Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Débutons l’examen des volcans de l’Alaska par un endroit marqué par la plus grande éruption volcanique du 20° siècle, le groupe volcanique du Katmai.

Cinq stratovolcans actifs le composent, répartis sur une zone de 15 km. autour du Katmai lui-même : le Novarupta, le Mt. Griggs, le New Trident, le Mt. Mageik et le Mt. Martin.; ils sont situés devant l'île de Kodiak, à proximité de la marge continentale.

 

Steve-J.jpgPhoto satellite Landsat du Groupe Katmai, annotée par Steve J.Smith - AVO/USGS.

 

usgsfs075-98-3.jpgCarte des dégâts de l'éruption du Novarupta en 1912 - avec les différents volcans, la VTTS et les villages abandonnés à cette époque - doc. USGS

 

Le Katmai est un stratovolcan formé de couches alternées de coulées de lave et de matériaux d’origine pyroclastiques ; la présence de matériaux pyroclastiques indique que des éruptions antérieures du volcan ont eu un caractère explosif.

Avant l’épisode de 1912, le Katmai présentait quatre sommets alignés NE-SO.

Plusieurs éruptions explosives prirent place ici à la fin du Pléistocène, formant la majeure partie du pré-Katmai ; des coulées datées de l’holocène et originaire d’un évent situé sur son flanc sud-est ont atteint la rivière Katmai.

L’importante éruption de 1912 fut attribuée dans un premier temps au Katmai, mais maintenant on sait que la formation de sa caldeira, large de 2 km. sur 4, est consécutive à l’éruption du volcan Novarupta, éloigné de 8-10 kilomètres. Cette caldeira est ceinte d’une muraille haute par endroits de 500 à 1.000 mètres, et contient un lac de cratère profond de 250 m. ; ce lac a recouvert un petit dôme formé après l’effondrement, nommé « horseshoe island », visible en 1916 lors d’une visite.

Des glaciers datés d’après l’éruption de 1912 ont formé une banquette dans la caldeira.

 

Katmai-crater-lake---Cyrus-Read-AVO.jpg              Katmai - son lac de cratère - photo Cyrus Read - AVO/USGS.

 

Le Novarupta, la structure la moins proéminente du groupe Katmai, s’est formé au cours de l’éruption paroxysmale de 6 au 8 juin 1912.

 

usgsfs075-98-2.jpgComparaison des volumes de tephra émis par d'autres éruptions marquent les volcans d'Alaska et deux autres cas d'école ultérieurs - doc. USGS.


Cette énorme éruption explosive, de VEI 6, a produit une masse considérable d'ignimbrites (28.000 millions de m³ selon le GVP en seulement une soixantaine d’heures) et la coulée de la « Vallée des dix mille fumées » - VTTS ou Valley of Ten Thousand Smokes.

Au départ, le Novarupta expulsa du magma rhyolitique à partir de sa propre chambre magmatique, puis du magma andésitique et dactique prélevé dans la chambre magmatique du Katmai, le transfert entre les deux se faisant par une gigantesque faille reliant les deux édifices.

La fin de cette éruption a vu la croissance d’un dôme, large de 400 mètres et haut de 90 m., bouchant le cratère originel.

 

Katmai dome - NPS                Le dôme du Novarupta - photo National Park Service.


L’éruption marqua toutes les structures volcaniques aux alentours : le côté NE du dôme de lave « Falling mountain » du groupe volcanique Trident, ainsi que Broken mountain et Baked mountain furent déplacés par l’effondrement ; le drainage du réservoir magmatique du Katmai en direction du Novarupta, fut la cause de l’effondrement et de la formation de la caldeira du Katmai. 

Une vallée entière fut emplie par les téphra du Novarupta : une couche de plus de 210 mètres de hauteur sur environ 100 kilomètres carrés.

 

VTTS-depuis-Balek--mount.--GM-Mariah-Tilman-AVO2007.jpgLa Vallée des 10.000 fumées - vue de Baked mountain - doc.Mariah Tilman AVO/USGS 2007.

VTTS 2 - NPS

          The Valley of Ten Thousand Smokes - photo National Park Service.


La vallée fut nommée par Robert F.Griggs, qui explora le volcan en 1916 pour le compte de la National Geographic Society ; il déclara « la vallée entière était remplie, aussi loin que pouvait porter le regard, de centaines, non de dizaines de milliers de fumées s’échappant de fissures du sol »… La Vallée des dix mille fumées était baptisée.

Avec le refroidissement des masses de tephra, ces innombrables fumerolles se sont éteintes et ont aujourd’hui disparues.

Des retombées de cendres ont recouvert tout le sud de l’Alaska et dans les jours suivant l’éruption, cendres et aérosols soufrés furent détectés au Wisconsin et en Virginie. Dans les deux semaines suivantes, les cendres furent remarquées en Californie, et jusqu’en europe et Afrique du nord.

 

usgsfs075-98-1.jpgAire de retombées de cendres de l'éruption du Novarupta en 1912, comparée à celle du Spuur en 1992 (en jaune) et du Redoubt en 1990 (en orangé) - doc. USGS.


Les signes d’activité sont encore visibles sur les collines environnantes ; la couche de dépôts a largement été entamée par la rivière Lethe, qui y a creusé de véritables canyons découvrant les strates des différentes coulées.

 

VTTS---Stasch-hendrickson---Phenomenica.jpg           Erosion dans la VTTS - photo Stasch&hendrickson / Phenomenica.

VTTS---Knife-creek-gorge--wiki.jpg Valley of Ten thousand Smokes - Knife Creek gorge, sous le Mt Griggs- doc. wikipedia


L’éruption n’a pas fait de victimes, les populations locales ayant fuit la région suite aux nombreux et importants séismes avant-coureurs : quatorze séismes de magnitude comprise entre 6 et 7, et plus de cent de magnitude supérieure à 5.

 

Les autres volcans du groupe, demain .

 

 

Sources :

- Global Volcanism Program - Katmai

- Global Volcanism Program - Novarupta

- Phenomenica - The Valley of ten Thousands Smokes - lien

- Guide des volcans - M.Rosi & al. - éd. Delachaux & Niestlé.

Commenter cet article

Voyage de Groupe 07/04/2014 14:45

C'est un article passionnant !

Bernard Duyck 07/04/2014 17:49

Merci à vous !

Articles récents

Hébergé par Overblog