Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages
Pour mériter pareil dénomination, il doit s'être passé des drames à cet endroit !
Massacres ethniques et Bouleversements géologiques seront les fils conducteurs de cette page.

                                                                                                           © B.Duyck


"Gate of Death" et "Devil's Gate pass", voilà deux autres noms qui caractérisaient l'endroit resserré par où devaient passer les caravanes de colons. Ici se confondaient trois grands chemins : Lander road, the main Oregon trail et the California trail.
Ce couloir étroit, reste d'un ancien volcan, était le lieu de toutes les embuscades menées par les indiens défendant l'accès à leur territoire.
Les Shoshones de l'ouest étaient un peuple de cueilleurs et chasseurs de petit gibier, habitant de légers abris de branchages, faciles à déplacer afin d'exploiter au mieux les rares ressources de leur milieu de vie.
En 1859, des gisements d'argent furent découvert sur la zone occupée par les Paiutes et les Shoshones de l'ouest. Conduits par leur chef "Bear hunter", les Shoshones harcelèrent les colons envahissant leur territoire, s'attaquant aux campements de mineurs, aux lignes du télégraphe et aux convois d'immigrants vers la Californie sur la piste de l'Oregon.
Les 9 et 10 août 1862, à l'est de Devil's Gate, une série d'escarmouches eu lieu entre indiens et colons...plus de 10 pionniers et un nombre indéterminé d'autochtones y furent tués. Cet épisode donna le nom de "Massacre rocks" à l'endroit.

Non loin de là, "Register rock" était un site prisé par les voyageurs sur l'Oregon trail . Il laissairent, sur un gros rocher, une trace de leur passage... graffitis de l'époque à la manière des tags actuels. Beaucoup de ces témoignages datés furent effacés par l'érosion; seuls demeurent sur le rocher, quelques noms et dates, maintenant protégés par un toit et des grilles des assauts du temps et des dépradations.

                                   ©JM. Mestdagh


Outre un lieu de batailles, ce fut d'abord ici celui de la fureur de la nature.

Coupe géologique du Massacre volcanic complex - Luessen 1987.

Il y a 6,5 millions d'années, de violentes éruptions phréatomagmatiques eurent lieu ici, lors de la rencontre du magma et de l'aquifère de l'antique Snake river, formant un cône de tuff.
Ce volcan fut balayé par le Bonneville flood : lorsqu'il y a 15.000 ans, le barrage naturel de Red Rock pass céda, les eaux de l'ancien lac de Bonneville, qui couvraient la plus grande part de l'Utah et du Nevada, se déversèrent dans la Snake river et en modifièrent la topographie.
En plus de détruire le cône de tuff, ce gigantesque déversement entraina des rochers arraché aux montagnes, les roulants et les polissants. Ces "boulders" échouèrent en hauteur par rapprt à l'actuelle Snake River.


© B.Duyck


                        Un des "Boulders" , posé en hauteur par le Bonneville Flood - © B.Duyck


Des restes de l'antique cône de tuff se retrouve sur les parois érodées de l'actuelle rivière.

                                                                                                               © B.Duyck


"Lake channel outlet" est l'emplacement de l'ancienne chute d'eau d'un des nombreux canaux de déversement creusé par le Bonneville Flood;
durant quelques mois, un flot, au débit quatre fois supérieur à celui de de l'Amazone, déferla par ces cascades.

                                                                                                           © B.Duyck

 

Sources:

  - "Mafic volcanism and environmental geology of ESRP"

     par S.Hughes.

  - Doc.web sur "Massacre Rocks"

 


N.B. : je vous quitte quelque temps pour examiner les rhyolites du
massif de l'Estérel ... mais le blog continue, à une fréquence de vacances !


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog