Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Actualités volcaniques

La spectaculaire éruption du Kelud le 13 février en soirée sur l’île de Java a fait au moins six morts, entraîné l’évacuation de centaines de milliers de personnes, perturbé trois aéroports.

Une première analyse des cendres suggère que cette explosion est un évènement magmatique … une montée d’une quantité de magma frais qui a rapidement atteint la surface. Les cendres sont décrites comme de la poudre blanche, contenant des particules noires ( pyroxène ? – Andi, guide Volcanodiscovery)

 

2014.02.14-Kelud-plume---Suomi-NPP-VIIRS.jpgLe panache éruptif du Kelud vu par le satellite Suomi NPP / VIIRS le 14.02.2014 / 11h09 LT (notez que le Nord est à droite de la photo)

Document du bas : le panache repéré par Calipso / Caliop à une altitude de 20 km., avec des sections à 30 km. - doc. Nasa Earth Observatory

Les cendres se sont répandues largement, atteignant la région de Jogjakarta, à 280 km. du volcan Kelud, où différents temples remarquables ont été fermés. Les sites de Borobodur, Prambanan et Ratu Boko ne sont plus accessibles, sans précision de date quant à leur réouverture prochaine.


Borobodur, le plus grand monument Bouddhique du monde et le plus ancien de l’Asie du sud-est, est né du volcan, a été préservé par les cendres d’une éruption du Mérapi et est aujourd’hui menacé par les cendres de l’éruption du Kelud.

 

Borobodur-Lion---R.Sleaman.jpg          Le temple de Borobodur et ses innombrables sculptures en pierre de lave - photo Sleaman


Borobodur, né du volcan :

Borobodur a été construit entre l’an 775 et l’an 856, sous la dynastie des Saïlendra, trois bons siècles avant Angkor ou la cathédrale Notre-Dame de Paris. Il est constitué d’un revêtement de blocs de basalte et d’andésite, appareillés sans mortier, sur un tertre artificiel de terre. On estime que 30.000 tailleurs de pierre et sculpteurs, 15.000 porteurs et des milliers de maçons travaillèrent durant 75 ans à l’édification du

" temple-montagne ".


Borobodur---Pamitrantours.jpg

  Borobodur - terrasses supérieures et ses stupas contenant des statues de Bouddha. -photo Pamitrantours.


Borobodur, protégé par les cendres du volcan :

Vers 950, Borobodur, comme les autres sites du centre de Java,a été mystérieusement abandonné. A la même époque, le volcan Mérapi a connu une violente éruption qui a recouvert le temple de cendres. La végétation s’y est installée, protégeant et dissimulant le temple pendant près d’un millénaire.

 

109069114.b4FU7qgA.jpg                               Borobodur, sous la menace du Mérapi -photo auteur non référencé


Il fut découvert en 1815 par le gouverneur anglais Thomas Stamford Raffles, qui fit dégager l’édifice. Après le départ de Raffles, le temple fut de nouveau abandonné et plus, pillé ! Sa restauration commença en 1907 avec le hollandais Theodor Van Erp. Il était grand temps … débarrassé de la végétation protectrice, il menaçait de s’effondrer sous l’effet des eaux d’infiltration. Les deux guerres mondiales, puis la guerre d’Indépendance retardèrent les travaux de restauration, puis en 1961, deux séismes provoquèrent de nouveaux dégâts. En 1973, le sauvetage a débuté sous l’égide de l’Unesco, mobilisant 700 hommes durant dix années. Le site fut ouvert au public en février 1983, par le président Suharto.


Borobodur, menacé par les cendres d’une éruption :

L’éruption du Kélud, du 13 février 2014, a pulvérisé son dôme et provoque un énorme panache de cendres qui s’est dispersé vers l’ouest, atteignant le centre de Java.

Les temples ont dû être fermés, tant en raison des dangers pour les visiteurs constitués par les cendres glissantes, que pour la préservation elle-même des monuments.

Les terrasses supérieures de Borobodur abritent 72 stupas miniatures ajourés (des dagob), dont la plupart renferment des statues du Bouddha. Ils ont été recouvert de bâches et de cartons, ou plastics pour empêcher les infiltrations de cendres, et un éventuel colmatage s’il venait à pleuvoir.

 

Borobodur---EPA-14.02.2014.jpg          Borobodur - 14.02.2014 - travaux de préservation contre la cendre du Kelud - photo EPA

 

Borobodur---Kelud---2014.02.14---Slamet-Riyadi-AP.jpgBorobodur - 14.02.2014 - protection des terrasses contre la cendre du Kelud - photo Slamet Riyadi / AP

 

Sources :

- Presse locale

- Guide de l'Indonésie / Gallimard - Bibliothèque du voyageur.

Commenter cet article

hkhk 28/02/2014 18:04

hi

Articles récents

Hébergé par Overblog