Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Il convient de consacrer un minimum de temps à ce site, de façon à le voir sous différents éclairages, de différents points de vue ... et si c'était possible à différentes saisons.
De ce côté, nous avons été servis : la journée a débuté sous un temps gris, qui ne révèle pas les belles couleurs des parois du canyon; par contre, l'après-midi, un franc soleil illumina magnifiquement la scène. La journée se clôtura par de fortes bourrasques de vent et un ciel plombé... et l'orage nous surpris à mi-chemin de "south rim" : nous finirent trempés et glacés !

Nathaniel Langford, un des premiers explorateur, nous laisse ses impressions en 1870 : "... face à cette scène, je réalise mon infériorité, mon impuissance,mon incapacité à comprendre l'architecture grandiose de la nature ..."


Un autre témoignage nous vient de Thomas Moran, le peintre des Rocheuses, qui réussit à rendre palpable l'atmosphère du lieu dans
 ses superbes couleurs. (1871)

  Tableau de Th.Moran - vue sur Lower falls in
    Wikipedia.








Contrairement à la croyance populaire, Yellowstone ne doit pas son nom à la couleur jaune des parois de son canyon. En effet, ce nom fut cité en 1805 par des indiens qui faisaient référence à des pierres jaunes trouvées sur les berges de la Yellowstone river dans l'est du Montana, à des centaines de kilomètres de l'actuel parc national.

Une fois le mythe démoli, penchons nous sur des faits:
  - longueur du canyon : 32 km.
  - profondeur : 305 m.
  - largeur : 450 à 1.200m.
  - Hauteur des chutes : Upper falls 33 m.; Lower falls 93 m.
  - âge du canyon : entre 484.000 et 13.000 ans.
  - type de roches ; rhyolite et rhyolite altérée.

Le flot de rhyolite qui a recouvert la zone occupée par l'actuel canyon date approximativement de 484.000 ans, date postérieure à celle de la dernière grande éruptions qui forma la caldeira, il y a 640.000 ans.
L'activité hydrothermale a altéré et ramolli la lave rhyolitique.
 L'érosion des eaux fit son oeuvre, créant le lit de la rivière.


On perçoit la force des eaux de la rivière juste avant la chute d'Upper falls.


Upper falls - 33 m. - et Lower falls - 93 m. - furent formées à des points de contact entre les laves altérées et non altérées.
Plus tard, des glaciers recouvrant toute la région, il y a 13 à 14.000 ans, ont participé au développement du canyon, par l'apport massif d'eaux de fonte qui ont entrainé préférentiellement les zones altérées. La vallée est en effet en "V" , caractéristique d'un phénomène d'érosion ( les vallées d'origine glaciaire sont en forme de "U").
Des structures hydrothermales, l'eau, le vent et les tremblements de terre continuent de sculpter le canyon.

                                                             Upper falls, la plus petite.



Sur le début du trail nord, on traverse des étendues boisées entrecoupées de prairies, habitat du wapiti. Ces grands mâles ne sont pas farouches, à condition de ne pas dépasser "la limite de fuite" assez courte ici.
Sur cette photo, le douze cors a les narines bien dilatées et se tient raide, sans bouger ...signes de stress : le recul s'imposait !

                                     Lower falls, vue de la rive nord, à Red rock point.

Le débit au sommet de Lower falls atteint 240 mètres-cube par seconde.
Une belle eau verte défile sous nos yeux dans un bruit assourdissant... spectacle envoutant, hypnotisant même !

Sa couleur n'a pu être expliquée avec certitude par les rangers : réflection lumineuse sur des particules en suspension, proximité des arbres - qu'on ne retrouve pas dans le fond du canyon - , présence d'ions cuivre dans l'eau ?



                                                  vue de Grand vieuw point, sur la rive nord.



Les roches multicolores du canyon doivent leur couleur à la rhyolite altérée hydrothermalement et aux sédiments. Jaune, orange, rose se côtoient, dessinant avec le vert émeraude de la rivière un tableau "surréaliste".
Ces teintes proviennent du fer, plus ou moins oxydé, présent dans les roches.

Un dernier coup d'oeil au canyon ... il pleut déjà au loin, et le vent sort; il faut se dépêcher, plus d'un kilomètre nous sépare du parking d'Artist point.

                                  "Stormy Yellowstone".

trails :
  - le matin : depuis le parking d'Upper falls vieuwpoint - on y arrive, en quittant grand loop road et traversant Chittenden bridge -, un premier coup d'oeil à la chute, puis direction Uncle tom's trail, malheureusement fermé en partie pour cause de réfection, puis suivre South rim trail jusqu'à Artist point.
  - après-midi : prendre la one-way road en direction de Lower falls, et en quelques sauts de puce, d'aires de parking en aire de parking, voir successivement Lower falls par le dessus, puis Red rock point, Lookout point, Grand vieuw et enfin Inspiration point.
Après ce circuit mixte, sur le rive nord, nous sommes retournés par le route sur la rive sud jusqu'à Artist point et repris le trail jusqu'à Sublime point... ce qui nous a permis de voir la canyon en ambiance orageuse.
Carte de l'itinéraire :


sources :
  - "Windows into the earth" de Robert B.Smith
  - Canyon trail guide - Yellowstone national park
  - www.thomas-moran.org

demain: les Mud pots et le lac, avec West thumb.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog