Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Earth of fire

Actualité volcanique, Article de fond sur étude de volcan, tectonique, récits et photos de voyage

Publié le par Bernard Duyck
Publié dans : #Sismologie

  Un drame en trois actes ...

 

Avant le drame :


San Francisco, en 1906, était une des villes les plus importantes de la côte Pacifique, le centre financier de l’ouest et la neuvième plus grande cité des Etats-Unis.  

La ruée vers l'or de 1849 y avait attiré des milliers d’émigrants et la famine en Asie avait poussé de nombreux Chinois à s’y installer.

Elle accueillait le plus gros port de la côte occidentale et était considérée comme la "porte du Pacifique", par laquelle transitait la grandissante puissance économique et militaire américaine vers l'Asie et l'océan Pacifique. L’entrée d’Hawaï dans l’union et la guerre contre l’Espagne en 1898 donnent à San Francisco un rôle important. Pas moins de 42 banques étaient installées dans la ville.

La vie culturelle était dynamique grâce aux cinq quotidiens, aux restaurants français, aux théâtres et à l’opéra situé sur Mission Street. L’Orpheum O’Farrell pouvait accueillir 3.500 personnes. D’un point de vue architectural, la ville était la plus belle de l’ouest américain. Les magnats du chemin de fer et des mines s’y firent construire de magnifiques demeures.

Même si la sismologie en était à ses débuts, les experts savaient que San Francisco était située sur une ligne de faille : les séismes les plus importants dans la baie de San Francisco furent relevés en 1836, 1868, 1892 et en 1905. Certains secteurs de la faille de San Andreas furent identifiés et reconnus comme potentiellement dangereux dès 1893.

 

Le séisme du 18 avril 1906 :

 

Un séisme de magnitude 8,2 toucha San Francisco le 18 avril 1906, à 5h12 ; son épicentre se situait à 12 km. à l’ouest de San Francisco, le long de la faille San Andreas. La zone de rupture s'étendit sur 477 km.

Les secousses furent ressenties de l’Oregon à Los Angeles sur la côte, et à l’intérieur des terres, jusqu’au Nevada.

 

San_Francisco_in_ruin---Library-of-congress.jpg                     San Francisco en ruines ... archives Library of Congress.


Les bâtiments en briques, tels que l'hôtel de ville, ne résistèrent pas aux secousses. Le tremblement de terre réduisit à néant le réseau téléphonique, le cable-car et les systèmes de communication. Dans la région de la baie, l'université Stanford fut en partie endommagée. Les villes de San Jose, Hollister, Bolinas et Santa Rosa furent également touchées.

 

SF-earthq.---AP-Bancroft-library.jpg                          San Francisco séisme de 1906 - photo archives AP / Bancroft Library

 

san-francisco-earthquake - old picture of the daySan Francisco - le gigantesque incendie consécutif au séisme de 1906 - photo "Old picture of the day"


Outre les énormes dégâts causé aux immeubles et infrastructures, le pire restait à venir : la rupture des canalisations de gaz a provoqué de gigantesques incendies dans le centre-ville, où 25.000 immeubles s’embrasent. Les incendies durent trois jours, encore aggravés par d’autres feux intentionnels, causés par des propriétaires informés que leur police d’assurance ne couvrirait pas les seuls dégâts du séisme.

Incendies et pillages réduisent à néant, en quelques heures, le quartier commercial de la cité de l’or.

 

san francisco 1906 usgs

 

 

 

 

 

San Francisco séisme de 1906 - carte de ressenti reconstituée par l'USGS.

(échelle de Mercali)

 

CalNeva_big-copie.jpg

 

san fran earthquake                                       La Une du jour du Oakland Tribune - 18.04.1906


On dénombre au moins 3.000 morts, la plupart dans la ville elle-même. Entre 225.000 et 300.000 personnes (sur les 400.000 habitants de la ville) se retrouvent sans toit, et doivent se réfugier de l’autre côté de la baie d’Oakland, qui se couvre de villages de tentes.


Le tremblement de terre de 1906 provoqua une prise de conscience du danger sismique en Californie. Un programme de recherche sur les séismes fut lancé, et une équipe de scientifiques, dirigée par le géologue Andrew C. Lawson, de l’université de Berkeley, étudia et cartographia la faille de San Andreas.


Malgré une reconstruction rapide, la vie économique se délocalisa vers le sud, à Los Angeles.

Ce désastre et les déplacements de capitaux vers l’ouest précipitèrent la crise financière de 1907.

SF - Lloyd's insuranceLes rues des collines de San Francisco après le séisme de 1906 - photo archives Lloydd Insurances.

 

Le futur attendu : « le big one »

 

Depuis le séisme de 1906, d’autres secousses importantes se sont passées en Californie:

17 octobre 1989 : Le séisme de Loma Prieta de M 6,9, proche de Santa Cruz a causé 63 morts

le 28 septembre 2004, le séisme de Parkfield de M 6,0 fut ressenti dans tout l’état.

 

WS Fig 3-lrg                   Séismes de la région de San Francisco - historique et prévisions - doc. USGS


Pour l'Institut de géophysique américain, la probabilité de voir un tremblement de terre de magnitude supérieure à 7,5 dans les 30 prochaines années a été établie à 46%, et " un tel séisme est davantage susceptible de se produire dans la partie sud de l'Etat de Californie ", où se trouvent Los Angeles et son agglomération, plus de 16 millions d'habitants. " La probabilité de voir un tremblement de terre de magnitude 6.7 ou plus frapper la région de Los Angeles dans les 30 ans est de 67%, et dans la région de la Baie de San Francisco de 63% ", précise l'USGS qui conclue : " De tels tremblements de terre peuvent être meurtriers, comme l'a prouvé le séisme de 1989 de Loma Prieta, près de San Francisco, de magnitude 6.9 ou celui de 1994 à Northridge, proche de Los Angeles, de magnitude 6,7. "

 

NASA_Radar_3-D_View_of_San_Andreas_Fault.jpgImage radar 3D en fausses couleurs de la faille San Andreas au niveau du Crystal springs Reservoir - les zones urbanisées sont en rose et vert : San Mateo et Burlingam aux rues en angles, et Foster City, en haut à droite, aux rues en courbes. - doc. Nasa

 

1906map---USGS-tsunami.gifRéinterprétation du tracé de la faille san andreas au large du Golden Gate / San Francisco par Zoback & al. (1999) - Elle se serait déplacée d'un km. au sud de Bolinas et de 3 km. au nord du lac Merced (ligne rouge) - doc. USGS Pacific coastal and marine science center / Tsunami

  En parallèle à toutes ces prévisions, des chercheurs de l'université de l'Oregon indiquent dans le journal " Geology " que trois plaques tectoniques, - Explorer, San Juan de Fuca et Gorda - situées près de la côte nord-ouest américaine sont actuellement en train de se réordonner, et que leur triple jonction se déplace en direction du sud-est. Aussi selon le directeur d'étude, le séisme tant redouté " Big One ", pourrait être bien moins cataclysmique que prévu. Cette réorganisation de plaques aurait pour effets que la subduction de la plaque Juan de Fuca, sous la plaque Nord-Américaine pourrait ralentir.

 

Mais ... en sismologie, comme en volcanologie, prévisions ne sont pas réalité ... il nous faut donc attendre le " Big One ", puis en faire l'histoire à rebours.

 

Sources :

- USGS Earthquake hazard Program

    - the great 1906 San Frnacisco earthquake - link

    - the Parkfield, california, earthquake experiment - link

- National Archives - San Francisco earthquake 1906

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog