Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques
Dans tous les voyages "volcaniques" que je fait, je m'intéresse à la vie, à la culture et aux racines des peuples rencontrés ... les Maasai près de l'Ol Doinyo Lengai, les Tenggers sur Java-est, les Tica & Ticos et leurs prédecesseurs indiens au Costa-Rica ...
Aux Etats-Unis, grosse déception : on ne parle pas des Indiens, on ne les voit pas - à moins de se rendre dans des "réserves", mais je n'aime pas les zoo -
...pourtant des villes portent le nom de tribus ou de chef indien : Blackfoot, Pocatello; des formations volcaniques également : Sheepeater cliff.; quelques boutiques offrent de l'art natif à Jackson, mais dans cette ville, on parle beaucoup plus des cow-boys.

J'ai eu la désagréable impression que la civilisation américaine, pourtant récente, a littéralement "gommé" toute trace des peuples qui ont précédé l'envahissement par les blancs dans un premier temps, par toutes sortes d'immigrants par après !

Je ne vais pas vous narrer toutes les histoires de guerres entre indiens et colons/armée américaine. Des liens ci-dessous peuvent vous renseigner.

Une anecdote cependant :
Tout le monde connait William Cody, alias "Buffalo Bill" : il fut mandaté pour exterminer les bisons, pour nourrir les ouvriers du chemin de fer, satisfaire les besoins européens en peaux, ... et pour affamer les indiens des plaines, dépendants de ces animaux.


et deux courts extraits de l'encyclopédie Encarta, en rapport avec les conflits entre natifs et colons :

http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761570777_5/Amerindiens.html

La politique des États-Unis envers les Amérindiens fut, dans les faits, impitoyable : guerres indiennes, déportations, massacres, dévastations des territoires et de leurs ressources, spoliation (Indian Removal Act de mai 1830, Homestead Act de 1862), alliances non respectées (l’Oklahoma, officiellement territoire des « Cinq Nations » en 1834, fut ouvert aux colons en 1889 et devint un État de l’Union en 1907). Les populations amérindiennes atteignirent leurs taux les plus bas au début du XXe siècle. En juin 1924, le Congrès accorda finalement à ces Américains d’origine la citoyenneté des États-Unis.


http://fr.encarta.msn.com/encyclopedia_761553925_2/indiennes_guerres.html

À partir de 1840 environ, lorsque les Américains se lancent à la conquête des territoires de l’Ouest (à la suite de l’expédition de Lewis et Clark, 1804-1806), ils rencontrent la résistance des tribus amérindiennes vivant sur ces territoires. Jusqu’années 1880, les forces américaines livrent de nombreuses batailles pour ouvrir la voie aux émigrants, et pour permettre au gouvernement d’établir son contrôle sur ce vaste territoire.

La ruée vers l’or de 1849 est un désastre pour les Amérindiens du Far West. Les Bannocks et les Shoshones de l’Oregon et de l’Idaho, les Utes du Nevada et de l’Utah, et les Apaches et Navajos du Sud-Ouest entreprennent une résistance organisée contre les spoliations. Vaincus, ils finissent parqués dans des réserves. Le conflit majeur a lieu dans les Grandes Plaines. Les restes de nombreuses tribus de l’Est s’entassent dans ce territoire, ayant de grandes difficultés à s’adapter à un environnement si différent, tandis que les tribus originaires de la région s’irritent de la présence de ces nouveaux venus.

Dans les années 1860 et 1870, les Arapahos, les Cheyennes et les Sioux se battent farouchement contre l’installation d’émigrants sur leurs territoires. Parmi tous les combats, la bataille de Little Big Horn est la plus célèbre : le 25 juin 1876, une grande partie du 7e régiment de cavalerie du lieutenant-colonel George A. Custer est anéantie par les Sioux et les Cheyennes, commandés par Sitting Bull et Crazy Horse. Moins d’un an plus tard cependant, la plupart des Sioux et des Cheyennes se sont rendus. Seuls les Nez-Percés, jusqu’à la fin des années 1870, et Geronimo avec les Apaches continuent le combat jusque dans les années 1880. Les guerres indiennes s’achèvent avec le massacre de Wounded Knee dans le Dakota du Sud, le 29 décembre 1890, au cours duquel des guerriers, des femmes et des enfants sioux sont abattus par la cavalerie américaine.






Obama semble s'intéresser au problème des natifs... mais c'était avant les élections et toute voix bonne à prendre; l'avenir nous dira si le dialogue va s'engager.









Journal Le Monde.




Deux petits exemples de l'art indien, qui outre les parures et bijoux plus connus, montre le potentiel de ces hommes qui méritent mieux que d'être spoliés de leurs terres, de leurs droits et d'être parqués dans des réserves.
Ensuite, chacun se fera une idée personnelle du problème.

                                                        Une peinture de Fernando Caro.

                                              Des hiboux , de Jon Anderson  - www.fimocreations.com
                                         Ndlr :Les chouettes et hiboux sont mes oiseaux préférés, et je les collectionne.



Quelques liens :
   - http://amerindiens-libres.over-blog.com
   - http://amerindien.e-monsite.com
   - http://en.wikipedia.org/wiki/Shoshone , aussi suivre "Sheepeater" en   
             bas de page.
   - http://www.shoshoneindian.com
   - http://www.legendsofamerica.com/NA-Shoshone.html

      -

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog