Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Située sur la route reliant Canyon village au Yellowstone Lake, la "MUD VOLCANO AREA", située à l'intérieur de l'actuelle caldeira active présente un paysage étrange : sources turbulentes et chaudes, eaux boueuses, collines avec des arbres cuits par les vapeurs, odeur pestilentielle ... c'est auusi dans cette zone qu'est situé SULPHUR CALDRON, l'une des structure les plus acides du parc.


Son nom provient de la composition de ses eaux, riches en soufre et au pH voisin de 1 à 2, soit l'acidité des fluides stomacaux ou d'une batterie de voiture. De l'hydrogène sulfuré est présent sous et dans la terre des "volcans" de boue; de plus, certains micro-organismes utilisent ce gaz commme source énergétique et aident à convertir ce gaz en acide sulfurique, qui va "bouffer" la roche jusqu'à la transformer en une boue argileuse bien grasse.

Voici pour le principe, venons-en à l'esthétique particulière du lieu : une eau blanche-verdâtre bouillonne dans de grandes vasques fumantes au doux fumet d'oeufs pourris, ou fait exploser des bulles onctueuses dans d'autres bacs emplis de boue, et aux bords colorés en jaune par le soufre, ou en gris et noir par les sulfides.




A peu près en face de Sulphur Caldron, une autre zone, MUD VOLCANO, composée de plusieurs structures et desservie par un trail d'un km. abrite beaucoup de bisons; ceux-ci semblent s'y plaire, broutant, ruminant, ou faisant le sieste parmi les vapeurs ... pourtant, ils y abrègent leur durée de vie: toute cette nature, est saupoudrée de silice, qui va user leur dentition de façon prématurée et les faire mourir d'inanition beaucoup plus tôt que prévu !


COOKING HILLSIDE est un site où apparaissent de temps en temps des manifestations hydrothermales, comme en 1979, suite à un tremblement de terre. La température du sol peut monter jusqu'à 90°C, et on n'y rencontre plus de verdure, mais des vapeurs.

MUD VOLCANO est un cône de 9 m. de haut sur autant de large, fumant allègrement et aux parois éclaboussées de boue grise.


DRAGON'S MOUTH SPRING, appelée autrefois Gothic grotto,
ou Blowing cavern,
a toujours frappé l'imagination des visiteurs.
Les indiens Crow disaient que le bruit des vapeurs ressemblait aux reniflements d'un bison mâle en colère!

En 1999, la température monta subitement de 10°C, ce qui fit passer la couleur du vert au blanc.
Ses bords sont habillés de thermophiles.










       La gueule du dragon et son haleine fétide !
 
En descendant toujours vers le sud, nous arrivons à
 YELLOWSTONE LAKE  mensurations : - superficie : 341 km²
                                                          - profondeur : 42 à 125 m.
                                                          - pourtour : 227 km.

 

Bordé à l'est par les reliefs d'Absaroka Range, le lac peut être considéré comme le coeur du Yellowstone : ses eaux sont "le sang" d'un large réseau de communautés végétales et animales. Il fournit la nourriture à une grande variété d'oiseaux piscivores : pélican, cormoran à aigrette, pygargue à tête blanche, balbuzard pêcheur; Cygnes trompettes, bernaches du Canada et autres garrots à oeil d'or y trouvent aussi leur pitance. De nombreuses espèces de poissons, dont des truites profitent du zooplancton vivant dans ces eaux fraiches.
Malgré le déversement de plus de 10.000 litres par jour d'eaux surchauffées, venant directement du bassin de geysers et l'apport d'eaux souterraines chaudes elles aussi, sa température estivale moyenne ne tourne qu'autour de 7°C.
Une partie importante du lac fait partie de la  caldeira du Yellowstone.

La large baie circulaire de WEST THUMB est un bon exemple de caldeira; elle fut formée par une puissante explosion volcanique, il y a 180.000 ans. Cette dépression se remplit d'eau pour devenir une large baie.

La caldeira de West Thumb se trouve située dans une autre,beaucoup plus grande, résultante de la dernière éruption cataclysmique du volcan (640.000 ans)

                    Une vue générale du bassin central sur fond d'Absaroka Range.

 Le mot "dynamique" caractérise tout bassin de geysers, mais particulièrement celui-ci. Ces sources et geysers sont actives et changent en fonction des saisons, et même de mois en mois.
On a observé une relation entre certaines d'entre elles : lorsque durant l'hiver 1991-1992, Abyss pool commenca ses éruptions - entre 9 et 24 m. de hauteur -, on vit l'eau refroidir dans Blue Funnel et Ephedra springs et dans Perforated pool, adjacents. Abyss pool cessa ses manifestations en fin d'hiver, ce qui redonna une cure de jouvence aux trois autres ... un échange énergétique en somme !


ABYSS POOL, (ci-dessus), une des plus profonde du parc avec ses 16 m., varie du bleu turquoise au vert émeraude, voire au brun. Décrite en 1883, comme "un grand, pur et étincellant saphir, ondoyant de chaleur", elle est maintenant redevenue calme.

                  Une source chaude dont la couleur laiteuse tranche sur le gris-bleu du ciel d'orage.

Des pêcheurs parlaient d'un geyser le long d'un lac alpin, dans lequel on pouvait prendre un poisson, et sans l'enlever de la ligne, le plonger dans la source bouillante et le faire cuire ! ... Tout le monde connait aussi "ces fabuleuses histoires de pêche".
Cet exploit "cooking-on-the-hook" fut décrit par un membre de la très sérieuse expédition Washburn en 1870 et pratiqué par de nombreux visiteurs, jusqu'à son interdiction pour ne pas endommager le cône de geyserite.

Carte postale ancienne / Wikipedia


FISHING CONE
peut se retrouver sous eau, au printemps et en début d'été, quand le niveau du lac monte suite à la fonte des neiges.
Quand il est exposé, la température del'eau dans le cône atteint 93°C., qui est la température proche de l'ébullition à cette altitude.





                  Des cônes de boue jumelés, entourés de graminées aux panaches rosés.

Le site de West Thumb clôt notre récit sur le parc national du Yellowstone et son activité géothermale intense.
Bien d'autres péripéties suivront dans les prochains jours : un dyke volcanique en haut d'une montagne située dans une chaîne non-volcanique, un geyser artificiel présentant des éruptions sur mesure, avant de parler de la Snake river Plain, début de notre voyage mais que je postpose volontairement !

Photos : © B.Duyck


A bientôt pour ... de nouvelles aventures !


Qu'on ne se méprenne pas, "ceci n'est pas un apéro ! ", mais une scéance de travail de membres de Lave-Belgique ... après une chaude après-midi.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog