Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Une petite pause dans notre série sur les volcans Iraniens, pour commémorer une éruption spéciale ...


Heimaey - islandadventures.is                  L'éruption de l'Eldfell en 1973 - photo archives islandadventures.is.

 

Il y a 40 ans, dans les îles Vestmann, une éruption sur le flanc Est de l’Helgafell  donnait naissance au volcan Eldfell et détruisait une partie de la ville de Vestmannaeyjar.

 

 

 

Les 21 et 22 janvier 1973, des séismes ont lieu sous l’île de Heimaey, trop faibles pour être ressenti par la population, mais enregistrés sur les sismographes.

Le 23, à 1h.55, une fissure de 300 mètres s’ouvre sur le flancs est de l’Helgafell ; elle passe rapidement à 1800 m. ; une vingtaine de fontaines de lave jaillissent de celle-ci, à plusieurs centaines de mètres de hauteur … le vent entraîne cendres et scories vers la ville de Vestmannaeyjar. Les 5.300 habitants sont évacués en sept heures, les moins valides par les airs, les autres embarquent sur les bateaux de pêche en direction de la grande île.

 

eldfjellerupting 73 - Geostudy            Heimaey 1973 - Fontaines de lave sur le ville de Vestmannaeyjar - photo Geostudy


Le 24, seules trois fontaines sont très actives sur la partie NE de la fissure, qui émet des coulées de lave en direction est. Les coulées atteignent la mer, et le 25, le panache de vapeur et de cendres atteint 9.000 m. de haut. … la ville est recouverte de 10 cm. de poussières.

 

Heimaey-day-3---Digo.jpg  Heimaey 1973 -  vie aérienne au 3° jour de l'éruption - de droite à gauche, le cône de l'Helgafell,  le cône en formation de l'Eldfell et le panache blanc des laves entrant en mer - photo Digo.            


Le 26, la fissure atteint 3 km. de long se prolongeant en mer des deux côtés ; un cône de scories s’est formé, qu’on appellera plus tard Eldfell, d’où jaillissent des fontaines de lave hautes de 150 m. et des coulées qui s’avancent de 500 m. en mer.

Le 30 janvier, le nouveau volcan a atteint 115 mètres de hauteur, les épanchements de lave ont agrandi l’île de 1 km² et l’on estime que le volume de cendres retombées sur la ville est de 2 millions de m³.

Quinze jours plus tard, la surface couverte par la lave est de 3 km² ; les coulées menacent de fermer le port, et de condamner par la même occasion l’industrie locale axée sur la pêche.


hmap.gifEn mars, les coulées de lave avancent lentement mais inexorablement dans la ville, engloutissant une soixantaine de maisons et détruisant trois des cinq batiments de congélation.

 


Carte détaillant la progression des coulées en fonction du temps - doc. USGS


Mais le courage et l’obstination des quelques 150 volontaires restés sur place, permettront de limiter les dégâts de l’éruption : dès le début de février, ils décident de verser de l’eau de mer sur le front de lave pour le figer.

Des aides extérieures amènent des pompes de 03.-1973-pompes-en-action---Sigurgeir-Jonasson----USGS.jpggrande puissance et c’est maintenant 4.500 tonnes d’eau de mer qui sont déversées chaque heure sur le front de coulée, ce qui amène sa température à 200°C. Vingt mille m³ de roches en fusion sont ainsi refroidi chaque heure, et aussitôt attaqués par les bulldozers et nivelés pour créer un barrage naturel.

 


Les bateaux Sandey and Lóðsinn pompant l'eau de mer pour la rejeter sur le front de lave -  Photograph courtesy of Sigurgeir Jónasson, March 1973 / USGS

 

vestman-Heimaey-1973--.jpgLa ville de Vestmannaeyjar, le cône de l'Eldfell et la nappe de lave de 220 hectares, qui a failli condamner l'entrée du port en 1973 - photo centrum.is

 

En mai, l’activité explosive devient intermittente puis elle s’arrête.

En juillet, quelques familles reviennent sur Heimaey et remettent en route une usine de traitement du poisson. Dans l’année qui suit, la totalité des habitants a regagné la ville, nettoyé et évacué les cendres ; La ville bénéficie maintenant du chauffage assuré par le volcan, et seuls les anciens se souviennent de cet épisode dramatique.

(d'après un récit détaillé de M. Krafft)

 

Iceland-1975-Heimaey-volcano-eruption-stamp.jpg                                   Timbre commémoratif islandais de l'éruption (1975)

 

Heimaey-1-AVE.jpg Des décennies après l'éruption, on peut encore apercevoir des ruines sous la couche de cendres durcie - © Antony Van Eeten

 

800px-Vestmannaeyjar041---H.Krapf.JPG        L'Eldfell et les coulées qui ont failli condamner le port de Vestmannaeyjar. - photo H. Krapf

 

Commenter cet article

femme russe bordeaux 29/01/2013 09:12


Il ne reste plus au'aun paysage désolant ...

Articles récents

Hébergé par Overblog