Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

La péninsule de Seward, en Alaska, est une relique du sous-continent Béringien. La Béringie, encore appelée Pont terrestre de Bérengie, définit l’ensemble de terres reliant l’Alaska et la Sibérie durant l’âge glaciaire au Pléistocène, et non recouverte en majeure partie par les glaciers de l’époque.

Beringia_-_late_wisconsin_glaciation.gifBerengia_-_present_day.gif

La Bérengie : à gauche, lors de la glaciation du Wisconcin - à droite, situation actuelle.

 

 


Cette région inclue les zones de Chukotka et le Kamchaka, russes, et l’Alaska, territoire des Etats-Unis.

L’ AVO – Alaska Volcano Observatory – y distingue trois grandes entités volcaniques :

- les maars d'Espenberg

- le champ volcanique du lac Imuruk

- le champ volcanique Koyuk-Buckland

 

SewardPen.gif                     Alaska - les champs volcaniques de la péninsule de Seward - carte AVO / USGS

 

Le territoire de la péninsule d'Espenberg se confond partiellement avec celui de la grande réserve naturelle de Bering Land Bridge. C'est l'unité la plus excentrée du National Park Service, sans aucune route d'accès.

Le champ basaltique d’Espenberg, situé juste sous le cercle arctique, contient cinq petits volcans-boucliers et des maars. Les boucliers ont été datés du Pléistocène, et constituent des collines (jusqu’à 240 mètres de hauteur) recouvertes de toundra.  

Cape_Espenberg_NPS-Greta-Burkhart.jpg                    Alaska - la cap Espenberg - photo Burkhart / National Park Service

 

Seward-peninsula---maars2.jpgAlaska - le champ basaltique Espenberg - doc.The Largest Known Maars on Earth, Seward Peninsula, Northwest Alaska - J.E. Beget & al.

Les maars de l’Espenberg, situés dans la partie septentrionale de la péninsule Seward, ont été formés par une série d’éruptions basaltiques datant du pléistocène (120.000 à 7.000 ans), à travers une forte épaisseur de pergélisol.

Le basalte alcalin et tholeiitique des maars contient plus de 10 % de xénolithes du sous-bassement métamorphique et de roches sédimentaires du quaternaire gelées à l’époque des éruptions hydromagmatiques.

Les maars ont été creusés à une profondeur allant jusqu’à 300 m dans d’anciennes roches; d’un diamètre variant entre 4 et 8 km, ils sont occupés par des lacs dont la surface se trouve à 60-80 mètres sous le niveau environnant, et profond d’une trentaine de mètres.

 

Ils font partie des quatre plus grands maars connus sur Terre : Devil Mountain maar (17.500 ans), les Killeak maars nord ((50.000 ans) et sud (40.000 ans) et Whitefish maars (100.000 - 200.000 ans).

 

Devil-mountain-maar---NPS.JPG             Alaska - le Devil mountain maar , le plus grand maar au monde - photo N.P.S.

 

Les analyses bathymétriques du plancher des lacs révèlent de nombreux petits cratères, indiquant que les maars ont été formés par la coalescence d’évents multiples. Des glissements de terrain marquant le bord des cratères ont joué un rôle important dans le processus de croissance de ces maars, de grandeur inhabituelle. Les études stratigraphiques et les datations au radiocarbone suggèrent que ce cratères ont été formés au cours d’une série d’éruptions, complexes mais monogéniques.

 

Serpentine hot springs:

Une pittoresque vallée est ponctuée de cheminées granitiques, des intrusions mises au jour par l'érosion. Elle abrite des sources chaudes, dont la température des eaux fluctue entre 60 et 77°C ... à cause de l'apport constant en eaux chaudes, le sol à proximité des sources et bassins est moins gelé en hiver, ce qui a attiré depuis très longtemps les populations natives et les chercheurs d'or.

 

Serpentine hot springs - Farm9 staticflickr       Alaska - les formations granitiques de Hot springs valley - photo Farm9 / staticflickr

 

Serpentine-hot-springs---Bering-land-Bridge-NP.jpgAlaska - Serpentine hot spring : une source chaude et sa "maison de bains" - photo Bering Land Bridge N.P.


Les légendes du peuple Inupiaq considèrent la vallée aux cheminées granitiques comme la demeure de puissants esprits. Leurs chamanes ont,  depuis des millénaires, utilisé les eaux chaudes pour soulager les douleurs arthritiques ou comme source de jouvence.

 

Sources:

-The largest known maars on Earth, Seward peninsula, Northwest Alaska - by Beget J.E & al 1996

- NPS - Bering Land Bridge National Preserve - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog