Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Excursions et voyages

Long_Valley_caldera_NE_rim---USGS.jpg        Le côté NE. de la caldeira de Long Valley - document USGS.

Cette grande caldeira, 17 km. sur 32, située à l'est de la Sierra Nevada, est le résultat de la volumineuse éruption qui a produit le Bishop Tuff il y a environ 760.000 ans.
Cet épisode fait suite à une activité volcanique datant de 3,5 millions d'années, avec des éruptions de rhyodacite entre 3,1 et 2,5 Ma, puis des éruptions de rhyolite entre 2,1 et 0,8 Ma; les dernières ont formé Glass Mountain, au NE de la caldeira.
Un dôme résurgent s'est formé par après au centre de celle-ci, suivi par des éruptions de types rhyolitique et dacitique. Cette activité volcanique a cessé il y a 50.000 ans, mais la caldeira demeure active thermalement, avec la présence de sources chaudes et de fumeroles; un phénomène de déformation (inflation) et des essaims de séismes volcaniques et tectoniques s'y sont rajoutés au cours du dernier siècle.
Les Inyo craters et Mammoth Mountain  sont des structures chimiquement et tectoniquement distinctes du système magmatique de Long Valley, et seront examinés ultérieurement (GVP).


CrssSecLVmap.gif

Le Bishop Tuff :

 

Journal-of-Petrology.jpeg

                 Situation du Bishop Tuff( en gris foncé : les zones exposées)

                 Le sous-bassement pré-quaternaire est en gris clair

                 La caldeira de Long Valley : grosse ligne en pointillé; RD : dôme résurgent;

                 GM : Glass mountain pré-caldeira.  - Doc. Journal of Petrology réf. en "Sources".


Bishop_tuff---Roy-Bailey-USGS-copie.jpg             Coupe dans le Bishop Tuff - photo Roy Bailey / USGS.


Cette coupe dans le Bishop Tuff est située dans une carrière dans la Chalfant Valley, au sud-est de la caldeira.

Deux unités bien distinctes sont visibles : la couche inférieure, de 5 mètres d’épaisseur, est constituée de ponces émises lors de l’éruption ; la couche supérieure est la partie basale des coulées pyroclastiques. Les lignes sombres au contact des deux sont des souillures dues à la présence d’oxydes de manganèse.

Une analyse fouillée de la composition zonale et de la stratigraphie peut se trouver dans le « Journal of Petrology », réf : http://petrology.oxfordjournals.org/cgi/content/full/egm007v1#F2.

 

LongValleyMap.png.gif

Ces dépôts d’ignimbrites sont distribués principalement à proximité de la caldeira, selon le sens des vents dominants au moment de l’éruption, mais se retrouvent aussi bien plus loin, jusqu’au Nebraska.

 

Bishop-tuff---Curved-columnar-joints---R.V.Fisher.jpg

       Owen river gorge - Rosette formée par de orgues volcaniques dans le Bishop Tuff.

                   Photo R.V.fisher - Univ. of California Santa Barbara / GVP

 

Une rosette, formée par la conjonction basale de plusieurs colonnes, sont le site de fumeroles fossiles, dont les bouches furent résultantes de la rencontre entre les flots de poussières chaudes du Bishop et l'ancestrale Owen River, qui fut vaporisée.

Des pétroglyphes exécutés par les indiens, dans les temps préhistoriques, ornent les couches exposées du Bishop Tuff; ils ont trait aux rites liés à la chasse.

 

 

La caldeira , d'un diamètre de 10 km. pour une surélévation moyenne de 500 m.,est traversée par la rivière Owen, qui coule entre le dôme résurgent habillé de forêts et le bord de la dépression; une étendue plate à l'est du dôme est couverte des sédiments laissés par le lac qui a occupé jadis la caldeira. Durant la période glaciaire, des icebergs se sont déplacés sur le lac et ont laissé, sur les flancs du dôme, de gros rochers de granit enlevés à la Sierra Nevada.

 

La caldeira abrite diverses manifestations hydrothermales, dont des sources chaudes, des fumeroles et des dépôts minéraux. Les sources chaudes sont concentrées dans les zones basses à l'est; le fumeroles sont cantonnées dans les zones plus hautes à l'ouest, tandis que les dépôts minéraux se trouvent sur le dôme résurgent, à Little Hot creek springs, et Hot Creek gorge, où la décharge en eau est de 250 litres par seconde ( ce qui correspond à 80% de la décharge totale de la caldeira en eaux thermales)


Hot_Creek_in_summer--Alchemica-W.jpg     Le dôme résurgent, Hot Creek et ses zones thermales au centre droit - photo Alchemica/Wikipedia.

hot-creek.jpg               Hot springs à Hot Creek - doc. USGS

Hot Creek est apprécié depuis longtemps comme lieu de baignade; depuis les années 1960, une douzaine de décès y ont été constatés suite au non respect des consignes de baignade ... les "hot tubs" sont susceptibles de présenter des éruptions d'eau super chaude, et l'instabilité géothermale a récemment fait fermer ces zones de baignade.

Sources :

- Global Volcanism Program -
Long valley
- USGS - Long Valley Observatory
- Nova Geoblog - the Bishop Tuff
- Journal of Petrology - mars 2007 - Compositionnal zoning of the Bishop Tuff , Wes Hildreth & Colin Wilson - texte intégral
- History of volcanism in the Long Valley region - USGS

 


Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog