élevée ce 21 juin 2020.

La nébulosité empêche l'observation ; le VAAC Washington signale au cours de la nuit du 20 juin une émission de gaz et cendres à 1.338 mètres au dessus du cratère, dérivant vers l'ouest.

De l'incandescence est observée de nuit durant les éclaircies, de même que des chutes de blocs sur les flancs du volcan sur 600 mètres.

L'IGEPN rapporte, pour les dernières 24 heures, 23 séismes LP, 15 explosions, 5 épisodes de trémor d'émission et 3 de trémor harmonique

 

Sources : IGEPN & VAAC Washington.

Kanlaon - photo Phivolcs

Kanlaon - photo Phivolcs

Le réseau de surveillance sismique du volcan Kanlaon a enregistré cent trente-six séismes volcano-tectoniques sur les flancs ouest au cours de la période d'observation de 24 heures. Quatre (4) de ces tremblements de terre à 1h01, 1h04, 1h34 et 2h06 ont été enregistrés à M3,2-4,7 par le Philippine Seismic Network et ont été ressentis aux intensités II à V en La Carlota et Bago City, Negros Occidental et Canlaon City, Negros Oriental.

Une émission modérée de panaches blancs chargés de vapeur, atteignant 200 mètres de hauteur est observée au dessus du cratère, avant de dériver vers le sud-ouest.

Les émissions de dioxyde de soufre ont été mesurées à une moyenne de 438 tonnes / jour le 13 juin 2020. Les données de déformation du sol provenant de mesures GPS continues indiquent une inflation sur les pentes moyennes depuis avril 2020. Ces paramètres indiquent qu'une activité hydrothermale ou magmatique se produit sous l'édifice.

 

DOST-PHIVOLCS souhaite rappeler au public que le volcan Kanlaon est au niveau d'alerte 1, ce qui signifie qu'il se trouve dans un état anormal et est entré dans une période de troubles. Il est vivement rappelé aux collectivités locales et au public que l'entrée dans la zone de danger permanent (PDZ) d'un rayon de 4 kilomètres doit être strictement interdite en raison des possibilités supplémentaires d'éruptions soudaines et dangereuses de vapeur ou phréatiques.

Source : Phivolcs - 22.06.2020 / 8h

Tjörnes Fracture zone - localisation de l'essaim sismique et magnitude des séismes - Doc. IMO au 22.06.2020
Tjörnes Fracture zone - localisation de l'essaim sismique et magnitude des séismes - Doc. IMO au 22.06.2020
Tjörnes Fracture zone - localisation de l'essaim sismique et magnitude des séismes - Doc. IMO au 22.06.2020

Tjörnes Fracture zone - localisation de l'essaim sismique et magnitude des séismes - Doc. IMO au 22.06.2020

L'essaim sismique dans la zone de fractures de Tjörnes au nord de l'Islande se poursuit.

Ces essaims sont courants ... ce qui l'est moins, c'est l'énergie élevée inhabituelle libérée, avec plus de 70 séismes de magnitude supérieure à 3, les plus importants atteignant la M 5,6 et 5,7. Au total, l'IMO a localisé plus de 2.000 séismes depuis le début de cette crise.

Il rapporte également de considérables effondrements de roche à Tröllaskagi, mais aussi des rapports d'accidents à Malmö . Une panne d'électricité à Kelduhverfi a également été signalée après le deuxième séisme.

Il existe un risque considérable d'accidents rocheux et de glissements de terrain sur des pentes abruptes dans les fjords du nord et sur les îles Tröllaskagi et Flatey . Il est important que les voyageurs à la montagne et ceux qui voyagent dans un pays escarpé soient conscients du danger d'accidents et de glissements de terrain.

La défense civile a déclaré le niveau d'incertitude dans le nord-est dès le début de cet essaim sismique.

 

L'essai sismique est toujours en cours et pourrait se déplacer vers l'est le long du gang Húsavík-Flateyjarm. Des séismes plus importants ne peuvent pas être exclus ... des séismes de magnitude allant jusqu'à 7 sont connus dans le Húsavík-Flateyjarmenggang. En 1872, il y a eu deux séismes de magnitude M6,5 et en 1755, un séisme estimé à M7.

 

Source : IMO - Veðurstofa Íslands

 Tjörnes fracture zone -  Eboulements et glissements de terrain - photo 21.06.2020 Veðurstofa Íslands

Tjörnes fracture zone - Eboulements et glissements de terrain - photo 21.06.2020 Veðurstofa Íslands

Carte de la NVZ / Northern volcanic zone - avec les failles principakes et les séismes historiques - via  Gisli Olafsson

Carte de la NVZ / Northern volcanic zone - avec les failles principakes et les séismes historiques - via Gisli Olafsson

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Merapi - the eruptive plume on 06.21.2020 / 9:15 a.m. WIB - Doc. BPPTKG

 Merapi - the eruptive plume on 06.21.2020 / 9:15 a.m. WIB - Doc. BPPTKG

An eruption occurred on Sunday, June 21, 2020 at 9:13 a.m.WIB at the Merapi, accompanied by a thick gray-brown ash plume observed at ± 6000 m above the peak, drifting south. A ground observer notes the top of the ash cloud at approximately 8,968 meters asl., Possibly higher. This eruption was recorded on a seismograph with a maximum amplitude of 75 mm and a duration of 328 seconds.

VAAC Darwin and PVMBG have decreed a red VONA; according to VAAC Darwin, the ashes spotted at flight altitude 200 should dissipate within 3 hours.

Merapi - the eruption seen by the Himawari-8 satellite on 21.06.2020 / 10am - Doc. via BMKG

Merapi - the eruption seen by the Himawari-8 satellite on 21.06.2020 / 10am - Doc. via BMKG

Activity of Merapi and Rincon de La Vieja.

At the seismicity level, we will notice an increase in the number of volcanic earthquakes in the week before, as well as the number of hybrid earthquakes, to a lesser extent.

Merapi -seismicity from 14 to 20.06.2020 - Doc. BPPTKG

Merapi -seismicity from 14 to 20.06.2020 - Doc. BPPTKG

For the day of June 21, from 6 to 12 noon WIB, the PVMBG reports:

- 3 eruption earthquakes with an amplitude of 60 to 80 mm and an earthquake duration of 60.2 to 360.7 seconds.

- 11 blast earthquakes with an amplitude of 3-12 mm, and an earthquake duration of 11.3-53.2 seconds.

- 13 low frequency earthquakes with an amplitude of 5 to 30 mm and an earthquake duration of 11.2 to 40.3 seconds.

- 2 hybrid earthquakes with an amplitude of 3-5 mm, S-P 0.3 seconds and an earthquake duration of 5.7-6 seconds.

- 2 volcanic earthquakes with an amplitude of 8 to 45 mm, S-P 0.8 to 0.9 seconds and 7.1 to 17 seconds of long earthquake.

 

The activity level remains at 2 / waspada, with a danger zone of 3 km radius around the summit.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia, BPPTKG, VAAC Darwin

Activity of Merapi and Rincon de La Vieja.

The Ovsicori reports a new hydrothermal eruption in Rincon de La Vieja this June 20, 2020 at 11:54 am local; we do not know the height of the eruptive plume due to poor visibility conditions.

 

Source: Ovsicori

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Merapi - le panache éruptif le 21.06.2020 / 09h15 WIB - Doc. BPPTKG

Merapi - le panache éruptif le 21.06.2020 / 09h15 WIB - Doc. BPPTKG

Une éruption s'est produite le dimanche 21 juin 2020 à 9 h 13 WIB au Merapi, accompagnée d'un panache de cendres gris-brun épais observé à ± 6000 m au-dessus du pic, dérivant vers le sud . Un observateur au sol note le sommet du nuage de cendres à environ 8.968 mètres asl., possiblement plus haut. Cette éruption a été enregistrée sur un sismographe d'une amplitude maximale de 75 mm et d'une durée de 328 secondes.

Le VAAC Darwin et le PVMBG ont décrété un VONA rouge ; selon le VAAC Darwin, les cendres repérées à une altitude de vol 200 devraient se dissiper dans les 3 heures.

Merapi - l'éruption vue par le satellite Himawari-8  le 21.06.2020 / 10h - Doc. via BMKG

Merapi - l'éruption vue par le satellite Himawari-8 le 21.06.2020 / 10h - Doc. via BMKG

Merapi - sismogramme des 20-21.06.2020 ( en heures UTC) - Doc. Magma Indonesia

Merapi - sismogramme des 20-21.06.2020 ( en heures UTC) - Doc. Magma Indonesia

Au niveau sismicité, on remarquera une augmentation du nombre de séismes volcaniques dans la semaine qui a précédé, de même que du nombre de séisme hybride, dans un moindre mesure.

 

Merapi -sismicité du 14 au 20.06.2020 - Doc. BPPTKG

 

Pour la journée du 21 juin, de 6 à 12h WIB, le PVMBG signale :

- 3 séismes d'éruption avec une amplitude de 60 à 80 mm et une durée de tremblement de terre de 60,2 à 360,7 secondes.

- 11 séismes de souffle avec une amplitude de 3-12 mm, et une durée de tremblement de terre de 11,3-53,2 secondes.

- 13 séismes de basse fréquence avec une amplitude de 5 à 30 mm et une durée de tremblement de terre de 11,2 à 40,3 secondes.

- 2 séismes hybrides avec une amplitude de 3-5 mm, S-P 0,3 seconde et une durée de tremblement de terre de 5,7-6 secondes.

- 2 séismes volcaniques d'une amplitude de 8 à 45 mm, S-P 0,8 à 0,9 seconde et 7,1 à 17 secondes de long tremblement de terre.

 

Le niveau d'activité reste à 2 / waspada, assorti d'une zone de danger de 3 km de rayon autour du sommet.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia, BPPTKG, VAAC Darwin

Rincon de La vieja Cratère -  photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

Rincon de La vieja Cratère - photo © Bernhard Edmaier, via “Bilder von der Erde” [Images of the Earth]

L'Ovsicori rapporte une nouvelle éruption hydrothermale au Rincon de La Vieja ce 20 juin 2020 à 11h54 locale ; on ne connait pas la hauteur du panache éruptif en raison des mauvaises conditions de visibilité.

 

Source : Ovsicori

Tjörnes FZ - localisation et magnitude des séismes de l'essaim au 21.06.2020 /  07h 35  - Doc. IMO
Tjörnes FZ - localisation et magnitude des séismes de l'essaim au 21.06.2020 /  07h 35  - Doc. IMO
Tjörnes FZ - localisation et magnitude des séismes de l'essaim au 21.06.2020 /  07h 35  - Doc. IMO

Tjörnes FZ - localisation et magnitude des séismes de l'essaim au 21.06.2020 / 07h 35 - Doc. IMO

Un intense essaim sismique est en cours au nord-est de Siglufjördur depuis le samedi 20 juin, dans la Tjörnes fracture zone au nord de l'Islande. Plus de 1.500 séismes ont été détecté depuis le début.

On épinglera un séisme de M4,3 juste à 15h05 le 20 juin. Et un autre de M5,6 à 19h26.

 

Source : IMO

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Popocatépetl - explosion of 19.06.2020 / 07.35 am - Doc. WebcamsdeMexico

 Popocatépetl - explosion of 19.06.2020 / 07.35 am - Doc. WebcamsdeMexico

In the past 24 hours, 221 exhalations have been identified, accompanied by water vapor, volcanic gases and sometimes small amounts of ash at Popocatépetl.

In addition, two moderate explosions were recorded today at 04:56 and 07:18. The first explosion ejected incandescent materials on the sides near the crater.

A minor explosion was also recorded today at 7:33 a.m., with an ash plume at 3,000 meters. The emissions from the three explosions dispersed in a southwest direction.

Note that the number of explosions has decreased in recent days, with 14 explosions on June 16, 4 on June 17, 9 on June 18 and 3 on June 19.

In addition, 166 minutes of low and medium amplitude tremors were recorded. Following the activity, a slight fall of ash is reported in the municipalities of Zacualpan de Amilpas, Temoac and Amayuca belonging to the state of Morelos.

From the morning when the volcano is visible, all emissions will be dispersed towards the southwest

The volcanic alert remains at Amarillo Fase 2, with the reminder of the 12 km radius exclusion zone, while new images of incursion into the summit zone are posted online by irresponsible.

 

Source: Cenapred & webcamsdeMexico

Explosion at popocatépetl on 19.06.2020 at 4.56am, view of Tlamacas - Doc. Cenapred

Popocatépetl - explosion of 19.06.2020 / 04h56, and development of the eruptive plume following the incandescent fallout on the upper slopes - image webcams of Mexico

Popocatépetl - explosion of 19.06.2020 / 04h56, and development of the eruptive plume following the incandescent fallout on the upper slopes - image webcams of Mexico

At the Fuego volcano, Insivumeh reports on June 19 a slight white degassing at a height of 4,200 m above sea level, and 7 to 9 light and moderate explosions per hour which expel columns of gray ash at a height of 4,300 to 4,700 m. asl., which disperse in a west and southwest direction, and which are accompanied by incandescent pulses between 200 and 300 meters above the crater, as well as weak and moderate avalanches in the direction of the canyons of Santa Teresa , Ceniza and Las Lajas, some extending to the edge of the vegetation.

A low and moderate rumbling is perceived, causing shock waves causing vibrations in the houses of the villages near the volcano on its southern flank. Sounds similar to train locomotives are heard for periods of 2 to 5 minutes.

Rain and thunderstorms are raging over this western part of the volcano. Weak lahars descend the Seca and Mineral barrancas this June 19, with the possibility of becoming moderate when the flow of barrancadas joins. If the rain persists, the generation of more lahars is not excluded.

Eruptions follow one another daily at Fuego, but they are rarely observable due to the cloud cover in this season. Images taken by the camera in real time by Crelosa made it possible to report on this activity on June 18.

 

Sources: Insivumeh & Crelosa

Fuego - the Crelosa camera and its acrobatic maintenance - Doc. Insivumeh

Fuego - the Crelosa camera and its acrobatic maintenance - Doc. Insivumeh

Fuego activity on 06/18/2020 - Doc. IDIS / Epcom / Crelosa

In Merapi, on Java, the seismicity of the week from June 12 to 18 is marked by an increase in volcanic earthquakes.

The lava dome is currently in a stable state, measured on June 13 at a volume of 200,000 m³.

The activity level remains at 2 / waspada, with a danger zone of 3 km of rayo around the summit. The potential dangers are currently constituted by possible pyroclastic flows of collapse of the lava dome and bursts of volcanic materials due to explosive eruptions. ⁣

 

Sources: PVMBG & BPPTKG

Merapi - seismicity from 12 to 18,06, 2020 - doc. BPPTKG

Merapi - seismicity from 12 to 18,06, 2020 - doc. BPPTKG

Merapi - the summit dome during a thinning on 19.06.2020 / 06h05 - Doc. BPBD

Merapi - the summit dome during a thinning on 19.06.2020 / 06h05 - Doc. BPBD

On June 19, 2020 at 2:42 p.m. local time, an eruption was observed at Volcán Rincon de la Vieja, accompanied by an eruptive column about 1000 meters above the summit of the volcano, and projections of materials which could then be transported by the drainage with the next rains.

 

Source: Ovsicori / video link

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog