Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

Entre North island / Nouvelle Zélande et les îles Fidji, diverses structures sont parallèles : les dorsales Colville et Kermadec, séparées par la fosse Havre, et la fosse océanique des Kermadec.

 

F1.largeTectonique des plaques Pacifique et Australienne aux environs de la Nouvelle Zélande, actuellement et dans le passé : 10 et 2 Ma

NVA : Northern Volcanic Arc ; TVZ : Taupo Vocanic Zone ; CVZ : Coromandel Volvanic Zone ; CR : Corville ridge ; KR : Kermadec ridge.

 

Colville ridge - GVPBathymétrie générale des dorsales Corville et Kermadec, réalisée lors de l'exploration de la dorsale Kermadec par le NOAA en 2005 - doc. GVP

 

subduction-sous-dorsales-Colville-et-Kermadec---seafriends-.gifSubduction de la plaque Pacifique sous la plaque Australienne et plongée jusqu'à 600 km. de profondeur - en sub-surface, de droite à gauche : la fosse des Kermadec, Raoul island dans l'arc des Kermadec, la fosse Havre, la dorsale Colville, le sud du bassin des Fidji - doc. GNS Science


La Tectonique régionale est en relation avec la subduction de la plaque Pacifique sous la plaque Australienne, et la formation de bassins marginaux.


Une bathymétrie approfondie de la dorsale Kermadec a été effectuée par le passé, par contre la dorsale Colville qui lui est parallèle n’a que peu été étudiée. Elle constitue pourtant une structure importante, dont les sommets dominent le plancher de part et d’autre de 2.000 mètres.


Ceci vient d’être effectué par les équipes du GNS Science, en collaboration avec le NIWA - National Institute of Water and Atmospheric Research – et l’Oregon State University.

 

NZ - Colville ridge - NZ HeraldLocalisation de la dorsale Colville et première image 3D - doc. GNS Science / in The New Zealand Herald


Elle a validé l’hypothèse selon laquelle les dorsales Colville et Kermadec étaient unies originellement avant qu’un rift, la fosse Havre, ne les sépare il y a quelques millions d’années.

Des différences morphologiques ont été observées entre les deux dorsales et interprétées comme le reflet de phénomènes d’effondrement, de soulèvement et d’érosion importants sur la dorsale Kermadec, contrastant avec un soulèvement et une érosion moindres sur la dorsale Colville.

De nouvelles données révèlent de plus que la dorsale Colville n’a pas une origine exclusivement volcanique, les roches trouvées formant un mix de roches sédimentaires et volcaniques.

 

Cornel-de-RondeLeDr en géologie marine Cornel de Ronde commentant la nouvelle carte bathymétrique de la dorsale Colville - photo GNS.

 

On a trouvé de nombreuses failles traversant la zone, la plupart orientées NE-SO, et s’approfondissant vers l’E. Ces failles laissent supposer une présence de minéraux sur le plancher océanique, remontés le long des failles par les fluides chauds contenant en solution divers composés metalliques. La recherche de ces métaux va être effectuée par des instituts de recherche Allemands et Japonais, en collaboration avec des chercheurs Néo-Zélandais, et grâce à des engins sous-marins autonomes en 2014-15.

 

Sources :

- The New Zealad Herald - Sea floor map result stuns experts - link

- GNS Science - Origin of seabed more complex than scientists first imagined - link

- Morphology and Evolution of the Remnant Colville and Active Kermadec Arc Ridges South of 33°30′ S  - by Ian C.Wright - link 

- Subductions et ouvertures océaniques dans le Sud-Ouest Pacifique - Oceanic subductions and active spreading in the Southwest Pacific - by

Etienne Ruellan and Yves Lagabrielle

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog