Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Articles de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Sangay - panache de gaz et cendres le 09.06.2020 / 6h30 - photo cortesía. Ing. David Rivero. via IGEPN

Sangay - panache de gaz et cendres le 09.06.2020 / 6h30 - photo cortesía. Ing. David Rivero. via IGEPN

 Sangay - panache de gaz et cendres le 09.06.2020 / 7h25 - photo IGEPN

Sangay - panache de gaz et cendres le 09.06.2020 / 7h25 - photo IGEPN

L'éruption en cours du Sangay, en Equateur, a laissé ces 8 et 9 juin plusieurs localités recouvertes de cendres ; cette situation fait suite à un changement de direction des vents vers la côte et vers Guayaquil.

L'aéroport de Guyayaquil a stoppé les vols pour nettoyer les pistes, et les autorités enlèvent les cendres des espaces publics pour prévenir les problèmes respiratoires qu'elles pourraient causer. Des routes ont été fermées dans les provinces de Los Rios et Chimborazo. (Agence Reuters)

Sangay - chutee de cendres sur l'ouest du volcan le 08.06.2020 - photo IGEPN

Sangay - chutee de cendres sur l'ouest du volcan le 08.06.2020 - photo IGEPN

Sangay - volcanic ash advisory pour les 09 et 10.06.2020 - Doc VAAC Washington - un clic pour agrandirSangay - volcanic ash advisory pour les 09 et 10.06.2020 - Doc VAAC Washington - un clic pour agrandir

Sangay - volcanic ash advisory pour les 09 et 10.06.2020 - Doc VAAC Washington - un clic pour agrandir

L'IGEPN renseigne un épisode éruptif dans la nuit du 8 juin, avec effondrement du front de lave sur le flanc sud du Sangay, associé à des coulées pyroclastiques en direction du rio Volcán sur le flanc sud-est ; les cendres sont déviées vers l'ouest sous des vents forts

Une émission de cendres et gaz est rapportée ce 9 juin au matin, à une hauteur de 1.500 mètres au dessus du cratère en direction ouest.

Le VAAC Washington informe de plusieurs épisodes d'émissions de cendres et gaz , à une hauteur maximale de 1.770 mètres, et une dérive vers l'ouest et le sud-ouest.

 

Sources : IGEPN, VAAC Washington et agence Reuters

Etna  - photo Salvatore lo Giudice 07.06.2020

Etna - photo Salvatore lo Giudice 07.06.2020

Au cours de la période du 1° au 7 juin 2020, l'activité de l'Etna a été caractérisée par une activité éruptive au Nouveau Cratère du Sud-Est (NSEC) et le dégazage d'un caractère variable des autres cratères sommitaux .

Une activité modeste intracratérique de type strombolien s'est poursuivie au NSEC sans interruption de temps au cône de selle rapportée dans le bulletin précédent. En surface, cette activité a produit un dégazage pulsatoire intense, qui la nuit, se traduisait par des éclairs d'intensité variable, des émissions discontinues et faibles de cendres qui se sont rapidement dispersées dans l'atmosphère et expulsion occasionnelle de lambeaux de lave au-dessus du bord du cratère du cône.

 

Etna - amplitude du trémor entre le 3 et le 10.06.2020 - Doc. INGV OE

 

La sismicité est liée à de faibles événements de fracturation, à des niveaux de tremblements élevés. L'activité infrasonique a été considérable, diminuant vers la fin de la semaine.

Les réseaux de surveillance des déformations du sol de l'Etna n'ont pas montré des changements importants au cours de la semaine dernière. L'activité thermique dans la zone sommitale est resté faible, de même que le flux de dioxyde de soufre.

 

Sources : INGV OE - Bollettino Settimanale 01/06/2020 - 07/06/2020 (data emissione 09/06/2020)

Taal - Plusieurs mois après l'éruption du Taal, la végétation est remarquée dans certaines parties de Volcano island - photo GMA News / YouScoopers - John Carlo Bagas Avelida
Taal - Plusieurs mois après l'éruption du Taal, la végétation est remarquée dans certaines parties de Volcano island - photo GMA News / YouScoopers - John Carlo Bagas Avelida

Taal - Plusieurs mois après l'éruption du Taal, la végétation est remarquée dans certaines parties de Volcano island - photo GMA News / YouScoopers - John Carlo Bagas Avelida

Aux Philippines, le Taal reste en alerte niveau 1 / anormal ces derniers jours, avec de 1 à 5 séismes volcaniques enregistrés par jour.

Au cours des dernières 24 heures, une activité fumerollienne faible, montant à une dizaine de mètres avent de dériver vers le sud-ouest est observé au cratère principal et aux évents le long du Daang Kastila trail.

 

Plusieurs mois après l'éruption du Taal, la végétation est remarquée dans certaines parties de Volcano island ... qui reste une zone de danger permanente.

 

Sources : Phivolcs & GMA News / YouScoopers - John Carlo Bagas Avelida

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Whakaari / White Island - steam emissions - photo GeoNet 09.06.2020

Whakaari / White Island - steam emissions - photo GeoNet 09.06.2020

GeoNet scientists recorded a short-lived pulse of gas that crossed the Whakaari / White Island volcano from depth. This gas pulse was accompanied by a slight elevation of the ground in the vent area and is probably linked to an intrusion of a new batch of magma at a shallow depth under the volcano. The volcanic alert level remains at level 2 and the aviation color code is yellow.

This short gas pulse reminds us that the volcano is still in a high state of agitation with shallow magma.

Thermal infrared images taken during the observation flight on Wednesday 3 June show that the lava lobes (extrusions observed for the first time in early January) are still very hot, at around 450 ° C. The recent rains have increased emissions steam and water has accumulated on the bottom of the crater.

Occasional slightly high tremor episodes are still observed, although overall tremor levels remain low and in the background levels for the volcano. A rash could occur with little precursor activity. The plausible triggers for an eruption remain the collapse of unstable materials around the vents, the sudden release of gas from the magma and the rapid entry of water onto the shallow magma body.

If an explosive activity produces an ash cloud, the likelihood of ash affecting the continent remains very low. Under appropriate weather conditions, the plume of gas and vapor can be seen on the continent in the form of weak acid rain.

The volcanic alert level remains at level 2. The aviation color code remains yellow.

 

Source: GeoNet 09.06.2020

Pacaya - 2020.06.08 lava flow - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

Pacaya - 2020.06.08 lava flow - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

At Pacaya, the Mackenney crater is observed, with a white fumarole, shriveled to the south and southwest.

During the night and early morning of June 8, 2020, Strombolian explosions with ejections of volcanic materials 50, 75 and 100 meters high were observed. The lava flow in a northeast direction with a length of about 700 meters. (unlike the length announced with the Sentinel-2 image - information both announced by Insivumeh)

The PCG and PCG5 seismic stations record tremors associated with the rise of magma and gases.


Source: Insivumeh

 Fuego - block avalanches 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh
 Fuego - block avalanches 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

Fuego - block avalanches 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

The observatory of the Fuego volcano reports a weak white fumarole with a height of 4,100 meters, weak and moderate explosions, between 7 to 10 per hour, accompanied by columns of gray ash, at a height of 4,300 to 4,600 meters, dispersed in a north and northeast direction.

Weak incandescent pulses are observed at the crater, as are weak and moderate block avalanches, towards the Trinidad, Taniluyá, Ceniza, Las Lajas, Honda and Seca barrancas.

The explosions generated low rumblings with shock waves, vibrant roofs and windows in the homes of villages near the volcano. Sounds similar to locomotives are heard for periods of 1 to 3 minutes.


Source: Insivumeh

Sabancaya - summary of the activity between 1 ° and 7 June 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - summary of the activity between 1 ° and 7 June 2020 - Doc. I.G.Peru

The Peruvian Geophysical Institute (IGP) reports that the eruptive activity of the Sabancaya volcano remains at moderate levels; that is to say with the continuous recording of explosions, at the rate of 18 explosions daily on average, with ash plumes up to 1.5 km high above the summit of the volcano and the emission consequent of ash and gas.

During this period, the IGP recorded and analyzed the occurrence of approximately 598 earthquakes of volcanic origin, associated with the circulation of fluids (magma, gas, etc.) within the volcano.

Between June 2 and 5, earthquakes of magnitudes M2.9 to M3.6 occurred, located between 12 km to 15 km southwest and northeast of the volcano, near the populated centers of Huambo, Maca and Pinchollo, which would be associated with the tectonic and volcanic activity of the area.

The monitoring of the deformation of the volcanic structure, using GNSS data (processed with fast orbits), does not present any significant anomalies; however, slight inflation in the northern sector of Sabancaya has been recorded since May 23, probably linked to the eruptive activity of the volcano.

Satellite surveillance identified the presence of 3 thermal anomalies with values ​​included with values ​​between 1 MW-13 MW, associated with the presence of a body of lava on the surface of the volcano crater.

The volcanic alert remains in Naranja, along with a 12 km prohibited area around the crater.

 

Source: I.G. Peru

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Whakaari / White Island - émissions de vapeur - photo GeoNet 09.06.2020

Whakaari / White Island - émissions de vapeur - photo GeoNet 09.06.2020

Les scientifiques du GeoNet ont enregistré une impulsion de gaz de courte durée qui a traversé le volcan de Whakaari / white island depuis la profondeur. Cette impulsion de gaz s'est accompagnée d'une légère élévation du sol dans la zone de l'évent et est probablement liée à une intrusion de nouveau lot de magma à faible profondeur sous le volcan. Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2 et le code de couleur de l'aviation au jaune.

Cette courte impulsion de gaz rappelle que le volcan est toujours dans un état d'agitation élevé avec un magma peu profond.

Des images infrarouges thermiques prises lors du vol d'observation du mercredi 3 juin montrent que les lobes de lave (extrusions observées pour la première fois début janvier), sont encore très chauds, à environ 450 ° C. Les pluies récentes ont augmenté les émissions de vapeur et de l'eau s'est accumulée sur le fond du cratère.

Des épisodes occasionnels de trémor légèrement élevés sont toujours observés, bien que les niveaux de trémors globaux restent faibles et dans les niveaux de fond pour le volcan. Une éruption pourrait se produire avec peu d'activité précurseur. Les déclencheurs plausibles d'une éruption restent l'effondrement de matériaux instables autour des évents, la libération soudaine de gaz du magma et l'entrée rapide d'eau sur le corps magmatique peu profond.

Si une activité explosive produit un nuage de cendres, la probabilité que des cendres affectent le continent reste très faible. Dans des conditions météorologiques appropriées, le panache de gaz et de vapeur peut être remarqué sur le continent sous forme de pluies acides faibles.

Le niveau d'alerte volcanique reste au niveau 2. Le code couleur de l'aviation reste jaune.

 

Source : GeoNet 09,06,2020

Pacaya - 2020.06.08  coulée de lave  - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc.  Insivumeh

Pacaya - 2020.06.08 coulée de lave - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

Au Pacaya, le cratère Mackenney est observé, avec une fumerolle blanche, déplécé vers le sud et le sud-ouest.

La nuit et tôt le matin du 8 juin 2020, des explosions stromboliennes avec éjections de matériaux volcaniques de 50, 75 et 100 mètres de haut ont été observées.  La coulée de lave dans une direction nord-est avec une longueur d'environ 700 mètres. (contrairement à la longueur annoncée avec l'image Sentinel-2 – renseignements tous deux annoncés par l'Insivumeh)

Les stations sismiques PCG et PCG5 enregistrent des tremblements associés à la montée du magma et des gaz.

 

Source : Insivumeh

 Fuego - avalanches de blocs 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh
 Fuego - avalanches de blocs 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

Fuego - avalanches de blocs 08.06.2020 - Sentinel-2 bands 12,11,5 - Doc. Insivumeh

L'observatoire du volcan Fuego signale une faible fumerolle blanche avec une hauteur de 4.100 mètres , des explosions faibles et modérées, entre 7 à 10 par heure, accompagnées de colonnes de cendres grises, à une hauteur de 4.300 à 4.600 mètres, dispersés dans une direction nord et nord-est.

Des pulsions incandescentes faibles sont observées au cratère, de même que des avalanches de blocs, faibles et modérées, en direction des barrancas Trinidad, Taniluyá, Ceniza, Las Lajas, Honda et Seca.

Les explosions ont généré de faibles grondements avec des ondes de choc, des toits et des fenêtres vibrants dans les maisons des villages proches du volcan. Des sons similaires à ceux des locomotives sont entendus pendant des périodes de 1 à 3 minutes.

 

Source : Insivumeh

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 1° et le 7 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

Sabancaya - résumé de l'activité entre le 1° et le 7 juin 2020 - Doc. I.G.Peru

L'Institut géophysique du Pérou (IGP) rapporte que l'activité éruptive du volcan Sabancaya reste à des niveaux modérés; c'est-à-dire avec l'enregistrement continu d'explosions, au rythme de 18 explosions quotidiennes en moyenne, avec des panaches de cendres jusqu'à 1,5 km de haut au-dessus du sommet du volcan et l'émission conséquente de cendres et de gaz.

Au cours de cette période, l'IGP a enregistré et analysé la survenue d'environ 598 séismes d'origine volcanique, associés à la circulation de fluides (magma, gaz, etc.) au sein du volcan.

Entre le 2 et le 5 juin, des tremblements de terre de magnitudes M2.9 à M3.6 se sont produits, situés entre 12 km à 15 km au sud-ouest et au nord-est du volcan, à proximité des centres peuplés de Huambo, Maca et Pinchollo, qui serait associée à l'activité tectonique et volcanique de la zone.

Le suivi de la déformation de la structure volcanique, à l'aide de données GNSS (traitées avec des orbites rapides), ne présente pas d'anomalies significatives; cependant, une légère inflation du secteur nord de la Sabancaya a été enregistrée depuis le 23 mai, probablement liée à l'activité éruptive du volcan.

La surveillance par satellite a identifié la présence de 3 anomalies thermiques avec des valeurs comprises entre 1 MW-13 MW, associées à la présence d'un corps de lave à la surface du cratère du volcan.

L'alerte volcanique reste à Naranja, assortie d'une zone interdite de 12 km autour du cratère.

 

Source : I.G.Peru

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Pacaya - large lava flow - image Landsat 8 SWIR 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

 Pacaya - large lava flow - image Landsat 8 SWIR 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

Strombolian activity continues to be observed this June 7, 2020 at the Mackenney crater of the Pacaya, with incandescent materials projected at approx. height from 25 to 75 meters. INSIVUMEH reported that the lava flow remains active on the northeast slopes of the volcano. It has increased in length, currently around 600 m in length.

In addition, white and blue plumes of gas and vapor are emitted at a height of 50-75 meters. The plumes are dispersed in the north and northeast directions. Seismic stations record tremors associated with the rise of magma and gases on the surface.

 

Sources: Insivumeh

 Pacaya - lava flow - Landsat 7 Bands 7,5,1 image from 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - lava flow - Landsat 7 Bands 7,5,1 image from 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

 Pacaya - Radiative power on 08.06.2020 / 4:20 am - Doc. Mirova-Modis

Pacaya - Radiative power on 08.06.2020 / 4:20 am - Doc. Mirova-Modis

A moderate explosive-effusive eruption continues at Klyuchevskoy.

A Strombolian activity, also characterized by vapor-gas emissions with a certain ash content, is observed. The lava flow continues to move on the southeast flank of the volcano (the Apakhonchich chute), phreatic bursts sometimes accompany this process. KVERT satellite data showed a plume of vapor-gas extending about 20 km east-northeast of the volcano, and a thermal anomaly above the volcano.

The thermal anomalies reported by Mirova on June 7 and 8 range from 26 (moderate) to 259 MW (high). Note that these anomalies can be masked or attenuated by the clouds. The aviation color code remains orange.

Presented by Pierre Markuse, a superb panel of photos illustrates the activity of the volcano between April 4 and June 6, 2020.

 

Sources: KVERT, Pierre Markuse & Mirova

Klyuchevskoy - high thermal anomaly on 08.06.2020 / 01h35 - Doc. Mirova

Klyuchevskoy - high thermal anomaly on 08.06.2020 / 01h35 - Doc. Mirova

Klyuchevskoy - activity between 04.04.2020 and 06.06.2020 - Doc. P.Markuse, Sentinel Hub / Flickr - one click to enlarge.

Klyuchevskoy - activity between 04.04.2020 and 06.06.2020 - Doc. P.Markuse, Sentinel Hub / Flickr - one click to enlarge.

The MARN reports a slight degassing at the crater of the San Miguel volcano in El Salvador.

This situation, not commented on, alerted the population. To be continued...

 

Source: Ministerio de Medio Ambiente Salvador

San Miguel - 06.06.2020 / 10:31 p.m. - Doc.Minist.del Ambiente Salvador

San Miguel - 06.06.2020 / 10:31 p.m. - Doc.Minist.del Ambiente Salvador

In Mayotte, the latest assessment of the underwater eruption east of Petite Terre, following the oceanographic campaign (MAYOBS 13–2) which took place on the Gauss ship of the Fugro company from May 4 to 11, 2020 tele-operated by IFREMER, IPGP, BRGM and CNRS, made it possible to acquire seabed surveys and images of the water column over an area of ​​approximately 1,500 km².

Mayotte - location of the site of the underwater volcano, new lava flows and new plumes - Doc. Mayobs 13-2 / via BRGM

Mayotte - location of the site of the underwater volcano, new lava flows and new plumes - Doc. Mayobs 13-2 / via BRGM

The seabed surveys already allow us to observe that the morphology of the volcano discovered in May 2019 about 50 km east of the Mayotte coast has not shown any major changes since August latest.

The relief of the seabed of this entire area (known as the volcano area) has however been changed over an area of ​​approximately 5 km² to the northwest of the volcano. This development could result from new magma flows, the thickness, extent and volume of which are being evaluated. They sign the persistence of volcanic activity as well as the identification of two new plumes of hot fluids at 1,400 m deep above the earthquake generation zones (seismic swarm).

 

Sources: BRGM, OVPF, CNRS, Ifremer

Mayotte "volcano area" - new flows - Doc. Mayobs 13-2 / 05.2020 - BRGM

Mayotte "volcano area" - new flows - Doc. Mayobs 13-2 / 05.2020 - BRGM

Mayotte - Topography Volcano Campaign Mayobs13 - Doc. REVOSIMA_IPGP_UP

Mayotte - Topography Volcano Campaign Mayobs13 - Doc. REVOSIMA_IPGP_UP

Mayotte "volcano area" in July 2019, for comparison - Mayobs campaign 4 - Doc. BRGM

Mayotte "volcano area" in July 2019, for comparison - Mayobs campaign 4 - Doc. BRGM

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
 Pacaya  - large coulée de lave - image  Landsat 8 SWIR 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - large coulée de lave - image Landsat 8 SWIR 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

L'activité strombolienne continue d'être observée ce 7 juin 2020 au cratère Mackenney du Pacaya, avec des matériaux incandescents projetés à env. hauteur de 25 à 75 mètres. L'INSIVUMEH a signalé que la coulée de lave reste active sur les pentes nord-est du volcan. Il a augmenté de longueur, actuellement d'environ 600 m de long.

De plus, des panaches blancs et bleus de gaz et de vapeur sont émis à une hauteur de 50-75 mètres. Les panaches sont dispersés dans les directions nord et nord-est. Les stations sismiques enregistrent des tremblements associés à la montée du magma et des gaz à la surface.

 

Sources : Insivumeh

 Pacaya  -  coulée de lave - image Landsat 7  Bands 7,5,1 du 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - coulée de lave - image Landsat 7 Bands 7,5,1 du 06.06.2020 - Doc. Insivumeh

Pacaya - Pouvoir radiatif au 08.06.2020 / 4h20 - Doc. Mirova-Modis

Pacaya - Pouvoir radiatif au 08.06.2020 / 4h20 - Doc. Mirova-Modis

Une éruption explosive-effusive modérée se poursuit au Klyuchevskoy. Une activité strombolienne, caractérisée aussi par des emissions de gaz- vapeur avec un certain contenu en cendres est observée. La coulée de lave continue de se déplacer sur le flanc sud-est du volcan (la chute d'Apakhonchich), des bouffées phréatiques accompagnent parfois ce processus. Les données satellitaires de KVERT ont montré un panache de gaz-vapeur s'étendant sur environ 20 km à l'est-nord-est du volcan, et une anomalie thermique au-dessus du volcan.

Les anomalies thermiques renseignées par Mirova ces 7 et 8 juin s'échelonnent entre 26 (modérée) et 259 MW (haute) A noter que ces anomalies peuvent être masquées ou atténuées par les nuages. Le code couleur aviation reste à orange.

Présenté par Pierre Markuse, un superbe pannel de photos illustre l'activité du volcan entre le 4 avril et le 6 juin 2020.

 

Sources : KVERT, Pierre Markuse & Mirova

Klyuchevskoy - anomalie thermique élevée  au 08.06.2020 / 01h35 - Doc. Mirova

Klyuchevskoy - anomalie thermique élevée au 08.06.2020 / 01h35 - Doc. Mirova

Klyuchevskoy - activité entre le 04.04.2020 et le 06.06.2020 -  Doc. P.Markuse, Sentinel Hub / Flickr - un clic pour agrandir.

Klyuchevskoy - activité entre le 04.04.2020 et le 06.06.2020 - Doc. P.Markuse, Sentinel Hub / Flickr - un clic pour agrandir.

Le MARN renseigne un léger dégazage au cratère du volcan San Miguel au Salvador.

Cette situation non commentée a mis en alerte la population. A suivre...

 

Source : Ministerio de Medio Ambiente Salvador

San Miguel - 06.06.2020 / 22h31 - Doc.Minist.del Ambiente Salvador

San Miguel - 06.06.2020 / 22h31 - Doc.Minist.del Ambiente Salvador

A Mayotte, le dernier bilan de l'éruption sous marine à l'est de Petite Terre, suite à la campagne océanographique (MAYOBS 13–2) qui s’est déroulée sur le navire Gauss de la société Fugro du 4 au 11 mai 2020 télé-opérée par l’IFREMER, l’IPGP, le BRGM et le CNRS, a permis d'acquérir des relevés du fond marin et des images de la colonne d'eau sur une surface d'environ 1500 km².

Mayotte - localisation du site du volcan sous-marin, des nouvelles coulées de lave et des nouveaux panaches - Doc . Mayobs 13-2 / via BRGM

Mayotte - localisation du site du volcan sous-marin, des nouvelles coulées de lave et des nouveaux panaches - Doc . Mayobs 13-2 / via BRGM

Les relevés du fond marin permettent d’ores et déjà elles permettent d’observer que la morphologie du volcan découvert en mai 2019 à environ 50 km à l'Est des côtes de Mayotte ne montre pas d’évolution majeure depuis le mois d'août dernier.

Le relief du fond marin de l’ensemble de cette zone (dite zone volcan) a cependant été modifié sur un secteur d'environ 5 km² au Nord-ouest du volcan. Cette évolution pourrait résulter de nouvelles coulées magmatiques, dont l'épaisseur, l'étendue et le volume sont en cours d’évaluation. Elles signent la persistance d’une activité volcanique tout comme l’identification de deux nouveaux panaches de fluides chauds à 1.400 m de profondeur à l’aplomb des zones de génération des séismes (essaim sismique).

 

Sources : BRGM, OVPF, CNRS, Ifremer

Mayotte "zone volcan" - nouvelles coulées - Doc. Mayobs 13-2 / 05.2020 - BRGM

Mayotte "zone volcan" - nouvelles coulées - Doc. Mayobs 13-2 / 05.2020 - BRGM

Mayotte - Topogaphie Volcan Campagne Mayobs13 - Doc. REVOSIMA_IPGP_UP

Mayotte - Topogaphie Volcan Campagne Mayobs13 - Doc. REVOSIMA_IPGP_UP

Mayotte "zone volcan" en juillet 2019 , à titre comparatif - Campagne Mayobs 4 - Doc. BRGM

Mayotte "zone volcan" en juillet 2019 , à titre comparatif - Campagne Mayobs 4 - Doc. BRGM

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity
 Nevados de Chillan - 06.06.2020 / 04h17 loc. - Doc. OVDAS

Nevados de Chillan - 06.06.2020 / 04h17 loc. - Doc. OVDAS

The Sernageomin OVDAS reports an LP earthquake, associated with the dynamics of internal fluids at the Nevados de Chillan complex this June 6, at 4:17 am local; the hypocentre is located 6 km deep.

The corresponding explosive activity on the surface is characterized by a plume of ash, incandescent materials and gases rising 760 meters above the point of emission, with a dispersion towards the northeast, and projections on the upper flanks of the volcano.

The Amarilla alert level is maintained.

 

Source: Sernageomin

Semeru - Sentinel-2 L1C image on 2020-05-05 bands 12,4,2 dated 04.06.2020 - one click to enlarge

Semeru - Sentinel-2 L1C image on 2020-05-05 bands 12,4,2 dated 04.06.2020 - one click to enlarge

The activity of Semeru, on the island of Java, continues.

The PVMBG reports for this June 6, 20:

- 62 eruption earthquakes, with an amplitude of 10-22 mm, and the duration of the earthquake 55-150 seconds.

- 22 blast earthquakes, with an amplitude of 2 to 8 mm and an earthquake duration of 37 to 75 seconds.

- 1 volcanic earthquake with an amplitude of 20 mm, S-P 0.5 seconds and an earthquake duration of 8 seconds.

- 2 distant tectonic earthquakes, with an amplitude of 10-12 mm, S-P 14-15 seconds and an earthquake duration of 35-45 seconds.

A glowing flow is still visible on the Sentinel-2 images

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia and Sentinel-2

Semeru - seismicity increasing since the 1st week of April / Magma indonesia - and thermal anomalies on 07.06.2020 / 03h20 / Doc.Mirova - one click to enlarge
Semeru - seismicity increasing since the 1st week of April / Magma indonesia - and thermal anomalies on 07.06.2020 / 03h20 / Doc.Mirova - one click to enlarge

Semeru - seismicity increasing since the 1st week of April / Magma indonesia - and thermal anomalies on 07.06.2020 / 03h20 / Doc.Mirova - one click to enlarge

IBU - 06.06.2020 / 10.50 am - photo webcam Magma Indonesia / PVMBG

IBU - 06.06.2020 / 10.50 am - photo webcam Magma Indonesia / PVMBG

In the Moluccas, we observe a plume of ash and gas, white-gray, 200-800 meters above the summit of the Gunung Ibu this June 6.

Seismicity is available in:

- 67 eruption earthquakes, with an amplitude of 15-30 mm, and the duration of the earthquake 21-80 seconds.

- 69 collapse earthquakes with an amplitude of 2-8 mm and an earthquake duration of 13 to 60 seconds. The sliding distance and the direction of fall are not observed.

- 242 blast earthquakes, with an amplitude of 5 to 14 mm and an earthquake duration of 10 to 105 seconds.

 

Sources: PVMBG, Magma Indonesia

Kagoshima Bay with Sakurajima on 06/05/2020 - Image Sentinel-2 bands 12,11,4 - one click to enlarge

Kagoshima Bay with Sakurajima on 06/05/2020 - Image Sentinel-2 bands 12,11,4 - one click to enlarge

In Japan, Sakurajima is still as active on June 6 and 7.

The JMA for this day raises an ash plume at 1,000 meters above the Minamidake crater.

Emissions are dispersed west and southwest, while remaining close to the place of origin.

 

Source: JMA and VAAC Tokyo

June 6, 2020, ~ Explosion ~ 桜島 Sakurajima Volcano, Japan ~ 23:24 JST

Sakurajima - Volcanic Ash Advisory 07.06.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Sakurajima - Volcanic Ash Advisory 07.06.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Nevados de Chillan  - 06.06.2020 / 04h17 loc. - Doc. OVDAS

Nevados de Chillan - 06.06.2020 / 04h17 loc. - Doc. OVDAS

Le Sernageomin OVDAS signale un séisme LP , associé à la dynamique des fluides internes au complexe Nevados de Chillan ce 6 juin, à 04h17 locale ; l'hypocentre est situé à 6 km de profondeur.

L'activité explosive correspondante en surface est caractérisée par un panache de cendres, matériaux incandescents et gaz s'élevant à 760 mètres au dessus du point d'émission , avec une dispersion vers le nord-est, et des projections sur les flancs supérieurs du volcan.

Le niveau d'alerte Amarilla est maintenu.

 

Source : Sernageomin

 Semeru - Sentinel-2 L1C image on 2020-05-05 bands 12,4,2 du 05.06.2020 - un clic pour agrandir

Semeru - Sentinel-2 L1C image on 2020-05-05 bands 12,4,2 du 05.06.2020 - un clic pour agrandir

L'activité du Semeru, sur l'île de Java, continue.

Le PVMBG rapporte pour ce 6 juin 20 :

- 62 séismes d'éruption, avec une amplitude de 10-22 mm, et la durée du séisme 55-150 secondes.

- 22 séismes de souffle, avec une amplitude de 2 à 8 mm et une durée de tremblement de terre de 37 à 75 secondes.

- 1 séisme volcanique d'une amplitude de 20 mm, S-P 0,5 seconde et une durée de tremblement de terre de 8 secondes.

- 2 séismes tectoniques lointain, avec une amplitude de 10-12 mm, S-P 14-15 secondes et une durée de tremblement de terre de 35-45 secondes.

Une coulée rougeoyante est toujours visible sur les images Sentinel-2

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia et Sentinel-2

Semeru - sismicité en hausse depuis la 1° semeine d'avril / Magma indonesia - et anomalies thermiques au 07.06.2020 / 02h40 / Doc.Mirova - un clic pour agrandir
Semeru - sismicité en hausse depuis la 1° semeine d'avril / Magma indonesia - et anomalies thermiques au 07.06.2020 / 02h40 / Doc.Mirova - un clic pour agrandir

Semeru - sismicité en hausse depuis la 1° semeine d'avril / Magma indonesia - et anomalies thermiques au 07.06.2020 / 02h40 / Doc.Mirova - un clic pour agrandir

  IBU - 06.06.2020 / 10h50 - photo webcam Magma Indonesia / PVMBG

IBU - 06.06.2020 / 10h50 - photo webcam Magma Indonesia / PVMBG

Dans les Molluques, on observe un panache de cendres et gaz, blanc-gris, à 200-800 mètres au dessus du sommet de l'Ibu ce 6 juin.

La sismicité se décline en :

- 67 séismes d''éruption, avec une amplitude de 15-30 mm, et la durée du tremblement de terre 21-80 secondes.

- 69 séismes d'effondrement avec une amplitude de 2-8 mm et une durée de tremblement de terre de 13 à 60 secondes. La distance de glissement et la direction de chute ne sont pas observées.

- 242 séismes de souffle, d'une amplitude de 5 à 14 mm et d'une durée de tremblement de terre de 10 à 105 secondes.

 

Sources : PVMBG, Magma Indonesia

La baie de Kagoshima avec le Sakurajima le 05.06.2020 - Image Sentinel-2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

La baie de Kagoshima avec le Sakurajima le 05.06.2020 - Image Sentinel-2 bands 12,11,4 - un clic pour agrandir

Au Japon, le Sakurajima est toujours aussi actif ces 6 et 7 juin.

Le JMA relève pour ce jour un panache de cendres à 1.000 mètres au dessus du cratère Minamidake.

La dispersion des émissions se fait vers l'ouest et le sud-ouest, tout en restant proches du lieu d'origine.

 

Source : JMA et VAAC Tokyo

June 6, 2020, ~ Explosion ~ 桜島 Sakurajima Volcano, Japan ~ 23:24 JST

Sakurajima - Volcanic Ash Advisory 07.06.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Sakurajima - Volcanic Ash Advisory 07.06.2020 - Doc. VAAC Tokyo

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #volcanic activity

Monthly summary of the activity of the Kīlauea volcano, which is not erupting. Monitoring data for May shows variable but typical rates of seismicity and soil deformation, low rates of sulfur dioxide emissions and only minor geological changes since eruptive activity ended in September 2018 .

Seismicity rates during the month were about 25% lower than last month.

Sulfur dioxide emission rates are low at the top and below the detection limits at PuʻuʻŌʻō and in the lower East Rift Zone.

The crater lake at the bottom of Halema'uma'u continues to expand and deepen slowly. As of June 3, the depth of the lake was approximately 36 meters. A certain amount of sulfur dioxide is dissolved in the summit lake and work is continuing to try to quantify this process.

Kilauea - Halema'uma'u crater on 05.29.2020 - The lake has an area of ​​around 25,000 square meters, which is more than double the area measured at the end of December - photo HVO

Kilauea - Halema'uma'u crater on 05.29.2020 - The lake has an area of ​​around 25,000 square meters, which is more than double the area measured at the end of December - photo HVO

Kilauea - Halema'uma'u crater on 29.05.2020 - The lake is warmer than the rocks which surround it and have fumaroles - Doc. HVO - One click to enlarge

Kilauea - Halema'uma'u crater on 29.05.2020 - The lake is warmer than the rocks which surround it and have fumaroles - Doc. HVO - One click to enlarge

Over the past month, summit inclinometers have shown a slight increase in inflationary tilt, consistent with an increase in the rate of magma entering the volcano's shallow storage system.

The gas measurements show continuous low levels of sulfur dioxide emissions from the Halema'uma'u region, which probably means that magma is not present a few hundred meters from the surface.

Further east, on the east rift zone of Kīlauea, GPS stations and inclinometers continue to show movements compatible with the filling of the magmatic reservoir of the east rift zone in the vast region between Puʻu ʻŌʻō and route 130 .

Although not currently erupting, areas of high and persistent ground temperatures and minor gas releases are still in the vicinity of the cracks in the lower rift zone east of 2018. These include vapor from water, very small amounts of hydrogen sulfide and carbon dioxide. These conditions should be present in the long term. Similar conditions after the 1955 eruption continued for years, if not decades.

Kilauea - This series of maps compares aerial images collected before the collapse of the Kīlauea summit in 2018 with aerial images collected after the collapse of the summit in 2018 - Doc. HVO - One click to enlarge

Kilauea - This series of maps compares aerial images collected before the collapse of the Kīlauea summit in 2018 with aerial images collected after the collapse of the summit in 2018 - Doc. HVO - One click to enlarge

For the record, an episode that is reminiscent of that of 2018 ...

The last global pandemic raged 100 years ago when Kilauea erupted. This eruption produced the Mauna Iki ("small mountain") lava shield in the southwest rift zone of Kīlauea, and coincided with fluctuations in the Halema'uma'u lava lake. It ended in early August 1920.

By the end of November 1919, the long-lived lava lake Halema'uma'u was at a high level and, in fact, frequently spilled over the main soil of the caldera. Suddenly, on November 28, it emptied completely without earthquakes, leaving an empty pit almost 200 meters deep.

 

Source: HVO

Asosan - photo RKK 05.06.2020 / 09h55

Asosan - photo RKK 05.06.2020 / 09h55

The eruption that occurred at Mount Aso on May 22 continues.

This June 5, an ash plume is observed between 500 and 900 meters (after 3 p.m.) above the Nakadake crater.

The activity is underway this June 6.

 

Sources: JMA & VAAC Tokyo

Manam - blue gas emission on 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - and thermal anomalies of the last days / Doc Mirova on 06.06.2020
Manam - blue gas emission on 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - and thermal anomalies of the last days / Doc Mirova on 06.06.2020

Manam - blue gas emission on 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - and thermal anomalies of the last days / Doc Mirova on 06.06.2020

The eruption started in Manam, Papua New Guinea, on June 29, 2014 continues with spaced episodes.

In June, the Sentinel-2 images reveal a covered summit, from which emitted bluish gas (sulfur dioxide) emissions on June 3, and Mirova reports thermal anomalies, moderate - 23 MW on June 4 - to low - 5 MW on June 6.

 

Sources: Sentinel-2 and Mirova

Popocatépetl - explosion of 04.06.2020 / 23h01 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion of 04.06.2020 / 23h01 - WebcamsdeMexico

In the past 24 hours, the Popocatépetl volcano monitoring system has identified 344 exhalations accompanied by water vapor, volcanic gases and small amounts of ash. The ash emissions were scattered in the south, southwest sector.

Two moderate explosions were also detected yesterday at 11:00 p.m. and 11:02 p.m. local time.

In addition, 453 minutes of tremors were recorded.

During the night, continuous emissions of water vapor, gas and small amounts of ash were observed.

During the morning of June 5, there were volcanic gas emissions and small amounts of ash scattered to the southwest.

The volcanic alert remains at Amarillo Fase 2.

 

Source: Cenapred

 Popocatépetl - exhalation on 04.06.2020 / 12h29 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - exhalation on 04.06.2020 / 12h29 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - summary of activity over the past 24 hours - Doc. Cenapred

Popocatépetl - summary of activity over the past 24 hours - Doc. Cenapred

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Résumé mensuel de l'activité du volcan Kīlauea, qui n'est pas en éruption. Les données de surveillance pour le mois de mai montrent des taux variables mais typiques de sismicité et de déformation du sol, de faibles taux d'émissions de dioxyde de soufre et seulement des changements géologiques mineurs depuis la fin de l'activité éruptive en septembre 2018.

Les taux de sismicité au cours du mois étaient inférieurs d'environ 25% à ceux du mois dernier.

Les taux d'émission de dioxyde de soufre sont faibles au sommet et sont inférieurs aux limites de détection à Puʻu ʻŌʻō et dans la zone inférieure du Rift Est.

Le lac de cratère au fond de Halema'uma'u continue de s'étendre et de s'approfondir lentement. Au 3 juin, la profondeur du lac était d'environ 36 mètres. Une certaine quantité de dioxyde de soufre est dissoute dans le lac du sommet et les travaux se poursuivent pour tenter de quantifier ce processus.

Kilauea - cratère Halema'uma'u le 29.05.2020 - Le lac d'eau a une superficie d'environ 25.000 mètres carrés , ce qui représente plus du double de la superficie mesurée fin décembre - photo HVO

Kilauea - cratère Halema'uma'u le 29.05.2020 - Le lac d'eau a une superficie d'environ 25.000 mètres carrés , ce qui représente plus du double de la superficie mesurée fin décembre - photo HVO

Kilauea - cratère Halema'uma'u le 29.05.2020 - Le lac est plus chaud que les roches qui l'entourent et présentent des fumerolles - Doc. HVO - un clic pour agrandir

Kilauea - cratère Halema'uma'u le 29.05.2020 - Le lac est plus chaud que les roches qui l'entourent et présentent des fumerolles - Doc. HVO - un clic pour agrandir

Au cours du mois dernier, les inclinomètres du sommet ont montré une légère augmentation de l'inclinaison inflationniste, compatible avec une augmentation du taux de magma pénétrant dans le système de stockage peu profond du volcan.

Les mesures de gaz montrent de faibles niveaux continus d'émission de dioxyde de soufre de la région de Halema'uma'u, ce qui signifie probablement que le magma n'est pas présent à quelques centaines de mètres de la surface.

Plus à l'est, sur la zone de rift est de Kīlauea, les stations GPS et les inclinomètres continuent de montrer des mouvements compatibles avec le remplissage du réservoir magmatique de la zone de rift est dans la vaste région entre Puʻu ʻŌʻō et la route 130.

Bien qu'elles ne soient pas en éruption actuellement, des zones de températures du sol élevées et persistantes et de dégagements mineurs de gaz se trouvent toujours à proximité des fissures de la zone inférieure du rift est 2018. Il s'agit notamment de vapeur d'eau, de très petites quantités de sulfure d'hydrogène et de dioxyde de carbone. Ces conditions devraient être présentes à long terme. Des conditions similaires après l'éruption de 1955 ont perduré pendant des années, voire des décennies.

Kilauea - Cette série de cartes compare les images aériennes collectées avant l'effondrement du sommet de Kīlauea en 2018  avec des images aériennes collectées après l'effondrement du sommet de 2018 - Doc. HVO - un clic pour agrandir

Kilauea - Cette série de cartes compare les images aériennes collectées avant l'effondrement du sommet de Kīlauea en 2018 avec des images aériennes collectées après l'effondrement du sommet de 2018 - Doc. HVO - un clic pour agrandir

Pour la petite histoire, un épisode qui n'est pas sans rappeler celui de 2018 ...

La dernière pandémie mondiale faisait rage, il y a 100 ans quand le Kilauea est entré en éruption. Cette éruption a produit le bouclier de lave du Mauna Iki ("petite montagne") dans la zone de rift sud-ouest de Kīlauea, et a coïncidé avec des fluctuations du lac de lave Halema'uma'u . Elle s'est terminée au début d'août 1920.

À la fin de novembre 1919, le lac de lave de longue durée Halema'uma'u se trouvait à un niveau élevé et, en fait, débordait fréquemment sur le sol principal de la caldeira. Soudain, le 28 novembre, il s'est vidé complètement sans tremblements de terre, laissant une fosse vide à près de 200 mètres de profondeur.

 

Source : HVO

Asosan - photo RKK 05.06.2020 / 09h55

Asosan - photo RKK 05.06.2020 / 09h55

L'éruption qui s'est produite au Mont Aso le 22 mai se poursuit.

Ce 5 juin, un panache de cendres est observé entre 500 et 900 mètres (après 15h) au dessus du cratère Nakadake.

L'activité est en cours ce 6 juin.

 

Sources : JMA & VAAC Tokyo

Manam - émission de gaz bleutés le 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - et anomalies thermiques des derniers jours  / Doc Mirova au 06.06.2020
Manam - émission de gaz bleutés le 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - et anomalies thermiques des derniers jours  / Doc Mirova au 06.06.2020

Manam - émission de gaz bleutés le 03.06.2020 / Sentinel-2 bands 12,11,4 - et anomalies thermiques des derniers jours / Doc Mirova au 06.06.2020

L'éruption débutée à Manam, en Papouasie Nouvelle-Guinée, le 29 juin 2014 se poursuit avec des épisodes espacés.

En juin, les images de Sentinel-2 laisse voir un sommet couvert, d'où émanent des émissions de gaz bleutés (dioxyde de soufre) le 3 juin, et Mirova signale des anomalies thermiques modérée – 23 MW le 4juin – à basse – 5 MW le 6 juin.

 

Sources : Sentinel-2 et Mirova

Popocatépetl - explosion du 04.06.2020 / 23h01 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - explosion du 04.06.2020 / 23h01 - WebcamsdeMexico

Au cours des dernières 24 heures, le système de surveillance du volcan Popocatépetl a identifié 344 exhalaisons accompagnées de vapeur d'eau, de gaz volcaniques et de faibles quantités de cendres. Les émissions de cendres ont été dispersées dans le secteur sud, sud-ouest.

Deux explosions modérées ont également été détectées hier à 23h00 et 23h02 locale.

De plus, 453 minutes de tremblements ont été enregistrées.

 

Pendant la nuit, des émissions continues de vapeur d'eau, de gaz et de légères quantités de cendres ont été observées.

 

Au cours de la matinée du 5 juin, il y a eu des émissions de gaz volcaniques et de légères quantités de cendres dispersées au sud-ouest.

 

L'alerte volcanique reste à Amarillo Fase 2.

 

Source : Cenapred

 Popocatépetl - exhalation le 04.06.2020 / 12h29 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - exhalation le 04.06.2020 / 12h29 - WebcamsdeMexico

Popocatépetl - résumé de l'activité des dernières 24 heures - Doc. Cenapred

Popocatépetl - résumé de l'activité des dernières 24 heures - Doc. Cenapred

Lire la suite

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Eruptions historiques
Paysage volcanique de la Snake river du côté de Twin Falls - archives © Bernard Duyck 2009

Paysage volcanique de la Snake river du côté de Twin Falls - archives © Bernard Duyck 2009

Une équipe de chercheurs dirigée par Thomas Knott, volcanologue à l'Université du Royaume-Uni de Leicester, a examiné des dépôts dans le sud de l'Idaho,en combinant différentes techniques pour analyser les roches, y compris la chimie minérale, les données paléomagnétiques et les caractérisations de terrain.

Cette étude a menée à la découverte de deux nouvelles super-éruptions sur le trajet du point chaud du Yellowstone datée de 8,99 et 8,72 Ma, passées inapercues car attribuées à de petites unités localisées dans la Snake River plain (SRP).

Carte du nord-ouest des USA avec la position des champs volcaniques du point chaud du yellowstone (en orange) et des basaltes de la Columbia river (en gris) – Doc. USGS

Carte du nord-ouest des USA avec la position des champs volcaniques du point chaud du yellowstone (en orange) et des basaltes de la Columbia river (en gris) – Doc. USGS

L'éruption de McMullen Creek , datée d'environ 8,99 Ma, était de magnitude 8,6, plus importante que les deux dernières éruptions majeures à Yellowstone (Wyoming). Son volume dépasse 1700 km³, couvrant  ≥12 000 km².

L'éruption Grey’s Landing, datée de 8,72 Ma, était encore plus importante, avec une magnitude de 8,8 et un volume ≥2800 km³, couvrant  ≥23 000 km² . Elle est l'éruption la plus importante et la plus chaude documentée du hotspot de Yellowstone.

Carte simplifiée de la SRP en vigueur avant cette étude - la zone Twin Falls / Picabo sera à revoir

Carte simplifiée de la SRP en vigueur avant cette étude - la zone Twin Falls / Picabo sera à revoir

Ces découvertes réduisent d'un tiers le nombre des éruptions durant la " poussée du point chaud dit du Yellowstone " au Miocène, mais font augmenter le nombre de super-éruptions de deux unités.

De plus, elles indiquent que la taille, la fréquence et les températures de mise en place des super-éruptions ont diminué avec le temps ... toutes ces caractéristiques suggèrent que l'activité du point chaud pourrait décliner.

Depuis il y a bien eu les éruptions de la caldeira du Yellowstone, dont la dernière éruption explosive il y a environ 640.000 ans, suivie d'environ 80 éruptions moindres, "relativement non explosives" (USGS).

La découverte d'anciennes super-éruptions indique que le hotspot de Yellowstone pourrait décliner - The Geological Society of America

Tout ceci ne nous renseigne pas sur le moment d'une prochaine éruption possible au Yellowstone, le volcan reste entretemps sous la surveillance de l'USGS / Yellowstone Volcano Observatory, en niveau normal et code aviation vert.

Des paysages à découvrir, dès que les voyages seront à nouveau permis.

La Snake river à Twin Falls -  archives © Bernard Duyck 2009

La Snake river à Twin Falls - archives © Bernard Duyck 2009

Sources  :

- Geology - JUNE 01, 2020 - Discovery of two new super-eruptions from the Yellowstone hotspot track (USA): Is the Yellowstone hotspot waning?  - By Thomas R.Knott & al - https://doi.org/10.1130/G47384.1

- Yellowstone Volcano Observatory - link

Lire la suite

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog