Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Les nombreux voisins du Katmai-Novarupta sont moins connus mais tout aussi intéressants.

 

carte-geolog.-Katmai-region--Miller-and-others-1998-and-ri.gifCarte géologique du groupe Katmai - par Miller & others 1998 and Riehle & others 1987 -  AVO/USGS.

 

Le mont Griggs, aussi connu sous le nom de Knife peak, est un stratovolcan à dominante andésitique est haut de 2.317 mètres, situé au nord-est de la Vallée des 10.000 fumées et surplombant Knife Creek.

Le volcan construit à la fin du Pléistocène fut décapité par un effondrement marquant le sud-ouest de l’édifice, à l’holocène. Trois cratères sommitaux concentriques définissent actuellement sa structure.

Sa dernière éruption remonte à 1790 avant JC ;  des fumerolles sont présentes au cratère sommital et sur son flanc SO., très actives … leur bruit de « jet » peut être perçu de la vallée, 1750 m. plus bas.

 

Mt-Griggs---1990-R.McGimsey-AVO.jpgLe Mt.Griggs vu de la Vallée des 10.000 fumées - photo G.McGimsey - AVO/USGS.

 

Le Trident est un complexe volcanique andésitique à dacitique, constitué de quatre stratovolcans qui se recouvrent et de nombreux dômes de lave sur les flancs, dont Falling Mountain et le Mt. Cerberus.

 

Trident-et-novarupta-dome---G.Mc-Gimsey-AVO.jpgLes quatre sommets du Trident, vus de Broken Mountain - au centre, et à l'avant-plan, le dôme du Novarupta - photo Game McGimsey - AVO/USGS.


Pourquoi un complexe caractérisé par quatre sommet porte-t-il le nom de trident ?

Initiallement, le volcan présentait un relief allongé résultant de la superposition partielle de produits éruptifs de trois foyers distincts, érodé par les glaciers ; en 1953, un quatrième cône andésitique, qui mesure actuellement 800 m., est venu s’ajouter sur son flanc sud-ouest.

L’activité de 1953 débuta par l’émission d’un panache de cendres et vapeur au départ d’une bouche située dans un secteur précédemment envahi par un champ fumerollien. L’éruption se poursuivit avec des phases actives entrecoupées de phases de repos jusqu’en 1960. Le cône de scories, apparu au point d’éjection de la lave, continua à croître jusqu’en 1963 ; son cratère égueulé mesure actuellement 350 m. de diamètre et est le siège d’une importante activité fumerollienne (température égale à la température d’ébullition de l’eau à cette altitude)

 

Le Mont Mageik est un large volcan couvert de glaciers ; son aire sommitale consiste en un pic central haut de 2.165 m., et de trois autres sommets. Un petit cratère d’origine phréatique perce le côté nord-est du pic central ; il contient un lac de cratère acide et chaud (70°C) et de nombreuses fumerolles et dépôts soufrés.

Ses flancs sont marqués de débris d’avalanches, dont l’un s’est produit lors de l’éruption du Novarupta en 1912. D’énormes rochers, de 3 à5 mètres de haut, ont voyagé sur 6 km. dans la vallée de Martin Creek au sud-est du Mageik.

 

Mageik--Steve-J.Smith-2003.JPGLe Mt Mageik surplombe la plaine d'ignimbrites de la Vallée des 10.000 fumées - photo Steve J.Smith - AVO/USGS.

 

Mageik---cratere-et-lac-acide---C.Neal-AVO.jpgMt.Mageik : son cratère d'origine phréatique,son lac acide caché par les nombreuses fumerolles - photo C.Neal - AVO/USGS.

 

Le Mt.Martin est un stratovolcan situé à l’extrémité  sud-ouest du complexe volcanique Katmai, couvert de glace à l’exception de son cratère sommital large de 300 mètres, réchauffé par de constantes émissions de vapeurs et contenant un lac acide éphémère.

 

MtMartin---Jennifer-Adlemen.jpg           Mt.Martin - sommet et cratère - photo Jennifer Adleman ( in AVO)

 

Les émissions de gaz soufrés jaunissent la couverture glacière sommitale.

 

MtMartin--C.A.Neal-AVO.jpgLe Mt.Martin couvert de glaces jaunies par les gaz soufrés - photo C.Neal - AVO/USGS.


Ce volcan doit son nom à George C. Martin, la première personne à visiter et décrire cette zone volcanique après l’éruption de 1912.

Son activité à l’holocène a produit un volumineux champ de lave (5 km³) couvrant 31 km², qui a remplit une partie supérieure de la vallée Angle Creek au nord-ouest du volcan.

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Alaska volcanoes

- AVO - Alaska volcano observatory - lien

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog