Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
L'étrange relief de Dallol est coloré de teintes vives, allant du rouge foncé au jaune cru, en passant par toutes les nuances de vert, de blanc  et de noir.
Les responsables de ces couleurs irréelles sont les eaux de pluie des hauts plateaux Ethiopiens, qui se précipitent dans cette dépression, ruissellent puis s'infiltrent dans les nombreuses fractures ouvertes par les tremblements de cette zone en perpétuel réaménagement !

Palette blanc à ocre-orangé.

Au cours de leur parcours souterrain, les eaux se réchauffent au contact des roches en fusion à faible profondeur, elles se chargent des différents minéraux rencontrés puis, refoulées vers le haut par la pression et l'ébullition, rejaillissent au travers des couches de sel.


Dallol roux :

Le lac de saumure bout doucement dans sa vasque rouille; de temps en temps, un mini-geyser nous surprend.

© B.Duyck



La coloration est due aux oxydes et hydroxydes de fer rencontrés lors du cheminement souterrain ... ces fluides hydrothermaux projetés en gouttelettes, ou en petits jets sporadiques se refroidissent en retombant pour former de belles évaporites colorées et baignant dans de petits lacs salés.


   © B.Duyck


          © B.Duyck


Travertins oxydés et concrétions crachotantes baignent dans une solution acide (test de la pièce oxydée plus rapide qu'avec "cillit...")

Le lac noir :

                                                                                                                                     © B.Duyck


Un étrange lac aux eaux noires et luisantes, troublées par une myriade de petites bulles argentées, nous attire; il fait faire maints détours pour éviter les zones spongieuses et apercevoir des formes à la texture caséïneuse, colorée en orange vif, flotter à sa surface.



                                 © JM. Mestdagh


Le lac noir est environné d'une zone très claire, fortement réverbérante ... nos pas crissent sur ce sel comme sur de la neige fraîche; elle est seulement parcourue d'étranges dessins oxydés et de dépressions à l'intérieur "mouvant".

                             © JM. Mestdagh


Plus loin, des vasques emplies de saumure grasse constituent un piège pour photographes à la recherche de gros plans... leurs bords sont friables et en surplomb !

                                                                                                                            © B.Duyck


La journée se termine dans cet univers irréel, uniquement minéral : nous sommes sur "la planète Dallol" à des années lumière de toute civilisation !

                                                                                                                                       © B.Duyck


Le Dallol jaune, le Dallol vert ... ce sera pour demain.
à suivre ...

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog