Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
MIDWAY GEYSER BASIN est plus petit que les autres bassins de geysers rencontrés le long de la Firehole river.
En dépit de sa taille réduite, il contient deux sites majeurs, pour leur beauté et leurs caractéristiques hors normes.

                                         photo prise par le satellite Ikonos de la Nasa le 17.08.2001
                    Le Grand Prismatic est situé au sud, Excelsior à l'est, avec Turquoise à sa gauche.

EXCELSIOR GEYSER , hautement productif, déverse 15.000 litres d'eaux riches en soufre par minute dans la Firehole river, à une température de 95°C ... ce qui n'est pas sans créer de variations notables sur la température moyenne dela rivière et sur son écosystème.


Sa dernière éruption majeure remonte à 1880, avec une émission à plus de 300 pieds. En 1985, une éruption moins importante dura 2 jours... depuis, il n'a plus qu'une activité de source thermale.




L'autre vedette, mondialement renommée, et connue comme étant la source chaude la plus grande de Yellowstone (la troisième au monde par sa taille) est le GRAND PRISMATIC.

                                  Le grand prismatic et son run-off, dans leurs beaux atours.

        Toute la magnificence des couleurs du Prismatic, sous un rayon de soleil
        (photo prise par le haut, ce qui justifie les différences de teintes avec la précédente.)


Il doit son nom à ses couleurs reprenant toutes les couleurs du prisme.
D'un diamètre de plus ou moins 80 mètres, ses eaux riches en soufre et oxydes de fer, ont une température de 60 à 85°C.

Ceci influe sur les thermophiles et les algues qui peuplent ses bords et son déversoir; comme signalé dans l'article sur les thermophiles, les algues contiennent, en été, des caroténoïdes ... les couleurs estivales sont donc dominées par l'orange et le rouille.




Sa décharge, moins importante que celle d'Excelsior geyser, est de 2.000 litres par minute.
Sa profondeur reste sujette à discussion : certains chiffres annoncent 37 m., d'autres 50 m.

On ne voit bien son développement que par le haut; comme la colline qui le surplombe se trouve de l'autre côté de la rivière et non accessible par le même chemin, nous avons remis cette visite à une autre après-midi ... un peu plus orageuse, ce qui influe sur les couleurs, mais qui donnent des images un peu plus "dramatiques".

                            Le grand prismatic et les fumées d'Excelsior sous un ciel bien plombé.

                             Jolies marbrures de l'extrémité du run-off, côté opposé à la rivière.


Deux autres petites structures complètent le Midway basin :
TURQUOISE POOL , à l'eau colorée en bleu laiteux à cause des particules minérales en suspension, est en connection avec Excelsior geyser ; son niveau baisse en cas d'activité accru sur sa turbulente voisine.


OPAL POOL , joliette, complète le tableau coloré de Midway basin.



                *                        *                         *                      *

BISCUIT BASIN, situé 5 km. au nord d'Old Faithful, est selon les uns considéré comme une entité séparée, d'autres le classe parmi les structures géothermales de l'Upper geyser basin.
Il doit son nom aux dépôts inhabituels entourant Sapphire pool, ressemblant à la structure d'un biscuit.
Cette zone a été affectée par le tremblement de terre important de 1959 (Hebgen Lake earthquake).

SAPPHIRE POOL, placide source chaude jusqu'en 1959, a connu consécutivement au tremblement de terre une période d'activité débridée :
une éruption toutes les deux heures jusqu'à une hauteur de 150 pieds.
Cette éruption pulvérisa tous "les biscuits" !
En 1969, toute activité en tant que geyser cessa brusquement.
Sa température actuelle est de 200°F.
Sapphire reste une des plus belles sources de couleur bleue.



SHELL GEYSER, de température similaire, connait de petites éruptions toutes les heures et demi, et ne durant que 20 à 90 secondes.
L'intérieur orangé de l'intérieur de la bouche fait penser à la couleur du corail de la coquille St-Jacques, ce qui lui a donné son nom.


MUSTARDS SPRINGS , au nombre de deux, subirent aussi les effets du tremblement de terre de 1959 : l'activité de West Mustard spring fut brusquement coupée pour être transférée à East Mustard. West Mustard est sèche depuis lors.
Ceci prouve que certaines sources chaudes ou geysers ont des réseaux souterrains communicants.



et nous terminons ce tour sur une "dentelle" de thermophiles.


Toutes les photos : © B.Duyck,  exceptée bien sûr celle de la Nasa.

Demain: fin du tour des geysers, avec Lower geyser basin et Black Sand basin.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog