Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

  Nejapa---bolas-de-fuego---Mario-Pleitez-Flickr.jpg

                                                  Le festival "Bolas de Fuego"  -  Photo Mario Peitez / Flickr

 

 

 

 

Le 31 août, la petite ville de Nejapa, située au nord-est du volcan San Salvador, voit chaque année se dérouler le festival "Bolas de Fuego".


Les salvadoriens se peignent la figure pour l'occasion, avant de former deux groupes et de se lancer joyeusement les "boules de feu", quelques 900 boules de chiffons imbibées d'essence et enflammées pour ce "combat" annuel. Cette pratique dangereuse, bien qu'il n'y ai eu jusqu'à présent aucun accident grave, est culturo-religieuse ... elle célèbre le refus de San Geronimo, saint-patron de la ville, de se laisser distraire de ses bonnes oeuvres par le diable, personnalisé par le volcan, en lui lançant des boules de feu.


Ce festival a débuté en 1922 et semble commémorer une éruption du volcan San Salvador, qui pourrait tout aussi bien être la dernière en 1917, que celle de 1658, qui ont conduit à l'évacuation de la cité.

Nul besoin d'un recul séculaire donc, pour instaurer des pratiques mêlant paganisme et religion, comme souvent en Amérique post-colombienne, centrale ou du sud.

 

 

 

 

Le volcan San Salvador domine la capitale du pays; le stratovolcan à dominante andésitique Boquerón s'est édifié dans une caldeira large de 6 km., formée par l'effondrement de l'ancien volcan, il y a 40.000 ans.

Le sommet du Boquerón est tronqué par un cratère de 1500 m. de large et profond de 500 m. qui s'est formé lors d'une éruption en 1.200.

Depuis le 16° siècle, les principales éruptions ont concerné des évents de flancs, dont deux au 17° siècle au départ du cône El Playón, au nord-ouest (1658 et 1671).

 

Un lac de cratère occupait le sommet jusqu'en juin 1917. Suivant un séisme, les fissures se sont ouvertes sur le flanc nord-ouest du Boquerón. L'activité a fait s'évaporer le lac, construit le Boqueróncito, un petit cône de cendres, sur le plancher du cratère et provoqué des coulées de lave sur le flanc du volcan.

Après cette dernière éruption, l'activité fumerollienne a perduré jusqu'à la fin des années 70.

 

800px-Boqueron_crater.jpg   Le cratère du Boquerón (éruption de 1200)  et le cinder cone Boqueróncito (éruption de 1917 ) - photo Jpyle490

 

Bien qu'aucune activité éruptive n'est marqué le volcan depuis plus de 80 ans, des morts lui sont imputées !

En 1982, de fortes chutes de pluies ont engendrées des glissements de terrain dans le pays ; Celui qui concerne le San Salvador s'est produit sur le flanc d'El Picacho, marquant la caldeira primitive. Un volume de 200 à 300.000 m³ a glissé avant de se transformer en lahar qui a voyagé sur plus de 4 km. détruisant de nombreuses maisons et tuant entre 300 et 500 personnes.

 

Sources :

- La Prensa grafica - Nejapa, fuego in la memoria - link

- Articles et vidéos de la BBC et du Telegraph

- Global Volcanism Program - San Salvador

- USGS - San Salvador - past events - link

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog