Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Sulphur_Bank_Mercury_Mine---Marcia-Wright.jpg

Sulphur Bank Mercury Mine et en arrière-fond, un cinder cone - en bordure de Clear Lake - photo Marcia Wright.

 

La mine de mercure Sulphur Bank est localisée en bordure du Clear Lake. Malgré une relativement faible extension, 0,61 km², elle compte parmi les plus grands producteurs mondiaux de mercure.


A ses débuts en 1856, elle a d’abord exploité le borax ; quelques années plus tard, en 1865, débute celle du soufre, qui lui a valu son nom : 909 kg. furent produits en 4 ans.

 

Borax_Lake-_California---Marcia-Wright.jpgSulphur Bank Mercury Mine - Borax lake, un site néolithique (environ 9.500 avant JC) - photo Marcia Wright 2009.


Le cinabre, minerai mercuriel, fut d’abord exploité en sous-sol, puis par la méthode des puits ouverts depuis 1873 jusqu’en 1957. Environ 4.500 tonnes de mercure en sortirent, ce qui la classe parmi les plus grands dépôts de mercure exploités … elle fut d’ailleurs un important producteur durant les deux guerres mondiales.

Elle ferma en 1957, avant de devenir un " superfund site " (*) de l’Environmental Protection Agency en 1990.

 

Sulphur Bank doit son origine à une coulée d’andésite pyroxène, datée d’il y a  44.000 ans. (datation au C14), la plus jeune unité du Clear Lake volcanic field.

Cette coulée s’étouffa en se déversant au sein d’un système de sources chaudes en activité, qui plus tard commença à l’infiltrer. Le sulfure d’hydrogène et l’eau des sources chaudes formèrent de l’acide sulfurique … ces vapeurs solfatariques réduisirent l’andésite en opaline et alunite. Ces gaz réagirent dans les fractures avec le soufre élément pour former du cinabre (sulfure de mercure), du métacinabre, de la stibnite et du sulfure de fer, sous la nappe phréatique.

Différentes études isotopiques indiquent que les fluides minéralisés sont dérivés de façon métamorphique du socle Franciscan sous-jacent, considéré comme la source du mercure et du soufre (Donnally-Nolan / USGS); d'autres y voient un système hydrothermal plus magmatique que métamorphique (F.Goff) .

 

Sulphur-bank-mine----Goff-F2.jpgCarte géologique des environs de Clear Lake - avec les différentes failles, la position de Sulphur Bank Mine (*)  et Borax Lake, du complexe Franciscan. - Doc. F.Goff

  Clear-Lake---Sulfur-bank-mercury-mine-J.Donnelly-Nolan---US.jpg

            Sulphur Bank Mine en bordure du Clear Lake - phot aérienne J. Donnally-Nolan / USGS.

 

Herman_pit_Clear_Lake---Marcia-Wright.jpg

 Sulphur Bank Mercury Mine : l'Herman pit à l'avant-plan, séparé de Clear Lake par un septum - photo Marcia Wright.


Après sa fermeture et la noyade des puits ouverts, les sédiments furent contaminés dans ceux-ci et les portions du Clear Lake adjacentes par du méthyl mercure, raison de son classement par l’EPA en "superfund site" (*).

Le niveau d’eau du puit noyé est 4,5 mètres plus haut que le niveau du lac, dont il n’est séparé que par un septum de roches et débris.

Le méthyl mercure entre dans la chaîne alimentaire pour finir dans les poissons … ce qui fait limiter leur consommation à deux poissons pêchés dans le lac par mois et la fait interdire aux femmes enceintes.

Les eaux acides ont lessivé les roches volcaniques andésitiques et un aluminosilicate amorphe transporte le mercure au travers de la mince barrière … sa flottabilité lui permet de le transporter ainsi au gré des courants, ce qui agrandit l’aire de pollution.

L’EPA a pris des mesures pour s’assurer que les eaux de ruissellement ne pénètrent ni le lac ni le puit ; elle a des plans pour assainir la réserve indienne Elem Pomo adjacente, construite sur des débris , et recouvrir les résidus miniers existants (chargés en mercure et arsenic) par une barrière imperméable. L’étape suivante sera de faire baisser le niveau d’eau dans le puit d’extraction et de la maintenir plus bas que le niveau du lac, mais ceci requiert un pompage permanent et un traitement conjoint des rejets.

 

Rock_piles_Sulphur_Bank--.jpg                                       Sulphur Bank Mercury Mine - photo Marcia Wright.

 

(*) : Superfund site : le superfund est un programme gouvernemental des USA destiné à nettoyer les sites pollués de façon incontrôlée. L'EPA assure ainsi qu'il seront maintenu sur une liste d'objectif prioritaire de réhabilitation pour protéger l'environnement et la santé des américains.


 Sources :

- CalVo / USGS - Mining and mineralization of the Clear Lake region - link

- Sulphur Bank Mine, California : an example of a magmatic rather than metamorphique hydrothermal system - By F.Goff & al. - link

- Elem Pomo tribe / Sulphur Bank Mercury Mine , Clear Lake, California - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog