Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Kamchatka - Au Tolbachik, l’éruption explosive-effusive continue. Le cratère principal contient un petit lac de lave, et une fontaine de lave qui alimente les coulées.

La sismicité demeure à un niveau élevé avec une amplitude du trémor supérieure à 6,28 mcm/s.

 

2013.01.25 Tolba -Y.Demyanchuk            Tolbachik 25.01.2013 - Coulée s'élargissan en un petit "lac de lave" - photo Y. Demyanchuk

 

2013.01.23 - Y.Demyanchuk

2013.01.23-26 before and after - Toba - Y.Demyanchuk                    Tolbachik - 23 au 26.01.2013 - "avant et après" - photo Y. Demyanchuk / KVERT

 

Nouvelle-Zélande – White island

Les geysers de boue continuent dans le lac de cratère, le 25 janvier.

Des mesures par le GNS donnent des valeurs similaires à celles relevées le 19.12.2012 : Taux de dioxyde de carbone : 1800 tonnes/jour, taux de SO2 : 366 tonnes/jour et d’H2S : 15 tonnes/jour.

Le 29 janvier, un changement du trémor est enregistré ; passant de continu à intermittent, mais fort. Le lac de cratère est occupé à s’assécher, et les fréquentes émissions de gaz, vapeur et boue restent vigoureuses, et projettent boue et roches à plusieurs dizaines de mètres au dessus du niveau du lac. Le panache est visible depuis la baiede Plenty.

 

2013.01---GeoNet.jpg

2013.01.24-WI---GeoNet.jpg            White Island - manifestations et assèchement du lac de cratère - photos GeoNet / GNS


Le 30 janvier, le lac chaud est à sec et un petit cône de tuff commence à se former sur son plancher. L’évent actif continue de produire des émissions intermittentes, et vigoureuses de boue et gaz montant à 50-100 m. de hauteur.

D’après GNS, la situation reste dangereuse pour les visiteurs : le monitoring passé du lac montre en effet que cette activité de geysering est souvent suivi d’éruptions cendreuses, et d’explosions de boue, roches et parfois même de soufre fondu sans beaucoup de signes avant-coureurs.


Sicile – Etna

Le 28 janvier dans l’après-midi, l’activité strombolienne a repris dans le cratère de la Bocca Nuova, précédée par des émissions de cendres.

 

Simultanément, le NSEC a présenté lui aussi une activité strombolienne accompagnant durant deux heures et demi celle de la Bocca Nuova.

L'activité a été stable entre 19h30 et 21h00, puis à commencer à diminuer peu à peu en intensité. Les explosions ont cessé vers 23h00. L’amplitude du trémor a brièvement été multipliée par 4-5 pour revenir à son niveau précédent ensuite. 

 

2013.01.28-tremor-EBELZ.gif

Etna - pic du trémor des 22-23 et du 28.01.2013. - INGV Catania

 

2013.01.28-BC---NSEC---B.Behncke-INGV-copie-1.jpgEtna 28.01.2013 / 12h49 GMT - panache de gaz au NSEC - à gauche - et émission de cendres à la Bocca Nuova - au fond à droite - photo Boris Behncke / INGV Catania

 

2013.01.29-8h36-cam-therm.jpg

Etna - webcam thermique 29.01.2013 / 08h36 - tout le sommet est "chaud" et deux panaches s'élèvent de la Bocca Nuova et du nouveau cratère sud-est. - doc. INGV Catania

 

La Bocca nuova est toujours active le 30.01 en début de soirée.


2013.01.30 18h 33 BN

 Boris Behncke, volcanologue à l’INGV, fait remarquer que cette simultanéité de l’activité à deux cratères sommitaux ne s’est plus remarquée depuis 12 ans … par contre, durant la période  d’activité 1995-2001, il était normal de voir une activité simultanée de deux, voire trois, plus rarement quatre cratères sommitaux.

Le 4 septembre 1999, un épisode sub-plinien a marqué la Voragine, suivi par du fontaining à la Bocca Nuova, et finalement un épisode d’activité strombolienne à l’ancien cratère sud-est, culminant dans la fracture de haut en bas du cône de scories.

 

Mexique - Fuego de Colima

Le 29 janvier à 3h58, une explosion, semblable à celle du 6 janvier, a secoué le volcan, couplée à l'expulsion de matériaux incandescents et l'émission d'un panache montant à 3.000 mètres. Elle a été audible à Ciudad Guzman. Des cendres ont été emportées vers le nord-est.

Une zone d'exclusion de 7,5 km. est maintenue autour du cratère.(Proteccion Civil de Jalisco)

 

 

Indonésie :

On signale des anomalies thermiques au Karangetang et au Paluweh (Rokatenda) le 27.01.2013 - Activolcans / Modvolc

Le VAAC Darwin relève une émission de cendres au Batu Tara, qui garde son alerte aviation à l'orange.

Commenter cet article

Eric Reiter 31/01/2013 09:41


Bernard,


 


Pourrais-je utiliser une partie de ce texte dans les news du prochain webzine. Je te citerai alors comme auteur avec lien vers ton blog?


D'avance merci


Eric

Articles récents

Hébergé par Overblog