Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages



Il y a 2.100 ans, des nappes de lave bien rouge et très chaude s'écoulèrent de fissures, à l'endroit où se trouvent maintenant les spatter cones.
Par place, cette lave présente un chatoiement bleu. Limbert, un des premiers explorateurs (en 1924) de la zone l'a surnommé " THE BLUE DRAGON FLOW "parce que la surface craquelée de la lave et sa couleur lui faisaient penser à la peau de ce reptile mythique.
Les zones "abimées" en surface présentent une couleur brune.


Cette couleur inhabituelle est due à des amas de petits cristaux de magnétite- titane, dispersés dans la masse de la couche externe constituée de verre colorée en brun, qui réfléchissent la lumière bleue. 

Une analyse microscopique montre que la couche externe de la lave est constituée de microphénocristaux ( <300µm ) de plagioclase, d'olivine et de magnétite-titane dispersés dans une matrice vitreuse brun clair. Près de la surface, la couche vitreuse de basalte apparait bleu foncé, en lumière réfléchie, sur une épaisseur allant jusqu'à 3 mm.
Les photos donnent d'ailleurs directement, sans retouches, une couleur plus bleue que celle perçue à l'oeil nu...réflection accentuée par les lentilles de l'objectif ?

Cette couche bleue superficielle change progressivement de couleur avec la profondeur pour devenir un basalte vitreux brun et finalement un basalte totalement opaque.
En poussant plus loin, on remarque que la surface de la lave est couverte par un très fin film - <5µm - de couleur variant du bleu azur au bleu profond. De fines sections de cette matice vitreuse claire apparaissent de couleur brune en lumière directe.

Le fait que la zone externe soit bleue en lumière réfléchie et brune en lumière directe est une caractéristique propre au basalte "Blue dragon".

Une explication de l'origine de cette couleur est donnée par G.Faye & R.Miller dans un article paru en 1973 dans la revue "American Mineralogist" : la nuance bleue provient de la réflection de la lumière sur la surface externe de la lave qui contient de particules de magnétite partiellement oxydée; la couleur bleue résulte de transfert électronique Fe2+ -> Fe3+,  seul ou en corrélation avec un tranfert d'électrons Fe2+ -> Ti4+.
Confirmation de l'origine de la teinte bleue nous est donnée par la teneur inhabituellement élevée en titane (~14%) des particules de magnétite (analyse microscopique) et de la fenêtre d'absorption entre 500 et 700 nm en spectre réfléchi (correspondant à une forte absorption des lumières jaune à rouge et à une réflection en surface de lumière bleue).



sources :
- "Blue dragon" basalt from CRMO : origin of color
   par G.Faye & R.Miller, in American Mineralogist vol.58 1048-1051.
- "Geology of Crater of the Moon" par E.Owen

Demain, nous examinerons "les adaptations de la vie à ce paysage vocanique"

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog