Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Le BONNEVILLE SALT LAKE a existé de 32.000 à 14.000 ans, couvrant 32.250 km²à l'ouest de l'Utah. - 523 km. de long, 220 km.de large et 30 m. de profondeur maximale -; il contenait de nombreuses iles qui sont connue à présent comme les chaines de montagne de l'ouest de l'Utah.
Ses eaux fraiches venaient des précipitations, des rivières et des eaux de fonte des glaciers.
La raison de la haute concentration de minéraux dissous dans le grand lac est due au fait que c'est un lac endoréique - ou lac de bassin terminal (1) - : toute l'eau entrante ne peut en sortir que par évaporation, ce qui amène une concentration des éléments minéraux.
Pendant des centaines d'années, son niveau est demeuré constant.


Le BONNEVILLE FLOOD eu lieu, il y a 15.000 ans, lorsque le niveau du lac Bonneville dépassa celui de Red Rock Pass, causant un déversement de 1.600 km³ sur une brève période d'une paire de semaines.

Red Rock Pass est situé sur la ligne de séparation des eaux, et le site de Massacre Rocks, près de Pocatello, sur la Snake River.
                            Red Rock Pass est située sur la ligne de séparation des eaux et le site de
                             Massacre Rocks, près de Pocatello, sur la Snake River.


Le BONNEVILLE LAKE ICE AGE, il y a 14.500 ans a recouvert près de 33.000km²; le niveau du lac baissa de 120 mètres lorsqu'une part de la Red Rock Pass, qui retenait ses eaux, céda soudain sous l'effet de l'érosion. Les flots rejoignirent la Snake River puis de la Columbia River, augmentant de 20 fois leurs débits - un flot de 100 m. de hauteur défilant à près de 110 km/h. - et emportant des blocs de la taille d'une maison pour les déposer à plusieurs kilomètres...ils furent nommés "melon gravel", à cause de leur ressemblance avec de gros melons d'eau.
Nous en reparlerons dans l'article sur "Massacre rocks" .

                                                                                                                                                  © B.Duyck


                                           © JM. Mestdagh


                                                                                                                                                     © B.Duyck


Le GREAT SALT LAKE fut découvert par des missionnaires espagnols en 1776.
Sa  composition chimique est semblable à celle d'un océan conventionnel.
Il affecte la météo régionale : durant l'hiver, sa surface est plus chaude que l'air qui la surmonte; ceci augmente le taux d'humidité de l'air, causant de l'instabilité. Les zones entourant le lac recoivent, en hiver,plus de précipitations neigeuses qu'ailleurs ... on y a reçu les jeux olympiques d'hiver en      .
Le lac présente parfois une odeur d'oeufs pourris, qui provient de la décomposition de plantes et animaux morts restants dans les zones de basses eaux, e.a. Farmington Bay. Avec les vents dominants venant du NO., les habitants de Salt Lake City en profitent.

Le BONNEVILLE SALT FLATS localisé près de Wendover, à l'ouest du lac est la zone la plus plate au monde. C'est en fait le lit du lac, recouvert de sel et formé durant la phase terminale de l'évaporation du lac de Bonneville.

© B.Duyck


Le BONNEVILLE SPEEDWAY est la piste de vitesse installée sur les Salt Flats. En 1970, Gary Galdich, pilotant le "Blue flame", y atteint la vitesse de 1001,45 km/h. , record de vitesse sur terre qui a tenu jusqu'en 1995. Depuis, le sol de cette piste se dégrade empêchant la chasse aux records.


L'Utah et la zone au sud du lac salé  sont des zones de chute de météorites .





La Grunloch meteorite est originaire de la ceinture d'astéroïdes située entre Mars et Jupiter.
Documents Utah Geological Survey.



 

 

 

 

 

 

 

 

                            Antelope Island, sur le Great Salt Lake, est un lieu de refuge pour beaucoup de laridés

                                                                            et de limicoles . © B.Duyck

 

(1) : L’endoréisme est un terme d'hydrologie qui caractérise des régions où l'écoulement des eaux (superficielles ou non) n'atteint pas la mer et se perd dans les dépressions fermées. Toute pluie ou autre forme de précipitation qui tombe sur un bassin endoréique ne peut le quitter qu'en s'évaporant.

Le terme vient du grec ancien : « endo », « dans », et « rhein », « couler ».


Sources :
  - Utah geologiacl survey, www.geology.utah.gov
  - USGS - Lake bonneville and Bonneville Floods.
  - www.vulcan.wr.usgs.gov/Volcanoes/Idaho
  - Field guide to Pléistocène Lakes Hatcher and Bonneville and The
    Bonneville Floods.


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog